Génétique, ADN

Articles scientifiques liés à la génétique, l'ADN et l'évolution biologique du vivant

Découverte génétique d'une population amérindienne inconnue

Découverte génétique d'une population amérindienne inconnue

 

Map beringia

Retour sur une découverte et publication de ce début d'année, car elle est d'une grande importance en ce qui concerne l'Histoire de l'Humanité. Cette découverte bouleverse en effet certaines données faussement établies de la science moderne, mais fait aussi apparaître l'existence d'une population "Atlante" (en référence à la légendaire île engloutie) qui est demeurée des milliers d'années sur une terre maintenant engloutie, la Béringie, entre la Sibérie et l'Amérique du Nord....

L'analyse génétique de l'ADN d'un nourrisson trouvé sur le site archéologique d'Upward Sun River, en Alaska, a révélé une population amérindienne jusqu'alors inconnue, que les scientifiques ont baptisée «Anciens Beringiens». La recherche apparaît dans la revue Nature.

Il est largement admis que les premiers colons en Amérique du Nord (le Sud paraissant plus compliqué) ont traversé de l'Eurasie en Alaska via un ancien pont terrestre enjambant le détroit de Béring, qui a été submergé à la fin de la dernière période glaciaire.

Des questions telles que l'existence ou non d'un ou de plusieurs groupes fondateurs (les tout premiers), leur arrivée et les événements suivants font l'objet de débats. Dans cette nouvelle étude, les chercheurs ont séquencé le génome complet d'un bébé - une fille nommée Xach'itee'aanenh T'eede Gaay (Sunrise Child-girl) par la communauté autochtone locale - dont les restes ont été trouvés sur le site de Upward Sun River d'Alaska en 2013.

À leur grande surprise, les scientifiques ont découvert que bien que Xach'itee'aanenh T'eede Gaay ait vécu il y a environ 11 500 ans, longtemps après l'arrivée des premiers habitants dans la région, ses informations génétiques ne correspondaient à aucune des deux branches reconnues des premiers Amérindiens, qui sont désignés comme "au Nord et au Sud".

Au lieu de cela, elles semblaient avoir appartenues à une population amérindienne entièrement distincte, qu'ils ont appelé Anciens Beringiens.

" Nous ne savions pas que cette population existait ", a déclaré le professeur Ben Potter, co-auteur de l'Université de l'Alaska Fairbanks.

 

Ancient beringians

Une illustration scientifique du camp Upward Sun River dans ce qui est maintenant l'Alaska intérieur. Crédit d'image: Eric S. Carlson / Ben A. Potter.

Lire la suite

L'Homme moderne hors d'Afrique il y a 177000 à 194000 ans !

L'Homme moderne hors d'Afrique il y a 177 000 à 194 000 ans !

 

Israel modern humans mini

Décidément, les certitudes et choses apprises à l'école ne résistent pas au temps, les "théories prouvées" n'en sont pas du tout... Après la découverte de fossiles de l'Homme moderne (Homo Sapiens sapiens) au Maroc, datés de 400 000 ans l'année dernière, une nouvelle découverte vient non seulement confirmer les choses, mais indiquent que cet Homme moderne avait déjà quitté l'Afrique il y a entre 177 000 et 194 000 ans... A moins que, si on se réfère aux découvertes encore plus anciennes d'un hominidé possiblement ancêtre de Homo dans les Balkans... ou encore les crânes de Georgie russe, sans oublier les fossiles éthiopiens montrant un grand nombre de caractéristiques modernes mis au jour dans les sites d'Omo Kibish et de Herto, datés respectivement d'environ 195 000 et 160 000 ans. Homo Sapiens pourrait bien en fait n'être pas apparu "spécialement" en Afrique, mais un peu partout puisqu'il serait possiblement une mutation génétique d'Homo Erectus, qui s'était répandu dans le monde entier il y a environ 2 millions d'années... le débat restant ouvert en fait...

