Environnement-Planète Terre

Une catégorie qui regroupe les articles sur les évènements affectant l'environnement de notre belle planète Terre, aussi bien du côté pollutions et abus du côté ressources au niveau des humains qu'au niveau naturel pour par exemple le climat et les bouleversements géologiques, gravifiques ou spatiaux (astéroïdes, comètes, Soleil, magnétisme, etc...).

Brésil : les géoglyphes amazoniens en danger

Brésil : les géoglyphes amazoniens en danger

 

Geoglifo fazenda crixa

Un autre géoglyphe ancien détruit par l'agriculture amazonienne

 

Les dommages causés au géoglyphe dans une ferme de l'État brésilien d'Acre révèlent les dangers de l'agro-industrie pour le patrimoine amazonien.

J'en avais déjà parlé il y a quelques temps, en espérant de futures découvertes, mais l'addiction de l'humanité à sa vieille drogue de 3000 ans (l'argent) est bien trop forte : l'état brésilien porte beaucoup plus d'importance à son économie qu'à la culture, la mémoire humaine et la simple intelligence, voir la Vie... :

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/civilisations-tres-anciennes-en-amazonie.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/amazonie-les-harakmbut-devoilent-leurs-monolithes-sacres.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/decouvertes-dans-les-andes-et-en-amazonie.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-hommes-installes-en-amazonie-il-y-a-plus-de-10000-ans.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/retour-sur-les-geoglyphes-amazoniens.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/bresil-une-amazonienne-parle-des-pyramides-du-xingu.html

 

Pendant des décennies, les chercheurs ont découvert des trésors archéologiques qui prouvent l'existence de civilisations complexes en Amazonie brésilienne avant le colonialisme. Les plus fascinants sont peut-être les plus de 500 géoglyphes anciens révélés dans l'État d'Acre depuis les années 1970.

Mais certains de ces énormes dessins géométriques, gravés ou construits sur le sol, ont été détruits avant même que les scientifiques puissent en apprendre davantage sur les civilisations derrière eux. À la fin de l'année dernière, les employés de la ferme Crixá ont nivelé un géoglyphe de plusieurs centaines de mètres carrés et vieux de plusieurs milliers d'années pour faire place au pâturage du bétail et à une plantation de maïs.

Les dommages n'ont été découverts que récemment lors d'une analyse de routine par le paléontologue Alceu Ranzi, qui a étudié les structures pendant 40 ans.

" C'est un monument historique d'importance pour toute l'humanité ", a déclaré Ranzi, déplorant la perte d'un dessin qu'il avait lui-même découvert en 2001. Ranzi avait décrit le géoglyphe comme " un musée en plein air qui n'entraverait en rien le développement de l'agro-industrie. dans la région ". Il se trompait malheureusement...

Le géoglyphe de la ferme Crixá, dans la municipalité de Capixaba, n'est pas le premier à succomber aux machines et à  l'expansion agricole  (aidée par la Chine et au bénéfice de l'Europe qui achète le plus de soja amazonien - surtout la France ^^), qui mettent en péril le patrimoine d'Acre afin de répondre à la demande mondiale croissante de produits de base comme le soja.

 

Geoglifo fazenda crixa

Le site avant

 

Geoglifo fazenda crixa nova

Le site après... crédits Google Earth

 

Il y a quelques années, deux géoglyphes de l'État ont été perdus à cause de la construction de routes: l'un à la BR-317, qui ouvre la municipalité amazonienne de Boca do Acre; et l'autre à la BR-364 dans la municipalité de Brasiléia, une route importante pour l'agro-industrie locale. Dans les deux cas, les géoglyphes n'avaient été découverts que lors des travaux (YH et détruits très vite).

Lire la suite ci-dessous :

Lire la suite

Etudes et expérimentation: preuve de bactéries dans l'espace

Etudes et expérimentation : Des bactéries vivant dans l'espace prouvées

 

Iss jaxa nasa bacteriacoul

ISS - International Space Station. Credit: JAXA/NASA

 

La bactérie Deinococcus radiodurans est hyper résistante, faisant partie des extrêmophiles : elle peut survivre au froid, à la déshydratation, à l'acide, aux UV et aux rayonnements ionisants. De plus, une nouvelle étude vient de révéler qu'elle pouvait parfaitement s'acclimater à l'environnement extrême de l'espace, pour une longue durée.

La mission japonaise Tanpopo (pour « pissenlit » en français) visait à vérifier cette hypothèse. Une colonie de bactéries séchées a été placée entre des panneaux d'exposition, dans un module fixé à l'extérieur de la Station spatiale internationale, qui orbite à 400 kilomètres autour de la Terre.

