Sociétés Secrètes

Rubrique dans laquelle sont regroupées les données principales et articles consacrés à ce thème, notamment en ce qui concerne les Sociétés Secrètes, Cercles d'Influences, Lobbies, mafias ou sectes connues comme les Illuminati, les Franc-Maçons, le CFR, Skull&Bones et autres Groupes Bilderberg... tout en n'oubliant pas que ces groupes sont aussi imbriqués et infiltrés à tous les niveaux-clés des différents pouvoirs gérant notre société, y compris toutes leurs agences du Renseignements...

Le Président Eisenhower a rencontré des aliens ?

Le Président Eisenhower a rencontré des aliens ? - 2012 - MAJ 05-2015

r-eisenhower-large570.jpg

C'est une histoire qui a circulé dans et hors de la communauté ufologue pendant des années : L'ancien Président des États-Unis Dwight David Eisenhower a-t-il eu trois réunions avec des extraterrestres ? Un ancien consultant du gouvernement dit que l'histoire est vraie, que le trente-quatrième président a causé avec des aliens dans une base aérienne du Nouveau Mexique, selon les rapports.

Aucune preuve définitive n'a jamais été trouvée pour confirmer ce conte du président qui rencontre des aliens. Cependant, selon Timothy Good, Eisenhower et des fonctionnaires du FBI ont arrangé ce sommet caché de notre monde à la base aérienne de Holloman.

timothy-good.jpgTimothy Good

« Les aliens ont effectué des contacts formels et informels avec des milliers de personnes de toutes les conditions sociales dans le monde entier, » dit Good, un auteur, un conférencier et un ancien conseiller au congrès et au Pentagone, sur le programme de BBC2 de Frank Skinner, «pertinant».

Good affirme que les gouvernements du monde ont eu des contacts avec des aliens depuis plusieurs années. L'histoire au sujet de la rencontre personnelle rapprochée d'Eisenhower - où il a, semble-t-il, rencontré des aliens de type Nordique - devait censément être dévoilée pendant le voyage du Président à Palm Springs, Californie, en février 1954.

Que vous croyiez cette histoire ou pas, un côté de l'histoire relativement intéressant est apparu en 2010. Un représentant retraité de l'Etat du New Hampshire, Henry McElroy Jr., a été filmé lors d'une annonce visuelle intrigante dans laquelle il a indiqué avoir vu un document secret sur le sommet prévu pour Eisenhower.

edwards1.jpgDessin du journaliste Frank Edwards, qui citait le cas dans les années 1970

Ce document, selon McElroy, a contenu l'information que les aliens étaient en Amérique et qu'Eisenhower pourrait les rencontrer. « Du mieux que je me souvienne, ce dossier se prévalait avec un sens d'espoir, et il tenait le Président Eisenhower au courant de la présence continue des êtres extraterrestres ici aux Etats-Unis d'Amérique, » dit McElroy sur la vidéo.

« Le ton du rapport m'indiquait qu'il n'y avait aucun besoin d'être inquiet, puisque ces visiteurs ne causaient absolument aucun mal ou n'avaient aucune intention quelconque de causer n'importe quel dégât maintenant ou dans l'avenir, » il a expliqué. McElroy continue à dire que, bien qu'il ne pouvait pas vérifier les périodes ou les endroits où toutes ces réunions pouvaient avoir eu lieu entre Eisenhower et les « astronautes extérieurs au monde, » il pense qu'il y a eu de telles réunions.

 

Henry McElroy Jr. : DECLARATION SOLENNELLE DE L’HONORABLE HENRY W. MC ELROY, ANCIEN DEPUTE DU NEW HAMPSHIRE...


Bonjour, je m'adresse à vous depuis Fort Monroe en Virginie. Nous sommes également connus comme “The Gateway to Freedom”, la Porte vers la Liberté. Nous sommes ici près de la petite ville de Phoebus, en Virginie. Fait intéressant, ses habitants la désignent eux-mêmes comme “The Gateway to the New World”, “La Porte vers le Nouveau Monde”. Phoebus se situe près d'Hampton en Virginie, dont la devise est “First from the Sea, First to the Stars”, “Premiers de la Mer, Premiers vers les Etoiles”. Mon nom est Henry McElroy Jr, retraité, ancien député de l'Etat du New Hampshire. Je vous remercie de votre attention concernant ce bref message portant sur les interactions entre des visiteurs étrangers et des terriens.

 Je fais cette annonce dans l'espoir d'amener tous ceux qui explorent l'univers à une meilleure compréhension. Par conséquent, mon but est d'apporter à l'humanité une précieuse contribution au bénéfice de toutes les religions, de toutes les races et de toutes les nations. Je me présente également aujourd'hui devant vous parce que je crois en la sagesse qui inspira nos pères fondateurs en établissant notre nation et parce que nous possédons des connaissances très avancées ainsi que des informations qui pourront aider les êtres humains à résoudre les problèmes auxquels nous sommes confrontés actuellement et plus tard dans l’avenir

Quand j'étais membre de l'Assemblée Législative de l’État du New Hampshire, j'étais attaché au service fédéral des Relations de l'État et au comité des Anciens Combattants. Il était important, en tant que Représentant du Peuple Souverain qui m'avait élu à ce Poste d'Honneur, que je sois informé d'un grand nombre de sujets relatifs aux affaires de notre Peuple et de notre Nation.

Ainsi que je l'ai compris, certaines des affaires courantes étaient examinées et classifiées en diverses catégories : au niveau Fédéral, de l'État, du Développement Local et des questions de sécurité. Ces documents sont rattachés à des thèmes différents dont certains racontent l'histoire de notre nation sur des décennies. L'un de ces thèmes récurrents est la raison pour laquelle je m'adresse à vous ce soir.

Je tiens à présenter à notre nation mon témoignage personnel concernant un document relatif à l'un de ces sujets que j'ai pu voir au cours de mon mandat, alors que je siégeais au service fédéral des Relations de l’État et du Comité des Anciens Combattants.

Le document que j'ai vu était un mémoire officiel destiné au président Eisenhower. Du tréfonds de mes souvenirs ce mémoire semblait imprégné d'un sentiment d'espoir et il informait le président Eisenhower de la présence permanente d'êtres extraterrestres, ici aux États-Unis d'Amérique.

Le mémoire semblait indiquer qu'une réunion pourrait être organisée le cas échéant entre le président et certains de ces visiteurs s'il le désirait.

Le ton du mémoire m'a montré qu'il n'y avait pas lieu de s'inquiéter, étant donné que ces visiteurs ne pouvaient, en aucune manière, être néfastes ou qu'ils auraient la moindre intention de causer des troubles, ni actuellement, ni dans l'avenir.

Bien que je ne puisse pas déterminer ni où ni à quelle l’époque cette ou ces rencontres directes ont pu avoir lieu entre Eisenhower et les visiteurs – en raison de l’optimisme de son discours d'adieu en 1961, je crois personnellement, en effet, qu'Eisenhower a rencontré ces extraterrestres, ces astronautes venus d'ailleurs. J'espère que mon témoignage personnel aidera la nation dans sa quête de l'illumination perpétuelle. Je suis honoré de suivre les traces de ceux qui ont offert leurs témoignages personnels - et qui méritent l'admiration du peuple américain pour avoir partagé publiquement leurs réflexions, dans un effort pour élever nos connaissances vers une meilleure compréhension de notre existence.

Je fais allusion à des personnes comme : Les ex-astronautes, John Glenn, Edgar Mitchell, Gordon Cooper et Buzz Aldrin. Les anciens présidents Ronald Reagan et Jimmy Carter. Le capitaine Bill Uhouse, de l'US Marine Corps. Le Lieutenant Colonel John Williams, de l'US Air Force. Le Colonel Phillip Corso Sr., de l'US Army. Le Commandant Graham Bethune, de l'US Navy. Ainsi que : David Hamilton du Ministère de l'Énergie, Donna Hare de la NASA, et James Kopf de la NSA. Je tiens également à remercier les pays comme la France, le Brésil, la Grande-Bretagne, la Russie, l'Italie, le Danemark, la Suède, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, le Canada, l'Uruguay et l'Australie, pour avoir également ouvert leurs dossiers aux citoyens de leur pays et en leur permettant un accès à l'information qui est une chose tellement importante pour l'évolution de l'humanité. Je vous remercie d'apporter également votre contribution, en partageant les informations que je vous transmets aujourd'hui. Je vous remercie beaucoup et je tiens à remercier notre équipe de communication de nous avoir permis d'enregistrer aujourd'hui cette intervention. J'autorise la diffusion de cette vidéo à tous ceux qui veulent l'utiliser à des fins éducatives. Je vous remercie."

Topsecret 1

Alors qu'il est certainement difficile de prouver l'une de ces choses, nous nous retrouvons avec la même question qui suit toujours de telles histoires : Qui croire ?

http://socialleaks.info/eisenhower-met-with-ets-says-ex-government-consultant/#more-1379

http://www.huffingtonpost.co.uk/2012/02/14/eisenhower-and-the-aliens-former-us-president-had-three-secret-meetings-with-extra-terrestrials_n_1275692.html?ref=uk

http://www.para-ovni.com/actualite/eisenhower-et-les-extraterrestres-letau-ce-resserre/

Notons tout de même que Eisenhower fera un discours remarquable le 17 janvier 1961. Dans son célèbre discours de fin de mandat, le président Eisenhower met en garde les États-Unis contre les dangers du « complexe militaro-industriel »

« Cette conjonction entre un immense establishment militaire et une importante industrie privée de l’armement est une nouveauté dans l’histoire américaine. (...) Nous ne pouvons ni ignorer, ni omettre de comprendre la gravité des conséquences d’un tel développement. (...) nous devons nous prémunir contre l’influence illégitime que le complexe militaro-industriel tente d’acquérir, ouvertement ou de manière cachée. La possibilité existe, et elle persistera, que cette influence connaisse un accroissement injustifié, dans des proportions désastreuses et échappant au contrôle des citoyens. Nous ne devons jamais permettre au poids de cette conjonction d’intérêts de mettre en danger nos libertés ou nos méthodes démocratiques. Rien, en vérité, n’est définitivement garanti. Seuls des citoyens alertes et informés peuvent prendre conscience de la toile d’influence tissée par la gigantesque machinerie militaro-industrielle et la confronter avec nos méthodes et objectifs démocratiques et pacifiques, afin que la sécurité et les libertés puissent fleurir côte à côte. ».

 

Source: http://www.forum-ovni-ufologie.com/t1202-video-eisenhower-avertit-la-planete-17-janvier-1961#ixzz1n1YYJHAz

Holloman afb artist conceptionhttp://www.crashdebug.fr/index.php/diversifion/1149-eisenhower-a-les-ovnis-temoignage-henry-w-mcelroy-jr

Pour aller plus loin :

http://www.forum-ovni-ufologie.com/f17-les-documents-ovni-top-secrets-declassifies

MAJ 05-2015 : Assez récemment également, c'est l'arrière petite fille du Président Eisenhower, Laura Magdalene Eisenhower qui, en février 2010, a révélé certaines choses sur la présence d'entités extérieures à la Terre, sur notre planète.

Elle avait écrit en 2010 : « Mon arrière-grand-père, le Président Eisenhower («Ike»), qui fut aussi le général d'armée qui conduisit à la victoire les Forces Alliées contre Hitler, s'est battu contre la malfaisance des pouvoirs corrompus de la planète en endossant certains des scénarios les plus difficiles de notre histoire. En grandissant, j'ai eu le sentiment qu'il me fallait terminer cette bataille dont les racines sont très anciennes. Hitler est mort et les Nazis ont perdu leur pouvoir, mais pas ces entités - dont certaines sont des ET. Elles ont trouvé de nouveaux asiles et fait alliance avec des gens qui font partie de l'Élite Mondiale... ceux-là mêmes qui veulent gouverner par des tactiques de peur, par le contrôle et la suppression de Sophia [la sagesse], ou l'essence de la féminité divine. ».

En 2014, elle a confirmé encore plus les choses, lire cet article sur ses déclarations :

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/21eme-siecle/l-arriere-petite-fille-du-president-eisenhower-revele-sur-les-aliens.html

YH : Bon, notez que toutes ces choses sont quasiment inconnues du public français et même européen : les médias aux mains de quelques milliardaires, qui se comptent sur les doigts de deux mains seulement, n'en parlent pas et préfèrent parler des culottes d'actrices connues par exemple ou du ballon rond... laisser les gens hypnotisés par le petit écran et leur petit téléphone dans leur naïveté face aux fausses affirmations de "journalistes" aux ordres est la meilleure stratégie en Europe pour que rien ne bouge ni ne change... Et seuls quelques médias américains et canadiens se demandent pourquoi des personnalités provenant de la famille Eisenhower, ou des scientifiques comme Mitchell ou autres, des anciens politiques ou militaires à la retraite, prennent le risque de se ridiculiser et de se ruiner complètement en affirmant des choses rejetées par les médias des milliardaires...

Mais aussi : Attention tout de même aux manipulations diverses de certains médias tenus par des sectes religieuses (Rael et autres) qui font les affaires de certains services secrets et de grands médias qui "démontent" facilement certaines affirmations sans preuves ou dénoncent des faux fabriqués parfois par eux-mêmes pour discréditer au passage les recherches sérieuses et honnêtes en "mettant toutes les recherches et chercheurs dans le même bain "...

Yves Herbo, Sciences, F, Histoires, 02-2012 MAJ 05-2015

Contact Extraterrestre et Intérêts Humains

Contact Extraterrestre et Intérêts Humains

ufo-irkutsk-region-russie-13-04-2012.jpg 

OVNI ou nouveau missile photographié le 13-04-2012 dans région d'Irkoutsk, Russie

Réflexions intéressantes du spécialiste français Christel SevalQue se passerait-il si demain des extraterrestres prenaient officiellement contact avec l'humanité terrestre ?

Cette question n'est pas anachronique. Des études officielles ont été menées dans ce sens des deux côtés de l'Atlantique. Ce livre s'appuie sur des rapports aussi sérieux que celui du Brooking Institution, commandé par la NASA, du Cometa, en France, ou encore du Mutual UFO Network. Il puise également dans des sources plus confidentielles émanant de chercheurs indépendants

Quels seraient les impacts d'un tel contact sur la sphère émotionnelle, religieuse, socio-économique, politique, technologique ou militaire ? Un contact avec des extraterrestres bienveillants serait-il suffisant pour assurer la pérennité de notre société ?

christel-seval-c.jpg

Christel Seval (né en 1960) est un ingénieur français et ex informaticien du ministère de la défense. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur l'ufologie.
Il s'est intéressé notamment à l'affaire Ummo et ses recherches sont marquées par un environnementalisme militant, dénonçant le réchauffement climatique et les « politiques d'autruche ». Ses ouvrages sont publiés chez JMG éditions ; il a fait plusieurs conférences pour présenter ses recherches et publié plusieurs articles dans des revues spécialisées.

Ufologie et stratégie militaro-industrielle

Le décryptage de Christel Seval

Jean-Pierre Petit illustre SETI (Search for Extra Terrestrial Intelligence) par un breton attardé concentré sur sa longue-vue, essayant de déterminer s’il aperçoit des signaux de fumée en provenance de l’Amérique (pour savoir si l’Amérique abrite des êtres intelligents), alors que s’il levait le nez, il verrait des jumbo-jets sillonner le ciel avec plein de yankees à bord... C. Seval

Dans le cadre du SETI, le radiotélescope d’Arecibo à Porto Rico envoya en décembre 1974 un message radioélectrique en binaire à destination d’une galaxie voisine, en vue de communiquer à une possible intelligence extraterrestre. Cette bouteille dans l’espace fut envoyée par la plus grande antenne parabolique du monde en direction de l’amas d’étoiles M13 située à 22 800 années lumière dans la constellation d’Hercule. Le message d’Arecibo, écrit sous la direction de Frank Drake, professeur d’astronomie de la Cornell University, codifia les numéros atomiques des principaux éléments constitutifs de la vie sur Terre (H = 1, C = 6, N = 7, O = 8, P = 15). Il décrivait également les sucres et les bases qui entrent dans la composition de l’ADN, le nombre de nucléotides, un schéma stylisé de la double hélice de l’ADN et enfin, l’image stylisée d’une silhouette humaine, indiquant sa taille, le nombre d’habitants terrestres en 1974, la composition du système solaire en distinguant la Terre comme l’origine du message et les caractéristiques de l’antenne radar émettrice.

crop-circle7.png

Une réponse d’outre espace ?

27 ans plus tard le 20 août 2001, proches de l’antenne parabolique géante de Chilbolton (Angleterre), sont gravés dans les champs deux agroglyphes géants sous forme de rectangles. L’un représente un visage humanoïde non terrestre et le second représentant une réponse d’outre espace du message radioélectrique envoyé d’Arecibo en 1974. Que dévoile le décryptage de cet agroglyphe qui semble bien être une réponse au message envoyé il y a 27 ans ? La réponse est codifiée, cryptée rigoureusement de la même manière que le message émis en 1974. L’ADN décrit est plus court que le nôtre, le silicium ayant pris la place du phosphore ce qui provoque un crépissage de l’hélice d’ADN précisément représentée dans les champs de Chilbolton. À la place d’un homme stylisé mesurant un mètre soixante seize, ressort une silhouette classique de Gris, un être de petite taille, un mètre, macrocéphale avec des bras, des jambes et des yeux qu’on identifie clairement. Le système planétaire dont cet être est originaire est autre. Sa planète totalise un nombre de 17 milliards d’habitants, et se place en cinquième position depuis un soleil petit, égale au 4/9 ème du nôtre, accompagné de neuf planètes. Dans ce système, les planètes trois et quatre sont désignées comme étant habitées. Le message représente également le schéma d’une antenne parabolique avec le symbole de la planète émettrice associée à un chiffre signifiant la puissance électromagnétique utilisée pour répondre.

rtemagicc-cropetb-jpg.jpg

Silence radio des autorités

L’observatoire de Chilbolton est la propriété du gouvernement britannique, il fut construit en 1965, dans le but d’étudier les émissions d’ondes radios en provenance de l’espace et des satellites. L’accès de l’Observatoire est interdit au public. La première réaction des chercheurs britanniques comme Paul Vigay fut naturellement de comparer la formation de code binaire de 2001 à la transmission radio télescopique de 1974 à Puerto Rico. Malgré des photos, le décryptage du code binaire et toutes les correspondances relevées avec le message d’Arecibo par des chercheurs indépendants, aucune explication officielle n’a été donnée. Les astronomes de Chilbolton ont déclaré qu’ils ne s’étaient pas aperçus de l’apparition des glyphes, ceux-ci n’étant pas complètement visibles, même du point le plus élevé de l’antenne (sic!).

Un an plus tard toujours dans un champ de Childbolton, une silhouette d’alien tramée dans un gigantesque rectangle nous présente un disque rond d’une cinquantaine de mètres de diamètre dont la moitié sort du cadre (voir morphéus N° 8). L’intérieur du cercle végétal comporte un sillon spiralé divisé en une multitude de paquets de blés couchés ou relevés : une suite binaire. Le code en est simple, il s’agit de l’ASCII (American Standard Code for Information Interchange). Le message est le suivant :

"Prenez garde aux porteurs de faux cadeaux et aux promesses non tenues. Beaucoup de douleur mais il est toujours temps. Il y a du bon la-haut. Nous nous opposons à la tromperie. Fin de transmission…"

Il n’y aura aucune déclaration officielle à propos de cette formation. Alors s’agit-il d’un authentique contact ou d’une manipulation de l’armée ? A quelle fin ?

Des ovnis contre le secret défense

Après Nagasaki et Hiroshima, énormément d’ovnis vont survoler les États américains et se positionner avec précision au-dessus de tous les sites impliqués dans les activités militaires atomiques, comme s’ils cherchaient à s’informer sur les développements des armes atomiques terrestres. Dès 1946 les sites du Manhattan Project, les sites d’essais d’explosions atomiques comme l’atoll de Bikini, le site de Trinity, Roswell et les bases du Nouveau Mexique en 1947, Albuquerque, Sandia en décembre 1948, Los Alamos en janvier 1949, Camp Hood au Texas en mars 1949. Toute la filière atomique est découverte : des sites de recherche et d’essais, jusqu’aux lieux de stockage en passant par la chaîne de production des bombes. Pas un site secret n’est épargné. Les officiels de la Défense américaine sont aux abois. Leur pire cauchemar vient de prendre forme. Toutes les installations les plus secrètes du pays sont survolées par des ovnis. Il suffirait à un espion de relever la carte des apparitions d’ovnis de 1946 à 1950 pour avoir avec précision la situation géographique de toutes les installations nucléaires de l’armée américaine. C’est la panique dans les rangs US.

En juillet 1952, le Pentagone et la Maison Blanche sont survolés à deux reprises, en plein centre d’une zone névralgique strictement protégée, interdite à la circulation aérienne. Rien n’échappe aux ovnis, de la filière militaire à la filière politique.

Dès l’arrivée au pouvoir de D. Eisenhower en 1953, Nelson Rockefeller sera chargé de présider une commission de refonte du département de la Défense. A partir de cette date, l’empire Rockefeller, le CFR (Council on Foreign Relations), la Trilatérale et les Bilderbergs vont gérer le secret OVNI dans tous ses prolongements, scientifiques, technologiques, militaires, renseignements, désinformation, jusqu’aux financements et infiltrations des associations ufologiques.

OVNI et Secret Défense

En 1954, l’installation de Fort Meade, siège du NSA, qui plus tard mettra en œuvre le réseau mondial d’écoute électronique Echelon, est survolée.

En 1963 et 1964, les satellites mis en orbite par les États-Unis tombent systématiquement en panne, et, étrangement, se remettent à fonctionner spontanément.

Novembre 1965 : une gigantesque panne d’électricité affecte New York et le sud Canadien. Un disque lumineux est aperçu au-dessus de la station de distribution électrique de Clay, point d’interconnexion de plusieurs réseaux haute tension. Décembre : une panne identique touche plusieurs États, le Nouveau Mexique, le Texas. Les bases militaires Holloman, White Sands et Fort Bliss sont privées de courant. C’est le scénario que les responsables de la Défense craignaient le plus : des actions agressives paralysant à la fois l’économie de la Nation et les capacités des forces militaires.

En 1967 la base de Malmstrom, Montana qui abrite 120 missiles intercontinentaux du Strategic Air Command, est survolée par des ovnis. Le 16 mars, par une nuit glaciale, des lumières zigzaguent dans la nuit à des vitesses incroyables. L’officier de tir est alerté. Puis une soucoupe rougeoyante s’avance, survole la grille d’entrée au grand dam des gardes. En quelques secondes, ce sont huit silos de missiles qui sont déclarés hors service. Puis dix. Un commando chargé de s’approcher de l’ovni stationnaire a été légèrement blessé et est évacué. Plusieurs commandos partis inspecter les silos signalent des ovnis à leur tour. Dans une autre unité de silos plus au nord-est, un ovni évolue aux alentours de la zone interdite. Dix missiles sont à leur tour mis hors service. Il faudra plus d’une journée avant que les missiles ne soient déclarés à nouveau opérationnels. L’enquête technique conclura qu’il n’y a aucune explication rationnelle à la défaillance simultanée des 20 missiles ICBM.

En novembre 1975, les ovnis retournent sur la base de Malmstrom dans le Montana. 7 ovnis lents, qui déjouent les intercepteurs lancés contre eux, reproduisent le scénario de 1967 et déprogramment les ogives nucléaires.

La Nouvelle Donne

À partir de cette date, rien ne sera plus comme avant affirme Jean-Gabriel Greslé : Des puissances inconnues s’ingénient à rendre leur présence évidente par des manifestations aériennes non conventionnelles. Elles disposent de moyens techniques nécessaires pour convaincre l’ensemble du monde, une fois pour toutes, de leur présence et de leur supériorité. Pourtant, elles ne le font pas. De leur côté, le gouvernement américain et le département de la Défense utilisent leurs moyens considérables, renforcés en 1953 pour dissimuler eux aussi cette réalité au public.

Les mêmes puissances inconnues, entre 1947 et 1967 ont exercé une pression croissante sur les gouvernements américains. De toute évidence elles cherchent à obtenir quelque chose. Le gouvernement américain pourtant dominé par une technologie supérieure à la sienne a refusé, en apparence, de céder.

Le gouvernement refuse effectivement d’inverser sa politique de développement des armes nucléaires. Tous les gouvernements engagés dans la course aux armements de destruction massive sont confrontés aux mêmes problèmes de survols de leurs installations nucléaires par des ovnis. Une pression venue d’outre espace, demande une autre politique pour la sauvegarde de la planète. De quelle genre d’intervention s’agit-il ? La marge de manœuvre des intelligences à l’oeuvre est très mince. Imposer la paix avec une technologie qui neutralise toutes les technostructures militaires de la planète serait perçu comme une dictature venu d’outre espace entraînant un ethnocide généralisé. Le remède serait pire que le mal. Par contre ne rien faire signifierait à moyen terme laisser l’humanité s’autodétruire volontairement ou par accident. Le développement des armes à plasma fait peser un péril pire que l’arme nucléaire. La pression globale sur l’écosystème ne saurait continuer encore des décennies. Il est donc essentiel d’intervenir progressivement en exerçant une pression toujours plus forte. L’augmentation du nombre de crop circles est significative ces dernières années. Certains agroglyphes révèlent des schémas d’appareillages militaires ultra secrets, d’autres portent sur des symboles de sociétés secrètes influentes, ou encore répondent à un message envoyé il y a 27 ans dans la direction de la constellation d’Hercule. Au Mexique, les soucoupes volantes sont omniprésentes sans affoler les autorités ou les populations. Gorbatchev lui-même s’est toujours opposé à l’idée que les ovnis constituaient une menace pour l’humanité. Alors un premier contact officiel est-il possible ? Non car la technostructure gouvernementale américaine n’a pas intérêt à ce que des ovniens entament une procédure de contact avec l’humanité.

Géostratégie militaire US

Tout contact avec une race extraterrestre technologiquement plus avancée que nous, engagerait un processus collégial de représentation de l’humanité auprès des visiteurs qui nuirait à la souveraineté des Etats-Unis. Il s’ensuivrait des réformes économiques et écologiques proposées et impulsées par les extraterrestres pour améliorer la situation de l’humanité dans son ensemble, ce qui nuirait à l’hégémonie américaine. La révélation ou le partage de données techniques et scientifiques jusque là classées secret défense nuirait également aux Etats Unis.

Aussi les États-Unis peuvent-ils être amenés à envisager d’entretenir volontairement un foyer mondial de perturbations économiques afin de repousser au plus loin le jour du contact qui nécessite maturité et stabilité. L’accélération et l’amplification d’une politique de domination et d’annexion du reste du monde, notamment par le biais du vecteur pétrolier et de programmes d’armes de nouvelle génération semblent être à l’ordre du jour.

Ainsi, au moment du contact, les États-Unis occuperont une place prépondérante, un fait accompli qui ne sera peut-être pas remis en cause par les extraterrestres par respect pour la liberté de l’humanité. Les États-Unis auront à leur disposition un arsenal technologique qui leur permettra de faire pression sur les volontés extraterrestres si ceux-ci en émettent.

Car, quel est le mobile qui peut pousser les stratèges militaires américains à construire des bombes à antimatière dix mille fois plus puissantes qu’une bombe thermonucléaire, si puissantes qu’elles ne peuvent pas être utilisées sur Terre ? La peur d’un astéroïde ? La probabilité d’un géocroiseur spatial en approche dangereuse dans les parages de la Terre ? Foutaises, c’est la paranoïa anti-extraterrestre, c’est le désir forcené de l’oligarchie militaro-industrielle des États-Unis de pouvoir faire obstruction aux extraterrestres et, le jour du contact, d’avoir à leur portée un maximum de moyens de pression contre eux, voire d’armes efficaces car tel semble être leur rêve d’indépendance virile. - Christel Seval

Extraits des chapitres 6 à 11 pp 177-300
Le plan pour sauver la Terre
Éditions JMG

"Nous avons eu du mal à comprendre que les humains dépensent tant d’argent et de forces pour protéger les richesses d’une minorité, alors que tant d’hommes au même instant meurent de faim. Nous considérons ceux qui vous gouvernent comme des malades mentaux". Document Ummite NR9 du 30/09/1991.

