argent

Nucléaire : que se passe-t-il sur la côte ouest des USA ?

Nucléaire : que se passe-t-il sur la côte ouest des USA ?

Le silence s’explique principalement avec le fait que le nucléaire est avant tout un gros business à ne pas mettre en péril, et surtout en France ou AREVA reste toute puissante!

Aux États-Unis, une vidéo intitulée « Fukushima radiation hits San Francisco? » qui a été postée sur YouTube pendant le réveillon de Noël, et dans laquelle on voit un homme inconnu mesurer le rayonnement nucléaire en utilisant un compteur Geiger, a jeté le trouble. Le film dure environ sept minutes et le rayonnement atteint parfois de plus de 150 CPM (‘count per minute’), jusqu’à cinq fois le niveau normal. Les images ont été prises à Pacifica State Beach, une ville côtière à environ 30 minutes en voiture du centre-ville de San Francisco.

La vidéo a été vue 600.000 fois et beaucoup de gens craignent que les déchets nucléaires qui ont été emportés en mer lorsque la centrale nucléaire de Fukushima a été frappée par le tremblement de terre et le tsunami qui se sont produits en mars 2011 au Japon, aient atteint la Côte Ouest des États-Unis.

Dans le commentaire qui accompagne la vidéo, l’auteur indique que cela fait deux ans qu’il mesure le rayonnement sur les plages locales et que rien n’explique cette hausse soudaine.

Les grands médias ont été remarquablement silencieux concernant cet incident. Les grands titres de la presse américaine, dont le Wall Street Journal et le New York Times, mais aussi les chaînes telles que CNN et CNBC, ne l’ont absolument pas mentionné.

Les représentants des gouvernements locaux ont commencé à effectuer de nouveaux tests lorsque la vidéo est devenue virale, et ils ont annoncé qu’ils n’avaient pas constaté que le rayonnement avait atteint un niveau dangereux. Dans le journal local The Half Moon Bay Review, Dean Peterson, le directeur du système de santé local, a admis que le rayonnement avait atteint cinq fois la valeurnormale à certains endroits, mais il a affirmé qu’il n’y avait pas de danger pour le public.

« Ce n’est pas quelque chose que nous considérons être un danger immédiat pour la santé publique. Il est même aucune indication que ceci pourrait provenir de Fukushima », a-t-il dit. (YH : c'est donc un danger à plus long terme et discret... mais réel)

Un rapport d’experts indépendants a conclu mercredi que le rayonnement, qui est désormais 14 fois plus élevé que la normale, n’est pas causé par la fusion du réacteur de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi, sans parvenir à préciser la cause possible de cette hausse de la radioactivité ambiante.

« Cela ne veut pas dire que tout va bien. Vous ne voudriez pas laisser votre bébé jouer dans un tel environnement. Tout ce que nous disons, c’est que cette radioactivité ne vient pas de Fukushima », a déclaré Dan Sythe, le CEO de International Medcom, qui s’est rendu neuf fois au Japon pour mesurer les radiations depuis l’accident de la centrale de Fukushima. Ses analyses montrent que la radioactivité de la plage Pacifica ne provient pas du matériau fissile utilisé au Japon, le cesium-137, mais plutôt du radium et du thorium.

The Examiner note que la décontamination de la centrale nucléaire de Fukushima devrait prendre jusqu’à trente ans et coûter 125 milliards de dollars (environ 100 milliards d’euros) et que, à cet égard, il n’est pas normal que les médias traditionnels n’attirent pas l’attention sur l’impact que cela pourrait avoir sur ​​la côte ouest américaine.

Russia Today a rapporté plus tôt, sur la base d’un rapport de Reuters, que des sans-domicile-fixe avaient été recrutés pour faire ce que le journal qualifie de « travail le moins attrayant du monde industrialisé » : le nettoyage du site de la centrale nucléaire de Fukushima.

