Une nouvelle planète naine dans le système solaire confirme la probabilité de la Planète 9

Une nouvelle planète naine dans le système solaire confirme la probabilité de la Planète 9

 

2015 tg387 orbits title 1 650x366

 

Je peux dire que je suis assez content, car cette dernière découverte, avec l'officialisation de ces derniers jours sur l'existence d'une nouvelle planète naine, nommée The Goblin parce que découverte lors de l'Haloween de 2015, confirme une fois de plus mes propos de 2014 dans cet article :

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/environnement-planete-terre/les-mauvaises-interpretations-des-medias-suite-au-rapport-wise-nasa.html

En effet, souvenez-vous qu'en 2014, suite à une annonce nettement prématurée de la NASA, absolument tous les médias avaient annoncé l'inexistence prouvée d'une quelconque Planète X (ou 9ème planète) de grande taille restant à découvrir dans notre système solaire... Et j'avais alors été l'un des seuls à l'époque à contester cette mauvaise interprétation des journalistes suite à cette annonce bien trop prématurée de la NASA sur les résultats de la station WISE (qui a révélée en fait une technologie pas encore assez avancée pour établir une certitude : la NASA estime maintenant qu'il faudra attendre la nouvelle génération de télescopes (2020) pour avoir une bonne chance d'avancer sur la découverte de corps sombres aux limites de notre système solaire...).

Bien sûr, cette nouvelle planète naine n'est pas la 9ème planète ou Planète X cherchée depuis au moins 1985, mais, comme plusieurs autres, son orbite très penchée et allongée confirme les calculs des modèles des "découvreurs" potentiels de cette fameuse planète (déjà nommée Tyché) dont j'ai aussi déjà parlé plusieurs fois (voir en bas de l'article).

Que savons-nous de The Goblin après trois ans d'études et de suivi pour connaître son orbite autour du Soleil ? L'une des premières annonces sur l'officialisation de sa découverte a été faite par CNN

" Alors qu'ils recherchaient la mystérieuse planète X qui, selon certains astronomes, se cache au bord de notre système solaire, les chercheurs ont trouvé un objet extrêmement lointain qu'ils ont surnommé "le gobelin". Et cet objet fournit des preuves irréfutables de l'existence de la planète X. (YH : En fait, toute planète non encore nommée officiellement est une planète X selon les normes des astronomes - ici, on parle bien de la planète 9).

L'objet est probablement une planète naine sphérique, avec une orbite de 40 000 ans, ce qui signifie qu'il lui faut autant de temps pour faire le tour du Soleil. Elle va jusqu'à plus de 2 000 fois la distance entre la Terre et le soleilSon emplacement actuel est environ deux fois et demie plus éloigné du soleil que de Pluton.

" Je pense que cette découverte nous rapproche des 90% de probabilité que la planète X soit réelle ", a déclaré Scott Sheppard, astronome à la Carnegie Institution for Science.

Le Gobelin est considéré comme un objet du Inner Oort Cloud. Le nuage d'Oort est une bulle prédite autour de notre système solaire bien au-delà de Pluton, remplie de milliards de corps glacés et supposé lieu de naissance des comètes à long terme.

 

Planet goblin

Une représentation simplifiée de notre système solaire avec la mini planète Gobelin confirmée ce mois d'octobre 2018

 

Le International Astronomical Union's Minor Planet Center a annoncé l'objet, officiellement connu sous le nom de 2015 TG387, mardi 02-10-2018. Les chercheurs, notamment Sheppard, Chad Trujilllo de l’Université du Northern Arizona et David Tholen de l’Université de Hawaii, ont également soumis au Astronomical Journal un article détaillant leurs résultats :

" Ce nouvel objet a la plus grande orbite de tous les objets extrêmement éloignés qui restent bien au-delà de Pluton ", a déclaré Sheppard. Compte tenu de son orbite, le Gobelin ne s’approche jamais assez des planètes géantes de notre système solaire pour être affecté par leur influence gravitationnelle.

 

2015 tg387 orbits title 1 650x366

Une représentation réaliste de l'orbite de The Goblin et des autres astres similaires, The Goblin se trouvant à droite de l'image actuellement, au plus proche du Soleil, ce qui a permis sa découverte. Les orbites de la nouvelle planète naine extrême 2015 TG387, et de ses objets associés de l'Inner Oort Cloud, 2012 VP113 et Sedna, par rapport au reste du système solaire. 2015 TG387 a été surnommé «le gobelin» par les découvreurs, car sa désignation provisoire contient TG et l'objet a été vu pour la première fois près de Halloween. Le TG387 2015 a un axe semi-majeur plus grand que le VP113 ou le Sedna 2012, ce qui signifie qu'il se déplace beaucoup plus loin du Soleil à son point le plus éloigné de son orbite, environ 2 300 UA. Illustration de Roberto Molar Candanosa et Scott Sheppard, gracieuseté de Carnegie Institution for Science.