Cette nouvelle découverte a été faite donc au Moyen-Orient, hors d'Afrique, puisque c'est dans la grotte Misliya, sur les flancs ouest du Mont Carmel en Israël que la découverte a été faite. En réalité, c'est en 2012 que la découverte de cette mâchoire humaine encore équipée de sept dents a été effectuée, mais il a fallut 5 ans pour confirmer les soupçons des chercheurs et l'aide de la communauté internationale pour commencer à prouver l'appartenance de cette mâchoire à Homo Sapiens sapiens et non pas à Néandertalien par exemple ou à Erectus... Cette publication dans "Science", accompagnée d'autres publications d'accompagnement demeure encore très prudente, mais il faut bien avouer que les récentes découvertes au Maroc ou même déjà en Israël en 2015 vont toutes dans le même sens et confortent les scientifiques question probabilités.

Des découvertes antérieures en Israël avaient convaincu certains anthropologues que les humains modernes avaient commencé à quitter l'Afrique il y a 90 000 à 120 000 ans. Mais la mâchoire récemment datée est en train de modifier ce récit. " Ce serait le premier humain moderne que quelqu'un ait jamais trouvé en dehors de l'Afrique ", a déclaré John Hawks, un paléoanthropologue de l'Université du Wisconsin, Madison, qui n'a pas participé à l'étude. La mâchoire supérieure - qui comprend sept dents intactes et une incisive cassée, a été décrite dans un article de la revue Science et fournit des preuves fossiles qui soutiennent les études génétiques qui ont suggéré que les humains modernes ont déménagé plus tôt que supposé d'Afrique. En fait, les scientifiques pensent maintenant de plus en plus que l'Homme moderne était déjà hors d'Afrique il y a environ 220 000 ans selon l'article cité :

 

Misliyagrotte israel

C'est dans la grotte Misliya, sur les flancs ouest du Mont Carmel en Israël que la découverte a été faite. (Mina Weinstein-Evron, Université de Haïfa)

Lire la suite

EBE, dinosauriens et voyages temporels

EBE, dinosauriens et voyages temporels

 

Ebe classique mini

J'ai déjà abordé sur mon blog diverses théories et hypothèses liées à la présence pouvant être ponctuelle mais historiquement constante d'entités biologiques extra-terrestres (EBE) mais les possibilités étant nombreuses et s'entremêlant avec des hypothèses plus larges (voir même touchant à l'immatériel et à des possibilités métaphysiques, quantiques, psychiques et multi-dimensionnelles), il n'est pas inutile, surtout en considérant les progrès et recherches en cours, de parler du fait que ces mêmes entités pourraient ne pas être "extra-terrestres" au sens propre du terme, mais provenant d'une dimension qu'il nous semble bien déjà expérimentée par l'être humain : le Temps...

 

Ebe classiqueApparence "classique" d'un EBE vu près d'un OVNI, un "Gris" ayant le crane allongé et une machoire rétrécie...

 

J'ai parlé de la théorie du paléontologue et géologue américain (de naissance, naturalisé canadien) Dale Russel, professeur de recherche au MEAS, sur la possibilité d'un reptoïd intelligent qui aurait pu évoluer et être à notre place s'il en avait eu le temps. Ses recherches et dessins nous font bel et bien voir un être ressemblant en tout point à ces mêmes entités rencontrées à de multiples reprises depuis au moins 1947 (mais des représentations préhistoriques, antiques et même plus tardives, dont j'ai déjà parlé également, font apparaître des correspondances assez troublantes aussi) : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/legendes-mythes/ebe-is-be-les-gris-et-la-theorie-des-dinosauriens.html

 

Dalerussel dinosauroid mini

évolution d'un "raptor troodon" préhistorique en un être humanoïde ayant le crane allongé et la mâchoire rétrécie...