Sur le site TheTruthwins.com, Michael Snyder a réuni 36 signes que les médias «mentent sur la façon dont la radioactivité de Fukushima affecte la côte ouest des États-Unis ». La liste complète est ici, mais on note certains éléments remarquables :

70 marins de l’USS Ronald Reagan, qui ont été envoyés en mission humanitaire au lendemain de la catastrophe dans la région touchée, ont développé des maladies graves, telles que le cancer des testicules, cancer de la thyroïde, leucémie, des hémorragies chroniques de l’utérus, et des tumeurs du cerveau à la suite de leur exposition aux radiations nucléaires de Fukushima.

✓ En Mars, l’Associated Press a rapporté que plus de 45% de tous les bébés phoques nés en Juin 2012 dans la zone entre San Diego et Santa Barbara (300 km de long) étaient morts (alors que seulement un tiers meurt d’habitude), et que les bébés phoques qui avaient survécu présentaient une insuffisance pondérale.

✓ En Juin 2012, la National Academy of Sciences a publié un rapport choquant qui indique que le thon rouge a transporté des matières nucléaires du Japon à la Californie.

✓ Dès 2012, le Vancouver Sun a rapporté que du césium-137 – un isotope radioactif instable de césium – a été trouvé dans un pourcentage très élevé des poissons que le Japon vend au Canada: 73% des maquereaux, 93% des thons et 92% des sardines. (L’article a depuis été supprimé par le journal)

✓ Cenk Uygur, un ex-présentateur de,la chaîne américaine MSNBC, a affirmé qu’il avait été invité par son employeur à ne pas informer son public des dangers posés par la fusion du réacteur à Fukusima« parce que ceux qui ont le pouvoir à Washington » ne le voyaient pas d’un bon oeil.

✓ En Juillet, Masao Yoshide, qui avait dirigé les équipes pour résoudre les problèmes de la centrale nucléaire de Fukushima à la suite de la catastrophe, est mort à l’âge de 58 ans, des suites d’un cancer de l’œsophage. L’exploitant de la centrale, TEPCO (Tokyo Electric Power Co.), a indiqué que sa maladie n’avait aucun lien avec son exposition aux radiations de la centrale nucléaire.

S’il apparait que la Côte Ouest des États-Unis est contaminée, cela pourrait entraîner une catastrophe économique, et une possible migration. La Californie, l’État de Washington et la Colombie-Britannique au Canada sont des ‘economic powerhouses’ où sont situées les métropoles de San Diego, Los Angeles, San Francisco, Seattle et Vancouver. Les dommages potentiels pour l’économie en général et pour les secteur de l’agro-alimentaire, du tourisme et de l’immobilier en particulier, seraient incalculables. La valeur totale de l’immobilier de la seule Californie a été estimée en 2010 à 4.400 milliards de dollars.

Mais jusqu’ici, il n’en est pas encore question. Comme pour le cas du réchauffement climatique, pour chaque rapport scientifique sur les conséquences catastrophiques de la catastrophe de Fukushima, on trouve également un rapport qui affirme exactement le contraire…

Trouvé sur : les moutons enragés  et  http://www.egaliteetreconciliation.fr/Comment-expliquer-le-silence-des-medias-traditionnels-concernant-ce-qui-se-passe-sur-la-cote-ouest-22556.html

Source : express.be

Yves Herbo Relai-Sciences-F-H-01-2014

Tsunamis en Europe, des études alarmantes

Tsunamis en Europe, des études alarmantes

 

 

Les scientifiques de l'Université de Genève ont révélé que les banques suisses du lac Léman, où au moins un million de personnes vivent, sont exposées à des tsunamis destructeurs, comparables à celui qui s'est produit dans la région au sixième siècle.

Ces tsunamis sont généralement causés par les chutes de pierres, les tremblements de terre ou des grandes tempêtes, et la ville de Genève est vulnérable à ces risques de par son altitude relativement basse et son emplacement dans l'extrémité étroite du lac.

