Néandertal et ses mystérieuses structures en cercle

Néandertal et ses mystérieuses structures en cercle

 

Homme neandertal mammouth 5

reconstitution de structures en ossements de mammouths

 

Les données étant plus nombreuses, il est temps de parler des mystérieuses structures bâties par les Néandertaliens en forme de cercle, à base d'ossements de mammouths. Pour rappel, j'ai déjà parlé et relayé la découverte du CNRS, en France, d'une étrange structure en cercle, découverte dans la grotte de Bruniquel, mais faite en stalagmites, et datée d'environ 180 000 ans. Une structure pouvant d'ailleurs rappeler celles faites en ossements de mammouths ailleurs, les stalagmites rappelant éventuellement des défenses de mammouthhttps://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/des-constructions-en-cercle-de-presque-180-000-ans-en-france.html

 

En fin d'article, je ferai aussi mention de la découverte récente, en Russie du sud, au-dessus de la Mer Noire et face à l'Ukraine, d'une structure identique en os de mammouth, mais à priori bâtie par Homo Sapiens (Homme moderne) il y a environ 26 000 à 19 000 ans, une éventuelle réutilisation ou imitation donc, par une culture encore mal connue, qui a utilisé parfois des techniques uniques au monde, mais aussi d'autres plus répandues, comme des statuettes du type "Venus", dont environ 250 exemplaires ont été trouvées dans de nombreux pays, et datées de 40 000 à 15 000 ans environ pour les fourchettes hautes et basses (c'est dire la longueur temporelle de cette pratique !). Voir liens en bas. Cette pratique traverserait donc l'aurignacien jusqu'au magdalénien en passant par le gravettien, se moquant bien des différentes "cultures" créées par la science moderne...

 

En raison de son nomadisme, Néandertal a adopté des modes d’habitat variés, du campement en plein air pour quelques jours de chasse au camp de base dans un abri-sous-roche. Néanmoins, ces lieux de vie, sensibles à l’érosion, n’ont souvent laissé que des traces ténues et difficiles à interpréter. Les Néandertaliens choisissaient leur lieux d’habitat en fonction des ressources disponibles à proximité : eau, gibier, bois, gîtes de roche, ainsi qu’en fonction des avantages offerts par le site : vue, protection, ensoleillement… Les campements répondaient, en outre, à des nécessités diverses : camps de base pour une saison (ou plusieurs), campements temporaires pour acquérir des ressources, haltes où était découpé le gibier d’une journée de chasse…

Quand Néandertal habitait une grotte, il en occupait de préférence l’entrée, pour bénéficier de la lumière naturelle. Il privilégiait également les abris-sous-roche (cavités naturelles d’une paroi rocheuse). Les campements en plein air devaient certainement être plus nombreux que ne le laissent supposer les traces archéologiques. Ils prenaient des aspects variés : tente (structure démontable et transportable, formée d’une armature en bois recouverte de peaux, de nattes…) ; hutte (abri simple constitué avec les matériaux trouvés dans l’environnement immédiat et abandonné ensuite) ; écran de protection (en pierre, en bois, en végétaux…) ; habitation en os de pachydermes (telle la célèbre cabane du site de Molodova I, en Ukraine).

 

Neandertal habitat

Reconstitutions d’habitats en plein air de l’époque néandertalienne : de gauche à droite, une tente conique composée de perches en bois couvertes de peaux, une hutte conique en branchages, la cabane de Molodova construite en ossements de mammouths. © Pascale Galibert, Inrap

 

Les habitats néandertaliens livrent parfois des traces d’aménagements intérieurs. Les sols ont pu être pavés de pierres ou de galets, voire couverts de litières végétales. Des aires d’activité semblaient clairement délimitées : aires de taille de la pierre, de boucherie, de couchage, de préparation culinaire… Mais peu de traces de combustion (foyers, aires de chauffe) ont été découvertes.

Le site de la Folie, au nord de Poitiers, en France, a été fouillé avant la construction d'une station d'épuration. Les archéologues ont mis au jour les vestiges d'une structure circulaire de type coupe-vent. Cet aménagement aurait servi de campement provisoire à un groupe de Néandertaliens à la recherche de gibier, il y a 55 000 à 60 000 ans.

 

Neandertal montmaurin france

Structure néandertalienne trouvée en France (INRAP)

 

Sur les 180 m² du site fouillé, les archéologues ont ainsi repéré la chambre à coucher près du foyer, presque vierge de vestiges ; l'atelier de façonnage des outils et ses nombreuses pointes racloirs, couteaux de pierre et enfin la « déchetterie », qui a livré une accumulation très importante de restes animaux. Une fosse a également été retrouvée qui servait à faire bouillir de l’eau, certainement pour la cuisson des aliments et peut-être pour la toilette.