 

La théorie liée à ces dinosauriens/reptiliens envisagerait une évolution finalement assez longue de ce reptoïd, qui ne se serait donc pas éteint (ou évolué en oiseau comme d'autres dinosaures !) mais aurait développé suffisamment son intelligence sur plusieurs dizaines de millions d'années (le troodon existant déjà il y a 70 millions d'années) après la catastrophe mondiale de -65 millions d'années (qui n'a finalement pas empêché la survivance de certains dinosaures à plumes qui ont évolué en oiseaux par exemple) pour finir par dominer un certain temps son éco-système mais dont les traces ont totalement disparu suite à la rupture de la Pangée et de l'enfoncement tectonique des plaques dans le sol terrestre... Mais, entre-temps, cette race dino-reptilienne (possiblement douée naturellement de dons psychiques (le serpent ayant toujours eu mythologiquement parlant un don de manipulation par exemple), aurait donc eu largement le temps de développer des techniques diverses, pour survivre aux catastrophes et aux autres prédateurs, y compris spatiales, peut-être même dimensionnelles et temporelles...

Nous avons étonnamment une autre hypothèse scientifique qui, elle, nous parle de l'évolution de l'Humanité actuelle, qui devrait nous mener à une modification assez importante de notre apparence physique si nous survivons les quelques millions d'années nécessaires... et qui nous amène au même type d'entité biologique (un "gris" !) que ce reptoïd préhistorique ! 

Il y a eu aussi la théorie (toujours controversée) des scientifiques françaises Anne Dambricourt Malassé et Marie-Joseph Deshayes (voir ici : http://www.hominides.com/html/references/homo-sapiens-dambricourt-chaline.php ) mais toutes les prévisions sérieuses nous mènent dans le futur à une apparence définie ainsi :

" Notre processus évolutif serait le résultat d'une logique interne qui aurait conduit nos ancêtres d'il y a 60 millions d'années vers l'homme d'aujourd'hui, et qui nous pousse déjà vers l'homme de demain. On peut imaginer que l'homme de demain aura le crâne de plus en plus bombé et une mâchoire de plus en plus petite...  En extrapolant, l'homme sera peut être la première espèce à pouvoir modifier ou intervenir sur sa propre évolution... "

 

Homo sapiens futur

évolution future de l'être humain... qui nous montre un être au crane élargi et avec une mâchoire rétrécie... cette triple conjonction vers une même apparence physique peut-elle vraiment être uniquement due au pur hasard ?...

 

L'objet de mon hypothèse présentée ici, qui en reste une de toute façon et qui a peut-être été émise par d'autres avant, cela ne me préoccupe pas, est donc de poser par écrit la possibilité qu'une grande partie des phénomènes inexpliqués au fil du temps et lisible aussi bien dans les textes et témoignages antiques, du moyen-âge et des temps modernes, tant mythologiques que religieux, parapsychologiques, paranormaux, ufologiques et métaphysiques, liés à des observations considérées parfois comme matérielles, parfois comme immatérielles, soient en forte relations avec la présence dans l'environnement de notre perception physique et matérielle, de ces entités provenant d'un lointain passé... ou du futur de l'humanité, par manipulations génétiques multiples tout au long de l'apparition de la Vie sur notre planète par exemple...

Lire la suite

L'humanité n'est pas née sur Terre ?

Sumer : L'humanité n'est pas née sur Terre ?

 

Homo gris mini

Voici un résumé de l'hypothèse décrite par un spécialiste nommé Dr. Ellis Silver dans son livre « Les humains ne viennent pas de la Terre: une évaluation scientifique de la preuve», qui se base en partie sur des écrits sumériens, notamment la célèbre tablette de Kish, datée de 3500 avant JC (et l'un des plus anciens documents de l'Humanité) et d'autres recherches de spécialistes de la Mésopotamie, mais surtout sur le fait que les êtres humains affichent des problèmes inhabituels qui ne figurent pas parmi les membres du règne animal, ce qui laisse suggérer que le corps humain n’a pas évolué pour faire face aux conditions de la planète Terre comme les autres animaux.
 

