bourse

L'identification d'un utilisateur par son téléphone mobile

L'identification d'un utilisateur par son téléphone mobile

antennes-gsm.jpg

Désormais, il est possible d'identifier un individu parmi des millions grâce à son téléphone portable. Ce sont des scientifiques de l'Université catholique de Louvain en Belgique et du MIT de Cambridge aux Etats-Unis qui ont mis au point un algorithme permettant d'identifier une personne via son mobile, et plus précisément la localisation de ce dernier.

Il suffit pour cela de connaître quatre points spatio-temporels de l'utilisateur. C'est à dire les endroits géographiques distincts dans lesquels se trouve l'utilisateur à quatre moments différents. L'identification de l'utilisateur devient possible en mettant ces informations en relation avec celles connues et publiques de personnes depuis différentes sources : des lieux affichés sur les pages Twitter ou Facebook, le lieu de travail ou encore l'adresse du domicile sur un annuaire.

Les antennes relais permettent de localiser les téléphones mobiles qui se situent dans leur zone de couverture, à un moment précis. Il suffit donc que l'utilisateur change 4 fois d'antenne relais lors de ses déplacements pour déterminer quatre points spatio-temporels qui lui sont associés. Les chercheurs ont ainsi prouvé que 95% des utilisateurs de portables peuvent être identifiés.

L'étude a duré près d'un an et demi et a employé les données de 1,5 million d'utilisateurs. Les chercheurs sont arrivés à enregistrer en moyenne plus de 110 interactions par personne et par mois pour 6500 antennes possédant une couverture géographique comprise entre 0,15 et 15 kilomètres. Le système est d'autant plus efficace que le nombre d'antennes augmente.

Références : "Unique in the Crowd: The privacy bounds of human mobility" ; Yves-Alexandre de Montjoye, César A. Hidalgo, Michel Verleysen et Vincent D. Blondel ; Scientific Reports 3, 25 mars 2013. Voir l'étude (en anglais): http://www.nature.com/srep/2013/130325/ ... 01376.html + http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=11563

Yves Herbo : Qui doit être le plus inquiet sur cette énorme possibilité ? Les peuples du monde au sujet de leur liberté ou les crapules, voleurs, mafieux en tout genre ? A méditer profondément et d'urgence : si cela a été annoncé officiellement, c'est que cela existe probablement depuis un moment et que l'utilisation va être disponible sous peu ou l'est déjà peut-être pour les gouvernements (quel que soit le régime politique d'ailleurs)...

Yves Herbo Sciences, Fictions, Histoires-04-2013

Les nouveaux maîtres du monde

Les nouveaux maîtres du monde

monnaie-tank.jpg

Cénacles internationaux, cercles d'influence, institutions financières... Et si, en marge des gouvernements élus, se développait un autre pouvoir planétaire, opaque, voire secret ? La question est au centre de l'enquête menée par les auteurs de Circus politicus, dont L'Express publie des extraits. Loin des théories du complot, l'occasion d'un débat sur nos démocraties.

Le monde est-il entré dans la phase aiguë du soupçon ? Celui que les peuples nourrissent à l'égard de leurs élites, celui qui défoule des contribuables dont le joug s'alourdit, celui qu'entretiennent des responsables politiques enclins à entourer leurs décisions -et leur indécision- du plus grand secret. Dans une perspective historique, il n'y aurait rien de neuf, à vrai dire, dans ce sentiment diffus et persistant. "Depuis qu'il y a pouvoir, il y a complot", rappelle avec sagesse le philosophe Marcel Gauchet. Sauf qu'un élément nouveau s'affirme et se confirme à travers le développement d'un pouvoir planétaire, transversal, qui, surtout, échappe à tout contrôle démocratique.

Faire la part des choses entre la croyance en la conjuration permanente et la terrible réalité d'un monde conduit par des incompétents

Ce dernier point, la désappropriation des peuples et la dépossession de leurs institutions légitimes et élues, est la thèse que défendent deux journalistes, Christophe Deloire et Christophe Dubois, auteurs du best-seller Sexus politicus, dans leur nouvel essai, Circus politicus (dont L'Express publie les bonnes feuilles), longue enquête sur le théâtre d'ombres que serait désormais la vie politique française.

Ils ont fouillé, interrogé et débusqué pour dévoiler une série de cercles où se prennent les grandes décisions, européennes ou mondiales, qui exercent des effets concrets sur chacun de nous sans que nous soyons informés du contenu des discussions. En se faufilant dans les coulisses des cénacles internationaux, on découvre l'autre visage des hommes (et des femmes) de pouvoir, les chuchotements ou la voix arrogante des maîtres du monde.

Des technocrates dont l'expertise échappe aux élus

L'époque et le contexte actuels favorisent l'opacité ou cette notion indéfinissable de "gouvernance", qui semble être le dernier avatar de la modernité. Un faisceau de facteurs nourrit ces castes, par définition endogames, chargées de la gestion des grands intérêts supranationaux. La mondialisation engendre une strate de technocrates, supposés compétents, dont l'expertise échappe par nature au grand public, mais aussi aux élus du peuple. La construction européenne, qui, plus à tort qu'à raison, est vouée aux gémonies en raison d'une centralité confuse, réputée pléthorique et budgétivore, imposant des objectifs collectifs qui requièrent leurs clercs dévoués. Le développement fulgurant d'Internet, haut lieu de l'amplification des rumeurs, nimbe ces sommets de vapeurs de complots, mélange de série télévisée américaine et de tuyaux percés.

Il faut sans doute faire prudemment la part des choses entre la croyance populaire en la conjuration permanente de barons masqués et la terrible réalité d'un monde conduit par des leaders qui cachent derrière leurs cravates une forte dose d'incompétence, si ce n'est de désarroi.

Une instance inaperçue et inconnue du plus grand nombre

Il revient à Pierre Bourdieu d'avoir formulé le concept du "gouvernement invisible", dans un article au titre alarmiste, "La culture est en danger". "Les grandes firmes multinationales et leurs conseils d'administration internationaux, les grandes organisations internationales, OMC, FMI et Banque mondiale, aux multiples subdivisions désignées par des sigles et des acronymes compliqués et souvent imprononçables, et toutes les réalités correspondantes, commissions et comités de technocrates non élus, peu connus du grand public, bref, tout ce gouvernement mondial qui s'est en quelques années institué, et dont le pouvoir s'exerce sur les gouvernements nationaux eux-mêmes, est une instance inaperçue et inconnue du plus grand nombre."

Mais, plutôt que cette vision d'un cercle fermé, où flotte un parfum de cynisme parmi les fumées de havane, on préférera l'ironie de Marcel Gauchet au sujet de ces élites désemparées. "Ils nous disent qu'ils sont impuissants parce que la mondialisation met les problèmes hors de leur portée, et pourtant ils n'arrêtent pas de concerter, gardés dans des forteresses. Rien de plus propice à faire naître l'idée qu'ils nous mentent et qu'ils déterminent entre eux, hors de tout contrôle, une politique qui ne nous veut pas du bien."

Par Christian Makarian pour l'Express


Salim Laïbi - la faillite du monde moderne - entretien by ERTV


CONVERSATION D'AVENIRS,Les USA, maîtres du monde ? by Public Sénat

Les nouveaux maîtres du monde - Goldman Sachs http://www.les-crises.fr/video-goldman-sachs/

Plus qu'une banque, Goldman Sachs est un empire invisible riche de 700 milliards d'euros d'actifs, soit deux fois le budget de la France. On l'appelle "la Firme", comme dans les romans d'espionnage des années 1980. Après s'être enrichie pendant la crise des subprimes en pariant sur la faillite des ménages américains, elle a été l'un des instigateurs de la crise de l'euro en maquillant les comptes de la Grèce puis en misant contre la monnaie unique. Un empire de l'argent sur lequel le soleil ne se couche jamais, qui a transformé la planète en un vaste casino. Grâce à son réseau d'influence unique au monde, et son armée de 30 000 moines-banquiers, Goldman Sachs a su profiter de la crise pour accroître sa puissance financière, augmenter son emprise sur les gouvernements et bénéficier de l'impunité des justices américaine et européennes.


D'un côté, il y a les "black hats" (chapeaux noirs), les délinquants virtuels mus par l'appât du gain ; de l'autre, les "white hats" (chapeaux blancs) ou pirates bienveillants. Les hackers forment une vaste communauté aux profils diversifiés. Capables de modifier la une d'un journal sur le Net ou de piéger le ministre de l'Intérieur, ils sont aussi les seuls à savoir protéger les entreprises des menaces informatiques. Inventeurs des logiciels libres - permettant d'échapper à la toute-puissance de Bill Gates ou de Steve Jobs -, ils sont aussi, grâce à l'exploration des failles informatiques, à l'origine de la sécurisation des achats en ligne. Beaucoup n'ont qu'un bac en poche mais les services secrets et les responsables politiques se disputent leurs faveurs...

