Archéologie

Inde : Découverte d'un art préhistorique d'une culture de 12000 ans

Inde : Découverte d'un art préhistorique d'une culture inconnue de 12000 ans ?

 

Inde maharashtra7

SHARAD BADHE / BBC

 

C'est un nouvel article paru dans BBC news, le Sun et ailleurs qui attire aujourd'hui mon attention, et celle des chercheurs sur l'Histoire ancienne. Mais, en faisant des recherches, au niveau des journaux indiens et de traductions pas toujours faciles, j'ai découvert que ces régions abritent aussi des structures nettement mégalithiques, preuve que les chasseurs-cueilleurs locaux ont bel et bien développé une civilisation locale, influencée ou faisant partie d'une vaste culture mondiale liée au travail de la pierre, de l'élevage et de l'agriculture, et à une spiritualité commune et élargie. Parlons tout d'abord des récentes découvertes, mais d'autres ont été faites aussi il y a quelques mois, j'en parlerai plus bas...

La découverte de gravures rupestres dans le Maharashtra, dans l’ouest de l’Inde, a beaucoup enthousiasmé les archéologues qui croient détenir des indices sur une civilisation jusque-là inconnue, rapporte Mayuresh Konnur de BBC Marathi.

Les gravures rupestres - connues sous le nom de pétroglyphes - ont été découvertes par centaines au sommet d'une colline dans la région de Konkan, dans l'ouest du Maharashtra.

Principalement découvertes dans les régions de Ratnagiri et de Rajapur, la majorité des images gravées sur les sommets rocheux et plats sont demeurées inaperçues pendant des milliers d'années, sauf au niveau de la population de 5 villages aux alentours, qui n'en parlait pas.

 

Inde maharashtra5

SHARAD BADHE / BBC

 

La plupart d'entre eux étaient cachés sous des couches de sol et de boue. Mais quelques-uns étaient à l'air libre - ils étaient considérés comme saints et vénérés par les habitants de certaines régions :

Lire la suite

Le mystérieux artefact de Aiud

Le mystérieux artefact de Aiud

 

aiud2.jpg

Roumanie mystérieuse et pleine de légendes... En 1974, environ à deux kilomètres à l'est de la ville de Aiud, Roumanie, sous une dizaine de mètres d'épais dépôts de la rivière Mures, trois objets ont été trouvés, dont l'un s'est avéré être un objet énigmatique.

Deux des objets ont révélés être des os, mais l'objet en forme de hache était fait de métal, d'aluminium. Les deux fragments d'os ont pu être facilement identifiés, et proviennent d'un mastodonte - une sorte d'éléphant préhistorique - qui s'est éteint il y a plus d'un million d'années. Le plus mystérieux était que l'obet de Aiud, même s'il était mélangé avec des ossements de mastodonte à 10 mètres sous terre, il était clairement identifiable comme étant artificiel.

 

alumwedge.jpg

L'objet a une longueur d'environ 20 centimètres et comporte deux côtés munis de trous ronds, qui correspondent au "centre" du corps. En outre, il a à une extrémité un «amincissement», qui n'est pas sans rappeler la lame d'une excavatrice moderne.Le corps a également été soumis à une analyse spécifique, dont entre autres, le Dr I. Niederkorn de l'Institut de recherche et de conception non minerais ferreux et des métaux (ICPMMN) faites à Magurele. Il a été constaté que l'objet était un alliage composé de 12 éléments différents. 89 pour cent - qui est l'ingrédient principal - est fait d'aluminium. Les éléments suivants ont pu être détecté dans l'objet : 6,2% de cuivre / silicium 2,84% / 1,81% de zinc / plomb 0,41% / 0,33% d'étain / 0,2% de zirconium / 0,11% de cadmium (découvert en 1817) / 0,0024% de nickel (découvert en 1751) / 0,0023% de cobalt (découvert en 1735) / bismuth (découvert en 1753) 0,0003% / 0,0002% d'argent et des traces de Galium :

