Guatemala : des centaines d'artefacts mayas dans le lac Peten Itza

Guatemala : des centaines d'artefacts mayas dans le lac Petén Itza

 

Guatemala petenitza1

 

Décidémment, après le Lac Titicacac et les découvertes récentes boliviennes décrites ici : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/bolivie-24-sites-engloutis-dans-le-lac-titicaca.html , un autre lac sacré a été visité par des scientifiques polonais, au Guatemala, dans le Lac Petén Itzá, près de l'ancienne capitale locale maya, Nojpetén.

Des fragments d'un encensoir en céramique en forme de visage, des preuves de rituels religieux sous forme de vases en céramique, se sont plusieurs centaines d'objets que les archéologues polonais ont remonté lors de recherches sous-marines.

 

 

Nojpetén était la capitale du dernier des anciens groupes mayas qui ont résisté aux attaques des conquérants européens pendant près de 200 ans après leur arrivée en Amérique centrale. Il était situé sur l’île de Flores, au sud du vaste lac Petén Itza, au Guatemala. Cette région était l'un des endroits où les archéologues polonais sous-marins ont effectué des recherches en août et septembre 2018. Ils ont rendu compte de leurs résultats en janvier 2019.

 

Guatemala mayas petenitza6

" Nous avons découvert plus de 500 artefacts près de l'ancienne capitale maya, y compris des objets coulés lors de rituels religieux ", a déclaré le chef de l'équipe polonaise, archéologue de l'Université Jagiellonian de Cracovie, Magdalena Krzemień. :

Voir ci-dessous :

Le lieu des rituels était situé au nord de l'île, comme en témoignent de nombreuses découvertes. À un endroit, les scientifiques ont vu trois bols placés l'un à l'intérieur de l'autre. La cuvette supérieure contenait des fragments de bois brûlé et de roche volcanique vitreuse et de l'obsidienne. Les bols reposaient sur des vases à trois jambes plus grands. Dans l'un d'entre eux, les archéologues ont découvert une lame d'obsidienne de près de 20 cm de long. " Sa présence est clairement associée au rituel et au sacrifice " - souligne le chercheur.
 
Guatemala mayas petenitza5
 

Krzemień pense que la découverte a eu lieu exactement à l'endroit où les céramiques avaient été initialement déposés. Ils étaient partiellement enfouis sous le fond, de sorte que même les courants ne pouvaient pas les déplacer.

" Il est mystérieux de savoir comment les Mayas ont pu déposer l'offrande afin que les céramiques ne se dispersent pas sur une plus grande surface. Nous soupçonnons qu'ils ont été largués au fond d'un filet " - déclare l'archéologue sous-marin Mateusz Popek de l'Institut d'archéologie, à l'Université Nicolaus Copernicus.

Guatemala petenitza2

Un peu plus loin se trouvait un fragment en partie détruit d'un encensoir en forme de tête humaine. Le responsable du projet indique que des objets très similaires ont été découverts dans des temples Maya à terre. " Au cours de certaines cérémonies, les encensoirs ont été délibérément brisés. C'était probablement le cas ici ", ajoute-t-elle.

Le chercheur a déclaré que les lacs constituaient un élément important du paysage sacré des Mayas, car l’eau revêtait une signification symbolique particulière pour les membres de cette civilisation: elle était perçue comme un moyen par lequel les morts passeraient au monde souterrain.

 

Guatemala petenitza3

Les réservoirs d'eau étaient également perçus comme des lieux étroitement liés à Chaak - un dieu de la pluie, responsable des précipitations, et par conséquent aussi des cultures. " C’est pourquoi de nombreux types de dons sacrificiels se sont retrouvés au fil des siècles dans des réservoirs d’eau ", a ajouté le responsable du projet.

Les archéologues ont déterminé l'âge des découvertes. Ils croient que la zone étudiée était un lieu de culte de la période proto-classique (150 av. J.-C. à 250 av. J.-C.) jusqu'à la fin de la période classique (600 à 800 av. J.-C.).

 

Guatemala mayas petenitza7

Les Mayas ont longtemps résisté aux conquistadorsNojpetén - la dernière forteresse indépendante des Mayas - a été capturée en 1697 après une grande bataille. Les Espagnols ont attaqué l'île à bord de navires, à partir de laquelle ils ont tiré avec leurs canons sur les Mayas.

Les archéologues espéraient également découvrir de nombreux objets associés à ce moment crucial au cours de leurs recherches. La bataille finale entre les habitants de la capitale et les Espagnols s’est déroulée du côté ouest de l’île. En plongeant dans cette région, les archéologues polonais n’ont trouvé qu’une partie d’une masse, une arme contondante constituée d’une tête lourde au bout d’un manche. Ils ont récupéré une tête de pierre bien conservée.

Guatemala mayas petenitza4

Un peu plus au nord, dans la zone de l'île El Hospital, des archéologues ont découvert un gros coquillage de la mer des Caraïbes au fond, ce qui indique que les Mayas avaient eu des contacts avec les habitants de la côte caraïbe. " Une telle coque pourrait être utilisée comme un instrument de musique. Elle pourrait aussi être reliée aux élites ou à la sphère symbolique, car ces objets étaient associés aux naissances, aux rituels de maturation, aux offrandes sacrificielles, à la guerre, au monde souterrain et à la mort " - dit Krzemień.

Le responsable du projet a souligné que tous les artefacts se trouvaient à la surface du lit du lac - ils n'avaient même pas besoin d'être excavés. " Compte tenu du nombre d'objets découverts à la surface, nous en trouverions probablement plus lors des fouilles. Par conséquent, nous prévoyons de poursuivre nos recherches ", informe Krzemień.

Vous pouvez suivre l'avancement des travaux sur la fanpage du projet sur Facebook .

Sources : PAP - La science en Pologne, Szymon Zdziebłowski, http://scienceinpoland.pap.pl/en/news/news%2C32650%2Cguatemala-polish-archaeologists-discovered-several-hundred-artefacts-holy-lake-maya

https://www.archaeology.org/news/7344-190201-guatemala-maya-nojpeten

Photos : Peten Itza Project

 

Guatemala mayas

Guatemala : des cités mayas cachées dans la jungle

Autres articles sur le guatemala :

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/un-barrage-geant-maya-decouvert-a-tikal-guatemala.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/moyen-age-18eme-siecle/guatemala-decouverte-d-une-frise-maya-vieille-de-1-400-ans.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/un-temple-maya-dedie-au-soleil-nocturne-decouvert-au-guatemala.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/guatemala-le-vrai-coeur-de-l-empire-maya-decouvert.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/seibal-complique-les-origines-mysterieuses-des-mayas-et-olmeques.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/guatemala-decouverte-de-l-autel-d-un-roi-maya-inconnu.html

 

Yves Herbo et Traductions, Sciences-Faits-Histoires, 01-02-2019

 

archéologie échange environnement lire mystère légendes antiquité

Ajouter un commentaire