 

Yugiastronauteandmoduleexham bacteriacoul

Japanese astronaut Mr. Yugi set up the exposure experiment module ExHAM on the International Space Station. L'astronaute Yugi montre le mudule d'expérimentation de la cabine de l'ISS. Credit: JAXA/NASA

 

Au bout de trois ans, rapporte l'étude parue dans « Frontiers in Microbiology », les bactéries à la surface étaient mortes, mais cela a créé une couche protectrice pour les bactéries en-dessous, assurant la survie de la colonie. Ces résultats ont permis aux chercheurs d'extrapoler qu'une colonie d'un millimètre de diamètre pourrait potentiellement survivre jusqu'à 8 ans dans des conditions spatiales.

Alors que les rayons cosmiques qui traversent l'espace sont assez puissants pour causer des dommages génétiques, la bactérie Deinococcus a pour particularité de pouvoir réparer son ADN en seulement quelques heures.

 

Deinococcus radiodurans l

 

Des bactéries pour essaimer la vie

 

Comme pour les graines de pissenlits qui se dispersent dans l'air, les scientifiques japonais cherchaient à savoir à travers cette expérience si des organismes vivants microscopiques pourraient se propager à travers l'espace, grâce aux comètes par exemple, et ainsi essaimer la vie sur d'autres planètes. Ces travaux fournissent, à ce jour, la meilleure estimation de la survie bactérienne dans l'espace, même s'il faudrait également tester la capacité de ces bactéries à subir un atterrissage sur une planète. « Les résultats suggèrent que le Deinococcus radiodurans pourrait survivre durant un voyage interplanétaire entre la Terre à Mars, qui peut durer plusieurs mois ou plusieurs années », a déclaré à la presse américaine le Dr Yamagishi, auteur principal de l'étude.

Lire la suite

Nouvelles datations avec recalibration 2020 de 3 courbes C14

IntCal20 : Nouvelles datations avec recalibration 2020 de 3 courbes du C14

 

Stalagmites grottehulu chine 14000 55000ans

 

Si le niveau de C-14 dans l'atmosphère avait toujours été constant, la datation au radiocarbone serait simple. Mais ce n'est pas le cas. Les changements dans le cycle du carbone, le rayonnement cosmique, l'utilisation de combustibles fossiles et les essais nucléaires du XXe siècle ont tous causé de grandes variations au fil du temps. Ainsi, toutes les dates au radiocarbone doivent être ajustées (ou étalonnées) pour être transformées en âges calendaires précis.

Sans cet ajustement, les dates pourraient être dépassées de 10 à 15%. Cette semaine, est paru un effort international de sept ans pour recalculer trois courbes d'étalonnage au radiocarbone:

IntCal20 («20» pour signifier cette année) pour les objets de l'hémisphère nord

SHCal20 pour les échantillons de l'hémisphère sud dominé par l'océan

Marine20 pour les échantillons des océans du monde.

 

Ces courbes mises à jour ont été construites en mesurant une pléthore de matériaux qui enregistrent les niveaux de radiocarbone passés, mais qui peuvent également être datés par d'autres méthodes. Les liens vers les trois publications scientifiques sont en bas de cet article.

Les archives comprennent des anneaux d'arbres provenant d'anciennes grumes conservées dans des zones humides, des stalagmites de grottes, des coraux du plateau continental et des sédiments forés dans les lits des lacs et des océans.

 

Arbrekauri nouvelle zelande 40000ans

Les anciens arbres de kauri ( Agathis australis ) de Nouvelle-Zélande comme cet exemple ont été utilisés pour aider à construire les courbes d'étalonnage. Cet arbre a environ 40 000 ans et a été retrouvé enterré sous terre. Crédit Nelson Parker

 

Au total, les nouvelles courbes sont basées sur près de 15 000 mesures au radiocarbone effectuées sur des objets jusqu'à 60 000 ans.

Les progrès de la mesure du radiocarbone à l'aide de la spectrométrie de masse par accélérateur signifient que les courbes mises à jour peuvent utiliser de très petits échantillons, tels que des anneaux d'arbre simples à partir d'une croissance d'un an seulement.

Lire la suite

Allemagne : L'engloutissement de la cité de Rungholt

Allemagne : L'engloutissement de la cité de Rungholt

 

Rungholt fouilles plongee mini

 

Comme plusieurs cités ou ports historiques ou légendaires, disparus ou engloutis au fil du temps, il y a longtemps eu des interrogations sur la réalité de l'existence de la cité de Rungholt, sur les côtes nord de l'Allemagne, en l'absence de traces matérielles étudiables. Un peu comme Vineta, dont je parle ici, il y avait des traces écrites et donc des "témoignages littéraires", mais aucun preuve réelle. En fait, on peut dire que, comme la ville de Troie - issue principalement à l'origine des poèmes (et fictions pour beaucoup) d'Homère sur la fameuse guerre qui y est décrite - la légende est devenue réalité, avec l'effective découverte d'artefacts et de preuves étudiées...