Lire la suite

La guérison au toucher et à distance suite

La guérison au toucher et à distance suite - L'Homme Spirituel Page 4

 

Soigner votre corps

Voici la suite du dossier "L'Homme Spirituel" dont vous trouvez les débuts dans les liens ci-dessous. Il est possible que d'autres articles ayant des connexions avec ce thème soient ajoutés par la suite dans ce nouveau dossier/répertoire :

Page 1 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/l-homme-spirituel/l-etre-humain-un-emetteur-recepteur-qui-s-ignore.html

Page 2 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/l-homme-spirituel/les-premiers-guerisseurs.html

Page 3 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/l-homme-spirituel/la-guerison-au-toucher-et-a-distance.html

Nous avons donc déjà vu dans les pages précédentes que certains de nos sens (sinon tous) interagissent beaucoup plus profondément avec notre environnement humain ou non qu'on n'en est conscient et que ce n'est pas facilement mesurable scientifiquement, d'où la lenteur des progrès en la matière d'ailleurs. De la même manière que ce que les scientifiques englobent dans le terme "instinct", l'interaction profonde de ces sens au niveau atomique et purement physique est acceptée dans son principe (comment un aveugle pourrait-il continuer à ressentir son environnement sinon ?, par exemple) mais la science limite les possibilités de ces interactions au "visible" encore à l'heure actuelle, surtout par instinct elle-même, sur l'inconnu et le nombre de choses à découvrir encore sur le domaine des ondes de toutes natures, domaines et énergies (la physique plus largement). Et oui, l'être humain et sa spiritualité sont évidemment extrêmement liés, comme toute matière vivante animée, avec l'ensemble de la structure de l'univers physique (connu et inconnu) qui permet que cette matière et énergies existent, même temporairement.Nous allons voir aussi que ces possibilités s'exercent au-delà du simple soin et "pansement" local, en ce qui concerne le sens du toucher notamment, qui permet par une expérience prolongée de la pratique et un bon apprentissage (le don est un cadeau supplémentaire), de développer des interactions très profondes avec les objets (baguettes du batteur, os, tendons et muscles, nerfs, etc...), y compris à l'instinct et à distance... ces interactions commencent à être prouvées et étudiées scientifiquement, mais elles rappellent encore beaucoup trop pour la "vieille école" les anciens "rebouteux", "guérisseurs" sortis tout droit du moyen-âge, avec un pourcentage élevé de charlatans... et pourtant les preuves de guérisons par simples appositions des mains ou même sans toucher, à quelques centimètres de distance, ont été de tout temps vues, depuis des centaines d'années... on peut aussi bien sûr se poser la question de savoir jusqu'à quel point l'effet "placebo" agit, bien sûr (et au-delà d'une guérison ou même du médical) :

Testslabot

Lire la suite

Génétique et récentes découvertes : Homo Sapiens serait né en Eurasie !

Génétique et récentes découvertes : Homo Sapiens serait né en Eurasie !

 

