Climat: changements brutaux et effets en cascade

Climat: changements brutaux et effets en cascade

 

la-fonte-totale-du-pole-nord.jpg

 

Une nouvelle étude financée par l'UE dans le cadre d'une action Marie Skodowska-Curie et d'une subvention de recherche de la Fondation Carlsberg, a montré que les changements dans différentes parties du système climatique - courants océaniques, glaces de mer et modèles de vent - étaient si étroitement entrelacés qu'ils se sont probablement déclenchés et renforcés les uns les autres, et ont conduit à des changements climatiques brusques récurrents. Il s'agit ici en quelque sorte de la confirmation d'une précédente analyse disant qu'à partir de il y a 11 500 ans, la température annuelle moyenne des glaces du Groenland a grimpé d'environ 8 °C en quarante ans, en trois étapes de cinq ans. (Richard B. Alley, « Ice-core evidence of abrupt climate changes », PNAS, vol. 97, no 4,‎ 2000, p. 1331–1334 (DOI 10.1073/pnas.97.4.1331)

Tout au long de la dernière période glaciaire, le climat a changé à plusieurs reprises et rapidement au cours des événements dits Dansgaard-Oeschger, où les températures du Groenland ont augmenté entre 5 et 16 degrés Celsius en quelques décennies. Lorsque certaines parties du système climatique ont changé, d'autres parties du système climatique ont suivi comme une série de dominos basculant successivement.

 

Cascading ice0ages 00a

Groenland - crédit filtv / Adobe Stock Photo

 

Telle est la conclusion d'une analyse des données sur les carottes de glace par un groupe de chercheurs qui comprenait la postdoctorante Emilie Capron et la professeure agrégée Sune Olander Rasmussen de la Section de physique de la glace, du climat et de la Terre de l'Institut Niels Bohr, Université de Copenhague, au Danemark. Cette découverte, qui vient d'être publiée dans la revue Nature Communications , est préoccupante car l'étendue de la glace de mer dans l'Arctique a joué un rôle important dans ces changements climatiques dramatiques du passéAujourd'hui, l'étendue de la glace de mer se réduit rapidement et on ne sait pas si cette partie du système climatique pourrait déclencher un changement climatique soudain prochainnement.

Comprendre les changements climatiques brusques du passé est essentiel à notre capacité de prédire avec certitude si quelque chose de similaire se produira aujourd'hui ou dans un proche avenir.

Au cours des dernières décennies, cela a conduit les climatologues à rechercher des relations causales entre les changements climatiques brusques pendant la période glaciaire, lorsque les températures du Groenland ont augmenté à plusieurs reprises de 16 degrés Celsius en quelques décennies avant de retomber lentement aux niveaux normaux de la période glaciaire.

Lire la suite ci-dessous :

« De nombreuses études ont tenté de répondre à cette question de longue date: quelle partie du système climatique a changé en premier lorsque ces quelque 30 changements climatiques brusques, appelés événements Dansgaard-Oeschger, ont commencé? Était-ce, par exemple, les courants océaniques dans l'Atlantique Nord , les régimes des vents et des précipitations dans l'hémisphère nord, ou la propagation de la glace de mer dans l'Arctique qui a déclenché le changement climatique ? " explique Emilie Capron, scientifique sur les noyaux de glace, de l'Institut Niels Bohr (Université de Copenhague) et de l'Institut des géosciences de l'environnement (CNRS / Université Grenoble Alpes / IRD / Grenoble INP), qui a dirigé l'étude désormais publiée dans Nature Communications.

 

Cascading ice0ages 01

L'auteur principal de l'étude, Emilie Capron, regarde à travers un mince morceau de glace polie du noyau de
 glace NEEM qui a été foré à travers la calotte glaciaire du Groenland. Les noyaux de glace sont constitués de neige comprimée et
une petite quantité d'air est scellée dans des bulles pendant la compression. Les scientifiques des noyaux de glace reconstituent
 la composition de l'atmosphère du passé en analysant ces bulles
[Crédit: Sepp Kipfstuhl]

 

Cette nouvelle analyse révèle un ensemble étonnamment diversifié de dynamiques au sein des événements Dansgaard-OeschgerLes mêmes processus physiques ont changé ensemble comme une rangée de dominos en cascade, mais étonnamment, ni le taux de changement ni l'ordre des processus n'étaient les mêmes d'un événement à l'autre.

L'équipe de chercheurs a utilisé les données de deux carottes de glace du Groenland parallèles qui ont traversé la dernière période glaciaire pour créer une image d'un événement typique de Dansgaard-Oeschger et pour déterminer dans quel ordre les parties du système climatique ont changé au début des transitions climatiques brusques.