À contre-courant des idées reçues, ce film raconte la génération hackers, entrée dans l'arène politique et médiatique à l'occasion du débat sur Hadopi.

SFH 03-2013

Entretien avec Pierre Jovanovic : apocalypse

Entretien avec Pierre Jovanovic : apocalypse

 

lesite-pierre-jovanovic.jpg

Pierre Jovanovic nous montre en quoi la crise financière actuelle peut être mise en relation avec les textes de l'Apocalypse, et comment cette mise en lumière permet de comprendre la chute à venir du Vatican et du système financier.

Il dresse un portrait de la crise économique en Europe, montre en quoi les médias traditionnels ont complètement abandonné leur rôle, et comment seul un véritable réveil des peuples pourra enrayer cette descente aux enfers.

Site officiel : http://www.avantgardeeconomique.fr
Page Facebook : http://www.facebook.com/Avantgardeeco...

Si vous avez aimé cet entretien vidéo, vous pouvez nous soutenir pour d'autres entretiens à venir : http://avantgardeeconomique.blogspot.fr/

Yves Herbo : Je ne partage pas obligatoirement les conclusions ni les liens "apocalyptiques" mentionnés, mais mes propres recherches historiques et constatations de visu concluent aux mêmes issues (qui se réduisent de plus en plus). Nous vivons dans un système économique qui donne l'illusion à la minorité qui maîtrise ses rouages qu'il fonctionne bien : ils en vivent et s'arrangent (par héritage, nominations hiérarchiques, politique...) pour en conserver le pouvoir. Ils ont pu "acheter" la souveraineté de la totalité des Etats mondiaux en les menaçant de faillite totale, de "couper" les robinets que ces Etats leur ont vendu ou de les endetter tellement que les personnalités au pouvoirs locaux sauteront... dans le même temps, ils se sont faits nommer (rarement élus mais aussi) aux postes-clés cadenassant les flux économiques dans le monde entier et ont corrompu les autres. Ils possèdent déjà une influence énorme sur les agences de notation ou de contrôles "indépendantes" (qui ne le sont pas du tout), et peuvent n'importe comment influencer tant les bourses, les cours, les monnaies, les agences de notation de par leurs propres décisions financières : accorder ou non des prêts et jouer avec leurs taux... la constatation est pourtant simple : ce système cours de crise en crise depuis qu'il existe et n'a jamais vraiment fonctionné que pour une minorité de citoyens du monde : il est tant d'en changer complètement. Pour le faire fonctionner, cette minorité triche depuis des décennies impunément, au détriment de la majorité, et se sert d'une oligarchie locale principalement pour se maintenir et agir. Oligarchie car quand une partie de la population suit des règles et lois, textes différents du reste de la majorité des citoyens, cette partie de population ne peut plus être considérée comme faisant partie du peuple : c'est une oligarchie assimilable à la noblesse d'antan. Tout comme la majorité des dirigeants politiques mondiaux viennent de cette oligarchie de fonctionnaires ne suivant pas les mêmes règles que le citoyen "normal", eux-mêmes convaincus que le système "fonctionne" puisqu'ils obéissent aux dirigeants financiers et en tirent bénéfices... c'est comme ça qu'on retrouve des ministres incapables de savoir combien gagne réellement les plus pauvres français et les smicards, ni même la moyenne des salaires... En fait, le système utilise principalement l'escroquerie, le mensonge et le chantage pour fonctionner et c'est tellement flagrant que cela devient hypocrite de la part des grands médias de l'ignorer encore et toujours. Et les Etats (quel que soit le parti au pouvoir depuis des décennies, et le FN est une illusion aussi, c'est évident, tout comme la majorité de la gauche et extrême-gauche...) sont malheureusement complices et/ou sous chantages. A ce sujet, une sortie de l'UE ne changera strictement rien quand aux économies des pays concernés : cela n'empêche pas les Goldman Sachs, FMI et autres banquiers de réclamer les dettes qu'ils ont créées eux-mêmes artificiellement... et même si la Banque de France peut affirmer pouvoir assumer par exemple les dettes de la France, ce n'est pas le cas des autres pays, et même pour la France, il serait illusoire de compter sur l'aide des endetteurs pour ne pas mettre des bâtons dans les roues là où il faut, aux moments idéaux...

Les preuves de ces escroqueries multiples pour convaincre les gens de rembourser des dettes qu'ils n'ont pas eux-mêmes, avec l'aval des gouvernants : fausse crise du pétrole de 1974 (chantage de l'OPEP), fausses promesses et mensonges de retraites garanties à 60 ans si cotisations (contrat rompu sans référendum et on triche en augmentant les durées de cotisations, les taux de cotisations avec l'accord de chambres syndicales complices en majorité), fausses réductions du temps de travail et donc sur la création d'emploi liée, revente à 49% de la chaîne de production énergétique française (EDF-GDF, nucléaire...) au privé (malgré les promesses d'après guerre et grâce au nucléaire de baisses du coût de l'énergie pour les propriétaires citoyens français - et même le versement de dividendes à l'époque à chaque français ! (hum)...)... par exemples...

Yves Herbo SFH 03-2013

Londres : Un homme déguisé en Batman livre un escroc à la police

Londres : Un homme déguisé en Batman livre un escroc à la police

gotham-city.jpg

LONDRES Un homme déguisé en Batman a causé la stupéfaction dans un commissariat britannique en débarquant en pleine nuit pour livrer un individu recherché pour des délits, avant de repartir incognito dans le même accoutrement.

Portant l'uniforme du célèbre super-héros, l'homme a fait irruption dans un poste de police de la ville de Bradford, dans le nord de l'Angleterre, très tôt le 25 février 2013, selon la police du West Yorkshire.

Les forces de l'ordre ont publié une image tirée de la vidéo-surveillance montrant le justicier arriver avec un homme de 27 ans, recherché par la police et qui a été depuis inculpé pour recel et fraudes.

"La personne qui a amené l'homme recherché au poste était habillé d'un déguisement complet de Batman", a déclaré un porte-parole de la police. "Son identité reste toutefois inconnue".

La photo publiée sur Facebook a déclenché une avalanche de commentaires sur les réseaux sociaux, certains suggérant que "Batman" devait connaître son "prisonnier" étant donné l'absence de résistance apparente de la part de ce dernier.

http://www.dhnet.be/infos/monde/article/427022/un-homme-deguise-en-batman-livre-un-escroc-a-la-police.html

A noter que nous avons bien à faire à plusieurs clones du héros américain car celui-ci agit en même temps dans plusieurs villes américaines, même si toutes les autorités n'ont pas accepté son aide en-dehors de Gotham City et qu'il se fait parfois arrêter... Les Britanniques de leur côté ont affirmé qu'ils avaient déjà Doctor Who qui leur faisait souvent des blagues adipeuses et que c'était suffisant. :

Sur une idée de http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2013/03/londres-un-homme-deguise-en-batman.html

Un peu d'humour noir supplémentaire... :


Pig Destroyer - The Diplomat by BlastroNetworks

SFH 03-2013

Complots et réalité : l’étrange cas de la bombe à tsunami

Complots et réalité : l’étrange cas de la bombe à tsunami

haarp1-1.jpg

Les tsunamis asiatiques de 2004 et 2011 ont été provoqués par une arme secrète de l’armée américaine. Ces tragédies étaient en réalité des tests « grandeur nature » du projet Haarp (High Frequency Active Auroral Research Program), officiellement un programme scientifique d’étude de la ionosphère, officieusement un terrifiant rayon de la mort capable de désintégrer une cible n’importe où dans le monde sans laisser de trace, de modifier le climat, de créer des cyclones, des tremblements de terre et des raz de marée et même d’influer sur l’esprit humain. Bref, un délire technologique digne de la SF des années 30 mais auquel des dizaines de milliers de personnes croient dur comme fer. Au point que le ministre japonais de l’intérieur Kazuyuki Hamada, en charge de la reconstruction, au lendemain de Fukushima, a évoqué publiquement les recherches « américaines, russes et chinoises sur des armes sismiques et climatiques » laissant entendre qu’elles pourraient être à l’origine de la tragédie !

Mais, bien entendu, il n’y aucune raison pour que les politiciens soient épargnés par la paranoïa complotiste, surtout quand elle permet de détourner l’attention leur  propre incurie concernant la protection des installations nucléaires. Et pourtant…

Début janvier, une dépêche AFP a mis en lumière le travail d’un journaliste historien. Ray Waru s’est plongé dans les archives de la Nouvelle-Zélande « qui occupent une centaine de kilomètres d’étagères à Wellington » pour y dénicher des dossiers oubliés et souvent passionnants. C’est ainsi qu’il a retrouvé, entre autres perles, les documents du projet Seal, un programme militaire top-secret développé par les Etats-Unis et la Nouvelle-Zélande en 1944 et 45. Le but de Seal ? Créer une bombe à tsunami.

projetseal.jpg

« Si vous le mettiez dans un film de James Bond, vous n’y croiriez pas. Mais c’était vrai ! Que quelqu’un ait l’idée de développer une arme de destruction massive en créant un tsunami… et le fait que la Nouvelle-Zélande semble avoir développé le projet jusqu’à le rendre quasiment possible… » commente Ray Waru, encore incrédule.