Mais, que s'est-il passé ? Que sait-on vraiment sur cette cité disparue, son ancienneté et histoire ? Et enfin, qu'a-t-on trouvé depuis sa citation dans des écrits du moyen-âge ?

Frise maps

Voici deux maps de la région en question. Celle de gauche montre la contrée a l'époque de la création de ces deux cartes, en 1651, avec les fonds marins visibles (à gauche) et à droite est une reconstitution des côtes avant leur submersion en 1362

Lire la suite

Turquie : Les cités antiques demi-englouties d'Apollonia et d'Aperlea

Turquie : Les cités antiques demi-englouties d'Apollonia et d'Aperlea

 

Kekova apollonia1 mini

C'est un endroit protégé et interdit de toute plongée sous-marine depuis 1990 et pourtant absolument pas fouillé et laissé aux caprices de la nature. L'île de Kekova, également appelée Caravola,est une île turque qui a donné son nom à toute cette région de Lycie sur 260 km² et où l'on trouve les antiques cités de Simena (Kalekoy), Dochiste (Apollonia), Theimussa (Ucagiz) et Aperlai. L'île en elle-même ne fait que 4,5 km², située au sud de la ville de Simena et n'est plus habitée depuis longtemps. Sur le versant septentrional de l'île se trouvent les ruines partiellement englouties par la mer de l'antique cité d'Apollonia, détruite par un fort séisme au 2ème siècle. Reconstruite en partie par les byzantins, elle fut rapidement complètement abandonnée à cause des incursions arabes.

Kekova apollonia5

L’île est interdite à la visite car elle abrite un grand nombre de sites archéologiques qui n’ont pas encore été fouillés, seul l’accès par la mer à la baie de Tersane est autorisée. La plongée bouteille et en apnée sont également interdites sur le site. Les intérêts principaux de la visite sont la beauté du site naturel et la curiosité que représente la cité engloutie d'Apollonia (ne pas confondre avec la ville antique du même nom en Libye), intéressant que si vous le faite en kayak car vous pouvez passer directement au-dessus des ruines et les voir grâce à l'eau transparente. Une partie de la cité fut submergée dans l’antiquité, lorsque suite à un tremblement de terre, le sol c’est abaissé de 4 ou 5 mètres. Les ruines immergées se trouvent actuellement à 1 ou 2 mètres de profondeur. Au-dessus, sur l’île, vous pourrez apercevoir également les vestiges de bâtiments antiques.

Ile de kekova apollonia

Le site d’Aperlai se situe dans une crique bien protégée en bord de mer que vous pouvez atteindre à partir d’Ucaguiz par la Lycian Way mais le chemin est plus long (environ 10 km). Au V siècle av. JC, c’était la cité lycienne la plus importante de la côte. Les autres sites lyciens que vous visiterez dans le secteur dépendaient de cette cité. La partie basse de la ville a été submergée suite à des mouvements tectoniques comme l’atteste encore de nos jours un sarcophage à demi-immergé. Outre une vue magnifique sur la crique, vous pourrez y découvrir les vestiges du mur d’enceinte et ses tours de la cité antique réhabilités à l’époque byzantine, un théâtre, de nombreux sarcophages type carène de bateau renversée avec sculptures, des églises byzantines édifiées sur la base de bâtiments antiques, des antiques citernes.

Simena

Kekova apollonia4

Sources : http://theswedishparrot.com/dans-la-vapeur-blanche-des-jours-sans-vent-carnet-de-voyage-en-turquie-3-aout-ucagiz-kekova-dochiste-apollonia-geyikova-adasi-kalekoy-simena/

http://www.regardsurlaplanete.com/carnet-voyage/turquie-kekova.html

photos : « Kekova » par Seynaeve — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons - 

 

Yves Herbo, Sciences, Faits, Histoires, 21-02-2015, up 08-2020

 

Les secrets de la légendaire cité perdue d'Héracléion

Les secrets de la légendaire cité perdue d'Héracléion révélés par des photos sous-marines

 

cleopatralostking1.jpg

 

Autrefois la cité de Thonis-Héracléion, connue aujourd'hui comme le royaume oublié de Cléopâtre, était la porte d'entrée vers l'Égypte. De nos jours, cette mystérieuse cité légendaire est submergée dans la baie d'Aboukir, près d'Alexandrie. (un peu à l'ouest du delta du Nil)

La cause de la submersion de la cité est toujours un mystère, mais elle fut avalée par la mer Méditerranée et elle s'est ensablée et envasée pendant plus de 1200 ans.

De nouvelles découvertes sous-marines permettent aux archéologues de rassembler des indices et de créer une image de ce à quoi ressemblait la vie dans l'ancienne cité.

