Inde : Découverte d'un art préhistorique d'une culture de 12000 ans

Inde : Découverte d'un art préhistorique d'une culture inconnue de 12000 ans ?

 

Inde maharashtra7

SHARAD BADHE / BBC

 

C'est un nouvel article paru dans BBC news, le Sun et ailleurs qui attire aujourd'hui mon attention, et celle des chercheurs sur l'Histoire ancienne. Mais, en faisant des recherches, au niveau des journaux indiens et de traductions pas toujours faciles, j'ai découvert que ces régions abritent aussi des structures nettement mégalithiques, preuve que les chasseurs-cueilleurs locaux ont bel et bien développé une civilisation locale, influencée ou faisant partie d'une vaste culture mondiale liée au travail de la pierre, de l'élevage et de l'agriculture, et à une spiritualité commune et élargie. Parlons tout d'abord des récentes découvertes, mais d'autres ont été faites aussi il y a quelques mois, j'en parlerai plus bas...

La découverte de gravures rupestres dans le Maharashtra, dans l’ouest de l’Inde, a beaucoup enthousiasmé les archéologues qui croient détenir des indices sur une civilisation jusque-là inconnue, rapporte Mayuresh Konnur de BBC Marathi.

Les gravures rupestres - connues sous le nom de pétroglyphes - ont été découvertes par centaines au sommet d'une colline dans la région de Konkan, dans l'ouest du Maharashtra.

Principalement découvertes dans les régions de Ratnagiri et de Rajapur, la majorité des images gravées sur les sommets rocheux et plats sont demeurées inaperçues pendant des milliers d'années, sauf au niveau de la population de 5 villages aux alentours, qui n'en parlait pas.

 

Inde maharashtra5

SHARAD BADHE / BBC

 

La plupart d'entre eux étaient cachés sous des couches de sol et de boue. Mais quelques-uns étaient à l'air libre - ils étaient considérés comme saints et vénérés par les habitants de certaines régions :

La variété des gravures rupestres a stupéfié les experts: animaux, oiseaux, figures humaines et motifs géométriques sont tous représentés.

 

(BBC) - Une petite vidéo des pétroglyphes est visible dans cet article

 

La façon dont les pétroglyphes ont été dessinés et leur similitude avec celles trouvées dans d’autres parties du monde ont amené les experts à penser qu’ils avaient été créés à la préhistoire et qu’ils sont probablement parmi les plus anciens jamais découverts.

"Notre première déduction de l'examen de ces pétroglyphes est qu'ils ont été créés vers 10 000 ans avant JC", a déclaré à la BBC, le directeur du département d'archéologie de l'État du Maharashtra, Tejas Garge. Mais ceci est une estimation minimaliste : " Si vous comparez ces sculptures au niveau international, de tels types d'art ont été découverts en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Australie et en Europe, et dans le langage des langues archéologiques, ce type de gravure est généralement emprunté au Purashmayug du Nord, si vous pensez que ce type de croquis Ratnag est de Ratanag. Vous le savez depuis Goa et à grande échelle dans les collines limitrophes du Madhya Pradesh et du Maharashtra, et ces prévisions, que vous considérez comme faisant partie du nord de Puravyayuga, peuvent être exprimées au cours de cette période, qui correspond généralement à 25 000 ans avant maintenant. Cela peut prendre beaucoup de temps, mais si vous étudiez la situation à Konkan: Ceci est un estimé primaire que cela soit de il y a 10 mille ans. Par endroits, il est au minimum possible de dire 700 ans, c'est-à-dire qu'il est possible aussi de remonter à il y a 300 à 100 ans, à 10 000 ans, plus ou moins 700 ans et, dans certains endroits, à 40 000 ans. Cela dépend du nombre de preuves que nous recevons de chaque site "

 

Inde maharashtra

SHARAD BADHE / BBC

 

Le mérite de leur découverte revient à un groupe d’explorateurs conduits par Sudhir Risbood et Manoj Marathe, qui ont commencé à rechercher sérieusement les figures après en avoir observé quelques-unes dans la région. Beaucoup ont été trouvées dans les temples du village et ont joué un rôle dans le folklore local.

