Un écosystème unique de lagons et de plaines salées découvert

yvesh Par Le 12/12/2023 0

Un écosystème unique de lagons aux eaux cristallines et de plaines salées découvert dans le désert argentin

 

Argentine desert de puna de atacama1

Des monticules verts de stromatolites fleurissent au fond d'un lagon de la Puna de Atacama en Argentine.(Crédit image : Brian Hynek)

 

Des chercheurs ont découvert un écosystème étonnant de lagons aux eaux cristallines et de plaines salées dans le désert argentin de Puna de Atacama, qui pourrait offrir une fenêtre sur les débuts de la vie sur Terre et sur Mars.

Un patchwork de lagons aux eaux cristallines et de vastes plaines salées dans le désert argentin de Puna de Atacama forme un écosystème surnaturel qui ne ressemble à « rien de ce qu'un scientifique ait jamais vu ». disent les chercheurs.

Ces lagons inédits abritent des monticules de roches recouverts de microbes qui, à première vue, ressemblent à certaines des premières formes de vie connues sur Terre. Les chercheurs ont découvert ce monde perdu par hasard après avoir repéré un réseau d’étranges mares sur des images satellite du désert du nord-ouest de l’Argentine.

Puna de Atacama est un plateau géant situé à plus de 3 660 mètres d'altitude, à la frontière argentine avec le Chili. Là-bas, la haute altitude, les conditions arides et le soleil de plomb se combinent pour former un environnement hostile où peu de plantes et d’animaux survivent.

En avril 2022, Farías l'a amené sur l'un de ses sites d'étude dans le nord-ouest de l'Argentine. Pour y arriver, les scientifiques ont roulé environ neuf heures sur un chemin de terre. Ils sont restés dans un village d’environ 35 habitants qui dépendent d’une seule source pour leur eau. Lors de sa dernière nuit au village, Hynek parcourait des images satellite du désert environnant et a vu quelque chose d'étrange : ce qui ressemblait à un réseau de lagons à des dizaines de kilomètres de là.

Brian Hynek, professeur agrégé de sciences géologiques à l'Université du Colorado à Boulder, et Maria Farías, microbiologiste et co-fondateur du cabinet de conseil en environnement PunaBio, a parcouru plusieurs kilomètres à travers ce paysage aride avant de voir les lagons. " Cela ne ressemble à rien de ce que j'ai jamais vu ou, vraiment, à tout ce qu'un scientifique a jamais vu," a déclaré Hynek dans une déclaration.

Douze bassins d'eau cristalline peu profonde entourés de montagnes constituent le nouvel écosystème extraterrestre, qui s'étend sur 25 acres (10 hectares) de désert, selon le communiqué. Sous les lagons, près de la surface, les chercheurs ont repéré de petites collines tapissées de croissance microbienne verte. 

" C'est tout simplement incroyable que l'on puisse encore trouver des choses non documentées comme celles-là sur notre planète", a-t-il déclaré, ajoutant que cette découverte constitue " le plus grand moment eurêka que j'ai jamais vécu dans ma vie ". Au cours de sa carrière, Hynek a voyagé dans certains des environnements les plus extrêmes de la planète pour comprendre comment la vie pourrait prospérer sur des planètes et des lunes extraterrestres. Il a escaladé le sommet du plus haut volcan actif du monde, Ojos del Salado, à la frontière entre l'Argentine et le Chili, et a voyagé en Antarctique pour rechercher des météorites tombées.

Les monticules vivants, qui mesuraient environ 4,6 m de diamètre et plusieurs pieds de haut, offrent une fenêtre sur les premiers stades de la vie sur Terre et potentiellement même sur la vie ancienne sur Mars, a déclaré Hynek. Des observations préliminaires indiquent qu'il pourrait s'agir de stromatolites — des communautés complexes de microbes dont les excrétions se solidifient en couches de roche — semblables à celles qui existaient au cours d'une période de l'histoire de la Terre appelée l'Archéen (il y a 4 à 2,5 milliards d'années), lorsque l'atmosphère ne contenait pas d'oxygène.

Les stromatolites se forment encore aujourd'hui dans divers habitats marins et d'eau douce, mais ils sont beaucoup plus petits que leurs homologues anciens. Les monticules des lagons d'Atacama étaient de taille proche des stromatolites archéens, qui, selon les découvertes de fossiles, atteignaient 20 pieds (6 m) de haut. Les stromatolites d'Atacama étaient principalement constitués de gypse – un minéral commun dans les stromatolites fossilisés, mais absent des exemples modernes

Lire la suite ci-dessous :

Argentine desert de puna de atacama2Hynek a utilisé un marteau pour ouvrir une formation de stromatolite, révélant un centre rose.(Crédit image : Brian Hynek)

 

" Nous pensons que ces monticules se développent en réalité à partir de microbes, ce qui était le cas des plus anciens ", a dit Hynek

Les formations vallonnées — baignées par les lagons — des eaux salées et acides et cuites par un rayonnement solaire extrême – abritaient deux types de microbes, avec des couches de bactéries photosynthétiques appelées cyanobactéries recouvrant l’extérieur et des communautés d’organismes unicellulaires appelées archées prospérant au cœur.

" Si la vie avait un jour évolué sur Mars jusqu'au niveau fossile, cela aurait été comme ça ", dit Hynek. " Comprendre ces communautés modernes sur Terre pourrait nous informer sur ce que nous devrions rechercher lorsque nous recherchons des caractéristiques similaires dans les roches martiennes."

Mais les chercheurs devront agir vite s'ils veulent confirmer ces premières observations, le site étant loué pour l'exploitation du lithium. Une entreprise étrangère à l’Argentine a déjà loué la zone pour y exploiter du lithium. Une fois le forage commencé, les lagunes d'Atacama pourraient être transformées de manière irréversible. 

" Cet écosystème unique et entier pourrait disparaître d'ici quelques années", dit Hynek. " Nous espérons pouvoir protéger certains de ces sites, ou au moins détailler ce qui s'y trouve avant qu'il ne disparaisse ou ne soit perturbé à jamais."

YH : Ce site doit être protégé absolument car c'est un écosystème unique et c'est aussi de la vie unique... donc cette vie doit être classifiée comme rare et en voie de disparition, protégée totalement. Non aux intérêts financiers avant la vie.

 

Sourcesdéclaration du professeur Brian Hynek

https://www.livescience.com/planet-earth/microbiology/lost-world-of-lagoons-filled-with-mounds-of-microbes-discovered-in-atacama-desert

Traduction FR par Yves Herbo pour SFH

Yves Herbo, Traductions et Compilations de données, Sciences-Faits-Histoires, 12-12-2023

mystère environnement prehistoire climat astronomie sciences éducation traductions Argentine

Questions / Réponses

Aucune question. Soyez le premier à poser une question.
Anti-spam
 

Ajouter un commentaire

Anti-spam