Sciences-Faits-Histoires

Argar

  • Espagne: découverte d'une dirigeante de la culture Argar

    Espagne: découverte d'une dirigeante de la culture Argar

     

    Espagne argar site

    Le site de La Almoloya, dans la région sud-est de Murcie, en Espagne (environ 4 200 ans)

     

    Les archéologues connaissent ce site - connu sous le nom de La Almoloya, dans la région sud-est de Murcie, en Espagne - depuis les années 1800, lorsque des ingénieurs miniers belges y ont découvert les ruines d'une société de l'âge du bronze. Cette société à plusieurs niveaux économiques, connue sous le nom d'El Argar (environ 2300/2200 avant JC à 1550/1450 avant JC), était complexe; le peuple argarique a construit des structures monumentales, cultivé et transformé des céréales telles que l'orge et le blé, gardé des animaux domestiques, échangé avec des cultures lointaines et pratiqué la métallurgie, selon une étude de 2020 publiée dans la revue PLOS One. J'avais eu l'occasion de parler de cette culture encore assez mystérieuse quant à son origine (éventuellement celle des Millares et l'évolution locale de la culture Campaniforme) et disparition, qui est pour l'instant être supposée la conséquence d'une révolution du peuple maltraité par son élite (plusieurs vidéos):

    https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/une-ville-d-une-civilisation-inconnue-de-4200-ans-minimum-deterree-en-espagne.html

    Au cours des millénaires, des pilleurs de tombes ont volé d'innombrables sépultures d'El Argar. Les archéologues ont donc été stupéfaits en août 2014, lorsqu'ils ont déterré un enterrement dans une fosse contenant un grand pot en céramique contenant les restes de deux personnes - un homme décédé entre 35 et 40 ans et une femme décédée entre 25 et 30 ans - qui ont été enterrés dans la salle des gouverneurs d'un palais. La datation au radiocarbone a montré qu'ils sont tous les deux morts au milieu du 17e siècle avant JC, mais que l'homme est mort quelques années avant la femme; l'enterrement a été rouvert plus tard pour son inhumation à sa mort, a déclaré Roberto Risch.

     

    Espagne argar diademejarre

    La femme et l'homme de l'âge du bronze ont été enterrés dans un grand pot en céramique dans la salle des gouverneurs d'un palais. (Crédit d'image: avec l'aimable autorisation du groupe de recherche Arqueoecologia Social Mediterrània, Universitat Autònoma de Barcelona; Antiquity Publications Ltd). YH : les enterrements dans des grandes jarres est une pratique mondiale très répandue remontant à la préhistoire et perdurant jusqu'aux temps historiques dans certaines régions du monde (voir par exemple les jarres du Laos).

     

    Les tests de l'ADN ancien à l'Institut Max Planck en Allemagne ont montré que l'homme et la femme n'étaient pas biologiquement liés mais qu'ils avaient une fille de 12 à 18 mois enterrée dans un bâtiment voisinUne étude à venir sur l'enterrement de la fille examinera pourquoi elle n'a pas été enterrée avec ses parents, a déclaré la co-chercheuse Cristina Rihuete Herrada, professeur d'archéologie à l'Université autonome de Barcelone.

    La femme a été enterrée portant le diadème en argent, des colliers de perles, des bagues en argent, des bracelets, des postiches en spirale et des bouchons d'oreille avec des spirales. L'inclusion d'un gobelet à rebord d'argent suggère qu' "apparemment, elle était si noble que ses lèvres ne sont pas autorisées à toucher le pot. Le pot est recouvert d'une feuille d'argent, donc ses lèvres ne touchent que l'argent ", mentionne Risch. Un poinçon à manche en argent pour faire des trous dans les textiles suggère qu'elle avait un pouvoir sur la production de lin, une industrie florissante basée sur les métiers trouvés à La Almoloya, a-t-il déclaré.

     

    Espagne argar bouchonsoreilleenor

    L'homme a été enterré avec des bouchons d'oreille en or entourés de spirales d'argent. (Crédit d'image: JA Soldevilla, avec l'aimable autorisation du groupe de recherche Arqueoecologia Social Mediterrània, Universitat Autònoma de Barcelona; Antiquity Publications Ltd)

     

    L'homme a été enterré avec un collier de perles, des bouchons d'oreille en or avec des spirales en argent, des bracelets en cuivre, des postiches en spirale en argent et un poignard à lame de cuivre. L'enterrement avait également un bol et des offrandes d'animaux.

    Lire la suite ci-dessous:

    Lire la suite