 

Il rejoint d'autres objets que Sheppard et son équipe ont découverts à la périphérie du système solaire depuis 2012. Leur isolement les rend uniques. " Ils peuvent être utilisés comme sondes pour comprendre ce qui se passe au bord de notre système solaire ", a déclaré Sheppard.

Les chercheurs ont tout d’abord pu détecter le Gobelin, car ils utilisent le télescope japonais Subaru sur Mauna Kea à Hawaii, l’un des plus grands télescopes au monde et le plus puissant télescope de surveillance en raison de son champ de vision étendu.

Compte tenu du lent mouvement de l'objet sur une orbite allongée, Sheppard et son équipe ont mis quelques années à observer pour comprendre le Gobelin et son orbite. 

" Nous pensons qu'il pourrait y avoir des milliers de petits corps comme 2015 TG387 à la périphérie du système solaire, mais leur distance rend leur recherche très difficile ", a déclaré Tholen dans un communiqué. " À l'heure actuelle, nous n'avons détecté le TG387 de 2015 que parce qu'il est parvenu à son approche la plus rapprochée du Soleil. Pour environ 99% de ses 40 000 ans d'orbite, il serait trop faible pour être visible." En effet, l'estimation fait de The Goblin une planète naine de 300 km de diamètre, et elle passe une grande partie de son orbite dans le noir le plus complet, le Soleil n'étant plus qu'une étoile comme les autres avec la distance.

Donc, si le Gobelin n'est pas affecté par les planètes géantes gazeuses de notre système solaire, qu'est-ce qui contribue à son étrange orbite ? C'est là que la planète 9 entre en jeu.

 

Thegoblin photo mouvement

Images de la découverte du TG387 2015 prises avec le télescope de 8 mètres Subaru situé au sommet du Mauna Kea à Hawaii le 13 octobre 2015. Les images ont été prises à environ 3 heures d'intervalle. On peut voir 2015 TG387 se déplacer entre les images près du centre, tandis que les étoiles et les galaxies beaucoup plus éloignées sont immobiles. L'image est fournie par Scott Sheppard.

 

Comme les autres objets trouvés par Sheppard et son équipe à la périphérie du système solaire, le Gobelin se comporte de manière à être poussé sur une orbite similaire par une force invisible.

Sur la base de simulations utilisant les paramètres de base dont ils disposent pour la planète 9, les chercheurs affirment que le Gobelin agit comme s'il était "guidé" par la planète mais jamais proche de la planète massive proposéeCeci est similaire à la raison pour laquelle Pluton ne s’approche jamais trop du géant gazier Neptune, bien que leurs orbites se croisent.

" Ces objets lointains sont comme des miettes de pain qui nous mènent à la planète 9 ", a déclaré Sheppard. " Plus nous en trouverons, mieux nous pourrons comprendre le système solaire extérieur et la possible planète qui, selon nous, façonne leurs orbites - une découverte qui redéfinirait notre connaissance de l'évolution du système solaire."

Sheppard et ses collègues poursuivent leur étude, la plus grande et la plus profonde jamais réalisée pour les objets lointains du système solaire, en observant les cieux nord et sud à tout moment de l’année.

" Nous sommes très uniformes dans notre couverture du ciel et pouvons trouver tous les types d'orbites. Pourtant, il semblerait que nous ne trouvions que des objets présentant des types similaires d'orbites situés du même côté du ciel, ce qui suggère que quelque chose les guide dans ces types d'orbites similaires, que nous croyons être la planète X (ou 9) ", a déclaré Sheppard.

" Ce qui rend ce résultat vraiment intéressant, c'est que la planète X semble affecter 2015 TG387 de la même manière que tous les autres objets extrêmement lointains du système solaire. Ces simulations ne prouvent pas qu'il existe une autre planète gigantesque dans notre système solaire, mais elles sont une preuve supplémentaire que quelque chose de grand pourrait être là-bas ", a déclaré Trujillo dans un communiqué.