Mais, contrairement à ce que laisse entendre la dépêche de l’AFP, Ray Waru n’est pas le seul redécouvreur du projet Seal. Le dossier tourne depuis 2000, année de sa déclassification, sur les forums conspirationnistes comme abovetopsecret.com. On peut télécharger l’intégralité des documents scannés en version PDF ici : www.wanttoknow.info/documents/project_seal.pdf

Le but de Seal est décrit sans la moindre ambiguïté :

seal1.jpg

« Le mot « raz-de-marée n’est pas strictement correct. Toutefois, l’objectif étant de produire des effets similaires à ceux d’un raz-de-marée naturel, nous conserverons ce terme en l’absence d’un mot mieux approprié. »

Quant à la technique développée par les scientifiques et militaires, elle est assez « brut de fonderie » :

seal2.jpg

«Avec une quantité d’environ 2000 tonnes de TNT, divisées en, disons, dix charges égales disposées convenablement, nous pouvons créer des vagues d’une amplitude de 10 à 12 mètres.»

Et le rapport conclut :

seal3.jpg

« Une inondation offensive est possible sous certaines conditions favorables. »

La bombe tsunami est un cas d’école qui pose avec acuité le problème de la construction des théories conspirationnistes. Car, si l’interprétation des faits est le plus souvent tendancieuse et/ou délirante, les éléments dont elles se nourrissent méritent parfois d’être pris en considération.

PS : Je recommande chaudement cette analyse de la rumeur et des légendes urbaines et de leur rapport avec la réalité par le sociologue Pierre Lagrange sur son blog, Pulp Sciences.

Source : http://dark-zone.blog.parismatch.com/2013/02/03/complots-et-realite-l%E2%80%99etrange-cas-de-la-bombe-a-tsunami/

Yves Herbo : Je ne suis pas adepte de la moindre théorie de conspiration mondiale mais plutôt un chercheur qui tente d'entrevoir la réelle géopolitique mondiale à travers de réels évènements et informations disponibles, en tenant compte du fait tout aussi réel que les réelles volontés des hommes ou groupement de pouvoirs sont toujours tenues secrètes et que tous les moyens sont bons pour cacher la vérité aux "autres" groupes...  C'est le cas de la majorité des gouvernements élus ou non de cette planète et aussi bien sûr de tous les rouages qui les composent et sont sous leurs contrôles. Des systèmes comme HAARP sont-ils du domaine de la conspiration délirante ou tout simplement de la réalité du progrès technique (et donc militaire), tout comme le nucléaire l'a été en son temps ? il y a bien eu la bombe « tremblement de terre », qui elle a réellement servi contre des cibles en Allemagne. Il ne faudrait pas que certains s'imaginent non plus que la possibilité n'existe pas du tout, et qu'il n'est pas impossible fondamentalement, vu l'état économique du système, que des entreprises ou des groupes d'individus hors contrôle puissent constituer réellement une " troisième " puissance mondiale, discrète mais bien réelle aussi... c'est d'ailleurs un groupe "naturel" pour ceux qui s’intéressent à la géopolitique : les mafias et extrémistes en sont une composante évidente, mais les frontières et interactions de ce groupe sont mal définies et mouvantes, bien sûr...

http://en.wikipedia.org/wiki/Earthquake_bomb


Un exemple amusant de la réalité des connaissances des gens sur le sujet (pourtant important car concernant le fonctionnement même de la société dans laquelle ils vivent (ou croient vivre ?). Dans l'emmision "C dans l'air" à la question  d'un télespectateur: "Que-est-ce que le groupe BILDERBERG", personne ne veut répondre ... c'est pourtant récent et même les grands médias parlent régulièrement de ce groupe Bilderberg, qui ne se cache pas d'ailleurs... Comment peut-on s'appeler "civilisation évoluée" une société où personne n'ose ou n'a pris conscience de faits bien réels mais qui "dérangent" de part leurs implications ? Certes, DeGaulle parlait de moutons en parlant des français, mais on s'aperçoit que le troupeau est bien mondial... et que les bergers sont eux-mêmes dirigés par les loups...

Yves Herbo SFH 02-2013

Les sites archéologiques en danger

Les sites archéologiques en danger

28-mars-2012-montrant-le-site-archeologique-syrien-d-apameet.jpgcapture-d-ecran-d-une-video-youtube-du-28-mars-2012-montrant-le-site-archeologique-syrien-d-Apamee-entoure-d-une-fumee-qui-proviendrait-d-un-bombardement

Une étude révèle que le pillage des sites archéologiques est un problème à échelle mondiale

En se basant sur les résultats d'une enquête mondiale menée récemment, il s'avère que le pillage des sites archéologiques est fréquent et généralisé.

Cela suggère de graves conséquences pour la préservation du patrimoine culturel de l'humanité ainsi que pour la compréhension ou la redécouverte de l'histoire de l'homme. 

pillage-archeologique.jpg
Huaca El Brujo, sur le site archéologique El Brujo, au Pérou. Cette Huaca a été découpé par des charognards, probablement à l'époque coloniale, de sorte qu'elle pourrait être pillée. Elle est actuellement fermée au public, car elle est considérée comme instable et donc dangereuse pour les visiteurs. Jorge Gobbi, Wikimedia Commons


L'enquête, menée par Blythe Bowman Proulx, professeur adjoint de justice pénale à la L. Douglas Wilder School of Government and Public Affairs de la Virginia Commonwealth University, a collecté les informations par le biais d'un questionnaire structuré envoyé par voie électronique à plus de 14.400 archéologues de terrain dans le monde entier.

L'étude visait à recueillir des informations sur leurs expériences personnelles concernant le pillage des sites archéologiques. L'objectif étant de développer une image de la nature, de l'étendue géographique et de la fréquence des pillages et des destructions de sites dans des contextes locaux et mondiaux.


iraqpillee.jpgIrak, tablettes et poteries sumeriennes brisées au sol


Une importante perte d'information sur les anciennes civilisations.

"Les archéologues sur le terrain sont les plus à même d'observer les pillages", écrit Proulx dans son rapport, "Bien que l'objet de leur travail est l'étude archéologique, l'excavation, l'analyse post-fouille, ou la conservation et la gestion du site; cela fait d'eux une source importante d'informations sur les pillages et les destructions de site".

D'après les archéologues et les historiens, le pillage des sites archéologiques est important non pas par la perte des objets eux-mêmes, mais par la perte de l'information sur les civilisations ou les établissements humains qu'ils représentent; car la valeur réelle des biens pillés repose en fait sur ce que l'on sait du contexte dans lequel ils ont été trouvés.

Proulx a reçu les réponses de 2.358 archéologues du monde entier. Sur la base de leurs commentaires, l'activité de pillage s'est produite dans 87% des 118 pays qui ont été signalés comme lieux privilégiés pour les travaux archéologiques.

La plupart des répondants (97,9%) ont déclaré que le pillage se passait dans la zone environnante ou dans le pays où ils effectuaient leur travail de terrain, et "78,5% ont déclaré avoir eu une expérience personnelle sur le terrain avec le pillage à un moment donné au cours de leur carrière".

Le pillage et la destruction des sites archéologiques, en particulier en tant que moyen pour alimenter le commerce illicite international et la vente d'antiquités, existe depuis des siècles et a fait l'objet de nombreux rapports, de livres et d'articles pendant des décennies.


Le pillage et, par conséquent, le rôle qu'il peut jouer dans le commerce des antiquités, ne peut plus être rejeté comme une simple exagération.

Sa pratique n'est donc pas une révélation pour les chercheurs et le grand public.

Jusqu'à présent, cependant, les mesures pour déterminer sa portée et sa fréquence à l'échelle locale et mondiale n'avaient jamais profité de l'expérience et l'observation des personnes peut-être les mieux placées pour informer: les archéologues.

Selon Proulx:. "S'il peut n'y avoir rien de particulièrement révolutionnaire à demander aux archéologues de partager leurs expériences personnelles et leurs opinions sur les pillages des sites archéologiques, la conception de cette étude est novatrice dans son contexte global, son objectif et son exécution. Autrement dit, cette étude apporte un soutien empirique à l'affirmation que le pillage est un problème itératif qui est répandu à la fois dans l'espace et dans le temps. Il ne se limite pas à certaines zones du monde ou des types particuliers de ressources archéologiques ...  Le pillage et, par conséquent, le rôle qu'il peut jouer dans le commerce des antiquités, ne peut plus être rejeté comme une simple exagération"».

Le rapport, intitulé "Archaeological Site Looting in "Glocal" Perspective: Nature, Scope and Frequency" (Pillage de site archéologique dans une perspective «glocale»: Nature, portée et fréquence), a été publié en accès libre dans l'American Journal of Archaeology.