" Nous avons parcouru des milliers de kilomètres. Les gens ont commencé à nous envoyer des photos et nous avons même enrôlé des écoles pour les retrouver. Nous avons demandé aux étudiants de demander à leurs grands-parents et à d'autres anciens du village s'ils connaissaient l'existence d'autres gravures et informations précieuses ", a déclaré M. Risbood à la BBC.

 

Inde maharashtra6

Les archéologues ont accentué les contours des pétroglyphes avec de la craie pour pouvoir les photographier.

 

Ensemble, ils ont trouvé des pétroglyphes dans et autour de 52 villages de la région. Mais seuls cinq villages des environs savaient que ces images existaient.

En plus de les rechercher activement, MM. Risbood et Marathe ont également joué un rôle important dans la documentation des pétroglyphes et fait du lobbying auprès des autorités pour qu'elles s'impliquent dans leur étude et leur préservation.

M. Tejas Garge, directeur du département archéologique du Maharashtra, dit que les images semblent avoir été créées par une communauté de chasseurs-cueilleurs qui ne connaissait pas l'agriculture. " Nous n'avons trouvé aucune image d'activités agricoles. Mais les images représentent des animaux chassés et des détails sur les formes d'animaux. Ces hommes étaient donc au courant des animaux et des créatures de la mer. Cela indique qu'il était dépendant de la recherche de nourriture."

 

Inde katalshilp

Cela ressemble beaucoup à une peau d'animal tendue pour être séchée. BBC MARATHI

 

Le Dr Shrikant Pradhan, chercheur et historien de l'art au Deccan College de Pune, qui a étudié de près les pétroglyphes, a déclaré que cet art était clairement inspiré des choses observées par les gens de l'époque

" La plupart des pétroglyphes montrent des animaux familiers. Il y a des images de requins et de baleines ainsi que d'amphibiens comme des tortues ", ajoute M. Garge.

Mais cela pose la question de savoir pourquoi certains des pétroglyphes représentent des animaux tels que les hippopotames et les rhinocéros qui ne se trouvent pas dans cette partie de l'Inde. Les personnes qui les ont créés ont-ils migré vers l'Inde depuis l'Afrique ? Ou ces animaux ont-ils déjà été trouvés en Inde ? (YH : étonnante question car le Rhinocéros indien (rhinoceros unicornis) est bien l'une des trois espèces de rhinocéros asiatiques, et présent en Inde (sa présence dans cette région dans le passé n'est pas improbable. Quant à l'hippopotame, il suffit d'ouvrir un Larousse pour lire que : " Ainsi, pendant le pliocène et le pléistocène, il y a 2 à 3 millions d'années, de nombreuses espèces d'hippopotames ont rayonné en Asie (Sri Lanka comprise), en Europe et en Afrique (Madagascar comprise), le seul continent où elles se sont maintenues." Sa présence en Inde est très lointaine effectivement, mais il n'est pas impossible qu'il y était encore présent à l'époque de ces gravures... mais cela renforce plutôt leur grande ancienneté !). 

Le gouvernement de l'État a mis de côté un fonds de 240 millions de roupies (3,2 millions de dollars) pour étudier plus avant les 400 pétroglyphes identifiés. On espère que certaines de ces questions obtiendront une réponse.

 

Inde maharashtra1

SHARAD BADHE / BBC

 

D'autres données dans l'article indien : " Dans cette ceinture de Konkan Ratnagiri-Rajapur, ces sculptures ont été découvertes au cours des dernières années alors qu'elles surgissaient soudainement du sol. Auparavant, c'est un code qu'aucun archéologue n'avait encore remarqué. Mais certaines des divinités locales ont été supprimées et la plupart d'entre elles ont été ensevelies sous le sol. Personne ne savait combien d'entre eux existaient. Mais au cours des quatre ou cinq dernières années, la fouille a eu lieu dans la "maison de Rama-Hazara" et l’œil des archéologues a été attiré. " YH : vous pouvez découvrir ici des photos du Temple de Rama-Hazara, dont certaines sont étonnantes : https://www.flickr.com/photos/dalbera/14118895537/in/photostream/