Des chercheurs suisses l'ont reconstruit en utilisant un modèle informatique semblable à celui qui a causé de nombreux décès au sixième siècle et la destruction. d'après la recherche, la catastrophe a commencé avec un éboulement de la montagne, qui a provoqué une énorme avalanche de boue, suivie par un déplacement de l'eau et des vagues de tsunami de 13 mètres de hauteur.

Environ 70 minutes plus tard, une vague de huit mètres de haut a éclaté contre les villes de Genève et Lausanne et d'autres villes, dont certaines ont été détruites. Les scientifiques croient que le risque d'une catastrophe similaire puisse se reproduise à Genève est sous-estimé et devrait être pris plus au sérieux.

Peut-être que la plupart ne le savent pas, mais la péninsule ibérique est considérée par les experts comme une zone à haut risque de tsunamis. Nos villes, en fait, ont déjà subi plusieurs fois l'impact destructeur de ces grandes vagues, en particulier dans le golfe de Cadix et la côte méditerranéenne. Les vagues ont aussi causé des milliers de morts en Espagne. Cependant, en Espagne, il n'existe pas de protocole et aucun avertissement de tsunami d'urgence ou de plans qui peuvent en atténuer les effets ou d'une certaine manière préparer la population dans les zones les plus à risques.Plus tard, lors de la réunion internationale de l'UNESCO sur les tsunamis, en présence de 80 représentants de plus de 40 pays à l'Institut hydraulique environnementale de l'Université de Cantabrie à Santander, des géologues, des physiciens, des sismologues, des spécialistes et des gestionnaires des communications ont présenté un programme de protection civile et jeté les bases pour la création de systèmes d'alerte précoce (semblables à ceux qui existent déjà dans le Pacifique), également dans l'océan Indien, l'Atlantique Nord et de la Méditerranée et de la mer des Caraïbes. C'était la première fois que la réunion annuelle des experts de l'UNESCO avait lieu en Espagne :

Lire la suite

Sortie complète des 3 volumes Anomalies dans la Baltique

Sortie complète des 3 volumes Anomalies dans la Baltique

En plus du suivi des recherches et explorations sur ces anomalies dans la Mer Baltique visible dans ce gros article commencé en 2011, voilà la possibilité de le lire gratuitement et un peu plus confortablement sous forme de magazines redimensionables.  :

La suite des aventures des explorateurs d'Ocean X en 2014 donc, à la fois sur ce site dans l'article, et en magazine sur Calaméo par la suite.

http://www.sciences-fictions-histoires.com/pages/ecrits/les-anomalies-de-la-mer-baltique.html