18 janvier 2006 - Publié par le journal Morphéus n° 13, janvier-février 2006 - Frédéric Morin - www.morpheus.com - redaction@morpheus.fr

Source: http://www.forum-ovni-ufologie.com/t9411-pourquoi-les-extraterrestres-ne-prennent-ils-pas-contact-avec-nous#ixzz1s19mPf65

Préface de Jean_Pierre Petit pour le livre de Christel Seval " Contact et Impact "

C’est la première fois que j’accepte de préfacer un livre qui traite du thème ovni. Si je le fais c’est parce que ce qu’écrit Christel Seval sort de l’ordinaire. En lisant d’autres ouvrages traitant de ce sujet je leur ai toujours trouvé un caractère descriptif, comme s’ils restaient à la surface des choses, comme si les auteurs eux-mêmes étaient aussi frappés, après les médias, de superficialité. En fait le sujet ovni nous renvoie sans cesse à nous-mêmes, à notre devenir. Qui ne fait pas ce lien est un complet inconscient. Notre humanité vit les heures les plus graves de son histoire. Depuis 1945 l’homme a engendré des armes capables de le détruire. Un demi-siècle s’est écoulé. L’apparition d’armes biotechnologiques et de mind control a complété cette panoplie déjà impressionnante. L’avertissement du Président Einsenhower lors de son discours d’adieu n’a pas été entendu. Le lobby militaro-économique est comme un fauve lâché, sans contrôle. L’histoire, sur tous les continents, devient folle, avec différentes espèces de folies qui se déploient. La Nature elle-même semble participer au dérèglement planétaire général. On ne discerne plus quels mécanismes régulateurs pourraient amener les hommes vers un nouvel équilibre. Sur cette toile de fond la ronde des ovnis continue. L’aspect le plus fantastique est qu’en 30 ans, rien n’a bougé, strictement rien, du moins en France. Aux Etats-Unis c’est une autre paire de manches. Dans l’hexagone, après trois décennies d’existence le bilan du service créé par le Cnes est strictement nul. « Derrière, il n’y a rien ». Il n’y a pas de MHD militaire secrète. Les archives du Sepra ne contiennent rien d’autre que des rapports de gendarmes. Michel Bounias est mort pour rien. Ses travaux de 1981, sur les traces biologique laissées sur les luzernes, suite à un atterrissage d'ovni à Trans en Provence n’ont fait l'objet d'aucune suite. Aucun gendarme n’a capturé de spectre d’ovni grâce aux bonnettes imaginée par Claude Poher, dont leurs appareils photographiques avaient été équipés dès 1979 et dont le maniement a dû être oublié depuis longtemps. Mais comme le disait Hubert Curien peu de temps avant sa mort « la grande vague d’intérêt pour les ovnis est passée ».

Dans toutes les structures françaises il y a deux pour cent de gens « qui pensent que, quand même, on devrait faire un petit quelque chose vis-à-vis de ce dossier ovni ». C’est de ces deux pour cent qu’a émergé en 1999 le rapport Cometa, cité par Seval dans son ouvrage. Quatre-vingts pour cent s’en fichent éperdument et les dix-huit pour cent qui restent sont farouchement déterminés à ce que rien ne bouge. La question qui émerge est alors : « pourquoi cet immobilisme ? ». La lecture du livre de Seval apporte un élément de réponse. Notre humanité nie l’existence de ce phénomène, contre vents et marées et c’est normal car ce faisant elle se défend en mettant en œuvre un mécanisme de défense psycho-socio-immunologique contre ce qu’elle perçoit, à juste titre, comme une terrible menace.

Pourtant ces extraterrestres qui nous visitent n’ont nul désir, ni besoin de nous conquérir. La menace est d’un autre ordre. Elle revêt une dimension que je n’avais pas jusqu’ici perçue avant de lire l’ ouvrage de Seval, comme les précédents. Elle tient en un mot : ethnocide, mot initialement introduit par l'ethnologue R. Jaulin, décédé. Le génocide est l’annihilation d’une espèce, d’une tribu. L’ethnocide est l’annihilation d’une culture. L’auteur passe en revue des exemples historiques et montre comment des civilisations comme celle des Aztèques se sont effondrées en un temps relativement court après le choc culturel qu’a constitué pour eux l’irruption des conquistadors espagnols. J’ai écrit jadis que toute forme de pensée était un système organisé de croyances. Donc, si on remet brutalement les croyances fondatrices de notre pensée en question, celle-ci s’effondre, comme s’effondreraient des mathématiques sans axiomes et des logiques sans prédicats.

Ce que nous pouvons conjecturer c’est que l’écart qui nous sépare de nos visiteurs extraterrestres pourrait dépasser notre imagination, nos spéculations les plus folles. Nos connaissances scientifiques du moment deviendraient dérisoires. On peut même imaginer que lors d’un contact nous soyons confrontés à des êtres qui puissent être aussi différents de nous que nous pouvons l’être des singes. L’incidence d’un choc culturel a été évoquée par maints auteurs mais, note Seval, personne n’avait envisagé qu’un tel contact puisse être aussi dommageable, entraîner un ethnocide. Ainsi nous aurions l’explication du non-contact. Il ne s’agirait pas seulement de prévenir tout mauvais usage que nous pourrions faire de technologies plus avancées qui démultiplieraient nos capacités de destruction. Ce qui effondrerait notre civilisation terrienne, c’est le doute. Inutile d’aller très loin. En Russie c’est bye bye Lénine. Le Marxisme a vécu. Les Russes émergent de presque un siècle d’athéisme militant. Il n’y a plus de buts, de grands desseins. Personne ne croit plus aux lendemains qui chantent. L’alcool fait des ravages. L’espérance de vie des hommes est de 58 ans. La natalité est en chute libre. On retrouve chez un peuple qui a placé en orbite autour de la Terre le premier être humain des symptômes comparables à ceux qui frappent les membres de tribus indiennes. Alors, imaginez ce qui se passerait si les terriens étaient soudain confrontés à l’absurdité de leur système de vie, à l’inanité de leurs croyances, si des réponses foudroyantes leur étaient soudain apportées, concernant la naissance, la vie, la mort, l’évolution. Seval suggère que notre humanité pourrait s’effondrer au point d’être incapable de se relever, de pouvoir négocier le monde avec de nouvelles croyances qui soient à sa portée ou avec des fantasmes, des rituels salvateurs lui permettant de dialoguer avec le monde.

jpPetit.jpgJean-Pierre Petit


Seule une civilisation jouissant déjà d’un certain équilibre pourrait faire face à un tel choc culturel. Or nous sommes loin du compte. En lisant son livre nous découvrons combien notre société terrestre est fragile, vulnérable, parce qu’encore infantile. Donc le contact est simplement impossible. Notre civilisation planétaire est comme un château de cartes. Le simple fait de se voir présenter des preuves définitivement irréfutables de l’existence, de la présence d’extraterrestres suffirait à pétrifier d’angoisse notre système social, à provoquer en quelques mois, quelques années un chaos, suivi d’un effondrement irrémédiable.

Pourtant nous courons à grandes enjambées vers l’Apocalypse. Tous les signes avant-coureurs d’un profond déséquilibre sont sous nos yeux. La foire d’empoigne économique, la raréfaction des ressources naturelles, les effets de la pollution, les violents antagonismes qui se profilent nous mènent au chaos. Dans son ouvrage précédent, Le Plan pour Sauver la Terre, Seval expliquait que si des extraterrestres se décidaient à intervenir cela ne pourrait être qu’au tout dernier moment, quand nous mettrions en danger l’ensemble de notre biosphère, quand « le processus suicidaire aurait déjà été amorcé ». Personne ne bougerait le petit doigt si nous nous infligions des souffrances équivalant à dix fois les drames de la précédente guerre mondiale, tout contact avec une humanité immature se traduisant automatiquement par un ethnocide. La nôtre ne pourrait qu’être au mieux « reformatée ». On garderait le « disque dur-support génétique » mais on réinstallerait d’autres logiciels, c'est-à-dire une autre logique de vie, une culture totalement différente. Dans Contact et Impact l’auteur revient donc sur ces thèmes en émaillant son discours d’extraits de textes ummites. Si vous vous aventurez dans les ouvrages de Seval, attendez-vous en règle générale à être secoué. C’est en cela qu’ils diffèrent des autres livres publiés sur le thème ovni, essentiellement anecdotiques. Lui, va vraiment au fond des choses, envisage un impact dont nous n’avions pas jusqu’ici imaginé l’ampleur.

Aucun extraterrestre ne possède la recette magique qui puisse transformer notre société en Eden puisque tout contact, à quelque moment que ce soit se traduirait par un ethnocide. Le seul être qui puisse sauver l’homme, c’est lui-même.Jean-Pierre Petit         
  
http://www.jp-petit.org/OVNIS/seval.htm

Sources: http://www.forum-ovni-ufologie.com/t9411-pourquoi-les-extraterrestres-ne-prennent-ils-pas-contact-avec-nous#ixzz1s1GExsdT

http://www.politiquedevie.net/ExtraTerrestres/Ufologieetstrategiemilitaro-industrielleChristelSeval.htm

 

Yves Herbo : Et pourtant, si on étudie l'histoire des peuples et même celle des religions (et oui), on ne peut que s'apercevoir en toute honnêteté que "quelque chose" ou "quelqu'un" a toujours influencé l'être humain sur son devenir et même sur sa culture... L'être humain a vu son psychisme façonné littéralement par des "dieux" venus du ciel, depuis des millénaires... ce "plan" qui dure depuis des milliers d'années aurait échoué, finalement ? J'en doute fortement... Ces entités, dieux ou extra-terrestres, peu importe le nom qu'on leur donne, finalement, n'ont-ils pas les moyens de leurs propres volonté et ambitions, si on peut parler ou comparer des attitudes humaines à celles d'êtres extérieurs, bien sûr ? J'en doute encore. Il y a des choses qui ont changé, finalement, au niveau des apparitions et des "vagues" d'ovnis, depuis les années 1990 : on parle et on voit beaucoup moins de "vagues" saisonnières d'apparitions : le contact a peut-être bien eu lieu, finalement... mais réservé probablement à une petite élite de dirigeants (comme dans le passé lointain d'ailleurs, tout aussi probablement...). Mais qui a été le contacteur ? S'il s'agit de celui "qui trompe et fait de fausses promesses" mentionné dans ce message en ASCII, l'Humanité a peut-être encore plus de soucis à se faire que d'un ethocide... et tous les événements économico-politiques des années 2000 semblent accentuer ce doute et l'accélération du chaos dont on parle plus haut dans cet article... 

Yves Herbo, S,F,H, 04-2012, up 05-2015

Nouvelle mission pour le mystérieux X-37B

Nouvelle mission pour le mystérieux X-37B

X37b space plane in orbit mini

Le vaisseau spatial X-37B de la Force aérienne des États-Unis va être lancé pour sa quatrième mystérieuse mission le mois prochain.

Boeing x 37b inside payload fairing before launchBy US Air Force [Public domain], via Wikimedia Commons

L'avion spatial X-37B sans pilote, une sorte de gros drone donc, qui ressemble à une version miniature de la navette spatiale de la NASA, maintenant à la retraite, est prévu pour décoller à l'aide d'une fusée United Launch Alliance Atlas V depuis la base spatiale de Floride à Cap Canaveral Air Force le 20 mai 2015 prochain.

« Nous sommes ravis pour notre quatrième mission X-37B," a déclaré Randy Walden, directeur de l'Air Force Rapid Capabilities Office, dans un communiqué. " Avec le succès démontré des trois premières missions, nous sommes en mesure de nous concentrer sur les objectifs initiaux du véhicule sur des tests de charges utiles expérimentales."

X37b space plane in orbit

Illustration d'Artiste du X-37B en orbite. Le mystérieuxvaisseau spatial est prévu pour le lancement de sa quatrième mission le 20 mai 2015. - Crédit: NASA Marshall Space Flight Center

Les charges utiles de l'X-37B et ses activités spécifiques sont classifiées, on ne sait donc pas exactement ce que le vaisseau spatial va transporter/déployer autour de la Terre. Mais les responsables de la Force aérienne ont révélé quelques indices sur la prochaine mission.

" L'Air Force Research Laboratory (AFRL), le Space and Missile Systems Center (SMC) et l'Air Force Rapid Capabilities Office (AFRCO) étudient un système de propulsion expérimental sur la Mission 4 du X-37B ," a déclaré à Space.com par courriel le Capt. Chris Hoyler, le porte-parole de la Force aérienne.

" L'AFRCO accueillera également un certain nombre de dispositifs avancés à bord du X-37B, de la National Aeronautics and Space Administration (NASA) pour étudier la durabilité de divers matériaux dans l'environnement de l'espace ", a ajouté Hoyler.

La Force aérienne possède deux avions spatiaux X-37B, les deux ont été construits par la division Phantom Works de Boeing. Les vaisseaux spatiaux à énergie solaire sont d'environ 29 pieds de long par 9,5 pieds de haut (8,8 par 2,9 mètres), avec une envergure de 15 pieds (4,6 m) et une baie de charge utile de la taille d'un espace de camion pick-up. Le X-37B se lance verticalement, au sommet d'une fusée et atterri horizontalement sur une piste, comme la navette spatiale le faisait.

X37b orbital spaceplane 140402a 02

L'un des deux véhicules X-37B a volé sur la première et troisième missions du programme, qui étaient connues comme OTV-1 et OTV-3, respectivement. ("OTV" est l'abréviation de "Essais Orbitaux pour véhicules".) L'autre vaisseau a volé pour la OTV-2. Les fonctionnaires de l'Armée de l'air n'ont pas révélé quel sera l'avion spatial qui part en orbite sur la prochaine mission.

OTV-1 avait été lancée en Avril 2010 et avait atterri en Décembre de cette même année, restant en orbite pendant 225 jours. OTV-2 est partie en Mars 2011 et fait le tour de la Terre pendant 469 jours, redescendant en Juin 2012. OTV-3 était lancée en Décembre 2012 et est restée en l'air pendant le nombre record de 675 jours, pour finalement atterrir en Octobre 2014...

Si les responsables de la Force aérienne savent combien de temps OTV-4 va durer, ils ne le disent pas.

" Le X-37B est conçu pour une durée en orbite de 270 jours ", a déclaré Hoyler. " Des missions plus longues ont été démontrées. Comme avec les missions précédentes, la durée réelle dépendra des objectifs des tests, des performances et des conditions du véhicule sur orbite pour faciliter l'atterrissage."

X37b space plane landing recovery oct17 2014

Crédit Boing (octobre 2014)

Le secret qui entoure le X-37B et ses charges utiles a alimenté les spéculations dans certains milieux disant que le véhicule pourrait être une arme de l'espace en quelque sorte. Mais les responsables de la Force aérienne ont à plusieurs reprises réfuté cette notion. (Ce qui ne veut bien sûr pas dire grand chose car des militaires ne dévoileraient pas ce genre de chose de toute façon !)

" Les principaux objectifs de l'X-37B sont de deux ordres : des technologies d'engins spatiaux réutilisables pour l'avenir de l'Amérique dans l'espace, et des expériences d'exploitation qui peuvent être retournées, et examinées, sur Terre, " ont écrit les responsables de la Force aérienne dans le feuillet d'information en ligne du X-37B. " Les technologies testées dans le programme comprennent le guidage avancé de la navigation et du contrôle; des systèmes de protection thermique; l'avionique; le vol orbital, la rentrée et l'atterrissage autonomes;  des structures et des joints à haute température; l'isolation conforme réutilisable, les systèmes de vol électromécanique légers."

Sources : http://www.space.com/29221-x37b-military-space-plane-fourth-mission.html http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2800472/x-37b-likely-spy-plane-expert-claims-secret-spacecraft-covertly-watching-nations.html

YouTube

Yves Herbo Traductions, S,F,H, 26-04-2015

OVNIs : Le mystère de la Chambre Bleue

OVNIs : Le mystère de la Chambre Bleue

the-blue-room.jpg

Les choses "bleues" sont souvent secrètes et elles sont souvent associées au vol et à l'aérospatiale. Militaire bleu a toujours signifié l'importance et l'autorité. Bleu nous rappelle le ciel et il est la couleur de la Force aérienne. «Have Blue" a été un  nom de code secret d'un projet caché de Lockheed pour les prototypes Stealth. «Livre bleu» était bien sûr une étude USAF sur les OVNI. Mais il existe la fameuse "Blue Room" à Wright Patterson où il est dit par certains que les artefacts extraterrestres sont stockés. C'est un endroit où la vérité tangible sur ce que le gouvernement des États-Unis sait vraiment sur les soucoupes volantes réside. Souvent, les choses qui semblent nous changer à tout jamais viennent de l'extérieur du bleu et le contenu de la Chambre Bleue va sûrement le faire.

C'est parce que un document officiel récemment découvert offre une preuve concluante que l'US Air Force a été forcé d'admettre :

- L'existence de la longue rumeur "Blue Room" et son emplacement à la Base Wright-Patterson Air Force, après des années de déni du gouvernement
- L'exploitation de The Blue Room d'au moins 1955 à 1965, et peut-être beaucoup plus tôt et beaucoup plus longtemps
- Un film de 35mm officiellement pris de la Chambre Bleue, apparemment pour documenter le contenu de ce qu'elle détenait
- Avoir détruit le film de la Blue Room (probablement après une enquête au sujet de la Blue Room par une requête d'un sénateur américain)

Les efforts lancés par cet auteur sont en train d'ouvrir la porte de la chambre bleue un peu plus. Ces nouveaux documents de la FOIA :

- Le Nom pour la première fois de l'agence peu connue en vertu de laquelle la salle mythique bleu fonctionne
- Expliquent comment " des menaces de la part de royaumes de l'air et dans l'espace " sont confirmés se rapporter à la Chambre Bleue

Il est à espérer que ces efforts continus vont nous révéler bientôt tout simplement s'il y a des choses merveilleuses d'autres mondes cachées dans ce lieu des plus mystérieux.

Pourquoi nier The Blue Room ?

En Intelligence Community (IC) et en langage militaire, une "Blue Room" est la partie de l'espace dans un bâtiment ultra-sécurisé qui est conçue et équipée pour contenir des articles de haute sensibilité et d'un grand intérêt technologique. Dans le cas de la Blue Room de Wright Patterson, il est bien évident que ces articles se rapportent à la technologie extraterrestre.

Une des premières demandes à la FOIA concernant la Blue Room a été faite au début le 30 décembre 1980 par le chercheur sur le crash d'ovni de Roswell  William Moore. Le 7 Janvier 1981, Moore a reçu une réponse de l'US Air Force qu'il n'y avait pas de dossiers d'une Chambre Bleue qui existait. La promesse de suivi à Moore par l'Air Force n'a apparemment jamais eu lieu. Vous pouvez voir cette réponse ici :

blueroom-element5.jpg

Cependant, dans une brève interview, le sénateur américain cinq fois mandaté, l'ex-général et candidat à la présidence des États-Unis Barry Goldwater, se réfère à un « atterrissage » d'un vaisseau spatial il y a plusieurs décennies avant et qu'il avait dit au général Curtis LeMay (probablement au début des années 1960, qui deviendra une date importante plus tard dans cet article) : " Je sais que vous avez une Chambre (à Wright Patterson) où vous avez mis tous les trucs secrets." Le mot "trucs" (stuffs) est défini par les dictionnaires comme « matériau de laquelle quelque chose est fait » ou « propriété, biens, équipements de choses. " Cela dit, Goldwater fait clairement référence à des éléments matériels de construction de soucoupe volante dans ces dossiers dans la Chambre, sans références ou rapports. Et Goldwater a vigoureusement nié un tel accès, comme cela est raconté dans ce clip :

La Force aérienne est forcée à un aveu étonnant : " IL Y A UNE CHAMBRE BLEUE et Nous avons brûlé les FILMS A CE SUJET "

Dans une réponse récemment découverte de la FOIA à un citoyen privé faite il y a vingt et un ans, la Force aérienne a été obligée de répondre directement au sujet de la Blue Room. Ce fut apparemment en raison de la spécificité de la demande FOIA du citoyen. Dans cet enregistrement extraordinaire, authentifié et profondément archivé nous trouvons  des aveux extraordinaires du gouvernement des États-Unis :

Dans un complet "volte-face" et un changement soudain dans la position sur l'existence de la Blue Room (une décennie après que le chercheur William Moore s'était enquis de la question et on lui avait dit qu'il n'y avait "aucune trace" de celle-ci) de la US Air Force. Ils ajoutent qu'elle était au moins en opération depuis une dizaine d'années, que les images de celle-ci ont été prises, et qu'elles ont ensuite subi la destruction.

Cet aveu du gouvernement des États-Unis est dit ici:

RARE DOCUMENT FOIA CHAMBRE BLEUE

blueroom-element6.jpg

La personne qui a fait faire cette enquête pointue au gouvernement des États-Unis est nommé Brian Parcs.

J'ai supprimé l'adresse de sa rue qui apparaît sur le document FOIA car encore une fois, il est un citoyen privé. Il (et surtout le chercheur canadien Grant Cameron, du site web "Presidential UFO") doivent être félicités pour leur ténacité à en savoir plus au sujet de la Blue Room.

Notez que le document confirme un certain nombre de projets et numéros d'identification USAF relatifs à la Blue Room. Ils affirment que  " le film de 35 mm " de la salle a été « détruit » le 9 Septembre 1965. Aucune mention n'est faite concernant sous quelles auspices ou quel ordre de destruction ce film Blue Room a été détruit. Incroyablement, le sénateur Goldwater mentionne dans son interview filmée qu'il avait téléphoné au général LeMay à propos de cette Chambre mystère à Wright. On croit que cela s'était produit dans les années 1960 au début-milieu, autour de la même plage de temps où le film a été admis avoir été détruite par l'Armée de l'Air.

Faire le pressing de la Chambre Bleue à la FOIA

Lorsque cet auteur a mis au courant Cameron de sa trouvaille, il était évident que le suivi était en ordre et il a accepté. En tant que citoyen américain, j'ai ensuite fait une demande à la FOIA très directe qui a été envoyée par l'intermédiaire du site Web FOIA de l'US Air Force. Voici une transcription directe (moins l'adresse du domicile) de cette réponse FOIA : Avril 26, 2012. 13:27

" Merci de fournir des copies de tous les documents et autres dossiers relatifs à des fichiers, des fonctions et des opérations de "Blue Room", ce qui est confirmé par le DOD avoir été un projet et / ou l'emplacement de Wright Patterson Air Force Base.

"Blue Room" a été confirmée auparavant par la Force aérienne avoir été active en 1955 et a pu continuer pendant des années après. Un film "Blue Room" a été détruit en 1965 par l'Air Force comme l'a été admis par la Force aérienne.

L'existence de "Blue Room" est confirmé dans une réponse FOIA horodaté Octobre 9 1991, par le DOD américain, Département de la Force aérienne, le Commandement de transport aérien militaire Siège, Scott Air Force Base, IL 62225 et signée par Eddie L. Anderson , USAF, Directeur de la Gestion de l'information. Le colonel Anderson a fourni sa réponse à l'auteur de la demande Brian Parcs, ____, Torrance, CA 90504. En réponse colonel Anderson à M. Park en 1991 requête FOIA, le colonel Anderson références "Blue Room" en tant que :

Numéro d'identification USAF 23775
7307 Numéro du projet
Titre: Blue Room, Wright-Patterson AFB, OH 1955

Le colonel Anderson indique dans sa réponse à la FOIA pour Parcs  que ce film, de "Blue Room" a été détruit le 9 Septembre 1965, selon les dossiers de la DOD de mouvement enregistre Media Center, Norton Air Force Base, en Californie.

Merci de me fournir des copies de tous les documents relatifs à "Blue Room". " Anthony Bragalia 
Adresse, Email

Please furnish copies of all documents and other records pertaining to the files, functions and operations of “Blue Room” which is confirmed by DOD to have been a project and/or location at Wright Patterson Air Force Base. 

“Blue Room” has been confirmed previously by the Air Force to have been active in 1955 and may have continued for years afterward. Film of “Blue Room” was destroyed in 1965 by the Air Force as admitted by the Air Force.

The existence of “Blue Room” is confirmed in a FOIA response date-stamped October 9, 1991 by the US DOD, Department of the Air Force, Headquarters Military Airlift Command, Scott Air Force Base, IL 62225 and signed by Eddie L. Anderson, USAF, Director of Information Management. Colonel Anderson provided his response to requester Brian Parks, ____, Torrance, CA 90504. In Colonel Anderson’s response to Mr. Park’s 1991 FOIA request, Colonel Anderson references “Blue Room” as:

Identifier Number USAF 23775
Project Number 7307
Title: Blue Room, Wright Patterson AFB, OH 1955

Colonel Anderson indicates in his FOIA reply to Parks that film of “Blue Room” was destroyed on September 9, 1965 according to records of the DOD Motion Media Records Center, Norton Air Force Base, CA.

Thank you for providing to me copies of all records relating to “Blue Room.”

Anthony Bragalia
Address, Email

Réponse étrange de l'US Air Force : La Chambre Bleue est une question de renseignement spatial "

La Force aérienne a accusé réception de ma demande FOIA dans un courriel daté du 11 mai 2012, 12h01 à partir du Centre du service FOIA demandeur. L'e-mail indique qu'un numéro de dossier avait été attribué à ma demande présentée. Puis, dans une réponse remarquable et franche envoyée par Lynn Kane, WPAFB FOIA analyste, certaines choses importantes au sujet de la Blue Room étaient (peut-être involontairement) révélées :

De: Kane, Lynn C Civ USAF AFMC 88 CA / SCOK {@ Lynn.Kane wpafb.af.mil}
Envoyé: lundi 14 mai 2012 14:47
Pour: tony@______.com
Objet: FOIA 2012-03668-F-ST1, transféré à NASIC

M. Bragalia,

Il s'avère que le bureau d'enregistrement pour les Blue Room est le NASIC-National Air and Intelligence Center de l'espace. Par conséquent, la Wright Patterson Air Force Base (WPAFB) FOIA Office a transféré votre demande au NASIC, qui répondra à votre demande FOIA séparément. Les coordonnées de NASIC FOIA Office est (937) 257-6284.

Lynne Kane, WPAFB FOIA analyste, (937) 522-3091

Dans la réponse de Kane :

- Kane admet que l'Air Force est au courant de fonctionnement de Blue Room
- En outre, on apprend que le «bureau d'enregistrement» pour Blue Room est le National Air and Space Center Intelligence ou NASIC. Autrefois Division de la Force aérienne de la technologie des affaires étrangères (FTD) à Wright, l'organisation a été rebaptisée NASIC en 1992. C'est la division très réputée pour avoir été responsable de l'analyse des débris du crash de Roswell !
- L'implication est que, depuis le bureau responsable de la "Salle des choses Blue" est le NASIC, agence relativement nouvelle, que la Blue Room est toujours en vigueur ou que en quelque sorte, NASIC était responsable de son contenu

Fait intéressant, NASIC a une mission définie, qui est très révélateur par rapport à la Blue Room. Cette mission est définie dans un fichier PDF en ligne Histoire NASIC: " Pour recueillir et d'analyser l'intelligence globale spécialisée sur les menaces réelles actuelles et projetées de l'air et l'espace ". NASIC (et ses prédécesseurs) est désormais considéré comme très puissant (et en grande partie caché) avec des accès spéciaux à des organisations avec des ressources massives, de talents sans limites et de budgets noirs d'investissement -un endroit idéal pour un intendant et commissaire d'artefacts extraterrestres récupérés.

ET PUIS UN REFUS, ENCORE

blue-lock.jpg

Le 17 mai 2012 (seulement trois jours avant la réponse envoyée par courriel par l'analyste de la FOIA Lynn Kane) l'auteur a reçu une copie sur papier-lettre postée comme une réponse définitive à ma demande FOIA sur la Blue Room. La transcription (adresse du domicile en moins) est ici:

Département de l'Armée de l'Air
National Air & Space Intelligence Center (AF rapport de recherche internationale Agence)
Wright-Patterson AFB Ohio

17 mai 2012
NASIC / SCOK (FOIA)
4180 Chemin Watson
Wright-Patterson AFB OH 45433-5648

M. Anthony Bragalia
(Adresse)

Monsieur Bragalia :

Cette lettre fait référence à votre Freedom of Information Act (FOIA) Demande datée du 26 Avril 2012 pour les dossiers relatifs à "Blue Room". Nous recevons votre demande et le numéro attribué par cas FOIA 2012-03668-F. Une recherche a été menée pour le compte rendu que vous demandez et nous ne pouvions pas localiser tous les dossiers. Nous avons recherché (sic) à plusieurs reprises dans le passé pour les dossiers liés à "Blue Room" et n'avons pas pu localiser tous les dossiers. Si vous interprétez cette réponse "pas de dossiers" comme un effet indésirable, vous pouvez faire appel au Secrétaire de la Force aérienne dans les 60 jours civils à compter de la date de cette lettre. Incluez dans votre appel les raisons pour réexamen et joindre une copie de cette lettre. L'appel doit être transmis au secrétaire de l'Armée de l'Air, Thru: NASIC / SCK (FOIA), 4180 Chemin Watson, Wright-Patterson AFB OH 4533-5648.