2015 TG387 a été découvert à environ 80 unités astronomiques (AU) du Soleil, une mesure définie comme la distance entre la Terre et le Soleil. Pour ce qui est du contexte, Pluton se situe autour de 34 UA, de sorte que 2015 TG387 est environ deux fois et demie plus éloigné du Soleil que Pluton. Le nouvel objet se trouve sur une orbite très allongée et ne s'approche jamais du Soleil, point appelé périhélie, à environ 65 UA pour son approche maximale du Soleil, à son point le plus éloigné, il atteint environ 2 300 UA.

L'objet ayant l'orbite la plus éloignée au périhélie, 2012 VP113, a également été découvert par Sheppard et Trujillo, qui ont annoncé cette découverte en 2014. La découverte de 2012 VP113 a amené Sheppard et Trujillo à remarquer les similitudes des orbites de plusieurs astres du système solaire extrêmement lointains, et ils ont proposé la présence d’une planète inconnue plusieurs fois plus grande que la Terre - parfois appelée Planète X ou Planète 9 - en orbite autour du Soleil bien au-delà de Pluton sur des centaines d’UA.

Science magazine

Source : Science Magazine (Goblin n'était pas encore référencée)

 

En 2016, Michael E. Brown et Konstantin Batygin, du California Institute of Technology, ont publié une prédiction détaillée de ce qu'ils appelaient une planète invisible, plus grande que la Terre mais plus petite que Neptune, qui guidait le mouvement de ces mondes lointains et pouvait expliquer les étranges voyages autour du soleil de ces mondes lointains. Ils l'ont nommée Planète Neuf .

Ann-Marie Madigan, astronome à l'Université du Colorado, a laissé entendre que la gravité d'un énorme anneau de petits mondes au début de l'histoire du système solaire pourrait expliquer les orbites lointaines. Les idées de M. Madigan pourraient aider à expliquer comment les mondes de glace ont été jetés là-bas, mais pas à se regrouper dans leurs orbites. « Ce nouvel objet semble plutôt bon pour la théorie de Planet Nine », a-t-elle déclaré.

Le Dr Brown, qui est reconnu pour son rôle dans la rétrogradation de Pluton au statut de planète naine et mène sa propre recherche de la planète Nine, a accepté. « C’est surtout une autre pièce qui s’intègre parfaitement dans le puzzle », a-t-il déclaré.

YH : Je ne suis pas très adepte de la théorie "Nibiru", notons d'ailleurs que l'orbite supposée de cette 9ème planète la place tout de même très loin de l'orbite de toutes les grosses planètes connues du système solaire. Maintenant, tout dépend de sa masse réelle (son poids et donc sa gravité) question perturbation cyclique de notre système solaire. Sa perturbation sur Pluton par exemple semble admissible par les scientifiques par exemple, puisqu'ils en parlent, d'autres interrogations demeurent sur les inclinaisons anormales de certaines grosses planètes.

 

Sources :

https://edition.cnn.com/2018/10/02/us/planet-x-search-new-object/index.html

https://carnegiescience.edu/node/2403

https://www.nytimes.com/2018/10/02/science/goblin-planet-nine.html

Pour la progression de la recherche de la planète X ou 9, voici mes articles :

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/astronomie-espace/un-autre-astrophysicien-dit-avoir-decouvert-la-planete-x.html - 2012

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/astronomie-espace/decouverte-d-une-planete-naine-dans-notre-systeme-solaire-et-d-un-asteroide-a-deux-anneaux.html - 2014

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/environnement-planete-terre/les-mauvaises-interpretations-des-medias-suite-au-rapport-wise-nasa.html - 2014

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/astronomie-espace/les-planetes-x-expliquees-par-la-matiere-noire.html - 2015

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/astronomie-espace/la-planete-x-pourrait-elle-etre-la-5eme-planete-geante.html - 2015

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/astronomie-espace/une-nouvelle-mini-planete-decouverte-dans-le-systeme-solaire.html - 2015

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/la-fameuse-planete-x-enfin-decouverte.html - 2016

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/astronomie-espace/planete-x-hypothese-renforcee.html - 2016

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/astronomie-espace/la-9eme-planete-bientot-identifiee-dans-l-hemisphere-sud.html - 2017

Autre lien possible : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/astronomie-espace/une-nouvelle-naine-brune-decouverte-dans-la-banlieue-du-soleil.html

 

Yves Herbo et Traductions, Sciences-Faits-Histoires, 11-10-2018

 

 

Yves Herbo sur Google+

échange lire mystère astronomie

Ajouter un commentaire