Genetique

J'ai déjà parlé de ces récentes découvertes et de cette remise en question d'une naissance de Homo Sapiens (l'homme moderne) en un lieu unique en Afrique, qui était la théorie la plus admise encore très récemment. Cette théorie était basée sur les découvertes anciennes faites en Afrique ("Lucy", australopithèque dont la "branche" menant à l'Homme moderne a été annulée finalement, ainsi que les Paranthropes : on parle encore par convenance à leur sujet (le seul critère étant la bipédie partielle !) de lignée humaine, mais ceci est de plus en plus contesté). Et même "Toumaï", découvert en 2001 au Tchad (et qui a donné une nouvelle espèce de primate menant à l'Homme : Sahelanthropus tchadensis à l'époque) considéré pendant un temps comme le plus ancien représentant de la lignée humaine (7 millions d'années) n'a pas gardé son statut très longtemps avec d'autres découvertes plus récentes. Pareil pour Orrorin tugenensis et Ardipithecus ramidus : ces fossiles de primates "évolués" et les études génétiques de leurs vestiges ont permis de les situer à une date précédant environ un demi million d'années les australopithèques. Autrement dit, la divergence entre les pré-humains et des éventuels chimpanzés se serait produite bien plus tôt que l'on ne pensait, soit entre – 13 et – 7 millions d'années. Cette théorie d'un lieu unique en Afrique pour la naissance du genre Homo est actuellement en passe d'être annulée : la multiplication des découvertes en des lieux multiples de fossiles et d'espèces différentes contredit cette hypothèse. Les découvertes au Maroc d'Homo Sapiens archaïques, vieux de 300000 ans, en est un exemple flagrant. Et celles en Afrique du Sud n'arrangent pas les choses sur la multiplication en question. Tout récemment, les restes de deux types d'hominidés nommés respectivement Australopithecus sediba et Homo naledi découverts en Afrique du Sud, ont augmenté les incertitudes. Leurs squelettes sont très différents de l'un à l'autre. L'A. sediba comporte des mâchoires et des mains proches de celles de l'homme, mais des pieds proches de ceux du singe. Pour sa part, Homo naledi était doté d'un crane et de pieds proches de ceux de l'homme moderne. Il était âgé d'environ 300.000 ans... Ceci conduit beaucoup de paléoanthropologues à se demander aujourd'hui s'il ne conviendrait pas d'abandonner l'hypothèse d'une évolution quasi linéaire vers l'homme moderne...

La théorie de la sortie d'Afrique du genre Homo, affirmant que seuls des hominidés ayant un gros cerveau et de longues jambes (Comme Homo Habilis, Homo Ergaster, Homo Erectus) est quant à elle annulée par la découverte, en 2002, d'un crane daté de – 1,75 millions d'années, qui était trop petit pour contenir un gros cerveau (nommé Homo Georgicus). Il convenait à un cerveau de 600 cm3, soit la moitié du cerveau humain actuel. Or le fossile se trouvait, non en Afrique mais dans le Caucase, à Dmanisi. Ceci était la preuve que des hominidés à petits cerveaux avaient pu quitter l'Afrique... et tout aussi bien être aussi à l'origine d'espèces de lignée humaine !

Sans oublier la Turquie, l'homme de Kocabashttp://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/datation-du-plus-ancien-hominide-trouve-en-turquie-a-ce-jour.html

Pire, la découverte récente d'un homininé plus ancien que Toumaï en... Grèce, l'année dernière, ainci que la découverte d'outils de pierre accompagnés de fossiles "travaillés" en Chine très anciens (2,12 millions d'années) mettent maintenant la naissance d'un ancêtre du genre Homo Sapiens possible ailleurs qu'en Afrique (le critère privilégiant l'Afrique étant bien jusqu'à présent les datations et la génétique). 7,2 millions d'années (Ma) : Graecopithecus freybergiDécouverte en 1944 à Pyrgos Vassilissis au nord-ouest d'Athènes, le fragment fossile de mandibule de ce primate a été passé en 2017 au crible des scanners, révélant une fusion des racines de deux prémolaires, caractère que l'on retrouve principalement chez les hominidés. Ce caractère s'ajoute à un autre, propre à notre lignée : la taille réduite des canines. On peut aussi parler de la découverte du crâne Dali Man en Chine, qui a été daté à 260 000 ans, qui remet d'une certaine façon une origine absolument certaine d'Homo Sapiens en Afrique, ou alors il faut admettre une sortie d'Afrique bien avant des premiers Homo Sapiens archaïques... Et on peut aussi compter l'Homme de Floreshttp://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/l-homme-moderne-homo-sapiens-a-bien-un-nouveau-cousin.html

Sans oublier des traces très parlantes en Crète : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/crete-une-decouverte-incroyable-qui-complete-les-autres.html

Et encore mieux, c'est maintenant la génétique qui remet en question la naissance d'Homo Sapiens en Afrique ! Mais voyons donc ces nouvelles études génétiques qui bouleversent tant de choses si elles sont confirmées par d'autres encore, et d'autres découvertes de fossiles :