Sincèrement,
Gery D. Huelsman
Liberté NASIC du Gestionnaire de l'information

UN APPEL ET POURSUITE FOIA IMMINENT

Le 5 Juin 2012, l'auteur à posté un appel au NASIC comme étant une non-réponse à sa demande FOIA sur la Chambre Bleu. Huelsman maintient qu'aucun dossier sur la salle n'existent et qu'ils ont "regardé avant." C'est peut-être la réponse la plus hypocrite et hardiment non conforme jamais donnée à un demandeur FOIA. Ce qu'ils ont "regardé avant" est un commentaire dégradant qui n'est pas sensible à l'information spécifique que j'avais reçue de la Force aérienne dans ma requête FOIA. Bien qu'ils avaient regardé ce qu'il en était avant, ils ont donné des réponses différentes au sujet de Blue Room à des moments différents. Comme je l'ai indiqué dans mon appel :

- Si il n'y a en fait pas de dossiers, comment juste l'analyste du WPAFB FOIA Lynne Kane peut  savoir qu '« il s'avère " que le " bureau d'enregistrement " pour "Blue Room" est en effet NASIC ? J'ai demandé des documents et tout ce que l'analyste FOIA Lynn Kane avait trouvé a été de faire la détermination que l'agence responsable était NASIC.
- S'il n'y a en fait aucun des dossiers, comment le colonel Eddie Anderson (dans sa réponse au début de la FOIA au demandeur Brian Parcs) a pu rechercher des enregistrements montrant que le film 35mm de la Chambre Bleue avait été détruit le 9 Septembre 1965 ? J'ai demandé tous les dossiers relatifs à cette destruction, y compris une ordonnance de destruction.
- Si il n'y a en fait pas de documents, pourquoi le colonel Anderson a concédé à Brian Parcs le numéro d'identification donné, le Numéro du projet et le titre se rapportent à la Blue Room ? J'ai demandé tous les dossiers relatifs à cette information d'identification.

Je suis prêt à utiliser un recours juridique si nécessaire, y compris l'utilisation des avocats pour forcer la vérité de ceux qui trompent.

OUVERTURE DE LA PORTE DE LA CHAMBRE BLEUE

alien-in-blue-room.jpg

Les dénégations et les réponses contradictoires de la Force aérienne sur la question Blue Room sont flagrantes. Je me rappelle les dénégations répétées très similaires par la Force aérienne sur un autre super-secret OVNI du gouvernement liée à l'entité UIP (Interplanetary Phenomenon Unit). Il a fallu plus d'une décennie pour obtenir tous les détails de fond sur l'UIP. Je n'ai pas l'intention d'attendre aussi longtemps pour découvrir la vérité ultime sur la Blue Room. Tout comme le film Blue Room, dans une réponse FOIA, l'Armée de l'Air avait finalement affirmé que les fichiers de l'UIP avaient été détruits. Dans un article plus ancien sur le National Reconnaissance Office, l'auteur a raconté comment, en tant que pré-ado, il avait déposé une FOIA sur le NRO, et reçu un refus et même réponse de " pas de dossiers " sur l'existence du NRO aujourd'hui reconnu !. Ces sortes d'excuses du gouvernement et des mensonges au sujet de la Blue Room seront dévoilés avec l'exposition. La porte de cette salle a été fermée pendant des décennies. Il est maintenant temps de la balancer toute grande ouverte et de voir par nous-mêmes ce dont le petit nombre de privilégiés est au courant : la preuve matérielle des aliens intelligents et leur arrivée sur Terre.

Comme un ancien Beatles l'a écrit: " “THINGS THAT WILL CHANGE YOU FOREVER WILL APPEAR FROM WAY OUT OF THE BLUE”  GEORGE HARRISON, 1988

Anthony Bragalia

Source : http://bragalia.homestead.com/blueroom.html - rappelons que, depuis cet article et plusieurs autres dans lesquels Mr Bragalia dénonçait les "cachotteries" des différents gouvernements américains, son site internet a fait l'objet de plusieurs tentatives de piratages, a été interrompu et il affirme aussi avoir reçu de très nettes menaces... Mr Bragalia est aussi l'un des premiers à avoir annoncé, dès la mi-2014, la découverte de nouvelles preuves sur Roswell (les diapos et témoignages devant être en principe révélés en mai 2015) et il a participé aux débats les concernant, avant que son site ne soit à nouveau piraté fin 2014...

Traduction Yves Herbo S,F,H, 23-06-2012, updated 10-04-2015

OVNIs : Un ancien des Services Secrets témoigne

OVNIs : Un ancien des Services Secrets témoigne - MAJ 03-2015

nato-logo.jpeg

Témoignage de Robert Orel DEAN

Bob dean1
Robert Orel Dean, né le 2 mars 1929 fut analyste du Renseignement militaire au Haut Commandement de l'OTAN. Actuellement agé de 83 ans, avait été affecté au QG du Shape près de Paris de 1963 à 1967 avec la plus haute habilitation "Cosmic Top Secret". Un document dont il n'existait que 15 exemplaires en anglais, français et allemand, est arrivé entre ses mains, et sa lecture en 1964 "a transformé sa vie". Il raconte à Lou Gentile (décédé en 2009) :

"J'étais affecté à la Salle des Opérations. Une nuit, à 2 heures du matin, un Colonel de l'Air Force pensant que je m'ennuyais, a sorti ce rapport du coffre et me l'a donné à lire : "Tiens, tu disposes de l'accréditation nécessaire, lis ça, ça va te réveiller..." C'était titré : "An Assessment" ("Une Évaluation"), sous-titré : 'Évaluation d'une possible Menace militaire contre les Forces armées en Europe'.
Ce rapport devait initialement déterminer si les soviétiques étaient impliqués dans ces phénomènes inconnus qui étaient observés dans l'espace européen, en pleine guerre froide."

Après trois années d'études, il concluait que d'immenses objets cylindriques et métalliques, manifestement pilotés par des formes d'intelligence, ne pouvaient en aucun cas être d'origine terrestre.
Ce rapport déclarait :
- qu'au moins quatre races différentes d'aliens étaient impliquées. Parce que des occupants de ces machines avaient été vus au sol,
- qu'ils étaient là depuis des centaines d'années,
- qu'ils n'étaient pas hostiles, parce qu'en raison de leurs capacités, l'affaire aurait été déjà réglée...
- qu'au moins une espèce était une manifestation inter-dimensionnelle.

Après 27 ans de service actif, Robert Dean a travaillé 14 ans avec la FEMA après sa retraite de l'armée comme Commandant Sergent-Major, mais il disposait toujours de son habilitation. Il a poursuivi son enquête en examinant les dossiers dans les bureaux de ses collègues toujours en service. Au fil des années, il s'est vu confirmer que certains de ces E.T.s venaient d'autres dimensions.

Robert Dean explique qu'à leurs yeux nous sommes des peuples primitifs, barbares, ce qui doit embarrasser particulièrement tout gouvernement confronté à l'attente d'une Divulgation. Après avoir encouragé le Dr Steven Greer pendant des années, et passé deux mois à harceler les membres du Congrès à Washington pour obtenir que soient organisées des audiences publiques, il est maintenant assez désabusé. Il parle de la Divulgation comme d'une "Dynamite politique", et dénonce la complicité des propriétaires des grands médias, toujours déterminés à décrédibiliser les témoins.

"Les Représentants élus ne sont déjà pas en mesure de questionner l'affectation des budgets secrets... Le citoyen pense qu'il connait les hommes en place, ceux qui semblent gouverner. Mais derrière eux se cache le véritable gouvernement de ce pays.
Le fait pour les citoyens d'apprendre que nous ne sommes pas seuls, doit entraîner une expansion de conscience dans la société..."

Mais il pense que les gouvernements successifs restent sur leurs position en raison des conclusions du Rapport de l'Institut Brookins en 1961 (qui conseillait à la NASA de cacher des informations concernant les découvertes aliènes éventuelles lors des missions spatiales, en raison du choc culturel). Il rend hommage à des travaux et publications comme ceux de Peter Sturrock, professeur de physique appliquée à l'université de Stanford, qui représentent selon lui une forme de Divulgation progressive, et se demande si ce serait ou non encouragé par le gouvernement US, dans la mesure où Sturrock a été financé par Laurance Rockefeller.

Dean ne manque pas de rappeler le dernier discours de Eisenhower, avertissant le peuple des dangers du lobby militaro-industriel en place. Et il se demande : "Pourquoi les militaires renonceraient-ils à leurs super-bénéfices dans le cadre de programmes secrets, d'ailleurs en partie basés sur la rétro-conception ?"

Même constat pour les solutions énergétiques qui nous permettraient de nous passer du pétrole : "Croyez-vous que les pétroliers seraient prêts à renoncer ?" "A ce propos", demande-t-il innocemment : "...Savez-vous qui occupe actuellement la Maison-Blanche ?"... (YH : Bush/Texas... à l'époque...)

"Mais un autre problème se pose : comment révéler au public que tous les E.T.s ne sont pas bienveillants ?"

Robert Dean fait référence au Professeur Michio Kaku, physicien New-Yorkais et consultant de la série "Star Trek", pour lequel il existe 10 dimensions distinctes, et nous serions dans la 3ème. Dean rapporte également des témoignages de militaires de la Navy qu'il a rencontrés, affectés à la surveillance de sous-marins soviétiques, témoins de manifestations d'objets aussi grands que des porte-avions, se déplaçant sous l'eau à plus de 180 km/heure. Le même phénomène a été observé au large des côtes écossaises.
D'où encore une fois, l'impossibilité de dévoiler la vérité au public, puisque nos moyens actuels n'offriraient aucune protection efficace contre des technologies aussi avancées...

Robert Dean montre un intérêt particulier pour les bases aliens sur la Lune. Il fait référence à Maurice Chatelain, responsable pour la Mission Apollo du programme de communication. Le français avait été le premier à entendre les commentaires (coupés avant leur diffusion au public) des astronautes Armstrong et Aldrin, décrivant deux engins posés au bord d'un cratère, qui semblaient les attendre. D'où l'interruption du programme lunaire, malgré tous les projets annoncés d'établir une base permanente sur notre satellite. Toujours à propos des constructions lunaires, Robert Dean affirme avoir vu des clichés qui ont été pris par la sonde Clementine, lancée par le Département de la Défense, qui a orbité environ 300 fois autour de la Lune au printemps de 1994, et transmis deux millions d'images, dont seulement une infime partie ont été publiées.

Pour finir, il affirme que l'un de ses contacts au Laboratoire de Fort Alamos lui a révélé qu'ils ont réalisé depuis 25 ans la fusion contrôlée. Selon une autre source, des expériences ont établi que le temps était manipulable. C'est ainsi qu'il explique la notion de Temps manquant dans les récits d'abductions.

En conclusion, et pondérant son scepticisme sur le bon vouloir des Autorités, Robert Dean estime finalement que l'effet de masse critique dans l'opinion pourrait changer la donne à tout moment.

"An Assessment" ("Une Evaluation"), sous-titré : 'Evaluation d'une possible Menace militaire contre les Forces armées en Europe' avait été tiré à 15 exemplaires. Le Sergent Major Robert O Dean a raconté à l'enquêteur Leonard H. Stringfield :

"L'étude fut dirigée par l'Air Marshall, Sir Thomas Pike (British), qui était Adjoint du SACEUR (Supreme Allied Commander Europe). Pike était Adjoint du Général Lyman Lemnitzer, U.S. Army, qui avait un rang équivalent au grade de cinq étoiles.

Le gouvernement français (Charles De Gaulle) a retiré la France de l'OTAN, et nous avons du déplacer le SHAPE de Roquencourt (juste à côté de Paris) à Casteau (près de Bruxelles) en 1967. Par la suite on demanda aux français de restituer la copie française du rapport "The ASSESSMENT". Nous étions pratiquement certains qu'ils en avaient fait une copie, parce que peu après, ils ont lancé leur G.E.P.A.N. sous le contrôle de la gendarmerie. Il nous a été récemment confirmé par une source militaire française que le Colonel Jean Fauvre était au courant pour "The ASSESSMENT". (YH : et des militaires ont collaboré au "Rapport Cometa" donné au gouvernement français...)

Ici une conférence de Robert O. DEAN au Congrès International sur la Présence Extraterrestre, Madrid (Espagne) 26-27 juin 2010.

Partie 1

Partie 2

".....les aliens existent mais ce sont des êtres trans-dimensionnels, ils peuplaient la terre bien avant l'homme et certains dirigeant se sont alliés avec ces forces obscures en échange de pouvoirs et de promesses qui ne seront pas tenues. "

http://rustyjames.canalblog.com/archives/2012/02/01/23405210.html#trackbacks

MAJ 03-2015 : Ces photos ont été dévoilées par la suite, montrées lors des conférences de Mr Dean, provenant de la NASA et de l'agence spatiale japonaise :

Bob dean nasa 1 reduite

Bob dean nasa 2 reduite

Bob dean nasa 3 reduite

Bob dean nasa 4 reduite

Bob dean nasa 5 reduite

Bob dean nasa 6 reduite

Bob dean nasa 7 reduite

Bob dean nasa 8 reduite

 

Bob dean nasa 9 reduite

Bob dean nasa 10 reduite

 

Yves Herbo, S, F, H, 02/2012, 03-2015

Et la poussière intelligente se répandra sur Terre...

Et la poussière intelligente se répandra sur Terre...

Smartdust

" La " Poussière intelligente " vise à surveiller tout "

Palo Alto, en Californie (CNN) - Dans les années 1990, un chercheur du nom de Kris Pister a imaginé un avenir tumultueux dans lequel les gens auraient saupoudré la Terre avec d'innombrables capteurs minuscules, pas plus gros que des grains de riz.

Ces particules de poussière "intelligente", comme il les appelait, pourraient tout surveiller, agissant comme les terminaisons nerveuses électroniques de la planète. Dotées de la puissance de calcul, de l'équipement de détection, des communications sans fil et d'une batterie longue durée, la poussière intelligente pourrait faire des observations et relayer des montagnes de données en temps réel sur les gens, les villes et l'environnement naturel.

Maintenant, une version de la fantastique poussière intelligente de Pister commence à devenir réalité. (Yves Herbo : via des épandages aériens ?)

" C'est excitant. Cela a mis longtemps à venir ", a déclaré Pister, un professeur d'informatique à l'Université de Californie, Berkeley. "J'ai inventé l'expression il y a 14 ans. Donc, la poussière intelligente a pris un certain temps, mais elle est enfin là. "

Peut-être pas exactement comment il l'envisageait. Mais il y a eu des progrès.
Les dernières nouvelles vient de la société d'informatique et d'impression Hewlett-Packard, qui a récemment annoncé qu'elle travaille sur un projet qu'elle appelle le "système nerveux central pour la Terre." Dans les prochaines années, la société prévoit de déployer un billion de capteurs sur toute la planète.

Les appareils sans fil pourraient vérifier pour voir si les écosystèmes sont en bonne santé, détecter les tremblements de terre plus rapidement, prédire les tendances du trafic et surveiller la consommation d'énergie. L'idée est que les accidents pourraient être évités et que l'énergie pourraient être sauvés si les gens en savaient plus sur le monde en temps réel, au lieu de vérifier qu'occasionnellement via les spécialistes de ces questions.

" HP atteindra sa première étape vers cet objectif dans deux ans environ ", a déclaré Pete Hartwell, chercheur principal à HP Labs à Palo Alto. " La société a fait des plans avec Royal Dutch Shell pour installer 1.000.000 de moniteurs de la taille de boîte d'allumettes pour aider à l'exploration pétrolière, en mesurant les vibrations et mouvements du roc ", a-t-il dit. Ces capteurs, qui ont déjà été développés, couvriront une zone de 6-square-mile (env 15.5 km²).

" Ce sera le plus grand déploiement de poussière intelligente à ce jour ", a-t-il dit.
" Nous pensons que maintenant, la technologie a atteint un point où elle est la logique de base pour nous ... pour obtenir ceci hors du laboratoire et dans la réalité ", a déclaré Hartwell.

La Poussière intelligente (moins la «poussière»)

Malgré l'excitation récente, il y a encore beaucoup de confusion dans l'industrie informatique sur ce qu'est exactement la poussière intelligente.
Pour commencer, les capteurs qui ont été déployés et développés à ce jour sont beaucoup plus grands et visibles que des taches de poussière. Les capteurs de HP - comme les accéléromètres des iPhone et du téléphone Droid, mais environ 1000 fois plus puissants - sont de la taille de boîtes d'allumettes. Quand ils sont enfermés dans une boîte métallique de protection, ils sont de la taille d'une cassette VHS.

Donc, qu'est-ce qui rend un capteur de poussière intelligente différent d'une station météo ou d'un moniteur de trafic ?

La taille est un facteur. Les capteurs de poussières intelligentes doivent être relativement petits et portables. Mais la technologie n'est pas suffisamment avancée pour fabriquer les capteurs à l'échelle de millimètres pour un usage commercial (bien que les chercheurs de Berkeley essaient d'en faire une qui est d'un millimètre cube).
Les connexions sans fil sont une grande distinction, aussi. Le thermostat d'un bâtiment est probablement câblé. Un capteur de poussière intelligente peut mesurer la température, mais il serait alimenté par une batterie et communiquerait sans fil avec Internet et avec d'autres capteurs.
" Le nombre de capteurs dans le réseau est ce qui fait vraiment que le projet de poussière intelligente est différent des autres initiatives pour enregistrer des données sur le monde ", a déclaré Deborah Estrin, un professeur des sciences informatiques à l'Université de Californie, Los Angeles, qui travaille dans ce domaine. Les chercheurs sur les poussières intelligentes ont tendance à parler de millions, de milliards de milliards.

Certains disent que la réalité a divergé si loin de la notion de poussière intelligente qu'il est temps de rejeter ce terme, en faveur de quelque chose de moins excitant (et effrayant, de cacher un peu les choses, autrement dit (YH)). " Les Réseaux de capteurs sans fil" ou des "mailles" sont des termes trouvant une " plus grande acceptation" chez certains chercheurs. (YH : on veut changer le langage et les appellations pour que les gens comprennent moins, aussi...)
Estrin dit qu'il est important d'abandonner l'idée que les capteurs de poussières intelligentes seraient jetables (YH : livrés à eux-mêmes ?). " Les capteurs doivent être conçus à des fins spécifiques et étalés sur la terre intentionnellement - ils ne sont pas dispersés dans le vent, comme la poussière intelligente était initialement supposée l'être ", dit-elle.

" un monde réel en web "

Malgré ces différences, les chercheurs disent que la théorie smart-poussière (poussière intelligente) qui vient va profiter à l'humanité et reste essentiellement inchangée. Et il y a un certain nombre de projets du monde réel qui, d'une manière ou d'une autre, cherchent à utiliser des capteurs sans fil pour prendre les signes vitaux de la Terre. Les capteurs sans fil surveillent actuellement des fermes, des usines, des centres de données et des ponts pour favoriser l'efficacité et la compréhension du fonctionnement de ces systèmes, ont dit les chercheurs dans des interviews.

Dans tous ces cas, les réseaux de capteurs sont déployés dans un but précis.
Par exemple, une société appelée Streetline a installé 12 000 capteurs sur des places de stationnement et des routes à San Francisco. Les capteurs ne savent pas tout ce qui se passe à ces places de stationnement. Ils sont équipés de magnétomètres pour détecter si oui ou non un énorme objet en métal - nous l'espérons, une voiture - est stationné sur place.
Ces données seront bientôt disponibles pour les personnes qui pourront l'utiliser pour savoir où se garer, a déclaré Tod Dykstra, le PDG de Streetline. Il pourra prévenir aussi les autorités si les compteurs (payant) ont expiré.

D'autres capteurs sont équipés pour mesurer les vibrations dans les usines et les raffineries de pétrole pour détecter des problèmes et des inefficacités de la machinerie en place avant qu'elle ne cause des ennuis. D'autres encore pourraient chercher des données sur la température, la chimie ou le son. Ou de minuscules caméras-radars peuvent également être clouées sur le réseau de collecte de données pour détecter la présence de personnes ou de véhicules.

La puissance de ces réseaux, c'est qu'ils peuvent être éventuellement connectés, a déclaré David Culler, un professeur de sciences informatiques à l'Université de Berkeley.
Culler dit que le développement de ces réseaux de capteurs sans fil est analogue à la création du World Wide Web. Ce qui est créé avec l'idée de la poussière intelligente est un "Real World Web," a-t-il dit. Mais il a dit que nous ne sommes encore qu'au début de cette progression. " Le Netscape [pour le réseau de capteurs sans fil] n'est pas tout à fait arrivé " a-t-il dit.

Effet Big Brother

Même lorsqu'il est déployé pour la science ou le public, certaines personnes ont encore un sentiment de " Big Brother " - le sens d'être mal à l'aise en étant sous une surveillance constante et secrète - à l'idée de mettre des milliards de moniteurs partout dans le monde.

" C'est une très, très, très grande invasion de la vie privée potentielle, parce que nous parlons de très, très petits capteurs qui peuvent être indétectables, efficaces ", a déclaré Lee Tien, un avocat à l'Electronic Frontier Foundation, un défenseur de la vie privée. " Ils sont là en si grand nombre que vous ne pouvez vraiment rien faire contre eux en termes de contre-mesures faciles."

" Cela ne signifie pas que les chercheurs devraient arrêter de travailler sur la poussière intelligente. Mais ils doivent être conscients de la vie privée pendant que leur travail progresse ", a-t-il dit.

Pister dit que " les fréquences sans fil que les capteurs de poussières intelligentes utilisent pour communiquer - qui fonctionnent un peu comme le Wi-Fi - ont une sécurité intégrée en eux. Ainsi, les données ne sont publiques que si la personne ou l'entreprise qui a installé le capteur veut que ce le soit ", dit-il.
" De toute évidence, il y a des problèmes de sécurité et de confidentialité " a-t-il dit, " et les bonnes nouvelles, c'est que lorsque la technologie de la radio a été mise au point pour ce genre de choses, c'était peu de temps après toutes les grands préoccupations concernant la sécurité du Wi-Fi. .. . Nous avons tous les outils de sécurité dont nous avons besoin en-dessous pour rendre cette information privée ". (YH : on a vu ça avec les aveux de la NSA, hum...)

D'autres problèmes de confidentialité peuvent survenir si une autre vision de la poussière intelligente devient réalité. Certains chercheurs se penchent sur la fabrication de téléphones mobiles dans des capteurs (microscopiques). Dans ce scénario, les milliards de personnes voyageant sur la Terre avec des téléphones cellulaires deviennent eux-mêmes la "poussière intelligente." (leur propre téléphone capte tout et espionne tout ce qu'ils font, mais aussi tout leur environnement...)

Un brillant avenir

Les chercheurs sur la poussière intelligente disent que leur théorie de la surveillance du monde - mais ça sera réalisé - bénéficieront aux personnes et à l'environnement.

" Plus d'informations est une meilleure information ", dit Pister. « Avoir plusieurs capteurs améliore l'efficacité d'un système, réduit la demande et réduit les déchets," a-t-il dit. "Donc, tout cela est une très bonne chose."

Hartwell, le chercheur de HP, dit que la seule façon pour que les gens puissent lutter contre d'énormes problèmes comme le changement climatique et la perte de la biodiversité est d'avoir plus d'informations sur ce qui se passe. " Franchement, je pense que nous devons le faire, d'un point de vue environnemental et de durabilité, " dit-il. (YH : surtout financièrement pour HP !)
Même si la première application du "système nerveux central de la Terre" du projet HP sera commerciale, Hartwell explique que " les motivations de la poussière intelligente sont altruistes. Les gens me demandent ce qu'est mon travail, et je leur dis, eh bien, je vais sauver le monde," a-t-il dit. (YH : hum, mais le commerce d'abord...)

Reddiscoball

Yves Herbo : L'origine de cet article date de 2010 mais CNN vient de faire une mise à jour en janvier 2015 car la réalité est bien là et les choses ont avancé... il semble que certains chercheurs commencent à parler en fait d'épandages de technologies miniatures - de la nanotechnologies dans la nature et l'atmosphère - sans réelles études sur les effets physiques sur les animaux et plantes, et êtres humains... et ne parlons pas de vie privée et d'intimité... Cherchez un peu sur internet et vous verrez que... plusieurs compagnies en robotique sont déjà bien alignées et en concurrence sur ce sujet bien avancé par rapport à cet article ! (voir ci-dessous quelques exemples...).

Source : http://edition.cnn.com/2010/TECH/05/03/smart.dust.sensors/index.html?hpt=C1

https://medium.com/war-is-boring/smart-dust-is-getting-smarter-4b062abd7769

http://www.extremetech.com/extreme/155771-smart-dust-a-complete-computer-thats-smaller-than-a-grain-of-sand

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/sciences/les-nanotechnologies.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/robotique-cybernetique-ia/premiere-symbiose-entre-le-vivant-et-la-nanotechnologie-reussie-le-cyber-robot-en-marche.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/environnement-planete-terre/giec-aggravation-de-la-situation-et-mention-des-chemtrails-la-geoingenierie.html

http://www.weirdworldfacts.com/smart-dust/

Smartdust

http://uatrobotics.blogspot.fr/2010/03/towards-smart-dust.html

Minisensor

http://www.synthstrat.com/graphics/the-future-of/4791398

Smart dust

N'oublions pas que certaines personnes, assez lentes du cerveau, ont affirmé que les chaimtrails n'existaient pas, que les épandages aériens n'existaient pas... alors que ces techniques sont très connues et existent au minimum depuis la fin de la seconde guerre mondiale, puisque autorisées avec dérogations (jusque très récemment) pour l'épandage de pesticides (qui sont des chaimtrails) pour les cultures agricoles... on n'oublie pas non plus les techniques utilisées dès le 19ème siècle (tirs de poudre à canon) dans les nuage pour faire pleuvoir... certains affirment que l'homme est trop intelligent pour se faire ça à lui-même et à la nature... moi je dis que l'homme est trop stupide (et cupide) pour ne pas le faire, justement... et pourtant je ne crois pas du tout en certaines théories de conspirations ou autres, mais il suffit d'ouvrir un livre d'Histoire scolaire pour constater... qu'il n'y a que ça à l'intérieur... croire que notre époque dérogerait à ce genre de réalité est très utopique... et dangereux, les gens de notre époque, dans le futur, seront qualifiés de moutons bisounours confiants et naïfs responsables de beaucoup de malheurs... mais c'est très probablement dans l'intérêt de quelqu'un, humain ou non d'ailleurs...

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/09/19/publication-d-un-arrete-contre-l-epandage-aerien-de-pesticides_4490942_3244.html

Yves Herbo Traductions, Sciences, F, H, 28-01-2015

OVNIs, Secrets d'Etats et Economie

OVNIs, Secrets d'Etats et Economie - 3 ans après...

1952-07-capitol-color.jpg1952, le Capitol survolé par une flotte d'ovnis

Dès 2005, l'ingénieur français et ex informaticien du ministère de la défense Christel Seval énonçait une théorie concernant les raisons du blackout complet sur le phénomène OVNI, les implications des gouvernements américains et un probable recours au déséquilibre économique (entre autres) pour gagner du temps face à une échéance inéluctable... théorie appuyée sur la conjonction de faits historiques rapportés par plusieurs militaires notamment ou les médias, et qui conclue que les Etats-Unis (et certains de ses alliés) pourraient bien tout faire pour ne pas perdre sa suprémacie actuelle (et menacée) sur la planète, et ce à n'importe quel prix... 

Personnellement, je ne peux m'empêcher de penser qu'il y a eut effectivement une accélération et une accumulation de données historiquement importantes en très peu de temps sur notre planète... : certains pays figés depuis des décennies se sont très (extrêmement vite même) soulevés et ont modifié leur histoire en quelques jours, se pensant "libérés", les désordres économiques (et réactions en chaînes non réglées à ce jour !) se sont accélérés, ont éclaté et d'autres pays se sont ou risquent de s'écrouler sous la dictature financière, les guerres pour les ressources et le pétrole sont déjà démarrées depuis l'Afghanistan des Russes (reprise par les "Alliés") et la 1ère guerre du Golfe...