Connue sous le nom d'Héracléion chez les anciens grecs et celui de Thonis chez les anciens égyptiens, la cité a été redécouverte en 2000 par un archéologue sous-marin français, le Dr Franck Goddio et l'équipe de l'Institut Européen d'Archéologie Sous-Marine (IEASM) après une étude géophysique qui a duré quatre ans.

 

cleopatralostking.jpg

 

" Avant sa découverte en 2000 par l'IEASM, on n'avait trouvé aucune trace de Thonis-Héracléion. Son nom était presque rayé de la mémoire de l'humanité, préservé uniquement dans d'anciens textes classiques et de rares inscriptions découvertes sur terre par les archéologues.

Le grand historien grec Hérodote (5ème siècle avt J-C) nous parle d'un grand temple qui avait été construit à l'endroit où le fameux héros Héraklès (Hercule) avait débarqué en Égypte.

Il rapporte aussi la visite d'Hélène à Héracléion avec son amant Pâris avant la guerre de Troie. Plus de quatre siècles après la visite d'Hérodote en Égypte, le géographe Strabon observa que la cité d'Héracléion, avec son temple d'Héraklès, était située juste à l'est de Canope à l'embouchure de la branche canopienne du Nil," écrit Franck Goddio sur son site web.

 

cleopatracoffre.jpg

 

Les scientifiques pensent que la cité toute entière a été complètement submergée avec tous ses objets, statues, colonnes et autres merveilles du palais de Cléopâtre.

Plusieurs artefacts sont restés en grande partie intacts. Parmi les découvertes figurent les fondations du palais, des épaves, des colonnes de granit rouge et des statues de la déesse Isis et deux sphinx.

Parmi les énormes blocs de calcaire effondrés au quatrième siècle il y avait un immense bloc de quartzite avec des inscriptions gravées concernant un pharaon. L'une d'elles indique qu'il s'agit de Séthi Ier, père de Ramsès II.

 

cleopatraruines.jpg

 

Les plongeurs ont aussi découvert une tête en pierre colossale qu'on pense être celle de Césarion, le fils de Cléopâtre et de son ancien amant, Jules César, et deux sphinx, l'un des deux représentant probablement le père de Cléopâtre, Ptolémée XII.

 

cleopatralostking2.jpg

 

Les chercheurs pensent que la cité était une zone centrale qui servait de plaque tournante commerciale par laquelle les marchandises venant de Grèce et d'autres endroits méditerranéens entraient en Égypte.
" Le site est étonnamment préservé. Nous commençons maintenant à en explorer les zones les plus intéressantes pour essayer de comprendre la vie à l'époque ", a dit le Dr Damian Robinson, qui travaille sur le site et directeur du centre d'Oxford pour l'archéologie maritime à l'université d'Oxford. " Nous obtenons une riche description de choses comme le commerce qui avait cours ici et la nature de l'économie maritime de la dernière période égyptienne. Des marchandises venaient de Grèce et de Phénicie ".
"C'est une grande cité que nous exhumons", a dit Robinson.
 
cleopatralostking3.jpg
 
Lire la suite ci-dessous et voir les vidéos :

Lire la suite

Découverte de plus ancienne cité préhistorique en Europe à ce jour, en Bulgarie

Découverte de la plus ancienne cité préhistorique en Europe à ce jour, en Bulgarie

 

MAJ 04-2015, up 08-2020

 

bulgarie1.jpg

 

Les archéologues bulgares confirment la découverte de la plus ancienne cité préhistorique connue à ce jour, près de la ville moderne de Prodavia, dans le nord-ouest de la Bulgarie. Cette cité entourée de parois fortifiées a probablement été un centre important pour la production de sel, denrée très importante à l'époque. L'époque ? On parle là d'une cité érigée, creusée dans la roche entre 6700 et 6200 ans avant maintenant ! 1500 ans avant les balbutiements de la première Grèce antique...

Sa découverte, à cet endroit, explique peut-être le fabuleux trésor en or découvert pas très loin, il y a 40 ans : le plus ancien trésor en or au monde jamais trouvé jusqu'à présent... Les archéologues ont estimé que la petite ville avait pu contenir environ 350 personnes, et que les habitants faisaient bouillir de l'eau à partir d'une source locale et l'utilisaient pour fabriquer des briques de sel. Ces briques étaient probablement échangées contre d'autres denrées non locales (ou complétaient une organisation plus globale concernant plusieurs cités ou tribus (des chasseurs, des mineurs, des pêcheurs, des cueilleurs, des éleveurs, etc...) et servaient surtout à conserver la viande, d'où l'importance du lieu.