Lire la suite

La guérison au toucher et à distance

La guérison au toucher et à distance - L'Homme Spirituel Page 3

 

Quand losteopathie est elle efficace

Voici la suite du dossier "L'Homme Spirituel" dont vous trouvez les débuts dans les liens ci-dessous. Il est possible que d'autres articles ayant des connexions avec ce thème soient ajoutés par la suite dans ce nouveau dossier/répertoire :

Page 1 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/l-homme-spirituel/l-etre-humain-un-emetteur-recepteur-qui-s-ignore.html

Page 2 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/l-homme-spirituel/les-premiers-guerisseurs.html

 

Testslabot

Le sens du toucher est à l'évidence l'un des sens primordiaux, sans lequel nous aurions bien des difficultés à comprendre le monde extérieur et même tout simplement à y vivre. Inutile de décrire toutes les implications amenées par ce sens, la plupart vont de soi, mais ce qui nous intéresse dans ce sens au niveau de cet article, ce sont bien ses implications internes au niveau de l'être humain. L'une des plus importantes contributions à l'être humain de ce sens (en dehors de tout ce qu'il a fabriqué ou manipulé, inventé avec succès) est bien sûr liée aux soins et à la guérison. A ce titre, on peut déjà considérer que le sens très aigu du toucher des chirurgiens (surtout de leurs instruments) est le premier concerné car il est reconnu que les meilleurs chirurgiens se révèlent dès leurs débuts d'études : leur don concentré sur le sens du toucher fait rapidement la distance par rapport à des chirurgiens "classiques" qui n'atteignent un niveau acceptable que plus tardivement. On peut d'ailleurs de même découvrir d'autres spécialistes médicaux "exceptionnels" de part leur réussite et notoriété transmises par leurs clients, des dentistes aux kinésithérapeutes qui prodiguent leurs soins avec un pourcentage de succès et de satisfaction remarquables :

Lire la suite

Les Premiers Guérisseurs

Les Premiers Guérisseurs - L'Homme Spirituel Page 2 - MAJ 27-09-2018 en bas

 

Otzi tattoos mini

 

Voici la suite du dossier "L'Homme Spirituel" dont vous trouvez les débuts dans le lien ci-dessous. Il est possible que d'autres articles ayant des connexions avec ce thème soient ajoutés par la suite dans ce nouveau dossier/répertoire :

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/l-homme-spirituel/l-etre-humain-un-emetteur-recepteur-qui-s-ignore.html

 

Des Connaissances médicales antiques ont été écrites sur la peau

Selon la légende, il y a douze mille ans, dans l'ouest de la Chine, les Fils de la lumière réfléchie sont descendus du ciel. Ils étaient une race étrange, dit-on, de sept pieds de haut (2m15) et qui portait des vêtements qui ne ressemblaient à rien de ce qu'on avait jamais vu auparavant, ils reflétaient la lumière, ce qui leur donna leur nom (Fankuang Tzu). Si nous devions parler des vêtements d'aujourd'hui qui réfléchit la lumière la première chose que la plupart des gens pensent sont des combinaisons spatiales, donc peut-être que ces êtres viennent littéralement du ciel. Si jamais ils sont venus, ils l'ont fait pour enseigner à l'humanité et il est dit qu'ils ont apporté la civilisation à l'humanité sous la forme des arts, de la fabrication du textile, la métallurgie, l'alchimie et de nombreuses formes de médecine. La légende raconte qu'ils ont pris les gens les plus intelligents et les ont formé dans les différentes disciplines et compétences, souvent pendant des générations, les enfants qui apprennent de leurs parents et ainsi de suite jusqu'à ce que quelques siècles après leur arrivée, les Sons ont envoyé leurs connaissances par le biais de leurs élèves dans le monde et puis ils sont présumés être partis, car ils n'ont pas été revus depuis.