Voici un extrait résumant assez bien une partie de la théorie :

ufo-australie-1994.jpgAustralie-1994

Des ovnis contre le secret défense

" Après Nagasaki et Hiroshima, énormément d’ovnis vont survoler les États américains et se positionner avec précision au-dessus de tous les sites impliqués dans les activités militaires atomiques, comme s’ils cherchaient à s’informer sur les développements des armes atomiques terrestres. Dès 1946 les sites du Manhattan Project, les sites d’essais d’explosions atomiques comme l’atoll de Bikini, le site de Trinity, Roswell et les bases du Nouveau Mexique en 1947, Albuquerque, Sandia en décembre 1948, Los Alamos en janvier 1949, Camp Hood au Texas en mars 1949. Toute la filière atomique est découverte : des sites de recherche et d’essais, jusqu’aux lieux de stockage en passant par la chaîne de production des bombes. Pas un site secret n’est épargné. Les officiels de la Défense américaine sont aux abois. Leur pire cauchemar vient de prendre forme. Toutes les installations les plus secrètes du pays sont survolées par des ovnis. Il suffirait à un espion de relever la carte des apparitions d’ovnis de 1946 à 1950 pour avoir avec précision la situation géographique de toutes les installations nucléaires de l’armée américaine. C’est la panique dans les rangs US.

En juillet 1952, le Pentagone et la Maison Blanche sont survolés à deux reprises, en plein centre d’une zone névralgique strictement protégée, interdite à la circulation aérienne. Rien n’échappe aux ovnis, de la filière militaire à la filière politique.

Dès l’arrivée au pouvoir de D. Eisenhower en 1953, Nelson Rockefeller sera chargé de présider une commission de refonte du département de la Défense. A partir de cette date, l’empire Rockefeller, le CFR (Council on Foreign Relations), la Trilatérale et les Bilderbergs vont gérer le secret OVNI dans tous ses prolongements, scientifiques, technologiques, militaires, renseignements, désinformation, jusqu’aux financements et infiltrations des associations ufologiques.

burbabk-calif-6-1945.jpgburbabk-californie-juin-1945

OVNI et Secret Défense

En 1954, l’installation de Fort Meade, siège NSA, qui plus tard mettra en œuvre le réseau mondial d’écoute électronique Echelon, est survolée.

En 1963 et 1964, les satellites mis en orbite par les États-Unis tombent systématiquement en panne, et, étrangement, se remettent à fonctionner spontanément.

Novembre 1965 : une gigantesque panne d’électricité affecte New York et le sud Canadien. Un disque lumineux est aperçu au-dessus de la station de distribution électrique de Clay, point d’interconnexion de plusieurs réseaux haute tension. Décembre : une panne identique touche plusieurs États, le Nouveau Mexique, le Texas. Les bases militaires Holloman, White Sands et Fort Bliss sont privées de courant. C’est le scénario que les responsables de la Défense craignaient le plus : des actions agressives paralysant à la fois l’économie de la Nation et les capacités des forces militaires.

En 1967 la base de Malmstrom, Montana qui abrite 120 missiles intercontinentaux du Strategic Air Command, est survolée par des ovnis. Le 16 mars, par une nuit glaciale, des lumières zigzaguent dans la nuit à des vitesses incroyables. L’officier de tir est alerté. Puis une soucoupe rougeoyante s’avance, survole la grille d’entrée au grand dam des gardes. En quelques secondes, ce sont huit silos de missiles qui sont déclarés hors service. Puis dix. Un commando chargé de s’approcher de l’ovni stationnaire a été légèrement blessé et est évacué. Plusieurs commandos partis inspecter les silos signalent des ovnis à leur tour. Dans une autre unité de silos plus au nord-est, un ovni évolue aux alentours de la zone interdite. Dix missiles sont à leur tour mis hors service. Il faudra plus d’une journée avant que les missiles ne soient déclarés à nouveau opérationnels. L’enquête technique conclura qu’il n’y a aucune explication rationnelle à la défaillance simultanée des 20 missiles ICBM.

En novembre 1975, les ovnis retournent sur la base de Malmstrom dans le Montana. 7 ovnis lents, qui déjouent les intercepteurs lancés contre eux, reproduisent le scénario de 1967 et déprogramment les ogives nucléaires.

ovni-france-001-1952.jpg ovni-france-002-1952.jpg ovni-france-003-1952.jpg

Lac Chauvet, France, 1952

La Nouvelle Donne

À partir de cette date, rien ne sera plus comme avant affirme Jean-Gabriel Greslé : " Des puissances inconnues s’ingénient à rendre leur présence évidente par des manifestations aériennes non conventionnelles. Elles disposent de moyens techniques nécessaires pour convaincre l’ensemble du monde, une fois pour toutes, de leur présence et de leur supériorité. Pourtant, elles ne le font pas. De leur côté, le gouvernement américain et le département de la Défense utilisent leurs moyens considérables, renforcés en 1953 pour dissimuler eux aussi cette réalité au public.

Les mêmes puissances inconnues, entre 1947 et 1967 ont exercé une pression croissante sur les gouvernements américains. De toute évidence elles cherchent à obtenir quelque chose. Le gouvernement américain pourtant dominé par une technologie supérieure à la sienne a refusé, en apparence, de céder."

Le gouvernement refuse effectivement d’inverser sa politique de développement des armes nucléaires. Tous les gouvernements engagés dans la course aux armements de destruction massive sont confrontés aux mêmes problèmes de survols de leurs installations nucléaires par des ovnis. Une pression venue d’outre espace, demande une autre politique pour la sauvegarde de la planète. De quelle genre d’intervention s’agit-il? La marge de manœuvre des intelligences à l’oeuvre est très mince. Imposer la paix avec une technologie qui neutralise toutes les technostructures militaires de la planète serait perçu comme une dictature venu d’outre espace entraînant un ethnocide généralisé. Le remède serait pire que le mal. Par contre ne rien faire signifierait à moyen terme laisser l’humanité s’autodétruire volontairement ou par accident. Le développement des armes à plasma fait peser un péril pire que l’arme nucléaire. La pression globale sur l’écosystème ne saurait continuer encore des décennies. Il est donc essentiel d’intervenir progressivement en exerçant une pression toujours plus forte. L’augmentation du nombre de crop circles est significative ces dernières années. Certains agroglyphes révèlent des schémas d’appareillages militaires ultra secrets, d’autres portent sur des symboles de sociétés secrètes influentes, ou encore répondent à un message envoyé il y a 27 ans dans la direction de la constellation d’Hercule. Au Mexique, les soucoupes volantes sont omniprésentes sans affoler les autorités ou les populations. Gorbatchev lui-même s’est toujours opposé à l’idée que les ovnis constituaient une menace pour l’humanité. Alors un premier contact officiel est-il possible? Non car la technostructure gouvernementale américaine n’a pas intérêt à ce que des ovniens entament une procédure de contact avec l’humanité.

erpatak-hongrie-27-10-1996.jpgErpatak-hongrie-27-10-1996

Géostratégie militaire US

Tout contact avec une race extraterrestre technologiquement plus avancée que nous, engagerait un processus collégial de représentation de l’humanité auprès des visiteurs qui nuirait à la souveraineté des Etats-Unis. Il s’ensuivrait des réformes économiques et écologiques proposées et impulsées par les extraterrestres pour améliorer la situation de l’humanité dans son ensemble, ce qui nuiraient à l’hégémonie américaine. La révélation ou le partage de données techniques et scientifiques jusque là classées secret défense nuirait également aux Etats Unis.

Aussi les États-Unis peuvent-ils être amenés à envisager d’entretenir volontairement un foyer mondial de perturbations économiques afin de repousser au plus loin le jour du contact qui nécessite maturité et stabilité. L’accélération et l’amplification d’une politique de domination et d’annexion du reste du monde, notamment par le biais du vecteur pétrolier et de programmes d’armes de nouvelle génération semblent être à l’ordre du jour.

Ainsi, au moment du contact, les États-Unis occuperont une place prépondérante, un fait accompli qui ne sera peut-être pas remis en cause par les extraterrestres par respect pour la liberté de l’humanité. Les États-Unis auront à leur disposition un arsenal technologique qui leur permettra de faire pression sur les volontés extraterrestres si ceux-ci en émettent.

Car, quel est le mobile qui peut pousser les stratèges militaires américains à construire des bombes à antimatière dix mille fois plus puissantes qu’une bombe thermonucléaire, si puissantes qu’elles ne peuvent pas être utilisées sur Terre ? La peur d’un astéroïde ? La probabilité d’un géocroiseur spatial en approche dangereuse dans les parages de la Terre ? Foutaises, c’est la paranoïa anti-extraterrestre, c’est le désir forcené de l’oligarchie militaro-industrielle des États-Unis de pouvoir faire obstruction aux extraterrestres et, le jour du contact, d’avoir à leur portée un maximum de moyens de pression contre eux, voire d’armes efficaces car tel semble être leur rêve d’indépendance virile."

Christel Seval - Extraits des chapitres 6 à 11 pp 177-300, "Le plan pour sauver la Terre", Éditions JMG, 8 rue de la Mare-80290 Agnières

ovni-france-019-05-11-1990.jpg ovni-france-022-05-11-1990.jpg
France-05-11-1990

Nous sommes maintenant en 2015, 3 ans pile après que cet article me soit apparu comme très important étant donné les événements de cette époque... et trois ans après, tous les événements concordent également, les choses sont de pire en pire et le phénomène OVNI n'a jamais été aussi présent, alors que toutes les autorités tentent d'en minimiser l'importance (voir la recalification en drônes l'apparition d'objets non identifiés (et toujours non identifiés malgré de l'intox auprès des médias...) au-dessus de nombreuses centrales électriques françaises (mais aussi ailleurs) et la continuité de survols de centres nucléaires dans le monde entier...

La déstabilisation de pays jusqu'à présent calmes et pondérés comme le Canada et la France, la Belgique par des factions de "terroristes-gangsters" manipulés et armés par un ancien organisme créé, armé et entraîné par la CIA américaine à l'origine (Al Qaida) ressemble très fortement à la continuité de ce type de plan qui consiste à ruiner les économies et capacités de raisonner de pays n'acceptant plus la domination à outrance de la jeune nation (qui, de par sa jeunesse, a une tendance à la dictature et à la paranoïa) que sont les USA...

La soumission de l'Europe aux désirs des américains sur le nouveau pouvoir néo-nazi ukrainien, contre la Russie, un pays pourtant en grande partie européen lui-même et ayant de profondes racines dans les peuples européens (dont la majorité sont bel et bien issus, en sont les descendants !) est une lourde erreur qui peut avoir des conséquences dramatiques pour l'Europe, bien plus que pour les américains... Le monde doit ouvrir les yeux devant l'évidence et les enchaînements à l'évidence organisés par des organisations riches, très riches et bien armées, sans arrêt aidées par des "erreurs" occidentales... et bel et bien par des vendeurs d'armes parmi les plus importants du monde, des moyens logistiques identifiés et du même type...

 

Yves Herbo, Sciences, Faits, Histoires, 12-01-2012, up 11-01-2015

Hommage à Charlie

Hommage à Charlie

Charliehebdo

Comme la majorité des français et parisien, et même tous les citoyens du monde avides de liberté, du droit d'expression contradictoire, je suis choqué et horrifié par ce qu'il s'est passé ce matin à Paris. J'ai beaucoup lu Charlie Hebdo (et même Hara-Kiri) et j'ai même une fois serré la main de Cabu lors d'un salon réunissant des dessinateurs, il y a longtemps. Et comme beaucoup, je l'ai découvert en premier dans les émissions de Dorothée dans le Club diffusé à la télé... Qui n'a pas vu les dessins de Wolinski au moins une fois dans les journaux, exposés dans les kiosques ?...

Je suis Charlie, moi aussi... 

Le pire est que Charb avait dû sentir des choses, si on regarde son dernier dessin, très prémonitoire, d'un djihadiste avec une kalachnikov... :

Charb premonition hommage

On peut tout de même fortement regretter que, en sachant que Charlie Hebdo était l'un des plus menacés en France, il n'ait été défendu que par quelques policiers petitement armés d'armes de poing... des gens moins menacés sont beaucoup mieux protégés. Mais l'heure n'est pas à la polémique, mais au rassemblement contre la bêtise et la haine de ceux qui ne peuvent comprendre l'humour satyrique et même la simple liberté d'expression... Il est tant que la France et même l'Europe se rende compte qu'elle est en guerre contre un démon bête et méchant qui fait bien les affaires d'ailleurs de ceux qui le finance et arme, alors que certaines choses arrivaient un peu trop à la lumière probablement... et il ne faut surtout pas d'amalgame et foncer dans le plan de ces criminels en accusant à tord et à travers le monde musulman, qui est en très grande majorité lui-même horrifié par cette véritable trahison envers leurs propres croyances... ce que revendique ces fous criminels n'est dans absolument aucun livre ou texte sacré, mais uniquement dans les cerveaux dérangés de leurs dirigeants...

Toutes mes condoléances aux familles des membres de Charlie Hebdo, et également à celles des deux policiers, bien seuls pour défendre toute une équipe menacée depuis des années...

 

Le coeur serré, Yves Herbo, S, F, Histoires, 07-01-2015

Les USA mentent à leurs alliés, et pas que la NSA, la NASA aussi

Les USA mentent à leurs alliés, et pas que la NSA... la NASA aussi...

Blogmoon18

Depuis que la NSA a été prise la main dans le sac et a été obligée d'avouer son espionnage constant et depuis des décennies de tous ses "alliés", beaucoup de citoyens du "monde libre" (entre guillemets car on se doute de plus en plus que ce terme est issu de propagande historique avant tout) ne sont plus dupes et ont ouvert leur esprit à la possibilité que leurs parents, leurs grands-parents et eux-mêmes ont été en permanence trompés et manipulés par tout un système de propagande, et dès leur naissance via les institutions scolaires bien huilées et les médias possédés par une poignée de manipulateurs... 

Le vieux monde bâti sur le mensonge se fissure de toute part depuis les révélations et tentatives des Huxley, Assenge, Snowden, McKinnon et tant d'autres qui ont payé même de leur existence et liberté le simple fait de vouloir parler et révéler au monde la vérité. Une vérité qui fait mal et que refuse encore de voir un grand nombre de gens, tout simplement parce qu'elle signifie la fin de leurs croyances et de leurs confiances envers tout un système, un système issu et accepté par leurs propres parents, il faut insister là-dessus pour expliquer cet aveuglement et refus d'accepter la seule vérité possible...

Histoire passée manipulée, déformée et tronquée donc, présent lié déséquilibré et mouvant, instable et mensonger, avenir incertain, flou et désespéramment vide sont maintenant le lot d'une jeunesse qui ne peut que se défier de ses propres parents impuissants en grande partie, aveuglés par les illusions et les écrans de fumée médiatiques et la corruption monétaire, et les promesses d'une "meilleure vie", d'un "rêve américain" accessibles par le mensonge de la "croissance" ravageuse de ressources et de vie et les publicités politiques mensongères...

Voici quelques témoignages et réalités sur les mensonges et manipulations orchestrés par un organisme américain nommé NASA que même ses concurrents (et aussi ceux issus d'"ennemis" politiques comme les Chine et Russie - encore entre guillemets car même Poutine a admis récemment, si vous lisez entre les lignes, que ces "pouvoirs-nations" n'ont jamais été vraiment "ennemis" mais ont toujours participé a une certaine manipulation d'élites...) ont toujours respecté et admiré. Conspirationnisme diront certains, eux-même aveuglés par de fausses "impossibilités"... Non, je le répète déjà depuis des mois, il suffit de prendre un peu de recul, de regarder le passé, même l'Histoire manipulée et tronquée, pour voir que tout ne peut être déformé à cause des témoins humains, justement. Une part de vérité demeure TEMPORELLEMENT et pendant quelques générations. Ensuite, elle peut effectivement être effacée, avec le temps, de toutes les mémoires. Et je vous l'annonce, c'est par exemple ce qu'il s'est produit en France après la disparition de De Gaulle et l'escroquerie financière signée par MM Pompidou et Giscard d'Estaing : la majorité des documents politiques et historiques d'après-guerre, les documents donc filmés et papier, audios conservés dans les archives de la Cinémathèque française (des archives aussi de l'INA qui n'a sauvé que quelques documents) ONT BEL ET BIEN ETE DETRUITS (volontairement d'après ce que je sais, et non pas accidentellement), après avoir été cachés au Pontel, au début des années 1980 (source : Les archives audiovisuelles Par Jacques Guyot,Thierry Rolland)... détruits toutes les preuves françaises sur les milliers de viols des soldats américains sur des françaises innocentes (dénoncés et jugés en partie (par les américains !) mais jamais indemnisés), détruits les films et papiers du ministère de MM. Miterrand  et Bousquet sous Vichy (même s'il a été obligé de le reconnaître par la suite grâce aux témoins, justement...), détruits les négociations de De Gaulle sur le gaz et le nucléaire français en Algérie, la protection des riches commerçants, banquiers et "personnalités" juifs (acteurs connus par exemple) par le même gouvernement de Vichy, pendant qu'il "vendait" les pauvres juifs (après dépouillement total) aux nazis... détruits les livraisons de moteurs américains au régime nazi, dans les ports français, pendant que le même gouvernement français livrait et arrêtait des résistants français aux même nazis... ce ne sont que quelques exemples de ce que les "politiques" de toutes les générations sont prêts à faire pour... protéger leurs propres pouvoirs, argent, relations corrompues et riches passées et futures...

Mais ce sont bien des milliers de documents compromettants ou gênants qui sont cachés au public bien naïf, et en permanence, malgré la volonté de quelques journalistes de révéler des choses, ceux-ci savent très bien le danger qu'ils encourent eux-mêmes a être trop curieux sur les secrets des divers gouvernements... jusqu'aux manipulations qui les fait élire, presque naturellement, par des peuples formatés pour les croire...

En ce qui concerne le secret spatial - et les ovnis -, qui sont bel et bien l'un des plus grand secret POLITIQUE qu'ait connu l'humanité depuis toujours, voici le témoignage public de Donna Hare, qu'elle a fait lors du Disclosure Project en 2001.

"J'étais dessinatrice industrielle chez Philco Ford aeropace, un des contractants de la NASA, de 1967 à 1981. Mais la plupart du temps je travaillais dans le Bâtiment 8 [du Centre Spatial Johnson]. J'avais une accréditation pour circuler dans les zones réservées. Il m'est arrivé de pénétrer dans un labo photo de la NASA, et de parler avec des techniciens. L'un d'eux attira mon attention sur une tache... Je lui ai demandé si c'était un défaut sur la pellicule, et il m'a répondu en riant : "Les défauts de pellicule ne projettent pas d'ombres au sol !"

C'était une photo aérienne, sans doute de la Terre parce que je pouvais voir des sapins, et cette ombre ronde, légèrement ovale, était orientée dans le même sens que les ombres portées des arbres. C'était pour moi un 'objet non-identifié', qui se trouvait à faible altitude au-dessus des arbres. J'ai réalisé que c'était un secret parce que je lui avais demandé ce qu'il comptait faire de cette information, et il m'avait répondu : "Nous faisons toujours en sorte de les effacer avant de les proposer à la vente."

J'ai par la suite interrogé d'autres personnes, mais en-dehors des bureaux de la NASA. Un garde m'a confié qu'il avait été chargé de brûler des photos, sans les regarder. Il était lui-même surveillé par un autre garde pendant cette mission. Il avait cependant vu une des photos, et elle représentait un Ovni. Il avait alors reçu un violent coup sur la tête et s'était évanoui. Il est depuis très effrayé, et mériterait d'être placé sous protection.

J'ai connu également une personne qui s'était trouvée à l'isolement avec les astronautes d'Apollo placés en quarantaine après leur retour; ils lui avaient révélé avoir vu un Ovni sur la Lune pendant leur alunissage. Mais ils lui avaient ordonné de garder ça pour lui." - Source 1 - Source 2

NASA Secrets Revealed  - Donna Hare (Disclosure Project Witness)

On constate que les informations sont difficiles a recouper, que certaines disparaissent, sont censurées ou victimes de "protections de droit d'auteurs"... qui arrangent bien le secret et l'accès à la vérité, quelle qu'elle soit d'ailleurs : je n'ai personnellement aucun intérêt financier ou autre en la matière... 

Mais il y a d'autres informations dans les tournages du documentaire "Moon Rising" réalisé par José Escamilla, qui associe le témoignage de Donna Hare et du Sergent Karl Wolfe, à propos de structures artificielles sur la Lune...

En cherchant, on retrouve les vidéos et documentaires, témoignages (sous-titrées en espagnol via José Escamilla) ici :

Moon Rising Parte 1 de 2

Moon Rising Parte 2 de 2

Les sites parlent aussi du hacker britannique Garry McKinnon à ce sujet et de ses déclarations, basées sur le témoignage ci-dessus, en affirmant que c'est en cherchant à prouver ce témoignage qu'il a piraté... et qu'il a trouvé...  : "Un expert photographique de la NASA a déclaré que dans le bâtiment 8 du Centre Spatial Johnson, à Houston, des techniciens passent leur temps à retoucher les images satellite à haute résolution pour effacer les ovnis : ils ont des dossiers nommés 'filtrées' et 'non-filtrées', 'à traiter' et 'brutes'."

Il existe aussi le très intéressant témoignage du Docteur X, décédé maintenant, à l'âge de 48 ans... :

http://projectcamelot.org/
http://projectcamelot.org/mr_x.html

Références et liens a garder :

http://photovni.free.fr/NASA/debut.htm

http://ovnis-usa.com/2009/11/15/temoignage_de_donna-hare/

http://ovnis-usa.com/moon-rising/

http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=10865.0

A voir aussi : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/astronomie-espace/les-dossiers-de-la-nasa.html

Blogmoon18

Une photo mal truquée trouvée sur un site de la NASA selon la source

Voici un autre documentaire, plus rare et difficile d'accès car c'est de l'audio avant tout et issu d'une source unique (mais identifiée et non censurée à ce jour) :

Inde et NASA : bataille sur les secrets de la Lune !

De nombreuses particules d'eau sur la Lune révélées par l'Inde, puis par la NASA, obligée : des quantités importantes d'eau trouvées sur notre satellite... mais aussi des substances intrigantes gardées secrètes... dont des substances organiques à base de carbone en surface ! De grandes plaques de glace révélées aux pôles, des minéraux très intéressants également, etc...

Source : http://www.dnaindia.com/scitech/report_indian-scientists-detect-signs-of-life-on-moon_1322785

Yves Herbo, Sciences, F, Histoires, 04-01-2015

Secrets américains et ufologie

Secrets américains et ufologie - MAJ "Gardiens du Silence"

Mj12 petit

Un titre un peu trop large, générique, et qui couvre bien trop de réalités mêlées aux déformations induites par les activités mêmes des services secrets, américains ou non. Mais il faut bien un titre résumant le sujet, même si le sujet en question est tellement immense qu'il ne peut être qu'effleuré sur ce blog. Nombre de livres et publications diverses sur le sujet existent déjà, chacun apportant sa contribution, sa pierre à un édifice visant à la révélation d'un secret très important, monstrueusement dissimulé aux yeux d'un public évidemment conscient de son existence (les services secrets sont censés être aussi payés par les impôts des citoyens de chaque pays - censés seulement car les rapports officiels font aussi état du fait que tous les impôts et taxes versés par les citoyens d'un pays... ne peuvent payer qu'une partie du système bureaucratique de chaque état, tout le reste étant amené par spéculations boursières et taxes sur les entreprises - nationales ou étrangères d'ailleurs !), mais blasé, frustré par cette réalité inaccessible au commun des mortels. 

Il s'agit en même temps d'un certain hommage envers le travail de quelques chercheurs, très connus du milieu ou au contraire obscurs et eux-mêmes travailleurs de l'ombre, et aussi d'une pierre supplémentaire à cet édifice en train de s'élever vers la lumière, effaçant l'ombre de ces souterrains réputés infranchissables dans lesquels des expériences aux noms mystérieux et codés sont pratiqués. Des documents d'archives qui font toujours l'objet de discussions parfois âpres sur leurs finalités et interprétations, bien sûr, comme d'ailleurs le moindre document issu de fuites de services secrets, quel qu'en soit le sujet d'ailleurs. Et un hommage, encouragement envers un auteur canadien en particulier, un correspondant sympathique occasionnel qui sera d'ailleurs en France dans les semaines qui viennent : Marc St-Germain.

Ce chercheur très actif, membre du Mufon, a publié récemment un ouvrage sur ce thème du secret d'Etat concernant le phénomène ovni et des enlèvements. Voici une revue du livre par l'un de nos sites partenaires et Sylvain Matissehttp://ufoetscience.wordpress.com/2014/09/17/les-gardiens-du-silence/ :

Les gardiens du silence marcstgermain

Explication sous forme de chronique:

Pour ma part, cet ouvrage s’inscrit dans la lignée "de documents interdits : la fin d’un secret" et de "1942-1954 : La genèse d’un secret d’Etat" les ouvrages de JG-Greslé, s’appuyant sur des documents officiels, donc historiques.

L’auteur Marc St -Germain a reconstitué également ce travail historique sur des archives de documents classés Top-Secret auparavant. Dans la sphère ufologique tout le monde ou presque s’accorde à dire que la période de l’avant deuxième guerre mondiale jusqu’au début de la guerre froide entre les blocs de l’Est et de l’Ouest est le point de départ d’une machinerie concernant l’armement, l’aéronautique et l’étude des O.V.N.I s, ce qui semble après tout logique puisque le monde a été sous haute tension et en conflits un peu partout sur la planète. Ceci continue encore de nos jours même si les méthodes et les stratégies ont évolué depuis. Une organisation entamée vers l’année 1947 et ses restructurations présentant tout de même quelques incohérences et fuites plus ou moins visibles. Néanmoins, ce stratagème a été tout de même efficace, puisque la majorité de la population terrienne considère très peu le phénomène OVNI et son cortège de cachotteries voir de mensonges. Le constat est éloquent, beaucoup de gens s’amusent encore petit sourire en coin lorsque le sujet O.V.N.I est abordé, les pauvres !

En fait nous savons qu’une partie de poker-menteur a été engagée pour dissimuler la réalité du phénomène. Le tout est de savoir à quel degrés se situe le mensonge et pour quels intérêts ?

La fin des années 1940 est une époque déterminante concernant une certaine propagande.

Marc dans son ouvrage dévoile quelques dossiers, des faits et nous livre ses convictions qui se rapprochent à quelques différences près des miennes, mais l’essentiel n’est pas là. Son livre devrait inspirer les sceptiques afin qu’ils revoient un peu leur copie toute faite qui affirme que les OVNI sont du fantasme alimenté par des illuminés (illuminati est le terme non déformé). A condition que ces braves gens aient le courage d’affronter les dilemmes sur leurs certitudes (sic), sur ce point de vue force de reconnaître que ce n’est pas gagné, lol ! Bref, passons. (mais les sceptiques en ont de toute façon autant à dire sur la majorité des ufologues et de leurs propres dilemmes sur leurs certitudes !... et tous les sceptiques ne disent pas non plus la même chose, en fait, la plupart disent que ce sont tout simplement des armes secrètes humaines, pas d'illuminati non plus ni de complot... tout le monde tourne en rond pour le simple public !)

Des périodes sombres, des chaînons manquants, mais surtout des indices éparpillés ça et là avec un zest de fausses vérités afin de perdre le citoyen moyen dans les méandres de l’incompréhension. Une confusion orchestrée de mains de maître.

Les campagnes successives de la désinformation ont été habilement huilées, les médias contribuant de gré ou de force à ces manoeuvres. Mais, la question est ailleurs: Pour quels intérêts et quels motifs ?

Si vous vous procurez ce livre "les gardiens du silence", vous verrez que l’histoire concernant l’humanité présente une certaine carence. Marc St-Germain reconstitue le puzzle avec les éléments qu’il détient et présente ce qui pourrait être véritablement notre histoire, du moins une partie ignorée sciemment. Deux historiens (JG Greslé et Marc St-germain) sur deux continents différents nous dévoilent avec des documents à l’appui et des dates vérifiables pour la plupart, des pistes. Beaucoup ne connaissent pas l’histoire en prétendant le contraire, une autre version ainsi mal venue pour eux.