Important car, et c'est aussi unique en Europe pour l'instant, cette petite cité est en effet entourée d'une paroi d'énormes et hauts murs défensifs entourant le lieu de production. Les fouilles ont démarré en 2005, avec la découverte des restes de plusieurs maisons à deux étages, d'une série de fosses utilisées pour des rituels, ainsi que les structures d'un pont et de bastions. Une petite nécropole ou cimetière a commencé a être dégagée très récemment et est en train d'être analysée par les archéologues.

Remarquez la disposition particulière des corps enterrés : disposés sur le coté mais leurs têtes soutenues par leur mains jointes, sur une sorte de piédestal, et dirigées vers le ciel ou une direction précise.

Nous ne parlons pas d'une ville comme les ville-état grecs, de la Rome antique ou des villages médiévaux, mais sur ce que les archéologues sont d'accord pour dire qu'elle constituait une ville du cinquième millénaire avant JC, " a déclaré à l'agence de presse AFP Vasil Nikolov, un chercheur de l'Institut national d'archéologie de Bulgarie.L'archéologue Krum Batchvarov de l'institut a dit que la dernière trouvaille était « extrêmement intéressante ». « Les énormes murs autour de la colonie, qui ont été construits très grands et avec de gros blocs de pierre ... sont aussi quelque chose d'inconnu dans les fouilles de sites préhistoriques dans le sud-est de l'Europe jusqu'à  ce jour," a-t-il déclaré à l'AFP.

Lire la suite ci-dessous :

Lire la suite

OVNIs : ODHtv - Actualités 2ème trimestre 2020

OVNIs : ODHtv - Actualités 2ème trimestre 2020

 

MAJ 23-07-2020

Ovni dans le monde odhtv

Lien vers l'actualité du 1er semestre 2016 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odhtv-actualites-1er-semestre-2016.html

Lien vers l'actualité du 2ème semestre 2016 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odhtv-actualites-2eme-semestre-2016.html

Lien vers l'actualité du 1er trimestre 2017 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odhtv-actualites-1er-trimestre-2017.html

Lien vers l'actualité du 2ème trimestre 2017 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odhtv-actualites-2eme-trimestre-2017.html

Lien vers l'actualité du 3ème trimestre 2017 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odhtv-actualites-3eme-trimestre-2017.html

Lien vers l'actualité du 4ème trimestre 2017 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-4eme-trimestre-2017.html

Lien vers l'actualité du 1er trimestre 2018 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-1er-trimestre-2018.html

Lien vers l'actualité du 2ème trimestre 2018 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-2eme-trimestre-2018.html

Lien vers l'actualité du 3ème trimestre 2018 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-3eme-trimestre-2018.html

Lien vers l'actualité du 4ème trimestre 2018 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-4eme-trimestre-2018.html

Lien vers l'actualité du 1er trimestre 2019 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-1er-trimestre-2019.html

Lien vers l'actualité du 2ème trimestre 2019 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-2eme-trimestre-2019.html

Lien vers l'actualité du 3ème trimestre 2019 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-3eme-trimestre-2019.html

Lien vers l'actualité du 4ème trimestre 2019 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-4eme-trimestre-2019.html

Lien vers l'actualité du 1er trimestre 2020 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-1er-trimestre-2020.html


 

Créée en Mai 2007, Matin Ovni est l'émission dédiée à l'actualité ovni (objet volant non identifié) et d'oani (objet aquatique non identifié) dans le Monde. Elle est réalisée par une équipe de reporters en Europe et dans le reste du Monde.

L'édition de avril - mai - juin 2020 vous est présentée par Gilles.T.

Dans l'édition de ce mois-ci :

Lire la suite

Génome humain : pas encore complètement décodé

Génome humain : pas encore complètement décodé

 

Chromosomes miga al nature 2020

Représentation des 22 chromosomes humains et du chromosome X (agrandi à droite). Les barres bleues et orange représentent les séquences continues obtenues par le séquençage par nanopores. © Miga et al., Nature 2020

 

En 2003, Human Genome Project annonçait le séquençage complet du génome humain avec plus de deux ans d'avance sur les prévisions initiales. Mais la majorité des médias s'étaient contentés de relayer l'information sans trop approfondir, ni comprendre d'ailleurs, et pour la majorité des gens, c'était donc finalisé. Mais c'était en partie faux : Si cette cartographie couvre 99 % des trois milliards de bases ADN du génome, il reste de nombreux trous et séquences manquantes sur les différents chromosomes. Car le génome n'a pas été séquencé en une seule fois : c'est une sorte de gigantesque puzzle reconstruit à partir de séquences d'ADN mises bout à bout, ce qui entraîne des discontinuités et des répétitions. Certaines zones contiennent ainsi de nombreuses séquences redondantes, ce qui rend particulièrement difficile la reconstruction. Imaginez un puzzle avec un grand ciel bleu où l'on n'aurait aucun indice sur la forme et l'emplacement des pièces qui le composent. Et plus les séquences sont petites, plus le casse-tête est compliqué. Ces répétitions sont particulièrement abondantes dans la zone centrale du chromosome, là où les télomères se croisent, car l'ADN y est très enchevêtré. Ce n'est pas parce que le séquençage a été finalisé que le décodage l'est...

