NOM

OVNIs : Série doc Your Need to Know - UFO

OVNIs : Série doc Your Need to Know - Votre Besoin de Savoir - UFO

Your

Votre besoin de savoir Vidéo spécial / Episodes 1 à 10

Dans cette nouvelle série de Open Minds, Antonio Huneeus jette un regard sur quelques-unes des plus célèbres enquêtes officielles du monde entier sur le sujet OVNI.

Toutes ces vidéos sont en VO sous-titré en anglais, mais vous pouvez toujours choisir votre langue de sous-titrage (google approximatif) en cliquant à droite de "anglais trad auto" puis en choisissant votre langue dans la grande liste).

Votre besoin de savoir ! Ep. 1 - UFO Documents d'information : Documents ONU - Le Briefing des meilleures preuves disponibles

Le premier épisode de cette série porte sur les documents de synthèse de l'ONU dans laquelle Antonio Huneeus était l'une des personnes embauchées pour y travailler par Laurence Rockefeller. -

In this new series from Open Minds Antonio Huneeus takes a look at some of the most famous official investigations from around the world. The first in this series covers the UN Briefing documents in which Antonio was one of the people hired to craft by Laurence Rockefeller .

Votre besoin de savoir ! Ep. 2 - Rapport COMETA

Le nom COMETA en français signifie "Comité pour des études approfondies". Ce rapport a été réalisé sur une période de plusieurs années à l'Institut des hautes études de la défense nationale, ou l'IHEDN, un haut niveau militaire français de réflexion. - 

The name COMETA in English stands for "Committee for in-depth studies". This report was carried out over a several year period at the Institute of Advanced Studies for National Defense, or IHEDN, a high-level French military think-tank.

Votre besoin de savoir ! Ep. 3 - Projet Blue Book

Le Blue Book a été le résultat de deux projets d'études antérieurs de la Force aérienne, Sign et Grudge, à la fin des années quarante et qui ont duré jusqu'au début des années 1970. Son but était de déterminer si les OVNIS sont une menace pour la sécurité nationale, et d'analyser scientifiquement les données liées aux ovnis. Le projet a connu de nombreux changements, mais il ne peut y avoir de doute qu'il a joué un rôle central dans l'histoire officielle des ovnis aux Etats-Unis. -

Blue Book was the result of two previous Air Force study projects, Sign and Grudge, in the late forties and lasted until early 1970. It's purpose was to determine if UFOs were a threat to national security, and to scientifically analyze UFO-related data. The project went through many changes, but there can be little doubt that it played a pivotal role in the official history of UFOs in the USA.

Votre besoin de savoir ! Ep. 4 - Les fichiers OVNI des fascistes italiens

Dans cet épisode, Antonio Huneeus examine Les fichiers OVNI des fascistes italiens. Ces fichiers ont été initialement livrés au milieu des années 1990 au célèbre auteur et ufologue italien Roberto Pinotti, et étaient envoyés à la permanence de soutien du Sénat du Royaume et à l'Agenza Stefani, la nouvelle agence du régime en charge de la diffusion de la propagande fasciste. Des analyses médico-légales ont été faites sur ​​les documents et ils ont été prouvés être des originaux et non des photocopies. Andrea Bedetti, historien et expert sur ​​l'ère fasciste de l'Italie, a constaté que la terminologie et le vocabulaire aéronautique sont tous compatibles avec de vrais documents d'époque. Ces documents contiennent des témoignages écrits décrivant en détail plusieurs observations, avec des images dessinées à la main. Il révèle également que Mussolini et Ciano, le numéro un et le numéro deux des dirigeants de l'Italie ont été informés tout de suite sur le phénomène. Ces documents parlent aussi de la prétendue création du top secret " Cabinet RS/33 ", dirigé par Marconi, et inclus certains des astronomes les plus éminents de l'Italie, des scientifiques et des ingénieurs aéronautiques. Comme les choses ont mal tourné pour l'Italie pendant la guerre, tous les fichiers du Cabinet RS/33 auraient été expédiées à l'Allemagne nazie, où ils pourraient avoir influencé l'ingénieur aéronautique italien Belluzzo. -

Antonio Huneeus examines Italy's Fascist UFO Files. These files were originally delivered in the mid-nineties to famed Italian ufologist and author Roberto Pinotti, and sent on stationary bearing the seal of the Kingdom's Senate and Agenza Stefani, the regime news agency in charge of disseminating Fascist propaganda. Forensic analysis was done on the documents and they were found to be originals and not photocopies. Andrea Bedetti, a historian and expert on Italy's Fascist era, found that the stationary, aeronautical terminology and vocabulary were all consistent with real documents from the period. These documents contained written testimony describing in detail several sightings along with hand-drawn pictures. It also discloses that Mussolini and Ciano, Italy's number one and number two leaders were informed right away about the phenomenon. These documents also talk of the alleged creation of the top secret "Cabinet RS/33", led by Marconi, and included some of Italy's most prominent astronomers, scientists and aeronautical engineers. As things went sour for Italy during the war, all the files from Cabinet RS/33 were supposedly shipped to Nazi Germany, where they might have influenced the Italian aeronautical engineer Belluzzo.

Votre besoin de savoir ! Ep. 5 - La RAND Corporation

Antonio Huneeus examine le document OVNI de la RAND Corporation, intitulé OVNI : Que faire ? La RAND Corp était à l'origine un projet dans le prolongement de la Seconde Guerre mondiale, appelée Projet RAND, en mai 1948, elle est séparée de la Douglas Aircraft Company et est devenu un organisme sans but lucratif indépendant. George Kocher, de la RAND Corporation, a publié ce document en Novembre 1968, quelques mois après que l'Université du Colorado ait terminé son rapport Condon. Le document RAND Corp est divisé en cinq essais différents, Les Aspects historiques, Les Aspects astronomiques, le caractère des rapports, les aspects phénoménologiques, et comment procéder et pourquoi. Ces essais explorent les types de rapports et observations, la façon dont ils sont classés, et une liste d'hypothèses qui existent entourant le phénomène. Le document fournit également un exemple d'un OVNI sous la forme d'un rapport détaillé élaboré par l'Université du groupe d'étude du Colorado. -

Antonio Huneeus examines RAND Corporation's UFO document, titled UFO's: What to do? The RAND Corp was originally an outgrowth project of World War II, called Project RAND, in May of 1948 it separated from the Douglas Aircraft Company and became it's own independent, nonprofit organization.
  George Kocher of the RAND Corporation, published this document in November of 1968, a few months after the University of Colorado completed it's Condon Report. The RAND Corp document is broken into five different essays, Historical Aspects, Astronomical Aspects, The Character of Reports, Phenomenological Aspects, and How to Proceed and Why. These essays explore the types of reports and sightings, how they are categorized, and a list of hypotheses that exist surrounding the phenomenon. The document also provides an example of a detailed UFO report form developed by the University of Colorado's study group.

Votre besoin de savoir ! Ep. 6 - Documents OVNI et le "Coffre-fort du FBI"

Antonio Huneeus examine les documents OVNI du FBI Vault. Le coffre-fort a été créée en 2011 comme un entrepôt pour les documents du FBI couramment demandés qui étaient déjà sortis sous le Freedom of Information Act. Allez sur Vault.FBI.gov, et à partir de là vous pouvez facilement rechercher une multitude de sujets, allant de la lutte contre le terrorisme à un phénomène inexpliqué. Le FBI a récemment révélé sur son site Internet que le document le plus recherché est une simple page mémo, appelée le "Mémo Guy Hottel ". Son contenu a été rédigé le 22 Mars 1950, par Guy Hottel, un agent spécial en charge de la Washington Field Office, et fait allusion à l'accident et la reprise de l'OVNI de Roswell. La note se termine abruptement par une phrase disant que pas d'autres évaluations n'ont été tentées. Les Organisations de presse majeures ont déclarées que ce document en cours était nouvellement libéré, mais il a été effectivement libéré dans le cadre du Freedom of Information Act, et disponible depuis les années 1970. Bruce Maccabee a été le premier à obtenir ce document, et il croit que cela fait partie d'un canular. -

Antonio Huneeus examines the FBI Vault UFO Documents. The Vault was created in 2011 as a storehouse for commonly requested FBI documents already released under the Freedom of Information Act. Go to Vault.FBI.gov, and from there you can easily search a multitude of topics ranging from counterterrorism to unexplained phenomenon. - The FBI recently revealed on its website that the most searched document is a simple one page memo, called the "Guy Hottel Memo". Its contents were written on March 22, 1950, by Guy Hottel, a special agent in charge of the Washington Field Office, and allude to the crash and recovery of the Roswell UFO. The memo ends abruptly with a sentence stating that no further evaluations were attempted. Major news organizations reported on this document being newly released, but it was actually released under the Freedom of Information Act, and available since the 1970's. Bruce Maccabee was the first to obtain this document, and he believes it to be part of an elaborate hoax.

Votre besoin de savoir ! Ep. 7 - UFO Les Etudes Officielles du Canada

Nous allons explorer deux des agences d'évaluation sur les OVNI du Canada: Projet Magnet et Second Story, toutes deux établies au début des années 1950. Nous allons examiner également certains détails de l'étrange incident UFO de Shag Harbour. Ce cas est l'un des très rares où un organisme gouvernemental reconnaît formellement un objet volant non identifié. Il a été déterminé qu'aucun avion connu n'a été impliqué dans l'incident, de sorte que la source reste inconnue à ce jour. -

We will explore two of Canada's UFO reporting agencies: Project Magnet and Second Story, both established in the early 1950's. Also we will examine some details of the infamous Shag Harbor UFO incident. This case is one of the very few where a government agency formally acknowledges an unidentified flying object. It was determined that no known aircraft was involved in the incident, so the source remains unknown to this day.

Votre besoin de savoir ! Ep. 8 - Les Fichiers OVNI de l'Australie

Les Archives nationales de l'Australie détiennent un certain nombre de documents relatifs aux ovnis, soucoupes volantes et autres phénomènes aériens non identifiés. Les documents étaient disponibles en Août 2012 sous les règles de 30 ans de l'Australie. Cette règle ordonne la publication de documents gouvernementaux 30 ans après leur création. La plupart de ces enregistrements datent des années 1950 aux années 70, lorsque l'intérêt public envers les OVNIS était élevé et que de nombreuses observations ont été signalées aux autorités du Commonwealth. -

The National Archives of Australia holds a number of records relating to UFOs, flying saucers and other unidentified aerial phenomena. The documents became available in August 2012 under Australia's 30-year rule. This rule orders the release of government documents 30 years after they were created. Most of these records date from the 1950's to the 70's, when public interest in UFOs was high and many sightings were reported to Commonwealth authorities.

Votre besoin de savoir ! Ep. 9 - Les Fichiers UFO du Chili

Cet épisode se concentre sur l'organisation gouvernementale du CEFAA du Chili - [Comité de Estudios De fenómenos Aeros Anomalos] traduit en français, " Le Comité pour l'étude des phénomènes aériens anormaux." - Le Chili est l'un des rares pays dans le monde qui a un organisme de recherche sur les OVNI soutenu par le gouvernement. En espagnols les UFO sont appelés des OVNIs. [Objecto Volador Pas Identificado]. En 1997, le pays a reconnu publiquement qu'il subissait des observations d'OVNI et que le phénomène était réel. Certains incidents ne pouvaient pas être expliqués par des phénomènes naturels et ne pouvaient pas être identifiés comme n'importe quel type d'objet fabriqué par l'homme. -

The next episode in our series covers Chile's government organization CEFAA -- [Comite De Estudios De Fenomenos Aeros Anomalos] translated into English, "The Committee for the Study of Anomalous Aerial Phenomena." - Chile is one of the few countries around the world that has a government-backed UFO research organization. In Spanish UFOs are referred to as OVNIs. [Objecto Volador No Identificado] In 1997 the country publicly recognized it was experiencing UFO sightings and that the phenomenon was real. Some incidents could not be explained by natural phenomena and could not be identified as any type of man-made object.

Votre besoin de savoir ! Ep. 10 - Les Fichiers UFO du Brésil

Cet épisode de notre série couvre les enquêtes sur les OVNIS du Brésil. Le gouvernement du Brésil a reconnu ouvertement le sujet depuis les années 1950 et a publié un certain nombre de dossiers OVNI de leurs enquêtes. De 1969 jusqu'en 1972, le Brésil avait une organisation officielle de la recherche OVNI appelé le système d'enquête sur les phénomène aérien non identifié (SIOANI). Ses enquêtes étaient ouvertes au public, et ils travaillaient souvent avec des chercheurs ufologues civils. Toutefois, lorsque les États-Unis ont fermé leur programme de recherche sur les OVNIS, le projet Blue Book, les Brésiliens ont rapidement suivi leur exemple et fermé le SOIANI en 1972. -

The government of Brazil has openly acknowledged the topic since the 1950's and has released a number of UFO files from their investigations. From 1969 up until 1972 Brazil had an official UFO research organization called The System for the Investigation of Unidentified Aerial Phenomenon (SIOANI). It'd investigation were open to the public, and they would often work with civilian UFO researchers. However, when the US closed their UFO investigation program, Project Blue Book, the Brazilians soon followed their lead and closed SOIANI in 1972.

Source : http://wwwmacsufonews.blogspot.co.uk/2013/02/your-need-to-know-new-open-minds-web.html

Yves Herbo Traductions-Sciences-F-Histoires-01-2014

Etats-Unis et Influences occultes

Etats-Unis et Influences occultes

Coronadobaseus

J'ai déjà parlé et montré des preuves indiscutables de la puissante influence financière (voir para-militaire) de certains groupes occultes ou possédant des étiquettes "clubs", "syndicats" ou "Instituts", très présents aux Etats-Unis, mais aussi un peu partout dans le monde (voir les liens en bas). Voici pour beaucoup une autre preuve de cette même influence :

Coronado2

Ceci date de 2006, et on sait que l'US Army, gênée, parle d'un budget de 600.000 $ pour tenter de camoufler cette silhouette...

Des Bâtiments en forme de Sawastika à la base navale de Coronado

[ Note de l'éditeur : Cet article a été transmis par Mary -Sue Haliburton. Dave van Kleist a posté cette photo le 13 Juillet 2006. Découvrir que la NASA, ou que l'armée américaine, l'armée de l'air, ou la marine participent à leurs yeux aux activités du Nouvel Ordre Mondial n'e sont pas de nouvelles informations si vous êtes au courant de l'intrigue NWO et avez déjà lu la théorie. Al Bielek mentionne la superposition lourde d'une participation allemande/nazi a toutes les phases sur la reprise du plan de trahison géré par nos seigneurs du gouvernement. Richard Hoagland a mentionné sur l'émission de radio de Art Bell il y a quelques années la quantité incroyable de symboles nazi et NWO utilisés par la NASA sur leurs badges et équipements utilisés sur les missions de Mars Explorer. Ils ont maintenant une technologie de contrôle de la météo faite avec art et ils peuvent créer un Pentagramme symétrique parfait de nuage pour remplir l'ensemble de l'œil d'un " ouragan " fabriqué par HAARP. Rappelez-vous, plus vous en savez, plus vous contrôlez. Les Sentiers de la sécurité suivent la connaissance. Ken Adachi ... ]

Isabel pentagram eyeHarp et le pentagramme du cyclone Isabel

http://educate-yourself.org/lte/naziswastikacornonadonaval20jul06.shtml
Juy 20, 2006

Date: Thu, 20 juillet 2006 16:45:47 -0400
De : Mary- Sue

Quelqu'un pourrait dire pourquoi la Marine des États-Unis aurait construit un complexe immobilier de sorte qu'il apparaisse de haut comme une croix gammée ?

Comme pour les symboles mystérieux gravés sur le terrain en Amérique du Sud, et si vastes que leur forme n'est pas perçue à l'exception d'un avion, cette croix gammée ne peut pas être vue du sol. Je suis tombé sur celà à : http://www.thepowerhour.com/press_release/press19.htm

Non, ce n'est pas une théorie du complot folle. C'est un véritable bâtiment facilement visible depuis l'espace. Les faits peuvent être confirmés par la recherche sur Google Maps (<http://maps.google.com/>), entrez l'emplacement (base navale de Coronado, près de San Diego, Californie) et en cliquant sur ​​chaque satellite ou hybride dans le coin supérieur droit pour afficher l'image comme capturée par les caméras en orbite.

Je doute que tout architecte pourrait concevoir un tel complexe dans un état tout à fait inconscient de son esprit, pas plus que la conception, qui doit être approuvée par des personnes qui ne remarquent pas le symbole controversé. Il faut en conclure qu'ils agissaient intentionnellement. Qui devait savoir à ce sujet ? Juste la force de l'air ?

Il serait intéressant de savoir quand ce bâtiment a été construit, et qui l'a conçu. Est-ce qu'il y a eu un concours de design pour le projet ? Il serait intéressant d'être une mouche sur le mur et d'entendre la discussion menant à la sélection de cette conception. Ou était-ce un cas de commande d'une conception à faire de cette façon depuis le début ? Et peut-être plus important encore, à quelle hauteur la chaîne de commandement n'a pas le processus d'approbation pour prendre ces plans architecturaux ?

Alors, pourquoi l'armée américaine a inclu une grande croix gammée dans la disposition de la base navale ? Depuis que les troupes canadiennes sont maintenant sous commandement américain en Afghanistan, chercher des réponses à la question de savoir si il y a une influence nazie dans leur commandement des forces armées est très pertinent pour les Canadiens.

Les générations précédentes se sont opposées au nazisme, et tous les 11 Novembre, nous assumons encore des services de commémoration pour honorer ceux qui sont morts pour le vaincre . Si ce bâtiment de la base navale à la croix gammée implique qu'il y a une influence nazie dans les forces américaines, ne devrions-nous pas retirer les soldats canadiens de Northcom ?

Mary- Sue Haliburton - Ottawa-Ouest - Nepean 

Source : http://www.whale.to/b/sawastika.html

La Naval Amphibious Base Coronado (NAB Coronado) est une installation navale militaire située sur la côte Ouest des États-Unis, à Coronado près de San Diego en Californie. Elle fait partie du complexe militaire de la Naval Base Coronado (NBC) regroupant en tout sept installations navales. Elle abrite plusieurs commandements d'unités de l'US Navy et notamment le Naval Special Warfare Command, regroupant plusieurs unités des forces spéciales SEAL ainsi que les Special Warfare Combatant Craft Crewmen (SWCC).

Créée en 1943, les terrains qui la compose ont été gagnées sur l'océan Pacifique, afin de permettre aux bâtiments de guerre, lors de la Seconde Guerre mondiale, de mouiller en eau profonde près de San Diego. Elle fut officiellement mise en service un an plus tard en 1944.

La marine américaine planifie d'investir $600,000 dans un “camouflage” de la forme des bâtiments par un aménagement paysagiste et des toits de la base navale Coronado afin qu'elle ne ressemble plus a une svastika nazie en vue aérienne (卐). Ce fait fut ignoré du public avant le lancement de Google Earth.

Les autorités militaires et les architectes concernés ont prétendu ne s'être pas rendu compte de la forme des bâtiments vus du ciel. Le bâtiment précis ayant cette forme est le Bldg 650 qui est la National University de la base navale Coronado 32.67657, -117.15827).

Selon d'autres sources, les concepteurs de la base ne pouvaient ignorer la forme de svastika des bâtiments, citant une carte d'urbanisme datant du 5 mars 1968 signé par l'amiral Robert Reynolds Wooding et qui montre un plan aérien de la base oú l'on distingue clairement la forme de svastika.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Naval_Amphibious_Base_Coronado

Liens sur le même sujet :

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/usa-la-franc-maconnerie-montre-son-pouvoir.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/le-monde-est-aux-mains-des-lobby-militaro-industriels.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/hallucinante-audition-d-un-banquier-suisse-au-senat-francais.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/economie-memoire-d-un-piege/les-illuminatis-au-pouvoir.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/illuminatis-retour-sur-des-images-peu-montrees-aux-francais.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/economie-memoire-d-un-piege/theorie-influences-sur-le-pouvoir-le-plan-secret-des-illuminatis.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/les-illuminatis-accuses-de-partout-y-compris-pour-la-creation-de-facebook.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/rappel-2009-les-francs-macons-un-etat-dans-l-etat.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/crises-en-series-retour-sur-2009.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/le-vrai-pouvoir-en-coulisses.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/la-pieuvre-goldman-sachs-a-la-tete-de-l-eurozone.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/les-nouveaux-maitres-du-monde.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/economie-memoire-d-un-piege/reunion-du-groupe-bilderberg-annuelle-chut-les-medias.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/le-procureur-italien-antimafia-pietro-grasso-parle-d-une-autre-guerre.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/interview-d-un-trader-independant-britannique-logique.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/democraties-bafouees-ou-fausses-democraties.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/le-saviez-vous-une-seule-cle-chiffree-peut-arreter-tout-internet.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/economie-memoire-d-un-piege/quand-la-panne-est-programmee-par-le-fabricant.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/economie-memoire-d-un-piege/l-obsolescence-programmee-escroqueries-du-systeme-capitaliste.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/actualite/une-cite-fantome-a-un-milliard-de-dollars.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/un-gigantesque-centre-d-espionnage-en-construction.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/economie-memoire-d-un-piege/incursion-dans-un-domaine-trop-reserve-la-monnaie-part-9.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/complots-et-realite-l-etrange-cas-de-la-bombe-a-tsunami.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/series-televisees/les-series-televisees-subliminalisees.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/un-conspirationniste-celebre-s-attaque-au-nouveau-billet-de-100-us.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/les-rumeurs-sur-la-mort-d-hitler-ressurgissent.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/le-controle-de-l-esprit-a-distance-ou-en-sont-ils.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/environnement-planete-terre/giec-aggravation-de-la-situation-et-mention-des-chemtrails-la-geoingenierie.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/environnement-planete-terre/des-filaments-de-provenance-aerienne-collectes-en-france.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/cobayes-humains-ne-jamais-oublier-la-realite.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/economie-memoire-d-un-piege/de-plus-en-plus-de-preuves-le-sida-aurait-ete-cree-artificiellement.html

Yves Herbo Traductions-S-F-Histoire-23-01-2014

Réouverture de l’enquête sur les attentats du 11 septembre ?

