Nouvelles datations avec recalibration 2020 de 3 courbes C14

IntCal20 : Nouvelles datations avec recalibration 2020 de 3 courbes du C14

 

Stalagmites grottehulu chine 14000 55000ans

 

Si le niveau de C-14 dans l'atmosphère avait toujours été constant, la datation au radiocarbone serait simple. Mais ce n'est pas le cas. Les changements dans le cycle du carbone, le rayonnement cosmique, l'utilisation de combustibles fossiles et les essais nucléaires du XXe siècle ont tous causé de grandes variations au fil du temps. Ainsi, toutes les dates au radiocarbone doivent être ajustées (ou étalonnées) pour être transformées en âges calendaires précis.

Sans cet ajustement, les dates pourraient être dépassées de 10 à 15%. Cette semaine, est paru un effort international de sept ans pour recalculer trois courbes d'étalonnage au radiocarbone:

IntCal20 («20» pour signifier cette année) pour les objets de l'hémisphère nord

SHCal20 pour les échantillons de l'hémisphère sud dominé par l'océan

Marine20 pour les échantillons des océans du monde.

 

Ces courbes mises à jour ont été construites en mesurant une pléthore de matériaux qui enregistrent les niveaux de radiocarbone passés, mais qui peuvent également être datés par d'autres méthodes. Les liens vers les trois publications scientifiques sont en bas de cet article.

Les archives comprennent des anneaux d'arbres provenant d'anciennes grumes conservées dans des zones humides, des stalagmites de grottes, des coraux du plateau continental et des sédiments forés dans les lits des lacs et des océans.

 

Arbrekauri nouvelle zelande 40000ans

Les anciens arbres de kauri ( Agathis australis ) de Nouvelle-Zélande comme cet exemple ont été utilisés pour aider à construire les courbes d'étalonnage. Cet arbre a environ 40 000 ans et a été retrouvé enterré sous terre. Crédit Nelson Parker

 

Au total, les nouvelles courbes sont basées sur près de 15 000 mesures au radiocarbone effectuées sur des objets jusqu'à 60 000 ans.

Les progrès de la mesure du radiocarbone à l'aide de la spectrométrie de masse par accélérateur signifient que les courbes mises à jour peuvent utiliser de très petits échantillons, tels que des anneaux d'arbre simples à partir d'une croissance d'un an seulement.

Stalagmites grottehulu chine 14000 55000ans

Les stalagmites de l'intérieur de la grotte de Hulu en Chine ont été essentiels pour estimer la quantité de radiocarbone présente dans des objets âgés de 14 000 à 55 000 ansHai Cheng, auteur fourni

 

Les nouvelles courbes d'étalonnage au radiocarbone offrent une précision et des détails auparavant impossibles. En conséquence, ils améliorent considérablement notre compréhension de l'évolution de la Terre et de l'impact de ces changements sur ses habitants.

Un exemple est le taux de changement environnemental à la fin de la plus récente période glaciaire. Alors que le monde commençait à se réchauffer il y a environ 18 000 ans, de vastes calottes glaciaires couvrant l'Antarctique, l'Amérique du Nord (y compris le Groenland) et l'Europe ont fondu, renvoyant d'énormes volumes d'eau douce dans les océans. Mais le niveau de la mer n'a pas augmenté à un rythme constant comme la température mondiale. Parfois, c'était graduel et parfois extrêmement rapide.

Un emplacement privilégié pour détecter les niveaux de la mer passés est le plateau de la Sonde, une grande plate-forme de terre qui faisait autrefois partie de l'Asie du Sud-Est continentale.

Une étude publiée en 2000 avait montré que des restes de plantes de mangrove trouvés sur le fond marin ont enregistré une élévation catastrophique du niveau de la mer de 16 mètres sur plusieurs centaines d'années (environ un demi-mètre chaque décennie). Cet événement, connu sous le nom de Meltwater Pulse-1A, a inondé le plateau de la Sunda.

Les derniers travaux ont considérablement modifié cette histoire. Les nouvelles courbes d'étalonnage révèlent que cette phase extrême d'élévation du niveau de la mer a effectivement commencé il y a 14 640 ans et n'a duré que 160 ans.

Cela équivaut à une élévation stupéfiante d'un mètre chaque décennie - une leçon qui donne à réfléchir pour l'avenir, compte tenu des changements actuellement beaucoup plus faibles projetés pour la fin de ce siècle.

En remontant plus loin dans le temps, il a été également examiné certains des plus anciens art rupestre du monde dans la grotte Chauvet de France, découverte pour la première fois en 1994.

 

Grottechauvet 36500ans

La grotte Chauvet contient des centaines de peintures rupestres créées il y a plus de 30 000 ans. Thomas T / flickr

 

Cette grotte contient des centaines de peintures magnifiquement conservées. Ils représentent une ménagerie européenne avec des mammouths disparus depuis longtemps, des lions des cavernes et des rhinocéros laineux, capturés dans des scènes de la vie réelle qui offrent une fenêtre sur un monde perdu. La grotte Chauvet révèle la sophistication artistique de nos premiers ancêtres avec des détails phénoménaux.