Certains érudits les appellent «Khodshirpam», mais on les appelle «pétroglyphes» en anglais. Parce que pour ces pierres, ces images seront retrouvées, alors la datation au carbone pourra comprendre leur âge exact. À certains endroits, des armes ont commencé à être trouvées, mais leur étude avancée ne fait que commencer. Mais sur la base de l’étude de ces sculptures, et sur la base des études menées ce jour dans le monde, il est possible de penser à une période Konkan.

 

Inde maharashtra4

SHARAD BADHE / BBC

 

" Il s'agit d'un événement préhistorique ", a déclaré Tejas Garge, directeur du département archéologique du Maharashtra. " À Konkan, nous voyons la totalité de l'histoire connue de l'habitat humain, cela se passe à la période Satavahana, c'est-à-dire du troisième siècle avant cela et auparavant, il n'y avait pas suffisamment de preuves de l'existence d'êtres humains, ils n'étaient que de l'âge de pierre, ou "Ashmaygul, à Ashim Yuga, généralement dans le Maharashtra, 45 à 40 000 ans. C’est pourquoi il s’agit d’une vallée que vous pouvez voir dans l’Histoire sombre (Dark age - YH : période peu connue). Il existe certaines preuves d'outils en pierre qui indiquent que même au cours du paléolithique supérieur (Purusham Nord), l'habitation humaine était à Konkan. Ce qui se passait à Konkan a perduré aussi pendant 10 mille ans avant notre ère à 3000 ans avant notre ère. "

Ensuite, la question importante est que, comme les archéologues mentionnent des images du "Dark Age" à Konkan, si les images étaient peintes, que se passait-il à Konkan?

Cet homme vivait-il en peuple ? Ne vivait-il que par la chasse ? En matière de religion, de langue et de culture, où a été atteinte la vie de cet homme ? "Ce type vivait en certains groupes, ce n'était pas lié à l'agriculture ", a déclaré Garge. " Parce que vous ne voyez aucun aspect de l'agriculture dans l'ensemble des imagesBien que la preuve du prédateur n'apparaisse pas sur les images, l'illustration animée des animaux chassés ou de tous ces animaux est faite de manière appropriée, alors que les animaux avaient une relation définie avec eux, ainsi qu'avec les collecteurs d'eau, ce qui signifie que le but principal de la survie était que vivre devrait dépendre du chasseur ", ajoute-t-il. (YH : il faut toutefois noter que ces raisonnements sont essentiellement liés et influencés par une conception et dogmes modernes, et qu'il n'est pas question de probables liens entre diverses cultures et apports extérieurs...)

 

Inde maharashtra2

SHARAD BADHE / BBC

 

Dans ces dessins de Konkan, les animaux peuvent être vus avec de nombreuses formes impersonnelles ou dessins géométriques. La taille de certaines de ces images est également énorme. Certaines images font même plus de 15 mètres de long et d’autres sont utilisées les représenter sous forme géométriqueAlors, ces personnes devraient-elle être conscientes de la géométrie ?

Certaines images semblent un peu trop élémentaires, mais certaines sont agréables et dues être dessinées par un artiste. Certains modèles sont compliqués. Ensuite, l'art de pointe aurait pu être développé en plusieurs générations de centaines d'années. Que pensez-vous du style de ces images ?

" Ces sculptures incluent principalement celles de nos animaux, que nous voyons autour de nous, des oiseaux et des poissons dans l’eau, notamment des requins et des devasas, et il existe également un lapin amphibie, mais il est difficile de déterminer avec précision son objectif, même s’il est difficile de comprendre l’art de la peinture ou des fouilles au Maharashtra. Cette sculpture nous la voyons en tant que prototype pour le stade primaire de la sculpture sculptée Nkade " , dit Tejas Garge.