Peut-être pire encore, les détracteurs n’admettent pas les contre vérité !

Alors pour ceux qui disent que la "divulgation" n’a pas eu lieu et qu’il n’y pas eu de révélation c’est qu’ils ne cherchent pas. Le genre de livre proposé ici pourrait ouvrir bien des yeux et le regard porté sur les ufologues, les historiens, les chercheurs ou les témoins pourrait changer ! Tout est question de volonté, mais surtout d’humilité"...

Mais les documents "MJ 12", qu'est-ce au juste ? Reportons-nous (parmis des dizaines parlant du sujet !) au site http://www.philipcoppens.com/majestic12.html  qui est plutôt prudent et réaliste :

Des documents datant de 1947 (Roswell, même année) : 

CONFIDENTIEL
Laboratoire Sanitaire de l'Air
20 septembre 1947
Mémorandum pour le Lt. Général Twining

Objet : Résultats préliminaires de l'autopsie de l'accident aérien, rapport classé le 17 juillet 1947
I. Conformément à votre demande téléphonique du 10 juillet, vous trouverez ci-joints les résultats de l'examen clinique de laboratoire d'un cadavre bien préservé, récupéré par l'équipe médicale des Forces de l'Armée de l'Air (AAF) d'Alamogordo

Malcolm C. Crow
Général de brigade, USA
Chirurgien de l'Armé de l'Air

RÉSULTATS CONCERNANT LE PERSONNEL

1. Grade : inconnu
(a) Dommages Mortels aucun parachute utilisé

2. TYPE

(a) Collision en plein vol avec un objet autre qu'un avion conventionnel.

3. DOMMAGES SUR L'APPAREIL

(a) Épave complète.

4. ERREUR DU PERSONNEL

80% dû à une erreur du pilote, 20% dû à du matériel en mauvais état

5. MATÉRIEL

Les artefacts récupérés et reconstitués indiquent que l'avion non identifié a pu subir, par expérience, un défaut de fonctionnement de 50% dans son système de commandes de vol ; 10% de défaut de fonctionnement dans ses surfaces mobiles ; et le reste par du matériel qui est inconnu
(a) Les propriétés des matériaux sont inconnus du aux dommages extrêmes que le vaisseau a subi lors de l'impact.
(b) Le fonctionnement des instruments trouvés dans la zone de l'habitacle est actuellement inconnu ; d'autant plus qu'il n'y a aucun moyen de déterminer si le vaisseau était commandé manuellement ou télécommandé.
(c) L'équipement ré assemblé indique que la centrale d'énergie, les commandes de vol et les surfaces mobiles devaient être asservies par des tuyaux de verre flexibles. (Fibre optique ?)

6. DIVERS

(a) La météo ne semble pas être un facteur significatif dans la cause de la collision avec l'objet non identifié.
(b). L'obscurité et la vision et de nuit n'indiquent pas être une cause probable de l'accident. Le film de l'écran de radar ne montre pas un trajet de collision avant l'accident. Bien que les débris rassemblés indiquent que le vaisseau s'est brisé dans l'air avant l'impact.
(c). La tour de contrôle d'Alamogordo avait dégagé le vaisseau pour son approche dans la Zone 2 ,qui est une aire de stationnement et donné au pilote une alternative acceptable pour un atterrissage de secours.

Mj12 1947

Mj12 1947b

Puis, selon le chercheur d'ovni et le cinéaste documentaire Jamie Shandera, en décembre de 1984, il a reçu un paquet anonyme dans le courrier contenant deux rouleaux de film non développé de 35 mm. Le film, une fois développé, a révélé ce qui avait l'air d'être un rapport de briefing au président élu Dwight D. Eisenhower (1890–1969 ; président 1953–61), qui avait été préparé par un groupe de 12 investigateurs prestigieux, supérieurs et secrets qui ont travaillé sous le nom de code “d'Opération des 12 Majestics” (MJ-12). Les 12 majestics (aussi connu comme Majic Eyes Only signifiant Top Secret, Majic 12, la Confiance Majestueuse, M12, MJ 12, MJ XII ou Majorité 12) sont le nom de code prétendu d'un comité secret de scientifiques, chefs militaires et fonctionnaires, censément formé en 1947 par un décret de président américain Harry S. Truman. Le but du comité était d'enquêter sur l'activité d'ovni à la suite de l'incident de Roswell – l'accident prétendu d'un vaisseau spatial étranger près de Roswell, Nouveau-Mexique, en juillet de 1947. Ce comité allégué est une partie importante de la théorie de conspiration d'ovni d'un gouvernement en cours recouvrent des renseignements d'ovni. Le document, qui avait l'air d'être des détails authentiques, décrits la récupération, l'analyse et les tentatives faites pour étouffer l'affaire officielle de l'accident d'ovni de 1947 dans le désert de Roswell, Nouveau-Mexique.

Le rapport a aussi décrit la récupération des corps de quatre êtres semblables à l'humain qui avaient été trouvés près de l'épave du vaisseau spatial extraterrestre retiré. Selon ces documents, toutes les quatre des entités étaient mortes et leurs cadavres avaient été mutilés par les chacals du désert et ont été décomposés en raison de l'exposition aux éléments. Bien que les créatures soient semblables à l'humain en apparence, le rapport secret a déclaré que les processus biologiques et évolutionnistes responsables de leur développement s'étaient distingués apparemment tout à fait de ceux de l'humanité.

La lettre de 1947, prétendue être signé par Harry Truman, en autorisant “l'Opération les Douze Majestueux”.
Le 14 juin 1987, lors de la 24ème Conférence d'ovni nationale Annuelle dans Burbank, Californie, Shandera, avec Stanton Friedman et Guillaume Moore — les deux chercheurs d'ovni proéminents que Shandera avait enrôlé pour l'aider à évaluer la vérité des documents MJ-12 — ont communiqué leurs enquêtes dans ce qu'ils ont prétendu être la preuve documentaire des tentatives faites pour étouffer l'affaire gouvernementales d'UFOs qui a commencé en 1947.

Beaucoup de chercheurs d'ovni étaient d'accord, à la vue de la liste du personnel allégué du MJ-12, que si un ovni s'était écrasé et avait été récupéré dans Roswell en 1947, cela aurait été la sorte de comité qui pourrait avoir accompli une enquête approfondie sur l'accident. Chacun de ces individus avait été en haut dans leurs régions respectives d'expertise pendant la fin des années 1940 et avait l'avantage d'ajouter une expérience gouvernementale derrière eux.

Les investigateurs les plus sceptiques ont convenu que “le Document A,” qui a prétendu être une lettre datée le 24 septembre 1947, du président Harry S. Truman au Secrétaire de Défense Forrestal, avait l'air d'être vrai ; mais même si Truman a vraiment nommé "l'Opération des Douze Majestueux” dans la lettre, il n'y avait rien de déclaré clairement qui reliait le groupe aux enquêtes sur les ovni. D'autres ont mis en doute la raison pour laquelle Hillenkoetter, le chef de la CIA, a été énuméré comme l'officier de briefing sur le document MJ-12, car il est resté silencieux sur l'accident de la soucoupe volante et des corps étrangers quand il est devenu actif dans la recherche d'ovni civile en 1957.

Le plus grand provocateur contre les chercheurs d'ovni de longue date était la découverte du nom de Donald Menzel, l'astronome de Harvard, sur la liste de MJ-12. Menzel était bien connu comme debunker passionné de soucoupes volantes et l'auteur de trois livres d'antiovni. Malgré ses défenseurs dans le champ de recherche d'ovni, l'authenticité des documents MJ-12 reste extrêmement controversée. Les chercheurs sceptiques ont étiqueté les documents comme clairement faux et frauduleux, en montrant qu'une recherche consciencieuse des dossiers de l'administration de Truman ne révèle aucun décret pour un tel groupe d'investigation sur les ovni  comme le MJ-12.

Les chercheurs qui ont servi avec les militaires ont déclaré que l'indication la plus claire d'un canular est dans les nombreux termes militaires incorrects et la langue utilisée dans ces documents "officiels" allégués, en suggérant que les créateurs du canular n'ont jamais servi pour les militaires.

L'existence de MJ-12 était quelquefois niée par certaines agences du gouvernement Américain, qui exigent que les documents suggérant son existence soient des canulars. Le FBI a enquêté sur les documents et a conclu qu'ils étaient des falsifications, basées essentiellement sur une opinion rendue par AFOSI, le Bureau d'Aviation américain d'Enquêtes Spéciales. Les opinions parmi les chercheurs d'ovni sont divisées : Certains soutiennent que les documents peuvent être vrais pendant que d'autres soutiennent qu'ils sont faux, essentiellement en raison des erreurs dans le formatage et la chronologie.

En 1985, un autre document en mentionnant MJ-12 et un datant à 1954 ont été trouvés dans une recherche aux Archives nationales. Son authenticité est aussi extrêmement controversée. Les documents en question sont plutôt largement disponibles sur Internet, par exemple sur le site Internet du FBI, où ils sont écartés comme faux (reliés ci-dessous). Depuis les premiers documents MJ-12, des milliers de pages d'autres documents gouvernementaux ont été divulgués et présumés mentionnant MJ-12 et des tentatives faites pour étouffer l'affaire gouvernementale sur la réalité ovni sont aussi apparu, ont été appelés quelquefois collectivement les “Documents Majestics. ” Ils tous sont controversés, avec beaucoup de gens contestant leur authenticité.

source ; http://priestnovykh.wordpress.com/2010/07/12/mj-12-document/

MJ-12 : Majestueux, ou incrédule ?

Rien n'a changé le monde sur les UFOs, d'autant que les documents MJ-12 infâmes, prétendus pour être des papiers de briefing présidentiels et une évidence que le gouvernement américain recouvre une présence extraterrestre sur la Terre. Toujours jugés trop beaux pour être vrais, est-ce la plus grande campagne de désinformation que le champ a vue ?

Le 11 décembre 1984, le chercheur d'ovni et le producteur de TV Jaime Shandera ont reçu une enveloppe marron avec un rouleau de Tri-S de 35 mm le film noir et blanc. Quand il a été développé, le film s'est révélé être des photos de huit pages d'un Document de Briefing du 8 novembre 1952, préparé pour le président élu Dwight D. Eisenhower,  concernant "l'Opération les 12 Majestueux”. Il a lu “Sous le sceau du SECRET/MAJIC SUPÉRIEURS SEULEMENT”.

Quelle était l'Opération des 12 Majestueux ? Elle a prétendu être une opération secrète, commencée le 7 juillet 1947, pour récupérer l'épave de l'accident de Roswell, un incident allégué qui est connu dans les annales de l'histoire comme un “accident d'ovni”. L'accident allégué avait mené prétendument à la création de cette opération, qui était une réunion secrète d'experts qui avaient été placés responsables de l'enquête secrète et du fait,  de dicter la méthodologie par laquelle le gouvernement américain manipulerait l'édition sur les extraterrestres. Il a énuméré comme membres : Adm. Roscoe H. Hillenkoeter, Dr Vannevar Bush, secrétaire James Forrestal, général. Nathan F. Twining, général. Hoyt S. Vanderberg, Dr Detlev Bronk, Dr Jerome Hunsaker, M. Sidney W. Souers, M. Gordon Gray, Dr Donald Menzel, général. Robert M. Montegue, Dr Lloyd V. Berkner. Tous les douze membres du MJ-12 énumérés étaient morts, le plus récent, Hunsaker, étant mort juste trois mois avant que Shandera a reçu les documents. Hunsaker a vécu à l'âge de 98 ! Il est clair que quelqu'un a attendu jusqu'à ce qu'ils soient tous morts pour divulguer ce document … ou que quelqu'un s'est assuré qu'aucun des membres allégués ne pourrait faire aucunes déclarations sur leur participation alléguée.

Bien que chacun des membres soit un membre de haut profil de notre société, avec l'Étude des ovni, Dr Donald Menzel est ressorti puisqu'il était debunker notoire du phénomène. Son adhésion a semblé "logique" pour ceux qui ont cru que les dénégations prêchantes de Menzel sur le phénomène d'ovni ont fait partie d'une campagne par le biais dont le gouvernement américain a discrédité officiellement le phénomène d'ovni, mais qui n'était pas conscient de posséder secrètement , à l'évidence, des objets extraterrestres.

Bien que Menzel soit effectivement un sceptique sur les ovni, en 1949, il a signalé une rencontre d'ovni à l'armée de l'air des Etats-Unis. Qu'il l'ait fait n'était pas connu depuis plus de trois décades. Mais s'il était vraiment au courant des renseignements secrets sur les ovni depuis 1947, Menzel n'aurait aucune raison de noter un rapport d'ovni avec l'Aviation, en voyant qu'il était “au-dessus de" l'accès secret supérieur à tout sur les UFOs via son adhésion au MJ-12.

Quatre autres membres de la liste avaient documenté de manière fiable des activités rattachées aux UFOs. Hillenkoetter était un membre du NICAP et a fait des déclarations publiques au Congrès sur la réalité ovni. Twining et Vandenberg ont supervisé des premières enquêtes sur les ovni de l'armée de l'air des Etats-Unis, comme le Project Sign et le Projet Blue Book, et ont fait quelques déclarations publiques sur les UFOs. Twining avait écrit auparavant un mémorandum secret célèbre le 23 septembre 1947 (le jour avant que Truman ait monté prétendument le MJ-12) déclarant que les soucoupes volantes étaient réelles et avait préconisé une enquête formelle par des organisations gouvernementales multiples telles que l'AEC, NACA, NEPA, le JRDB de Vannevar Bush et le Comité consultatif Scientifique de l'Aviation. Cela a mené directement à la création de Project Sign à la fin de 1947. Finalement, Berkner était dans le Comité de Robertson organisé par la CIA qui a démystifié le phénomène d'ovni en 1953.

Un problème important de l'histoire du MJ-12 consiste en ce que le destinataire des papiers, Shandera, coopérait en ce temps avec Bill Moore, un investigateur sur les ovni célèbre qui était co-auteur d'un livre d'enquête sur Roswell avec Charles Berlitz, l'une des principales lumières du réseau alternatif suite à la publication du Triangle de Bermudes. Le 1er Juillet 1989, William Moore a admis qu’il était un agent du gouvernement, qu’il avait livré de la désinformation aux chercheurs, qu’il avait falsifié des documents, qu’il avait espionné les chercheurs et rapporté les informations recueillies sur ces chercheurs à la communauté des agences de renseignement, qu’il avait pris part à une opération de contre-espionnage contre Paul Bennewicz qui s’était conclue par l’internement de ce dernier dans un institut psychiatrique, et qu’il avait fait tout ceci en pleine connaissance de cause. Il est soit un traître, soit un des plus grands manipulateurs au cœur de pierre. La question que l'on devait se demander était si cette matière était une désinformation aussi, faite pour circuler avec l'aide de Moore … ou contre Moore ? On ne croit jamais que vous ne pouvez pas être un agent dans une campagne et une victime dans une autre.

Le plus grand problème était cela : en février 1981, Moore avait donné à Bennewitz 12 documents pré-majestics, connus comme le “The Black Vault”, qui était une communication d'AFOSI (Le Bureau d'aviation d'Enquêtes Spéciales) le quartier général à Washington à Kirtland AFB du bureau. Une phrase a déclaré que “La politique gouvernementale américaine officielle et les résultats du Projet Vault sont toujours classifiés et avec l'accès restreint à ‘MJ Douze’.” C'était la première mention de “MJ-12” – fait dans le milieu d'une campagne de désinformation, envoyée à la personne qui était la cible de cette campagne. (La recherche a depuis établi que l'Agence de Sécurité nationale avait vraiment un Projet Vault hautement classifié, mais que cela a été inquiété avec le pistage de missiles lancés de la mer et d'avions volant bas. Cependant, le fait même que les créateurs des documents MJ-12 savaient l'existence d'un Projet Vault et l'ont tissé dans leur mythe, suggère encore une fois qu'ils travaillent dans le réseau d'intelligence, par ex. AFOSI).

Deuxièmement, un Briefing de Cadrage présidentiel de neuf pages exposant “Ce document a été préparé par MJ-12”, a été montré à une autre chercheuse sur les ovni, Linda Moulton Howe, qui a déclaré qu'elle a vu ce document le 9 avril 198318 mois avant que Shandera l'ait trouvé dans sa boîte aux lettres. Howe a identifié l'homme qui le lui a montré comme Richard Doty, un agent AFOSI qui avait coopéré avec Moore dans la campagne de désinformation directe contre Bennewitz. Pour l'instant, le rat sentait seulement, il a commencé à puer. En outre, quand le télex de Vault a été montré à l'Aviation, vous vous attendriez à entendre une dénégation, en prétendant que le télex était une falsification. Et effectivement : l'Aviation a vraiment prétendu que c'était une falsification, avec des défauts basés dans le style et le format. Mais alors Moore a reconnu qu'il avait retapé en fait le document et avait ajouté un timbre de datation – la fourniture de l'évidence que Moore avait falsifié le document. Plus tard, il a prétendu qu'il était basé sur un original, que nous sommes conscients que personne n'avait vu ou ne verrait jamais. C'est tout à fait par hasard le même stratagème utilisé par Ray Santilli quand il a reconnu que “le film sur l'autopsie alien” de 1995 était une falsification, mais seulement parce que le film original était devenu abîmé pour l'émission publique dorénavant et pourquoi lui et ses associés avaient "recréé" le film d'autopsie.

Bref, il y avait peu à dire en faveur du MJ-12 comme étant un vrai fusil fumant. Mais alors, en 1985, pendant une visite aux Archives nationales de Moore et Shandera, ils ont prétendu qu'ils ont trouvé une copie carbone sans signature d'un mémorandum au général. Nathan Twining, de l'assistant spécial Robert Cutler au président Eisenhower. Daté du 14 juillet 1954, le sujet du mémorandum était “le Projet d'Études NSC/MJ-12 Spécial”. Évidemment, la confirmation aurait été beaucoup plus impressionnante si elle n'était pas venue de Moore lui-même, même si en 1985 le monde ignorait sa double vie comme un agent de désinformation.

Néanmoins, les enjeux étaient hauts et si les documents étaient vrais, c'était effectivement l'Étude sur les ovni qui avait été recherché au cours des quatre décades passées. Dorénavant, le Fonds Pour la Recherche d'ovni (FUFOR), mené par le physicien de marine des Etats-Unis, le Dr Bruce Maccabee, a payé au chercheur Stanton Friedman 16,000$ pour enquêter sur les documents MJ-12 initiaux, puisqu'il avait aussi reçu la matière MJ-12 – aussi anonymement et aussi sur un rouleau de film de 35 mm.

Après la chute en grâce de Moore et Shandera repartant sur d'autres projets, Friedman est devenu l'expert du MJ-12 local d'Étude des ovni. Lui et d'autres, ont montré vite du doigt Richard Doty, l'agent AFOSI avec qui Moore avait collaboré sur le cas de Bennewitz et l'homme qui avait montré la matière à Linda Moulton Howe. Friedman a fait des remarques : “Certains ont supposé que Doty a fourni le document de briefing en premier lieu. Moore et Shandera ont prétendu que personne n'a avoué avoir envoyé le document, bien que le cachet de la poste sur l'enveloppe marron soit Albuquerque. Il est clair de leurs conversations avec Doty qu'il est au courant du document, mais autant que je sais, il n'a jamais avoué l'avoir envoyé. Je doute qu'il l'ait fait.” Cette conclusion montre la crédulité du chercheurs d'ovni : cela ressemble à un faux, il a été posté de la ville où l'homme qui a été impliqué dans une campagne de désinformation a travaillé, informé à quelqu'un qui a été impliqué dans la même campagne de désinformation, quand la campagne de désinformation courait, avec un homme responsable de la campagne de désinformation en prétendant qu'il savait du document … et encore, les chercheurs d'ovni concluent qu'il ne fait pas partie de cette campagne de désinformation ! Enfin, nous pouvons approuver Friedman disant que “Si les documents sont valides ou pas, ils doivent avoir été créés par un initié. ” Effectivement. Et nous approuvons de tout cœur l'évaluation de Carl Sagan : “Ou les documents MJ-12 sont les plus vulnérables et la suspicion est exactement sur la question de la provenance – l'évidence a miraculeusement baissé sur un seuil comme quelque chose d'une histoire de fées, peut-être  " Le Cordonnier et les Elfes. "...

Divulgué ou "ensemencé" en 1984, MJ-12 n'avait pas un impact immédiat sur la communauté ovni. Chacun impliqué avait gardé les documents dans les emballages, en ayant peur de les rendre public ce qui pourrait rendre quelqu'un comme un héros immédiatement – ou discréditer complètement sa crédibilité si prouvé comme étant faux. Il a semblé que les chercheurs d'ovni avaient besoin de certains les poussant doucement dans le dos.

Ainsi, au printemps 1987, on a dit à Moore et Shandera que l'histoire de MJ-12 partirait en Europe. Le fait de divulguer de fausses histoires dans la presse étrangère est une technique de désinformation de l'Intelligence standard et Moore l'a appris de leurs dresseurs AFOSI … Et effectivement, le 31 mai 1987, l'Observateur de Londres a publié une histoire, d'où elle a été ramassée par l'agence de presse Reuters. L'article était par Martin Bailey mais l'homme derrière l'histoire était le musicien et Spécialiste des ovni Timothy Good. Le processus par lequel les documents ont émergé en Grande-Bretagne précise qu'une tentative concertée était faite de disséminer cette matière au public. Après une réception lente aux Etats-Unis, en 1986, l'auteur d'ovni britannique le plus connu du temps, Jenny Randles travaillait sur un nouveau livre sur des tentatives "officielles" faites pour étouffer l'affaire ovni . “ Tout à fait par hasard ”, elle a été approchée par une “gorge profonde anonyme”, le contact qui lui a offert une collection de documents exposant en détail l'activité clandestine du gouvernement américain se rapportant aux UFOs – un franc-tireur qui pourrait le faire dans Woodward & Bernstein de la communauté d'ovni, la personne qui a fait craquer la conspiration ovni. Cependant, comme ses collègues américains, Randles a montré de la prudence dans le fait d'accepter la matière et l'informateur a rompu le contact. Quand les documents MJ-12 ont été libérés une année plus tard, Randles s'est rendu compte que la matière qu'on lui avait offerte a fait partie de ces papiers.

Au cours des semaines de la tentative avortée de passer les documents à Randles, on a offert à Timothy Good – qui travaillait aussi sur un livre de la conspiration d'ovni, au-dessus du Secret (1987) Supérieur – une autre partie de la matière MJ-12. À la différence de Randles, Good a accepté et cela a mené à l'article dans L'observateur de mai 1987. L'article a persuadé alors les chercheurs américains de finalement libérer leurs documents. Un autre mythe moderne avait été créé et le but d'une campagne de désinformation de trois années de long avait finalement porté des fruits.

Good a continué à écrire une série de best-sellers internationaux du contact entre les aliens et les gouvernements mondiaux, qui ont révélé au public les UFOs et extraterrestres et ont ouvert la voie pour d'autres livres traditionnels sur le sujet. Le résultat a été une plus grande acceptation du Scénario de Contact en Grande-Bretagne et la conviction en l'existence de la vie extraterrestre.

Ce qui est moins connu, est que dans les dernières années, plus de documents MJ-12 encore ont été "disséminés". À la fin de 1992, trois nouveaux documents MJ-12 ont été reçus par Timothy Cooper … qui finirait par plus tard écrire un livre avec Richard Doty. Dans sa discussion de ces documents, même Friedman reconnaît que ces papiers sont des reproductions, des versions retapées et légèrement changées de vieux mémorandums ou de lettres. Pour faire court : les falsifications, dans lesquelles une "norme" classifiant le mémorandum sont changées pour le faire apparaître comme s'il était né du groupe MJ-12 fictif, par quoi les références aux aliens et aux UFOs ont été insérées dans le mémorandum. En mars 1994, Don Berliner, un membre de la branche de FUFOR, a reçu un autre document MJ-12. C'était encore une fois sur un rouleau de film, cette fois envoyé du Wisconsin. Il a prétendu être le “Manuel d'Opérations Spéciales du Groupe Majestic 12 : Les Entités extra-terrestres et la Technologie, la Récupération et la Disposition, sont datées d'avril 1954.”

Effectivement, le FUFOR, sous le leadership de Maccabee, était “l'autorité sur les ovni” qui avait adopté les documents et promus par Friedman. Un ancien physicien de marine des Etats-Unis, le Dr Bruce Maccabee est un leader et un avocat influent de l'Hypothèse Extraterrestre et du Scénario de Contact. Maccabee est devenu proéminent dans le réseau ovni au milieu les années 1970 et sa reconnaissance était en raison de sa revendication qu'il y avait l'évidence que la CIA différait des milliers de dossiers se rapportant aux UFOs – une revendication qui a beaucoup encouragé la conviction en tentatives faites pour étouffer l'affaire et, par extension, qu'il y a quelque chose à être caché. En soutenant beaucoup de cas d'ovni plus sensationnels, Maccabee a aussi fait jouer son influence pour minimiser l'importance de l'évidence qui soutient une explication plus conventionnelle. Par exemple, quand les documents déclassifiés de la CIA se rapportant à l'utilisation d'UFOs comme protection sur la vison d'avions espions ont été libérés en 1997, il s'est disputé avec véhémence – et avec succès – que ceux-ci n'avaient d'aucune signification. Maccabee a travaillé de près avec William Moore, par exemple sur l'ovni allégué atterrissant près de Kirtland AFB en 1980 – l'utilisation des renseignements fournis par le Sergent Richard Doty.
Quand Moore a fait sa confession en 1989, il a déclaré que quatre autres chercheurs d'ovni américains très éminents travaillaient aussi pour l'AFOSI, mais a refusé de les nommer. En 1993, les chercheurs d'ovni pareillement, ont découvert que Maccabee a maintenu des liens plus proches avec la CIA qu'il l'avait révélé publiquement. Quand il a été défié, il a reconnu que, depuis 1979, il avait été tenu au courant régulièrement effectivement par la CIA à Langley, le quartier général de Virginie, sur les développements dans le champ des ovni, mais a refusé de dire que sa participation est allée un peu plus profondément que cela. Ce que Maccabee a manqué d'expliquer est pourquoi il a gardé ce secret depuis 14 ans.

Il est absurde qu'un principal membre d'une organisation qui s'est promise de défier le secret officiel des UFOs – et l'un des partisans principaux de l'idée que la CIA diffère des milliers de documents sur le sujet – devrait avoir un rapport si de longue date, secret, avec cette même agence. L'aveu de Maccabee a manqué d'en convaincre beaucoup, en incluant son ami intime et type le membre du conseil d'administration de FUFOR, Richard Hall.

Mais si quelqu'un devrait être vu comme le “Monsieur MJ-12”, c'est Richard Doty. Quand Doty s'est approché de Moore, ce dernier a déclaré que sa raison de coopérer avec l'AFOSI était la promesse que, en échange du passage de ces renseignements à l'agence sur ses collègues chercheurs et pour disséminer la désinformation, pour lancer certains chercheurs hors de la piste, on lui donnerait des renseignements privilègiés sur la connaissance du gouvernement américain sur les UFOs. Un peu naïvement, Moore a accepté cette histoire – bien que l'évidence soit que les renseignements qu'on lui a donnés et sur lequel il a basé ses livres, étaient de la désinformation réelle.

C'était Doty qui a dit à Moore qu'un extraterrestre vivant avait été capturé après un autre accident au Nouveau-Mexique et avait vécu jusqu'à 1952. Depuis lors, une série d'autres extraterrestres avait été prétendument envoyée comme "des ambassadeurs". Doty a aussi parlé d'un traité entre le gouvernement américain et les aliens. C'était Doty qui a montré le “document classifié à Linda Moulton Howe” en 1983. Comme Shandera, Howe a été contacté par Doty et Jerry Miller, un ancien chercheur sur le Projet Livre Bleu, en 1982, après qu'elle avait diffusé un documentaire à la TV sur les “mutilations de betails” discuté en faveur d'un lien avec les UFOs. Doty a promis le tournage d'un film à Howe sur des aliens qui, inutile de le dire, a manqué de se matérialiser.

