Les petrosphères du néolithique gardent tout leur mystère

Les petrosphères du néolithique gardent tout leur mystère

 

Petrospheres europe moyen orient2

Une nouvelle étude sur ces mystérieuses petites sphères gravées en pierre du néolithique n'a pas dévoilé le mystère de leur utilité et science, mais des traces cachées donnent tout de même un espoir d'avancer sur le sujet prochainement. J'avais déjà parlé de ces étonnantes petites sphères de la taille d'une balle de baseball, aussi nommées "petrosphères" par les spécialistes, en référence aux pétroglyphes qui semblent en représenter certaines en 2D sur la pierre, dans deux articles ces dernières années :

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-artefacts-etranges-dans-des-musees-britanniques.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/les-pages-des-anomalies-scientifiques-1.html

 

Plus de 200 ans après leur première découverte connue, ces objets demeurent parmi les plus énigmatiques concernant la période du néolithique. Alors qu'une grande majorité de ces pierres sculptées en 3D ont été trouvées dans le nord de l'Europe, il en a été trouvé d'autres, dans des contextes aussi estimés du néolithique, au Moyen-Orient et Proche-Orient par exemple ("From Reckoning to Writing," Scientific American, p. 58, August 1977.- Denise Schmandt-Besserat, de l'Université du Texas à Austin, qui en a découvert en Jordanie par exemple).

En ce qui concerne l'Europe, plus de 500 de ces objets énigmatiques ont été trouvés, la plupart dans le nord-est de l'Écosse, mais aussi dans les îles Orkney, en Angleterre, en Irlande et en Norvège.

Les archéologues ne connaissent toujours pas le but ou la signification originels des boules de pierre du néolithique (datées de 8500 à 5000 ans), qui sont reconnues et interprétées par défaut comme l'un des plus beaux exemples d'art néolithique que l'on trouve dans le monde. Mais maintenant, ils ont créé des modèles 3D virtuels des "balles" magnifiques, principalement à partager avec le public. En outre, les modèles ont révélé de nouveaux détails, y compris des motifs cachés dans les sculptures sur les sphères.

 

Des boules de pierre énigmatiques datant de 5 000 ans continuent de dérouter les archéologues

Les modèles 3D des boules de pierre sculptées, y compris la boule Towie en spirale (au centre), sont maintenant affichés en ligne.

Crédit: National Museums Scotland

Hugo Anderson-Whymark, un conservateur de National Museums Scotland qui a créé les modèles en ligne, a expliqué que de nombreuses fonctions ou utilisations ont été proposées pour les boules de pierre au fil des ans. De telles propositions ont inclus la possibilité qu'elles aient été faites en tant que têtes de pierre pour des armes écrasantes, ou des poids normalisés pour les commerçants du néolithique (dont on ignore la réelle existence), ou des rouleaux pour le transport des pierres géantes utilisées dans les monuments mégalithiques (mais si cette explication peut concerner les boules lisses trouvées, elle ne tient pas devant les boules sculptées qui ne roulent pas...).

 

Balle de pierre sculptée, Skara Brae, Orkney par National Museums Scotland sur Sketchfab (cliquez dessus pour manipuler la 3D)

 

Une théorie est ausi que les boutons sur de nombreuses boules de pierre sculptées ont été enroulés avec de la ficelle ou du tendon, ce qui leur a permis d'être jetés comme des pierres de frondes ou des bolas sud-américaines. D'autres théories décrivent les balles comme des objets de dévotion religieuse ou des symboles de statut social...

" Beaucoup d'idées que vous devez prendre avec une pincée de sel, alors qu'il y en a d'autres qui peuvent être plausibles ", a déclaré Anderson-Whymark. " Ce qui est intéressant, c'est qu'elles captent vraiment l'imagination des gens - elles ont encore beaucoup de secrets."

 

 

Ballon de pierre sculpté, Towie, Aberdeenshire par National Museums Scotland sur Sketchfab (cliquez dessus pour manipuler la 3D)

 

Le Musée national d'Écosse à Edimbourg possède la plus grande collection de boules de pierre sculptée au monde, dont environ 140 originaux provenant de sites néolithiques (New Stone Age) en Ecosse et les Orcades, et 60 moulages d'objets similaires d'autres endroits.