Cinq mille ans après la visite des "fils de la lumière réfléchie", un homme est mort dans les Alpes italiennes avec une pointe de silex enfoncée dans son dos, une artère sectionnée et sa main coupée jusqu'à l'os et s'il y a de nombreuses hypothèses sur la façon ou pourquoi il est mort, il ne fait aucun doute que sa préservation est l'un des aperçus les plus vivant jamais obtenu de notre lointain passé. Il portait avec lui la technologie de pointe de son temps, des flèches fines et des pointes, des champignons pour la guérison et la douleur, un couteau de silex et de bois, des chaussures imperméables exceptionnellement conçues, des chaussures de neige, et une hache de cuivre fixée sur une poignée d'if de belle facture, un trésor dans son temps. Ötzi, l'Homme des glaces, comme il est venu à être appelé, n'était pas sans moyens à ce que ses biens personnels révèlent, mais il a aussi réalisé quelque chose d'autre, dont, bien que pas aussi tactile qu'une belle hache de cuivre, la présence suggère un niveau de connaissances médicales et anatomiques qui ne semblent pas être dans la pratique avant deux mille ans, et sur un autre continent (l'Asie); Ötzi est tatoué avec cinquante-sept lignes, des points et des croix qui marquent les point d'acupuncture et les méridiens (61 en fait en tout (2018)).
 

Otzi tattoosNational Geographic

 

L'examen physiologique détaillé a révélé que l'homme des glaces avait souffert de maladies physiques qui correspondent aux zones tatouées, tels que des processus de la maladie de l'arthrite dans la colonne vertébrale, les hanches, les chevilles et les genoux. Il avait aussi des tatouages de marquage des points méridiens utilisés pour traiter l'estomac et des douleurs abdominales et qu'il avait sans aucun doute souffert en raison d'une méchante infestation de vers solitaires. En bref, les tatouages Otzi n'étaient certainement pas aléatoires et présentent une compréhension sophistiquée des neurones et des voies de l'énergie dans le corps humain, les marques affichent également une remarquable ressemblance avec les trigrammes du I Ching, le livre ancien de divination dont les symboles sont dit être plus âgés que l'Histoire enregistrée et peut être traduit comme un code binaire :

Lire la suite

Oman : une mystérieuse civilisation a bati des tours pour l'eau

Oman : une mystérieuse civilisation a bati des tours pour l'eau

 

Oman mystere

Ceci est une reconstitution possible de la structure découverte, avec un puit au sommet, qui n'a pas encore été trouvé (CNRS)

 

 

Au sultanat d’Oman, sur la péninsule arabique, une équipe de scientifiques français mène des fouilles d'envergure pour comprendre les origines et culture d'une mystérieuse civilisation qui s'y est développée il y a plus de 5000 ans. Plusieurs structures de puits entourées de canaux y ont été découvertes, mais les fouilles se concentrent sur une structure monumentale, constituée d'une tour de 30 mètres de diamètre, entourée d'au moins deux canaux circulaires et de ponts.

Le CNRS, en partenariat avec LeMonde.fr, propose une vidéo qui vous conduit sur la piste de ces bâtisseurs qui ont érigé des tours monumentales dont la fonction reste un mystère probablement lié à l'eau, denrée devenue rare et indispensable à cette époque charnière :

Lire la suite

Reliques étranges du Pérou - 5

Reliques étranges du Pérou - 5

Momie40cmb mini

nouvelle relique montrée (la 7ème !) - un corps complet (momie ou non) comportant certaines différences avec le précédent montré

 

Après ces quatre premiers articles et vidéos... : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-momies-etranges-decouvertes-au-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-reliques-etranges-du-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-3.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-4.html​


Bon, après un bon résumé de ce que nous savions à la mi janvier 2017, après les réponses de début décembre 2016 puis certaines interviews de Thierry Jamin sur diverses plateformes du web, dans le 4ième article dont le lien est au-dessus, il y a eu plusieurs nouvelles informations.