Yves Herbo-SFH-12-2013

Le monde est aux mains des lobby militaro-industriels

Le monde est aux mains des lobby militaro-industriels

Il y a bientôt 53 ans, le 17 janvier 1961, le Président américain Eisenhower prononçait son discours de départ et prévenait gravement le monde contre les agissements du lobby militaro-industriel qu'il n'avait pu réussir à contrôler. Plus de 50 ans après, et après l'assassinat de JFK que certains pensent être lié à ces entreprises internationales qui n'ont pas de patrie réelle mais uniquement leurs comptes en banque répartis dans les paradis fiscaux ou protégés par les états eux-mêmes (ces lobby sont les fournisseurs des Etats au niveau mondial en armes et hautes-technologies), après la mise à l'écart de De Gaulle qui avait refusé la main-mise de ces lobby (qui possèdent aussi leurs banques via des hommes de paille) sur le système financier français en 1970, chose qui a été signé par l'ancien banquier Pompidou devenu le Président suivant (grâce aussi à la fausse opposition socialiste, qui ne voulait pas de Mitterrand à l'époque (un homme de Vichy !) et qui a "porté" un candidat bidon à l'époque, battu facilement) et qu'entérinait le président suivant, Giscard d'Estaing, tout en "ouvrant" l'Europe et en instiguant les accords de Maastricht... que Mitterrand s'empressera d'approuver er d'accompagner encore mieux que ce qu'avait fait la "droite"... "gauche" comme "droite" donc, tous mains dans la main pour le "libéralisme" (terme dévoyé et trompeur qui ne libère que... les banquiers et gros actionnaires...). Ces manœuvres et tromperies des peuples européens ont été accompagnées de fausses crises économiques : la fausse crise du pétrole en 1974, organisée par ces lobbys en mettant la pression financière (et une pression sur les ventes d'armes aussi) sur les pays de l'OPEP à l'époque, faisant doubler artificiellement le coût du pétrole pour tous les citoyens (et les taxes avec, qui bénéficient aux états) et servant à convaincre les parlements élus de la "nécessité" d'un contrôle financier des Etats-membres par une institution européenne... qui ne sera jamais élue, elle, mais détenue par les mêmes banquiers qui ont fait et font toujours du chantage financier pour obtenir des dividendes et intérêts sur le dos des citoyens. Les choses étaient déjà bouclées aux USA depuis longtemps : la Réserve Fédérale américaine était et est toujours aux mains de banques privées (contrôlées par les mêmes qui "notent" les résultats des Etats !) et les choses sont maintenant devenues mondiales comme on le voit, sauf que la Chine reste pratiquement le seul pays au monde à avoir "détourné" (en apparence ?) cette main-mise des banques (américano-britanniques) à son seul profit, et semble même gagner financièrement sur le marché du capital (un comble pour un pays soi-disant "communiste" (qui n'a jamais été qu'une fausse étiquette dans le monde du point de vue économique) et mieux s'en sortir que les USA eux-mêmes. Dans les années 80, à l'aide d'une autre "crise" financière artificielle, les socialistes accéléraient le pillage des français commencé par la droite en inventant de nouvelles taxes et des "contributions de solidarité" et autres, (et aujourd'hui, on a la preuve que, pendant qu'on demandait des taxes aux Français, l'Etat multipliait la dette de la France pour s'accorder à lui-même de substantielles augmentations de revenus... qui n'ont jamais bouché aucun trou, au contraire...) alors que des millionnaires et actionnaires pas solidaires du tout plaçaient leur argent dans les paradis fiscaux (qui y est toujours !), exigeaient plus de rendement des actions et moins d'augmentations de salaires et charges... les années suivantes de fausses alternances mais de politique exactement identique pour les français - regardez les lois passées tant par la droite que par la gauche : elles vont toutes dans le même sens, le "libéralisme" destructeur d'emplois et créateur de misère...

Et que personne ne dise le contraire, trop de preuves sont évidentes, à commencer par le scandale de l'augmentation de l'âge de la retraite dans la majorité des pays... alors que le moindre bon sens devrait être évidemment que l'on abaisse l'âge de la retraite vers 50 ans pour permettre le plein emploi des citoyens... mais on préfère largement beaucoup de chômeurs chez les Sarkozy et les Hollande plutôt que d'abaisser l'âge de la retraite pour permettre de libérer des places... ah mais oui, ce sont les gens qui paient déjà leur retraite chaque mois sur leur bulletin de salaire (le patron aussi, mais seul lui a droit à des subventions et assistances de l'Etat)... mais non, ce sont d'autres qui décident et changent sans arrêt les règles (des fonctionnaires ou des élus qui ne sont même pas assujettis aux même droits que les simples citoyens !) afin qu'ils puissent à peine survivre quand ils seront à la retraite...

La plupart des spécialistes et certains journalistes citent souvent un ordre mystérieux, les Illuminati, infiltrés près de tous les postes-clés des pouvoirs (tous les pouvoirs, financiers, énergétiques, scientifiques, militaro-industriels, et médiatiques) pour influencer fortement toutes les décisions liées à ces pouvoirs, dans son seul sens : la création d'un Nouvel Ordre Mondial (aussi cité d'ailleurs par Busch et DSK) qui finirait pas effacer complètement toutes les frontières pour avoir une planète dirigée par... eux seuls.