Réouverture de l’enquête sur les attentats du 11 septembre ?

Ground zero mini

" On vient de m'envoyer une dépêche Reuters vieille d'un mois. Elle est passée inaperçue ici et concerne les attentats de New York. Pour faire court, un juge vient de donner raison aux familles de victimes qui voulaient une réouverture de l'enquête. Les éléments nouveaux visent clairement l'Arabie saoudite et des protections du FBI dont auraient pu bénéficier les pilotes kamikazes. On n'est plus dans le complot fumeux gommant les avions ou dans les élucubrations délirantes, on est face à des éléments factuels. Le sénateur démocrate Bob Graham (ancien gouverneur de Floride) avait déjà soulevé le problème l'an passé. En vain. Comme d'habitude, la vérité prend du temps... "

Un tribunal américain réexamine une affaire opposant des victimes du 11/9 à l’Arabie saoudite

par Jonathan Stempel pour l’agence Reuters

(traduit par François pour ReOpenNews)

NEW YORK (Reuters) – Aujourd’hui (19-12-2013), une cour d’appel américaine a réexaminé des plaintes déposées par des familles de victimes du 11 septembre 2001, des attentats pour lesquels l’Arabie saoudite aurait fourni une aide matérielle.

Cassant la décision du Tribunal de première Instance, la deuxième Cour d’Appel de New York a déclaré que "les intérêts de la justice" justifiaient de réexaminer ces plaintes à la lumière d’une décision de 2011 qui avait retenu des demandes de poursuite similaires contre l’Afghanistan.

Le juge [de la cour d'appel] Chester Straub a écrit à un comité de trois juges qu’il serait "particulièrement anormal" de traiter différemment ces deux groupes de plaignants. Il a renvoyé l’affaire au juge de district George Daniels pour instruction.

Le litige a été porté en justice par les familles des quelques 3 000 personnes tuées lors des attentats du 11-Septembre et par des assurances ayant couvert les pertes immobilières et commerciales.

La plupart des pirates qui ont détourné des avions et les ont précipités sur le World Trade Center à New York, sur le Pentagone à Washington et, après que les passagers se soient révoltés, dans un champ en Pennsylvanie, étaient des ressortissants saoudiens.

"Cette décision est totalement fondée et donnera aux victimes la possibilité de s’expliquer devant un tribunal", a déclaré Stephen Cozen, un associé du cabinet Cozen O’Connor qui représente les plaignants. "On va pouvoir tout reprendre depuis le début et nous sommes très, très satisfaits de pouvoir répondre aux arguments, à la fois légaux et factuels, qui seront présentés par la partie adverse."

Cozen a indiqué que le préjudice pourrait atteindre des dizaines de milliards de dollars.

Michael Kellogg, un associé du cabinet Kellogg, Huber, Hansen, Todd, Evans & Figel qui représente l’Arabie saoudite, a déclaré que ce pays "demanderait un réexamen de cette décision inappropriée" qui, dit-il, est "contraire" aux lois en vigueur.

"Il est extrêmement regrettable et pénible qu’un pays souverain, qui plus est allié des États-Unis, doive encore plaider cette affaire plus de dix ans après qu’elle ait été classée," a-t-il ajouté.

Le litige a débuté en 2002. Des familles de victimes du 11-Septembre avaient affirmé que l’Arabie saoudite, ainsi qu’une association caritative affiliée à ce gouvernement, avaient sciemment fourni de l’argent et une assistance matérielle à al-Qaïda qui les a utilisés pour réaliser les attentats.

Ground zero 5d194Ground Zero - Twin Towers light (CC BY-SA 2.0) - Photo par Eric Mueller http://www.flickr.com/photos/pnoeri...

ETENDUE DE L’IMMUNITE SOUVERAINE

Le juge Richard Casey de Manhattan a débouté cette demande en 2005, arguant que les supposées activités illégales de l’Arabie saoudite relevaient de son "pouvoir souverain" lui conférant l’immunité selon la Loi sur l’Immunité Souveraine des Nations Étrangères.

Une seconde juridiction avait confirmé cette décision sur des bases différentes en 2008, mais son interprétation de la loi sur l’immunité souveraine fut rejetée par une autre juridiction dans le dossier mettant en cause l’Afghanistan.

Dans l’affaire impliquant l’Arabie saoudite, les familles ont alors demandé au juge George Daniels, qui a repris le dossier suite au décès du juge Casey en 2007, de casser le jugement de 2005.

Mais Daniels a refusé, déclarant en mars 2012 que c’était "pure spéculation" de considérer que ces décisions étaient contradictoires "étant donné qu’il s’agit d’accusés différents avec des charges différentes."

Cependant, Straub a déclaré par écrit que la nouvelle loi invoquée dans l’affaire afghane constituait un élément "nouveau et suffisamment important" pour justifier la réouverture du dossier de l’Arabie saoudite.

Il a ajouté : "L’historique de la procédure a produit des décisions incohérentes pour deux groupes de plaignants ayant intenté un procès concernant le même événement. Il a également conduit à ne pas reconsidérer le principe de pouvoir souverain accordée par la cour."

Les juges Jose Cabranes et Ralph Winter ont adhéré à la décision prise jeudi par la Cour d’Appel. Cabranes faisait partie du comité qui a confirmé le renvoi de l’affaire impliquant l’Arabie saoudite en 2008 et de celui qui a réactivé le dossier de l’Afghanistan en 2011.

Références du dossier : Attentats terroristes du 11 septembre 2001 (Royaume de l’Arabie Saoudite), 2ème chambre d’appel des Etats unis, N° 12-1318, 12-1350, 12-1441, 12-1476, 12-1477 et 12-1519.

Source : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/reouverture-de-l-enquete-sur-les-146570

Pour mémoire, voici une enquête intéressante du Réseau Voltaire sur "l'attentat" au Pentagone. Source : enquête du Réseau Voltaire www.reseauvoltaire.net :

pentagone.doc pentagone.doc

Yves Herbo-S-F-Histoires-01-2014

L’Iran face à la menace Ovni

L’Iran face à la menace Ovni

F14 forbes

crédit : Forbes

Extrait de cet aricle paru dans Forbes et traduit par Ovnis-Direct

La connexion entre « Iran » et « Ovnis » est d’autant plus accentuée par les informations diffusées récemment par le très célèbre magazine Forbes. L’armée de l’air iranienne a tenté d’abattre des avions ne ressemblant à rien de terrestre. L’article a été tiré par Forbes du magazine d’aviation militaire ​Combataircraft dont certains rédacteurs sont extrêmement respectés dans le milieu.

Par exemple le journaliste Babak Taghvaee raconte dans l’article que l’Iran avait tenté d’intercepter ce que l’armée pensait être des drones-espions américains survolant les installations nucléaires iraniennes.

Le plus intéressant est la manière dont les Iraniens décrivent ces intrus appelés « objets lumineux » vu qu’ils émettaient de la lumière intense pour éventuellement permettre les photographies de nuit.

« Selon des sources iraniennes, « les drones de renseignement de la CIA » affichaient des caractéristiques de vol étonnantes, y compris une capacité à pouvoir voler hors des limites de l’atmosphère, atteindre une vitesse de croisière maximale de Mach 10, et une vitesse minimale de zéro, avec la possibilité de planer au-dessus de la cible.
Ces puissants drones (équipée pour les contre-mesures électroniques) possédaient des capacités de brouillage de radars ennemis en utilisant des niveaux très élevés d’énergie magnétique et perturber les systèmes de navigation. »

Lors d’une interception au-dessus de la centrale nucléaire d’Arak en novembre 2004, un avion F-14 Tomcat essayait de verrouiller son radar sur un objet lumineux, ce qui provoqua de fortes perturbations sur ce même radar à bord de l’appareil. Selon l’article, « Le pilote a décrit l’objet comme étant de forme sphérique, avec quelque chose comme un système de postcombustion provoquant une quantité considérable de turbulence derrière l’objet ». L’intrus a ensuite augmenté sa vitesse avant de disparaitre comme un météore ».

L’histoire prit une tournure mortelle en janvier 2012, lorsqu’un F-14 a été brouillé lors d’une tentative d’interception d’un intrus volant vers la centrale nucléaire de Bushehr. Quelques secondes après le décollage, le F-14 a explosé, tuant deux membres d’équipage. Aucune cause de la tragédie n’a été déterminée.

Ce n’est pas la première fois que les combattants iraniens font face à de présumés ovnis. Durant le règne du Shah et avant que les fondamentalistes n’aient pris la relève, celui que l’on connait aujourd’hui sous le nom de Parviz Jafari (ancien général de l’armée de l’air iranienne) avait tenté, le 19 septembre 1976, d’intercepter un ovni à bord de son F-4, sans succès. L’ovni émettait des lumières clignotantes et colorées, mais lorsque le pilote tenta d’activer sa force de frappe, son système de contrôle d’armement ainsi que sa radio cessèrent de fonctionner.On note que nulle part dans l’article du magazine ​Combataircraft les autorités iraniennes n’assimilent à des ovnis les objets lumineux observés en 2004 et 2012.

Tfh

crédit : Forbes

Il est bien évidemment plus facile d’envisager qu’un brouillage du matériel de contrôle de l’avion F-4 se soit reproduit à bord du F-14 en 2004. Puis que l’explosion de 2012 soit due à du vieux matériel de contrebande (en raison de l’embargo occidental) avec le lequel le F-14 a été conçu au lieu d’une hypothétique action exotique.

À noter que l’ovni a été décrit comme volant à Mach 10, c’est à dire 10 fois la vitesse du son, soit 7,612 miles par heure (le SR-71 Blackbird l’avion-espion légendaire a volé à environ Mach 3, soit 2,283 miles par heure). Le candidat évident à ce type de manœuvre est un avion hypersonique expérimental comme le NASA X-43 qui a volé à Mach 9,68 en 2004. Ce programme a pris fin, et brièvement ressuscité par l’Air Force sous le nom X-51 Waverider, qui a volé à Mach 5 pendant près de quatre minutes en mai dernier avant de se crasher dans le Pacifique.

Les projets sont surtout considérés comme des missiles expérimentaux pouvant un jour devenir des aéronefs avec ou sans pilote. Si les «objets lumineux» décrits par l’Iran ont vraiment volé à Mach 10, comme l’ont constaté les radars, alors cela suggèrerait l’existence d’un avion hypersonique ultrasophistiqué et suffisamment fiable pour mener à bien des missions de reconnaissance sensibles. Peut-être le semi-mythique Aurora ?

Rappelons tout de même que l’avion militaire supersonique américain appelé Falcon HTV-2 (Hypersonic Technology Vehicle), capable de parcourir 27 000 km en une heure à Mach 20, n’a pas réussi sa manœuvre d’expérimentation le 11 aout 2011.

D’autres engins top secret en seraient-ils capables et de surcroit réussir à demeurer stationnaire comme les témoins nous le décrivaient durant la vague Belge ?

Vous comprendrez donc le scepticisme de certains par rapport au fait que les États-Unis aient pu être en mesure de déployer des avions de reconnaissance à Mach 10 il y a une dizaine d’années ou durant cette fameuse vague belge de 1990. Encore pire : durant la vague de 1954 en France.

Pourquoi l’Amérique dépense-t-elle un billion de dollars pour développer un avion de combat, dans le cadre du programme « F-35 Joint Strike Fighter », qui ne peut même voler à Mach 2 ?

Selon Wikipédia, le programme Joint Strike Fighter est un programme de recherche aéronautique menée par le gouvernement des États-Unis d’Amérique depuis la fin des années 1990 en vue de développer un avion de combat multirôle de nouvelle génération destiné à remplacer une grande partie des avions de chasse, de combat et d’attaque au sol en service aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Canada et dans d’autres pays sous influence OTAN.

Il est toutefois totalement probable que des prototypes militaires secrets traversent fréquemment les cieux iraniens.

C’est certainement le pays le plus surveillé du monde et peut être pas que par les puissances de notre planète.

Si une guerre de grande ampleur devait avoir lieu dans les années à venir, elle proviendrait certainement d’un conflit entre Israël et l’Iran, impliquant les nations du monde entier.

OVNIS-Direct  via area51blog

Yves Herbo-S-F-H-01-2014

Nucléaire : que se passe-t-il sur la côte ouest des USA ?

Nucléaire : que se passe-t-il sur la côte ouest des USA ?

Le silence s’explique principalement avec le fait que le nucléaire est avant tout un gros business à ne pas mettre en péril, et surtout en France ou AREVA reste toute puissante!

Aux États-Unis, une vidéo intitulée « Fukushima radiation hits San Francisco? » qui a été postée sur YouTube pendant le réveillon de Noël, et dans laquelle on voit un homme inconnu mesurer le rayonnement nucléaire en utilisant un compteur Geiger, a jeté le trouble. Le film dure environ sept minutes et le rayonnement atteint parfois de plus de 150 CPM (‘count per minute’), jusqu’à cinq fois le niveau normal. Les images ont été prises à Pacifica State Beach, une ville côtière à environ 30 minutes en voiture du centre-ville de San Francisco.

La vidéo a été vue 600.000 fois et beaucoup de gens craignent que les déchets nucléaires qui ont été emportés en mer lorsque la centrale nucléaire de Fukushima a été frappée par le tremblement de terre et le tsunami qui se sont produits en mars 2011 au Japon, aient atteint la Côte Ouest des États-Unis.

Dans le commentaire qui accompagne la vidéo, l’auteur indique que cela fait deux ans qu’il mesure le rayonnement sur les plages locales et que rien n’explique cette hausse soudaine.

Les grands médias ont été remarquablement silencieux concernant cet incident. Les grands titres de la presse américaine, dont le Wall Street Journal et le New York Times, mais aussi les chaînes telles que CNN et CNBC, ne l’ont absolument pas mentionné.

Les représentants des gouvernements locaux ont commencé à effectuer de nouveaux tests lorsque la vidéo est devenue virale, et ils ont annoncé qu’ils n’avaient pas constaté que le rayonnement avait atteint un niveau dangereux. Dans le journal local The Half Moon Bay Review, Dean Peterson, le directeur du système de santé local, a admis que le rayonnement avait atteint cinq fois la valeurnormale à certains endroits, mais il a affirmé qu’il n’y avait pas de danger pour le public.

« Ce n’est pas quelque chose que nous considérons être un danger immédiat pour la santé publique. Il est même aucune indication que ceci pourrait provenir de Fukushima », a-t-il dit. (YH : c'est donc un danger à plus long terme et discret... mais réel)

Un rapport d’experts indépendants a conclu mercredi que le rayonnement, qui est désormais 14 fois plus élevé que la normale, n’est pas causé par la fusion du réacteur de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi, sans parvenir à préciser la cause possible de cette hausse de la radioactivité ambiante.

« Cela ne veut pas dire que tout va bien. Vous ne voudriez pas laisser votre bébé jouer dans un tel environnement. Tout ce que nous disons, c’est que cette radioactivité ne vient pas de Fukushima », a déclaré Dan Sythe, le CEO de International Medcom, qui s’est rendu neuf fois au Japon pour mesurer les radiations depuis l’accident de la centrale de Fukushima. Ses analyses montrent que la radioactivité de la plage Pacifica ne provient pas du matériau fissile utilisé au Japon, le cesium-137, mais plutôt du radium et du thorium.

The Examiner note que la décontamination de la centrale nucléaire de Fukushima devrait prendre jusqu’à trente ans et coûter 125 milliards de dollars (environ 100 milliards d’euros) et que, à cet égard, il n’est pas normal que les médias traditionnels n’attirent pas l’attention sur l’impact que cela pourrait avoir sur ​​la côte ouest américaine.

Russia Today a rapporté plus tôt, sur la base d’un rapport de Reuters, que des sans-domicile-fixe avaient été recrutés pour faire ce que le journal qualifie de « travail le moins attrayant du monde industrialisé » : le nettoyage du site de la centrale nucléaire de Fukushima.

Sur le site TheTruthwins.com, Michael Snyder a réuni 36 signes que les médias «mentent sur la façon dont la radioactivité de Fukushima affecte la côte ouest des États-Unis ». La liste complète est ici, mais on note certains éléments remarquables :

70 marins de l’USS Ronald Reagan, qui ont été envoyés en mission humanitaire au lendemain de la catastrophe dans la région touchée, ont développé des maladies graves, telles que le cancer des testicules, cancer de la thyroïde, leucémie, des hémorragies chroniques de l’utérus, et des tumeurs du cerveau à la suite de leur exposition aux radiations nucléaires de Fukushima.

✓ En Mars, l’Associated Press a rapporté que plus de 45% de tous les bébés phoques nés en Juin 2012 dans la zone entre San Diego et Santa Barbara (300 km de long) étaient morts (alors que seulement un tiers meurt d’habitude), et que les bébés phoques qui avaient survécu présentaient une insuffisance pondérale.

✓ En Juin 2012, la National Academy of Sciences a publié un rapport choquant qui indique que le thon rouge a transporté des matières nucléaires du Japon à la Californie.

✓ Dès 2012, le Vancouver Sun a rapporté que du césium-137 – un isotope radioactif instable de césium – a été trouvé dans un pourcentage très élevé des poissons que le Japon vend au Canada: 73% des maquereaux, 93% des thons et 92% des sardines. (L’article a depuis été supprimé par le journal)

✓ Cenk Uygur, un ex-présentateur de,la chaîne américaine MSNBC, a affirmé qu’il avait été invité par son employeur à ne pas informer son public des dangers posés par la fusion du réacteur à Fukusima« parce que ceux qui ont le pouvoir à Washington » ne le voyaient pas d’un bon oeil.

✓ En Juillet, Masao Yoshide, qui avait dirigé les équipes pour résoudre les problèmes de la centrale nucléaire de Fukushima à la suite de la catastrophe, est mort à l’âge de 58 ans, des suites d’un cancer de l’œsophage. L’exploitant de la centrale, TEPCO (Tokyo Electric Power Co.), a indiqué que sa maladie n’avait aucun lien avec son exposition aux radiations de la centrale nucléaire.

S’il apparait que la Côte Ouest des États-Unis est contaminée, cela pourrait entraîner une catastrophe économique, et une possible migration. La Californie, l’État de Washington et la Colombie-Britannique au Canada sont des ‘economic powerhouses’ où sont situées les métropoles de San Diego, Los Angeles, San Francisco, Seattle et Vancouver. Les dommages potentiels pour l’économie en général et pour les secteur de l’agro-alimentaire, du tourisme et de l’immobilier en particulier, seraient incalculables. La valeur totale de l’immobilier de la seule Californie a été estimée en 2010 à 4.400 milliards de dollars.

Mais jusqu’ici, il n’en est pas encore question. Comme pour le cas du réchauffement climatique, pour chaque rapport scientifique sur les conséquences catastrophiques de la catastrophe de Fukushima, on trouve également un rapport qui affirme exactement le contraire…

Trouvé sur : les moutons enragés  et  http://www.egaliteetreconciliation.fr/Comment-expliquer-le-silence-des-medias-traditionnels-concernant-ce-qui-se-passe-sur-la-cote-ouest-22556.html

Source : express.be

Yves Herbo Relai-Sciences-F-H-01-2014

OVNIs : les images 2013 - décembre

OVNIs : les images 2013 - décembre

Suite des articles suivants pour 2013 : Page 1  -  Page 2 Page 3Page 4Page 5Page 6Page 7Page 8 - Page 9Page 10

Compilation vidéo décembre 2013 (007ovni) :

Ovni a Astracan, Russie 2013 :

Le 18-12-2013, un mystérieux cigare manoeuvre au-dessus du Brésil. Aucune nacelle ou ouverture ne dénonce un zeppelin ou ballon sur ces vidéos assez précises. Un "édredon" gonflé à l'air chaud est improbable : ce "ballon" éventuel doit bien mesurer la taille d'un 747 minimum étant donné la distance et hauteur (il passe derrière des nuages)... un ballon météo de cette taille sans attaches et laissé libre me semble assez improbable aussi... :

“A black cylinder shaped UFO was recorded in two videos over Brazil last week. The craft seems to moves silently and slowly but rolls end over end at times. The second video seems to have higher detail of a craft without seems or openings,” reports Scott Waring author of UFO Sightings Daily. - " Un cylindre noir en forme d'OVNI a été enregistré dans deux vidéos au Brésil la semaine dernière. L'engin semble se déplacer silencieusement et lentement mais roule sur lui-même à la fois. La deuxième vidéo semble avoir plus de détails d'un engin sans hublots ou ouvertures », rapporte Scott Waring auteur du UFO Sightings quotidien.