Lire la suite

Reliques étranges du Pérou - 4

Reliques étranges du Pérou - 4

4eme reliqueperou

4ème relique montrée - une autre tête coupée non encore nettoyée de sa gangue d'argile

 

Actualité oblige, de nouvelles informations données par Thierry Jamin lors d'interviews données sur BTLV , OVNI Conscience et NUREA.TV (voir les liens en bas), de nouvelles déclarations du propriétaire, avec deux nouvelles vidéos et une autre relique montrée, font que je reviens pour la quatrième fois en peu de temps sur cette étonnante affaire, qui semble en plus apporter une grande synchronicité avec la théorie d'un très sérieux paléontologue des années 1980, et certains de mes écrits de fictions (ou que je considérais comme tels comme toutes mes "visions" futuristes et réflexions que je reprends (rarement il est vrai car peu de fictions écrites depuis de nombreux mois !) dans mes romans ou nouvelles !). Et encore plus à ce niveau avec cette nouvelle mention de "petites boules métalliques" découvertes dans l'un des sarcophages du site... car j'en parlais également dans mes nouvelles fantastiques datant de 2012-2013, et d'autres  articles  sur ce site et sur la toile y font d'ailleurs référence...

Après ces trois premiers articles et vidéos... : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-momies-etranges-decouvertes-au-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-reliques-etranges-du-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-3.html

 

Voici donc, pour partager les informations et s'assurer une transparence, un partage sur le sujet, les dernières nouvelles au sujet de ces reliques étranges du Pérou, trouvées par quatre huaqueros en janvier 2016, dans le désert du sud péruvien... et les nouvelles infos décoiffent, c'est le moins qu'on puisse dire d'ailleurs !

Lire la suite

Reliques étranges du Pérou - 11

Reliques étranges du Pérou - 11

 

Nazca momiemaria mini

 

Suite de ces premiers articles et vidéos... :

L'HISTORIQUE complet de toute l'affaire des Reliques du Pérou en textes, photos et vidéos... : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-momies-etranges-decouvertes-au-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-reliques-etranges-du-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-3.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-4.html​

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-5.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-6.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-7.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-8.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-9.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-10.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-11.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-documentaire-analyses-photos-hd.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-les-news-au-30-09-2017.html

Avec un complément "historique" sur les "Gris" : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/reliques-du-perou-et-les-e-b-e-gris.html

Et un autre sur la théorie EBE et les Dinosauriens/Reptiliens : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/legendes-mythes/ebe-is-be-les-gris-et-la-theorie-des-dinosauriens.html

Le Dossier Historique complet avec une petite Mise à Jour à septembre 2018 : 

http://www.sciences-faits-histoires.com/pages/pages/reliques-etranges-du-perou-momies-de-nazca.html

 

Une nouvelle rapide Mise à Jour avec les dernières nouvelles de l'affaire des Reliques du Pérou depuis l'article 10 :

Lire la suite

Reliques étranges du Pérou - 10

Reliques étranges du Pérou - 10

 

3fingers 3eggs mini

 

Suite de ces premiers articles et vidéos... :

L'HISTORIQUE complet de toute l'affaire des Reliques du Pérou en textes, photos et vidéos... : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-momies-etranges-decouvertes-au-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-reliques-etranges-du-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-3.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-4.html​

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-5.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-6.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-7.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-8.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-9.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-10.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-11.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-documentaire-analyses-photos-hd.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-les-news-au-30-09-2017.html

Avec un complément "historique" sur les "Gris" : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/reliques-du-perou-et-les-e-b-e-gris.html

Et un autre sur la théorie EBE et les Dinosauriens/Reptiliens : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/legendes-mythes/ebe-is-be-les-gris-et-la-theorie-des-dinosauriens.html

 

Une mise à jour nécessaire avec les derniers événements et la (relative) longue période après ma dernière conversation (vidéo) d'avec Thierry Jamin du 1er mai 2017. (Vidéo sous-tritrée en français et anglais) :

Lire la suite

Madère, des ruines englouties au seamount Ampere ?

Madère,  des ruines englouties au seamount Ampere ?