Pourquoi Doty s'est-il rapproché des producteurs de documentaires ? Pourquoi non à ses principaux universitaires ? Ou politiciens ? Voulant être célèbres, les fabricants de documentaires sont sortis pour recevoir des angles sensationnels, dans lesquels si en effet l'histoire est factuelle, c'est souvent d'une importance secondaire. Les papiers du MJ-12 étaient, évidemment, le “bon truc” pour se balancer devant les nez de producteurs de télévision. Et Doty l'a fait précisément. Il semble, cependant, que personne n'a pris l'appât et au lieu de cela trois ans plus tard, les eaux britanniques ont été évaluées, où la recherche d'une personne qui rendrait publique les documents a été réussie.

Au cours des années 1980, Doty s'était concentré sur les fabricants de documentaires de télévision, dans ses efforts d'étendre la connaissance des documents MJ-12. Au cours des années 1990, les UFOs sont devenus le courant dominant, en grande partie avec l'aide de Hollywood et “Des X-Files”. Les “Cieux Sombres” étaient un peu populaires, mais pas une série d'une grande longévité sur le MJ-12, en montrant le succès de MJ-12 dans le contexte de Hollywood et la télévision. Mais ce qui est peut-être moins connu est que Doty a démissionné de l'Aviation … pour devenir un conseiller pour “Les X Files” et Spielberg avec "Taken", probablement les promotions fictives les plus notoires sur MJ-12 et une conspiration gouvernementale qui avaient l'intention de garder la “vérité alien” cachée. Hollywood a aidé à cimenter l'idée de tentatives gouvernementales  faites pour étouffer l'affaire ovni et l'existence du MJ-12, alors que dans la communauté ovni, les documents MJ-12 sont restés extrêmement controversés. Remarquablement, les livres qui ont promu l'idée de tentatives faites pour étouffer l'affaire ovni étaient capables de gagner des contrats massifs, alors que les voix discordantes ou plus d'analyses techniques telles que la révision de Friedman des papiers MJ-12, ont reçu une beaucoup plus petite distribution. S'il y avait des tentatives massive faites pour étouffer l'affaire ovni dans l'endroit, pourquoi, en fait, “le gouvernement” permettait à tant de livres argumentant en faveur de ces tentatives faites pour étouffer l'affaire d'être publiés ? Pourquoi étaient ils non démystifiés, avec pourtant beaucoup d'erreurs contenues, des exagérations et souvent plein de vide.

En 2005, Robert Collins et Richard Doty ont écrit “Exempt from Disclosure”, avec la matière supplémentaire fournie par Timothy Cooper. Dans le livre, Doty prétend faire partie du groupe dans le gouvernement américain qui a voulu que l'existence d'aliens et d'aliens en captivité du gouvernement américain soit devenue connue. Malheureusement, le livre – bien qu'une collection d'écritures soit peut-être un meilleur mot – se lit plus comme de la désinformation. La colonne vertébrale du livre est évidemment MJ-12. Doty a tissé l'ensemble d'une ficelle de rapports d'ovni différents dans une théorie qui a "un sens", mais seulement  pour un croyant aux ovni. Il implique des accidents tels que Socorro, Roswell, etc., et on a montré individuellement que chacun de ces cas est exagéré, erroné ou faux. Quant aux évidences qu'ils présentent pour leurs revendications ? “Contactez moi ou mon co-auteur”. Effectivement. 

Enfin, parmi les points culminants les plus tristes du livre est l'inclusion de Carl Sagan comme un membre du MJ-12 (sans doute pour faire des commentaires désobligeants des documents).
Il y a ce bijou : “ La Bible hébraïque a été confirmée grâce à la longue recherche de la clé de la compréhension des visions d'ovni extraterrestres et ces renseignements ont été partagés avec le Vatican dès 1949. ” Ou qu'il a été donné à JFK des instructions sur MJ-12 aussi, mais qu'il a voulu la divulgation. Le DCI Allen Dulles et l'officier du Contre-Espionnage James Angleton de CIA n'étaient pas disposés à coopérer, puisque prétendument, Kennedy allait partager des données sur les ovni avec les Russes. Bref, le livre est – obstinément ou “tout à fait par hasard – une suite de lignes de désinformation bien expérimentée : exposez un fait, spéculez ensuite, ajoutez ensuite un mensonge. Et c'est l'un ou l'autre le style d'écriture de Doty et de Collins, mais cet ordre est répété à l'infini sinon jusqu'à la nausée partout dans le livre. Sur l'exemple est la déclaration que l'accumulation des armes atomiques servait à se préparer contre une attaque alien, qui est la “conclusion” d'un ordre précédent. Alors ils ajoutent : “ Évidemment, cette décision a coïncidé avec l'accumulation Soviétique " des armes atomiques, pour faire croire comme cela que l'accumulation américaine des armes atomiques en même temps que l'escalade soviétique était en fait accidentelle, plutôt que la vraie cause.

Parmi les "preuves" présentées se trouvent Doty déclarant que son oncle Ed Doty était l'investigateur d'ovni également pour les militaires aussi et que lui et Richard ont parlé d'UFOs et de leur connaissance sur les visites des aliens et plus. Vous pourriez croire qu'Ed Doty confirmerait que c'est vrai, mais quand c'est demandé, comme mis par écrit dans le livre, Ed Doty nie en fait, de la plus sympathique des façons, c'est pourquoi même son oncle n'admet pas ce que son neveu dit !

Le livre inclut aussi des déclarations classiques disant que les aliens étaient spécifiquement comme de la crème glacée à la fraise, mais spécifiquement qu'ils ont communiqué avec les aliens dans la langue des signes – comme si la langue des signes était une langue universellement comprise, plutôt qu'un mécanisme fabriqué purement humain et assez récent aidant à la communication entre humains. On s'attendrait à ce qu'aucun alien ne "sache" ou "comprenne" la langue des signes après leur arrivée sur la Terre.

Il a cité les documents du MJ-12 comme l'un des documents "divulgués" les plus connus et les plus importants, des documents qui sont largement crus par beaucoup, en grande partie par Hollywood – et Doty – les efforts, comme vrais et l'évidence de tentatives réussies faites pour étouffer l'affaire sur cinquante années de long du gouvernement américain sur la vie extraterrestre sur cette planète. En vérité, c'est une campagne de désinformation, en grande partie réalisée par un homme…, mais sans doute non le seul… avec quelqu'un tirant les ficelles plus loin en haut de la hiérarchie. La question centrale qui devrait déranger vraiment la communauté ovni, sinon la population américaine dans l'ense

Lire la suite

Dette, crise, chômage : qui crée l'argent ?

Dette, crise, chômage : qui crée l'argent ?

Dettelogo

 

" La monnaie fait partie de notre quotidien. Elle est au cœur de nos économies : elle permet les échanges des biens et des services. Pourtant, personne ne sait vraiment qui la fabrique, ni comment elle fonctionne. En partant de ce que tout le monde connait, ce document explique les fondements des systèmes monétaire et bancaire, et en décrypte certaines conséquences. Car c'est bien l'incompréhension du système monétaire par la majorité des citoyens, des journalistes, des politiciens et de nos élites au sens large, qui permet à la finance et aux banques de régner sans entraves.

Ce document citoyen n'a aucune couleur politique. Par des exemples simples, didactiques, il décrit les mécanismes bancaires peu connus, énonce des faits et matérialise des liens avec les principaux enjeux de notre temps. Il débouche sur une critique des systèmes financier, politique et médiatique, et se termine par des objectifs et alternatives fondamentaux pour le monde de demain.

Avec la supervision de deux spécialistes du domaine que sont Gérard Foucher et André Jacques Holbecq, tous deux auteurs de nombreux ouvrages sur le système monétaire, ainsi que des analyses techniques précises comme celle de Jean Bayard, Gabriel RABHI a mit à profit ses compétences en imagerie. La sélection des informations et des principes à exposer, leur simplification sans induire d'erreurs, ainsi qu'une orientation critique de la création monétaire a nécessité six mois de travail. "

par Gabriel RABHI

A diffuser largement sous toute forme utile. A faire publier par les blogs et les sites de réinformation. D'autres vidéos, extraits, informations, bibliographie et liens : http://www.inter-agir.fr

Notions abordées :

La monnaie centrale / la monnaie scripturale / la banque centrale / les banques commerciales privées / le mythe du troc / le crédit à l'époque Sumérienne / l'invention de la monnaie / la monnaie papier et les orfèvres / la couverture partielle des dépôts / la monnaie fiduciaire / lien états - banques / le cours légale / conversion entre monnaie scripturale et centrale / définition d'un dépôt bancaire / transfert intra-bancaire / transfert interbancaire / le règlement bancaires / la compensation / les chambres de compensation / la disparition potentiel des dépôts / le trésor public / le risque systémique / les actifs / les créances / actifs financier, actifs matériels / bilan financier / bilan d'une banque / dépôts au passif / créances à l'actif / la monétisation / le crédit bancaire / la création monétaire ex-nihilo / destruction monétaire / le risque de contrepartie / la circulation de la monnaie / la masse monétaire / la croissance / une système de Ponzi / évolution exponentielle de la masse monétaire / les agrégats monétaires / variation des agrégats monétaires / le refinancement / prise en pension de titres par la banque centrale / le marché interbancaire / l'effet domino / crise de liquidité / crise de 2008 / les saisies bancaires / le sauvetage bancaire / l'assouplissement quantitatif / notions des endettements / l'usure / la concentration des richesses / rôle de la banque centrale / évasion fiscale / l'état et les marchés financiers / les intérêts de la dette / la planche à billet / inflation et déflation / l'hyperinflation / lien entre forces armées et monnaie / la réserve fédérale américaine / la banque des règlements internationaux / démocratie / aristocratie / oligarchie / le gouvernement représentatif / finance et médias / l'union européenne / le lobbying / la destruction de la planète / la décroissance / l'esclavage par la dette / la création de monnaie centrale / la monnaie du futur / intérêt général et intérêt particulier / la dictature parfaite / le conditionnement des peuples / le prêt à penser / les solutions et alternatives.

Un point de vue très réaliste et que j'approuve entièrement. Une autre notion que je développe grâce à mes recherches sur les anciennes civilisations et même celles des "chasseurs-cueilleurs" : contrairement à nos concepts actuels (très limités par notre jeune civilisation), il n'existe pas que deux solutions, l'argent (ou la monnaie d'échange) et le troc... il y a au moins une troisième solution, pratiquée pendant des dizaines, voir des centaines de milliers d'années, le communautarisme naturel disant qu'on ne se donne pas à soi-même, qu'on ne s'échange pas à soi-même, quand on considère qu'on fait vraiment partout d'un tout et d'une réelle communauté... juste une question de mentalité et d'organisation, en fait. Mentalité et organisation détruites et oubliées à cause... de l'égo et du mal, bien sûr... je vais en parler dans mes articles sur le MPSA (qui cherche du soutien et à s'unir à d'autres forces sencées...).

Yves Herbo Relai, MPSA, 13-11-2014

Les USA avouent utiliser une technologie alien ?

Les USA avouent utiliser une technologie alien ?

Cigarufo formation over texas mini

Avec la diffusion récente de documents et photos montrant un tout nouvel appareil secret américain en forme de cigare, le Sky Dreadnought... et en constatant que ces cigares sont visibles et filmés, photographiés depuis au minimum les années 1960 (voir les vidéos en bas), on est en droit de se demander si les américains ne se moquent pas du monde en tentant de nous faire croire qu'ils ont eux-mêmes inventé l'anti-gravitation et ces appareils en moins de 20 ans... Ils ont fini par en montrer un en Ukraine... mais est-ce bien des vaisseaux américains ou une autre désinformation pour tenter de manipuler les esprits et cacher les extra-terrestres qui sont parmis nous en permanence depuis... toujours... (et peut-être même avant nous selon certains...). Quoi qu'il en soit, rétroingéniérie ou non, les faits semblent se confirmer de plus en plus et cette sortie sur l'Ukraine remarquée par l'ensemble du monde, la multiplication des observations actuelles d'ovnis ressemblent fort à un aveu... pour faire croire que les ovnis sont tous d'origine humaine... mais ne vous laissez pas tromper... les ovnis ne datent pas d'hier, ni même d'avant-hier... :

Ukraine ufo really us military sky dreadnought 168436Cigar-ufo formation over texasCigar-ufo formation over texas

SkydreadnoughtLire l'article au sujet du Sky Dreadnought ici : http://terriensjevousaime.com/index.php/technologies/vehicule/35-sky-dreadnought

OVNI en forme de cigare en Ukraine ? 04/2014

C'est tout à fait par hasard que j'ai remarqué dans le ciel ce qui pourrait être un objet cylindrique. Aucune idée de quoi il s'agit, d'une déformation à cause de la compression de la vidéo, sa faible résolution ou quelque chose de réel ? La vidéo est telle quelle, je n'ai rien fait pour améliorer sa netteté, juste plus courte, l'original sur youtube dure 8 min.

Enorme OVNI cigare au dessus de l'Ukraine 2014

l’OVNI a été filmé au-dessus de la ville de Korosten, dans la région de Jytomyr, le 6 mars 2014

LOOK! Huge Cigar UFO Filmed Flying Over Ukraine!

Well, They are finally doing it ! The MSM Is reporting this : http://msnvideo.msn.com/?channelindex...

ovni en forme de cigare - Hagen 1980

Ufo-OVNI-cigar shape-en Forme de Cigare-Dijon-France

6 avril 2009 J'était en train de filmer un "avion de tourisme classique" au dessus de chez moi quand, en zoomant, je me suis aperçu qu'un objet en forme de cigare passait en arrière plan... voici la video. Je n'ai aucune réponse, que des questions sans réponse. Tout au début, la video est en vitesse réelle.. l'objet passe très vite de droite à gauche OVNI-UFO et cigare volant

Objet volant non identifié en forme de cigare traversant mon champ de vision alors que je filme un jet volant à grande vitesse et a haute altitude. Observation faite le 20 Octobre 2011 près de LILLE dans le Nord de la France. 1963 OVNI cigare BAVAY FRANCE (TEMOIGNAGE) :

Ovni Gigantesque en forme de cigare

OVNIS EN FORME DE CIGARE

CIGARE VOLANT ET OVNI COLORADO

Ce court clip a été tourné à Salida dans le Colorado. On y voit un objet oblong dont les mouvements ne font pas penser à un dirigeable, et un autre objet beaucoup plus rapide qui l'accompagne. Soit il y a vraiment deux OVNIs assez spectaculaires, soit ce sont de petits objets manoeuvrés depuis le pont.

Lieu: Salida, Colorado, USA

Texte et vidéo du site les ovnis vus de près : http://ufologie.net
http://ufo_logique.site.voila.fr/

Retrouvez plus de 230 documentaires ufologiques francophones et anglophones sur UFOmotion !
230 ufo documentaries on UFOmotion
site miroir 1 : http://ufo.the-foundation.fr/UFOmotion/
site miroir 2 : http://thman.free.fr/UFOmotion/

Ovni Etats-Unis en forme de cigare Floride 1997

Encore de nouvelles image de SAT SOHO, on peut discerner un "vaisseau en forme de cigare", à vous de voir :

Ovni Cigare aperçu en pleine émission de Max Keiser !

lieu et date Londres 13 juin 2013 - J'ai été vérifié la vidéo originale et l'ovni apparait bien en direct à 5m59 !
https://www.youtube.com/watch?v=hekoGFSTlEg&feature=youtube_gdata_player

Ovni en forme de cyclindre sur Toronto Mai 2010

Ovni en forme de cylindre se cachant dans les nuages.

Volcan Popocatepetl Mexique, 21 février 2013 HD

pour plus d'info http://areazone51ufos.blogspot.be/2013/02/cigare-ovnivolcan-popocatepetl-au.html Ovni cigare

CIGARE VOLANT ENVIRONNE D'OVNIS - Portugal

Un membre du Réseau International des Orbes situé au Portugal, Sidonie, à pris une photographie comportant une anomalie inattendue : un cigare volant environné de phénomènes lumineux. Cette photo est exceptionnelle par sa netteté et vient rejoindre les photos montrant ce genre d'OVNIs : les cigares volants. La similitude de ces phénomènes avec la vague d'Airships inexpliqués des années 1897 est possible. Ce phénomène donne une impression imposante dans le ciel du Portugal. Le dossier complet sur le forum du Réseau des Orbes :
http://orbsresearchnetwork.forumserv.com/index.php
Merci au témoin pour ce cliché qui montre une réalité inconnue dans l'environnement aérospatial de notre planète.

OVNI Cigare Westborough 25/06/2012

OVNI "cigare" passe à très grande vitesse

filmé en infra rouge ,l'objet passe en plein milieu du champ de la lunette posté en fixe sur un trépied .l'ovni passe en moins d'une demi seconde ,en général un satellite met environ une douzaine de seconde pour traverser le champ de cette lunette.(Yukon Digital Ranger 5x42) Ovni Vaisseau de forme allongé

Etats-Unis] Observation d'un OVNI en forme de cigare

OVNI cigare 1966

UFO-OVNI - En mission pour prendre des photographies de l'île de Catalina le 4 Avril 1966, pour l'US Navy, Leland Hanson des garde-côtes américains (Coast Guards) était à bord d'un hélicoptère quand il a filmé cet objet, qui a tout d'abord plané, puis filé à travers toute la longueur de l'île. Selon des experts photographiques indépendants, la vitesse calculée du disque était entre 130 et 170 mph, et il n'avait aucune aile ou queue apparente qui le dénonceraient comme étant un avion. Cependant, des chercheurs informaticiens du Jet Propulsion Laboratory de la NASA ont augmenté le contraste de l'image et ont constaté qu'il pouvait y avoir eu un gouvernail de direction à l'arrière. L'extrait est en vitesse réelle, puis en ralenti.

UFO OVNI Cigar Rhode Island, 1967

Ovnis-Angleterre OVNI en forme de cigare Staffordshire - 2004

Une compilation de plusieurs vidéos montrant des "cigares" volants... :

Yves Herbo, Sciences, F, Histoires, 12-09-2014

OVNIs : Revue du livre Unidentified: The UFO Phenomenon de Robert Salas

OVNIs : Revue du livre Unidentified: The UFO Phenomenon de Robert Salas

Unidentified the ufo phenomenon

" Ne laissez pas la taille modeste du nouveau livre de Robert Salas, "Non identifié: Le phénomène OVNI" - Unidentified: The UFO Phenomenon, ou son titre simple, presque générique, vous tromper. Il arrive à être l'un des meilleurs livres sur les OVNIS que j'ai lu depuis des années. Ses 222 pages nous emmènent dans un voyage personnel à travers une Histoire d'après-guerre qui n'est pas enseignée dans nos écoles, et d'une manière qui est tout à fait la sienne. Là encore, au mieux de ma connaissance, nous n'avons jamais eu un auteur sur les OVNI tout à fait comme celui-ci, et le caractère unique de son livre apparaît directement à partir d'un fond riche en expériences pertinentes, et aussi avec un profond respect pour les leçons de l'Histoire.

Unidentified the ufo phenomenon

Robert Salas est un mathématicien et un diplômé de l'Académie de l'armée de l'air américaine. Le Lieutenant Salas était volontaire pour une affectation en tant qu'officier de Lancement des Missiles à Malmstrom Air Force Base, près de Great Falls, au Montana. Tandis qu'il était posté là, il est devenu un témoin de première main sur des interférences d'OVNI avec les missiles nucléaires, et dans des termes sans équivoque. Cette série d'événements (Février 1967) constitue aujourd'hui l'un des meilleurs et mieux documentés incidents nuclaires-OVNI dans l'Histoire. Salas a quitté l'Armée de l'Air avec le grade de capitaine. En tant qu'ingénieur, il a travaillé brièvement pour Martin-Marieta Aéronautique et Rockwell International. Il est un vétéran de vingt-deux années de la Federal Aviation Administration (FAA), titulaire d'une maîtrise en génie aérospatial de l'Air Force Institute of Technology, et d'une deuxième Maîtrise, dans l'éducation, de l'Université de Washington. Son premier livre très apprécié, Faded Giant (co-écrit avec James Klotz), est le livre idéal pour une première perspective personnelle sur l'incident OVNI-nucléaire de 1967 à Malmstrom AFB et dispose d'une annexe de plus de quatre-vingt dix pages de documents déclassifiés, lettres, télégrammes, notes de service, schémas, dessins et photos.

Fadedgiant

Le but de l'auteur dans l'écriture de non identifié est mis en avant clairement et simplement dans l'introduction : " Mes objectifs pour ce livre sont de revoir le secret, la distorsion de la vérité par les gouvernements, au sujet de la vie extraterrestre qui nous visite sur notre planète. C'est surtout sur ​​nous, nos perceptions et nos peurs et la façon dont nous apprenons à accueillir cette connaissance. Il s'agit également d'être fidèles à nos idéaux que nous nous efforçons de définir par ce que cela signifie d'être humain ". Et pour le reviewer de ce livre, au moins, l'auteur parvient à son but. En trois petites pages d'introduction, nous sommes emmenés par peut-être la meilleure expérience, une capsule temporelle de l'Histoire de la bureaucratie sur les OVNI, les projets et les intervenants qui ont géré en 1952, à Washington, DC, une vague d'OVNI. Ceci, l'auteur l'établit, a abouti à la décision qui a suivi d'établir un programme de désinformation de grande envergure à l'égard de la réalité des OVNIS. Avec cela, nous commençons un décompte qui a duré de nombreuses années dans sa fabrication. Et vous vous embarquez sur ce programme sans l'aide d'une feuille de route; il n'y a pas la table des matières pour vous dire où vous allez. Dans la plupart des livres, cela semble être une faute embarrassante. Ici, cela semble plus un rappel que nous ne savons pas où ce sujet pourrait nous amener dans l'avenir.

Le Premier chapitre, "A Nation of Secrets", s'ouvre en 1960 avec le cadet de première année de l'Air Force Academy Robert Salas, lors d'un débriefing au cours d'une séance d'information classifiée réservée aux " conseillers militaires " disant que les américains étaient maintenant sur ​​le terrain au Vietnam, mais seulement à titre de conseillers non impliqués dans les combats. Les bases saillantes sur ​​le conflit et la politique qui l'entourent sont brièvement passés en revue et c'est ici que nous apprenons que l'auteur s'est porté volontaire pour le service au Vietnam en 1965, qu'il a également été proposé pour une mission en tant qu'agent de lancement d'un "Minuteman Missile". Il a fini par accepter cette dernière, une décision qui a littéralement bouleversé sa vie, quelle que soit la décision qu'il aurait prise. Nous passons ensuite sur la nature du secret gouvernemental, un fil qui se tisse étroitement autour d'une grande partie du contenu du livre. L'Histoire d'après-guerre sert de pont ici avec tout un débat nécessaire consacré à l'incident de Roswell de 1947 et l'un de mes livres préférés sur le sujet de tous les temps, le témoin de Roswell par Tom Carey et Don Schmitt. Certaines des mesures les plus extrêmes pour garder les gens tranquilles dans les premiers jours de la dissimulation sur les ovnis, sont abordées ici, avec quelques-unes pour l'angoisse nucléaire qui s'était installée sur le peuple américain. L'auteur termine "A Nation of Secrets" au sujet de quelque chose qui lui est arrivé dans l'Armée de l'Air, qui a une incidence directe sur le processus secret du maintien.

"Faded Giant - Revisited" localise à nouveau l'auteur dans l'histoire des événements qu'il raconte, ici en tant que commandant de l'équipage de missile nouvellement nommé. Il établit un parallèle mémorable avec cette l'annonce d'octobre 1966 disant que l'Armée de l'Air avait choisi le Dr Edward U. Condon et l'Université du Colorado pour leur projet de recherche sur les ovnis. Le lancement de l'étude sur les OVNIS de l'Université du Colorado a marqué le début du démantèlement du Projet Blue Book public de l'US Air Force et la cessation de son implication officielle dans les études d'OVNI. Faded Giant est référencé ici, comme étant une connexion indirecte (et inconsciente) de Salas au Comité Condon sous la forme d'un officier surveillant de missile et sur ce qu'il avait appris pendant "une séance d'information spéciale OVNI" à laquelle il avait assisté. On nous a également rappelé que tout ce qui allait vers l'Université de la commission Condon du Colorado aidait la United States Air Force à l'élaboration de sa dissimulation stratégique des ovnis.

Le titre du chapitre trois est "Extreme secret" et examine les différents types de visages du gouvernement secret et comment des informations classifiées deviennent prioritaires et gérées par une myriade d'organismes officiels et des bureaux. Des activités qui entrent dans la catégorie importante de la «science secrète» sont ensuite introduites, comme la doctrine du «Secret d'État» et son impact empêche toutes nos chances d'aller au fond des choses : « Le privilège du secret d'Etat est une évidente création judiciaire de privilège qui permet au gouvernement fédéral de résister à la divulgation ordonnée par un tribunal en cas de litige, si il y a un risque raisonnable qu'une telle divulgation pourrait nuire à la sécurité nationale des États-Unis.

« Etant un mathématicien, Salas nous présente l'idée de la Divulgation OVNI comme un jeu à somme nulle, et sur ​​les frustrations continues du Mouvement de la divulgation, avec cette observation : " Le public ne peut réclamer une action parce qu'il ne sait tout simplement pas quoi ou qui croire, et il prend le chemin de moindre résistance : l'indifférence. Tant que le phénomène OVNI est défini par de la confusion et des conjectures, il n'y aura rien de spécifique sur une demande à notre gouvernement. "

Un certain niveau de bases maintenant posé, l'auteur réhausse son discours dans le chapitre quatre, "The UFO Cabal," et au cas où vous auriez des questions sur son titre comme étant allégorique ou réel, la première phrase est : " Oui, je me réfère à un groupe impliqué dans un complot international du secret dans le contrôle de faits connus sur le phénomène OVNI." Mais contrairement à beaucoup d'arguments orientés complot que j'ai entendu ou lu au fil des ans, cette évaluation semble motivée, logique, probablement exacte, et assez froide. Ce qui suit dans une autre tangente pertinente retrace les débuts logiques d'un tel groupe en revenant à l'été 1947. Les références citées ici par l'auteur sont respectées et chacune prouvée pendant qu'il continue à construire son cas. En quelques pages brèves et remarquables, des renseignements clés d'une autre époque sont encapsulés dans l'histoire des OVNIS d'après-guerre. Nous arrivons dans le milieu des années soixante après, à l'époque de l'incident nucléaire avec OVNI où l'auteur a été impliqué. Le chapitre se termine par une série d'observations judicieuses qui servent convenablement à rappeler aux lecteurs la formation militaire de l'auteur et sa capacité à penser stratégie. Comment une telle Cabale a été organisée ? Quels seraient ses principaux éléments de commandement et de contrôle ? Nous examinons aussi les questions liées telles que les installations et le matériel, la récupération et la collecte, l'analyse, l'évaluation, les opérations de sécurité, de l'interprétation, de l'industrie de liaison, la liaison aux autres intelligences.

Dans "The UFO Phenomena" certaines des connaissances acquises par l'auteur au cours de presque vingt longues années d'étude, le sujet mercurial plus évasif est mis en avant dans une série d'arguments et de pensées. Salas, comme tant d'entre nous, est convaincu qu'un certain nombre de gouvernements ont des preuves matérielles de visites extraterrestres et qu'au fil des décennies, de nombreux scientifiques se sont penchés sur ces objets et données connexes de visites extraterrestres. Alors une «nouvelle» science existe juste en dessous de la surface de celle acceptée, la science officielle, et qu'une partie de la technologie de pointe acquise lors de l'examen et l'étude des artefacts ET a déjà été incorporée dans notre propre technologie. Le chapitre se termine par quelques réflexions sur l'activité elle-même des entités extra-terrestres, le phénomène de l'enlèvement, la nature de la preuve et du phénomène OVNI, et quelques exemples remarquables de personnes qui ont travaillé à valider des études d'OVNI comme un domaine légitime de la recherche scientifique.

Le chapitre six est mis à part pour "les histoires des autres" et se penche sur chaque rencontre OVNI militaire après l'autre, y compris le cas Malmstrom AFB et l'incident de Bentwaters AFB de 1980, un cas que l'auteur connaît très bien comme moi. Immédiatement après dans le chapitre sept, l'auteur accomplit quelque chose de remarquable, il donne au lecteur vingt-cinq pages de présentation de notre histoire nucléaire, peut-être la rédaction la meilleure informative et concise rédigée, en commençant par une appréciation de l'affection étrange de la culture militaire pour cette horrible armes. Je ne pense pas que Salas manque un domaine d'intérêt pertinent dans ce chapitre-dans-un-chapitre, en commençant par le début de l'ère nucléaire, puis la notion de dissuasion nucléaire, la crise nucléaire évitée, vers le zéro armes nucléaires, les émissions accidentelles, le ying et le yang de la dissuasion nucléaire, comment pourrions-nous rendre compte de notre gestion de la planète Terre, comment sommes-nous arrivés à ce niveau, les OVNIS et les armes nucléaires, et le lien entre les ovnis et des armes nucléaires.