UFO Russie 2013 :

Bon, je profite de cette nouvelle apparition d'un "cigare" géant (décrit depuis des dizaines d'années !) pour vous proposer ce petit complément d'information :

Yves Herbo-SFH-12-2013

La Chine va planter son drapeau sur la Lune

La Chine a planté son drapeau sur la Lune - MAJ 26-12-13

Le rover lunaire chinois Yutu

Le 6 décembre 2013, la Chine a réussi le placement en orbite de sa sonde lunaire Chang'e 3, après avoir diffusé en direct sur les chaînes de l'Etat son lancement il y a quelques jours, qui constitue en soi une étape symbolique importante. Un pas non seulement primordial pour le programme spatial chinois, mais aussi porteur d'une volonté mainte fois éprouvée par ses voisins sur Terre par le symbole de la prise de possession d'un territoire par l'implantation du drapeau et d'un poste avancé (encore récemment pratiqué sur une île). Principe également affirmé par les américains d'ailleurs, qui prouvent d'ailleurs au passage qu'ils ne sont guerre plus évolués que les barbares antiques qui prenaient possession des terres, habitées ou non, sans demander l'avis à personne... on modernise le fait en parlant de fait accompli. Mais il est aussi facile de comprendre que les humains sont en train de recréer sur la Lune les mêmes conditions exécrables, divisées et porteuses de conflits futurs entre l'humanité... et pourtant, il est évident que, pour la sauvegarde de ce même monde, il faut absolument un moratoire de la planète entière, de l'ensemble de ses nations, non seulement sur la possession d'armes de destructions massives et sur l'utilisation d'énergies mal contrôlées (nucléaire, anti-matière, etc), mais également sur l'expansion des ressources pour la planète (et pas seulement pour une nation par exemple) dans son ensemble, ainsi même que de futurs territoires et exploitations spatiales... les choses s'accélèrent et l'urgence aussi avec...

Le rover chinois Yutu (lapin de jade) vu ici sur la plateforme d'atterrissage de la mission Chang'e 3. Sa dimension excessive par rapport à la taille du rover fait dire aux spécialistes qu'il s'agit d'un modèle de série qui préfigure plusieurs autres atterrissages, dont une mission de retour d'échantillons lunaires avant la fin de cette décennie. © Emily Lakdawalla, The Planetary Society

C'est donc bien un atterrissage lunaire d'un rover chinois, nommé Yutu, puisque le 14 décembre 2013, la sonde va descendre et se poser quelque part (l'endroit exact est secret) dans Sinus Iridum, vraisemblablement près d'un cratère, récemment formé, de cinq mètres de diamètre et nommé Laplace A. D'après la carte, il serait donc à environ 250 kilomètres du lieu d'alunissage du vieux rover Russe Luna 17 en novembre 1970.

L'intérêt scientifique du cratère de 5 mètres de diamètre environ est indéniable puisque ce serait la première fois que l'on pourrait étudier sur place un cratère aussi jeune. De plus, la région n'est pas très dangereuse pour le rover, qui devrait pouvoir parcourir environ 200 mètres par jour, puisqu'il s'agit de plaines plates avec seulement quelques reliefs peu élevés. L'autre avantage de ce cratère est qu'il est baigné tout au long du jour lunaire par le Soleil. Quand on sait qu'un jour lunaire dure 15 jours terrestres, on comprend aisément que les panneaux solaires devraient avoir un bon rendement. Ils font alimenter un générateur électriques à radio-isotopes qui fournit l'électricité en convertissant la chaleur solaire (la même source d'énergie d'ailleurs que le rover américain Curiosity sur Mars en ce moment).

Les différents sites d'atterrissage des missions états-uniennes, russes et chinoises. La mission chinoise Chang’e 3 évite volontairement les sites explorés par les missions Apollo, son atterrissage se situe à plus de 1000 km des missions Apollo. © DR

Le rover Yutu (Lapin de Jade) à six roues pèse 120 kg et fera directement des analyses scientifiques et géologiques de la matière éjectée du sous-sol lunaire au moment de sa formation, ce qui devrait faire avancer significativement nos connaissances de notre satellite. De plus, il embarque un système d'images en 3D qui devrait être très prometteur.

Malheureusement, les dissensions entre les états chinois et américains n'ont pas aidé pour ce programme spatial, et la NASA en rajoute en affirmant que cet atterrissage va compromettre son propre programme lunaire lié actuellement à la présence de sa sonde Ladee. Cette dernière est en orbite autour de la Lune depuis 3 mois, pour mesurer et étudier la poussière et l'exosphère de la Lune. Effectivement, l’atterrissage de Yutu va probablement soulever un important panache de poussières dans l'exosphère lunaire, faussant en partie les données de la sonde américaine. Certains se consolent déjà en disant que, après 3 mois d'analyse de "calme plat" dans l'atmosphère lunaire, il y aura l'observation d'un événement perturbateur qui permettra en plus une opportunité unique de mesurer et d’observer de quelle manière le gaz du propulseur de l'atterrisseur chinois se distribue dans l'exosphère lunaire, et de quelle façon il se disperse.

Visitors take pictures of a prototype model of a lunar rover at the 15th China International Industry Fair in Shanghai, Reuters (c)

Mais le plus ennuyeux encore, c'est que les mauvaises relations entre les deux pays empêchent également une utilisation optimale de l'autre sonde américaine actuellement en orbite, le Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO), qui devait à l'origine soutenir de près la mission chinoise (qui intéresse aussi les scientifiques de la NASA, bien sûr !)... Les Chinois se sont donc tournés vers les Européens qui, plus pragmatiques ou coopératifs, ont "loué" le réseau de stations au sol de l'Agence Spatiale Européenne pour faire un suivi de la mission Chang'e 3. Une équipe d'ingénieurs chinois est actuellement en permanence à l’European Space Operations Centre (Esoc) de Darmstadt, en Allemagne, où l'Esa rassemble et traite les données provenant des antennes de 35 m de diamètre de l'Esa, situées à Cebreros en Espagne et à New Norcia en Australie, qui alimentent des mesures de positionnement afin de calculer avec une extrême précision l'emplacement de l'atterrisseur. La Chine de son côté dispose de deux antennes à Kashi, dans l'extrême ouest du pays, et à Jiamusi, dans le nord-est, pour suivre toutes les phases de la mission, du lancement aux premiers tours de roues du rover.

Sources : http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronautique-chine-debarque-lune-rover-yutu-50783/#xtor=RSS-8 + http://www.ibtimes.com/china-launch-change-3-lunar-lander-yutu-moon-rover-monday-1490240

MAJ 14-12-2013 : La Chine a réussi a poser son rover sur la Lune à 1:11 pm UTC. Les observateurs ont noté que Chang'e 3 a du effectuer 3 corrections d'orbite pour se positionner correctement aujourd'hui. Après s'être mis sur une orbite lunaire à 100 km le 6 Décembre, Chang'e-3 a commencé à préparer ses systèmes pour la phase la plus importante de la mission - l'atterrissage. Le 10 Décembre, la sonde a utilisé son moteur principal pour réduire son altitude au-dessus de la surface. Depuis son entrée en orbite lunaire, Chang'e-3 a subi six étapes de décélération pour descendre à 15 km au-dessus de la surface lunaire, en utilisant un moteur à poussée variable. Au cours de la descente en attitude de la sonde, elle a été contrôlée à l'aide de 28 petits propulseurs.

Le lieu encore présumé de l'alunissage... les rochers en haut à droite ont des formes intéressantes et doivent être gigantesques.

Après la décélération, le véhicule a rapidement ajusté son altitude, s'approchant de la surface lunaire. Au cours de cette phase, les instruments ont analysé la zone de descente prévue.

Le principal moteur s'est arrêté automatiquement à une altitude de quatre mètres, ce qui permet au mobile de faire une chute libre sur la surface.

La séquence d'atterrissage a été exécutée parfaitement, résultant d'un véhicule sélectionnant son point d'atterrissage préféré presque immédiatement, même un atterrissage sans délai, avec techniquement 30 minutes d'avance.

Après l'atterrissage en douceur, Chang'e-3 a chargé en électricité et initialisé le rover Yutu qui va commencer à communiquer avec le contrôle de la mission. Après que les communications soient établies, Yutu va débloquer son mécanisme de verrouillage et puis conduire son mécanisme de transfert à l'échelle de transfert. Il sera alors manoeuvré pour  descendre à la surface de la lune, et s'éloigner de Chang'e-3. Quelque neuf heures après la séparation, le Chang'e-3 et Yutu seront capturés sur quelques photos de l'un et l'autre à l'aide de leurs caméras.

L'atterrisseur est équipé d'un générateur radio-isotope thermoélectrique (RTG) pour alimenter les opérations lunaires au cours de la mission de trois mois. L'énergie est utilisée pour alimenter la charge utile scientifique de sept instruments et appareils photos.

Le Chang'e-3 comporte également quatre instruments : la MastCam, la caméra de descente, le télescope ultraviolet lunaire ( LUT ) et l' Extreme Ultraviolet Imager ( EUV ).

Ce fut le premier alunissage depuis la sonde russe Luna-24 lancée le 9 Août 1976. Cette mission avait atterri sur la surface de la lune le 18 Août de cette année, avant une mission de récupération des sols qui est revenue sur Terre six jours plus tard.

MAJ 18-12-2013 : Le site disclose.TV vient de mettre en ligne des images très intéressantes de l'alunissage de la sonde et de la descente de Yutu sur le sol lunaire. Les premières photos sont aussi accessibles et nous découvrons ce qui ressemble assez à un site de crash ou de bombardement... avec des formes étrangement trop régulières et des débris non moins suspects. Des suites de petits cratères, dont certains apparemment remplis de "dômes" sont des formations illogiques aussi de par leurs tailles. Difficile de savoir pour l'instant la vérité de la part de l'état chinois, bien sûr, et ces images sont effectivement, pour l'instant, à mémoriser et en attente de confirmations. Le docu se termine par des images d'ovni ou de bases sur la Lune, qui appuient l'ensemble , mais qui ne sont qu'à mémoriser également, les réponses ici affichées étant suffisantes pour éviter de spéculer plus et chercher  d'autres données... :

Disclose.tv - 12/17/2013 - CHINA LANDS ROVER ON MOON &amp; CAPTURES ALIEN STRUCTURES - UFOS

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=12322  :  images officielles.

MAJ 26-12-2013 : " Le rover lunaire chinois Yutu, ou lapin de jade, fonctionne de manière stable après être sorti de veille vendredi soir, selon le Centre de contrôle aérospatial de Beijing (CCAB).

Une fois le module Chang'e 3 contourné, Yutu l'a photographié, révélant sur son flanc exposé au sud un beau drapeau chinois. Le module Chang'e 3 sur la Lune, le 22 décembre 2013. Crédit : Module Chang'e 3. Crédit : CNSA

Ce rover équipé de six roues s'est remis en marche après avoir mis ses sous-systèmes en arrêt le 16 décembre. Samedi à 20h05 (heure de Beijing), le rover avait parcouru environ 21 mètres, selon le CCAB.

Des journalistes de l'Agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle) ont observé depuis le centre que le rover se déplaçait lentement et ont constaté les traces laissées par ses roues vers 17h00.

Selon les données de télémétrie en temps réel, l'ensemble des sous-systèmes du rover et du module d'alunissage fonctionnent de manière stable, et le rover a envoyé au module plus de 500 instructions au cours des 24 heures ayant suivi sa sortie de veille.

Yutu s'est séparé du module d'alunissage le 15 décembre, quelques heures après l'atterrissage en douceur de Chang'e-3 le 14 décembre, avant de se déplacer à environ neuf mètres au nord. Yutu et le module d'alunissage se sont ensuite mutuellement pris en photo.

Le rover chinois Yutu, photographié le 22 décembre 2013 par la sonde Chang'e 3. Crédit : CNSA/CCTV

 Yutu étudiera la structure géologique et les substances à la surface de la Lune. Il recherchera des ressources naturelles pendant trois mois. Le module effectuera pour sa part une exploration sur place du site d'alunissage pendant un an. " - Source 23-12 : http://french.peopledaily.com.cn/Sci-Edu/8492564.html

Premières explorations pour le rover Yutu

" Quelques jours après ses premiers tours de roues sur le basalte lunaire de la partie nord de la mer des Pluies, l'engin a effectué des manœuvres, contourné la sonde Chang'e 3 qui l'a véhiculé, et mis le cap à l'ouest, en direction du sud. Une vidéo de ses mouvements a été réalisée par la bloggeuse américain Emily Lakdawalla à partir d'images fixes (ci-dessous).

Des instruments opérationnels

Selon Wu Weiren, le concepteur en chef du programme lunaire automatique chinois, « Le robot s'est déplacé en décrivant un demi-cercle autour de l'atterrisseur. Après cela, ils (ndlr : les deux engins) vont commencer à conduire des explorations scientifiques de la géographie et de la géomorphologie du site d'atterrissage et des zones environnantes ainsi que des matériaux tels que les minéraux et les éléments qui s'y trouvent. Nous allons aussi explorer des zones à 30 m et à 100 m sous le sol lunaire. L'exploration durera plus longtemps que prévu parce que tous les instruments et équipements fonctionnent très bien ».

En particulier, le bras mécanique du rover a pu être déployé sans la moindre difficulté. Toutes les vérifications sur la bonne marche du rover et de ses instruments étant réalisées, les expériences scientifiques doivent commencer le 26 décembre 2013.

Le trajet suivi par le rover Yutu ( Lapin de Jade) entre le 14 et le 22 décembre 2013 a été reconstitué par Phil Stooke, grand spécialiste de l'exploration planétaire (auteur de l'International Atlas of Lunar Exploration).

Trajet suivi par Yutu entre le 14 et le 22 décembre 2013. Crédit : CNSA / NASA / GSFC / ASU / Phil Stooke

Depuis le module Chang'e 3, plusieurs images vidéo assemblées ont été prises. Une fois assemblées, elles ont donné ce premier panorama autour de la sonde, avec Yutu en train d'en faire le tour.

Panorama réalisé à partir d'images prises le 15 décembre 2013 par Chang'e 3. Premier panorama lunaire de Chang'e 3. Crédit : CNSA/CCTV/screenshot mosaics and processing by Marco Di Lorenzo/Ken Kremer

Destination inconnue

Les responsables de la sonde chinoise n'ont pas révélé quels étaient les objectifs à atteindre pour Yutu qui se trouve à 108 km au nord du cratère Le Verrier (19 km de diamètre), à 115 km au sud des Monts Droits et à 400 km au nord-est du rover russe Kunokhod 1. Son site d'atterrissage se trouve sur la partie droite de cette image. (ci-dessous) :

Le golfe des Iris, sur la Lune, où s'est posé la sonde Chang'e 3 [cliquer sur l’image pour l’agrandir]. © Nasa/GSFC/ASU/Ciel & Espace Photos

Si l'engin poursuit sa route vers le sud, il évoluera sur une plaine assez plate, sans gros cratère d'impact. En revanche, en mettant le cap à l'ouest, il pourrait rencontrer un groupe de petits cratères intéressants. Toutefois, ceux-ci sont à 5 km, au-delà de ses 3 km de rayon d'action prévus. Mais les rovers couvrent parfois bien plus que la distance pour laquelle ils sont conçus... A suivre. "

par Philippe Henarejos http://www.cieletespace.fr/node/11306

Yves Herbo-SFH-12-2013

Le monde est aux mains des lobby militaro-industriels

Le monde est aux mains des lobby militaro-industriels

Il y a bientôt 53 ans, le 17 janvier 1961, le Président américain Eisenhower prononçait son discours de départ et prévenait gravement le monde contre les agissements du lobby militaro-industriel qu'il n'avait pu réussir à contrôler. Plus de 50 ans après, et après l'assassinat de JFK que certains pensent être lié à ces entreprises internationales qui n'ont pas de patrie réelle mais uniquement leurs comptes en banque répartis dans les paradis fiscaux ou protégés par les états eux-mêmes (ces lobby sont les fournisseurs des Etats au niveau mondial en armes et hautes-technologies), après la mise à l'écart de De Gaulle qui avait refusé la main-mise de ces lobby (qui possèdent aussi leurs banques via des hommes de paille) sur le système financier français en 1970, chose qui a été signé par l'ancien banquier Pompidou devenu le Président suivant (grâce aussi à la fausse opposition socialiste, qui ne voulait pas de Mitterrand à l'époque (un homme de Vichy !) et qui a "porté" un candidat bidon à l'époque, battu facilement) et qu'entérinait le président suivant, Giscard d'Estaing, tout en "ouvrant" l'Europe et en instiguant les accords de Maastricht... que Mitterrand s'empressera d'approuver er d'accompagner encore mieux que ce qu'avait fait la "droite"... "gauche" comme "droite" donc, tous mains dans la main pour le "libéralisme" (terme dévoyé et trompeur qui ne libère que... les banquiers et gros actionnaires...). Ces manœuvres et tromperies des peuples européens ont été accompagnées de fausses crises économiques : la fausse crise du pétrole en 1974, organisée par ces lobbys en mettant la pression financière (et une pression sur les ventes d'armes aussi) sur les pays de l'OPEP à l'époque, faisant doubler artificiellement le coût du pétrole pour tous les citoyens (et les taxes avec, qui bénéficient aux états) et servant à convaincre les parlements élus de la "nécessité" d'un contrôle financier des Etats-membres par une institution européenne... qui ne sera jamais élue, elle, mais détenue par les mêmes banquiers qui ont fait et font toujours du chantage financier pour obtenir des dividendes et intérêts sur le dos des citoyens. Les choses étaient déjà bouclées aux USA depuis longtemps : la Réserve Fédérale américaine était et est toujours aux mains de banques privées (contrôlées par les mêmes qui "notent" les résultats des Etats !) et les choses sont maintenant devenues mondiales comme on le voit, sauf que la Chine reste pratiquement le seul pays au monde à avoir "détourné" (en apparence ?) cette main-mise des banques (américano-britanniques) à son seul profit, et semble même gagner financièrement sur le marché du capital (un comble pour un pays soi-disant "communiste" (qui n'a jamais été qu'une fausse étiquette dans le monde du point de vue économique) et mieux s'en sortir que les USA eux-mêmes. Dans les années 80, à l'aide d'une autre "crise" financière artificielle, les socialistes accéléraient le pillage des français commencé par la droite en inventant de nouvelles taxes et des "contributions de solidarité" et autres, (et aujourd'hui, on a la preuve que, pendant qu'on demandait des taxes aux Français, l'Etat multipliait la dette de la France pour s'accorder à lui-même de substantielles augmentations de revenus... qui n'ont jamais bouché aucun trou, au contraire...) alors que des millionnaires et actionnaires pas solidaires du tout plaçaient leur argent dans les paradis fiscaux (qui y est toujours !), exigeaient plus de rendement des actions et moins d'augmentations de salaires et charges... les années suivantes de fausses alternances mais de politique exactement identique pour les français - regardez les lois passées tant par la droite que par la gauche : elles vont toutes dans le même sens, le "libéralisme" destructeur d'emplois et créateur de misère...

Et que personne ne dise le contraire, trop de preuves sont évidentes, à commencer par le scandale de l'augmentation de l'âge de la retraite dans la majorité des pays... alors que le moindre bon sens devrait être évidemment que l'on abaisse l'âge de la retraite vers 50 ans pour permettre le plein emploi des citoyens... mais on préfère largement beaucoup de chômeurs chez les Sarkozy et les Hollande plutôt que d'abaisser l'âge de la retraite pour permettre de libérer des places... ah mais oui, ce sont les gens qui paient déjà leur retraite chaque mois sur leur bulletin de salaire (le patron aussi, mais seul lui a droit à des subventions et assistances de l'Etat)... mais non, ce sont d'autres qui décident et changent sans arrêt les règles (des fonctionnaires ou des élus qui ne sont même pas assujettis aux même droits que les simples citoyens !) afin qu'ils puissent à peine survivre quand ils seront à la retraite...

La plupart des spécialistes et certains journalistes citent souvent un ordre mystérieux, les Illuminati, infiltrés près de tous les postes-clés des pouvoirs (tous les pouvoirs, financiers, énergétiques, scientifiques, militaro-industriels, et médiatiques) pour influencer fortement toutes les décisions liées à ces pouvoirs, dans son seul sens : la création d'un Nouvel Ordre Mondial (aussi cité d'ailleurs par Busch et DSK) qui finirait pas effacer complètement toutes les frontières pour avoir une planète dirigée par... eux seuls.

Voici quelques vidéos qui parlent de ce sujet toujours brûlant et d'actualité - je dirai même que nous sommes en plein dedans (si vous croyez que les "secousses" dans les pays arabes et les tentatives de déstabilisation dans beaucoup de pays (des "chemises rouges et jaunes" qui apparaissent subitement au Viet-nam par exemple, ou des "bonnets rouges" qui sortent d'un seul coup en France... parmi d'autres exemples... ce n'est jamais un hasard ce genre de chose...).