Cette semaine, une équipe du Genomics Institute de l'université de Californie à Santa Cruz a semble-t-il réussi à surmonter ces obstacles et vient d'annoncer le séquençage complet d'un chromosome, à savoir le chromosome sexuel X. Les chercheurs, dont les résultats sont publiés dans la revue Nature, ont pour cela eu recours au séquenceur MinION fabriqué par Oxford Nanopore Technologies qui utilise le séquençage par nanopores. Cette technique consiste à appliquer un courant électrique à une membrane perforée de milliers de trous d'environ un nanomètre de diamètre. En traversant ces nanopores, les bases azotées de l'ADN produisent chacune une variation différente du courant, ce qui permet de les identifier. Il est ainsi possible de retranscrire des séquences bien plus longues mesurant des centaines de milliers de paires de bases. « Nous pouvons ainsi couvrir entièrement des régions répétitives jusqu'ici considérées comme insolubles », atteste Karen Miga, l'auteure principale de l'étude.

Il demeurait cependant de multiples ruptures dans le génome que les chercheurs ont dû corriger manuellement, en s'appuyant sur les variantes dans les séquences répétitives pour servir de marqueurs, utilisés ensuite pour aligner et relier les séquences entre elles. « Nous avons utilisé un processus itératif sur trois plateformes différentes pour ajuster le séquençage et atteindre un haut niveau de précision », indique Karen Miga. Au total, l'équipe a réussi à compléter les 29 trous présents sur le chromosome X dans la base de données du génome de référence de 2003.

Lire la suite ci-dessous :

Lire la suite

Australie: études sur un paysage englouti de 8500 à 7000 ans

Australie: études sur un paysage englouti il y a 8500 à 7000 ans

 

Australia journal pone6

 

Une nouvelle étude concernant des paysages engloutis entre 8500 et 7000 ans avant le présent, en Australie du Nord-Ouest, révèle deux sites archéologiques avec une présence humaine certaine.

Les sites archéologiques submergés découverts au large de la côte nord-ouest de l'Australie offrent une nouvelle fenêtre sur les migrations, la vie et les cultures des peuples autochtones il y a des milliers d'années, lorsque le plateau continental était au sec.

C'était une époque où environ 20 millions de kilomètres carrés de terres (YH : supplémentaires par rapport à nos jours) étaient exposés à l'air libre au niveau mondial, avant que le dernier glaciaire ne desserre son emprise sur la planète et que la glace fondue ne noie les zones côtières - et de vastes étendues de l'histoire humaine - sous la mer.

Rien qu'en Australie, deux millions de kilomètres carrés ont été inondés, éliminant un tiers du continent.

« Vous parlez d'un paysage culturel immense et vaste habité par des peuples autochtones dans tout le pays ... qui n'est qu'une carte vierge et vide », explique Jonathan Benjamin de l'Université Flinders, auteur principal d'un article publié dans la revue PLoS ONE .

" Donc, si vous cherchez une image complète du passé ancien de l'Australie, vous devez regarder sous l'eau, il n'y a aucun doute."

« C'était un projet à haut risque », explique Benjamin. " Il n'y avait aucune garantie que nous ferions une découverte de cette nature, et nous l'avons fait. "

Son équipe, qui comprenait des collègues de Flinders, de l'Université de l'Australie-Occidentale et de l'Université James Cook, a entrepris de montrer que les anciens sites aborigènes pouvaient être préservés sur le fond marin, s'aventurant dans un territoire inexploré avec des plongeurs, des bateaux, des avions et des technologies de détection sous-marine à distance.

Le projet Deep History of Sea Country, en partenariat avec la Murujuga Aboriginal Corporation, a révélé deux milieux submergés dans le pays de la mer de Murujuga au large de la côte de Pilbara autour de l'archipel Dampier. Un site, à Flying Foam Passage, était estimé à au moins 8500 ans et portait la preuve d'une activité humaine associée à une source d'eau douce à 14 mètres de profondeur.

 

Australia journal pone7

(ci-dessus) Vue aérienne vers l'ouest du canal du Cap Bruguières à marée haute (Photo: J. Leach); (ci-dessous) des plongeurs enregistrent des artefacts dans le canal (Photos: S. Wright, J. Benjamin et M. Fowler). https://doi.org/10.1371/journal.pone.0233912.g003

 

L'autre était au Cap Bruguières, avec plus de 260 objets lithiques découverts jusqu'à 2,4 mètres sous le niveau de la mer, datés d'au moins 7000 ans en utilisant le radiocarbone et l'analyse des changements du niveau de la mer ainsi qu'une modélisation prédictive.