Voici quelques vidéos qui parlent de ce sujet toujours brûlant et d'actualité - je dirai même que nous sommes en plein dedans (si vous croyez que les "secousses" dans les pays arabes et les tentatives de déstabilisation dans beaucoup de pays (des "chemises rouges et jaunes" qui apparaissent subitement au Viet-nam par exemple, ou des "bonnets rouges" qui sortent d'un seul coup en France... parmi d'autres exemples... ce n'est jamais un hasard ce genre de chose...).

17 janvier 1961, le président Eisenhower, au moment de quitter le pouvoir, prononce un discours mettant en garde le pays contre le pouvoir du lobby militaro-industriel :

https://www.dailymotion.com/embed/video/xbljui?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

KUBRICK & les ILLUMINATI

You never understood Eyes Wide Shut even if you think you did... Kubrick & The Illuminati, last Gasface's film, tells you why ! Feat. Michel Ciment WWW.GASFACE.NET

https://www.dailymotion.com/embed/video/x12mybc?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

Islam : Bénédiction d'Ismaël infiltrée par les illuminatis adorateurs de Baal !

https://www.dailymotion.com/embed/video/xxmq6r?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

Fritz SPRINGMEIER-La lignée des illuminatis.

https://www.dailymotion.com/embed/video/xh143y?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

Illuminati ils sont partous !

https://www.dailymotion.com/embed/video/x17xb3l?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

Lots of illuminati clips from interviews and music videos. Here's the proof of all these illuminati puppets. (VO) :

Illuminati and the Entertainment Business (Full Documentary)

Sellouts of the Illuminati Deep documentary about illuminati sellouts in the entertainment industry (VO) :

https://www.dailymotion.com/embed/video/x17xd4m?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

Illuminatis -chemtrails-france

En un mot, il s'agit d'une théorie selon laquelle des avions envoyés par les Illuminatis quadrilleraient le ciel pour répandre sur nous une fumée néfaste, et qu'il s'agirait d'un gigantesque complot. Objectifs de ce complot, je cite wikipedia : " Des objectifs économiques : le contrôle du climat permettrait de contrôler en partie l'économie d'une nation, au niveau social ou agricole, par exemple, en sabotant de façon silencieuse les récoltes d'un pays par l'augmentation des précipitations, des orages, des tornades, ou de canicules. (cf. HAARP). Le contrôle du climat en temps de guerre, conjointement avec HAARP : brouillage des communications, génération de perturbations atmosphériques.<br />Le contrôle de la population : au sens manipulation mentale et/ou contrôle démographique. Dans ce dernier cas, l'épandage de chemtrails pourraient être un moyen global plutôt discret pour affaiblir les défenses immunitaires, et épandre virus et bactéries." http://www.chemtrails-france.com/<br />http://anti-monde.gerardcambri.com/chemtrails/chemtrails_01.htm (celui là est très bien) http://www.syti.net/Organisations/Illuminati.html

https://www.dailymotion.com/embed/video/xr2qib?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

Patrick Devedjian (Ancien ministre, président de Région) face à We Are Change Paris - Nous confrontons Patrick Devedjian concernant Bilderberg et le Club Le Siècle et de la loi pompidou-giscard

https://www.dailymotion.com/embed/video/xrn660?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

L'essayiste Edward Griffin affirme que la Banque fédérale américaine (la Fed) a été fondée par un cartel de banques privées contrôlées par les plus puissants milliardaires.

https://www.dailymotion.com/embed/video/xblju1?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

Jean-Pierre Chevènement face à We Are Change Paris - Questions concernant son appartenance au groupe Le Siècle, Bilderberg qui sont des instances mondialistes

https://www.dailymotion.com/embed/video/xoojwt?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

Sarkozy aime-t-il vraiment la France?... Pas sûr... Voyez vous-même quel pays fait battre son coeur...

https://www.dailymotion.com/embed/video/xq6ceo?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

Attali face à We Are Change Paris - Attali face au peuple qui l'interroge ne défend plus l'idée de gouvernance mondial et refuse la confrontation. http://www.mecanopolis.org/ http://www.alterinfo.net/

https://www.dailymotion.com/embed/video/x8rilm?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