17 janvier 1961, le président Eisenhower, au moment de quitter le pouvoir, prononce un discours mettant en garde le pays contre le pouvoir du lobby militaro-industriel :

https://www.dailymotion.com/embed/video/xbljui?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

KUBRICK & les ILLUMINATI

You never understood Eyes Wide Shut even if you think you did... Kubrick & The Illuminati, last Gasface's film, tells you why ! Feat. Michel Ciment WWW.GASFACE.NET

https://www.dailymotion.com/embed/video/x12mybc?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

Islam : Bénédiction d'Ismaël infiltrée par les illuminatis adorateurs de Baal !

https://www.dailymotion.com/embed/video/xxmq6r?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

Fritz SPRINGMEIER-La lignée des illuminatis.

https://www.dailymotion.com/embed/video/xh143y?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

Illuminati ils sont partous !

https://www.dailymotion.com/embed/video/x17xb3l?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

Lots of illuminati clips from interviews and music videos. Here's the proof of all these illuminati puppets. (VO) :

Illuminati and the Entertainment Business (Full Documentary)

Sellouts of the Illuminati Deep documentary about illuminati sellouts in the entertainment industry (VO) :

https://www.dailymotion.com/embed/video/x17xd4m?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

Illuminatis -chemtrails-france

En un mot, il s'agit d'une théorie selon laquelle des avions envoyés par les Illuminatis quadrilleraient le ciel pour répandre sur nous une fumée néfaste, et qu'il s'agirait d'un gigantesque complot. Objectifs de ce complot, je cite wikipedia : " Des objectifs économiques : le contrôle du climat permettrait de contrôler en partie l'économie d'une nation, au niveau social ou agricole, par exemple, en sabotant de façon silencieuse les récoltes d'un pays par l'augmentation des précipitations, des orages, des tornades, ou de canicules. (cf. HAARP). Le contrôle du climat en temps de guerre, conjointement avec HAARP : brouillage des communications, génération de perturbations atmosphériques.<br />Le contrôle de la population : au sens manipulation mentale et/ou contrôle démographique. Dans ce dernier cas, l'épandage de chemtrails pourraient être un moyen global plutôt discret pour affaiblir les défenses immunitaires, et épandre virus et bactéries." http://www.chemtrails-france.com/<br />http://anti-monde.gerardcambri.com/chemtrails/chemtrails_01.htm (celui là est très bien) http://www.syti.net/Organisations/Illuminati.html

https://www.dailymotion.com/embed/video/xr2qib?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

Patrick Devedjian (Ancien ministre, président de Région) face à We Are Change Paris - Nous confrontons Patrick Devedjian concernant Bilderberg et le Club Le Siècle et de la loi pompidou-giscard

https://www.dailymotion.com/embed/video/xrn660?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

L'essayiste Edward Griffin affirme que la Banque fédérale américaine (la Fed) a été fondée par un cartel de banques privées contrôlées par les plus puissants milliardaires.

https://www.dailymotion.com/embed/video/xblju1?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

Jean-Pierre Chevènement face à We Are Change Paris - Questions concernant son appartenance au groupe Le Siècle, Bilderberg qui sont des instances mondialistes

https://www.dailymotion.com/embed/video/xoojwt?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

Sarkozy aime-t-il vraiment la France?... Pas sûr... Voyez vous-même quel pays fait battre son coeur...

https://www.dailymotion.com/embed/video/xq6ceo?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

Attali face à We Are Change Paris - Attali face au peuple qui l'interroge ne défend plus l'idée de gouvernance mondial et refuse la confrontation. http://www.mecanopolis.org/ http://www.alterinfo.net/

https://www.dailymotion.com/embed/video/x8rilm?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

Pierre Hillard "Dr en science po et écrivain" - La Marche Irrésistible Du Nouvel Ordre Mondial

https://www.dailymotion.com/embed/video/xbrg0k?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

François Léotard (ancien ministre de la Culture et Communication et ancien ministre de la Défense) (2005) : "Il y a un monde occulte, caché"

https://www.dailymotion.com/embed/video/xypnnh?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

YH : Attention de ne pas croire que ces grosses entreprises multinationales n'existent qu'aux USA ! La France et l'Europe possèdent aussi exactement les mêmes types de lobbys, qui sont également largement infiltrés et "conseillés" par une organisation secrète également mondiale... j'ai moi-même travaillé 20 ans, à un poste technico-administratif discret mais poste-clé, pour un tel consortium militaro-industriel français, détenu à majorité par l'Etat français (et même nationalisé un moment) et, mais cela n'étonnera pas les journalistes qui suivent les nombreuses "affaires" douteuses (l'armement de l'Iran, puis de l'Irak, de l'Arabie Saoudite et du Qatar, les frégates, Sawari II, Karashi, les usines "chimiques" françaises bombardées en Irak, l'incendie des archives de l'INA, le nucléaire en Algérie, les tramways de Nice, etc...), cette entreprise française et ses filiales a été mêlée activement à TOUTES ces affaires... et avec l'aval évident (impossible autrement) de certains hauts fonctionnaires gouvernementaux de gauche comme de droite, qui se sont succédés au fil des années ou qui restent en place en tant que fonctionnaires...

https://www.youtube.com/embed/ggceUk_bF3A

Même sujet, autres articles : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/economie-memoire-d-un-piege/les-illuminatis-au-pouvoir.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/illuminatis-retour-sur-des-images-peu-montrees-aux-francais.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/economie-memoire-d-un-piege/theorie-influences-sur-le-pouvoir-le-plan-secret-des-illuminatis.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/les-illuminatis-accuses-de-partout-y-compris-pour-la-creation-de-facebook.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/un-conspirationniste-celebre-s-attaque-au-nouveau-billet-de-100-us.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/rappel-2009-les-francs-macons-un-etat-dans-l-etat.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/le-vrai-pouvoir-en-coulisses.html

Yves Herbo-SFH-12-2013

Les mines de cuivre de la Vallée de Timna en Palestine

Les mines de cuivre de la Vallée de Timna en Palestine

Située dans la vallée de Timna en Israël actuelle mais ancienne région palestinienne, une mine de cuivre connue depuis de nombreuses années et anciennement attribuée aux Egyptiens, serait en fait celle d'une tribu israélienne datant de l'époque du roi Salomon. Suite à de nouvelles excavations en Israël, des archéologues ont revu l'origine et l'appartenance d'une ancienne mine de cuivre : elle n'appartenait pas aux Égyptiens comme on le pensait jusqu'ici, mais aux Édomites, un peuple contemporain du légendaire roi Salomon.

Le site, installé dans la vallée de Timna en Israël, est étudié depuis de nombreuses années par les archéologues. Il avait ainsi auparavant été attribué aux Égyptiens du XIIIe siècle avant J.C. Mais grâce à des datations au carbone 14, des archéologues de l'université de Tel Aviv ont découvert que ces mines étaient près de trois siècles plus récentes que prévu, les plaçant durant le règne du roi Salomon, fils de David, soit au Xe siècle avant J.C. D'après les archéologues, la mine appartenait en réalité aux Édomites, une tribu semi-nomade qui était souvent en guerre contre le royaume d'Israël, explique la Bible. Les archéologues espèrent ainsi en découvrir davantage au sujet de cette tribu qui reste assez méconnue. "Ces mines nous aideront à comprendre leur société, qui sans cela nous était invisible" déclare le Dr. Ben-Yosef, chef des fouilles.

(crédits photo : TAU Timna Expedition)

La Colline des esclaves

La vallée de Timna est très riche en cuivre et autres métaux, et de nombreuses mines la constellent. C'est en février 2013 que le docteur Ben-Yosef et son équipe ont commencé leurs travaux dans un site encore préservé de la vallée, connu sous le nom de "Colline des esclaves". La zone contient les restes de centaines de fonderies et ateliers de métallurgie accumulés au cours des siècles. Les archéologues ont également découvert des restes de vêtements, de céramiques et de divers outils. Onze échantillons provenant de ces objets ont été rapportés et analysés à l'Oxford Radiocarbon Accelerator Unit de l'Université d'Oxford. La datation au carbone 14 a alors abouti à des dates plus récentes qu'estimées, remettant en cause les précédentes estimations.

Une société complexe

La Colline des esclaves révèle que ce peuple était beaucoup plus complexe qu'on pouvait le penser. Les techniques de fonderie étaient relativement avancées et le camp révèle une société très organisée. En effet, opérer de si vastes mines en plein désert devait requérir une pleine coopération entre des milliers de personnes. "Dans la vallée de Timna, nous avons mis au jour une société sans aucun doute très puissante et très organisée" explique l'archéologue. "Et pourtant, ce peuple vivait dans des tentes, s'ils n'avaient pas eu d'industrie métallurgique, jamais les archéologues n'auraient pu les découvrir".

Histoire et Bible

Cette découverte met en évidence la pensée traditionnelle archéologique qu'un peuple avancé laisse forcément des ruines de bâtiments et d'architecture. Historiquement, on a pu prouver l'existence du roi David et de son peuple, mais dans des proportions moins grandes et forcément moins épiques que celles décrites dans la Bible. Actuellement, le règne de son fils Salomon est toujours discuté par les historiens. Mais selon Ben-Yosef, il est tout à fait possible que ces rois aient bel et bien existé et qu'ils aient pu contrôler les mines de la vallée de Timna.

(crédits photo : TAU Timna Expedition)

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/mine/des-mines-de-cuivre-datant-de-l-039-epoque-du-roi-salomon_art30678.html
Copyright © Gentside Découverte

Une rare vidéo trouvable sur la vallée de Timna...

Timna : la vallée des anciennes mines de cuivre

"Un pays où les cailloux sont en fer et de ses montagnes tu extrairas du cuivre". Deutéronome 8:9

La vallée de Timna est située au sud-ouest de la Arava, a une trentaine de kilomètre au nord du golfe d'Eilat. Il s'agit d'une formation semi-circulaire d'environ 70 kilomètres carrés, produite par l'érosion, s'ouvrant à l'est vers la Arava ; au nord, à l'ouest et au sud, elle est entourée de falaises de près de 300 mètres de hauteur. Dans les parties basses de ces falaises et sur les versants au-devant, des nodules riches en cuivre (dont la teneur peut atteindre 55%) principalement de malachite et de chalcocite, étaient exploités dans l'antiquité. Depuis le Vle millénaire avant l'ère chrétienne, lorsque l'homme découvrit comment transformer un "morceau de rocher" en métal malléable, le cuivre a été extrait et fondu dans la vallée de Timna et ce, jusqu'à l'époque moderne, avec les activités de la Société minière Timna d'Israël qui a aujourd'hui cessé la production.

D'importants vestiges d'activités humaines datant d'époques reculées sont encore visibles dans les collines rocailleuses. On trouve des témoignages d'une exploitation minière dans les cheminées et les galeries, ainsi que de fonte du cuivre dans des fourneaux de divers types. On trouve également des vestiges de campements et de plusieurs sites cultuels, notamment un sanctuaire de mineurs égyptiens.

La présence de vestiges de la production de cuivre à Timna était connue grâce à des études effectuées à la fin du siècle dernier, mais l'attention des savants et l'intérêt du public furent stimulés à la fin des années 1930 lorsque Nelson Glueck attribua l'extraction minière à Timna au roi Salomon (Xe siècle avant l'ère chrétienne) et nomma le site "Mines du roi Salomon" ; cette théorie n'a pas été confirmée par la suite par des recherches sur le terrain.

Les études et les fouilles dans la vallée de Timna ont été menées entre 1959 et 1990. A partir de découvertes surprenantes, il est aujourd'hui possible de reconstituer la longue et complexe histoire de la production du cuivre sur ce site, depuis la fin de la période néolithique jusqu'au moyen âge. L'apogée des activités minières dans la vallée de Timna se situe durant le règne des Pharaons, des XIVe au XIIe siècles av., lorsque les expéditions minières égyptiennes, en collaboration avec les Midianites et les Amalécites, firent de la région une grande industrie du cuivre.

L'exploitation du cuivre

Après une phase initiale de ramassage en surface des nodules de minerai à l'époque préhistorique, les premiers mineurs suivirent les veines de minerai souterraines qui affleuraient. Ces premiers puits, creusés dans le roc avec de grands outils de pierre peu pratiques, consistaient en de grands trous avec des galeries qui partaient dans toutes les directions en suivant les veines du mineral.

Les mineurs égyptiens qui arrivèrent par la suite utilisèrent des ciseaux de métal et des binettes pour creuser des puits tubulaires très réguliers, avec des encoches dans les murs pour y descendre et en remonter. Certains de ces puits pénétraient jusqu'à une profondeur de 30 mètres et davantage avant d'atteindre la couche de grès riche en cuivre. A partir des puits, d'étroites galeries suivaient le minerai, s'élargissant en cavités souterraines où d'importants nodules de minerais devaient être extraits. Au fur et à mesure que le réseau des galeries s'étendait, il fallait retirer de lourdes charges de minerai le long des étroites galeries et les ramener à la surface. Ces puits de mines et ces galeries à plusieurs niveaux, avec une ventilation souterraine appropriée, sont les plus anciens faisant l'objet d'une exploitation systématique découverts à ce jour.
L'exploitation minière fut abandonnée lorsque la concentration des nodules de mineral déclina. Les puits abandonnés et les galeries furent soit intentionnellement comblés avec les rebuts de la mine, soit progressivement comblés par le sable apporté par l'eau et par le vent. Des restes de leur existence sont aujourd'hui visibles dans les milliers de plaques en forme d'assiette retrouvées sur les versants en contrebas des falaises de Timna.

La production de cuivre

Le premier four de fonte du cuivre bien conservé date du Ve millénaire avant l'ère chrétienne. Il consistait en un petit trou creusé dans le sol, avec un soubassement de pierres, et ventilé par des soufflets en peaux de chèvre. La fusion dans ces trous était primitive et inefficace.

Pendant les trois millénaires suivants, le cuivre fut produit par des fourneaux qui s'amélioraient constamment grâce à la maîtrise des procédés métallurgiques. Dès la période chalcolithique (IVe millénaire avant l'ère chrétienne), le minerai de fer (disponible à Timna) fut ajouté en guise de fondant au minerai de cuivre en fusion et au charbon de bois, ce qui améliora considérablement la fonte. Un autre grand progrès introduit au début du IIIe millénaire, consistait à drainer les scories fluides hors du fourneau, ce qui permettait de poursuivre la fonte tout en économisant le précieux combustible. Le cuivre métallique produit par ce procédé demeurait au bas du fourneau sous la forme d'un lingot irrégulier - probablement le premier lingot de cuivre de l'histoire.

Il ne subsiste aucune trace de l'extraction minière ou de fusion à Timna pour la période allant du milieu du IIIe millénaire à la fin du IIe millénaire av., lorsque les expéditions minières égyptiennes arrivèrent. On trouve des vestiges de nombreux camps de travail, principalement des ateliers pour la fonte du cuivre. L'un des camps les plus étendus (400 ml) a fait l'objet de fouilles ; dans sa cour centrale, un trou bordé de pierres et servant d'entrepôt contenait des nodules de minerai de fer destinés à être écrasés sur une plate-forme de pierre voisine. Toutes sortes d'outils de concassage comme les marteaux de granit, les mortiers et les pilons, les enclumes et les moulins en grès "ensellés" ont été retrouvés sur cette plate-forme. Près des fours, à quelque distance des ateliers, on a découvert des tas de scories, des trous de charbons de bois, des tuyères, des outils en pierre et des fragments de poterie.

Au XIVe siècle avant l'ère chrétienne, à l'époque de la production de cuivre égypto-midianite à Timna, un fourneau très évolué, consistant en un foyer de fusion en forme de coupe creusé dans le sol et tapissé de mortier d'argile, était en usage. Il mesurait environ 40 cm de diamètre et 50 cm de hauteur. Le haut de certains fourneaux avait la forme d'un dôme. Devant le foyer de fusion, un trou peu profond, flanqué de deux grandes pierres, servait à drainer les scories. Un tube d'argile pénétrait dans le mur du fourneau en face du trou de drainage et servait de tuyère par lequel l'air était soufflé par des poteries. Pour chaque fourneau, il fallait trois souffleries et la zone de fusion était jonchée de centaines de fragments de tuyères.

Le temple de Hathor

Au pied de l'immense formation de grès au centre de la vallée de Timna, connue sous le nom de "piliers du roi Salomon", un petit temple égyptien a été découvert. Dédié à Hathor, déesse égyptienne de la mine, il fut créé sous le règne du pharaon Seti Ier (1318-1304 av.) et était utilisé par les membres des expéditions minières égyptiennes ainsi que par leurs compagnons de travail. Le sanctuaire consistait en une cour ouverte de 9 x 6 m, avec un naos (pièce cultuelle) où une niche avait été creusée dans le roc, apparemment pour abriter une statue de Hathor.

Le temple fut gravement endommagé par un tremblement de terre et reconstruit sous le règne du pharaon Ramsès Il (1304-1237 av.) avec une cour plus spacieuse (10 x 9 m) et un nouveau soi blanc plus solide. Les murs étaient en grès local et en granit mais la façade était en grès blanc provenant de la zone des mines. Le temple, avec ses deux colonnes carrées soutenant des têtes de Hathor, devait être un spectacle intéressant à la lumière des rayons du soleil levant. Dans la cour du temple se trouvait un atelier où étaient coulées des figurines de cuivre servant d'offrandes votives. Entre autres découvertes effectuées dans le temple, citons des inscriptions hiéroglyphiques présentant le dessin des sceaux de la plupart des pharaons qui régnèrent entre le XlVe et le XIle siècle avant l'ère chrétienne. On a également découvert de nombreuses offrandes votives de facture égyptienne, notamment des objets en cuivre, des récipients en albâtre, des figurines de faïence représentant des chats ou des léopards, des sceaux, des perles et des scarabées, ainsi que des sculptures, des figurines et des plaques représentant Hathor. Dans l'ensemble, ce sont plusieurs milliers d'objets qui ont été découverts dans le temple égyptien.

Avec le déclin de la domination égyptienne sur la région au milieu du XIle siècle av., les mines de Timna et le temple de Hathor tombèrent à l'abandon. Cependant, les activités cultuelles du temple furent restaurées par les Midianites qui demeurèrent à Timna pour une courte période après le départ des Egyptiens. Ils supprimèrent la plupart des traces du culte égyptien et effacèrent les images de Hathor et les inscriptions égyptiennes en hiéroglyphes sur les stelae. D'autres changements furent effectués : une rangée de mazeboth (stelae) fut érigée et un "banc des offrandes" construit de chaque côté de l'entrée. Des lambeaux de vêtements de laine ont été retrouvés le long des murs de la cour, prouvant que les Midianites avaient transformé le temple égyptien en un sanctuaire du désert. Parmi les trouvailles effectuées dans ce lieu saint midianite, citons un grand nombre de dons votifs apportés spécialement de Midian, par exemple une poterie merveilleusement décorée et des bijoux de métal. La découverte d'un serpent de cuivre à tête dorée revêt une signification particulière. Il rappelle le serpent d'airain décrit dans le Livre des Nombres (21 : 6-9). Le témoignage d'une culture midianite élaborée, comme on en trouve à Timna, est d'une importance exceptionnelle à la lumière du récit biblique sur la rencontre de Moïse et de Jéthro, le grand-prêtre de Midian, et la participation de ce dernier à l'organisation et au culte des Enfants d'Israël dans le désert (Exode 18).

L'étude et les fouilles à Timna furent menées par B. Rotenberg, pour le compte de "I'Expédition Arava", organisée sous les auspices du musée Haaretz de Tel Aviv, l'Institut d'archéologie, l'Université de Tel Aviv et (depuis 1974) l'Institut des études archéo-métallurgiques de l'University College de Londres.

Photos : Copyright - www.terredisrael.com

Sources : Site du Ministère des Affaires Etrangères du Gouvernement israélien + http://www.terredisrael.com/infos/timna-la-vallee-des-anciennes-mines-de-cuivre/

YH : les dernières découvertes semblent prouver qu'une bonne partie de ce territoire n'était ni habité ni géré par les israéliens de l'époque, ni par les égyptiens (oui mais plus tard que prévu) mais bien par une ou plusieurs tribus probablement d'origine Edomite (nom qui possède les racines "rouge" ou "roux" en hébreux...), très ennemie au contraire du royaume d’Israël, mais utilisant une des langues d'origine sémitique.

Yves Herbo-SFH-12-2013

OVNIs : résumé des témoins de manipulations sur le Secret aux USA

OVNIs : résumé des témoins de manipulations sur le Secret aux USA (et ailleurs...)

John Maynard - ex DIA

De nombreux témoignages sur le sujet OVNI et l'implication logique des Etats sur la surveillance du phénomène et des personnes liées (même de loin parfois) sont apparus au fil des années. Seuls les témoignages émanant de militaires ou agents des forces du Renseignement Intelligent, de politiques parfois peuvent être pris en compte raisonnablement pour ce sujet précis : les recherches des collecteurs de données des agences de renseignements secrètes ou non, les pressions et menaces au sein même des armées et de ces agences, les traces et témoignages de quelques personnes ayant "vu et entendu" des choses à taire mais qui ne peuvent s'empêcher de dire que le taire est justement dangereux pour leur patrie est devenu très volumineux (la libération obligatoire de certains documents y aidant récemment) et il m'est apparu que cette compilation, ce résumé des premiers témoins et témoignages connus était important pour retrouver rapidement (pour comparaisons avec les nouveaux et voir d'éventuels recoupements par exemple). Comme toujours, je suis absolument contre refaire sans arrêt (en réécrivant la même chose avec d'autres tournures et mots comme certains) un travail qui a déjà été bien fait et mes recherches sur ce sujet commencent donc logiquement par cette première page où un bon travail de traductions a déjà été accompli par cette équipe canadienne.

Témoignages Expliquant le Secret

Brigadier General Stephen Lovekin
Army National Guard Reserves

Ce qui s'est produit, c'est qu'Eisenhower a été mis à l'écart. Il ne contrôlait plus la situation à propos des OVNI. Dans sa dernière allocution à la Nation, je pense qu'il voulait dire que le Complexe Militaro-Industriel nous poignarderait dans le dos si nous n'étions pas totalement sur nos gardes. Je pense qu'il sentait qu'il n'avait pas été assez vigilant, qu'il avait été trop crédule. Et effectivement, Eisenhower était crédule. C'était un homme foncièrement bon. Je pense qu'il a réalisé soudainement que tout était passé sous le contrôle de corporations qui pouvaient très bien agir au détriment de son pays.