C'est à Al-Uhaymir de l'Irak moderne, où se trouvait l'ancienne cité sumérienne de Kish qu'a été trouvé cette tablette millénaire en proto cunéiforme, et pour l'instant, les spécialiste disent que cet ancien document précède l'écriture cunéiforme des Sumériens et les hiéroglyphes égyptiens d'au moins cent ans. La liste des souverains sumériens (dont je parle ici : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/la-liste-des-rois-sumeriens-deconcerte.html ) déclare indirectement que Kish fut la première ville à avoir des rois après le déluge, alors que le tout premier roi de la fondation de la ville se nomme Jushur. Le successeur de Jushur s'appelle Kullassina-bel, mais il s'agit en fait d'une phrase en akkadien signifiant «Tous étaient seigneurs». Ainsi, certains chercheurs ont suggéré que cela pourrait avoir été destiné à signifier l'absence d'une autorité centrale comme un seul roi à Kish pendant un certain temps, entre Jushur et Etana, le premier roi après le "déluge-inondation".

Et il y a une étrange correspondance ici avec l'ancien testament de la Bible et le livre de Samuelhttps://www.jw.org/fr/publications/bible/bi12/livres/1-samuel/9/#v9009001-v9009027

 

Homo gris

Et oui, le père du tout premier roi des Israélites, Saül, se nomme dans ce livre... Qish ! Et quand on sait que le site de Kish ("père" de Saül ?) porte aussi le nom d'un dieu sumérien, Kish, qui apparaît dans une légende sumérienne dont on a retrouvé des extraits sur des tablettes, il semble bien que la conjonction entre l'ancien testament (ou plutôt la Thora des juifs) et les écrits sumériens est flagrante... Et on peut même insister entre les correspondances entre écrits religieux (avec aussi les textes védiques de l'Inde) avec le texte de la-dite légende de Etana :

Lire la suite

Surprises avec le génome de l'homme de Tianyuan

Surprises avec le génome de l'homme de Tianyuan

 

Tianyuan cave mini

 

Selon un article paru dans Science Magazine, des scientifiques menés par Qiaomei Fu, un paléogénéticien du laboratoire de paléontologie moléculaire de l'Institut de paléontologie et de paléoanthropologie des vertébrés de l'Académie chinoise des sciences à Beijing, ont examiné le matériel génomique extrait du fémur d'un squelette de 40 000 ans découvert dans la grotte de Tianyuan en Chine.

 

Tribu melanesie denisovien

Cet enfant d'une tribu mélanésienne contient dans ses gènes de l'ADN de l'hominidé disparu Denisovien, également trouvé en Sibérie (aparté)...

 

L'étude indique que "l'homme de Tianyuan" était un humain moderne partageant environ quatre à cinq pour cent de son ADN avec Neandertal, mais aucun ADN détectable hérité des Denisoviens (l'étrangeté au sujet des Denisoviens (original trouvé en Sibérie) est que leur gène a été aussi retrouvé... en Mélanésie (Australie du nord, Papouasie-Nouvelle-Guinée) !).

 

Tianyuan cave

Les grottes de Tianyuan en Chine où a été trouvé en 2003 le squelette daté de - 40 000 ans - (crédit Haowen Tong)

Lire la suite

Anticythère : fouilles 2017, un mystérieux disque de bronze

Anticythère : fouilles 2017, un mystérieux disque de bronze

 

Antikythera disc mini

 

Un nouveau retour sur cette extraordinaire épave découverte il y a plus de 100 ans au large de l'île d'Anticythère, et qui cache toujours, sous un gros éboulement de pierres, des trésors archéologiques à découvrir. Il s'agit donc ici d'une nouvelle mise à jour d'un précédent article déjà mis à jour : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/le-mecanisme-d-anticythere-refait-parler-de-lui.html

Le mécanisme de l'extraordinaire machine antique découvert dans l'épave a été décrit et expliqué, même s'il semble incomplet, et sa datation a même été repoussée car il est maintenant certain que ce bateau transportait... des objets déjà vieux et provenant du passé grec, et non pas des objets contemporains du bateau ! En effet, il est estimé que cet énorme bateau (beaucoup plus grand qu'imaginé au 20ème siècle) a sombré en 67 Avant JC. Mais les études de la machine la datent de -205 Avant JC AU MINIMUM, elle peut être plus ancienne encore (voir le précédent article). Et certaines des statues trouvées remontent pour elles à au moins le 4ème siècle avant JC...