Pierre Hillard "Dr en science po et écrivain" - La Marche Irrésistible Du Nouvel Ordre Mondial

https://www.dailymotion.com/embed/video/xbrg0k?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

François Léotard (ancien ministre de la Culture et Communication et ancien ministre de la Défense) (2005) : "Il y a un monde occulte, caché"

https://www.dailymotion.com/embed/video/xypnnh?autoplay=0&logo=0&hideInfos=0&start=0&syndication=124102&foreground=&highlight=&background=

YH : Attention de ne pas croire que ces grosses entreprises multinationales n'existent qu'aux USA ! La France et l'Europe possèdent aussi exactement les mêmes types de lobbys, qui sont également largement infiltrés et "conseillés" par une organisation secrète également mondiale... j'ai moi-même travaillé 20 ans, à un poste technico-administratif discret mais poste-clé, pour un tel consortium militaro-industriel français, détenu à majorité par l'Etat français (et même nationalisé un moment) et, mais cela n'étonnera pas les journalistes qui suivent les nombreuses "affaires" douteuses (l'armement de l'Iran, puis de l'Irak, de l'Arabie Saoudite et du Qatar, les frégates, Sawari II, Karashi, les usines "chimiques" françaises bombardées en Irak, l'incendie des archives de l'INA, le nucléaire en Algérie, les tramways de Nice, etc...), cette entreprise française et ses filiales a été mêlée activement à TOUTES ces affaires... et avec l'aval évident (impossible autrement) de certains hauts fonctionnaires gouvernementaux de gauche comme de droite, qui se sont succédés au fil des années ou qui restent en place en tant que fonctionnaires...

https://www.youtube.com/embed/ggceUk_bF3A

Même sujet, autres articles : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/economie-memoire-d-un-piege/les-illuminatis-au-pouvoir.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/illuminatis-retour-sur-des-images-peu-montrees-aux-francais.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/economie-memoire-d-un-piege/theorie-influences-sur-le-pouvoir-le-plan-secret-des-illuminatis.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/les-illuminatis-accuses-de-partout-y-compris-pour-la-creation-de-facebook.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/un-conspirationniste-celebre-s-attaque-au-nouveau-billet-de-100-us.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/rappel-2009-les-francs-macons-un-etat-dans-l-etat.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/politique-economie/le-vrai-pouvoir-en-coulisses.html

Yves Herbo-SFH-12-2013

Climat : actualité des modifications climatiques

Climat : actualité des modifications climatiques

inondationsuk.jpg

En Arctique, les 100 dernières années sont les plus chaudes depuis 44000 ans minimum

ilebaffin-arctic.pngL'île de Baffin est dans l'est du Grand Nord canadien. On compte actuellement 11.000 habitants, pour une île qui fait plus de 500.000 km2 de surface. Si on ne compte pas l'Australie, l'île de Baffin est la cinquième plus grande au monde. © Ansgar Walk, Wikipédia, cc by sa 2.5

Le réchauffement que connaît actuellement l’Arctique n’a pas été égalé depuis au moins 44.000 ans. Pour la première fois, une équipe scientifique montre, preuves à l’appui, que le réchauffement actuel dans l’est du Grand Nord canadien défie la variabilité naturelle du climat.

Depuis les années 1970, la banquise arctique perd 12 % de sa surface totale par décennie. Le Giec rapporte par ailleurs que la fonte de la calotte polaire groenlandaise s’est accélérée, elle perdait 34 Gt d’eau par an entre 1992 et 2001, et six fois plus entre 2002 et 2011. Il n’y a pas de doute, le pôle Nord réagit au changement climatique, mais le débat sur le rôle de l’activité anthropique est toujours aussi vif. Pour une équipe de l’université du Colorado à Boulder, le constat est sans appel, le réchauffement actuel se détache de tout ce qui a pu être attribué à la variabilité naturelle du climat.

