Grèce : rapport sur la grotte occupée de Theopetra

Grèce : rapport sur la grotte de Theopetra occupée entre 130000 ans et 4000 ans BP

 

Grece grottetheopetra7

Un nouveau rapport, écrit par l'archéologue Dr. Catherine Kyparissi-Apostolika, chef honoraire de l'Éphorat de la paléoanthropologie et de la spéléographie du ministère grec de la Culture et des Sports grec éclaire l'ère néolithique en Grèce.

La grotte Theopetra en Thessalie, en Grèce centrale, s'est formée au début de la période du Crétacé supérieur, 137 000 000 - 65 000 000 ans avant le présent. La grotte, qui a été créée dans le calcaire, y est habitée depuis la période du Paléolithique moyen, et de nouvelles découvertes donnent un nouvel aperçu de la vie de ces premiers peuples.

Selon les archéologues, la grotte est probablement le lieu de l'une des plus anciennes constructions humaines sur Terre, car les découvertes indiquent que l'abri était habité il y a 130 000 ans, tout d'abord par les Néandertaliens. (YH : voir ci-dessous).

Les fouilles de Theopetra ont commencé en 1987 sous la direction de l'archéologue Dr. Catherine Kyparissi-Apostolika.

Les découvertes faites depuis lors incluent des outils en pierre des périodes paléolithique, mésolithique et néolithique, ainsi que des objets en poterie néolithique, en os et en coquille. Les découvertes sont des preuves importantes de la transition du mode de vie du Paléolithique au néolithique en Grèce.

 

Grece grottetheopetra1Crédit: Tolis-3kala / Wikimedia Commons

 

Les dernières découvertes montrent qu'environ 43 personnes vivaient dans la grotte Theopetra pendant l' ère néolithique. Les experts ont même pu confirmer qu'ils mangeaient du blé, de l'orge, des olives, des légumineuses et de la viande dans leur alimentation.

Les dernières données présentées par le Dr Kyparissi-Apostolika montrent que la grotte a servi de refuge aux gens pendant des milliers d'années, et il est très probable qu'il y ait eu des périodes où ils l'ont quittée, en fonction des conditions météorologiques du moment, puisque le climat a changé à plusieurs reprises au cours de ces milliers d'années.

Ces dernières années, la grotte a également servi d'abri pour la population locale en temps de guerre, et aussi à d'autres moments pour des enclos pour animaux.

Selon le Dr Kyparissi-Apostolika, des sépultures humaines sont également trouvées sur le site, il ne fait donc aucun doute qu'il y avait des habitants dans cette grotte. Deux sépultures correspondent à la période post-glaciaire du Paléolithique supérieur, une datant de 14 990 à 14 060 av. tandis que trois autres sépultures correspondent à la période mésolithique, et ont été datées entre 7 000 et 7 500 avant JC.

Lire la suite ci-dessous :

Tous les squelettes appartiennent probablement à l'espèce Homo Sapiens.

Dans les couches plus profondes de la période du Paléolithique moyen, aucune sépulture n'a été trouvée, mais des empreintes de pas humaines ont été découvertes, dans ce qui était une découverte très rare partout dans le monde. Les pieds étaient recouverts d'un certain type de couvre-pied, il est donc difficile de détecter des caractéristiques anatomiques particulières. Cependant, selon les types d'outils en pierre trouvés dans ces couches, les gens de Neandertal y vivaient.

YH : des Néandertaliens équipés d'une sorte de chaussure donc, possiblement à cause du froid et/ou pour se protéger des cailloux.

 

Grece grottetheopetra5

Selon l'analyse paléopathologique des os humains de la période néolithique retrouvés, les 43 personnes estimées qui vivaient à cette époque dans la grotte semblent avoir été en assez bonne santé, a rapporté l'archéologue.

L'abandon de la grotte par ses occupants vers 4000 avant JC est très probablement associé à des phénomènes naturels ainsi qu'à l'exploitation des terres pour la culture. La force de l'eau qui est entrée dans la grotte par les trouées karstiques vers la fin de l'ère néolithique et le détachement et l'effondrement de gros morceaux du toit, à nouveau dus à l'érosion, ont probablement poussé les occupants hors de la grotte à la recherche d'un autre endroit de résidence et un mode de vie qu'ils connaissaient déjà grâce aux colonies de plein air dans leur région plus large, a noté le Dr Nina Kyparissi-Apostolika.

 

Grece grottetheopetra3

En raison de son importance pour la préhistoire de l'Europe du Sud-Est, la grotte est devenue un site archéologique ouvert aux visiteurs, tandis que ses découvertes sont exposées au Centre de documentation et de formation de la grotte Theopetra (musée) à l'entrée du village, non loin de la grotte.

Le site a été officiellement ouvert au public en 2009, mais fermé temporairement un an plus tard, car les restes d'un mur de pierre construit par l'homme ont été découverts au cours de cette année. Il a rouvert un an plus tard, mais fermé à nouveau en 2016, et reste malheureusement fermé en raison du risque de glissements de terrain.

La grotte de Theopetra a été décrite comme étant à peu près de forme quadrilatérale, avec de petites niches à sa périphérie. Elle couvre une superficie d'environ 500 mètres carrés (5 380 pieds carrés). La grotte a une grande entrée, ce qui laisse entrer beaucoup de lumière à l'intérieur.

