Sciences-Faits-Histoires

Irlande

  • Une idole paienne de 2,5 mètres découverte en Irlande

    Une idole paienne de 2,5 m découverte en Irlande

     

    Irlande idolepaienne2 730

    L'idole a été fabriquée à partir du tronc d'un chêne et sculptée d'une tête - maintenant pour la plupart pourrie - et d'encoches horizontales qui peuvent représenter des côtes. (Crédit image : John Channing/Solutions de gestion archéologique)

     

    Il s'agit d'une idole en bois de forme humaine assez semblable aux autres découvertes dans tout le nord-ouest de l'Europe, la plus ancienne à ce jour étant la plus grande et datée de 12 000 ans (l'idole Shigir en Russie dont j'ai déjà parlé sur ce site, voir plus bas). Mais celle-ci est probablement l'une des dernières, et la surprise est qu'elle date de 100 ans avant la christianisation de l'Irlande, c'est à dire qu'elle date de environ 400 Après JC, au haut Moyen-âge européen. Elle a été probablement enfouie dans cette tourbière lorsque les chrétiens ont réussi à convertir les irlandais et à les convaincre d'abandonner leurs idoles pour le Dieu unique. 

    Mais cela démontre une fois de plus la continuité de pratiques et cultures quasiment identiques pendant des milliers d'années sur des espaces de milliers de kilomètres de distance.

    Cette idole païenne vieille de 1 600 ans, fabriquée à partir d'un poteau en bois sculpté dans un chêne, a été déterrée dans une tourbière de l'ouest de l'Irlande et les archéologues disent que l'idole date du stade très avancé de l'Irlande païenne, environ 100 ans seulement avant la conversion des Irlandais au christianisme lors de la mission de Saint-Patrick au Ve siècle. 

    L'idole semble avoir été brisée en deux - une pratique courante avec des objets sacrificiels, signifiant peut-être qu'elle était "morte" et ne pouvait plus être utilisée - et délibérément déposée dans la tourbière, peut-être en remplacement d'un sacrifice humain ou " tourbière corps ", selon les archéologues. YH : l'idole a été créée il y a 1600 ans, mais a probablement été en fait brisée et enterrée au Vième siècle sur ordre des chrétiens, ou par les chrétiens eux-mêmes, c'est l'explication la plus logique...

     

    Irlande idolepaienne7

    Le site était une bande de terre marécageuse à côté d'une rivière d'il y a environ 5 000 ans jusqu'à ce qu'elle soit asséchée à l'époque médiévale ; les dernières fouilles archéologiques ont été faites à la tête de la construction de routes dans la région.(Crédit image : John Channing/Solutions de gestion archéologique) - cliquer pour agrandir

     

    Les fouilles montrent que le site de la zone rurale de Gortnacrannagh, dans le comté de Roscommon, a été considéré comme un lieu saint païen pendant des milliers d'années, a déclaré Eve Campbell, archéologue chez Archaeological Management Solutions qui a dirigé les fouilles sur le site.

    " C'était une tourbière sacrée, un endroit qui aurait été spécial ou important pendant plusieurs milliers d'années, de la fin du Néolithique jusqu'au début de la période médiévale ", a-t-elle déclaré. " Les gens sont venus et ont déposé des objets, comme notre idole, dans la zone humide - essentiellement un fen [une bande de terre marécageuse] le long d'une rivière."

    " L'idole mesure environ 2,5 mètres de haut et est effilée à l'extrémité inférieure afin qu'elle puisse se tenir debout dans le sol ", a déclaré Campbell. " L'extrémité supérieure a été sculptée dans la forme d'une tête humaine, mais elle est maintenant en grande partie pourrie. Neuf encoches horizontales sculptées le long du corps de l'idole représentaient peut-être sa cage thoracique."

     

    Irlande idolepaienne1

    L'idole en bois vieille de 1 600 ans a été retrouvée dans une tourbière du comté de Roscommon, à l'ouest de l'Irlande. Il semble avoir été volontairement cassé en deux.(Crédit image : John Channing/Solutions de gestion archéologique) - cliquer pour agrandir

     

    Une douzaine de telles idoles ont maintenant été trouvées en Irlande seulement, datant souvent de l'âge du bronze d'Europe du Nord (il y a environ 3 500 à environ 2 500 ans), mais l'objet récemment découvert semble être à la fois le plus grand et le plus récent d'entre eux ; la datation au radiocarbone montre qu'il a été fabriqué à partir du tronc d'un chêne abattu au IVe siècle.