Dans le prolongement de l'article, le public est invité à remplir une enquête semblable sur le pillage des sites archéologiques.

Source:


Lien:

Autres : http://www.internationalnews.fr/article-vandalisme-et-pillage-en-irak-berceau-de-la-civilisation-par-joelle-penochet-49644181.html

http://www.lexpress.fr/culture/art/art/le-patrimoine-culturel-de-la-syrie-en-danger_1102061.html

http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2010/02/un-site-arch%C3%A9ologique-pill%C3%A9-pr%C3%A8s-de-noyon.html

... etc...

Yves Herbo SFH 02-2013

Le Magazine Top Secret N°64 est sorti

Le Magazine Top Secret N°64 est sorti

tsm64.jpg

Sommaire du N°64 en vidéo :


Et Sommaire en texte : News de l'Insolite - Le pouvoir des médiums, Un texte de Daniel Castille - Courrier des lecteurs - Truman Bethurum, "Le capitaine de la soucoupe était une femme"...Un texte de Ludovic Bonin - OVNI : Les preuves d’un COVER-UP, Une enquête exclusive de Pierre Fleming - Maître Philippe, Le thaumaturge de Lyon, Un texte de Pascal Cazottes - Sur la route avec... Dominique Moret, Une interview de La rédaction - La révélation des pyramides, Par l’informateur du film "La Révélation des Pyramides" - Planificateurs invisibles. Voyageurs du temps et réplication de l’ADN, Un texte de La rédaction - Le code subliminal des Illuminati 666 et 21/12, Un texte de Xavier Daniel - News des publications - Revue de presse...

Nous rappelons que le magazine TOP SECRET est ouvert à tous les chercheurs et ne prétend pas imposer sa vérité. La rédaction invite simplement ses lecteurs à se poser les questions qu’elle se pose, sans chercher à les conduire vers un postulat qu’elle aurait arrêté à l’avance.

TOP SECRET, édité par Eden Edition, organe de presse réellement indépendant, se veut un instantané de la recherche dans le domaine des énigmes et des mystères en tous genres, et donc un incitateur aux questionnements.

Dépêchez-vous de découvrir ce numéro pendant qu’il est encore facile de le trouver.

Si votre commerçant habituel ne connaît pas encore le magazine, vous pouvez lui demander de le commander aux NMPP avec la référence suivante : M 01857. Il devrait alors le recevoir au bout de 48 heures. Pour en savoir plus, voyez « Nos amis libraires ».

Relayé par SFH 12-2012

Réchauffement Climatique : le catastrophisme monte, pour quand la panique ?

Réchauffement Climatique : le catastrophisme monte, pour quand la panique ?

la-fonte-totale-du-pole-nord.jpg

La Banque mondiale redoute le "cataclysme" d'une hausse de 4 °C de la température

La Banque mondiale (BM) n'hésite pas à parler d'un "cataclysme" qui pourrait frapper les pays pauvres. Dans un rapport (pdf) publié dimanche 18 novembre 2012 à Washington, elle redoute une hausse de la température du globe de 4 °C dès 2060, bien au-delà du garde-fou posé par la communauté internationale. (vous trouvez ça normal vous une "banque" qui sort un rapport comme ça un dimanche ?, pas moi...)

" Un monde à +4 °C [...] déclencherait une cascade de changements cataclysmiques, dont des vagues de chaleur extrême, une chute des stocks alimentaires et une montée du niveau de la mer frappant des centaines de millions de personnes ", résume la BM, ajoutant qu'il n'y avait "aucune certitude" que le globe puisse s'adapter à une telle situation. Ce scénario, le plus sombre envisagé dans le rapport, tranche avec l'engagement pris par la communauté internationale de contenir le réchauffement du globe à +2 °C par rapport à l'ère pré-industrielle.

aucune-region-ne-sera-epargnee-par-la-hausse.jpg

UNE RESPONSABILITÉ "SANS ÉQUIVOQUE" DE L'HOMME

Le niveau actuel d'émissions de CO2 " devrait porter le réchauffement climatique bien-au delà de ce seuil ", assure la Banque mondiale, qui prédit une hausse de 4 °C "au cours du siècle" et " dès 2060 " en cas d'inertie politique. " Ce monde serait tellement différent de celui dans lequel nous vivons qu'il est difficile de le décrire ", commente le président de la BM, Jim Yong Kim, soulignant que la responsabilité de l'homme dans le réchauffement du globe est " sans équivoque ".

Listant les dangers qui menaceraient alors la planète (inondations, sécheresses, malnutrition...), l'institution prédit une aggravation des "pénuries d'eau" en Afrique de l'Est, au Moyen-Orient ou en Asie du Sud et un "rebond significatif" de la mortalité infantile en Afrique subsaharienne. " L'intensification prévue des événements climatiques extrêmes pourrait inverser les efforts pour réduire la pauvreté, particulièrement dans les pays en développement ", résume le rapport, assurant que la planète serait encore "plus inégalitaire" qu'à l'heure actuelle.

Aucune région ne sera épargnée, prévient toutefois le rapport. Les récentes sécheresses ayant frappé les Etats-Unis ou l'Europe de l'Est pourraient se reproduire et l'Occident serait aussi confronté à l'afflux de populations fuyant les bouleversements climatiques. " Il faut faire baisser la température et seule une action internationale concertée et rapide peut y contribuer ", clame la Banque mondiale, appelant à une utilisation plus "intelligente" de l'énergie et des ressources naturelles.

Source : Le Monde : http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/11/19/la-banque-mondiale-redoute-le-cataclysme-d-une-hausse-de-4-c-de-la-temperature_1792492_3244.html

YH : la façon la plus intelligente est bel et bien de passer par-dessus la notion d'argent et d'économie, de réquisitionner les moyens, force de travail et ressources auprès des 100 familles les plus riches au monde... si elles veulent se sauver aussi...

Les modèles climatiques les plus pessimistes seraient les plus fiables

imagesat2005.jpg

Le climat va t-il réagir avec violence ou douceur à nos émissions de gaz à effet de serre ?? Plutôt avec violence, répond un article paru dans la revue Science (1). Signé de John Fasullo et Kevin Trenberth, du Centre national de recherche atmosphérique de Boulder (Etats-Unis), il conclut que « les modèles climatiques les plus sensibles [à la perturbation anthropique, ndlr] fonctionnent mieux et les modèles les moins sensibles ne sont pas capables de bien reproduire des aspects décisifs du climat actuel». (image, l'albedo planétaire, le pourcentage d'énergie solaire réfléchie, le 20 juin 2005, vu par l'instrument Ceres du satellite Terra de la Nasa).

Les deux scientifiques se sont attaqués à l’un des points noirs de la prévision climatique. Entre les modèles qui promettent une réaction douce du climat aux émissions de gaz à effet de serre et ceux qui menacent d’un coup de bambou, la différence est grande. En températures globales, les premiers aboutissent à une hausse de 1,5°C en fin de siècle, pour un doublement de la concentration en gaz carbonique dans l’atmosphère, les seconds affichent 3°C. Avec un scénario d’émissions plus fortes, la fourchette va de 3°C à 6°C.

Or, jusqu’ici, les spécialistes es-simulations numériques n’avaient pas d’arguments convaincants pour favoriser ou discréditer un modèle plutôt qu’un autre. Leur principale source d’incertitude demeure la représentation des nuages, systèmes physiques très complexes. L’essentiel des différences, expliquent Fasullo et Trenberth, provient de la manière dont les «paramètres et l’ajustement aux observations» sont intégrés dans ces sortes de planètes virtuelles. Ils ont donc décidé de contourner la difficulté. Au lieu de se concentrer sur les nuages, ils se sont intéressés à ce qui les produit et les transporte en étudiant spécifiquement les zones tropicales ? : l’humidité de l’air et les grands mouvements verticaux dans l’atmosphère, liés notamment aux moussons asiatiques et africaines et aux zones désertiques.

Pour ce faire, ils ont exploité les observations des satellites météo et de recherche américains de la NOAA et de la Nasa. Ils offrent depuis une dizaine d’années une vision très détaillée des nuages, de l’humidité de l’air sur toute la hauteur de l’atmosphère, de l’albédo (le pourcentage d’énergie solaire réfléchie vers l’espace, voir l'image au dessus). Ils ont ensuite étudié les variations saisonnières de la répartition de l’humidité de l’air, de l’albédo des nuages et les structures de la circulation atmosphérique. Enfin, ils ont comparé ces observations aux modèles climatiques en se demandant quels étaient ceux qui représentaient le mieux la réalité actuelle. Réponse ? : ceux qui prévoient un coup de bambou climatique ?! De là à considérer qu’ils sont également meilleurs prévisionnistes d’un climat réchauffé, il n’y a qu’un pas. Les deux scientifiques proposent de le franchir, avec des arguments plutôt convaincant relatifs à la physique du climat, même s’il reste des mystères à résoudre dans cette nébuleuse affaire.