En ce qui concerne cet énorme navire antique (peut-être le plus grand jamais découvert à ce jour), les questions sur ses origines et utilisations sont multiples. Que faisaient toutes ces statues, dont certaines datant de plus de 300 ans avant l'époque concernée, à bord de ce navire ? Et cette machine si en avance sur son temps ? Certains scientifiques pensent à du recyclage : les vieilles statues de philosophes oubliés ou de rois déchus étaient fondues ou démembrées et réutilisées, "modernisées"... D'autres hypothèses font état d'un gros navire marchand, une sorte de "bazar" flottant de ports en ports, d'un gros navire pirate ou encore de passeurs. J'ajoute l'hypothèse faisant de ce navire celui d'un grand philosophe de l'époque transportant ses trésors d'une bibliothèque à une autre, mais qui n'est jamais arrivé à bon port... Espérons que les prochaines fouilles éclairent ce sujet. Quoiqu'il en soit, la campagne de fouilles 2017 a ramené de nouveaux objets et statues, dont un mystérieux disque de bronze orné de la figure d'un taureau :

Lire la suite

Pologne : Découverte d'un bâton gravé du mésolithique

Pologne : Découverte et analyse ADN d'un bâton gravé du mésolithique taillé dans du bois de renne

 

Pologne artefact mini

 

Selon une étude publiée ce mois dans la revue scientifique PLOS ONE par Grzegorz Osipowicz et ses collègues de l'Université polonaise de Nicolaus Copernicus, un bâton percé orné trouvé en Pologne centrale fournirait des preuves d'échanges entre des communautés mésolithiques très éloignées les unes des autres.

Les artefacts et les matières premières peuvent donner un aperçu de la façon dont les communautés préhistoriques échangeaient des cadeaux, et des découvertes, tels par exemple que la pierre transportée pour sa signification technologique, ou des produits en métal ornant des tombes. Récemment, des chercheurs ont trouvé un bâton percé orné d'un bois d'origine inconnue sur le site de Gołębiewo 47 en Pologne centrale.

 

Pologne artefact

Lire la suite

Reliques étranges du Pérou : Les news au 30-09-2017

Reliques étranges du Pérou : Les news au 30-09-2017

 

Ap newmomies3 mini

 

Vous allez trouver un petit résumé des avancées de cet été, les quelques annonces qui sont apparues depuis le dernier article de la mi-juillet et la conférence de Lima tenue par Mr Maussan, journaliste mexicain, mais surtout par plusieurs scientifiques ayant le courage de parler de leurs examens et analyses sur ces corps biologiques découverts fin 2015 dans un site archéologique tenu encore secret par les pilleurs de tombes (huaqueros) à l'origine de la découverte (comme une grande majorité de découvertes péruviennes, quoiqu'en disent les archéologues locaux...).

Une première chose qui s'est produite en juillet est donc l'envoi par le chercheur Deï Mian d'un dossier complet des données en possession de l'Inkari Cuzco à BTLV (Bob vous dit Toute La Vérité) pour transmission aux scientifiques français (Mr Alain Froment notamment) en toute transparence et afin qu'ils étudient les choses avec de VRAIES pièces et non des montages ou mélanges de données comme lors des émissions précédentes de la radio alternative... Thierry Jamin a donné son soutien à cette initiative en insistant sur le fait qu'il a toujours voulu que les reliques et preuves disponibles soient analysées par un maximum de scientifiques (preuve qu'il n'y a aucune volonté de cacher quoi que ce soit), y compris des français. Ce n'est pas de sa faute si les scientifiques sont si frileux et moins curieux que la logique le voudrait...