    " L'une des choses vraiment excitantes à propos de l'idole est sa date tardive, car elle se situe à la toute fin de l'âge du fer et elle est sur le point de devenir christianisée de l'Irlande ", a déclaré Campbell. " Donc, dans ce sens, cela nous a donné un aperçu intéressant des types de pratiques dans lesquelles les gens se livraient à la veille de la christianisation." YH : et bien en fait, ils continuaient exactement les mêmes pratiques que leurs ancêtres depuis des milliers d'années... on pourrait pratiquement parler d'une idole préhistorique, sauf qu'elle date du Haut Moyen-Age...

     

    Irlande idolepaienne4

    Bien qu'une douzaine d'idoles païennes en bois aient été trouvées en Irlande, avec une longueur de 8 pieds (2,5 m), c'est la plus grande. (Crédit image : John Channing/Solutions de gestion archéologique) - cliquer pour agrandir

     

    Lire la suite ci-dessous :

    Lire la suite

  • Irlande : découverte d'un bateau du néolithique ?

    Irlande : découverte d'un bateau du néolithique ?

     

    Irlande longboat

    C'est un enfant de 12 ans, Cathal McDonagh, qui a découvert une structure en bois identifiée comme les vestiges d'un bateau, dans le lac intérieur à Lisacul, Castlerea, Co Roscommon. Cet écolier a abandonné provisoirement ses devoirs pour aller pagayer dans le lac derrière sa maison, et a butté sur du bois pris dans la boue, en pagayant dans des eaux peu profondes.

    Bien qu'une rivière ait traversé la région il y a des milliers d'années, le lac est à l'intérieur des terres et abrite au moins un crannóg - une ancienne île artificielle généralement construite pour des raisons défensives. Ce sont les plus anciennes habitations de l'Irlande préhistorique. En effet, ces structures artificielles, qui sont également très répandues en Ecosse, ont été datées du néolithique (le néolithique britannique se situant sur la période entre 4 000 et 2 500 av. J.-C. selon les préhistoriens).

    Voir cet article au sujet des crannôgs écossais : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/ecosse-des-ilots-artificiels-dates-du-neolithique-etudies.html

    La mère de Cathal, Eileen, a déclaré à l'Irish Independent qu'il était censé faire son travail scolaire lorsqu'il a fait la découverte.

    " Il s'ennuyait et est allé se promener jusqu'au lac qui se trouve derrière notre maison ", a-t-elle expliqué.

    « Il portait ses bottes en caoutchouc, il n'était donc qu'au-dessus de ses chevilles quand il a touché ça. C'était aussi facile que ça à trouver.»

    Lire la suite ci-dessous :

    Lire la suite

  • Irlande: découverte d'un quai et de bateaux du néolithique ?

    Irlande : découverte d'un quai et de bateaux du néolithique ?

     

    Newgrange

    Newgrange, Irlande

     

    Après les découvertes étonnantes d'un chantier naval dans la Manche et de structures datant du mésolithique au néolithique dans le sud de l'Angleterre, dont j'ai déjà parlé ici - https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/angleterre-preuves-d-un-chantier-naval-du-mesolithique.html - voici la découverte probable d'un quai et de bateaux en Irlande, à proximité du fameux site archéologique de Newgrange, sous la surface de la rivière Boyne.

    Les archéologues ont déclaré lors d'une conférence qu'ils avaient découvert « des éléments clairement créés par l'homme » sous la surface de la rivière Boyne.

    Annalisa Christie, de l'University College Dublin, et le Dr Kieran Westley, de l'Université d'Ulster, ont réalisé l'étude du sonar fin février. 

    Les scientifiques ont fait la découverte à proximité du complexe de Brú na Bóinne dans le comté de Meath, qui contient environ 100 monuments néolithiques, y compris les fosses de passage à Newgrange, Dowth et Knowth.

    Brú na Bóinne est l'un des sites néolithiques les plus importants au monde et il semble que les scientifiques aient fait une autre découverte à proximité de la zone historique. 

    En février, Annalisa Christie et le Dr Kieran Westley ont organisé une conférence intitulée " The Pleasant Boyne " où ils ont informé les participants de leurs nouvelles découvertes, rapporte l'Irish Times.

    Christie a déclaré à la conférence qu'ils avaient découvert « des éléments clairement créés par l'homme » sous la surface de la rivière Boyne sur un tronçon de dix kilomètres de la rivière, entre Oldbridge et un barrage à 1,8 km à l'est de Slane Bridge.​

     

    Newgrange green getty

    Newgrange vu du ciel

     

    Elle a dit qu'il y avait une structure sous-marine qui aurait pu être un quai pour amarrer des bateaux. 

    " Une forte caractéristique linéaire qui était clairement une continuation souterraine d'un mur sur la rive du fleuve qui aurait peut-être pu être utilisé comme quai ."

    Mais ce n'est pas tout, lire la suite ci-dessous :

    Lire la suite