Cette conclusion scientifique pèse d’un lourd poids politique. Les rapports du Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) présentent à leurs lecteurs (gouvernements et citoyens) un éventail très large de futurs possibles, sans préciser lesquels sont les plus probables. Ce flou provient d’une double incertitude ? : combien allons-nous émettre de gaz à effet de serre au cours du XXIe siècle et quelle sera la sensibilité du climat à ces émissions ??

Les économistes ont concocté des scénarios très différents, allant du très « vert » au très « gris ». Les plus verts, fondés sur une réduction rapide des émissions des pays riches et une maîtrise de celles du reste de la planète, sont aujourd’hui les moins réalistes. L’étude de Fasullo et Trenberth montre que l’espoir d’une très faible sensibilité climatique à nos émissions de gaz à effet de serre devrait être abandonné. L’objectif officiel des Nations Unies – pas plus de 2°C de réchauffement planétaire – paraît donc de moins en moins réaliste.

Source : Libération - http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2012/11/climat-les-mod%C3%A8les-pessimistes-sont-plus-fiables.html

(1) J. Fasullo, Science du 9 novembre 2012. L'article est ici en pdf.

SFH 11-2012

Edito d'Halloween pour SerieViewer

Edito d'Halloween pour SerieViewer

gif-anime-halloween.gif


Bon, à priori c'est à mon tour de faire cet édito pour ce 1er novembre 2012 pour le site SerieViewer.com et, évidemment, le thème d'Halloween et de la Fête des Morts de la Toussaint s'impose... Un thème récurrent donc et un peu (beaucoup) imposé par la Fédération du Commerce qui... pardon je m'égare, je suis tombé sur une fiche de Clône Wars au milieu.

Pourtant, en cette année 2012, j'avoue que j'attendais un peu mieux du côté des séries sur le thème central de l'année : les Mayas et la fin (mal calculée à priori par nos "experts") d'un de leurs calendriers... mais rien, nada, ... à croire que personne n'a osé encourager un quelconque destin, on sait jamais...

A défaut du thème "fin du monde" d'actualité pourtant cette année, je vais donc revenir sur les séries liées à Halloween par leur thème général ou par leurs épisodes spéciaux. Classiques ou répétitives, attractives et réussies, innovantes sur ces thèmes de fête des monstres, du monde des morts et du combat éternel entre le blanc-gris et le gris-noir, je vais tâcher de me remémorer quelques scènes de ces séries qui ont toutes plus ou moins ces thèmes en elles, pour indiquer ainsi celles qui ont retenu mon attention. Les références à ces épisodes consacrés à Halloween sont trouvables en partie ici 

walking-dead-halloween.jpgLa première série qui me vient en tête est curieusement celle qui ne peut faire référence à la fête des Morts, puisqu'elle y est coincée en permanence : The Walking Dead. Une série dans laquelle les humains survivants sont obligés de distribuer en permanence des bonbons-balles pour éviter de rejoindre pour l'éternité la fête des zombies... une série qui a réussi tout de même à maintenir son suspens et intérêt malgré des possibilités assez restreintes quand à la nature même du zombie : un monstre qui ne peut agir avec intelligence et assez répétitif dans ses actions... un bon jeu d'acteurs donc sur lesquels tout repose, avec les effets spéciaux comme soutient. Les épisodes spéciaux consacrés à Halloween s'étalent en général sur trois semaines aux Etats-Unis, tout comme la plupart des fêtes sociales américaines que certains considèrent comme une culture artificielle et imposée, importée et fabriquée (la St Valentin en est un exemple assez récent évident aux USA) par les lobbies commerciaux. Bon, relativisons, même s'il est historiquement prouvé qu'une énorme récupération commerciale (et donc déformation) s'est produite en 1930 aux USA par l'introduction du fameux "trick or treat", qui signifie « tu paies ou tu as un sort », rapport à l'économie et à l'argent évident... une action psychologique sur les masses qui a fonctionné de nos jours, une fausse culture donc, heureusement relativisée par l'imagination de certains auteurs, showrunners et scénaristes, acteurs, qui ont su apporter leurs dons et expériences pour innover sur ce thème récemment en s'en moquant ouvertement ou en en prenant le contre-pied.

neighbors-the.jpgA ce titre, ces messages se voulant caricaturaux, discrets mais éducatifs sont apparus récemment dans des sitcom comme The Neighbours, attention spoiler, dans l'épisode d'halloween du 24 octobre 2012, dans laquelle des aliens découvrent (enfin) la signification d'Halloween... il faut dire que cette petite colonie d'extra-terrestres qui peuvent prendre l'apparence humaine s'est installée dans un grand lotissement privé dans une petite ville américaine, et ils découvrent la civilisation humaine de l'intérieur, avec leurs propres familles, et tentent de comprendre et de s'adapter, le côté humoristique étant fortement accentué. Une erreur d'affectation de logement fait qu'une famille parfaitement humaine, les Weaver, se retrouve logée dans la résidence... Depuis les quelques années où ils sont installés dans leur résidence qu'ils peuvent interdire, les aliens se préparent chaque année à résister à un curieux jour, le 31 octobre, où les humains envoient leurs progénitures crier à leurs grilles et tenter de les envahir... cette année, les aliens ont pris des mesures radicales et comptent bien utiliser le feu et la force pour empêcher leur résidence d'être envahie par ces petits monstres bizarrement déguisés qui les attaquent. Heureusement que la famille Weaver est arrivée pour rattraper le coup et leur expliquer certaines choses... il faut dire que la famille Weaver est fan de la fête et joue le jeu chaque année... par exemple, leur plus grande fille était déguisée en crise économique pour 2011 : habillée en billet d'un dollar, elle tombait sans arrêt... juste un problème : c'est la seule "guerre" victorieuse du chef des aliens sur cette planète hostile depuis qu'ils sont là, et gage du respect de sa communauté selon lui... un autre soucis pour les parents humains : même leur plus petite veut faire le porte à porte sans eux cette année. Ils ont donc tout le temps d'expliquer aux aliens comment se comporter dans leur première fête humaine... des situations et plaisanteries nouvelles et innovantes qui donnent du plaisir à voir cette simple série familiale.

Dans le style moqueur et délirant je peux aussi citer l'épisode d'halloween de la première saison de Raising Hope, en sachant que la 3ème saison actuelle de la série en a proposé un autre le 30 octobre (sauf report imprévu suite au cyclone "Frankenstorm"-Sandy qui à fait reporter la majorité des séries le 29 octobre 2012 !).

matthew-morrison-glee-halloween-horror-event.jpgDans les allusions à Halloween ou épisodes tenant compte de leurs dates de diffusion, nous avons eu régulièrement des scènes dans les séries Glee (avec notamment leur pas mauvaise reprise de "The Rocky Horror Pictures Show", Grimm qui nous montre un ami Blutbad fan d'halloween, Happy Endings s'est lancé dans le genre à sa 2ème saison avec un spécial, Haven qui ne déroge pas à la règle du fantastique, Les Simpsons qui ratent rarement une saison pour arranger la fête à leur sauce, How I Met Your Mother nous en a concocté un cette année et est très attendu, comme tous les deux ans... les teen-dramas sont presque tous concernés par au moins un spécial halloween, 90210 en 2009 (mais son original Beverly Hills bien avant), Veronica Mars en 2006, Dawson Creek, Gossip Girl, One Tree Hill et Pretty Little Liars sont tous citables. Les séries familiales, comédies ou dramas sont évidemment la majorité à avoir repris assez systématiquement le thème, dès Lassie et La Petite Maison Dans la Prairie en passant Par The Happy Days, le Cosby Show, jusqu'à Urgences et Desperate Housewives et The Big Bang Théory qui contente les délires vestimentaires de Sheldon...

 


buffy-halloween.jpgLe genre fantastique s'est aussi bien logiquement accaparé le thème pour sa partie étrange et "horreur" et je dois constater que le souvenir du spécial halloween de Buffy contre les Vampires dans lequel les héros incarnent subitement leurs costumes dans la réalité reste pour ma part l'un des meilleurs épisode centré sur cette fête question innovation et intérêt : se souvenir de Willow en fantôme reste assez "rafraîchissant" tout de même, même si j'ai été agréablement surpris par l'épisode de American Horror Story où tous les morts des maisons hantées viennent raconter un peu leurs histoires aux rares vivants du coin... Vampires Diaries nous en a fait un épisode sombre dans "Hunted" et la mort de Vicky dès 2009, mais chaque année a son épisode. La toute récente série 666 Park Ave a également misé sur la fête dès son cinquième épisode avec un bal d'Halloween cette année. On peut aussi noter dans le genre science-fiction deux épisodes halloween dans Smallville (Spell en 2004 et Thirst en 2005), trois dans Lois et Clark, mais aussi trois dans Code Quantum.