Preuves à l’appui, l’équipe montre que la température estivale dans l’est du Grand Nord canadien est plus haute ces 100 dernières années que durant n’importe quel siècle des dernières 44.000 années. Il est même probable qu’elle majore la température des siècles survenus jusqu’à voilà 120.000 ans. Leurs résultats, publiés dans les Geophysical Research Letters constituent la première preuve directe que le pic de température actuel dépasse celui du début de l’Holocène, où l’hémisphère nord recevait pourtant 9 % de rayonnement solaire supplémentaire.

L’équipe de l’université du Colorado, menée par le chercheur Gifford Miller, base ses résultats sur la datation au radiocarbone de plantes de la toundra, de plus en plus apparentes avec le recul des glaciers. Les scientifiques en ont daté plus de 145, découvertes en différents points géographiques de l’île de Baffin. C’est la plus grande île canadienne, et la sixième plus grande au monde. La majeure partie de l’île est située dans le cercle arctique, et le terrain y est si plat que le paysage emprisonné sous les glaces est resté quasiment intact au fil du temps. En quatre points différents de l’île, la datation au carbone indique que les plantes n’ont pas été exposées aux éléments depuis 44.000 à 51.000 ans.

deadveginlier-aug05-0.jpg

Le chercheur Gifford Miller est recueille des racines de plantes, qui jusqu'à il y a encore peu était emprisonnées dans la glace. © Gifford Miller, Université du Colorado

Depuis 20 ans, le recul des glaces sur l’île de Baffin est drastique

Comme la datation au carbone n’est fiable que pour une période de 50.000 ans, il est impossible d’utiliser la méthode pour déterminer si les plantes sont encore plus vielles que cela. Toutefois, les données d’archives géologiques de carottes indiquent qu’au-delà de 50.000 ans, la Terre était en période de glaciation. D’après ces données géologiques, il faudrait remonter au moins jusqu’à 120.000 ans de cela pour retrouver les même conditions de température qu’aujourd’hui.

La clé de l’étude est bien là. L’augmentation de température actuelle défie la variabilité climatique naturelle. « Bien que la température de l'air en Arctique augmente depuis 1900 environ, le réchauffement le plus important sur l’île de Baffin a vraiment commencé dans les années 1970, explique Gifford Miller dans un communiqué de l’université du Colorado. Au cours de ces 20 dernières années, le réchauffement de la région a été tout simplement sensationnel. Toute la glace de l'île de Baffin est en fusion, et nous nous attendons à ce que les calottes glaciaires disparaissent à terme, même s'il n'y a pas de réchauffement supplémentaire. »

Par Delphine Bossy, Futura-Sciences

L'eau de surface se raréfie dans le sud de la France

secheressefrance.jpg

Une étude réalisée par l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques (Onema) et l'Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture (Irstea) montre que sous l'impact du changement climatique, l'eau de surface se raréfie dans le sud de la France.

Ce qui est longtemps resté une hypothèse est à présent confirmé. Au-delà de la pression grandissante imputable à la démographie et à l'urbanisation, à l'agriculture et à l'énergie, l'augmentation des températures moyennes – qui a d'ailleurs un impact plus sensible que les modifications du régime des précipitations – suscite une aggravation des sécheresses.

L'étude de l'Onema s'appuie sur le patrimoine statistique exceptionnel de la France dans ce domaine. Les auteurs – Ignazio Giuntoli, Pascal Maugis, Bénédicte Augeard et Benjamin Renard – ont analysé les données collectées quotidiennement par 236 stations hydrométriques en métropole et 14 dans les départements d'Outre-mer depuis au moins quarante-cinq ans. Celles-ci mesurent l'importance des étiages (lorsque le niveau de la rivière est au plus bas), le débit annuel moyen, les hautes eaux.

SÉVÉRITÉ ET PRÉCOCITÉ DES PÉRIODES DE SÉCHERESSE

Les stations sélectionnées analysent des cours d'eau qui n'ont pas été bouleversés de façon conséquente soit par la construction d'un barrage hydroélectrique ou de tout autre aménagement, soit parce que ces rivières n'ont pas subi de prélèvements importants sur une longue période. Ces données journalières ont été passées au crible : la sévérité des étiages en particulier, c'est-à-dire l'importance du déficit en eau, la durée de la période de sécheresse et la précocité à laquelle celle-ci se produit dans la saison.