L'objectif est de pouvoir transférer cette connaissance du passé au climat actuel et d'utiliser l'empreinte du changement climatique passé comme une sorte de signal d'alarme pour d'éventuels changements climatiques brusques à l'avenir.

L'analyse a montré que les changements dans différentes parties du système climatique - courants océaniques, glaces de mer et modèles de vent - étaient si proches entrelacés qu'ils se sont probablement déclenchés et renforcés les uns les autres, et ont conduit à ces changements climatiques brusques récurrents.

Les résultats ont conduit l'équipe internationale de scientifiques à comparer les données des carottes de glace avec les nouveaux résultats de simulations de modèles climatiques de la dernière période glaciaire développés par le co-auteur Guido Vettoretti, post-doctorant à l'Institut Niels BohrCe modèle climatique de classe GIEC est du même type que ceux utilisés pour faire des projections du changement climatique futur. La comparaison a révélé que le modèle montrait le même type de comportement enchevêtré de la glace de mer, la force des courants océaniques et les modèles de vent et de précipitations.

Il s'agit d'une nouvelle positive dans la mesure où cela augmente notre confiance dans le fait que ces modèles complexes capturent de manière démontrable les processus physiques nécessaires pour simuler ces changements climatiques brusques passésCependant, le résultat est également inquiétant: l'un des dominos climatiques qui pourraient perturber l'ensemble du système pendant l'ère glaciaire était l'étendue de la couverture de glace de mer dans l'Atlantique Nord, et l'étendue moderne de la glace de mer a diminué à un rythme significatif. depuis les années 1980, mettant en évidence le risque d'un effet domino similaire dû au changement climatique d'origine humaine.

Malheureusement, notre compréhension de l'interaction entre les nombreuses parties du système climatique de la Terre est insuffisante pour nous permettre d'évaluer le risque d'occurrences similaires de changement climatique brutal à l'avenir.

De même, en suivant l'analogie des dominos: nous ne savons pas dans quelle mesure les conditions initiales des dominos sont différentes dans le système climatique actuel par rapport à la situation de la dernière période glaciaire.

" Dans tous les cas, les résultats soulignent l'importance d'essayer de limiter le changement climatique, par exemple en réduisant les émissions anthropiques de CO2 et d'autres gaz à effet de serre, à la fois pour réduire le changement climatique prévisible et progressif et pour réduire le risque d'un futur changement climatique brutal ", déclare le co-auteur Sune Olander Rasmussen, professeur agrégé à l'Institut Niels Bohr, qui ajoute : « Si vous ne voulez pas que les dominos se renversent, mieux vaut ne pas trop pousser la table sur laquelle ils se tiennent ».

 

Sources : Université de Copenhague [9 avril 2021]

https://archaeologynewsnetwork.blogspot.com/2021/04/abrupt-ice-age-climate-changes-behaved.html

 

Autres liens intéressants liés : https://sos.noaa.gov/datasets/blue-marble-sea-level-ice-and-vegetation-changes-19000bc-10000ad/

https://phys.org/news/2014-01-amplifies-abrupt-climate.html

Autres articles liés et sur le Groenland sur ce site :

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/sciences/le-rechauffement-climatique-va-refroidir-l-europe.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/environnement-planete-terre/augmentation-de-la-menace-des-seismes-et-du-volcanisme-et-mini-age-glaciaire.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/groenland-un-gros-impact-spatial-detecte.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/gobekli-tepe-montrerait-la-comete-qui-a-frappe-la-terre-vers-10950-av-jc.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/environnement-planete-terre/climat-reactions-a-l-acceleration-pour-2100-groenland-bientot-vert.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/environnement-planete-terre/montee-des-eaux-un-immense-aquifere-decouvert-au-groenland-bouleverse-tout.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/decouverte-d-un-traceur-de-glace-et-etude-sur-la-fonte-du-groenland.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/environnement-planete-terre/groenland-la-nasa-revele-l-effritement-tres-elevee-du-sous-sol.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/environnement-planete-terre/fontes-des-glaciers-et-eboulements.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/environnement-planete-terre/la-fonte-estivale-des-glaces-de-l-arctique-s-accelere.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/environnement-planete-terre/antarctique-la-fonte-des-glaciers-s-accelere-et-serait-irreversible.html

 

Yves Herbo et Traductions, Sciences-Faits-Histoires, 14-04-2021

mystère échange environnement archéologie lire prehistoire climat Histoire arctique

Génétique: une nouvelle migration ancienne en Europe inconnue Génétique: une nouvelle migration ancienne en Europe inconnue
Génétique: une nouvelle migration ancienne en Europe inconnue   L'analy...
  France, Bretagne: une carte 3D préhistorique identifiée
France, Bretagne: une carte 3D préhistorique identifiée     Denis G...
France, Bretagne: une carte 3D préhistorique identifiée

Ajouter un commentaire