Les objets inclus divers outils de transformation des aliments, d'outils de découpage, broyage et meulage, comme une pierre de marteau combinée à une pierre à aiguiser, qui aurait été utilisée pour moudre les graines.

Lire la suite ci-dessous :

Lire la suite

OVNIs : Ufologues dans l'Histoire - Saison 4

OVNIs : Ufologues dans l'Histoire - Saison 4 -

 

MAJ épisode 06

 

Allen hynek jacques vallee 1

Années 1960-1970 : L'astrophysicien, professeur et ufologue américain Allen Hynek accompagné de l'astronome, informaticien et ufologue français Jacques Vallée

 

Mémoires de l'Ufologie Française - Ufologues dans l'histoire

 

Le but premier d'Ovni dans l'histoire Tv est de sauvegarder les Mémoires de l'Ufologie Française par le biais de vidéos ou podcast pour que les générations à venir puissent connaître le travail des anciens, des pionniers de l'ufologie et des enquêteurs.

En collaboration avec l'association SCEAU et bien d'autres, cette action qui a débuté en décembre 2011, consiste à interviewer l'ensemble de la communauté ufologique en France et dans les pays limitrophes.

Cette nouvelle saison 4 des Ufologues dans l'Histoire comporte déjà les interviews de Didier Gomez, de Bruno Botta, Rémy Fauchereau, Gérard Deforge, Thierry Rocher et Bernard Hugues.

Soir ovni dans le monde

Lire la suite

OVNIs : ODHtv - Actualités 1er trimestre 2020

OVNIs : ODHtv - Actualités 1er trimestre 2020

MAJ 30-03-2020

Ovni dans le monde odhtv

Lien vers l'actualité du 1er semestre 2016 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odhtv-actualites-1er-semestre-2016.html

Lien vers l'actualité du 2ème semestre 2016 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odhtv-actualites-2eme-semestre-2016.html

Lien vers l'actualité du 1er trimestre 2017 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odhtv-actualites-1er-trimestre-2017.html

Lien vers l'actualité du 2ème trimestre 2017 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odhtv-actualites-2eme-trimestre-2017.html

Lien vers l'actualité du 3ème trimestre 2017 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odhtv-actualites-3eme-trimestre-2017.html

Lien vers l'actualité du 4ème trimestre 2017 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-4eme-trimestre-2017.html

Lien vers l'actualité du 1er trimestre 2018 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-1er-trimestre-2018.html

Lien vers l'actualité du 2ème trimestre 2018 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-2eme-trimestre-2018.html

Lien vers l'actualité du 3ème trimestre 2018 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-3eme-trimestre-2018.html

Lien vers l'actualité du 4ème trimestre 2018 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-4eme-trimestre-2018.html

Lien vers l'actualité du 1er trimestre 2019 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-1er-trimestre-2019.html

Lien vers l'actualité du 2ème trimestre 2019 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-2eme-trimestre-2019.html

Lien vers l'actualité du 3ème trimestre 2019 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-3eme-trimestre-2019.html

Lien vers l'actualité du 4ème trimestre 2019 : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-4eme-trimestre-2019.html


 

JT Ovni en France, vous partage les dernières observations d'ovni/oani, les conférences et événements ufologiques mais également un dossier sur les ovnis dans l'histoire d'un département ou d'une région. (ps: Toutes les images ou vidéos que vous pensez être des films d'ovni dans cette vidéo sont des reconstitutions selon le ou les dessins des témoins, comme indiquées en haut à gauche...).

L'édition de fin décembre 2019 vous est présentée par Gilles.T. :

Lire la suite

Terre: Nouvelles structures internes. Europe: un point chaud revient

Terre: Nouvelles structures internes. Europe: un point chaud revient

 

Carte terre sequencer

Terre: Des nouvelles structures détectées sous son manteau

 

Une collaboration entre des astrophysiciens et des géologues fait apparaître des structures inconnues à la surface du noyau solide de la Terre. C'est l'astrophysicien Brice Ménard, à l'université John Hopkins (États-Unis) qui a permis cette découverte, grâce au développement d'un nouvel algorithme informatique, nommé le Sequencer. L'avantage de cet algorithme est qu'il est adaptable à diverses données massives. Généralement, les intelligences artificielles classiques se basent sur un apprentissage progressif, le Sequencer est capable de chercher... et de trouver par lui-même, des informations noyées dans un flot de données. « Le tout à partir d'une définition mathématique de ce qui est potentiellement intéressant. » Il y a quelques mois, cet algorithme a ainsi permis à l'équipe qui entoure Brice Ménard de définir une nouvelle façon d'estimer la masse des trous noirs supermassifs. « Le Sequencer a trouvé une relation entre cette masse et certaines propriétés des galaxies qui hébergent ces trous noirs, précise l'astrophysicien. Avant, nous ne pouvions travailler que sur une centaine des galaxies les plus proches de nous. Désormais, c'est l'Univers tout entier qui s'ouvre à nous ».