 

LA PRATIQUE OU NON DE LA CHASSE AUX MAMMOUTHS PAR LES NÉANDERTALIENS POUR SE PROCURER DE LA NOURRITURE EST PARTICULIÈREMENT DISCUTÉE. UNE ÉTUDE RÉALISÉE DANS LE CADRE D’UN PROJET FRANCO-UKRAINIEN IMPLIQUANT LE CNRS, LE MUSÉUM NATIONAL D’HISTOIRE NATURELLE ET L’ACADÉMIE NATIONALE DES SCIENCES D’UKRAINE, VIENT DE PROPOSER L’HYPOTHÈSE QUE L’HOMME DE NÉANDERTAL UTILISAIT ÉGALEMENT LES OS DES MAMMOUTHS COMME MATÉRIAU DE CONSTRUCTION POUR LEURS HABITATIONS, ET CE BIEN AVANT L’HOMME ANATOMIQUEMENT MODERNE. LES RÉSULTATS DE CETTE ÉTUDE, RÉALISÉE PAR LAËTITIA DEMAY ET STÉPHANE PÉAN, ET COORDONNÉE PAR MARYLÈNE PATOU-MATHIS ET LARISSA KOULAKOVSKA VIENNENT D’ÊTRE PUBLIÉS DANS LA REVUE QUATERNARY INTERNATIONAL (2013).

 

Homme neandertal mammouth 4

Couche 4 de Molodova I. Vue sur l’accumulation circulaire en ossements de mammouths © I. K. Ivanova

 

L’hypothèse selon laquelle l’Homme de Néandertal aurait utilisé des mammouths comme matériau de construction est basée sur l’analyse du matériel faunique du site de Moldova I situé dans la vallée du Dniestr en Ukraine, en particulier du niveau 4 riche en vestiges archéologiques du Paléolithique moyen. Datant de l’époque inter-pléniglaciaire du Dernier Glaciaire (MIS 3) 2, elle a livré 40 000 artefacts lithiques attribués à la culture moustérienne 3 et environ 3 000 ossements de mammifères, essentiellement de mammouth laineux (Mammuthus primigenius).

Plusieurs zones ont été dégagées : une fosse remplie d’ossements, différentes zones d’activités (de boucherie, de production d’outils), 25 foyers et une accumulation circulaire composée d’ossements de mammouths décrite initialement comme étant une structure d’habitat confectionnée par les Néandertaliens. Les structures d’habitat en ossements de mammouth avérées au Paléolithique supérieur, en Ukraine et en Russie, ont été (aussi) réalisées par les Hommes anatomiquement modernes (Homo sapiens) en particulier de culture épigravettienne 4.

Lire la suite ci-dessous :

L’étude archéozoologique menée porte sur les restes des grands mammifères issus de la couche 4 du gisement de Molodova I. L’objectif était de comprendre les modalités d’acquisition et de gestion des ressources animales, notamment du mammouth, à des fins alimentaires et non-alimentaires, et plus particulièrement l’utilisation des os comme matériau de construction.

Le nombre de mammouths est estimé à au moins 15 individus, appartenant à toutes les classes d’âges et aux deux sexes, morts au cours de différents épisodes, à proximité ou sur le site même.

Les modifications taphonomiques 5 dues aux conditions climato-édaphiques 6, dont la percolation (infiltration de l’eau) et aux racines des plantes indiquent l’exposition prolongée à l’air libre des restes et leur localisation dans des zones creuses, comme dans la fosse et à la base de l’accumulation circulaire.

Les traces des carnivores, principalement des hyénidés, sont rares, ce qui prouve que l’assemblage osseux ne résulte pas de leur action.

Par contre, les marques anthropiques sur les os montrent que la viande de mammouth a été consommée par les Néandertaliens. La présence de séries de stries et de traces d’ocre sur plusieurs os peut être interprétée comme des expressions symboliques. Par ailleurs, les ossements de mammouth ont été délibérément sélectionnés (os long et os plats, défenses, vertèbres en connexion) et agencées de manière circulaire par les Homididés.