Cette frustration, d'après ce dont je me souviens, est apparue sur plusieurs mois. Il réalisait peu à peu qu'il avait perdu le contrôle du sujet OVNI. Il réalisait que le phénomène, ou quoi que ce fût en face de nous, ne passait pas entre les meilleures mains. Aussi loin que je m'en souvienne, c'était l'expression qu'il utilisait : "Ca ne passe pas entre les meilleures mains". C'était une réelle inquiétude. Aussi cela est-il devenu un réel problème...

On m'a souvent demandé ce qu'il m'arriverait, du point de vue professionnel, si je parlais de cela. Je voudrais dire que le gouvernement a travaillé à renforcer le secret par l'installation d'une peur abjecte, comme ils l'ont fait avec tout ce que contient la mémoire de l'homme moderne. Je crois réellement qu'ils s'y sont appliqués comme à un travail.

Un ancien officier et moi discutions de ce qu'il pourrait advenir en cas de révélation. Il disait que nous serions alors "effacés". Je lui demandais de préciser ce terme : "Oui, nous serons effacés, disparu". "Comment le savez-vous?" lui demandai-je. "Je le sais", fût sa seule réponse.

Ces menaces ont été mises à exécution. Elles ont débuté en 1947. L'Army Air Force obtint le contrôle absolu sur la manière de gérer cela. Ce fût la plus importante campagne de sécurité que ce pays ait subie et il y eut quelques "effaçages"...

Je n'ai pas peur de qui vous êtes. Je n'ai peur ni de votre force, ni de votre courage. Ce serait une situation très effrayante à cause de ce que disait Matt (l'ancien officier) : "Il ne seront pas seulement après toi. Ils seront après ta famille". Ce furent ses mots. Et je peux seulement dire que la méthode qu'ils ont élaboré pour garder cela sous couvert si longtemps passe par la peur. Ils sont très attentifs à qui sera "effacé" pour l'exemple. Et je sais que cela a été fait.

Merle Shane McDow
US Navy Atlantic Command

Ces deux messieurs commencèrent à me questionner à propos de cet événement. Ils étaient très évasifs, pour être honnête avec vous. Je me souviens d'avoir levé les mains et d'avoir dit : "Une minute les gars. Je suis de votre côté. Juste une minute", parce qu'ils n'étaient pas vraiment agréables... Ils étaient très intimidants et agissaient de telle sorte qu'il était tout à fait évident que rien de ce qui avait été vu, entendu, témoigné, ne devait sortir de ce bâtiment. "Vous ne devez pas toucher un mot de cela à vos collègues. Vous devez seulement oublier tout ce que vous avez pu voir ou entendre concernant cela. Il ne s'est rien passé".

Lt. Col. Charles Brown
US Air Force (en retraite)

Cela peut sembler étrange mais nous avons envoyé des gens en prison, nous en avons envoyé à la mort à cause de témoignages visuels qui rendaient compte de crimes. Notre système légal est pourtant basé pour une large part sur ces témoignages. Et pourtant, dans ma poursuite des phénomènes aériens inhabituels durant ces 50 dernières années, il me semble qu'il y ait eu de bonnes raisons de discréditer certains témoins tout à fait viables et de bonne réputation quand ils parlaient de quelque chose de non-identifié...

Je sais qu'il y a des agences de notre gouvernement qui peuvent manipuler les données. Qui peuvent en créer ou en recréer comme bon leur semble.

Des appareils, des appareils dirigés intelligemment, ont tranquillement violé nos lois physiques sur cette planète. Et ils font cela depuis longtemps. Le fait que le gouvernement, depuis tout ce temps, je sais que l'investigation a débuté en 1947, n'ait toujours pas apporté une réponse, indique, pour moi, qu'il y a quelque chose de foncièrement mauvais.

Sommes-nous si incompétents en science ? Je ne le pense pas.

Sommes-nous si peu pourvu d'intelligence ? Je sais que ce n'est pas le cas.

Maintenant, après la clôture du Projet Livre Bleu par le groupe du Docteur Condon, j'ai toutes les raisons de croire que ce n'était qu'un lavage de cerveau délibéré.

Les OVNI ont été étudié durant une période très étendue et le grand public n'a pas été informé, totalement informé. On lui a seulement livré quelques bribes, parcelles... des miettes.

Dr B.

Je sais que plusieurs personnes avec qui j'ai travaillé ont disparu de certains programmes et n'ont plus été vues nulle part par la suite. Elles ont juste disparu. J'ai eu l'évidence de cela tout au long de ma carrière. Vous savez que ces personnes quittent un projet [et disparaissent].

Aussi [pour me protéger de cela], je ne veux plus appartenir à un projet quelconque parce que je pourrais voir quelque chose d'étrange arriver. Beaucoup de gens ont disparu, vous savez.

Lance Corporal Jonathan Weygandt
US Marine Corps

"Vous n'étiez pas supposés être là", "Vous n'êtes pas supposé voir ceci", "Vous allez devenir dangereux si nous vous laissons faire". Je pensais qu'ils allaient me tuer, réellement...

Ils avaient un Lieutenant Colonel de l'Air Force qui n'a pas donné son identité. Il m'a dit "Si nous vous déposons au milieu de la jungle, ils ne vous retrouveront jamais." Je n'ai pas voulu le tester pour savoir s'il irait jusque-là, aussi ai-je seulement répondu "Ouais". Il dit alors "Vous allez signer ces papiers. Vous n'avez jamais vu cela". Je "n'existe pas" et "cette situation n'a jamais eu lieu". Et si vous en parlez à quiconque, vous serez porté disparu...

Ils ont crié, hurlé et m'ont insulté. "Vous n'avez rien vu. Gare à vous et à toute votre bon dieu de famille."

Ce fût comme cela pendant huit à neuf heures. "On va vous prendre en hélicoptère et avec un bon coup de pied au cul vous balancer dans la jungle et vous y laisser..."

Ces différentes agences sont totalement indépendantes. Elles n'obéissent pas à la loi. Ce sont des crapules.

Si je pense que c'est un projet qui passe par le gouvernement et que chacun y a sa part ? Non. Je pense que ces gars agissent d'eux-mêmes et que personne ne sait ce qu'ils font. C'est si facile à faire de nos jours. Et il n'y a ni erreur ni contrôle. Ils font juste ce qu'ils veulent...

Une force mortelle a été utilisée. Pour ceux d'entre vous qui ne le savent pas, je connais des tireurs d'élite des Marines (j'ai entendu parler de cela par d'autres personnes) qui descendent dans la rue traquer quelqu'un pour l'abattre. Je sais que les tireurs de l'Army Airborne font la même chose. Ils utilisent la Delta Force pour saisir quelqu'un et les réduisent au silence en les tuant.

Maj. George A. Filer, III
US Air Force (en retraite)

Parfois il m'arrivait de transporter des armes nucléaires. En d'autres mots, j'étais mentalement préparé à transporter des armes nucléaires, mais je n'étais mentalement pas près à voir des OVNI. Ce jugement ridicule a fait bien plus pour garder le secret que n'importe quoi.

Nick Pope
Membre du Ministère anglais de la Défense

Je crois que les gouvernements et les militaires, ainsi que les chercheurs, les politiciens, qui que ce soit, devraient rendre publiques toutes les informations relatives à ce problème. Le gouvernement ne peut pas, je pense, prendre deux chemins à la fois. Vous ne pouvez pas dire, d'un côté, comme cela est souvent fait, que les OVNI n'ont pas de sens, et de l'autre refuser l'accès aux informations.

Vous ne pouvez simplement pas faire une chose pareille. Vous avez à choisir un chemin ou un autre. Et si, comme le gouvernement répond lorsque des politiciens font des recherches sur ce problème ou que les médias enquêtent, il n'y a rien d'inquiétant, alors okay, laissez nous voir toutes les informations.

Larry Warren
US Air Force, Officier de Sécurité

Nous traversions avec un compteur Geiger quand il y eut le retour d'un des autres gars ; il avait quelque chose qui sortait de sa poche. Il a été emmené très rapidement et, je peux le jurer sur ma tête, je ne l'ai jamais revu. Il a été enlevé. C'est arrivé à un tas de personnes. Cela a conduit à un suicide dont l'Air Force est responsable. Une véritable personne, avec un vrai nom...

Ensuite nous avons été conduits au bureau disciplinaire : sur la table il y avait des feuilles. Nous étions dix. Il y avait un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept tas de documents pré-imprimés. L'un d'eux était un descriptif de ce que nous avions vu, qui n'était pas ce que nous avions vu. Il disait que nous étions libres et n'avions vu que des lumières en mouvement parmi les arbres. Je m'en souviens clairement. Je demandai : "Que se passera-t-il si nous ne signons pas ceci, Major Zigler ?". Il répondit : "Vous n'avez pas le choix... comme moi de vous demander une signature là-dessus..."

Deux personnes vinrent derrière chacun de nous, et je me souviens de quelqu'un portant quelque chose devant lui puis ce qui pouvait être le bruit d'un aérosol. Je me suis à moitié évanoui. Mon nez coulait abondamment et ma poitrine était oppressée. Ensuite j'ai été balancé sans ménagement ; j'ai été battu, littéralement frappé dans les côtes et poussé... Je suis revenu à moi une vingtaine de minutes puis j'ai sombré pendant un jour entier. D'autres personnes ont raconté la même chose. Pendant ce temps les gens disaient que j'étais en maladie, en permission ou simplement absent de la base. En fait j'étais juste en dessous de la base. On était plusieurs...

J'avais des marques quand je suis sorti de là. J'avais des contusions et un bandage. Il faut l'admettre. C'était réel. Je les avais. J'ai peur de savoir, de penser à ce qui a pu se passer.

La seule explication que j'ai, c'est que j'avais été remarqué, par un Colonel de l'Air Force, assistant à la sortie furtive de quelques-uns d'entre eux. Ils disaient qu'ils allaient m'isoler. Ils me voyaient presque comme une sorte de Frank Serpico, et incapable de travailler en équipe parce que trop bavard...

Malheureusement après, mon ami Alabama a fait le mur, tentant de renter chez lui. A l'aéroport O'Hare (Chicago), il a été capturé par le FBI et ramener à la base immédiatement. Tout ce qu'il voulait c'était retourner chez lui. Mais il a été remis au service des vols.

Pendant ce temps, j'étais totalement déprimé. On m'avait mis de patrouille dans un véhicule avec un Sergent Chef. Soudain Alabama appelle sur la radio ; il disait qu'il se tuerait s'il ne pouvait pas rentrer chez lui. Aussitôt le Sergent Chef a fait demi-tour et a filé vers le poste. Il disait "Restez brancher sur cette Bon Dieu de radio!". Je voyais toutes les unités traverser la piste pour se ruer vers le poste. Ça n'a rien fait. Alabama avait un petit M16 : il l'a mis dans sa bouche et s'est fait sauter la cervelle. C'était la première fois que je voyais la mort, la mort violente, à 19 ans. Nous étions aussi différents que le jour et la nuit, ce garçon et moi. Vous voyez, il était du Sud, moi du Nord. Il était très religieux. Je respecte cela, mais nous n'avions rien de commun. C'était un bon gars. Et, ils n'ont rien fait pour nous aider...

Sergent Clifford Stone
US Army

Pendant notre discussion sur les OVNI, la question de fond fût celle-ci : est-ce que chaque gouvernement peut garder le secret indépendamment du gouvernement des Etats-Unis ? La réponse fût sans équivoque : oui. Mais, l'une des grandes armes que la communauté du renseignement a à sa disposition, est une prédisposition du peuple et des politiques américains, ainsi que des démystificateurs, des personnes qui essayent de dévoiler des informations sur les OVNI, à déclarer à tout bout de champs : "Oh! Nous ne pouvons garder des secrets, nous ne pouvons garder des secrets."

Pourtant la vérité est que, oui, nous le pouvons.

Le NRO (National Reconnaissance Office) resta secret pendant bon nombre d'années. Même l'existence de la NSA resta secrète. Le développement des armes atomiques resta secret jusqu'à ce que la première explosion forçât l'explication de ce que c'était.

Et nous sommes conditionnés par nos propres paradigmes à ne pas accepter la possibilité ou la probabilité d'une civilisation hautement avancée qui viendrait nous rendre visite. Vous avez une somme d'évidences en la forme de témoignages hautement crédibles d'objets observés et d'entités à l'intérieur de ces objets, observées elles aussi. Cependant, nous recherchons une explication prosaïque et nous rejetons les pièces, même majeures, qui ne collent à pas notre paradigme.

Aussi est-ce un secret auto-gardé. Vous pouvez le cacher en pleine lumière. C'est un suicide politique de partir bannière au vent et heurter les agences de renseignement pour qu'elles dévoilent les informations. Aussi, une grande partie des membres du Congrès, et j'en connais certains avec qui j'ai travaillé dans ce sens, reculeront et essaieront de ne pas le faire. Je peux vous nommer trois membres du Congrès qui ont demandé franchement à avoir une enquête du Congrès sur les événements de Roswell...

Nous avons cherché à consulter la documentation existante dans les archives du Gouvernement. Nous avons cherché à les consulter avant qu'ils ne soient en définitive détruits. Deux bons exemples sont ceux des fichiers Blue Fly et Moon Dust. J'ai eu des documents secrets connus de l'Air Force. Quand je suis devenu membre du Congrès pour avoir accès à plus de documents, ils les ont immédiatement détruits et je peux le prouver.

Quelque part, quelques personnes peuvent consulter et traiter ces informations considérées comme très sensibles pour la sécurité nationale des Etats-Unis. Ils ont besoin de davantage de protection pour être sûr que l'accès à certaines informations est limité à un petit nombre de personnes. Si petit que vous pouvez les mettre sur une feuille de papier, un bout de papier même en écrivant leur nom complet. Ainsi, vous avez un programme d'accès spécial. Les contrôles classiques qui sont censés être mis en oeuvre n'existent pas. Quand le Congrès fit son enquête sur la manière dont nous protégions les documents, et la manière de réaliser les programmes de protection, ils découvrirent qu'il y avait des programmes d'accès spéciaux à l'intérieur de programme d'accès spéciaux, ce qui les rend presque impossible à contrôler par le Congrès... et par qui que ce soit d'ailleurs...

Quand on en vient aux OVNI, les mêmes critères sont appliqués. Par conséquent, un petit noyau de personnes clefs, moins d'une centaine, non, moins d'une cinquantaine, contrôle ces informations, hors des atteintes, ni même d'un regard du Congrès. Aussi, aurait-il besoin d'aller de l'avant, de poser les bonnes questions et d'organiser un audit sur le sujet.

Sergent Major Dan Morris
US Air Force, NRO (National Reconnaissance Office) en activité

Je devenais membre d'un groupe qui enquêtait et rassemblait des informations ; au début c'était encore sous les programmes de couverture Blue Book, Snowbird et autres. Je devais aller interroger les gens qui disaient avoir vu quelque chose et essayer de les convaincre qu'ils n'avaient rien vu ou que c'était des hallucinations. Et si cela ne marchait pas, une autre équipe venait pour effectuer des menaces. Des menaces à leur encontre, celle de leur famille... Ils étaient aussi chargés de les discréditer, de les faire passer pour fous... Maintenant, si cela ne marchait toujours pas, il y avait une autre équipe qui mettait fin au problème d'une manière ou d'une autre...

A.H.
Employé chez Boeing Aerospace

Un journaliste de CNN à Washington, lors du second voyage de Gorbachev aux USA, a été autorisé à les interviewer, lui et sa femme. Quand ils furent dans la rue, la surveillance ne s'occupa plus d'eux. Le journaliste demanda à Gorbachev "Pensez-vous que nous devrions nous débarrasser de toutes nos armes nucléaires ?" Ce fût sa femme qui répondit : "Non. Je ne pense pas qu'il faille nous débarrasser des armes nucléaires à cause des vaisseaux extraterrestres".

CNN programma cette interview dans son flash de la mi_journée. J'ai entendu cela et me suis précipité pour préparer une cassette vidéo pour enregistrer le prochain passage du sujet au flash suivant. Mais ils ne le repassèrent pas. Et vous savez d'où cela venait ? De la CIA, parce que je sais qu'ils surveillent CNN et toutes les autres grandes chaînes internationales. Ils ont fait supprimer cette info, mais je l'ai entendu. Je l'ai entendu...

Ce qui me certifie que mes informations venant de la NSA sur Ronald Reagan sont correctes. Le secret n'est qu'une surextermination d'information. Et le Congrès a besoin de connaître ces informations.

Mon contact disait qu'ils essaient de mettre un couvercle pour minimiser les observations ainsi que pour réprimer les médias et les témoins qui font part de ces observations aux médias. L'Air Force veut faire disparaître cette chose aux yeux du public tout en continuant ses recherches. Il confirmait que l'Air Force veut diriger les médias vers des idées folles de farces de collégiens, ballons, activités météorologiques...

Ce qu'il me disait à propos des ramifications sécuritaires était que si leur personnel militaire parlait de cela, il était passible de cour martiale ou susceptible d'être traité comme tel pour obtenir sa rétractation. D'autres intimidations se font aussi comme la retenue de solde ou transfert dans une autre base ou personne ne veut aller comme l'Alaska...

Au départ, ces projets étaient contrôlés par le Majestic 12, rapidement appelé MJ12. J'essaie de connaître le nouveau nom de ce groupe. Mon contact, qui travaille en zone 51, refuse de le dévoiler. C'est sans doute un groupe issu du mélange du National Security Council et du National Security Planning Group de Washington. Il y en a un, là-bas, de groupe appelé le National Security Planning Group qui surveille tout. Et le Majectic 12 en est sans doute issu...

Ils ont tous les contrôles. Ils alertent le Président de ce qu'il se passe et lui n'a qu'à dire :"Hey, toi mon gars, va là-bas..." Ils contrôlent tout... Ils ne sont pas surveillés par le Congrès. Ils ne rendent de compte à personne excepté au Président des USA, bien qu'ils essaient de s'en écarter, d'après ce que j'ai compris.

Le Président n'en a plus pour longtemps à contrôler ce groupe. C'est comme une entité séparée.

Officier Alan Godfrey
Police Britanique

Je fus absolument stupéfié de ce qui arriva après. Ma vie fût renversée en un instant. D'un bon gars, heureux et sans problème, je devins, après six mois d'enfer, l'une des pires personnes qui puisse exister. Juste par harcèlement, stress, persécution...

Sergent Karl Wolfe
US Air Force

Je ne voulais pas regarder cela aussi longtemps parce que je sentais que ma vie était en jeu. Vous comprenez ce que je dis. J'aurais adoré observer cela plus longtemps, en avoir des copies. J'aurais aimé en parler plus, en discuter, mais je savais que je ne le pourrais pas. Je savais que le jeune gars qui me faisait voir ça dépassait vraiment, vraiment les limites. Je sentais qu'il avait besoin de parler à quelqu'un. Il ne l'avait jamais fait, ne pouvait le faire. Il n'en parlait pas, maintenant, pour un autre motif que, je pense, celui de se libérer un peu du poids considérable qui pesait sur lui, de se destresser...

Je savais qu'après avoir quitter l'armée je ne pourrais aller nulle part pendant cinq ans sans en référer au Département d'Etat. A chaque fois que je voulais voyager, même sur le territoire des Etats-Unis, je devais le signaler et en demander la permission. Ils devaient savoir où je me trouvais à tous moments. Par exemple, quand nous allions au Vietnam, il y avait toujours quelqu'un avec nous, avec un fusil, toujours prêt à nous descendre si nous tombions entre les mains de l'ennemi. Ils ne voulaient pas que l'ennemi nous capturât ; ils préféraient nous tuer.

Nous savions dans quelles conditions nous opérions. Notre vie était en jeu à tout instant si nous tombions entre de mauvaises mains. Nous étions conscients de cela.

Quand j'ai quitté l'armée, j'ai été informé qu'ils enquêteraient régulièrement sur moi pour être sûr que je ne serais pas impliqué dans des activités contre les intérêts du gouvernement...

Donna Hare
Employée à la NASA

Il y a eu une époque où certaines personnes venaient me voir pour me dire que je ne pouvais pas en parler. Ils ne m'ont pas menacé de mort, mais j'ai parfaitement compris le message. Seulement j'en avais déjà tellement parlé que ce n'était pas très important de toute façon. Et, comme je l'ai dit à la réunion du Congrès (1997), j'avais l'impression que ce sujet était comme le sexe. Vous savez, tout le monde sait ce que c'est mais personne n'en parle en public. J'attends de pouvoir en dire plus à une audition du Congrès où je pourrai être protégée.

Je crois le Dr. Greer. Je sens qu'il ferait tout ce qu'il dit, et qu'il saurait garder le secret que je lui confierais.

Je veux que cela paraisse quand ce sera nécessaire, quand ce sera le bon moment, quand cela aura les meilleurs effets. Je ne veux pas que ceux qui veulent contrôler cela se débarrassent des gens impliqués, les blessent, les mettent en porte-à-faux, ou leur fassent tellement peur qu'ils se rétractent, comme une certaine personne de ma connaissance qui a tout bonnement disparu de la surface de la Terre. Je ne veux pas de cela.