 

Grece grottetheopetra6

 

Les archéologues ont découvert un mur de pierre qui fermait autrefois partiellement l'entrée de la grotte (ci-dessus). En utilisant une méthode relativement nouvelle de datation connue sous le nom de «Luminescence Optiquement Stimulée», les scientifiques ont maintenant pu dater ce mur à environ 23 000 ans.

L'âge du mur a conduit les chercheurs à supposer qu'il avait été construit par les habitants de la grotte pour les protéger du froid. Il a été affirmé qu'il s'agissait de la plus ancienne structure artificielle connue en Grèce, et peut-être même dans le monde.

De plus, en effectuant des analyses micromorphologiques sur des échantillons sédimentaires prélevés sur chaque couche archéologique, les scientifiques ont découvert qu'il y avait eu des vagues de chaleur et de froid pendant l'occupation de la grotte. 

La population de la grotte semblait fluctuer au fil des ans, par rapport à ces changements climatiques.

 

Grece grottetheopetra8

D'autres découvertes des chercheurs étaient des empreintes d'hominidés imprimées sur le sol en terre molle de la grotte. Il a été supposé que ceux-ci ont été fabriqués par plusieurs enfants de Néandertal, âgés de deux à quatre ans, qui avaient vécu dans la grotte pendant la période du Paléolithique moyen.

L'une des découvertes les plus importantes à l'intérieur de la grotte Theopetra était la dépouille d'une femme de 18 ans qui vivait en Grèce il y a 7000 ans.

 

Grece grottetheopetra avgi4Une reconstitution de «Avgi» (Dawn), l'adolescente de 7 000 ans découverte dans la grotte Theopetra Manolis Papagrigorakis

 

Après des années de travail intensif, le visage de l'adolescente a été reconstruit par des scientifiques et elle a reçu le nom de  «Avgi» (Dawn).

Avgi était une femme qui a vécu dans la grotte Theopetra pendant l'ère mésolithique (7000 avant JC), selon le professeur de l'Université d'Athènes Manolis Papagrigorakis. Le professeur s'est donné pour mission de mettre les Grecs «face à face» avec leurs ancêtres.

Orthodontiste, le professeur Papagrigorakis a utilisé les dents d'Avgi comme base pour la reconstruction totale de son visage. Ses vêtements, et en particulier ses cheveux, étaient très difficiles à reproduire étant donné le manque de preuves substantielles. Avgi, découvert par l'archéologue Aikaterini Kyparissi-Apostolika, est exposé au musée de l'Acropole à Athènes.

 

Grece grottetheopetra2Les marches menant à l'entrée de la grotte, maintenant fermée au public. Crédit: Ministère de la Culture et des Sports grec

 

Toutes les photos sont du Dr Aikaterini Kyparissi-Apostolika et de son équipe sauf celle de Wikimedia et du Ministère grec de la culture et des sports.

 

Sources : https://greece.greekreporter.com/2020/10/14/new-findings-in-theopetra-cave-shed-light-on-neolithic-era-in-greece/

https://greece.greekreporter.com/2019/09/20/theopetra-cave-in-central-greece-the-oldest-human-construction-on-earth/

 

Autres articles sur la Grèce préhistorique :

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-figurines-d-argile-prehistoriques-d-hommes-oiseaux-de-7800-ans-en-grece.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/grece-les-etonnants-murs-de-la-cite-oiniadai.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/grece-les-10-plus-grandes-decouvertes-de-2011.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-archeologues-auraient-ils-trouve-la-tombe-d-alexandre-le-grand.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/naxos-en-grece-et-la-sculpture-dans-les-temps-archaiques.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/origine-de-l-homme-un-chainon-manquant-trouve-en-europe.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/grece-la-decouverte-de-la-cite-perdue-de-helike.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/grece-decouverte-d-une-cite-engloutie-il-y-a-5000-ans.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/delos-grece-un-monumental-brise-lames-et-un-port-engloutis.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/grece-l-antique-ville-de-kythnos-sort-de-terre.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/grece-une-decouverte-remet-en-cause-une-mythologie-antique.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/grece-apres-le-guerrier-griffon-deux-tombes-princieres-decouvertes.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/santorin-grece-nouvelles-decouvertes-a-akrotiri.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/grece-un-monument-en-marbre-au-sommet-d-un-ilot-pyramidal.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/grece-fouilles-du-site-neolithique-koutroulou-magoula-2019.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/chypre-decouverte-d-un-impressionnant-batiment-d-environ-7000-ans.html

 

Yves Herbo et Traductions, Sciences-Faits-Histoires, 15-10-2020

 

mystère environnement archéologie lire prehistoire climat antiquité Grèce Europe

L'ADN sera-t-il le support de stockage ultime de l'humanité ? L'ADN sera-t-il le support de stockage ultime de l'humanité ?
L'ADN sera-t-il le support de stockage ultime de l'humanité ? La quantit&eacut...
  300 000 ans: durcissement des pierres au feu contrôlé
300 000 ans: durcissement contrôlé des pierres au feu   On sait dep...
300 000 ans: durcissement des pierres au feu contrôlé

Ajouter un commentaire