 

Homme neandertal mammouth 3

Modifications anthropiques sur les restes fauniques de la couche 4 de Molodova I : (a) stries de boucherie sur une côte de mammouth (b) stries d’extraction sur une défense de mammouth © S. Péan

 

Les ossements et la viande de mammouth ont pu être acquis sur plusieurs individus, dans des contextes et des temps variés, par des collectes sur carcasses sèches, sur carcasses fraîches (charognage) et par la chasse.

La structure circulaire en ossements de mammouth semble correspondre à la base d’une structure en bois ou plus probablement à un abri coupe-vent. Il ne s’agit aucunement d’une habitation couverte comme celles du Paléolithique supérieur. La présence à l’intérieur d’une quinzaine de foyers, d’outils lithiques ainsi que des déchets de boucherie liés à des pratiques culinaires est caractéristique d’un espace domestique. Ce gisement peut être assimilé à un campement principal avec des occupations récurrentes. Les Néandertaliens seraient donc les plus anciens Hominidés à avoir utilisé des ossements de mammouth pour construire des structures d’habitations. Les datations du site donnent des fourchettes que les scientifiques ont pondéré comme étant de plus de 44 000 ans.

 

Homme neandertal mammouth 6

Reconstitution-maquette hypothétique prudente, un toit en peaux aurait pu exister - pour l'exposition provisoire néandertal au Musée de l'Homme de Paris -  http://tactilestudio.it/musee-de-lhomme-maquette-molodova-2018/

 

2. Epoque inter-pléniglaciaire du Dernier Glaciaire (MIS 3) : il s’agit d’une période d’instabilité climatique entre deux périodes glaciaires. Le MIS (Marine Isotope Stage) ou OIS (Oxygen Isotope Stage) correspond à des épisodes climatiques qui vont être définis selon le rapport entre les isotopes de l’oxygène de masses atomiques 16 et 18, prélevés dans les sédiments marins ou les calottes glaciaires. Le contenu varie selon la température et le volume de glace sur Terre. Le stade isotopique 3 est observé de 58 900 à 27 600 ans B.P. (BP = Before Present - Avant le présent)
3. Culture moustérienne : Le Moustérien est la principale manifestation culturelle du Paléolithique moyen en Eurasie (environ 300 000 à 30 000 avant le présent), principalement l’œuvre de l’Homme de Néandertal, notamment en Europe, mais il existe également des industries moustériennes produites par des humains anatomiquement modernes au Proche-Orient.
4. Culture épigravettienne : il s’agit d’un faciès culturel qui suit le Gravettien et qui s’est développé entre 19 000 et 10 000 ans B.P., en Italie et en Europe orientale.
5. modifications taphonomiques : La taphonomie est la discipline de la paléontologie qui étudie tous les processus qui interviennent après la mort d'un organisme jusqu'à sa fossilisation ainsi que la formation des gisements fossiles.
6. conditions climato-édaphiques : facteurs de modification de la matière, liés au type de climat et au type de sols.

 

Néandertal a connu 2 glaciations : - le Saalien (anciennement nommé Riss) de -374 000 à -123 000 env. ou stades isotopiques 10 à 6 - le Weichselien (anciennement nommé Würm) de -116 000 à – 11 700 env. ou stades isotopiques 5d à 2. Entre ces 2 glaciations, Néandertal connaît un interglaciaire (Éemien), plus chaud qu’aujourd’hui d'au moins 2 à 4°C). Il a donc vécu dans deux environnement différents et a su s'y adapter. Il paraît peu vraisemblable que néandertal ait succombé à la dernière glaciation.

 

Neandertalhabitats

La carte des structures en os de mammouths découvertes à ce jour - certains attribuées à néandertalien, d'autres à homo sapiens (points noirs)

 

Une autre sorte de mystère concerne ces structures fabriquées en ossements de mammouths et complique les choses. D'autres structures du même type ont été découvertes, mais leurs datations sont plus récentes, et donc attribuées à Homo Sapiens et non à néandertalien. Le problème est multiple, car il semble de plus en plus prouvé que néandertalien et Cro-Magnon (ou Homme moderne) aient utilisé des techniques identiques pour certains de leurs outils : néandertal a aussi utilisé la technologie humaine Nubian Levallois, comme on l'a vu très récemment (et pas seulement au Levant à priori) : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/neandertaliens-et-cro-magnon-une-technologie-nubienne-identique.html

et Homo Sapiens a aussi utilisé la technologie néandertalienne moustérienne (au Moyen-Orient - sites de Qafzeh et Skhul : 120 000 à 90 000 ans avant le présent), puis par des Néandertaliens (Dederiyeh : 70 000 à 48 000 ans avant le présent ; sites de Kébara et Amud : 60 000 à 55 000 ans AP). En Afrique du Nord, le site marocain de Djebel Irhoud, daté de 300 000 ans avant le présent, a livré, avec les plus anciens fossiles d'Homo sapiens connus à ce jour, une industrie lithique comparable au Moustérien européen.