Mr. John Maynard
Membre officiel du DIA

Des sociétés impliquées dans cette affaire, Atlantic Research Corporation est l'une des plus importantes. On n'en entend pas souvent parler. Elle n'est pas très recommandable ; la plupart de ses activités est effectuée avec les services secrets. TRW, Johnson Controls, Honeywell : toutes, plus ou moins, sont en relations étroites avec les services secrets. Elles sous-traitent aussi certaines activités qui sont ensuite sous-traitées par d'autres sociétés ; comme Atlantic Research. Ce sont des entités qui ont été créées par le Pentagone, à l'écart de tous : elles reçoivent des projets, les octroient, en monnayent certains autres ; tous sont si fortement compartimentés que vous ne pourriez trouver que quatre personnes susceptibles d'être au courant. Le contrôle est très serré.


Dr. Robert Wood
Ingénieur chez McDonnell Douglas Aerospace

Comme vous devez le savoir, quand vous intégriez l'un de ces projets classés, vous portiez un badge spécial et vous pouviez parler en toute simplicité à quiconque se trouvait dans la pièce: l'on ressent la même chose dans un groupe lors d'une psychothérapie, il y a un très fort sentiment de camaraderie. De plus vous aviez accès à des bibliothèques spéciales.

L'une des choses que nous pouvions faire était de filer à la bibliothèque montée par l'Air Force et farfouiller dans les documents top-secret. Depuis que je m'intéresse aux OVNI, quand j'ai n'importe quel boulot à effectuer, je regarde aussi dans leur bibliothèque pour voir ce qu'ils ont sur le sujet. Et pendant un an j'ai glané quelques détails intéressants dans divers rapports. Mais d'un coup, la majeure partie des documents disparut. Le secteur entier consacré aux OVNI s'est vidé. L'archiviste de notre groupe avec qui je travaillais, en poste ici depuis vingt ans connaissait exactement la procédure: mais ceci était remarquable. Il disait qu'il n'avait jamais vu ça avant, que jamais aucun thème n'avait disparu comme ça d'un coup. Il disait que j'avais dû tomber sur quelque chose...

Parallèlement, il se passa autre chose qui résultait de mon association avec Jim McDonald.

J'aimais le bonhomme ; c'était vraiment un physicien énergique qui prenait toujours le taureau par les cornes. Quand il s'occupait de quelque chose, il y plantait ses dents jusqu'à avoir la matière d'en convaincre, de manière accablante, les professionnels en la matière. Il devait parler à l'American Institute of Aeronautics and Astronautics et à l'American Physical Society, aussi devins-je membre des deux... Quand il était en ville, je le prenais, l'escortais, veillais à ce qu'il fut bien accueilli.

Un jour, comme je passais dans sa ville, Tucson, je m'arrêtais (j'avais deux heures de libre avant de prendre un avion) et il me rejoignit pour prendre une bière avec moi.

Je lui demandais "Quoi de neuf Jim ?".
Il répondit "Je crois que je la tiens".
"Tu tiens quoi ?"
"Je crois que je tiens la réponse"
"Quelle réponse ?"
"Je ne peux encore rien dire. Il faut que je sois sûr".

Six semaines après, il essayait de se tuer, pour finalement mourir deux mois après.

Connaissant l'habileté du contre-espionnage, je pense qu'ils ont eu la capacité de le pousser au suicide. Je pense que c'est ce qu'ils ont fait.

Si vous voulez réellement contrôler ce sujet, vous devez le contrôler à tous les niveaux en commençant bien évidemment par celui des médias. Vous devez surveiller tous les types de médias, les films, les magazines, et, bien entendu, la presse, aussi bien écrite que télévisée ou radiophonique. Maintenant, nous avons en plus Internet et toutes sortes d'autres supports. Mais pendant que la technologie se développait sur de nouveaux axes, les gens s'inquiétaient du contrôle qui s'était aussi développé sur ces mêmes axes. Ainsi, à chaque fois qu'un nouvel axe se crée, son contrepoids se crée aussi.

Glen Dennis
Témoin du crash d'un OVNI au Nouveau-Mexique

Un des MP [Police Militaire] me prit à part et me dit: "Hé! Monsieur... Restez ici, ne partez pas. Rien ne s'est passé ici. Si vous partez vous allez avoir de sérieux problèmes." Avec le caractère que j'avais à l'époque, je lui ai répondu : "Je suis un civil... Allez au diable!". Il m'a répondu que c'est moi qui irais en enfer. Qu'un jour, quelqu'un retrouverait mes os dans le sable si je parlais.

Sergent Leonard Pretko
US Air Force

Dans l'armée ils vous ridiculisent, et je l'ai été quelque fois, quand vous faites allusion aux OVNI. On m'a dit que je ne serais jamais sergent-chef si je continuais à véhiculer ces conneries. Mon supérieur disait : "Si vous persistez, vous ne passerez jamais sergent-chef. Vous commanderez les techniciens, mais jamais vous ne serez sergent-chef. Ils vous forcerons à quitter l'armée.

Dr Roberto Pinotti
Spécialiste des OVNI italien

Il y a probablement, dans chaque partie du monde, des liens invisibles avec un collège restreint, confidentiel et bien défini, qui préserve le secret. Ils font des recherches en commun, mais ont pour but secret le bénéfice d'avancées technologiques applicables dans divers secteurs. Le problème OVNI n'est pas seulement scientifique, c'est aussi un problème de renseignements militaires.

C'est l'autre côté important de la réalité OVNI. Quand nous commençons à comprendre ceci, nous pouvons comprendre un tas de choses ayant lien avec le pouvoir. Le pouvoir partout, dans chaque pays, avec chaque gouvernement, dans toutes les situations.

Dr Paul Czysz
Ingénieur de carrière chez McDonnell Douglas

Cet univers est un peu comme "Casper, le gentil fantôme". Vous pouvez voir un dessin animé avec lui mais vous ne pouvez pas connaître ses dimensions réelles, ni savoir d'où viennent ses fonds, ni encore, à cause du cloisonnement de connaître le nombre de personnes impliquées, ni même l'engagement qu'ils appliquent. Je connais des gens qui ont travaillé sur une de ces choses sur lesquelles j'ai travaillé, mais si vous leur posez des questions à ce sujet, même par le biais d'Internet, elles disent, non, je ne vois pas de quoi vous voulez parler. Ils ont dans les soixante-dix ans, maintenant, mais ils n'admettront absolument jamais n'avoir jamais connu ce dont vous parlez. Vous n'avez pas idée de cela : cela doit être bien plus important que nous le pensons.

Edgar Mitchell
Astronaut

C'était de la désinformation afin de détourner l'attention et créer une confusion d'où la vérité ne pouvait pas sortir. La désinformation est simplement une autre méthode pour emmurer la vérité. Et c'est ce qui est utilisé abondamment depuis peut-être plus de 50 ans: Le ballon météo au-dessus de Roswell est opposé au crash d'un vaisseau ou quoi que ce soit. C'est de la désinformation. Nous voyons cela depuis 50 ans. Et c'est la meilleure manière de cacher quelque chose.

Quelle que soit son activité, c'est un groupe clandestin, en partie privé, en partie gouvernemental, sans type défini, autant que je puisse dire, et loin du contrôle de la tête de l'état. C'est ça le grand problème.

John Callahan
Responsable au sein de l'Office of Accident Investigation, un département de la Federal Aviation Administration

Quand cela fut fait, ils ont fait jurer tous les autres gars présents que ceci n'avait pas eu lieu. Que nous n'avions pas assisté à cette réunion. Que rien n'avait été enregistré...

C'était par un de ceux de la CIA. Ils n'avaient jamais été présents et ceci ne s'était pas produit. Alors je leur dis : "Je ne comprends pas pourquoi vous demandez cela. Je veux dire, il y a quelque chose là, et si ce n'est pas un bombardier furtif alors c'est un OVNI. Et si c'est un OVNI, pourquoi ne voudriez-vous pas qu'on le sache ?"

Oh, ils étaient tous énervés. On ne pourrait même pas répéter ce qu'ils ont dit. Le gars de la CIA dit que c'était la première fois qu'ils avaient 30 minutes de données radar sur un OVNI. Et ils avaient tous hâte d'éplucher ces données pour découvrir ce que c'était et où ça nous emmenait. Il ajouta que s'ils allaient raconter au public américain qu'ils avaient poursuivi un OVNI cela causerait un vent de panique à travers tout le pays. C'est pour cela que l'on ne pouvait en parler. Et qu'ils allaient traiter ces données...

Quand ils lurent le rapport effectué, la FAA décida de se protéger, "vous ne pouvez pas dire que vous avez vu un spot non identifié sur le radar", bien que ce soit sur le rapport. Aussi le lui ont-ils fait changer et utiliser le terme de "position symbolique", qui sonne comme si ce n'était pas vraiment un écho radar. Mais si ce n'était pas un écho radar, des tas d'autres "positions symboliques" n'en sont pas. Quand je lus ceci, je pensais qu'il y avait anguille sous roche, que quelqu'un avait quelque chose à cacher.

Quand la CIA nous dit qu'il ne s'était jamais rien passé et que nous n'avions jamais eu cet entretien, c'était pour le cacher totalement, alors que d'habitude quelques informations sans importances sont rendues publiques.

J'ai été impliqué dans quantité d'entreprises de dissimulation avec la FAA. Quand nous avons fait la présentation de l'événement à l'équipe Reagan, j'étais derrière le groupe présent. Quand ils firent leur allocution publique ils jurèrent tous qu'il ne s'était rien passé. Mais à moi, ils ne m'ont jamais rien juré... et ça m'a toujours tracassé toutes ces choses non expliquées ainsi que ce dénigrement systématique, comme de vulgaires fictions, de tous les événements relatés aux informations, à la radio et à la télévision. Mon silence m'a pesé...

Michael Smith
Contrôleur Radar US Air Force

Le NORAD (Commandement Nord Américain de la Défense Aérienne) est au courant. Ils ont appelé le NORAD. Un officier me mit de côté et dit que le NORAD était au courant, ce sont les seuls à avoir été informés. Sinon, nous n'en avons parlé à personne d'autre. A personne. Ceux qui savent le savent. Nous avons juste assisté à ce qui s'est passé, c'est tout. C'est notre boulot. J'ai insisté pour qu'il y ait un rapport. Il me répondit que le seul rapport qui existera sera composé de deux pages à propos de mon observation tout le reste étant mon profile psychologique, celui de ma famille, mes ascendants, tous.

Quand l'Air Force commence comme ça, elle peut vous discréditer totalement en disant que vous étiez sous l'influence de drogues, que votre mère est communiste, tout ce que vous voulez. Vous n'aurez plus d'avancement, on vous enverra 3 ans et demi au Pôle Nord, vivant sous la tente, à lâcher des ballons météo. Vous voyez le genre. Le message était fort et clair : je la ferme, je ne dis rien à personne...

Je vais vous citer une autre expérience. J'étais au radar, et le NORAD m'appelle pour m'informer qu'un OVNI arrivait vers la côte californienne et qu'il serait dans mon secteur sous peu.

Je leur demandais ce qu'ils voulaient que je fasse. Ils me répondirent : "Rien du tout. Vous observez mais vous ne consignez rien." Nous avons un journal dans lequel nous devons consigner tout événement sortant de l'ordinaire. Mais ils insistèrent bien pour que rien n'y soit consigner. Je pouvais seulement assister au phénomène, rien d'autre. Le NORAD était tout à fait informé, bien entendu que des OVNI circulaient et leur réaction était comme à leur habitude.

Le gouvernement les couvre. Ils ne veulent pas que cela se répande. Pourtant c'est une technologie tellement remarquable... Ces êtres viennent d'on ne sait d'où. J'aimerais que tout le monde soit au courant...

Après le premier événement en Oregon, je rentrai chez moi et en parlai à mon père. Il était "bleu, blanc, rouge" de la tête aux pieds, un vétéran de la deuxième guerre mondiale patriotique au dernier degré... Je lui parlais de ces OVNI que l'on voyait régulièrement et il me répondit : "Non, le gouvernement dit que ce ne sont pas des OVNI". Je lui répliquai que je les avais vus de mes propres yeux sur l'écran radar, et lui : "Allez! Le gouvernement ne me mentirait pas..." Vous voyez... Il y avait en face de lui son fils... Jamais je ne lui mentirais.

Il ne savait plus quel parti prendre... Jusqu'à des années plus tard, après le Watergate: "Hola! Viens t'asseoir et raconte-moi ton histoire. Ils m'ont menti pour une bricole comme le Watergate, alors pour une grosse affaire comme celle-là..."

C'est un camouflage du gouvernement qui ferait mieux de ne pas exister. Il n'y a plus de guerre froide...

Je suis de l'avis du docteur Greer, que la technologie qu'ils ont pourrait nous permettre de stopper l'utilisation des carburants fossiles, arrêter les dommages à la couche d'ozone, etc... Ils ont la technologie nécessaire. Et le gouvernement est au courant. Ils ont ces extraterrestres, ces vaisseaux spatiaux, la technologie, tout... Qui sont-ils pour camoufler cela alors les autres gouvernements soulèvent le voile, admettent, montrent leurs fichiers... Pourquoi pas notre gouvernement ?

Franklin Carter
Technicien Radar US Navy

Ils ne voulurent absolument pas que quiconque apprenne quoi que ce fut de ce que nous avions vu. C'était le début du camouflage... Camouflage devenu incontrôlable.

Mais je sais que le seul peuple qui a gardé le secret jusqu'à aujourd'hui est le peuple américain. Tous les autres peuples savent et acceptent. Et tous les gouvernements aussi (excepté l'Angleterre) acceptent cela.

Neil Daniels
Pilote chez United Airlines

Dans le passé, les pilotes qui avaient vu "quelque chose" et en avaient parlé étaient mis sur la touche. Certains furent interdits de vol et traités comme des "rien du tout"... C'est pour ça que je n'en ai plus parlé pendant de si longues annnées.

Lieutenant Frederick Fox
Pilote de l'US Navy

On trouve dans la publication JANAP 146 E une section interdisant la révélation de toute information concernant des phénomènes OVNI sous peine d'une amende de 10.000$ et de dix ans de prison. Il est donc évident que, quelle que soit votre expérience, vous ne tentiez pas de transgresser le secret sans leur permission.

La question ne s'est jamais posée avec le contrôle aérien. Mais dans aucun cas je n'aurais ouvert la bouche. Il y avait un capitaine, Pete Killian, qui avait écrit quelque chose là-dessus dans un livre traitant du sujet OVNI. Il avait été pilote sur les lignes américaines dans les années 50 et avait témoigné devant une commission sénatoriale avoir été témoin à plusieurs reprises de phénomènes OVNI. Un autre capitaine avait, lui, pris une photo d'un OVNI au-dessus de l'aile de son avion. Tous deux, bien sûr, ont été littéralement ridiculisés. Je n'ai jamais eu envie de suivre ce chemin. Aussi, n'ai-je jamais rien déclaré au FAA (Federal Aviation Administration - Bureau Fédéral de l'Aviation) ni aux militaires. Beaucoup de pilotes ne voulaient pas être impliqués là-dedans à cause des pressions et du ridicule qu'ils auraient à subir. Aussi le secret a-t-il été bien gardé...

J'ai un ami très proche qui était pilote de B24 durant la deuxième guerre mondiale et membre de l'OSS (Office of Stategic Services - Bureau de Service Stratégique). Il fût l'une des premières personnes au Japon après les bombes atomiques d'Hiroshima et Nagasaki. Il a fini sur le Projet Bluebook, 13ème section, qui, je crois est la portion top-secret de cette enquête, comme capitaine de l'US Air force. Il est presque octogénaire maintenant, mais il est toujours en activité au grade de Capitaine. Je ne sais pas s'il touche une solde mais je sais qu'avec tout ce temps de service il devrait être au moins Général 3 étoiles, être dans le rang et payé en conséquence. La seule raison pour laquelle ils l'ont gardé en service actif est de maintenir son devoir de réserve et donc de l'empêcher de parler. Il y a certaines choses dont il ne me parlera jamais à cause de ce devoir de réserve, et ce, malgré certaines de mes autorisations d'accès à des informations top-secrètes dans la Navy, ainsi que des centres d'intérêt communs.

Pour quelle raison le gouvernement, ou certaines de ses agences, juge-t-il nécessaire de maintenir ce silence, ces secrets d'un autre age. Je pense qu'il est temps pour nous d'agir, d'arrêter cette mascarade. De faire ce pas de géant qui ferait évoluer le genre humain et lui ferait goûter tous les fruits de la vie.

Captaine Robert Salas
Contrôleur du Commandement Statégique Aérien de l'US Air Force

J'ai rédigé un rapport sur cet incident : c'était dans le journal que j'ai dû rendre. Quand nous nous sommes rendus à la base nous avons été appelé au rapport, immédiatement. Dans la pièce, avec le Commandant, il y avait un de mes amis de l'AFOSI (Air Force Office of Special Investigation - Bureau des enquêtes spéciales de l'Aviation). Il était là, dans le bureau, avec le Commandant. Il m'a demandé le journal, ainsi qu'un bref rapport oral, bien qu'il semblât évident qu'il en sut plus long que nous sur la question. Nous lui fîmes tout de même une rapide relation de l'événement. A la fin il nous demanda à tous les deux de signer un accord de non-révélation disant que c'était une information classée, que nous ne devions la révéler à personne : ni nos collègues, ni nos épouses ou notre famille, ni même en parler entre nous...

Bob Kominski chapeautait la commission chargée d'étudier l'échec (accompagné de tous ces phénomènes) des essais du missile Atlas en 1964. Kominski m'a raconté dans une lettre qu'à un certain moment, son patron lui a rapporté que l'Air Force avait dit: "Arrêtez les enquêtes; n'allez pas plus loin et ne rédigez pas de rapport final". C'est très étrange, spécialement lorsque l'on pense que l'état-major du CINC-SAC avait déclaré qu'il était de la plus grande importance de découvrir ce qui s'était passé ici. Et pourtant les responsables de l'équipe d'investigation ont dû tout arrêter sans même rédiger de rapport final.

Professeur Robert Jacobs
US Air Force

Après un article paru sur l'incident, les gens sont devenus fous. Je commençais à être harcelé au travail. Je recevais d'étranges coups de téléphones durant la journée. La nuit, chez moi, il n'arrêtait pas de sonner, toute la nuit parfois. Trois heures du matin, quatre heures, minuit, dix heures du soir. Ils m'appelaient et commençaient à m'insulter. "On va pas te laisser faire, sale enculé! On va pas te laisser faire!" .C'est tout ce qu'ils disaient. Ils gueulaient ça jusqu'à ce que je raccroche.

Une nuit quelqu'un a fait sauter ma boîte aux lettres en y fourrant un paquet de feux d'artifices. La boîte s'est volatilisée en flammes. Puis vers une heure le téléphone a sonné. Je décroche et quelqu'un me dit: "Tu as vu le feu d'artifice dans ta boîte? Quel beau spectacle, sale enculé!"

Et ça continue encore de temps en temps, depuis 1982...

Je crois que tous ces illuminés que l'on trouve autour de la question extra-terrestre font partie d'un effort concerté pour écarter toute étude sérieuse. A chaque fois que quelqu'un essaye d'étudier le sujet sérieusement, il est complètement ridiculisé. Je suis un professeur à part entière dans une université importante. Mais je suis certain que mes collègues se moquent de moi, disent les pires choses quand ils savent que j'étudie les phénomènes extraterrestres, et ce n'est qu'un aspect de cette réalité qui nous entoure.

Savoir ce qui est arrivé au film est une histoire intéressante en elle-même comme le major Mansmann le raconta, à moi et à d'autres. Quelques temps après que je sois parti, des gars en civil, je pensais à la CIA mais il m'affirma que non, prirent le film, débobinèrent la partie qui montrait l'OVNI, la coupèrent aux ciseaux pour la mettre sur une autre bobine qu'ils rangèrent dans leur attaché-case. Ils ont rendu le reste au Major Mansmann et lui dirent: " Nous n'avons pas besoin de vous rappeler, Major, la gravité d'une brèche dans la sécurité; nous considérons cet incident clos". Puis ils sortirent avec le film: le Major Mansmann ne l'a jamais revu.

Harry Allen Jordan
US Navy

Un lieutenant-colonel que je ne connaissais pas très bien vint et me dit: "Qu'est-ce qui se passe Jordan? Qu'est-ce que vous avez mis dans votre livre de bord?" Il ajouta: "Vous n'avez pas besoin de mettre ça là-dedans".

Maintenant il est très difficile, très difficile pour moi d'écrire ça, particulièrement sur le livre de bord d'un navire. J'avais eu des contacts visuels et j'avais commencé à écrire le mot "OVNI".

James Kopf
US Navy, service cryptographie

Quelques jours après le Commandant et son second firent une brève allocution sur le réseau de télévision interne du bord. C'était la seule manière de s'adresser à l'ensemble des 5000 hommes d'équipage. Le Commandant regarda la caméra et dit, je n'oublierai jamais cela, "J'aimerais rappeler à l'équipage que certains événements qui se produisent à bord d'un vaisseau de guerre sont considérés comme confidentiels et ne devraient pas être abordés avec quiconque sans raison valable". Il ne dit que cela.