 

Inde maharashtra13

Mais ces scientifiques doivent donner crédit aux chercheurs locaux pour attirer l'attention du monde. Certains petits pétroglyphes étaient devenus une légende et le reste était recouvert de terre rouge. Rahabud et Marathé ont continué de travailler pendant cinq ans en les recherchant, en les enregistrant, en les protégeant et en les poursuivant par l'intermédiaire du gouvernement. Ils travaillent avec des chercheurs en archéologie.

" Au début, nous marchions depuis deux ans et demi, quand nous avons commencé à voyager dans une direction, puis il y avait quelque chose comme" Somaiya "," Quelque chose ", nous voulions le savoir." Il y a des centaines de kilomètres de circuits tout en trouvant cela. Peu à peu, lorsque nous avons obtenu les photographies des villages, nous avons commencé à toucher ces personnes. Après cela, nous avons commencé à organiser des programmes dans les écoles, nous avons mis en place de telles structures, nous avons commencé à interagir avec les enfants des écoles, les enseignants des écoles ont essayé d’atteindre les gens par l’intermédiaire de leurs enfants, qui ont essayé d’atteindre leurs vies par leurs souvenirs, dans leur ensemble.

Jusqu'à présent, si vous regardez le parcours de ces images, celles-ci ont été retrouvées dans près de 52 villages et 5 ou 6 des 52 villages ont vu cette légende. Cela signifie que d’une manière ou d’une autre, les habitants de nombreux villages ne le savaient pas ", a déclaré Sudhir Risbood (Rahabud).

 

Mais passons aux autres découvertes régionales et ses surprises... :

Les monuments de mystérieuses civilisations de milliers d'années trouvés à Sindhudurg (08-2018)

 

Inde maharashtra8

Des résidents de Konkan et des touristes, alors qu’ils se rendaient à Malvan, dans le Sindhudurga, ont trouvé des pierres de grande taille ayant une forme ronde sur le pont près du village de Ghumde  Si vous avez vu, notez qu'il ne s'agit pas de simples pierres.

C'est est une "bilingue" de forme ronde. Ce sont des monuments construits à la mémoire des âmes mortes du Purashmayug du Nord, de l'âge de pierre ou de la civilisation mégalithique.

 

Inde maharashtra9

Les monuments de ce type sont supposés avoir été créés dans le Maharashtra il y a environ deux mille cinq cents ans. Laquelle de ces civilisations était présente à la fin de l'époque cosmique à Konkan ? Cette nouvelle question a été soulevée devant les archéologues.

Les districts de Sindhudurg du Maharashtra se trouvent sur la crête. Le fonctionnement de ces circuits (touristiques) et souvenirs est en cours. Jusqu'à présent, seuls ces monuments ont été découverts à Pune, Vidarbha et Karnataka.

Selon les archéologues, la méthode d'établissement d'un tel stéréotype était résolue à l'âge de pierre. Mais aucune structure de ce type n'avait jamais été trouvée à Konkan.

Auparavant, l’histoire de Konkan remontait à l’époque de l’ancien Mahabharata, découverte par l’archéologue et journaliste Vinayak Parab à Pendur, dans le district de Sindhudurg, où le village de Ghamde a été fouillé.

Ghumde est un village situé à environ 6 km de la ville de Malvan, réputée pour le fort Sindhudurg et la plage de Tararkali. L'archéologue amateur Amit Samant et l'archéologue Vinayak Parab ont réussi à trouver le 7ème siècle Avant JC (cercles mégalithiques) sur le plateau pittoresque du village.

 

Inde maharashtra10

Auparavant, dans le Maharashtra Vidarbha, ce type d'habitats avait été trouvé. Mais, pour la première fois, de telles structures ont été trouvées dans le sud de Konkan.

Un certain type de pierres sont généralement placées en une sphère circulaire. Ce type de monument est un mémorial. Les archéologues estiment que la tradition de faire de tels monuments à la mémoire de leurs proches est une culture humaine mégalithique.