« Aujourd'hui, les chercheurs, tous les chercheurs, sont noyés dans les données. Il y en a de plus en plus. Il y en a trop pour qu'ils puissent les visualiser », nous explique-t-il. Impossible de traiter ces milliers, voire ces millions d'objets « à la main ». L'approche mathématique est devenue incontournable. En adoptant ce point de vue, l'horizon s'éclaire. « Tant que l'on sait ce que l'on cherche. » Cependant, les choses se compliquent lorsque l'on ne sait pas exactement ce que l'on attend des données en question.

« Il n'est pas si rare que des chercheurs trouvent, dans des données disponibles depuis des années, des objets ou des effets intéressants qui étaient restés cachés là, seulement parce que personne ne les avait cherchés. »

Profitant de ce puissant algorithme, des géologues ont injecté quelque 30 années de données sismologiques dans le Sequencer. Des milliers de sismogrammes générés par des centaines de tremblements de terre profonds et puissants enregistrés, de magnitude supérieure à 6,5 sur l'échelle de Richter. Comme on le sait, les ondes sismiques émises par ces tremblements de terre peuvent renseigner les chercheurs sur la composition de l'intérieur de notre Planète. Tout comme les ultrasons donnent aux médecins des images de l'intérieur de notre corps. Il s'agit donc d'interprétations de leurs échos par des spécialistes. Le problème, c'est que jusqu'à présent, il était impossible aux géologues de distinguer dans ces signaux les échos les plus faibles du simple bruit de fond.

Comme prévu, le Sequencer est parvenu à discriminer deux types d'échos du bruit de fond. Les premiers, dont l'amplitude décroît très vite avec le temps, trahissent la présence de structures dont les propriétés sont très différentes de celles du manteau environnant. Les seconds, dont l'amplitude décroît plus lentement, pourraient provenir de sources distribuées. Comme des vagues (ou ondes) se déplaçant à la frontière de grandes régions à faible vitesse de cisaillement. La preuve, en tout cas, que la base du manteau terrestre est bien plus hétérogène que le pensaient jusqu'alors les géologues.

Lire la suite ci-dessous :

Lire la suite

Peche en haute mer il y a 42 000 ans

Pêche en haute mer il y a 42 000 ans ! - update 2020

 

East timor map

HONG KONG (Reuters) - Des hameçons et des arêtes de poisson de mer remontant à 42.000 ans trouvés dans une caverne au Timor oriental suggèrent que les hommes modernes aient été capables de pratiquer la pêche en haute mer quelques 30.000 ans plus tôt que précédemment pensé, ont annoncé vendredi 13 janvier 2012 des chercheurs en Australie et au Japon.

 

cro-magnon-peche.jpg

 

Les artefacts -- presque 39.000 arêtes de poisson et trois hameçons -- ont été trouvés dans une caverne de chaux à Jerimalai au Timor oriental, à 50 mètres (165 pieds) au-dessus de niveau de la mer, a dit Sue O'Connor du service de l'université nationale australienne de l'archéologie et de l'histoire naturelle (Australian National University).

" Il n'y avait jamais eu aucun signe montrant que des technologies de pêches maritimes humaines pouvaient exister en réels termes d'attirails de pêche il y a 40 000 ans ", a dit O'Connor, l'auteur de l'étude importante par téléphone de Canberra, à Reuters.

Lire la suite

Néandertaliens dans les paysages pré-Pyrénées

Néandertaliens dans les paysages pré-Pyrénées

 

Roca dels bous lleida espagne 1

Analyser le paysage des pré-Pyrénées habitées par les Néandertaliens

 

Le chercheur Alfonso Benito Calvo, chef de la ligne de recherche Géomorphologie et processus de formation au Centro Nacional de Investigación sobre la Evolución Humana, est l'auteur principal d'un article qui vient d'être publié dans la revue Quaternary Research qui analyse la formation de Roca dels Bous (Lleida , Espagne), qui était habitée par des Néandertaliens, en relation avec l'évolution qui a eu lieu de ce paysage dans les pré-Pyrénées au cours des 60 000 dernières années.

Dans le document, les processus intervenus pendant l'occupation néandertalienne de ce site moustérien dans les gorges de la rivière Segre (Sant Llorenç de Montgai) ont été étudiés à l'aide de techniques géomorphologiques 3D utilisant des drones, ainsi que des datations stratigraphiques, statistiques et de luminescence ( OSL).

Lire la suite ci-dessous :

Lire la suite