Étonnement, une série comme Friends n'a utilisé Halloween qu'une seule fois, lors du 6ème épisode de la saison 8, alors que même Star Trek a trouvé l'idée pour l'intégrer dans l'épisode "Catspow" en 1967... Il est inutile de dire qu'il est difficile de se rappeler une série française traitant d'Halloween et les références à la Toussaint ne sont en général pas très traitées à la télévision en Europe, avec une certaine pudeur... la fête n'a pas très bien "pris" non plus commercialement, bien que les marchants de friandises et les boulangers tentent sans fléchir la gourmandise sous toutes ses formes chaque année.

catspaw-startrek.jpgBon, ceux qui font de l'humour noir vont dire que cette année, les bonbons volent d'Atlantic-City (avec les décors de Boardwalk Empire ?) et de New-York jusqu'à Montréal, apportés par un cyclone : un vrai scénario d'halloween mais je n'irai pas jusque là... à mince trop tard ! Bon, laissez quelques bonbons à vos enfants tout de même, ne mangez pas tout : on ne sait jamais avec ces petits monstres...

 

Yves Herbo

Yves Herbo 10-2012 SFH pour SerieViewer.com

2 à 4 degrés de plus sur la région parisienne d'ici 2100 d'après Météo France

2 à 4 degrés de plus sur la région parisienne d'ici 2100  d'après Météo France

canicule.jpg

Selon une vaste étude de Météo France publiée aujourd'hui, d'ici la fin du siècle, il fera de 2 à 4 degrés de plus en région parisienne, les étés seront beaucoup plus chauds surtout dans les zones vertes, et il faut s'attendre à 12 fois plus de jours de canicule dans la capitale.

Lancé en 2008, le "projet Epicea" a été mené conjointement par Météo France et le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) pour évaluer les impacts du changement climatique et réfléchir à des stratégies d'adaptation dans Paris et ses trois départements limitrophes (92.93.94). Parmi les principaux enseignements des modélisations réalisées sur la base de deux scénarios du Groupe d'experts sur l'évolution du climat (Giec): il fera de 2 à 4 degrés de plus en moyenne.

La tendance va vers des hivers plus doux. Ainsi dans les zones vertes (près des bois, grands parcs...), on devrait passer de plus de cinq jours froids (température inférieure à 5°) en moyenne par an à environ une journée d'ici la fin du siècle. Mais c'est en été que l'évolution de la température est la plus importante (+3,5° et +5° pour les températures minimales et maximales journalières).

" Et contrairement aux résultats attendus ", ce n'est pas dans les zones les plus urbanisées qu'il fera plus chaud mais dans les zones végétalisées, en raison d'une baisse des précipitations et d'un assèchement des sols. "Il y aura moins d'évapo-transpiration de la végétation, qui permet de réguler la température ", explique à l'AFP Julien Desplat, responsable étude et climatologie à la direction Ile-de-france de Météo France. Et les records devraient être battus dans les zones périurbaines qui cumuleront la sécheresse des sols et les effets de l'urbanisation. (Les banlieues pour être clair).

Actuellement, le nombre de " jours chauds " (supérieur à 25°) est de 28 jours par an en zone urbaine, et 23 dans les zones plus vertes. Ils devraient respectivement passer à 50 et 44, selon le scénario le plus optimiste. " On constate une très nette augmentation du nombre de jours de mise en alerte orange pour la canicule en climat futur ", indique également le rapport.

Aujourd'hui, on dénombre un jour d'alerte par an en zones urbaines, périurbaines et rurales (YH : pas ces dernières années sur la région parisienne !). " En climat futur, on passe à 12 jours dans les zones urbaines, 9 dans les zones périurbaines et 5 dans les zones rurales", selon le scénario le plus optimiste. Respectivement 20, 16 et 11 pour le plus pessimiste.

Sources : Météo France - http://www.catnat.net

SFH 10-2012

Alerte rouge sur la côte-est des Etats-Unis

Alerte rouge sur la côte-est des Etats-Unis

satellite-montre-l-approche-de-sandy.jpg

Une image satellite montre l'approche de Sandy vers la côte Est des Etats-Unis | AP

Les autorités américaines multipliaient samedi les préparatifs et les avertissements en prévision de l'arrivée de l'ouragan Sandy sur la côte est des Etats-Unis, dont la rencontre avec un front froid venu du Canada risque de provoquer une tempête d'une violence inédite.
La confluence de l'ouragan et du front froid devrait s'opérer mardi matin, une semaine avant la présidentielle, quand l'énorme masse d'air touchera les terres entre la Virginie et le Massachusetts, deux Etats séparés d'un millier de kilomètres, selon les prévisions météorologiques.

Surnommée "Frankenstorm", en raison de la proximité avec la fête d'Halloween mercredi, Sandy se trouvait samedi à 18 heures GMT à 540 kilomètres au sud-est de Charleston (Caroline du Sud) et continuait de monter vers le nord parallèlement à la côte à la vitesse de 18 km/h, selon le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC), basé à Miami.

"UNE TEMPÊTE EXTRÊMEMENT RARE ET DANGEREUSE"

Les vents soufflaient à 120km/h mais devraient se renforcer dimanche et se faire sentir à plus de 700 kilomètres de l'oeil du cyclone, selon le NHC. Une pression de 961 hectopascals --la pression atmosphérique normale étant de 1.015-- a été enregistrée par un avion militaire, note le NHC, soit un niveau jamais observé en 60 ans dans la région, selon des météorologues.

Par rapport à l'ouragan Irene qui avait touché en août 2011 la côte atlantique et inondé des villes entières, laissant derrière lui 47 morts, "on attend un impact plus important au niveau de la montée des eaux. Même chose avec le vent", a prévenu James Franklin, du NHC. Sandy a déjà fait 59 morts dans les Caraïbes, essentiellement en Haïti et à Cuba.

sandy-a-santiago-de-cuba.jpg

Après le passage de Sandy à Santiago de Cuba | REUTERS/DESMOND BOYLAN

La rencontre de Sandy avec un front froid reste le plus préoccupant. C'est une "tempête extrêmement rare et dangereuse" qui menace 60 millions de personnes sur son chemin et "pourrait provoquer des milliards de dollars de dégâts", s'inquiète Alex Sosnowski, météorologue pour le site spécialisé Accuweather.com. Jusqu'à un tiers du territoire américain pourrait être affecté, des Etats de Caroline (est) jusqu'à ceux du nord-est et, à l'intérieur des terres, jusqu'à l'Ohio.

"Les préparatifs pour Sandy sont la priorité du président (Barack Obama)", a assuré la Maison Blanche, tandis que celui-ci faisait campagne dans le New Hampshire (nord-est). Pour suivre ces préparatifs, le président a annulé deux réunions de campagne prévue lundi en Virginie et mardi à Colorado Springs, selon la Maison Blanche.

Sandy a également bouleversé l'emploi du temps du candidat républicain Mitt Romney, qui a annulé tous ses événements de campagne de dimanche en Virginie (est) pour finalement se rendre dans l'Ohio. "C'est le moment de vérifier vos provisions, de voir comment rester en contact avec votre famille, et de rester informé", a conseillé Craig Fugate, le patron de la Fema, l'agence fédérale de gestion des crises.

ETAT D'URGENCE DÉCRÉTÉ DANS PLUSIEURS ETATS

Le gouverneur de l'Etat de New York a déclaré l'état d'urgence tandis que le maire de la ville, Michael Bloomblerg, a invité les habitants à bien s'informer sans pour autant céder à la panique. L'état d'urgence a par ailleurs été déclenché dans la capitale, le Maryland, la Pennsylvanie, la Virginie, le New Jersey et le Connecticut.

les-habitants-se-preparent.jpg

Les habitants de la côte Est des Etats-Unis se préparent à l'arrivée de Sandy, comme ici à Ocean City dans le Maryland. | AP/Jose Luis Magana

A Washington, par exemple, des employés évalueront tôt lundi matin la situation école par école avant de prendre la décision d'accueillir les élèves. La société gérant le métro de la ville a de son côté annoncé qu'elle se préparait à disposer des sacs de sable à proximité des bouches de métro risquant d'être inondées et vérifiait ses dispositifs de pompage.

Très critiquée pour son manque de réactivité après un violent orage fin juin, la compagnie locale d'électricité Pepco s'est empressée de faire savoir que tous ses employés étaient mobilisés et 2 500 personnes supplémentaires étaient prêtes à intervenir en renfort. Mais elle a prévenu que des "dizaines voire des centaines de milliers de clients pourraient être privés d'électricité".
Plus de 45 500 soldats de la Garde nationale sont aussi en alerte, mais seuls 63 ont pour l'heure été sollicités, selon le Pentagone.