Il apparaît donc que la distinction des cultures, tant néandertaliennes que humaines, au niveau de leur outillage, puisse être une erreur scientifique (héritée du 20ème siècle), comme le disent les scientifiques concernés par ces études.

D'autre part, les découvertes récentes nous disent que Cro-Magnon (home moderne) était déjà présent en Europe vers - 45 000 ans minimum. Et, pour le néandertalien, les discussions font rage en ce moment au sujet de datations dans le sud-européen affirmant que celui-ci était encore actif et vivant il y a moins de 26 000 ans...

Attribuer un site à une espèce (bien que certains commencent à dire que néandertalien, denisovien et homme moderne ne seraient pas des espèces différentes (puisqu'elles se sont croisées), mais une seule et unique espèce humaine), ou à une culture, d'après sa datation, ne semble pas non plus très adéquat. Car on ignore dans la réalité les dates exactes de l'arrivée et de la disparition des espèces et des cultures associées, et même en ce qui concerne les cultures associées à l'homme moderne préhistorique.

 

Russiebonesmain

Une grande structure ronde en os de mammouths découverte récemment en Russie

 

En ce qui concerne les structures fabriquées en ossements de mammouths et attribuées à l'homme moderne (Gravettien pour celles en Russie - mais néandertal - ou une population hybride, si il vivait encore il y a 26000 ans, n'aurait-il pu aussi faire du "Gravettien" ?). Voir ci-dessous les liens concernant ces structures attribuées à l'homme moderne (avec aussi la découverte sur place de plusieurs statuettes du type "Venus" ! - voir le dernier lien).

 

Google maps montrant des photos d'un des sites, avec aussi une grande structure en cercles de pierre, à proximité

 

Neanderthalsapiens2

Neanderthalsapiens

Neanderthal homosapiens

Les dernières reconstructions de l'homme de néandertal par rapport à l'homme moderne (à droite) - Tout comme l'homme moderne, néandertal était plus grand aux hautes lattitudes et plus petit au sud. (The Anatomical Record, Part 8: The New Anatomist, vol 283B, p 23) - En bas, comparaison d'un crâne d'homme moderne (à gauche) et de celui d'un néandertalien.

 

Notons que la plus ancienne protéine de primate fossilisée à avoir été séquencée, prélevée sur un Néandertalien, s'est avérée identique à l'équivalent humain (Actes de la National Academy of Sciences, DOI: 10.1073 / pnas.0500450102).

 

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1040618211006598

https://www.mnhn.fr/fr/communiques-presse-dossiers-presse/etude-demontre-que-homme-neandertal-chassait-mammouth-se-nourrir-construire-habitations-plusieurs-milliers-annees-homme-moderne

https://www.haaretz.com/archaeology/.premium-oldest-circular-structure-discovered-and-it-s-made-of-mammoth-bones-1.8680727

https://www.cambridge.org/core/journals/antiquity/article/chronology-and-function-of-a-new-circular-mammothbone-structure-at-kostenki-11/F6A3DA5935550AFA04671CA944EB511F#

https://www.geo.fr/histoire/une-immense-structure-fabriquee-a-partir-dos-de-mammouths-decouverte-en-russie-200251

https://www.inrap.fr/quiz/lhomme-de-neandertal

https://www.inrap.fr/magazine/neandertal/Au-temps-de-Neandertal/L-environnement?&s=article141

https://journals.openedition.org/paleo/599

 

Dossier néandertal en cours, doit être complété encore : 

https://www.sciences-faits-histoires.com/pages/pages/dossier-neanderthal.html

 

Yves Herbo et Traductions, Sciences-Faits-Histoires (Histoires au pluriel car l'Histoire est composées de plusieurs histoires !), 23-02-2021

mystère échange archéologie lire prehistoire Histoire Europe

Importante excursion magnétique il y a 42 000 ans Importante excursion magnétique il y a 42 000 ans
Importante excursion magnétique il y a 42 000 ans   Notre bouclier magné...
  ADN de plus d'un million d'années de mammouths congelés
ADN de plus d'un million d'années de mammouths congelés - des surprises ...
ADN de plus d'un million d'années de mammouths congelés

Ajouter un commentaire