La dernière section est intitulée " The World Set Free ", et s'ouvre sur une citation de l'écrivain visionnaire de SF, romancier, historien et penseur social, HG Wells. En considèrant la guerre nucléaire et son livre, The World Set Free, écrit en 1914, Salas déclare, "  Wells a été en mesure de saisir les questions très réelles auxquelles nous sommes confrontés aujourd'hui. Si nous ne pouvons pas résoudre ce problème, serons-nous confrontés à la réponse dévastatrice que pour aller de l'avant ensemble, l'humanité doit subir les horreurs de la guerre nucléaire ? Ou si, comme l'a dit Oppenheimer, « Ce n'est pas pour nous faire croire que nous ne pouvons pas atteindre l'objectif (l'abolition des armes nucléaires)". Sur la base de ses années d'étude, l'auteur est convaincu que les visiteurs extraterrestres " tentent de faire la lumière sur nos armes nucléaires ", et sur ​​la base de mes années d'études, je ne pouvais pas être plus d'accord. « Leur intérêt intense et continu dans ce que nous faisons à l'égard des bombes nucléaires suggère la profondeur à laquelle ils comprennent notre problème." Grâce à leurs expériences passées peut-être, mais quand tout est dit et fait, Robert Salas voit "... la présence extraterrestre comme une impulsion positive qui, si elle est reconnue comme une influence positive par le public, peut nous aider non seulement à survivre, mais nous permettre de leur montrer que nous avons la volonté, l'intelligence et les qualités de caractère de continuer sur un chemin d'évolution pacifique. " des mots controversés par certains comme je m'y attends, mais dignes de respect et de considération du lecteur. Je les pèse soigneusement moi-même.

" ET et moi "est un solide chapitre de long recueil consacré au phénomène des enlèvements dans ses aspects divers et l'auteur couvre bien le territoire. Mais quand je suis arrivé aux dernières pages du chapitre, j'étais calmement choqué d'apprendre que ce rationnel éminent du «monde réel», fait d' "écrous et boulons" individuels que j'avais appris à connaître, à un certain degré au moins, dans les pages de son livre, en savait plus sur les phénomènes d'abductions par OVNI qu'il avait pu en apprendre en lisant sur ce sujet. C'est arrivé à Robert, quand il vivait à Manhattan Beach, en Californie en 1985. Sa description de son expérience est quelque chose que je pense que vous devriez lire pour vous-même, et dans son livre, mais je peux vous dire que ses paroles, par toute sorte de différences variables, sont toutes sauf identiques à des centaines et des centaines de témoignages que j'ai lu ou entendu de première main de personnes partout dans le monde. La question qui subsiste pour Salas est, « dans quel but moi, et tant d'autres, ont été pris ? ".

"The Last Country" est aussi le dernier chapitre et se propose de fusionner le grand champ de pensée exprimée tout au long de Non identifié, et ses pensées de conclusions resteront avec moi pendant un certain temps à venir. Je pense qu'elles seront aussi bien pour vous, une fois que vous aurez lu ce livre unique et important. "

Robert salas

Revue de livre par Peter Robbins - The UFO Chronicles - September 2014 - Traduction VF Yves Herbo

Autre lien concerné : http://www.jp-petit.org/OVNIS/temoignages_officiers/temoignages_officiers.htm

Pour la première fois en France, Robert Salas détaille les évenements qui se sont produits en mars 1967 sur la base aérienne de Malmstron dans le Montana. L'équivalent du Plateau d'Albion aux USA. Son devoir y était d'assurer la sécurité et l'état opérationnel permanent de 10 missiles balistiques intercontinentaux (ICBM). Des évenements de la plus haute importance pour la défense nationale. Des évenements très significatifs pour l'humanité. Traduction par Jean Luc Rivera et Fabrice Bonvin http://www.extraterrestres.org/ - Prise de son binaurale par Robert Fleischer de Exopolitik Deutschland. www.exopolitik.org - Un mini site web de robert salas avec des déclarations sur l'honneur (à valeur légale) : http://www.spiralgalaxy.org/ témoignages de Arneson & Jamison : http://www.youtube.com/watch?v=-sV4g2HVfaA - "I was not even aware that there was a UFO problem per se."

Autres documents d'intérêt : http://www.ufohastings.com/documents - Si vous même avez un témoignage direct ou indirect d'évenements comparables s'étant produits au Plateau d'Albion, vous pouvez envoyer un mail à albion@ufowaves.org --- votre témoignage sera analysé et comparé avec sérieux et votre anonymat respecté.- Repas Ufologique Parisien du 22 juin 2012

Yves Herbo Traductions, Sciences, F, Histoires, 08-09-2014

Mondes parallèles cachés

Mondes parallèles cachés

Patrick delsaut ces mondes paralleles que l on nous cache

A ajouter a la recherche http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/la-parallele-mysterieuse.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/sciences/existe-t-il-un-univers-parallele-avec-morgan-freeman.html

et même aux articles sur le fameux Triangle des Bermudes.

Extraits du livre Ces Mondes Parallèles que l'on nous cache de Patrick Delsaut
(ISBN: 978-2-923545-18-9) - Un livre vert de Groupe Axone

Enigmatiques mondes sous-marins

Etranges rencontres sous les eaux

" Dans les eaux du Golfe Persique, en mai 1880, au cours d'une nuit extrêmement noire, le Patna, un steamer de la fameuse Compagnie des Indes britanniques, fit une incroyable rencontre...

Le capitaine Avern, le 3e officier M. Manning et J.W. Robertson virent, en effet, cette nuit-là, apparaître brusquement sur la mer sombre, de part et d'autre du navire, deux énormes "roues" lumineuses...!

Ces monstrueuses "roues" de lumière venues d'on ne sait où, tournaient sur elles-mêmes, d'après les calculs, à environ 160 km/h (!). Leurs immenses rayons (environ 200 à 300 m de long!) paraissaient frôler le navire... Les témoins purent compter les rayons de ces gigantesques "roues" lumineuses qui se distinguaient nettement les uns des autres: 16 rayons à chaque roue !

La lueur de ces énormes "roues" de 500 à 600 m de diamètre (!) paraissait glisser à plat sur la surface de la mer, sans aucune lumière visible dans l'air, un peu comme lorsque l'on fait tourner une lanterne horizontalement au-dessus de l'eau et que sa lumière se reflète en cercles concentriques sur cette eau. Ces deux "roues" lumineuses accompagnèrent le navire pendant 5 minutes puis disparurent comme elles étaient venues...

Ces "roues" n'étaient certainement pas faites de lumière pure... il s'agissait probablement d'objets matériels issus d'une très haute technologie qui se déplaçaient sous les eaux, et dans le cas présent, sous leur surface. Oui, mais en cette fin de XIXe siècle (nous sommes en 1880, ne l'oublions pas) la Science était incapable de concevoir et encore moins de fabriquer de telles machines! D'ailleurs, au XXe siècle, malgré tous les progrès accomplis, la Science en était toujours incapable! Aujourd'hui, en ce début de XXIe siècle, les scientifiques en sont encore incapables !

Alors ! De quoi s'agissait-il ? Mystère...

Un mois plus tard, en Juin 1880, dans cette même région du Golfe Persique, au large de la côte de Malabar, le même phénomène se reproduisit...
En fin de soirée, par mer calme et ciel dégagé, le commandant Harris, du vapeur Shahjehan, eut tout à coup le souffle coupé... Il donna l'ordre de stopper les machines et d'arrêter le navire. Il venait en effet d'apercevoir sur les eaux une chose absolument fantastique !

Une matière inconnue flottait sur l'eau, paraissant éclairée par de gigantesques rayons lumineux sans projeter de lumière !
Comme le commandant Harris le déclara lui-même: « Ondes sur ondes se succédaient en l'un des spectacles les plus grandioses et les plus solennels qui se puisse imaginer...! ».

Des dizaines d'apparitions de ce type purent être observées dans le Golfe Persique au cours du XXe siècle. Rien que durant les années 60, une cinquantaine d'observations de "roues" lumineuses furent enregistrées dans cette région !
Ce phénomène mystérieux n'est cependant pas cantonné à ce lieu; bien d'autres régions du monde sont également touchées par ces apparitions remarquables.
 En 1907, dans le détroit de Malacca, à bord du vapeur Delta, M.S.C. Patterson observa sous la surface de l'eau, durant environ trente minutes, "des rayons qui semblaient pivoter sur un centre, comme les rayons d'une roue" ! Ces rayons paraissaient mesurer environ 300 m de long...!

La même année (semble-t-il) on aperçut dans le Sud de la Mer de Chine, sur la surface de l'eau, des sortes d'éclairs lumineux en rotation...
Un témoin déclara: « On eût dit une roue horizontale tournant rapidement au-dessus de l'eau et produisant sur l'équipage un profond sentiment de malaise. ».

En juin 1909, tandis qu'il se promenait sur le pont du paquebot Bintang de la Compagnie East Danish, le capitaine Gabe aperçut dans le détroit de Malacca une "sphère de lumières mouvantes", selon sa propre expression, située juste sous le niveau de la mer.
Le capitaine déclara par la suite qu'il vit ce qui lui paraissait être de longs bras décrivant des cercles à partir d'un centre commun. Cet "objet" était absolument gigantesque. Selon le capitaine Gabe, « celui-ci était si grand qu'on n'en voyait qu'une partie, l'autre étant dissimulée par l'horizon...! ».
Cette immense "sphère de lumière" s'approcha lentement du navire en s'atténuant, en diminuant son intensité lumineuse, jusqu'à finalement s'évanouir totalement dans les eaux... comme un sous-marin qui plonge sous un bateau dans les eaux profondes.

En mars 1931, dans la Mer d'Oman, plusieurs marins de la fameuse Canonnière du Yang-Tse Kiang furent également les témoins d'un étrange phénomène.
Tandis que ces marins faisaient route vers Colombo à bord du Doudart de Lagrée et qu'ils se trouvaient alors entre Gardaful et les Maldives, ils virent tout à coup surgir des profondeurs d'étranges lumières qui les fascinèrent... La nuit était tombée et ils purent voir distinctement d'immenses rayons lumineux jaunâtres qui tournaient autour d'un axe invisible situé, semble-t-il, à une très grande distance du bateau.

On pourrait allonger ainsi la liste des témoignages. Ces immenses "roues lumineuses" venues des profondeurs ont été vues sur presque toutes les mers et océans par de très nombreux témoins dignes de foi.

De quoi s'agit-il exactement ? L'hypothèse la plus logique d'après toutes les descriptions qui en ont été faites, est celle d'énormes submersibles construits et dirigés par des formes de vie intelligentes...!
Des êtres intelligents Humains ou Humanoïdes vivraient-ils sous les eaux, au sein d'immenses citées englouties, dans un Monde sous-marin parallèle au nôtre ? Rien ne permet de l'affirmer, mais c'est bien possible...

L'énigme du Thresher et du Scorpion

Au milieu du XXe siècle, dans les années 60, deux des plus puissants sous-marins nucléaires américains, l'USS Thresher et l'USS Scorpion, ont disparu dans les profondeurs noires et glaciales de l'Océan Atlantique; tous les deux dans des conditions mystérieuses, bien plus mystérieuses que la Marine américaine a bien voulu le dire...

Si leurs épaves ont bien été retrouvées par la suite, nulle trace des hommes d'équipage n'a pu être repérée. Les 129 hommes du Thresher et les 99 hommes du Scorpion se sont littéralement volatilisés...!

Où sont-ils passés ? Que sont-ils devenus ? Là est l'énigme...

Pour le Dr Tuesday Lobsang Rampa, célèbre lama-médecin (britannique !) aux dons parapsychiques extraordinaires qui nous a quittés en 1981, le mystère est plus grand qu'on ne l'imagine...! Il affirme en effet dans "Pour entretenir la flamme" ("Feeding the Flame") Editions de l'Homme—p.166-167:

"(...). Je connais la vérité au sujet des sous-marins Thresher et Scorpion et je sais ce qui leur est arrivé et pourquoi. Si l'histoire pouvait vous en être contée, elle ferait courir des frissons glacés le long de votre épine dorsale, mais ce n'est pas encore le moment de parler à ce propos. (...). Vous pouvez m'en croire, cependant, le mystère du Thresher et du Scorpion est plus étrange que vous ne pourriez jamais le croire."

Rapports des commission d'enquêtes

Avant d'aller plus loin, voyons ce que nous disent les commissions d'enquête de la Marine américaine et quelles sont leurs conclusions "officielles" sur la disparition des ces deux submersibles.

Dernier-né des sous-marins nucléaires américains, premier d'une nouvelle classe d'engins super silencieux capables de plonger plus profondément que les autres, le Thresher, inauguré et lancé à Portsmouth, était le nec plus ultra des sous-marins de l'époque.
C'était un véritable "Requin-tueur" qui allait donner aux Etats-Unis un énorme avantage militaire face à leurs ennemis soviétiques. On était alors en pleine "Guerre froide" et ce sous-marin était une pièce majeure sur l'échiquier politique mondial sur lequel s'opposaient les USA et l'URSS.
Il était équipé du premier système de contrôle de feu informatisé à bord d'un sous-marin et d'un sonar d'une incroyable portée. Il était doté de missiles inter sous-marins, ce qui était une nouveauté à l'époque.

Le Thresher prit la mer le 9 avril 1963 avec un équipage de 129 hommes. Le matin du 10 avril, à l'aube, le commandant donna l'ordre de plonger. Les ballasts furent remplis et le submersible s'enfonça dans les eaux profondes de l'Atlantique Nord près de Corsair Canyon au large de Boston.
Il s'agissait alors de tester la résistance du bâtiment, et le commandant fit plonger son sous-marin le plus profond possible Le Thresher n'était pas seul, il était en communication radio avec l'USS Skylark, un navire équipé pour le sauvetage en mer, mais pas pour celui d'un sous-marin nucléaire en plongé. Ce bâtiment se trouvait sur la zone de manoeuvre du Thresher et pouvait lui porter secours, mais seulement si celui-ci faisait surface.

Tout se passait bien jusqu'à ce que, tout à coup, le commandant du Thresher envoie au Skylark, à 9 h 13 exactement, le message suivant: « Thresher annonce : " faisons face à difficultés mineures. Angle ascendant positif. Tentons de chasser. Vous tiendrons informés. "
De toute évidence, le sous-marin avait quelques problèmes, des avaries de peu d'importance qui ne le mettaient pas en danger.

Prudent, le commandant jugea préférable de remonter et de rentrer à la base pour réparer. Il avait ordonné de chasser l'eau des ballasts pour alléger le bâtiment et le faire ainsi remonter en surface. Il n'y avait pas de quoi s'affoler, mais 3 minutes plus tard, un nouveau message arriva, brouillé, inintelligible, suivi d'un bourdonnement à basse fréquence puis... le silence...

A la surface on ne voyait absolument rien. L'équipage du Skylark avait beau scruter les flots à l'oeil nu comme aux jumelles, rien n'apparaissait, pas même une tache d'huile...
Les minutes passaient et l'angoisse finit par s'installer. Ce 10 avril 1963, le commandant du Skylark prit alors la décision d'informer le QG de la Marine que le Thresher ne répondait plus.

Le sous marin nucleaire uss thresher

Le sous-marin nucléaire USS Thresher

C'était la première fois au monde qu'un sous-marin nucléaire était porté disparu. Le coup était rude, c'était une véritable tragédie...!
On pensa tout de suite qu'il avait heurté un haut-fond et qu'il avait ainsi coulé, mais rien n'était sûr. Il fallait absolument trouver la cause du drame. Il fallait comprendre ce qui s'était passé. Les spécialistes de la Navy firent un véritable travail de détective qui dura des mois pendant lesquels les recherches en mer continuèrent inlassablement.

La Marine alla jusqu'à couler une voiture automobile pour voir comment elle descendrait dans les eaux profondes de l'Atlantique; cela, dans l'espoir de trouver un indice quelconque permettant de retrouver le Thresher.
Des caméras télécommandées et des sonars ratissèrent sans relâche les fonds sous-marins, et l'unique vaisseau de plongée profonde dont disposait alors la Marine américaine, le bathyscaphe Trieste, explora les profondeurs océaniques jusqu'à épuisement de son équipage.

Enfin, au bout de 6 longs mois, le Trieste découvrit ce qui subsistait du Thresher... Il avait implosé sous la pression hydraulique avec une telle force qu'il ne restait plus de lui que des bouts de ferrailles éparpillés sur le fond de l'océan.

Pendant ce temps, au cours de ces longs mois de recherche, une commission d'enquête de la Marine avait découvert des choses incroyables...
Le dossier de maintenance du bâtiment a révélé que 14 % des joints de la tuyauterie qui transportait de l'eau de mer sous haute pression sur toute sa longueur n'avaient été soumis à aucun test par ultra-sons.

De même, des centaines d'autres joints avaient échappé à toute vérification, alors que sur d'autres sous-marins, des joints de ce type avaient connu des défaillances et causé de graves inondations.
A la profondeur à laquelle se trouvait le Thresher, la rupture d'une grosse canalisation aurait fait entrer des dizaines de tonnes d'eau à la minute (!).

La dernière transmission radio du submersible a apporté des indices déterminants qui ont permis à la commission de reconstituer le scénario probable du drame que voici: la rupture d'une canalisation dans la salle des machines a inondé le compartiment et neutralisé suffisamment de fusibles pour forcer l'arrêt du réacteur nucléaire. Ne fonctionnant plus que sur ses accumulateurs, le submersible n'aurait pas eu assez de puissance pour atteindre la surface.

En dernier recours, l'équipage a dû envoyer de l'air comprimé dans les ballasts pour chasser l'eau et retrouver de la flottabilité, mais le système de ballasts était d'un modèle ancien conçu pour des sous-marins ne descendant pas à une telle profondeur; leur puissance était trop faible pour cela.
Le bâtiment n'aurait donc pas pu s'alléger suffisamment. Il prenait l'eau et devenait de plus en plus lourd. Il n'aurait donc fait que se redresser tandis qu'il descendait vers le fond inexorablement...

A 450 m de profondeur, la coque du Thresher ne pouvant plus résister à l'écrasante pression qu'elle subissait, explosa comme une bombe!
Des fragments de métal tordu, c'est tout ce qui restait du Thresher, le plus extraordinaire sous-marin de l'époque...!
L'épave éclatée en mille morceaux du submersible a été explorée et filmée dans les années 80 par Bob Ballard, un océanographe, au cours d'une expédition secrète; officiellement, il cherchait le Titanic

La commission d'enquête de la Marine conclut finalement que, trop pressée d'envoyer en mer cette merveille de haute technologie, la Navy a commis plusieurs fautes de conception et de construction.
Tout le monde jura que cela n'arriverait plus jamais, mais 5 ans plus tard, au printemps de 1968, la tragédie frappa de nouveau...

L'USS Scorpion

Après la disparition tragique du Thresher, la Marine américaine surveillait désormais de très près tous ses sous-marins nucléaires. Aussi, lorsque l'USS Scorpion ne lança plus aucun message le 21 mai 1968, un vent de panique monta au sein du Quartier Général de la Navy...

Le Scorpion était parti pour une mission de routine en Méditerranée (pour espionner les navires soviétiques, selon le rapport officiel qui fut publié par la suite) et repartait ce jour-là vers sa base de Norfolk en Virginie. C'est alors qu'il traversait l'Atlantique Nord qu'il cessa tout à coup d'émettre.
Il était attendu ce jour à 13 h 00 à Norfolk au terme de sa mission en mer, et aucun message de détresse n'avait été lancé par son équipage. Tout allait bien, mais il fallait pourtant se résoudre à l'évidence: il s'était passé quelque chose de grave...

Les autorités militaires de la Navy lancèrent immédiatement des recherches en haute mer. Des dizaines de bateaux, de sous-marins et d'avions sillonnèrent la zone d'où il avait envoyé son dernier appel radio, mais ces fouilles méthodiques ne donnèrent aucun résultat. On décida alors d'élargir la zone de recherche, mais là encore les investigations restèrent infructueuses.

A 1300 km à l'est des Açores, un avion aperçut une tache d'huile (comme il y en a beaucoup sur l'Atlantique) à laquelle personne ne prêta d'importance, mais découvrit aussi un "mystérieux objet orange" qui resta malheureusement introuvable pour les navires qui se lancèrent à sa recherche.

Le Scorpion, avec un équipage de 99 hommes et un armement ultra-moderne et super-puissant, s'était littéralement volatilisé dans l'immensité de l'océan Atlantique...!

Au bout de 10 jours, la Marine annonça que le Scorpion était porté disparu et que tous les hommes à bord étaient vraisemblablement morts.

Ce n'est que des mois après la cérémonie à la mémoire des disparus que l'on découvrit enfin ce qu'il restait du submersible. La Marine annonça alors que rien n'établissait que le sous-marin fut victime d'un quelconque acte d'hostilité (sous-entendu de la part des Soviétiques, car nous étions toujours en pleine "Guerre froide"), mais refusa d'en dire davantage. Quelles que fussent ses conclusions quant aux causes de l'accident, elles étaient classées "Secret Défense".

C'est grâce à un immense réseau de microphones sous-marins installés, dès les années 60, dans tous les océans du monde, afin de détecter les mouvements de la flotte soviétique et les essais nucléaires, que les restes du Scorpion ont pu être localisés.
Grâce à ces hydrophones, une explosion sous-marine inexpliquée a été découverte par une équipe de spécialistes installée aux îles Canaries, au large de la Mauritanie, en Afrique, sous la direction de John Craven, un scientifique de la Marine.

Cet enregistrement montrait un pic qui était peut-être lié au Scorpion, puis un silence de 91 secondes suivi d'une série d'environ 17 pics pouvant correspondre à l'implosion des différents compartiments du sous-marin, mais ces informations étaient insuffisantes pour conclure quoi que ce soit.
C'est lorsqu'on découvrit le même type de tracé sur les enregistrements de deux hydrophones installés au large de Terre-Neuve, à 300 milles de là, qu'il devint possible, par triangulation, de localiser le lieu de l'explosion. L'épicentre se situait près des Açores.

Mais s'il s'agissait bien du Scorpion, cela faisait un mystère de plus à élucider...!

En effet, on pensait que le sous-marin se dirigeait de la Méditerranée vers Norfolk; or, à la grande surprise de tout le monde, les explosions enregistrées par les hydrophones s'éloignaient de Norfolk... comme si le sous-marin avait fait demi-tour et repartait vers la Méditerranée !

Le Scorpion avait-il rebroussé chemin, et si oui, pourquoi ?

Pour tenter d'en savoir plus, on envoya le bathyscaphe Trieste sur les lieux supposés du naufrage, et celui-ci, après de longues recherches, finit effectivement par retrouver l'épave du Scorpion échouée dans les eaux profondes de l'Atlantique par 3000 m de fond...

Le sous marin nucleaire uss scorpionLe sous-marin nucléaire USS Scorpion

L'USS Scorpion retrouvé

Dans les années 80, Bob Ballard, cet océanographe qui avait exploré et filmé l'épave éclatée du Thresher, explora et filma à son tour l'épave du Scorpion au moyen d'un minisubmersible.

A la différence du Thresher, le Scorpion était relativement intact. Il s'est certainement rempli d'eau avant de sombrer à la profondeur d'écrasement. Sa tourelle a été totalement arrachée de la coque, probablement en heurtant le fond.
L'extrême pression a sectionné la partie arrière et l'a littéralement enfoncée dans la partie avant comme une antenne télescopique qu'on referme.
Aucune des images prises alors par Bob Ballard n'a été montrée avant 1993, date à laquelle la Marine a enfin commencé à déclassifier les informations relatives au Scorpion.

C'est à cette époque (en 1993, 25 ans après le drame) que la Marine communique ses conclusions et donne sa version officielle—son "scénario le plus probable"—sur le naufrage du Scorpion.

Selon la Navy, tout aurait commencé alors qu'un courant électrique parasite aurait amorcé l'une des torpilles à bord du submersible.
Le commandant aurait ordonné aussitôt un virage à 180° dont il espérait qu'il allait déclencher un mécanisme de sécurité et désarmer la torpille. Puis il aurait ordonné l'éjection de celle-ci, mais la torpille n'aurait pas été désarmée et elle aurait commencé à se chercher une cible. Comme il n'y avait rien alentour, c'est le sous-marin lui-même qui aurait été pris pour cible par la torpille qui était dotée d'une tête chercheuse.

Comme le sous-marin était un peu plus rapide que la torpille, il avait une chance de lui échapper. Il aurait essayé de la distancer, mais la torpille aurait été finalement plus rapide que prévu et l'aurait ainsi frappé en faisant un énorme trou dans la coque, coulant ainsi le Scorpion.

Toutefois, ce scénario ne satisfait pas tout le monde... !
A l'époque où il était un jeune lieutenant de la Marine, Ross Saxon a examiné l'épave du Scorpion depuis le bathyscaphe Trieste et voici ce qu'il nous dit: « J'ai plongé sur le Scorpion et je n'ai absolument rien vu indiquant qu'il ait été coulé par une torpille. Aucun élément de la structure ne suggérait cette hypothèse. Les portes de tous les tubes avant étaient fermées. Le sous-marin s'était cassé sous l'effet de la pression et rien n'établissait qu'il avait été coulé par une torpille. »

Une enquête fut menée par Stephen Johnson, un journaliste d'investigation du Houston Chronicle. Celui-ci récupéra des lettres de divers membres de l'équipage du Scorpion qui s'inquiétaient de l'état mécanique du bâtiment. L'un d'eux a même démissionné pour cette raison.
Après des années d'effort, Stephen Johnson déterra un élément déterminant du passé du Scorpion. A la suite de multiples demandes auprès de la Flotte sous-marine de l'Atlantique, ce journaliste a fini par obtenir ce qu'il cherchait.

Il a alors découvert, parmi les pages relatives à l'historique de maintenance du Scorpion, des documents montrant comment ce dernier avait été choisi pour un programme secret réduisant considérablement la maintenance qu'il aurait dû avoir.

Pour économiser du temps et de l'argent, la Marine américaine avait supprimé une bonne partie de la révision du submersible.
Seulement 3 millions de dollars avaient été dépensés pour la maintenance alors qu'il aurait fallu normalement dépenser environ 20 millions de dollars!
Un autre secret de la Marine a été révélé par deux autres journalistes américains—Christopher Drew et Sherry Sontag—auteurs du livre "Blind Man's bluff" dans lequel ils racontent leur enquête. Ces journalistes apprennent, en effet, à la suite d'investigations à partir d'une lettre qui leur à mis la puce à l'oreille, que lors d'essais, la batterie actionnant la torpille MARK 37 avait parfois surchauffé et pris feu.

Des ingénieurs, ayant travaillé dans l'usine de torpille de Kyport dans l'état de Washington, disent avoir mis en garde la Marine à propos d'une possible explosion à bord suffisamment importante pour couler un sous-marin.
Ce laboratoire a fait divers essais indiquant que ce type de torpille était dangereux, mais la Marine n'a tenu aucun compte de leur avertissement.
Est-ce la défaillance d'un équipement insuffisamment vérifié ou l'explosion d'une torpille défectueuse qui a coulé le Scorpion ? Impossible de trancher avec certitude...

En tout cas, à la suite de ce désastre, la Marine américaine renonça à son expérience de maintenance réduite et modifia la torpille MARK 37. Depuis, elle n'a plus jamais perdu un seul sous-marin nucléaire !

Voilà donc les conclusions "officielles" de la Marine américaine sur la disparition des sous-marins nucléaires Thresher et Scorpion et les résultats des contre-enquêtes menées par des journalistes à propos du Scorpion.
Pour nous, à notre avis, la Marine américaine a bien fait de prendre ces mesures après la disparition du Scorpion, car ces défaillances techniques auraient pu, effectivement, être à l'origine de graves accidents chez d'autres sous-marins nucléaires, mais... nous ne pensons pas que s'il n'est plus jamais rien arrivé après cela, c'est qu'il s'agit bien là de la cause de ces deux drames. Non, c'est une pure coïncidence !