Enfin, la marine est revenue sur sa décision de faire appareiller une vingtaine de navires de Norfolk (Virginie), les dernières prévisions pour la région suggérant que le renforcement des amarres devrait suffire.

isaehatl.gif

Vous pouvez suivre la trajectoire de Sandy-Frankenstorm ici : http://www.tropicalstormrisk.com/tracker/dynamic/201218N.html

En France, les tempêtes annoncées la semaine dernières ont bien eu lieu, avec des dégâts dans les Pyrénées entre autres, mais c'est une descente exceptionnelle d'air polaire, rare en cette période, qui en déclenche une autre dans le sud de la France. D’abondantes chutes de neige collante provoquent des dégâts dans la région de Grenoble car cette neige lourde casse des arbres et des lignes électriques. 5000 foyers privés d‘électricité vers Grenoble et plus de 50 000 dans le Nord des Alpes. Avec l’arrivée du froid en Méditerranée, le mistral et la tramontane se déchainent avec des rafales à 120 km/h vers Istres, Valence, Avignon et localement plus de 150 km/h. Un bateau menace de couler dans le port de Marseille. On compte 2 victimes. De nombreux arbres sont déracinés.

napoleonbonaparte.jpg

Un bateau de la SNCM, le ferry Napoléon Bonaparte, a rompu ses amarres dans la nuit de samedi à dimanche à cause des vents violents qui touche le département.
Le navire n'avait pas de passager à son bord. Conséquence des vents violents, il a heurté le quai et a commencé à prendre l'eau.

Le navire d'ores et déjà maintenu à quai grâce à un remorqueur. Le choc a ouvert une brèche et a provoqué une inondation dans deux compartiments normalement étanches. Des membres de l'équipage étaient là pour la maintenance, mais il n'y a aucun blessé a indiqué un employé de la SNCM. Le port a par conséquent été "consigné", les entrées et sorties de bateaux étant interdites jusqu'à nouvel ordre, a-t-on appris auprès de la capitainerie.

Insistons sur le fait que cette invasion d’air froid qui gagne actuellement les trois-quarts du continent Européen est vraiment exceptionnelle par son intensité et son ampleur (voir les précédentes chutes de neige en cette saison, ici). Même si une infinité de cas de figures est possible en météo (et c’est bien ce qui rend cette science extrêmement complexe), ce type de situation se produit habituellement plutôt à la fin du mois de novembre ou même plus tardivement. D’ailleurs, ceci ne signifie pas forcément que l’hiver sera très rigoureux. Il arrive assez souvent que les froids très précoces soient suivis d’un hiver doux (n’allez pas en conclure que nous prévoyons un hiver doux… Les tendances saisonnières du site internet seront bientôt réactualisées, mais pour le moment, elles n’indiquent rien de très franc).

+ Le pic du froid aura lieu entre dimanche et lundi. Dimanche, la neige apparaîtra parfois en plaine près des frontières de l’Est, notamment en Rhône-Alpes (localement quelques centimètres dans les vallées du Nord des Alpes). Les gelées matinales seront également fréquentes dans la moitié Est, atteignant souvent 0 à -3°C.

+ La tempête de mistral et de tramontane ne commencera à se calmer qu‘à partir de dimanche soir, avec des rafales qui dépasseront largement 100 km/h entre Perpignan, Valence et St-Tropez. Notez d’ailleurs que la force 11 et même 12 sera atteinte dans le Golfe du Lion, ce qui est très rare. Cette tempête est liée à l’engouffrement de l’air froid sur une mer chaude (la Méditerranée). Cet appel d’air prenant de la vitesse dans le goulot d‘étranglement naturel, entre les Pyrénées et le Massif Central (pour la tramontane) et entre le Massif central et les Alpes (pour le mistral).

+ Le courant océanique perturbé un peu plus doux et plus classique se rétablira à partir de lundi après-midi (pour la moitié Nord), et en milieu de semaine (pour le reste de la France).

Le typhon Son-Tinh (catégorie 3 !) balaye Hanoi, dans le Nord du VietnamVoir sa trajectoire ici – il a déjà provoqué des inondations dans le Nord et le centre des Philippines et la mort de 24 personnes.

Sources : http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2012/10/28/la-cote-est-des-etats-unis-se-prepare-a-l-arrivee-de-l-ouragan-sandy_1782242_3222.html#xtor=RSS-3208 + http://www.jeanmarcmorandini.com/article-294937-vent-le-ferry-napoleon-bonaparte-rompt-ses-amarres-a-marseille-et-serait-en-train-de-couler.html + http://www.tropicalstormrisk.com/tracker/dynamic/ + http://www.meteo-paris.com/france/previsions.html

SFH 10-2012

L'obsolescence programmée : escroqueries du système capitaliste

L'obsolescence programmée : escroqueries du système capitaliste

ampoule1901.jpg

Croyez le ou non, la plus vieille ampoule du monde est toujours allumée et ce depuis 1901, oui, depuis plus d'un siècle sans interruption !!

L'ampoule originale a été inventée en 1895 et son filament avait été conçu afin de durer le plus longtemps possible.

Les investisseurs avaient un choix simple à faire : permettre au consommateur de s'éclairer à vie avec une seule ampoule ou bien de pousser à la consommation régulière en faisant disparaitre la technologie qui permettrait la longue durée du filament... Profit, profit...


Prêt à jeter : enquête sur l'obsolescence programmée de nos équipements. Un produit usé = un produit vendu ! Tourné aux quatre coins du monde, ce film enquête sur l'obsolescence programmée, concept vieux comme l'industrie mais toujours vivace. Une démonstration aussi implacable qu'éclairante.

Dans les pays occidentaux, on peste contre des produits bas de gamme qu'il faut remplacer sans arrêt. Tandis qu'au Ghana, on s'exaspère de ces déchets informatiques qui arrivent par conteneurs. Ce modèle de croissance aberrant qui pousse à produire et à jeter toujours plus ne date pas d'hier. Dès les années 1920, un concept redoutable a été mis au point : l'obsolescence programmée. « Un produit qui ne s'use pas est une tragédie pour les affaires », lisait-on en 1928 dans une revue spécialisée. Peu à peu, on contraint les ingénieurs à créer des produits qui s'usent plus vite pour accroître la demande des consommateurs.

miniature.jpg
« À l'époque, le développement durable n'était pas au centre des préoccupations », rappelle Warner Philips, arrière-petit-fils des fondateurs de la marque du même nom. Mais alors que les ressources de la planète s'épuisent, rien n'a changé. Nourrie de nombreuses archives et interviews, avec, pour fil conducteur, le test d'une imprimante récalcitrante, cette démonstration minutieuse débusque les avatars de l'obsolescence programmée et leurs répercussions...

Sources : http://www.achblog.com/Nouvel-ordre-mondial/Manipulation-et-propagande/L-Ampoule-extra-longue-duree,649.html

http://www.achblog.com/Nouvel-ordre-mondial/Films-et-documentaires/Pret-a-jeter,663.html

Yves Herbo : sans vouloir en rajouter, n'oubliez pas qu'à la même période, Nikola Tesla affirmait pouvoir distribuer l'électricité gratuitement... et que ses inventions ont été détournées et récupérées par un certain Edison, qui a été chargé par le gouvernement américain d'une technologie rapportant obligatoirement de l'argent... tout ceci au détriment bien sûr de l'évolution humaine normale et naturelle... il serait temps que l'Humanité se rende compte qu'elle s'est engagée dans un système très dangereux pour sa propre existence, dans l'unique intérêt de quelques familles et individus au détriment de milliards d'autres... Je confirme que l'une des priorités de l'Humanité est bel et bien de chasser tous ces "marchants" qui parasitent les vraies valeurs de l'Humanité, qui ne doivent pas être reliées au "travail", c'est à dire à l'économie et à l'argent, mais bel et bien à la notion de communauté, c'est à dire une Grande Famille que l'on doit considerer comme ses propres ancêtres (ce qui est la cas scientifiquement) et descendants. Autrement dit, l'erreur de l'homme est de faire une distinction entre sa petite famille de naissance (alors que beaucoup d'éléments tendraient à nous faire penser, et de plus en plus, que la conscience humaine pourrait être immortelle et se "rematérialiser" plusieurs fois au cours du temps, donc dans d'autres "familles"...) pour un court passage sur Terre, au lieu de considérer toute l'humanité comme sa famille (ce qui est la seule réalité génétique) et ne pas lui faire ce qu'on ne ferait pas à sa propre famille ou à soi-même... en fait, dans le doute, le plus logique serait d'adopter prudemment ce simple principe plutôt que de miser sur "l'individu" et principalement sur l'égo finalement... 

Yves Herbo SFH 18-10-2012

Daniel Ellsberg et Julian Assanges même combat ?

Daniel Ellsberg et Julian Assanges , mêmes risques personnels pour la vérité

220px-daniel-ellsberg-2006.jpg

Quand on regarde la biographie et prises de positions de Daniel Ellsberg, on ne peut s'empêcher de voir une relation directe avec ce qu'il s'est passé avec Wikileaks et son fondateur Julian Assanges. On sait ainsi que non seulement Ellsberg et ses documents ont en parti permi la destitution de Nixon, mais qu'en plus, des agents de la Maison Blanche avaient bien tenté de porter atteinte à sa personne avec de fausses preuves... certains parmis ceux qui doivent statuer sur son sort devraient être sûrs de ces accusations étranges en Suède, à savoir si elles ne sont pas du même accabi que celles retenues contre Mr Ellsberg à une autre époque, mais pour les mêmes motifs... 