Bien que seulement quelques-uns soient maintenant exposés à Édimbourg, un total de 60 modèles 3D de boules de pierre sculptées néolithiques de la collection du musée ont été mis en ligne - de sorte que toute personne intéressée par les merveilles antiques, partout dans le monde, puisse les examiner en détail et de n'importe quel angle.

La collection en ligne comprend le plus célèbre de ces objets, le ballon Towie, qui a été trouvé près du village de Towie dans le nord-est de l'Écosse vers 1860. La boule est sculptée de trois spirales entrelacées sur trois de ses quatre lobes et fait partie des meilleurs exemples de l'art néolithique jamais trouvé.

Quelques-uns des modèles 3D de boules de pierre sculptées néolithiques trouvées en Ecosse, avec le fameux ballon Towie au centre.

Les modèles 3D des boules de pierre sculptées, y compris la boule Towie en spirale (au centre), sont maintenant affichés en ligne.

Crédit: National Museums Scotland

 

Certains archéologues ont eu du mal à croire que de tels objets complexes auraient pu être sculptés uniquement avec des outils en pierre, dit Anderson-Whymark, et ils les attribuèrent donc à tort aux Pictes qui vivaient en Écosse à la fin du Moyen âge et au début du Moyen Age donc entre 1800 et 1100 ans.

Mais plus tard, les archéologues ont pu dater les boules de pierre sculptées à la période néolithique, beaucoup plus tôt donc dans la préhistoire, il y a environ 5000 ans, quand seulement des outils de pierre étaient utilisés...

Beaucoup de motifs ornementaux utilisés sur les boules de pierre sculptées, y compris les cercles détaillés et les spirales sculptées dans la boule de Towie, ont également été trouvés dans des tombes néolithiques à couloir (Dolmens), qui comportent des chambres funéraires souterraines au bout de longs passages revêtus de pierre, tels que la tombe de Newgrange en Irlande...

 

Newgrangetomb irelandtombe de Newgrange en Irlande - Wikipedia

Newgrangetomb ireland2tombe de Newgrange en Irlande - Wikipedia

 

La similitude des dessins pourrait montrer que des gens de différentes régions du Néolithique en Europe (mais aussi au Moyen-Orient donc), partageaient des idées communes, ce qui indiquait certaines formes d'interaction entre leurs communautés, a déclaré Anderson-Whymark.

 

Petrosphere neolithique

 

Les modèles 3D en ligne ont  été créés avec la photogrammétrie, qui consiste à réunir des photographies détaillées des textures de surface et des couleurs des objets avec des données précises sur leur taille et leur forme. Le processus de photogrammétrie a révélé de nouvelles informations sur certaines des balles, en révélant des motifs sous-jacents de marques sculptées et ébréchées sur certains d'entre eux qui, autrement, ne pouvaient pas être clairement visibles, a-t-il dit.

Il pense que la clé pour comprendre les boules de pierre sculptées réside dans leur taille «régulière», qui était parfaite pour être tenu dans la main pendant qu'elles étaient ébréchées ou picorées par des outils en pierre plus durs.

La création de l'une des boules de pierre sculptée a dû être un long processus - plusieurs d'entre eux montrent des signes que leur conception a évolué au fur et à mesure de leur travail, peut-être sur plusieurs années ou même d'une génération à l'autre.

Alors que la discussion et la spéculation sur leur but et leur signification pour le peuple néolithique se poursuivra, les boules de pierre sont susceptibles de conserver une grande partie de leur mystère durable, a déclaré Anderson-Whymark.

" Nous pourrions peut-être tirer un peu plus de cette histoire au clair à l'avenir par une analyse plus détaillée de ces choses", a-t-il dit, " mais elles seront toujours un peu énigmatiques. "

Sources :https://www.livescience.com/62843-enigmatic-stone-balls-scotland.html

https://www.livescience.com/62845-scotland-carved-stone-balls.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-artefacts-etranges-dans-des-musees-britanniques.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/les-pages-des-anomalies-scientifiques-1.html

 

 

Yves Herbo et Traductions, Sciences-Faits-Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, 20-06-2018

 

 

Yves Herbo sur Google+

moyen-orient archéologie prehistoire interviews échange lire mystère légendes antiquité

Ajouter un commentaire