Dans la foulée, le chercheur Deï Mian a annoncé avoir contacté et reçu un grand intérêt de la part de scientifiques britanniques, qui ont donc également reçu un dossier complet des données disponibles à cette date. "  De par mes contacts en Angleterre, nous avons des scientifiques de Cambridge, Cardiff, Glascow et Leicestershire universities qui ont déjà eu des rapports de l’affaire en main, et aussi étonnant que cela puisse paraître, leurs premières conclusions ont été bien différentes de celles des experts français qui ont exprimé une « conclusion hâtive » ". Et il y a eu aussi, question analyses scientifiques en cours, un apport de la part d'une scientifique française, neuroscientifique reconnue par ses pairs, qui s'est déplacée au Pérou en septembre et qui va pouvoir faire des analyses et séquences ADN dans un laboratoire français. De son côté, Michel Ribardière est en train de tenter de constituer (difficilement devant les à-priori) un groupe de scientifiques internationaux pouvant apporter un avis réfléchit après étude sur ces reliques, qui sont en majorité des corps momifiés artificiellement par de la terre de diatomée (très probablement), mais qui sont possiblement accompagnés de "poupées" ou "objets rituels" créés par les indiens locaux au fil du temps (comme c'est le cas d'objets assez similaires trouvés dans certaines tombes dans le passé, j'en ai déjà montré car il s'en trouve dans des musées...).

Quelques conférences ont eu lieu cet été, avec les participations de Deï Mian, Alain Bonnet et Michel Ribardière, avec la diffusion du reportage/historique de l'Alien Project, des explications et débats :

 

Conferenceseteap

Lire la suite

Chaco Canyon et le peuple aux 6 doigts ou orteils

Chaco Canyon et le peuple aux 6 doigts ou orteils

 

Chaco 6 toe footprints mini

 

Ceci est un extrait des recherches actuelles sur la mystérieuse civilisation Anasazi du Canyon Chaco au Nouveau-Mexique (USA). Cette civilisation s'est développée largement, sur une zone aussi grande que l'Irlande, entre le 6eme siècle et le 13eme siècle de notre ère, mais des traces de chasseurs-cueilleurs sont datées de -5000 ans dans les environs. Notons que les actuelles tribus des Hopi et des Zuni, en Arizona, considèrent le peuple Chaco comme étant leurs ancêtres. Un peu plus loin encore la Nation Navajo suppose un lien aussi. Son organisation reste mystérieuse avec à priori un nombre de grandes maisons regroupant une élite de quelques grandes familles dirigeantes, entourés de plus petites structures habitant des familles plus modestes, des prêtres et autres dignitaires. On sait que l'influence du peuple Chalco a atteint l'Amérique Centrale, sans comprendre obligatoirement les raisons de cette influence. Un long article a été publié sur cette étude : May 27, 2017, issue of Science News with the headline, "Seeing Chaco in a New LightA slew of studies try to piece together an early American society." - https://www.sciencenews.org/article/chaco-canyons-ancient-civilization-continues-puzzle

Un extrait de cette étude attire l'attention de part son étrangeté génétique (il y a aussi des études comparatives d'ADN dans ce rapport non liées à cette particularité, mais qui feraient descendre tous les squelettes analysés d'une élite régnant pendant les 330 dernières années (ou 10 générations) à une seule mère originelle : une véritable dynastie possiblement matriarcale) :

Lire la suite

EBE - IS-BE - Les Gris et les théories des dinosauriens

EBE - IS-BE - Les Gris et les théories des dinosauriens

 

Dalerussel dinosauroid mini

 

Cet article a un but essentiellement informatif et ne prend pas position, comme la plupart des articles écrits sur ce blog d'ailleurs. Comme toujours, c'est au lecteur, en possession d'un maximum de données sur un sujet, d'utiliser son cerveau et à s'interroger sur les implications éventuelles.