Source : http://disclosure.free.fr/rapport/temoins_secret.htm

Voici la video complète en VO sous-titré en français de la conférence "Disclosure Project" sur une partie de ce même sujet précis :

Robert O. Dean

Cdt Analyste Renseignements OTAN

Bob Dean fut analyste du Renseignement militaire au Haut Commandement de l'OTAN. Actuellement agé de 83 ans, il avait été affecté au QG du Shape près de Paris de 1963 à 1967 avec la plus haute habilitation "Cosmic Top Secret". Il raconte et appuie ses théses sur des informations vérifiables et de 1ère main obtenus auprés de ses nombreux amis et collaborateurs militaires... Voir aussi sa conférence de 2009 au lien ; YouTube
Autre lien pour le texte traduit : http://projectavalon.net/lang/fr/bob_...

A compléter avec d'autres sources à venir, mais il y a déjà aussi ces pages à lire sur votre site :

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-la-citizen-hearing-on-disclosure-chd-s-est-deroule-du-29-avril-au-03-mai-2013.html + http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/ovni-ufo/l-ancien-ministre-de-la-defense-du-canada-paul-hellyer-et-ses-revelations-ovnis-et-extraterrestres.html

Yves Herbo-SFH-12-2013

OVNIs : les images 2013 - novembre

OVNIs : les images 2013 - novembre

ovni-04-2013-russie.jpg

Suite des articles suivants pour 2013 : Page 1  -  Page 2 Page 3Page 4Page 5Page 6Page 7Page 8 - Page 9

Amsterdam, Pays-Bas, 08-11-2013 :

Calais, Bretagne. France.10.11. 2013 :

UFO Sightings of 2013 (November) Part 1 :

UFO Sightings of 2013 (November) Part 2 :

UFO Sightings of 2013 (November) Part 3 :

UFO Sightings of 2013 (November) Part 4 :

UFO Sightings of 2013 (November) Part 5 :

Le best-of des images UFO Sightings de novembre 2013 :

UFO Sightings Military Reverse Engineers Alien Technology- Special Report November 2013 :

Compilation Ovnis - UFOs 2013 :

New-York, Time Square, novembre 2013 :

Mexique, 25-11-2013 :

Yves Herbo-SFH-11-2013

Des mystères en pagaille - Documentaires 2

Des mystères en pagaille - Documentaires 2

Voilà une nouvelle rubrique réservée aux divers documentaires traitant des sujets généraux qui nous intéressent sur ce site. Ils proviennent tous de sources Dailymotion via la syndication des liens. Des pages seront donc ajoutées dans cette rubriques au fil du temps...

Des mystères en pagaille - Documentaires 1

 

The Sirius Mystery - Le Mystère de Sirius - Robert Temple

Talk in English with live translation into French. Conférence en anglais, traduit en français.
For the first time in over 30 years, Robert Temple gives an in-depth talk on the subject of his best-selling book. How did a remote African tribe, the Dogon, know about the existence of a minute star, Sirius B, totally invisible without the aid of a powerful telescope, and why was it the centre of their religious life ?
Pour la première fois en France, Robert Temple donne une conférence en profondeur sur le sujet de son best-seller. Comment une tribu reculée d'Afrique avait-elle connaissance de l'existence d'une étoile minuscule, Sirius B, visible seulement à l'aide d'un télescope puissant, et pourquoi cette étoile est devenue le centre de leur vie cérémoniale.

 

Découvrez le mystère des pierres mouvantes :

http://www.gentside.com/insolite/le-mystere-des-pierres-mouvantes-seme-le-trouble-en-californie_art51216.html
 
 
 
"Architectes & Ingénieurs face au Mystère du WTC 7" (11 septembre 2001) :
 
 
 
>
Ce documentaire de 15 minutes donne la parole à une pléiade d'experts hautement qualifiés qui se défendent de toute théorie du complot et expliquent pourquoi ils ne croient pas à la version officielle de la destruction des trois gratte-ciel du World Trade Center le 11 septembre 2001. Ils remettent en cause à la fois les explications techniques des Rapports du NIST (Institut National des Normes et de la Technologie) sur ces effondrements et les méthodes employées par le NIST pour les obtenir.

Richard Gage, le producteur de ce documentaire, est un architecte de l'AIA de plus de 23 ans d'expérience. Il a fondé l'association "Architectes et Ingénieurs pour la vérité sur le 11-Septembre" (ae911truth.org) qui regroupe aujourd'hui (au 12 septembre 2011) plus de 1500 membres. Tous ont signé une pétition demandant une nouvelle enquête sur les événements du 11/9/2001.

« La version officielle des attentats du 11 septembre 2001 s'effrite lorsque vous analysez objectivement les faits et appliquez les principes physiques fondamentaux pour les interpréter. Après que presque dix ans ce sont écoulés depuis la tragédie, n'avons-nous pas le droit de connaitre la vérité ? », déclare Richard Gage.

www.ReOpen911.info
Site d'information sur les attentats du 11-Septembre
 
 
 

 

Des ailes pour la science : Pérou, les mystères de Caral

 
 

Clémentine et Adrien survolent le site archéologique de Caral Supe, au Pérou vestige de la plus ancienne cité précolombienne d'Amérique connue à ce jour. Pour le plus grand bonheur de l'équipe d'archéologues du site, ils découvrent des géoglyphes, sorte d’immenses figures délimitées par des pierres, jamais repérées depuis le sol.

 
 
 
 
 

 

Yves Herbo - SFH - 11-2013

Révélation d'une ancienne population de naines brunes dans la galaxie

Révélation d'une ancienne population de naines brunes dans la galaxie


Une équipe d'astronomes dirigée par David Pinfield de l'Université de Hertfordshire au Royaume-Uni a découvert deux des plus vieilles naines brunes dans la galaxie. Ces objets anciens se déplacent à des vitesses de 60 à 120 miles par seconde (100-200 km/s), beaucoup plus vite que les étoiles normales et d'autres naines brunes, et on pense qu'ils ont été formés lorsque la galaxie était jeune, il y a plus de 10 milliards années. Curieusement, les scientifiques pensent qu'ils pourraient faire partie d'une population vaste et inédite d'objets.

Les naines brunes sont des objets comme des étoiles (ou soleils) mais sont beaucoup moins massives - moins de 7 pour cent de la masse de notre Soleil - et elles ne génèrent pas de chaleur interne grâce à la fusion nucléaire comme des étoiles. Pour cette raison, les naines brunes se refroidissent tout simplement et s'éteignent avec le temps, et de très vieilles naines brunes deviennent en effet très froides - les nouvelles découvertes ont des températures de 480 ° -1100 ° Fahrenheit (250 ° -600 ° Celsius), beaucoup plus froides que les étoiles. En comparaison, le Soleil a une température de surface de 10100 ° F (5600 ° C).

A brown dwarf from the thick disk or halo is shown. Although astronomers observe these objects as they pass near to the solar system, they spend much of their time away from the busiest part of the galaxy, and the Milky Way's disk can be seen in the background. John Pinfield

L'équipe de Pinfield a identifié les nouveaux objets dans les données recueillies en infrarouge par le laboratoire à grand champ WISE, un observatoire satellisé de la NASA qui a numérisé le ciel dans l'infrarouge moyen, de l'orbite, en 2010 et 2011. Les noms des objets sont WISE 0013+0634 et WISE 0833+0052, et ils se trouvent dans les constellations des Poissons et de Hydra, respectivement. Des mesures supplémentaires, confirmant la nature des objets, sont venus de grands télescopes au sol (Magellan, Gémeaux, Vista et UKIRT). Le ciel en infrarouge est plein de sources, y compris des étoiles rouges pâles, des galaxies d'arrière-plan faibles (à de grandes distances de notre Voie Lactée) et du gaz nébuleux et de la poussière. Identifier les naines brunes froides parmi ce mélange désordonné, c'est comme trouver une aiguille dans une botte de foin. Mais l'équipe de Pinfield a développé une nouvelle méthode qui tire profit de la façon dont WISE a scruté le ciel à plusieurs reprises. Cela leur a permis d'identifier des naines brunes froides qui étaient plus faibles que ce que d'autres recherches avaient révélé.

L'équipe de scientifiques a ensuite étudié la lumière infrarouge émise par ces objets, ce qui est inhabituel par rapport aux typiques naines brunes plus lentes. Les signatures spectrales de leur lumière reflètent leurs atmosphères anciennes, qui sont presque entièrement constituées d'hydrogène plutôt que d'avoir des éléments plus lourds et plus abondants observés chez les jeunes étoiles. " Contrairement à d'autres domaines de la vie, les membres les plus anciens de la galaxie se déplacent beaucoup plus vite que sa population plus jeune », a déclaré Pinfield.

Les étoiles près du Soleil - dans le volume dit local - sont constituées de trois populations qui se chevauchent - le disque mince, le disque épais, et le halo. Le disque épais est beaucoup plus ancien que le disque mince, et ses étoiles se déplacent vers le haut et vers le bas à une vitesse supérieure. Tous les composants de ce disque se situent dans le halo qui contient les restes des premières étoiles qui se sont formées dans la galaxie.

Les objets du disque mince dominent le volume local, avec les objets du disque épais et de halo étant beaucoup plus rares. Environ 97 pour cent des étoiles locales sont membres du disque mince, alors que seulement 3 pour cent sont du disque épais ou du halo. Les chiffres de la population des naines brunes suivent probablement ceux des étoiles, ce qui explique pourquoi ces objets rapides des disques épais et du halo commencent seulement à être découvert.

On estime qu'il pourrait avoir jusqu'à 70 milliards de naines brunes dans le disque mince de la galaxie, et le disque épais et le halo occupent des volumes galactiques beaucoup plus importants. Ainsi, même une petite (3 pour cent) population locale signifie un grand nombre d'anciennes naines brunes dans la galaxie. « Ces deux naines brunes peuvent être la pointe d'un iceberg et sont un élément fascinant de l'archéologie astronomique », a déclaré Pinfield . " Nous avons seulement été en mesure de trouver ces objets en recherchant la moindre chose la plus froide possible avec WISE. Et en trouvant plusieurs d'entre elles, nous allons avoir un aperçu de la première époque de l'histoire de la galaxie ".

Source : http://www.astronomy.com/news/2013/11/the-galaxys-ancient-brown-dwarf-population-revealed

YH : Pour résumer, cela confirme ce que certains disent depuis longtemps, ce n'est pas parce qu'on ne voit rien qu'il n'y a rien... le pourcentage de chance (ou malchance) qu'une ou plusieurs astres rouges ou sombres du type "Nibiru" (décrit par les sumériens en leur temps) s'est donc élevé considérablement, surtout si l'on y rajoute les probables planètes géantes totalement froides, presque invisibles et sans soleils qui errent dans l'espace (une d'entre elles détectée pas très loin de notre système solaire d'ailleurs récemment)... en ce qui concerne les vitesses de déplacements des différents astres, les choses se compliquent aussi si on parle de vitesse galactique ou de vitesse locale : en effet, l'ensemble des étoiles et systèmes stellaires de la galaxie tournent autour du centre de celle-ci à une vitesse d'environ 220km/seconde (absolument tout dans cette grande bulle tourne à la même vitesse galactique)... mais localement, le Soleil par exemple n'avance que vers une certaine direction (cet "objectif" se déplaçant comme tout dans le même mouvement que le Soleil et paraissant donc immobile comme lui) : la constellation du Cygne, tout près de l'étoile géante Deneb (alpha Cygni) à la vitesse de 19,5 km/s seulement. Ces naines brunes tournent donc aussi à la vitesse de 220km/seconde autour de la galaxie, mais donc aussi à 100 et 200 km/s en local également (ces objets peuvent donc largement rattraper et dépasser des systèmes solaires et étoiles normales, "lentes" comme la nôtre.)... mais Nibiru aurait-elle déjà été trouvée ? :

" La nouvelle jeune naine brune (à moins de 1000ans) est située au-delà de Pluton à environ 63 UA dans la constellation du Sagittaire. Son orbite est excentrique. Elle a été repérée par les rayons X de Chandra en raison des perturbations et anomalies gravitionnelles dans le nuage d'Oort. " source : http://astronomie.skyrock.com/tags/lRKwOj3L8ME-Naine-brune.html

Yves Herbo-SFH-11-2013

Une flotte d'OVNIs sur Victoria, Australie

Une flotte d'OVNIs sur Victoria, Australie

On ne dispose d’aucun information complémentaire pour le moment, mais la vidéo circule pas mal sur la toile.

A vérifier. En tout cas nous avons là une belle armada d’orbs.

Commentaire de la vidéo: Publiée le 17 nov. 2013 (le texte a été ajouté le 18). Incredible UFO Fleet captured over Taylors Hill, Victoria, Australia, at 3.45pm on the 18th of November 2013.

Enquête SFH : Bon, déjà nous avons un petit problème de cohérence de dates (sauf s'il y a eu un bug youTube) puisque la vidéo a été postée le 17/11/2013 et que le texte dit que cela a été filmé le 18/11/2013 à 3h45PM (après-midi donc). Nous pouvons toujours penser que la date et heure de la caméra est fausse aussi puisqu'à 15h45 de l'après-midi, il fait encore jour en Australie ! Ou encore que c'est bien une vidéo prise de jour et en négatif (ce qui semble être le cas) : les OVNIs ne sont donc pas lumineux mais noirs sur le fond du ciel plus clair. Et s'il s'agit de 3h45AM (mauvaise heure sur la caméra), il fait bien nuit et ils sont lumineux, rapides et apparemment désordonnés. De nuit, il peut s'agir d'un grand nombre de lanternes thaïlandaises lâchées en même temps (je n'ai pas encore trouvé un événement semblable en Australie), mais cette dispersion et croisements rapides ne ressemblent pas aux déplacements classiques de lanternes. Des oiseaux migrateurs (vu le nombre) se déplacent de façon très coordonnée et même souvent en vagues géométriques reconnaissables (le fameux vol en V des migrateurs). En décomposant la vidéo image par image, puis en faisant des ralentis, mon cerveau a, semble-t-il, détecté certaines données et formes géométriques peu probable, voir impossible par de simples hasards de positions. Bon, ce n'est peut-être rien d'autre que des associations d'idées ou d'impressions, mais je me demande vraiment si la figure parfaitement symétrique visible et capturée dans cette vidéo peut avoir été faite par des oiseaux ou des lanternes... en tout cas, s'il s'agissait d'un message, l'être humain va avoir du mal à décrypter !

Regardez bien la figure parfaitement sysmétrique entre les deux flèches rouges, et la forme générale prise un dizième de seconde par les orbs

Une autre figure particulière et un regroupement de trois orbs

Attention, pas de conclusions ou autres hâtives, surtout sans autres explications de la part du posteur de cette vidéo ou de chercheurs locaux australiens... à suivre peut-être.

Source : http://archivesmillenairesmondiales.wordpress.com/2013/11/20/ufo-video-plus-de-100-orbs-dans-le-ciel-de-taylors-hill-en-australie/ + YouTube

Yves Herbo-SFH-11-2013

Résonance dans la vallée des pyramides bosniaques

Résonance dans la vallée des pyramides bosniaques

visoko-mini.jpg

Les pyramides de Visoko et textes - La Mégacéramique Ravne

Les recherches archéologiques et géophysiques sur des pyramides monumentales dans le monde entier ont amené un tournant important dans notre compréhension collective de la grande antiquité de la civilisation humaine sur cette planète. Parmi les nombreuses découvertes récentes de pyramides enfouies dans plusieurs régions du monde, quelques pays européens densément peuplés ont donné une série de surprises spectaculaires.

Des complexes entiers de monuments anciens du Paléolithique ont été découverts par la reconnaissance de leurs caractéristiques très géométriques. Un trio de pyramides à faible angle en grès synthétique ont été identifiées vers Montevecchia, Italie, dans les contreforts des Alpes, tandis qu'un plus grand complexe de six structures monumentales en pierre avec des tunnels d'interconnexion a été découvert par le Dr S. Osmanagic dans la vallée de Visoko en Bosnie, en 2005.

visoko2.jpg

La reconnaissance internationale des nombreuses études archéologiques et géophysiques effectuées dans la vallée des pyramides de Bosnie a inspiré des centaines de milliers de visiteurs à visiter le lieu, qui est depuis devenu le plus grand projet de fouilles archéologiques concertées dans le monde. Après des dénégations initiales par les autorités archéologiques dans les milieux gouvernementaux et de l'égyptologie, le Dr Osmanagic a présenté de façon très convaincante et a  découvert un remarquable ensemble de structures architecturales artificielles.

Les caractéristiques géométriques les plus remarquables du site de la Vallée Sacrée de Visoko peuvent facilement être appréciées à partir de relevés aériens de l'ancien complexe de structures de pierre de résonance, chacune ayant été façonnée, disposée en terrasses selon un plan de conception clair qui a accompagné le paysage naturel. Anciennement nommée Visocica Hill, elle est maintenant reconnue comme la plus grand pyramide du monde, s'élevant à 220m de hauteur à un angle de 45 °. Le site a été immédiatement reconnu par Osmanagic grâce à l'orientation exacte des trois faces planes de la pyramide dans les directions cardinales. Désignée comme la Pyramide du Soleil, des découvertes ultérieures ont révélé un grand complexe de monuments permettant actuellement d'inclure la Pyramide de la Lune, le Temple de la Terre, la Pyramide de l'Amour, la Pyramide du Dragon et le Tumulus Vratnica.

Ces bâtiments massifs anciens en pierre ont fonctionné collectivement avec les autres et avec tous les autres sites monumentaux mégalithiques du monde, (ceux) géopositionnés précisément en alignement avec un schéma de répartition défini par l'auteur au cours de la même période de la découverte du complexe de la vallée de Visoko. Le mandala sanskrit représente ce modèle de résonance mondiale à laquelle tous les sites sacrés sont conformes, identifié dans les études antérieures comme la fonction quadratique [ zn +1 = Zn 2 ],  correspondant à la projection sphérique d'ondes stationnaires d'infrasons transductées par les pierres piézoélectriques de la Grande Pyramide de Gizeh, en Égypte.

visoko3.jpg

La pyramide bosniaque du Soleil (43,977 ° N 18.176 ° E) est à 1,199 miles de la Grande Pyramide (d’Égypte), faisant 4,82%, soit environ 1/21 de la circonférence moyenne de la Terre de 24,892 miles. Cet intervalle de distance sacré correspond également à 1/4 de la distance de Fibonacci de 19,1%, de la Grande Pyramide (d’Égypte) aux temples d'Angkor Wat (19,1 / 4 = 4.775). Cette relation géospatiale permet une résonance acoustique entre ces monuments géants, conçus pour la transduction des infrasons planétaire sur 33 fréquences discrètes,  bien en dessous de la gamme audible de la perception humaine. Des enregistrements des infrasons ont été obtenus par le professeur P. Debertolis (> 10 Hz limite), montrant une intensité plus élevée dans les fréquences ultra-basses. Ces fréquences imperceptibles se développent dans une structure légèrement fluctuante à intervalles harmoniques au-dessus de 5,6 Hz et au-dessous de 7.83 Hz.

Ce seuil de fréquence spéciale de 7,8 Hz correspond aux ondes alpha cérébrales mesurables par EEG et associées à la relaxation, la guérison, la visualisation lucide et le seuil des états de rêve. La résonance infra sonique fondamentale du réseau des pyramides du monde est actuellement ancrée à 1,45 Hz, dans la gamme des battements du cœur humain à la longueur d'onde de 233m sur laquelle la longueur de la base de la Grande Pyramide a été calibrée. Un système de pompe à cavitation acoustique de l'eau, désormais inutilisable, a autrefois conduit la Grande Pyramide à 1,45 Hz.

Des feux de sols induits par les infrasons ont ravagé la ville de Peschici, sur la péninsule de Gargano en Italie, en Juillet 2007 (entourée ci-dessus), après avoir été spontanément enflammés par les vagues émises par la Grande Pyramide :

La seule chose qui les surprit, était de reconnaître que ... les flammes semblaient jaillir de la terre elle-même. Sans avertissement, tout en marchant, on pouvait voir de la fumée et immédiatement après, des flammes provenant de la terre. C'est ça, de nulle part. Ils ont réussi à corriger la situation en faisant des allées et venues pendant des heures, avec des seaux d'eau à la main, afin d' éteindre les feux mystérieux qui semblaient sortir de sous la terre.

Peschici, Italie ( 41.95 ° N 16.01 ° E) est à 1,182 miles de la Grande Pyramide, comprenant 4,74% de la distance moyenne de la circonférence de la Terre. Les observations d'ultra-basses fréquences peuvent être facilement effectuées pour vérifier cette conclusion, mais les autorités scientifiques chargées d'enquêter sur ces feux piézo-électriques n'ont pas été en mesure de résoudre la chose, totalement ignorants des dangers imperceptibles qui menacent de nombreuses communautés dans des circonstances similaires à l'Italie, surtout en Sicile, et des centaines d'autres endroits à travers le monde.

visoko4.jpg

Une autre série de tendances claires dans la distribution locale des divers monuments mégalithiques de la vallée des pyramides bosniaques confirment également un étalonnage efficace d'une énergie acoustique contenue dans la gamme ultra-basse fréquence des battements du cœur humain. La longueur de la base de 440m de la pyramide du Soleil et sa hauteur de 220m dotent le monument d'une fréquence de résonance fondamentale de 1,5 Hz, correspondant à la fréquence cardiaque de repos pour l'induction de l'entraînement tri-thalamique et la conscience collective télépathique.

Les distances entre les sites de construction retenues pour ces monuments psychoacoustiques sont conformes à des multiples entiers de cette cruciale longueur d'onde du pouls de 220m. Par exemple, le Tumulus Vratnica est à 3,960 m directement au nord de la Pyramide du Soleil (ci-dessus), une distance qui est de 18 fois la hauteur de la pyramide du Soleil (220 x 18 = 3,960). À son tour, le sommet de la pyramide du Soleil est à 2200m du sommet de la pyramide du Dragon ( ci-dessous), soit 10 fois la longueur d'onde de résonance choisie ( 220 x 10 = 2200).