Montampere1 mini

 

Archipel volcanique entre les Canaries, l'Afrique du Nord et les Açores, Madère a très probablement été connu des Phéniciens dès l'antiquité, tout comme les Canaries et probablement les Açores aussi, étant donné les récentes découvertes dont j'ai déjà parlé. Cet article fait bien sûr également partie de mes recherches sur les découvertes archéologiques de la zone Atlantique médian au large de l'Europe et de l'Afrique de l'ouest. Après les Canaries donc plusieurs, fois, les îles du Cap Vert, et les Açores dont j'ai aussi parlé il y a peu ici...

1024px madeira topographic map fr svg(Wikipedia)

Lire la suite

Açores, vestiges néolithiques et antiques dont des pyramides

Açores, vestiges néolithiques et antiques dont des pyramides

 

Pyramides madalena pico acores mini

Je continue encore sur ma lancée sur les découvertes archéologiques de la zone Atlantique médian au large de l'Europe et de l'Afrique de l'ouest. Après les Canaries donc, et les îles du Cap Vert, retour aux Açores dont j'ai déjà parlé ici... car d'autres découvertes ont eu lieu depuis ! (et voir aussi les nombreux liens connexes dans ces articles).

Et ces découvertes sont assez remarquables pour pouvoir en parler... d'autant plus qu'elles gênent l'archéologie officielle qui refuse de reconnaître que ses méthodes sont dépassées et souvent faussées par ses propres dogmes et mauvaises habitudes : l'obligation de corréler des monuments découverts avec des objets culturels découverts à proximité et de préférence de cultures déjà connues et identifiées... ce qui élimine logiquement toute découverte de nouvelles cultures inconnues (et donc gênantes dans les chronologies "déduites"), mais aussi d'autres possibilités pourtant toutes aussi logiques et plausibles (pillages ou imports d'objets culturels par d'autres cultures, envahissement d'une culture par une autre et réhabitation d'anciens lieux, etc... - fausses attributions donc de monuments à une culture données, par exemple...). Il est évident que ces méthodes font passer nos connaissances et découvertes à côté de réalités et vérités en contradiction avec celles que l'on veut maintenir à tout prix pour le soutien d'une certaine "civilisation à dominance occidentale", au détriment d'une civilisation entièrement "terrienne"...

Lire la suite

Portugal et Açores, des cart-ruts aussi

Portugal et Açores, des "cart-ruts" aussi

 

Cart rutsporto5 mini

 

Les plus connus se trouvent sur l'île de Malte, et j'en avais parlé ici, mais plusieurs autres régions du monde comportent ces traces jugées mystérieuses par plusieurs chercheurs, jugées comme étant l'oeuvre de civilisations antiques connues, comme celle des Romains par exemple pour d'autres... Cette dernière affirmation peut d'ailleurs être considérées comme étrange quand l'on sait qu'à Malte, par exemple, ces traces continuent en partie sous l'eau... et que la montée des eaux de la Méditerranée semble un peu trop lointaine pour que les Romains ou les Grecs soient impliqués dans ces traces. On reste tout de même avec deux hypothèses : une utilisation de ces sorte de 'rails" pour lancer des bateaux sur la mer (un travail sous-marins donc nécessaire par des anciens grecs par exemple) ou effectivement une civilisation préhistorique méconnue (en liaison avec les très nombreux "crânes allongés" (ou dolichocéphales) trouvés sur l'île ?) qui aurait fait ces traces avant la montée des eaux. Mais l'on sait aussi que l'île a été victime de plusieurs tsunamis (comme d'autres régions méditerranéennes), voir même qu'elle aurait pu s'affaisser assez récemment (séismes) et expliquer l'engloutissement de ces traces et même de plusieurs temples découverts au large... Les explications sont multiples et ouvertes encore...