Contrairement à ce que certains "ufologues" de mauvaise foi affirment parfois sur facebook ou même à la télévision, ce ne sont pas des films ou des séries télévisées qui ont inventé ces fameux personnages, comme "E.T. the Extra-Terrestrial" (1982) ou vus dans "Rencontres du 3ème type" (1978), de Mr Spielberg ou dans "Stargate" (1997) par exemple pour la télévision, mais bel et bien des témoignages (y compris des témoignages de militaires de l'armée américaine), dès les années 1947-1960 (les témoignages du couple Hill dans les années 1960 en est un des exemples), bien avant donc toutes ces productions "fictives"... qui ne sont donc pas si fictives que cela au niveau des personnages...

 

Rencontre3eme type

Extrait de "Rencontres du 3ème Type" de Spielberg (1978 - 11 ans après le témoignage des Hill et d'autres témoins...)

Lire la suite

Des scientifiques confirment qu'un bracelet a 40000 ans

Des scientifiques confirment l'ancienneté d'un bracelet à plus de 40000 ans

 

Bracelet denisovien mini

 

Découvert dans la région de l'Altaï en Sibérie en 2008, plus précisément dans la fameuse grotte de Denisova, un bracelet a été analysé très longuement et de façon très détaillée par les experts russes, qui acceptent maintenant que son âge remarquable soit correct : plus de 40.000 ans.

Il est intrinsèquement fabriqué avec de la pierre verte polie et est supposé avoir orné une femme ou un enfant très important dans des occasions spéciales. Cet objet façonné est maintenant considéré comme le plus ancien bracelet en pierre du monde... De nouvelles images montrent cette bijouterie ancienne dans sa pleine gloire, avec les scientifiques qui ont conclu qu'elle était faite par des hominidés préhistoriques, (pas de preuves qu'ils aient fait partie de nos ancêtres), les Denisoviens, et leur montre qu'ils étaient beaucoup plus avancés qu'imaginé.

Bracelet denisovien1

Made of chlorite, the bracelet was found in the same layer as the remains of some of the prehistoric people and is thought to belong to them. Pictures: Anatoly Derevyanko and Mikhail Shunkov

Lire la suite

Reliques étranges du Pérou - 9

Reliques étranges du Pérou - 9

 

Pierresambrees figurines reliquesperou mini

 

Suite de ces premiers articles et vidéos... :

L'HISTORIQUE complet de toute l'affaire des Reliques du Pérou en textes, photos et vidéos... : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-momies-etranges-decouvertes-au-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-reliques-etranges-du-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-3.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-4.html​

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-5.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-6.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-7.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-8.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-9.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-10.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-11.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-documentaire-analyses-photos-hd.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-les-news-au-30-09-2017.html

Avec un complément "historique" sur les "Gris" : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/reliques-du-perou-et-les-e-b-e-gris.html

Et un autre sur la théorie EBE et les Dinosauriens/Reptiliens : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/legendes-mythes/ebe-is-be-les-gris-et-la-theorie-des-dinosauriens.html

 

Nous en étions à peu près arrêtés au 10 avril lors du dernier article, avec l'annonce de la réception des échantillons par le premier labo. Cet article vous propose donc un aperçu de ce qui est arrivé depuis ces trois dernières semaines et surtout une assez longue conversation du 1er mai avec Thierry Jamin, qui fait un peu ce résumé de trois semaines et aussi une mise au point sur les derniers événements.

Lire la suite

Les Reliques du Pérou et les E.B.E. gris

Les Reliques du Pérou et les E.B.E. gris

Gris troisdoigts mini

 

Et bien, suite aux dernières nouvelles, témoignages de réels médecins péruviens et ce qui semble de plus en plus être une confirmation d'anciens témoignages (on peut remonter au minimum au crash d'ovni de mai 1953 à Kingman en Arizona, USA pour les concordances, voir Roswell ou autres en 1947 !) et l'évidence que de telles séries de hasards et de témoignages à travers le temps sont difficiles à contrer, y compris les témoignages de militaires maintenant à la retraite. Il devient évident que les autorités américaines ont voulu garder secrètes leurs interactions et rétroingénieries aliens le plus longtemps possible, mais que c'est bien une technologie récente, internet, qui est en train de les empêcher de maintenir ce secret plus longtemps...

Lire la suite