Daniel Ellsberg, né le 7 avril 1931, est un ancien analyste (fonction publique) américain employé par la RAND Corporation, qui a provoqué une controverse politique nationale quand il a fourni en 1971 au New York Times les Pentagon Papers, 7 000 pages de documentation top-secrète appartenant au Pentagone et concernant le processus décisionnel du gouvernement pendant la Guerre du Viêt Nam. Il a reçu le prix Nobel alternatif en 2006.

Cela lui a valu d'être poursuivi pour vol, conspiration et espionnage. Afin de récupérer son dossier médical, le cabinet de son psychiatre fut cambriolé en septembre 1971 par l'ancien agent de la CIA Howard Hunt et Gordon Liddy, travaillant pour des conseillers de la Maison Blanche. Cet épisode fut révélé en 1973 lors des auditions devant la Commission sénatoriale sur le Watergate, et les charges contre Ellsberg furent abandonnées. Plus récemment, il a pris position contre la guerre en Irak et pour soutenir le site Wikileaks. Daniel Ellsberg est également favorable à une nouvelle enquête indépendante sur les attentats du 11 septembre.


Daniel Ellsberg est récipiendaire du prix Nobel alternatif en 2006, « pour avoir placé la paix et la vérité en premier, au mépris de risques personnels considérables, et avoir consacré sa vie à inspirer les autres à suivre son exemple ».

(en), The Theory and Practice of Blackmail, Rand Corporation, Santa Monica, 1968, 38 p., (LCCN 78243130).
(en), Papers on the War, éditions Simon & Schuster, New York, 1972, 309 p., (ISBN 0-671-21185-4), (LCCN 72081350).
(en), Risk, Ambiguity and Decision, Garland Publishing, New York, 2001, LIII + 281 p., (ISBN 0-8153-4022-2), (LCCN 2002016874).
(en), Secrets : A Memoir of Vietnam and the Pentagon Papers, Viking Press, New York, 2002, X + 498 p., (ISBN 0-670-03030-9), (LCCN 2002016874).

Wikipedia : Daniel Ellsberg

http://www.breakfornews.com/Sibel-Edmonds1.htm

http://www.reopen911.info/News/2010/12/10/les-%E2%80%9Clanceurs-d%E2%80%99alertes%E2%80%9D-des-pentagon-papers-appellent-a-une-nouvelle-enquete-sur-le-119/

SFH 10-2012

Des épandages illégaux par avion ou hélico de plus en plus dénoncés en France

Des épandages illégaux par avion ou hélico de plus en plus dénoncés en France

helico-minnesota-epandage.jpg

Paysage du Sud ouest de la france "chemtraillisé"... Histoire de repenser, faisant court, pour les incrédules, à l'ensemble du problème chemtrails-contrails.

Essayez pour le moins, de ne pas trouver si "jolies" les arabesques de l'aviation moderne qui commencent a devenir un peu trop spectaculaire. Si vous ne connaissez pas la maladie du Morgellons encore, voir sur mon canal : http://www.youtube.com/watch?v=dWy2zGLwyZo&feature=channel

Les personnes isolées qui pensent être atteinte de cette maladie peuvent m'envoyer un message privé, je les mettrai en contact avec d'autres malades. Ceci dans le but d'évaluer aussi la réelle étendue de la maladie, en attendant une information plus étendue par les médias. Par EVRTIE

Le problème est réel et il semble que le nouveau ministre de l'agriculture a été mis au courant très rapidement de celui-ci (juillet 2012) :

Epandage de pesticides par avion: le ministre de l'agriculture veut y mettre fin

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a déclaré lundi qu'il souhaitait que les agriculteurs français n'aient plus recours à moyen terme à l'épandage érien de pesticides. Cette pratique, autorisée par exemple aux Etats-Unis ( voir la photo ci-dessus) est interdite en France mais soumise à des dérogations. Une circulaire adressée le 5 mars 2012 aux directions régionales de l'agriculture et aux services vétérinaires par l'ancien ministre, Bruno Le Maire, avait donné une liste de produits "autorisés ou en cours d'évaluation" pour les cultures de banane, de riz, de maïs et de vigne. (Yves Herbo : cela ne surprend personne le nombre de décisions et lois de l'ancien gouvernement juste avant les élections - dont des lois assouplissant les casinos et le blanchissement d' argent ?).

avions-en-flag-epandages-nocifs-au-dessus-de-nos-ttes.jpg

Stéphane Le Foll constate que ces dérogations sont utilisées de manière différente selon les départements. Interrogé sur France Inter lundi, le ministre a indiqué vouloir mettre en place " des critères qui soient beaucoup plus transparents ". (Yves Herbo : jusqu'à l'invisibilité ? hum...)

Ce mardi des précisions sur l'épandage aérien sont apportées sur le site du ministère de l'agriculture. On peut toutefois noter une baisse de 22% des surfaces traitées entre 2010 et 2011.

De son côté, dans une région voisine, l'Aquitaine, Europe Ecologie les Verts demande un moratoire sur ces épandages, comme l'explique Noël Mamère dans ce reportage :

En Haute-Vienne, un agriculteur de Châlus en conversion bio s'est vu suspendre son label en 2011 de certification à la suite d'un épandage aérien sur une châtaigneraie voisine qui semble avoir contaminé ses parcelles . Il a alors porté plainte car des pulvérisations de pesticides par hélicoptère sur des châtaigniers en lisière de sa propriété lui portaient un gros préjudice. Six autres plaintes de même nature ont été déposées pour des motifs similaires dans la région limousine.

Sources : http://www.youtube.com/watch?v=kQCvBVj6s8E&feature=share , http://limousin.france3.fr/2012/07/24/lepandage-aerien-par-helicoptere-dans-le-collimateur-du-ministre-de-lagriculture-42057.htmlhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Chemtrail résumé assez bien fait sur wikipedia.

Notons aussi qu'il y a un projet de nanites atmosphériques américain déjà assez élaboré à ma connaissance, et qu'il y a un certain lien avec les OVNIs dans la mesure où plusieurs d'entre eux ont été filmés très près ou à l'intérieur de telles traînées d'avions, certains semblant même les étudier ou "jouer" avec... 

Relayé par SFH 09-2012

Canicule 2012 : de nouvelles sueurs froides pour le nucléaire français

Canicule 2012 : de nouvelles sueurs froides pour le nucléaire français

canicule-20121.jpg

© inconnu

Aucun média ne vous en a parlé, ( ils ont d'autres marronniers de l'été à traiter, et l'épisode Fukushima est loin ) mais la sécheresse combinée à la canicule risque de poser de gros problèmes à nos installations nucléaires.

secheresse-f1.jpg

Les cours d'eau imposent en effet de nombreuses contraintes aux centrales. Elles doivent tout d'abord respecter des normes de débit minimal.

Enfin, les centrales doivent s'assurer d'une bonne dilution des effluents radioactifs dans les cours d'eau. En dessous d'un certain débit, par exemple 30 mètres cubes par seconde pour la Loire, les centrales doivent stocker leurs effluents dans des bâches le temps que le fleuve se renfloue. Et au bout de plusieurs semaines, si les sites de stockages sont pleins, il faut arrêter les réacteurs.

refroidissement-chinon.jpg

Tours de Refroidissement - Chinon

La canicule de l'été 2003 avait démontré la faillite du système nucléaire : non seulement les 58 réacteurs français n'empêchent pas le réchauffement climatique, mais c'est au contraire ce dernier qui en montre les faiblesses.

En 2012 avec les nouvelles températures records de cette mi Août 2012 , nous pouvons de nouveau nous attendre comme en 2003 ou 2006, à ce que l'exploitant demande des dérogations pour dépasser les températures maximales de rejets. Les centrales chauffent alors les cours d'eau, entraînant des conséquences pour la faune et la flore.

Alors qu'en 2012 trente-neuf départements sont concernés par des restrictions d'usage de l'eau, et 19 par une interdiction de tout prélèvement «non prioritaire», en 2005, EDF avait prélevé 42 milliards de m3 pour refroidir tout le parc (thermique à flamme et nucléaire) !

http://fukushima-informations.fr/?p=2797

Question nucléaire, on rappelle aussi ici les conséquences de la radioactivité maintenant présente pour longtemps sur Fukushima au Japon : des papillons mutants, déjà apparus et en pleine expansion : http://fukushima-informations.fr/?p=2794

et de possibles mutations de virus : http://fukushima-informations.fr/?p=2842

Un séisme de 5.1, à une profondeur de 32km a secoué à nouveau la centrale de Fukushima (et son sous-bassement) le 21 août 2012 à 01:42...

SFH 08-2012