Ces traces en forme de sillons souvent parallèles et de longue grandeur demeurent tout de même un mystère et plusieurs explications quant à leur objectif ont été émises, dont un système de traîneau (en bois car on n'en a retrouvé aucune trace) afin qu'un peuple mégalithique/préhistorique puisse déplacer de lourdes pierres afin de créer leurs structures de rituels ou autres (dolmens, menhirs, cairns ou habitations...). Certains pensent que les Phéniciens, voir Tartessos, pourraient aussi être ce peuple. Une autre explication logique est bien sûr l'utilisation de chars dans de la boue, les sillons des chars ayant durci au fil du temps... mais on ne retrouve pas de traces laissés par les chevaux dans la même boue durcie, ce qui est gênant (ni d'empreintes humaines à priori !), ce qui nous mène à un système peu crédible de "montagnes russes" préhistorique... et les géologues réfutent cette explication...

Restons sérieux et parlons donc de ces étranges "cart-ruts" également visible au Portugal et aussi aux Açores, fait intéressant suite à la (re)découverte de plusieurs pyramides anciennes sur les Açores (semblables à celles des Canaries) mais aussi de sites mégalithiques, dont j'ai largement parlé ici...

 

 

Açores, Madalena, à Valverde, Criação Velha et Sete Cidades, paysage de pyramides...

Lire la suite

Des ruines au large des Canaries ?

Des ruines au large des Canaries ?

 

Lanzarote2

 

Suite de mes enquêtes sur les cités préhistoriques et antiques englouties, recherches sur l'Atlantide et autre civilisations antédiluviennes...

Cet article est en complément des autres recherches au niveau de la zone d'Atlantique centrale proche de l'Europe et de l'Afrique de l'Ouest : Açores, Pays Basque et Landes françaises, cotes du Portugal, d'Espagne, Gibraltar, Maroc, Mauritanie, Canaries et Iles du Cap Vert... des liens vers les articles de ces zones sont en bas de cet article.

Un petit aparté pour parler brièvement des affirmations de la psychologue et linguiste passionnée d'Atlantide, Maxine Asher, au sujet d'une expédition organisée par elle avec les fonds de la célèbre université américaine privée Pepperdine. C'est en 1973 que cette expédition a eu lieu, au large de Cadiz et Gibraltar en Espagne et au large du Maroc

Composée de 70 enseignants, étudiants et d'autres parties intéressées, les membres de l'expédition étaient préparés pour des plongées libres le long de la côte de l'Espagne et du Maroc, à la recherche de preuves de l'île perdue d'Atlantide. Employé à l'époque par Pepperdine comme expert de l'enseignement audiovisuel, Asher a exprimé sa confiance dès le début que le voyage serait un succès. Le groupe a ensuite affirmé avoir découvert et photographié des artefacts atlantes, mais ils ont été contraints de chercher refuge en Irlande après avoir eu des problèmes avec le gouvernement fasciste espagnol de Franco, qui croyait qu'ils étaient des espions. Asher a affirmé qu'il y avait eu des tentatives de meurtre, et que, à un moment, elle a été forcée de sauter d'une voiture en mouvement, pour échapper à des kidnappeurs. Elle a écrit un scénario qui n'a jamais été produit sur ses expériences espagnoles. Après son arrivée en Irlande, son groupe a exploré des sites intérieurs autour de la baie de Galway, Craughwell, et la péninsule de Dingle, et a mené des plongées dans la région de la baie de Galway, près de la côte des îles d'Aran. Ces enquêtes ont été menées en Irlande dans la conviction que les mégalithes irlandais anciens sont vraiment le travail des Atlantes... Aucun matériel n'a jamais été publié, Asher a affirmé que son travail et ses preuves avaient été censurés (volés ?) par les autorités religieuses chrétiennes ou juives car certaines prouvaient l'impossibilité de certaines données bibliques... Asher a tout de même publié plusieurs livres sur le sujet mais ses tentatives pour sa propre existence et vie (les moyens pour gagner sa vie) ont surtout mené à sa mise au banc des accusés (à tord ou à raison) pour des détournements de lois sur l'éducation, et sa ruine, l'exil. Elle est décédée récemment en 2015.

Lire la suite