Poursuivant ce modèle distinct de dispersion de la longueur d'onde du pouls, le sommet de la pyramide de l'Amour a été construit à 440m du sommet de la pyramide du Soleil, soit deux fois la longueur d'onde de 220m choisie. Le sommet de la pyramide de l'Amour est à 1,320 m du sommet du Temple de la Terre, une distance qui comprend 6 fois la longueur d'onde choisie (220 x 6 = 1,320). En outre, les axes centraux de ces trois structures monumentales, consacrées au Soleil, l'amour et la Terre, sont conformes à un alignement linéaire parfait. Un plan géométrique sous-jacent de l'ensemble du complexe a été superbement aménagé.

visoko5.jpg

Le sommet de la pyramide du Dragon est situé précisément à 2,200 m du sommet de la pyramide de la Lune. Construit exactement le long de cet alignement se trouve le temple de la Terre, à une distance de 880m de la pyramide du Dragon (220 x 4 = 880) et à 1,320 m de la Pyramide de la Lune (220 x 6 = 1,320). Ces alignements répétitifs et rapports proportionnels s'appliquent à toutes les principales structures de la vallée.

Deux tumulus à faible angle récemment découverts près du village de Ginje forment un prolongement sud-est du complexe de la vallée. La distance de la pyramide du Dragon au premier Tumulus de Ginje est de 1,760 m, soit 8 fois la longueur d'onde choisie (220 x 8 = 1760). En continuant sur le même axe, le second Tumulus Ginje est situé à 440m du premier, et à 2.200 m de la pyramide du Dragon (ci-dessus).

visoko5b.jpg

visoko6.jpgvisoko7.jpg

La grande majorité des blocs en forme de boite irrégulière et des multi-couches de dalles de béton artificiel répliquent efficacement une formation volcanique naturelle de conglomérat de brèches, comprenant de la roche du dessous de la Vallée des Pyramides. Les nombreux kilomètres de pierres arrondies dans la rivière et des couches d'argile qui bordent la vallée ont été exhumés d'un système complexe de tunnels sous les pyramides, qui sont suspectés relier chacune des cinq pyramides de montagne façonnée l'une à l'autre, comme c'est le cas dans beaucoup de ces complexes.

visoko8.jpg

Pendant la construction de nombreux temples monumentaux, des milliers de tonnes de pierres de rivière arrondies ont été excavées pour créer les tunnels et transportées au dessus du sol pour une utilisation comme matériau de remplissage piézoélectrique, dans les centaines de milliers de tonnes de dalles de ciment de haute qualité en 'brèches' entourant les montagnes. Les couches de sable fin sous le fond de la vallée ont contribué aux cristaux de quartz piézo-électriques qui ont été mélangés avec divers réactifs et versés en grès synthétiques à grain fin pour former de vastes terrasses à plusieurs niveaux.

Plusieurs plates-formes longues recouvertes de ciment ont été fouillées sur les quatre pyramides, ainsi que sur la structure de la pyramide de terre conique nommée le Tumulus de Vratnica (ci-dessous). Les analyses effectuées sur ces pierres en 2009 par l'Université de Zenica, en Bosnie-Herzégovine, ont déterminé que les blocs massifs sont d'origine synthétique, étant composés de gravier, terre cuite et de dolomite / carbonate de calcite qui sont mélangés avec de l'eau pour former le composant chimique actif de l'hydrate de chaux.

visoko9.jpg

L'extrême dureté de ces ciments de haute qualité a été mesurée entre 100-140 Mpa, présentant près de deux fois la force de mélanges de ciment industriels fabriqués aujourd'hui. Ces résultats parallèles aux recherches antérieures du Dr J. Davidovits sur les géopolymères en pierre artificielle de la Grande Pyramide de Gizeh, présentent une polarisation magnétique Nord-Sud figée lors du processus de mise en place.

visoko10.jpg

Comme le coulis de ciment a été bien mélangé, les réactions chimiques ont lieu entre la chaux vive et d'eau qui produisent de la chaleur, qui conduit au processus d'évaporation et de mise en place rapide. Après l'avoir versé dans un épais moule humide de la forme souhaitée tapissé d'argile, on laisse sécher à la dureté voulue, des changements de couleurs apparaissent en raison de l'absorption de l'eau et du fer. Le long de l'interface ciment-moule, une bande a été teintée en brun-orangé par le fer qui a migré dans la suspension liquide par l'eau qui a été absorbée par les argiles riches en fer utilisées pour sceller les surfaces intérieures des moules renforcés (ci-dessus et ci-dessous).

visoko11.jpg

Des fouilles étendues et la documentation photographique des dalles de béton produites artificiellement, de toutes tailles, à partir de quelques kilos jusqu'à plusieurs tonnes, ont donné des échantillons de matières organiques qui peuvent être facilement datés par des mesures Radio Carbone-14 conventionnelles. Un calendrier approximatif pour la construction de la Pyramide du Soleil a été établi par des tests au radiocarbone des échantillons organiques noyés dans le béton lors de son dépôt par les anciens constructeurs des "pyramide Atlantes". Au fond de l'excavation de la tranchée 4A sur la Pyramide du Soleil, la face inférieure d'un grand bloc de pierre a conservé une feuille partiellement fossilisée qui a donné un âge approximatif de 24.800 années (± 200 ans).

Cette détermination de l'âge paléolithique étonnamment très éloignée a confirmé les conclusions du Dr Osmanagic en fonction de la profondeur importante du sol qui s'est accumulé sur le dessus de ces structures au cours des millénaires, depuis leur abandon. Les excavateurs, grâce aux efforts collectifs sur la recherche, ont enlevé les petites sections des plates-formes de ciment pour révéler les techniques anciennes de construction. Chaque niveau de couche de ciment a été séparé par une mince couche d'argile, s'étendant à 3m en profondeur (ci-dessous).

visoko12.jpgVoici une preuve énorme

La structure des couches de plaques de ciment et d'argile alternatives forme un matériau composite qui imite la structure de l'os, qui est renforcée par des couches de plaquettes dures d'hydroxyapatite dans une matrice de collagène souple. En plus de la plasticité et adhésion apportées par les couches d'argile, de leur capacité à absorber et à retenir l'eau améliore également les propriétés piézoélectriques des monuments massifs.

Ces résultats clairs et cohérents des tests des ciments des pyramides bosniaques, et leur cohérence avec les analyses menées sur des structures pyramidales et mégalithiques partout dans le monde indiquent que toutes les grandes civilisations du passé humain possédaient une connaissance extrêmement avancée de la chimie des géopolymères, pour l'optimisation de l'induction de résonances piézoélectriques planétaires.

Les découvertes simultanées d'une multitude de sphères de pierre géantes, situées dans les rivières et les forêts de la région autour de la vallée des pyramides de Bosnie et en parallèle des découvertes très similaires dans les environs de sites de pyramides de la péninsule du Yucatan et du Guatemala, suggèrent un lien technologique direct entre les structures des pyramides et les sphères de pierre. En outre, les études de géopolymères susmentionnées seront éventuellement appliquées pour clarifier l'origine des sphères de pierre, qui sont assez  susceptibles d'avoir été coulées dans des moules sphériques par les anciens et ces mêmes experts géopolymères Atlantes. (YH : le terme "atlante" ne peut être que générique sans correspondance clairement établie...)

visoko13.jpg

Un autre parallèle entre la vallée des pyramides bosniaques et les complexes de pyramides mésoaméricaines est la présence de systèmes de tunnels souterrains sous les structures monumentales. Chaque ancien site de pyramides bien excavé dans le monde a été associé à des passages souterrains qui fonctionnent comme des extensions des chambres de guérison construits dans les pyramides. Utilisés pour beaucoup plus qu'un contrôle d'accès à des parties particulières de ces sites, ces tunnels ont été connus pour leur influence sur la guérison liée à bio-électrification du corps humain et la purification des sources d'eau souterraines sacrées.

Les fouilles en cours en dessous de la vallée des pyramides de Bosnie ont repéré, enlevé et étayé des dizaines de kilomètres d'un réseau complexe de tunnels qui semble avoir été construit comme un labyrinthe. Maintenant connue sous le nom de Ravne, l'entrée du tunnel se trouve à seulement deux kilomètres de la Pyramide du Soleil, et s'étend dans un labyrinthe sinueux menant dans la direction générale de la pyramide (ci-dessus).

Plusieurs années de fouilles et dégagement des légers débris rocheux qui ont rempli le labyrinthe de Ravne, ont révélé de nombreuses surprises, notamment une eau pure et potable, l'apparition banale d'orbes de plasma sur les photos au flash, et le premier dilemne est de savoir quand et pourquoi le système de tunnel a été entièrement bouché au cours d'une phase d'occupation secondaire. L'origine ancienne des artefacts enterrés dans les tunnels par les travaux de remplissage a été déterminée à partir d'un fragment de bois gorgé d'eau récupéré à partir de l'une des parois du tunnel.

Les analyses effectuées par le professeur Ana Pazdur au laboratoire de radiocarbone Gliwice ont retourné une date pour les fragments de bois noirci estimée vieille de 34.800 années ( ± 1500 ans). D'autres essais sur les matériaux ont été réalisés par A. Lawler au Laboratoire de recherche de datation radiométrique et isotopes stables de Leibniz, à l'Université Christian Albrecht de Kiel, en Allemagne, en fournissant une estimation de l'âge de 30.600 années ( +540 / -510 ans ). Étant donné que la précision de ces techniques de datation au radiocarbone est limitée par la grande antiquité des échantillons de bois de Ravne, les résultats obtenus par deux laboratoires différents sont compatibles les uns avec les autres, en fournissant les dates approximatives de la construction des tunnels.

visoko14.jpg

Les fragments de bois testés ont été photographiés avant leur enlèvement de la couche compacte de matériaux de remplissage qui a été enlevée sur une zone de 10 m où plusieurs grands blocs arrondis se trouvaient sur le plancher du passage initial. Alors que la première était supposée être une pierre de sédiment naturelle, ces éléments énigmatiques ont été identifiés plus tard comme des dalles mégacéramiques qui ont été sculptées par les anciens bâtisseurs du labyrinthe de Ravne (ci-dessus). En forme de coussins géants ondulants, leurs formes lisses reflètent des qualités ergonomiques compatibles avec une fonction pratique de plates-formes semi-conductrices piézo-électriques pour une pratique bioélectrique qi de guérison.

visoko15.jpg

Les analyses des échantillons provenant des plates-formes en céramique lisses menées à l'Institut Boskovic Rudjer de physique atomique à Zagreb, en Croatie, ont déterminé la composition en céramique fine pour avoir une origine artificielle. La même composition chimique caustique qui induit le thermo-durcissement dans les ciments géopolymères était probablement adaptée pour solidifier les plates-formes mégacéramiques, dont certaines d'un poids de 8 tonnes, mais qui ne présentent pas de décoloration généralement causée par les procédés de cuisson au four. Les plates-formes massives résonnent perpétuellement à des fréquences comprises entre 28 à 33 kHz, avec des transductions des concentrations en ions négatifs mesurés à différentes positions à l'intérieur du système de tunnel de Ravne par M. Osmanagic et B. Bric, en utilisant un compteur classique d'ions de l'air :

visoko16.jpgA l'entrée du tunnel de Ravne, la concentration a été enregistrée à 400 ions négatifs par centimètre cube d'air. A une distance de 40 mètres dans le tunnel, la concentration a été enregistrée à 3000 ions négatifs par centimètre cube d'air. À la distance de 220 mètres dans le tunnel, la concentration a été enregistré à 18.000 ions négatifs par centimètre cube d'air.

Beaucoup de blocs mégacéramiques sont inscrits avec des glyphes paléo-sanskrits qui ont subi des dommages et qui sont illisibles, bien que quelques passages clés du texte peuvent être observés clairement et traduits selon le déchiffrement Schildmann. Ces quelques sections lisibles d'écriture marquant les mégacéramiques fournissent des preuves solides de leur fonction bioélectrique avancée dans les tunnels et les chambres de la pyramide.

visoko17.jpg

Un exemple de survie des textes de glyphes sur les mégacéramiques a été photographié lors de la découverte d'une couche de sol sablonneux, ce qui témoigne d'une véritable antiquité des marques. Comme beaucoup de ces textes anciens en pierre, l'inscription spécifie la fonction de l'objet lui-même, dans ce cas la lecture : adhi kara kar-as raua-as kar-as - comme "Délivrant l'action de fonctionnement pour les travaux du tonnerre ( ci-dessus). Cette phrase identifie directement les mégacéramiques à la concentration des ions négatifs, encore mesurables de nos jours, comme des transducteurs piézoélectriques très efficaces d'infrasons dans les systèmes étendus de tunnels.

En plus de la haute teneur en quartz des pierres dures de la rivière, qui composent le conglomérat de la roche de la vallée, les mégacéramiques transducteurs contribuent de manière significative à la résonance acoustique remarquable du système de Ravne, qui a été étudiée dans le contexte des résonances vocales humaines par des chercheurs en 2012. Les enregistrements de haute qualité de chants anciens réalisés par Denise Myriam Cannas démontrent les conditions acoustiques extraordinaires qui informent sur le but principal derrière l'ensemble du complexe monumental, à cet endroit de résonance où les couches de pierres cristallines forment un socle épais.

Tout le matériel utilisé par ces bâtisseurs antiques de la "culture atlante" a été sélectionné à partir de dépôts naturels ou fabriqués avec soin pour leurs caractéristiques de résonance qui bénéficieraient au corps humain. En effet, chaque outil pratique et toutes les œuvres d'art ont été conçus comme des "dispositifs résonnants de soins électriques sans fil" qui pourraient avoir servi des fonctions secondaires, chacune en fonction de sa forme particulière.

visoko18.jpg

Le labourage des champs cultivés autour de la pyramide bosniaque du Soleil a découvert des artéfacts de grès synthétiques qui répètent les mêmes phrases énigmatiques incorporées dans le design et composition pictographique des artéfacts en Paleo-sanskrits provenant des archives des grottes de l'Illinois et de la Caria, collection Italie. Un bloc de calcaire rectangulaire découvre une colonne verticale de glyphes répétitifs se lisant : kar-as kar-as kar-as kar-as kar-as upama - qui signifie "construction, construction ... de la plus haute" (ci-dessus). Les motifs géométriques spécifiques de lignes exprimées en bas-relief sur ce bloc de grès synthétique sont également intégrées dans une "statue Atlante" de calcaire de Caria, en Italie d'une femme tenant une plante, identifiant l'influence bénéfique de la résonance des infrasons planétaires axés sur les endroits spécifiques de la Grande pyramide.

visoko19.jpg

Un modèle (maquette) en terre cuite d'une pyramide a également été découvert en 2008 par des étudiants de l'Université Christian-Albrecht de Kiel, Allemagne dans une excavation à Donje Mostre dans la vallée des pyramides. Partiellement fragmenté, l'artefact sous la forme d'une pyramide à quatre côtés inscrits a été daté au radiocarbone à la période néolithique, soit environ 6.500 ans. Chaque face de la pyramide présente un motif répétitif clairement inscrits de glyphes paléo- sanskrits qui ont échappé à la reconnaissance par les archéologues et les épigraphistes aussi.

Les lignes répétitives de glyphes décrivent l'intensité décroissante de résonance des infrasons planétaires transductés par le réseau de la pyramide mondiale, en lisant : ris kar ris kar ris kar ris kar - qui signifie " les travaux diminuent, diminuent les travaux, diminuent les travaux ... " (ci-dessus). Cette phrase fait écho à la répétition des sentiments de regrets de nombreuses "cultures Atlantes" descendantes qui ont conservé la connaissance du fonctionnement du réseau de la pyramide et se sont exprimés encore dans des langages en langue paléo-sanskrite. Cette référence à l'état dysfonctionnel les pyramides suggère que ces habitants du néolithique de la vallée des pyramides étaient chargés de remplir les segments des tunnels de Ravne renouvelant l'usage des installations.

visoko20.jpg

Une amulette géométrique révélant des chiffres paléo-sanskrits a également été récemment récupérée dans des champs près de la pyramide du Soleil de Visoko. Fait d'un ciment-céramique composite, la petite amulette affiche un ensemble de trois glyphes qui se lisent :  nau ya-as upama - " Les Vaisseaux spatiaux luttent pour le plus haut " (YH : ou " les navires combattent pour le plus élevé ") (ci-contre). De taille similaire aux amulettes portées sur des colliers découverts dans plusieurs autres sites d'occupation paléo-sanskrite, ce jeton votif aurait plutôt été tenu à la main ou dans la poche de quelqu'un et peut-être utilisé comme sceau pour l'estampage de textes ou de glyphes dans l'argile humide (en étant lu de droite à gauche) .

La considération ergonomique de la forme sculpturale vue dans les plates-formes en mégacéramique est également connue dans la conception de petits jetons personnels faits par les "cultures de l'Atlantide" (YH : entendez : les cultures survivantes à la destruction et en décadence) dans chaque partie du monde. Les éléments qui tiennent dans la paume de la main ou sous les pieds étaient toujours formés pour caresser la forme humaine, et transduisent la puissante résonance des infrasons qui était autrefois axée sur la Pyramide du Soleil par le flux à tri- fréquences des pyramides de Gizeh dans leur pleine activité. La majorité des vastes terrasses et trottoirs de ciment du complexe de la pyramide bosniaque n'étaient pas plats, mais avaient été coulés individuellement avec un léger gondolement en surface qui se conforment aux contours du pied, pour un meilleur contact avec la plante des pieds nus, pour l'électrification.

visoko21.jpg

Les sculptures piézo-électriques portatives renforçaient les effets sur le terrain à travers le corps humain, agissant comme une extension de la guérison induite par les pierres de la pyramide. Un petit artefact de grès de Visoko affiche un motif régulier de crêtes régulières qui s'adapte très confortablement sous l'emprise de l'autre main, montrant trois crêtes parallèles ressemblant au glyphe paléo-sanscrit pour «tonnerre» : Raua (ci-dessus). Les conceptions artistiques "Atlantes" comprennent généralement des ligatures de glyphes enroulés qui décrivent la fonction ou le sens de la question.

visoko22.jpg

Le motif de glyphe Raua fait une apparition plus subtile dans le dessin simple d'une sculpture en grès de la taille d'un pied humain qui a été excavée d'une profondeur de 1m sur le Tumulus de Vratnica ( ci-dessus). Les lignes délimitant les cinq orteils du pied s'étendent sur toute la longueur de la pierre orange, dont trois se démarquent clairement de l'ensemble et peuvent peut-être représenter le glyphe « tonnerre ». Cette interprétation reflète l'étroite association des contacts pieds nus avec les pierres de la pyramide, pour l'induction bioélectrique par le tonnerre de résonance des infrasons planétaires.

Le sens de ces références artistiques subtiles est certainement ouvert à l'interprétation, mais ces schémas culturels répétitifs évidents exprimés dans leur choix de matériaux piézoélectriques de résonance, un alignement étroit avec d'anciennes méthodes de guérisons védiques et prescrivant les modes de vie «sacrés», ont été strictement respectés par les communautés autochtones dans de nombreuses parties du monde. La sagesse naturelle des manières antiques sonne vrai en ce qui concerne les aspects les plus profonds de la conscience humaine qui refont surface avec notre unification actuelle des divers domaines de la recherche scientifique.

La prise de conscience circulaire puissante de nos ancêtres paléo-sanskrits a été fermement ancrée par leurs racines sensibles aux cycles de réincarnation qui régissent la migration humaine et spirituelle à travers le temps en fonction des rythmes du cosmos. Notre intérêt croissant et la sensibilité de la technologie très avancée de ces pyramides gigantesques qui étaient endormies sous notre nez depuis des milliers d'années, sans remuer la mémoire Atlante des événements catastrophiques qui ont englouti une civilisation autrefois puissante dans l'oubli total.

Le système civile atlante complexe a été soigneusement entretenu par les anciens mayas de la région du Yucatan, conçus pour suivre les interactions cycliques des planètes et leur domination sur la conscience humaine à travers leur octroi de la guérison bioélectrique naturelle. Notre plaisir intuitif des champs électromagnétiques de chutes d'eau, des sommets des montagnes et des cavernes est étroitement lié à notre fascination et au plaisir de l'environnement électromagnétique des pyramides monumentales. La poursuite des études expérimentales de l'effet bénéfique du contact physique direct avec les plates-formes de labyrinthe de Ravne et des pyramides bosniaques vont inspirer des expériences de guérison qi et d'autres études sur le potentiel piézo-électrique du corps humain, qui relie la fonction Kundalini primaire à nos monuments anciens.

visoko23.jpg

par Alex Putney for Human-Resonance.org - photos Copyright 2013 Alexander Putney

http://www.human-resonance.org/visoko.html

YH : mes propres conclusions m'amènent déjà à penser fortement que les anciens avaient effectivement réussi à domestiquer les ondes et fréquences d'une bien meilleure façon que nous, y compris l'utilisation de la foudre pour façonner et découper des blocs durs (phénomène naturel déjà prouvé et restant à contrôler) et leur transport pour les constructions...

Un reportage intéressant et récent en français : http://fr.ulule.com/pyramides-de-bosnie-reportage/

Yves Herbo Traductions FR-SFH-18-11-2013