Avarie ou défaillance technique ?

Rien, absolument rien ne prouve que le Thresher comme le Scorpion ont coulé à la suite d'une avarie due à une défaillance technique quelconque. Certes, ils avaient de sérieux problèmes de maintenance, des tuyauteries fragiles, des torpilles défectueuses.., mais cela ne prouve rien. Si un conducteur perd le contrôle de sa vieille voiture à cause d'un malaise cardiaque et tombe dans un ravin où il trouve la mort dans l'explosion de son automobile, tout le monde dira que la voiture était trop vieille, que ses freins ont lâché ou qu'elle a eu une quelconque défaillance mécanique. Le conducteur n'étant plus là pour témoigner, on sera tous d'accord pour dire que c'est l'état désastreux de la voiture qui est responsable de cet accident mortel. Et pourtant, c'est faux! C'est le coeur malade du conducteur qui a fibrillé et provoqué ainsi cet accident.

Eh bien ! C'est exactement la même chose pour le Thresher et le Scorpion: ce n'est pas une défaillance mécanique qui est responsable de leur naufrage.
Mais alors qu'est-ce qui a provoqué la destruction de ces deux superpuissants sous-marins nucléaires ? Les Services secrets des Etats-Unis comme ceux de la Russie et de la Grande-Bretagne savent très bien que de "mystérieux vaisseaux noirs" rôdent silencieusement dans les eaux de toutes les mers et les océans du globe. Les ministères de ces pays possèdent d'énormes dossiers secrets contenant des rapports d'enquêtes et d'observations ainsi que des statistiques sur ces "mystérieux submersibles".

Les Etats-Unis ont perdu deux sous-marins nucléaires, mais la Russie en a perdu au moins sept. La Grande-Bretagne en a perdu plusieurs également et la France a perdu le Minerve au large de Toulon le 25 janvier 1968 et l'Eurydice au large de Saint-Tropez le 4 mai 1970, alors qu'ils étaient tous deux révisés et en parfait état de marche.

Tous ces sous-marins auraient-ils subi le même sort que le Thresher et le Scorpion? C'est possible...

Les mystérieux vaisseaux noirs

Ces "mystérieux vaisseaux noirs" qui rôdent sous les mers seraient-ils la cause de la disparition de ces sous-marins ?
Rien ne le prouve de manière absolue, mais nous pensons, nous, que ce sont bien les responsables !
Qui sont ces "étranges vaisseaux sous-marins" ? S'agit-il des "roues lumineuses" dont nous avons précédemment parlé ?

D'après les témoignages, ces "mystérieux vaisseaux noirs" sont d'une taille beaucoup moins imposante que celle des "roues lumineuses". Ces dernières ont un diamètre d'environ 500 à 600 m alors que les "mystérieux vaisseaux noirs" ont une taille 5 à 6 fois plus petite (100 m en moyenne).

S'agirait-il, dans ce cas, de petits sous-marins lâchés par ces gros submersibles lumineux pour effectuer diverses missions de surveillance et... d'attaque ? En l'absence d'autres informations, nous ne pouvons rien affirmer, mais l'hypothèse est séduisante. C'est bien possible.

Au début du XXe siècle, le 28 octobre 1902, au cours d'une nuit calme et étoilée sur l'Atlantique Sud, des marins du navire Fort Salisbury aperçurent, à quelques dizaines de mètres du bateau, un "long objet sombre"... Le commandant fut rapidement alerté et lui comme les hommes présents cette nuit-là, constatèrent que cet "objet sombre" était long d'environ 150 à 180 m, que sa surface n'était pas unie, mais "écailleuse" (un peu comme celle d'un poisson), qu'il y avait un feu à chaque extrémité et qu'un mécanisme agitait l'eau (comme les nageoires d'un poisson, là encore)... !

De nombreuses vérifications ont été faites par la suite, mais rien ne permit d'identifier ce mystérieux "objet sombre".
Lorsque le Minerve disparut en Méditerranée en janvier 1968, les recherches intenses menées par la Marine française révélèrent plusieurs fois un mystérieux écho sonar correspondant à une "énorme masse métallique" d'environ 60 m de long faisant penser à un submersible. L'exploration des fonds ne montra pourtant rien qui ressemble à un sous-marin.

Ces échos étaient pourtant bien réels et semblaient se déplacer... intelligemment.

En avril 1970, au large de la Nouvelle-Guinée, des centaines de personnes furent témoins de l'apparition d'un "engin inconnu" qui semblait glisser à la surface de l'eau... D'après les indigènes, des "objets mystérieux" de ce type visitent les lieux depuis des siècles... !

En novembre 1972, dans les eaux d'un fjord norvégien, au nord de Bergen, un "mystérieux objet" fut repéré. Il resta immobilisé sous ces eaux pendant une quinzaine de jours (!). Les autorités norvégiennes déclarèrent que "le mystérieux objet immergé et détecté par une frégate de la Marine n'était pas un sous-marin." Puis, sans que l'on puisse comprendre comment, le "mystérieux objet" se volatilisa...!

Ce n'était pas la première fois qu'un tel "objet non identifié" était repéré dans cette région. Depuis des années déjà, de tels "objets" avaient été signalés dans ces eaux.

Les sous-marins nucléaires Thresher et Scorpion ont très certainement, selon nous, subi l'attaque de ces "mystérieux submersibles" qui n'en voulaient, en fait, qu'à leurs équipages (qui ont totalement disparu)...

Dans le cas du Thresher, un de ces "mystérieux vaisseaux noirs" aurait foncé sur lui et aurait brouillé ses émissions radio; d'où la très mauvaise qualité du dernier message envoyé au Skylark.
Les hommes de l'équipage auraient alors été enlevés non pas dans un abordage sanglant, mais en douceur par téléportation (!), c'est-à-dire par dématérialisation et rematérialisation au sein du "submersible"...
Le transfert des hommes d'un submersible à l'autre par onde porteuse (c'est le principe de la téléportation) se serait passé au moment de la remontée du sous-marin vers la surface.

Laissé sans équipage, le bâtiment serait retombé vers les profondeurs, ses ballasts n'ayant pas été chassés à fond, et aurait explosé sous la pression.
Dans le cas du Scorpion, un "mystérieux vaisseau noir" aurait été détecté par les sonars, et se rendant compte du danger, le commandant aurait ordonné de faire demi-tour afin de tenter de lui échapper.

Mais, malheureusement, ce fut inutile... L'équipage tout entier aurait été enlevé par téléportation, lui aussi, peu de temps après la manoeuvre. Laissé sans équipage, le sous-marin aurait plongé peu à peu pour une raison technique inconnue et se serait brisé sous la pression, permettant à l'eau d'entrer, empêchant ainsi son explosion sous l'énorme pression.

Mais qui a fait coulé ces navires ?

Nous sommes convaincus que la Marine américaine sait ce qui s'est réellement passé, qu'elle connaît tous les faits et qu'elle a caché tout cela aux médias et au grand public.
Mais, dans tout cela, le plus important est de savoir pourquoi ces hommes auraient été enlevés et par qui exactement ? Sur ces questions, la Navy ne possède peut-être pas toutes les réponses, mais il est bien possible qu'elle en possède au moins quelques-unes...

En ce qui nous concerne, nous pensons qu'il s'agit d'êtres extra-terrestres installés dans les eaux profondes de divers océans et mers du globe, dans d'immenses citées sous-marines... ! Depuis quand sont-ils là et pourquoi ? Il est bien difficile de le dire! Les indigènes de Nouvelle-Guinée affirment qu'ils sont visités par ces "mystérieux vaisseaux noirs" venus du fond des mers depuis des siècles...! Ces êtres sont donc là depuis au moins plusieurs siècles, mais quant à savoir pourquoi ils sont là, il faudrait leur demander! Nous pensons que si ces êtres ont enlevé les hommes de ces sous-marins, c'est pour effectuer sur eux des expériences de laboratoire... d'horribles expériences !

Univers parallèles

Ces deux Univers coexistent au sein du même Espace, mais pas au sein du même Temps. Le Temps les sépare. C'est cette différence temporelle qui forme une "barrière" entre eux et les empêche de se mélanger. Si ce n'était pas le cas, Matière et Anti-Matière s'annihileraient totalement au contact l'une de l'autre. Cette séparation est donc indispensable.

Ces Univers ont évolué au même rythme, selon les mêmes étapes, et se sont tous deux peuplés des mêmes Galaxies composées d'étoiles et de planètes, mais ces Galaxies sont différemment distribuées dans l'espace d'un Univers à l'autre. Autrement dit, les Galaxies et les Anti-Galaxies occupent des places différentes dans l'espace.

Chaque étoile et chaque planète de chaque Galaxie de l'Univers de Matière possèdent une jumelle dans une autre Galaxie de l'Univers d'Anti-Matière. Notre monde ne fait pas exception à la règle. La Terre possède une Terre jumelle d'Anti-Matière appelée "le Jumeau noir" (!), une Anti-Terre qui vibre sur une fréquence supérieure à celle de la Terre, car elle est plus évoluée qu'elle.

Chaque étoile et chaque planète de l'Univers de Matière sont reliées à leur jumelle d'Anti-Matière par un "pont énergétique", un Vortex magnétique...!
Voilà l'origine de ce Vortex, de cette "porte" spatio-temporelle qui absorbe les Hommes et leurs machines !
C'est un phénomène purement naturel qui a dû se détraquer à cause d'interférences produites par un puissant champ magnétique d'origine inconnue...

Parmi les différentes hypothèses avancées, la plus plausible est l'hypothèse atlante. En effet, la destruction de Poséidia, dernière des 7 îles qui formaient l'Atlantide, laissa au fond de l'Océan Atlantique un Cristal géant émettant un puissant rayonnement électromagnétique qui alimentait les atlantes en énergie. Ce serait cet énorme Cristal, toujours actif, qui perturberait le Vortex magnétique reliant la Terre à sa jumelle d'Anti-Matière...!

Son rayonnement hyperpuissant traverserait la Terre de part en part et relierait le "Triangle des Bermudes" au "Triangle du Dragon" en une immense boucle énergétique dont les fluctuations aléatoires ouvriraient de temps à autre la "porte" spatio-temporelle qui conduit vers le "jumeau noir" de la Terre.
En l'absence d'informations précises sur le sujet, il est impossible de connaître le véritable mécanisme du phénomène.
Rien n'est donc sûr. Le mystère subsiste...

Toujours est-il que de nombreuses personnes ont disparu dans ces zones et se sont retrouvées dans un autre Monde étrangement semblable au nôtre... un Monde où vivent d'autres hommes et d'autres femmes parmi lesquels ces personnes se sont retrouvées comme des indigènes au milieu d'une rue de Paris ou de New York... ! C'est une expérience absolument traumatisante! Leur bateau ou leur avion a poursuivi sa route et a fini par atteindre une côte qui était pour eux totalement inconnue... Leur premier contact avec les gens de ce Monde fut un vrai choc, car s'ils leur ressemblaient, ils ne parlaient pas pour autant la même langue, ils n'étaient pas vêtus de la même façon et leurs moeurs étaient totalement différentes de tout ce qu'ils connaissaient... !
Mais, le plus étrange est que ces gens aient pu pénétrer dans ce Monde d'Anti-Matière sans être instantanément annihilés dans une gigantesque explosion comme ce devrait être normalement le cas... !
En fait, en passant dans ce Vortex magnétique, la Matière est totalement transformée en Energie (selon la célèbre équation d'Einstein E = mc2) et cette Energie se rematérialise de l'autre côté sous forme d'Anti-Matière ! Voilà pourquoi ils n'explosent pas !

Le Vortex

Si tant de personnes sont passées dans ce Monde d'Anti-Matière, pourquoi des gens de ce Monde ne sont-ils pas passés dans notre Monde de Matière? Eh bien, si! Cela existe également! Divers cas de personnes semblant perdues, pleurnichant, parlant une langue totalement inconnue et habillées de vêtements bizarres, ont été signalés par des témoins ou des agents de police! Des gens de l'Anti-Terre sont également transportés sur la Terre par ce même Vortex qui, dans ce cas inverse, transforme leur Anti-Matière en Energie puis en Matière !

Lorsque le Vortex s'ouvre dans notre Monde, il s'ouvre en même temps dans l'Anti-Monde, et des bateaux, des avions et des personnes humaines passent d'un Monde à l'autre dans les deux sens.
Dans ces zones de disparitions mystérieuses, de nombreuses apparitions lumineuses de toutes formes, tailles et couleurs ont été vues dans le ciel et dans l'eau, dans le "Triangle des Bermudes" comme dans le "Triangle du Dragon".
Ces apparitions lumineuses sont les fameuses "roues lumineuses" desquelles sortent les "mystérieux vaisseaux noirs" qui circulent sous les eaux, mais aussi, et surtout des Ovnis !

Des témoins dignes de foi les ont vus et il n'est pas question d'en douter. Mais alors, on se demande bien pourquoi ces zones de disparitions mystérieuses les attirent autant? La réponse se trouve dans la nature même de leurs occupants...

En effet, ces vaisseaux de lumière sont pilotés (tous les ufologues le savent) par des créatures extra-terrestres venues sur notre planète il y a des milliers d'années de cela, dans le but de se l'approprier et de réduire l'humanité en esclavage!, mais la tâche était bien plus facile à imaginer qu'à réaliser! Les Hommes de la Terre sont des durs à cuire (!) et ils sont protégés par d'autres extra-terrestres qui étaient là bien avant ces envahisseurs !

Les connaisseurs penseront qu'il s'agit là d'un résumé bien succinct et surtout bien incomplet du sujet et ils auront raison, mais cet ouvrage traite des Mondes Parallèles et non des OVNIs ! Il n'est donc pas question de développer ici ces questions pourtant si passionnantes... !

Aliens envahisseurs et le Gouvernement secret

Nous dirons quand même que ces Aliens envahisseurs sont originaires de plusieurs planètes et appartiennent à des espèces humaines différentes. Ils sont dirigés par ceux que les ufologues appellent les Reptiliens. Ces Reptiles humains sont des guerriers sanguinaires et impitoyables capables des pires atrocités (!). Ils ont envahi la plus grande partie de la Galaxie et désirent s'approprier la totalité de la Voie lactée. Lorsque cela sera fait, ils se lanceront à la conquête de l'Univers!! Ce sont de vrais fous furieux extrêmement dangereux que rien n'arrête. Ils ont enrôlé dans leurs rangs certaines races extra-terrestres qu'ils ont vaincues, certaines de gré, d'autres de force. Ces races alliées des Reptiliens sont les Gris (humanoïdes dégénérés au corps frêle, à la peau grise, à la tête énorme, aux yeux noirs démesurés et presque dépourvus d'émotions), les Insectoïdes (Insectes Humains de différentes espèces issues de différentes planètes, tous de grande taille, calmes et très intelligents), les "Longs Nez" (Humanoïdes hybrides mi-Reptiles mi-Primates au nez proéminent, extrêmement cruels) et diverses races Humanoïdes assujetties (Procyoniens et certains Pléiadiens).

Ces Aliens vivent sous terre dans d'immenses bases souterraines secrètes reliées par d'interminables réseaux de galeries (différents de ceux de l'Agartha).

Ces bases ont été creusées et aménagées dans les années 1940-50 par l'Armée (!) d'abord aux Etats-Unis, puis en U.R.S.S. et dans d'autres pays comme la France; cela, sous l'égide du Gouvernement Secret qui dirige le Monde à travers les hommes politiques et les hommes d'affaires des grands pays industrialisés...! Ce Gouvernement Mondial contrôle l'économie de tous les pays et décide qui doit s'enrichir et qui doit s'appauvrir! Il prend toutes les décisions politiques internationales et tient entre ses mains le destin des peuples. Il est responsable de toutes les guerres et de toutes les grandes épidémies qui ont ravagé les pays au XXe siècle! Il maîtrise les énergies de la planète, le Pétrole en particulier, et peut ainsi, à travers leur commerce, imposer sa volonté aux gouvernements de toutes les nations. La plupart de ses dirigeants sont d'origine américaine et cela explique pourquoi les Etats-Unis sont devenus le leader du Monde et de la Mondialisation !

Ces informations sur les Aliens qui ont envahi notre planète ont été obtenues grâce aux témoignages de multiples personnes à travers le monde qui ont été enlevées par ces êtres, puis relâchées après analyses et prélèvements biologiques divers. Ces gens, profondément traumatisés, ont revécu leur enlèvement sous hypnose grâce à l'aide de psychiatres-sophrologues qui ont accepté d'apporter leur aide aux ufologues.

Ces Aliens ont enlevé des milliers et des milliers de gens à travers le monde et continuent de le faire pour une raison principale: réaliser des hybridations entre les Hommes et les Gris afin de repeupler la Terre avec ces hybrides surdoués...!
Les informations sur le Gouvernement Secret qui dirige notre Monde de façon occulte ont, quant à elles, été obtenues grâce aux témoignages d'agents secrets et de journalistes dont certains l'ont payé de leur vie.

(A ceux qui veulent en savoir plus sur ces Aliens et sur le Gouvernement Secret, nous proposons de se reporter à la Bibliographie dans laquelle nous donnons les meilleurs ouvrages à lire sur ces sujets). Ces enlèvements sont toujours réalisés discrètement, de jour comme de nuit, principalement dans des lieux où les Hommes peuvent s'égarer et disparaître comme les montagnes, les déserts, les forêts, les canyons, les vastes prairies, les routes qui traversent ces zones et les mers...

Quoi de mieux, dans ce cas, que ces fameuses zones de disparitions mystérieuses que sont le "Triangle des Bermudes" et le "Triangle du Dragon"!? Ce sont des endroits parfaits pour réaliser ces enlèvements !

Voilà pourquoi il y a, dans ces zones, tant de mystérieux objets dans les airs et dans la mer (Ovnis, "roues lumineuses" et "mystérieux vaisseaux noirs"). Des engins pilotés par des créatures extra-terrestres qui capturent des humains (c'est le cas du Thresher et du Scorpion!) pour réaliser sur eux d'horribles expériences génétiques visant à remplacer l'humanité par une autre qui prendra sa place... et qui sont donc responsables d'une partie des disparitions survenant sur ces lieux. Voilà aussi pourquoi les gouvernements s'intéressent de si près à ces zones de disparitions mystérieuses !

Tout cela ne résout pas complètement le mystère du "Triangle des Bermudes" et du "Triangle du Dragon"; ce mystère est trop énorme, mais l'essentiel de la réponse se trouve là: certains bateaux et avions ont disparu dans un Monde d'Anti-Matière tandis que d'autres ont été capturés par des extra-terrestres. Grâce aux témoignages de ceux qui ont pu miraculeusement échapper à ce kidnapping cosmique, nous avons pu comprendre la cause de ces disparitions si mystérieuses, mais nous ne savons pas tout. La totalité de cette énigme est certainement plus fantastique encore que tout ce que nous avons pu découvrir... !

Les créatures de lumière des abysses

Au fond des océans de la Terre, d'incroyables formes de vie existent et se déplacent dans le noir total sous des pressions énormes. Là où l'on pensait, il y a encore peu de temps, que toute vie était impossible, on a découvert d'innombrables espèces de Poissons, de Mollusques et de Crustacés adaptées à ces conditions de vie extrêmes. De grands Mammifères marins comme les Baleines, les Morses et les Orques plongent souvent en apnée dans ces
profondeurs abyssales pour y trouver leur nourriture.

Autour des "fumeurs noirs", ces fameuses cheminées sous-marines abyssales qui crachent en continu des gaz sulfureux brûlants (autour de 300 °C), on a découvert toute une faune d'Invertébrés qui s'est adaptée en formant des micro-éco-systèmes basés sur le métabolisme chimiotrophe de Bactéries sulfureuses thermophiles vivant en symbiose avec de grands Vers... !

Comme nous l'avons vu précédemment, ces grands fonds cachent également d'extraordinaires monstres marins d'origine inconnue. Les fonds abyssaux grouillent de vie animale. Par contre, aucune vie végétale n'a été trouvée, peutêtre à cause du noir total qui empêche toute photosynthèse.
Là où l'on pensait qu'il n'y avait rien, on a ainsi trouvé tout un Monde vivant !

Mais les fonds abyssaux cachent en réalité bien d'autres secrets... des choses que les Hommes n'imaginent même pas comme possible !
Au fond des océans, il existe des êtres et des Mondes inconnus... !
Tout au fond des abysses, dans un noir total, sous des pressions écrasantes, des créatures de lumière virevoltent dans les eaux froides et inhospitalières des profondeurs comme des papillons sous le Soleil d'été... !
A l'abri du regard des Hommes de la surface qui ne pensent qu'à tirer profit de tout ce qui les entoure, une Vie superintelligente évolue au fond des eaux...

Ces êtres dont on sait très très peu de choses (voir "Le Peuple Animal" d'Anne et Daniel Meurois-Givaudan—Editions Le Perséa—p.172) sont des créatures extrêmement évoluées, des êtres remplis d'amour !
La lumière qu'ils rayonnent est due à leur haut niveau vibratoire, signe de leur haut niveau d'évolution. Ce sont des créatures éthérées !
Ce sont des Humains hautement évolués en contact direct avec les êtres des étoiles et avec les Mondes supérieurs !
Pourquoi de tels êtres supérieurs vivent-ils dans ces noires profondeurs? Peut-être parce qu'ils ont trouvé là un havre de paix et de sérénité qu'ils n'ont pas trouvé sur la Terre...

D'où viennent-ils? Nous ne connaissons malheureusement pas la réponse à cette question. Mais peut-être viennent-ils d'une autre planète...!
Nous aurions beaucoup aimé développer ce sujet passionnant, mais faute d'informations supplémentaires nous ne le pouvons pas. Un jour, un jour prochain peut-être, créatures de lumière des abysses entreront en contact avec les Hommes... et ce jour illuminera notre vie !

Les fantastiques Mondes topologiques

Disparus dans le "néant"...

Un jour de juillet 1854, alors qu'il se reposait dans son fauteuil sous le porche de sa maison, Orion Williamson, fermier près de Salem (Alabama—USA), se leva tout à coup et partit à travers champs pour rentrer ses chevaux à l'écurie. Sa femme et son enfant le virent s'éloigner. Deux voisins à cheval, de l'autre côté du champ, le virent également et lui firent signe. Mais, subitement, sous leurs yeux effarés, Williamson disparut !

Sa femme et son fils coururent alors vers le lieu de sa disparition et leurs voisins descendirent de cheval pour en faire autant. Ils fouillèrent ensemble tout le champ croyant trouver un trou dans lequel Orion Williamson serait tombé, mais ils ne trouvèrent ni trou ni traces.
On fit alors venir de la ville voisine (Salem) des hommes et des chiens pour tenter de retrouver le malheureux... en vain.

Des journalistes, informés de cette mystérieuse disparition, vinrent sur les lieux pour enquêter auprès de la famille et des voisins. Un certain Ambrose Bierce raconta cette histoire dans son journal sous le titre: " De la difficulté de traverser un champ ". Le même phénomène se reproduisit 26 ans plus tard, toujours aux Etats-Unis.

David Lang et Isaac Martin

Le 23 septembre 1880, David Lang, cultivateur près de Gallatin (Tennessee—USA), sortit de chez lui pour aller dans son champ comme d'habitude. Sa femme qui le regardait partir de sa fenêtre, se mit tout à coup à l'appeler, car elle avait vu arriver au loin un cabriolet transportant deux personnes qui, manifestement, venaient leur rendre visite.

Son fils George, âgé de huit ans, et sa fille Sarah, âgée de onze ans, jouaient à ce moment-là dans le potager. Ils s'arrêtèrent de jouer lorsqu'ils virent arriver le cabriolet qui amenait le juge August Peck, un ami de la famille, et le beau-frère de David Lang qui venaient de saluer celui-ci en passant.
Sa femme et ses deux enfants se mirent alors à appeler ensemble David Lang à grands cris. Apparemment, il n'entendait rien et ne voyait rien...! La mère et les enfants continuaient de crier lorsque, brusquement, David Lang disparut! Il s'était littéralement volatilisé sous leurs yeux et sous ceux des visiteurs !

Tout le monde courut vers l'endroit où David Lang avait disparu, mais il n'y avait là aucune trace visible.
L'affaire fit grand bruit dans la région et des journalistes vinrent sur les lieux faire leur enquête. Dans les journaux, on put lire qu'à l'endroit de la disparition, quelque temps après, l'herbe avait jauni et ne repoussait plus dans un rayon de deux mètres !

Aucune explication n'a pu être fournie, ni par les témoins, ni par les journalistes, ni par la police venue enquêter. Le temps passa et les gens commençaient à oublier cette étrange affaire de disparition mystérieuse.
Deux mois plus tard, George et Sarah, les enfants de David Lang, revinrent par hasard à l'endroit où leur père avait disparu et s'y arrêtèrent quelques minutes. Ils furent subitement épouvantés et rentrèrent chez eux en courant...!
Ils appelèrent leur mère et lui dire qu'ils avaient entendu la voix de leur père qui appelait désespérément à l'aide...!

Malheureusement, on ne put rien faire et David Lang ne reparut jamais parmi les siens.
Cette histoire fut racontée plus tard dans la revue "Fate", en 1953, par sa fille qui changea très probablement les noms, car ceux-ci ne figurent nulle part dans les livres du recensement de 1880 du comté de Sumner (Tennessee) où habitait David Lang.
Le phénomène se reproduisit une troisième fois en 1885, toujours aux Etats-Unis.

Le 25 avril 1885, Issac Martin, un agriculteur résidant à Salem en Virginie (USA), disparut de la même façon que les deux autres fermiers: en traversant un champ. Ce fait est rapporté dans un petit article du New York Sun dans lequel les noms des témoins ne sont pas cités.

Lire la suite

Spécial Jimmy Guieu 2

Spécial Jimmy Guieu 2

 

jimmyguieu1.jpg

Voici les productions audiovisuelles de Jimmy Guieu mises en ligne officiellement et regroupées ici, l'une des meilleures et seules façons (avec lire ses écrits) de comprendre et apprécier ce travail, faisant suite à ce premier hommage : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/special-jimmy-guieu.html

(Jimmy Guieu) 01 - O.V.N.I. - E.B.E. - L'Invasion Commence Partie 1/2 (FR)

(Jimmy Guieu) 01 - O.V.N.I. - E.B.E. - L'Invasion Commence Partie 2/2 (FR)

(Jimmy Guieu) 02 - Les vies antérieures - Etapes vers la lumière (FR)

(Jimmy Guieu) 03 - Les cathares - Le message de Montségur (FR)

(Jimmy Guieu) 04 - Rennes le Chateau 1 - Le Grand Mystère Partie 1/2 (FR)

(Jimmy Guieu) 04 - Rennes le Chateau 1 - Le Grand Mystère Partie 2/2 (FR)

(Jimmy Guieu) 05 - Lieux Hantés - Au-delà ou autres dimensions (FR)

(Jimmy Guieu) 06 - Les Gouvernants Secrets 1 - Nos visiteurs les extraterrestres (FR)

(Jimmy Guieu) 07 - Les Gouvernants Secrets 2 - Nos maîtres les extraterrestres Partie 1/2 (FR)

(Jimmy Guieu) 07 - Les Gouvernants Secrets 2 - Nos maîtres les extraterrestres Partie 2/2 (FR)

(Jimmy Guieu) 08 - Les Gouvernants Secrets 3 - les embassadeurs (FR)

(Jimmy Guieu) 09 - Contacts Espace-Temps - Jean-Claude Pantel et ses étranges visiteurs Partie 1/1 (FR)

(Jimmy Guieu) 09 - Contacts Espace-Temps - Jean-Claude Pantel et ses étranges visiteurs Partie 2/2 (FR)

(Jimmy Guieu) 10 - Ovni - Usa - Nouvelles révélations Partie 1/2 (FR)

(Jimmy Guieu) 10 - Ovni - Usa - Nouvelles révélations Partie 2/2 (FR)

(Jimmy Guieu) 11 - Les vortex - Les dimensions cachées Partie 1/2 (FR)

(Jimmy Guieu) 11 - Les vortex - Les dimensions cachées Partie 2/2 (FR)

(Jimmy Guieu) 12 - Rennes le Chateau 2 - Demain l'Héritage Révélé Partie 1/2 (FR)

(Jimmy Guieu) 12 - Rennes le Chateau 2 - Demain l'Héritage Révélé Partie 2/2 (FR)

Voir la suite ci-dessous :

Lire la suite