Avec la nouvelle courbe IntCal20, notre meilleure estimation pour la création de la plus ancienne peinture datée au radiocarbone dans la grotte est maintenant de 36 500 ans. C'est presque 450 ans de plus qu'on ne le pensait auparavant.

Ce ne sont là que deux exemples parmi tant d'autres de l'impact considérable qu'auront nos derniers travaux.

Comme les nouvelles courbes d'étalonnage sont utilisées pour réanalyser les âges d'une multitude de documents archéologiques et géologiques, nous pouvons nous attendre à des changements majeurs dans notre compréhension du passé de la planète - et, espérons-le, à une meilleure prévision de son avenir.

 

Datatation des anneaux de pin bristlecone au deuxieme millenaire avant notre ere

datatation des anneaux de pin bristlecone au deuxième millénaire avant notre ère. P. Brewer / Uni d'Arizona

 

En ce qui concerne le niveau de montée des eaux, cette publication révèle les incertitudes d'estimations liées aux calottes glaciaires :

" Malgré des progrès considérables dans la compréhension des processus, la modélisation numérique et le dossier d'observation des contributions de la calotte glaciaire à l'élévation moyenne du niveau de la mer (SLR) depuis le cinquième rapport d'évaluation (AR5) du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution capacité des modèles de calotte glaciaire. En conséquence, les contributions potentielles des calottes glaciaires restent la plus grande source d'incertitude dans la projection du futur SLR. Ici, nous rapportons les résultats d'une étude de jugement d'experts structurée, en utilisant des techniques uniques pour modéliser les corrélations entre les processus inter et intra-calotte glaciaire et leurs dépendances de queue.

Nous constatons que depuis l'AR5, l'incertitude des experts s'est accrue, notamment en raison des effets dynamiques incertains des glaces. Pour un scénario température +2 ° C conforme à l'Accord de Paris, nous obtenons une estimation médiane d'une contribution SLR de 26 cm d'ici 2100, avec une valeur au 95e centile de 81 cm. Pour un scénario de température +5 ° C plus cohérent avec une croissance non contrôlée des émissions, les valeurs correspondantes sont de 51 et 178 cm, respectivement. L'inclusion de l'expansion thermique et des contributions des glaciers aboutit à une estimation globale du SLR total qui dépasse 2 m au 95e centileNos résultats soutiennent l'utilisation de scénarios de SLR total mondial du 21e siècle dépassant 2 m à des fins de planification. Au-delà de 2100, l'incertitude et le SLR projeté augmentent rapidement. La contribution du 95e centile de la calotte glaciaire d'ici 2200, pour le scénario +5 ° C, est de 7,5 m en raison des instabilités qui entrent en jeu dans l'ouest et l'est de l'Antarctique. L'introduction de corrélations de processus et de dépendances de queue augmente les estimations d'environ 15%. "

https://www.pnas.org/content/116/23/11195.short

Sources : https://www.cambridge.org/core/journals/radiocarbon/article/intcal20-northern-hemisphere-radiocarbon-age-calibration-curve-055-cal-kbp/83257B63DC3AF9CFA6243F59D7503EFF

https://theconversation.com/from-cave-art-to-climate-chaos-how-a-new-carbon-dating-timeline-is-changing-our-view-of-history-143620

https://www.cambridge.org/core/journals/radiocarbon/article/marine20the-marine-radiocarbon-age-calibration-curve-055000-cal-bp/B3013899914A3198D4B884B7B6E5CE66

https://doi.org/10.1017/RDC.2020.59

https://c14.arch.ox.ac.uk/dating.html

 

Articles liés :

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/la-datation-du-debut-de-l-age-du-fer-toujours-controversee.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/des-datations-de-pigments-de-petroglyphes-changent-la-prehistoire-humaine.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/sciences/terres-et-datations-creations-evolutives.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/datation-du-plus-ancien-hominide-trouve-en-turquie-a-ce-jour.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-minoens-et-santorin-les-datations-trop-faussees.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/une-nouvelle-technique-de-datation-des-anciens-ossements.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/une-datation-au-radiocarbone-affinee-pourrait-reecrire-les-evenements-anciens.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/usa-grotte-de-pendejo-datations-du-pleistocene.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-palmiers-decouverts-sous-les-glaces-de-l-antarctique.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/france-somme-des-outils-de-pierre-dates-de-650-000-a-670-000-ans.html

 

Yves Herbo et Traductions, Sciences-Faits-Histoires, 23-08-2020

 

archéologie prehistoire échange environnement climat antarctique arctique lire mystère antiquité

Précédent : Hongrie : Une statuette du 5ème millénaire Av. not...   Suivant : L'ancienne cité engloutie de Hujing, Taiwan

Ajouter un commentaire