En collaboration avec le "Centre d'études extra-murales" et "INSTUCEN" de l'Université de Mumbai, l'atelier "Exploration in Maharashtra-5" s'est tenu à Marathi Bhaban Bhawan. Dans cet atelier, 23 archéologues professionnels et non commerciaux du Maharashtra ont présenté leurs travaux sur divers sujets.

 

Inde maharashtra11

L'événement, qui s'est achevé à la fin du mois de juin 2018, a réuni le département d'archéologie de l'état et le directeur du musée Dr. Tejas Garge était présent. Dans cet atelier, une brochure a été présentée sur les plaques mégalithiques trouvées dans le village de Ghamde.

Vinayak Parab, tout en donnant plus de détails sur le pèlerinage, déclare: " Mais dans le cas de Pendur, il n’est pas question de pèlerinage ni de pèlerinage en direction d'un pèlerinage. Ces rituels et ces mémoriaux sont tous réunis au même endroit. Dans la période archéologique, on dit que c'est " une fois sacré maintenant c'est sacré ". Cela signifie que la signification particulière d'un lieu ou son importance est étendue aux générations humaines à travers la mémoire culturelle ", a-t-il expliqué.

 

Inde maharashtra12

l'archéologue Vinayak Parab (Facebook)

 

Une nouvelle branche de la science appelée épigénomique moderne dit que cette mémoire culturelle est transmise par les gènes à la génération suivante. Parab poursuit: "Après la surprise du monastère retrouvé à Pendur à Sindhudurg, on a persisté à dire que les preuves de l'âge de pierre devaient être retrouvées à proximité, elles ont également été trouvées et renforcées en raison des découvertes à Ghumde dans le village d'Amit Samant. Plus de choses la lumière va éclairer. "

L'ancien archéologue Dr. Madhukar Keshav Dhavlikar a donné une explication avec sa poésie dans ce livre de Shilwaltal et la tombe mythologique. Dhavalikar écrit: " Le Dr H. Sankalia des colonies Deccan a découvert dans le Maharashtra des centaines de sépultures mégalithiques à Vidarbha. Le Dr Shan Bharde Dev a étudié de manière approfondie la culture mégalithique de Vidarbha, où se trouvent des crématoriums mégalithiques très détaillés. Ce sont toutes des pierres denses, leur diamètre est de 10 à 30 mètres. Au milieu des ruisseaux elles existent pour combler les restes des morts Aparali. Cela se trouve principalement dans Nagpur, Chandrapur, districts bhandara ".

L'archéologue amateur Amit Samant, qui étudie les roches trouvées dans le village de Ghamde à Sindhudurg, a informé la BBC de ses découvertes. " En 2014, Giray Mitra, Vinayak Parab avaient fait une présentation sur le mausolée rocheux mégalithique de Pendur à Sindhudurg. Inspiré par cela, j'ai retracé la pierre ancienne des rochers dans le village désert de ma maison, à partir de début 2015." 

 

Inde maharashtra14

" J'en ai trouvé sept et deux squelettes associés ont été retrouvés dans le village médiéval de Samadhi, ce qui montre que l'histoire de Konkan remonte à la culture cosmique ou mégalithique ", a déclaré Samant.

 

Maharashtra

Sources :

https://www.bbc.com/news/world-asia-india-45559300

https://www.bbc.com/marathi/india-45557644

https://www.thesun.co.uk/news/7396824/mystery-ancient-rock-carvings-indian-hunter-gatherer-civilisation-ancient/

https://www.news.com.au/travel/world-travel/asia/mystery-rock-carvings-could-reveal-lost-ancient-civilisation/news-story/0bce69ea95d563957adda52f7df47adf

 

Autres articles sur l'Inde, notamment juste au Nord de cette région :

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/la-culture-vedique-de-l-inde.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/inde-la-cite-engloutie-de-dwarka-remet-l-histoire-en-question.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/confirmation-des-ruines-englouties-au-large-de-l-inde.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/inde-delhi-plus-ancienne-que-prevue-et-reliee-aux-mythes.html

 

Yves Herbo et Traductions - SFH - 06-10-2018

 

 

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire interviews échange lire video mystère légendes antiquité

Ajouter un commentaire