Une fois nourris de ce travail, les modèles mathématiques indiquent une incontestable aggravation du manque d'eau pour la période 1967-2007 dans plusieurs régions de la moitié sud de la France : dans les Pyrénées, le Massif central, le Jura, ainsi qu'en Aquitaine et sur le pourtour méditerranéen. Dans le sud-est du territoire et dans quelques cours d'eau de Bretagne, la saison des étiages a en outre tendance à commencer de plus en plus tôt.

Au chapitre des hautes eaux, qui peuvent se traduire par des inondations, les auteurs se montrent plus circonspects dans leurs conclusions. Ils notent cependant une tendance à l'augmentation du maximum annuel de débit dans le nord-est qui peut croître au rythme de 3 % à 5 % par décennie. Quel que soit l'indicateur retenu, les différentes cartes de cette étude laissent apparaître des signaux d'alarme nets pour les départements situés aux contreforts des Pyrénées où de vives tensions existent déjà en été pour l'accès à l'eau.

Prudemment, les auteurs ne prennent pas le risque de présenter ces tendances à la raréfaction de l'eau comme une preuve irréfutable du réchauffement de la planète, compte tenu du rôle possible des oscillations climatiques. Il n'empêche, écrivent-ils, ce panorama qui, contrairement à la précédente étude de 2006, est "statistiquement significatif", met en évidence "une situation de tension sur la ressource", confirmée par de nombreuses observations de terrain.

Source : ONEMA via CATnat

Notons aussi que d'après cette une étude de l'Institut de recherche sur l'impact climatique de Postdam (PIK) publiée dans Environmental Research Letters, le changement climatique va créer ou accroître la pénurie en eau pour environ 500 millions de Terriens, dans le scénario optimiste d'un réchauffement contenu à 2°C en 2100, notamment en Asie, en Afrique du Nord et dans la région méditerranéenne.

La fonte des glaces de l'Arctique pourrait augmenter les précipitations estivales en Europe du nord

inondationsuk.jpg

Une nouvelle recherche publiée dans ERL offre une explication pour la récurrence extraordinaire des étés humides rencontrées par la Grande-Bretagne et l'Europe du Nord-Ouest entre 2007 et 2012. L'étude, en utilisant un modèle informatique pour étudier comment le recul spectaculaire de la banquise arctique influence le climat, a constaté que la perte de la banquise arctique déplace le jet-stream plus au sud que la normale, entraînant une augmentation de la pluie durant l'été en Europe du nord.

jet-stream-modif.jpgFigure 3. (a) Observed 300 hPa zonal wind (m s−1) averaged over the 10% wettest summer months over northern Europe (15° W–20° E, 45–60° N; shown by dashed box). (b) As (a), but for the 10% driest summer months over northern Europe. ((c), (d)) As ((a), (b)), but for the simulations. ((e), (f)) Differences between (a) and (b), and between (c) and (d), respectively. Black contours show the p = 0.1 statistical significance level. - Figure 3. (a) Observé 300 hPa vent zonal (ms-1) en moyenne sur 10% des mois les plus pluvieux de l'été sur le nord de l'Europe (15 ° W-20 ° E, 45-60 ° N; délimité par des pointillés). (b) Comme (a), mais pour 10 % des mois les plus secs de l'été en Europe du Nord. ((c), (d)) As ((a), (b)), mais pour les simulations. ((e), (f)), les différences entre (a) et (b), et entre (c) et (d), respectivement. Les Contours noirs montrent le p = 0,1 seuil de signification statistique.

Yves Herbo-SFH-10-2013

Japon : séisme, tsunami, typhon, la série continue - Alerte Tempête en France

Japon : séisme, tsunami, typhon, la série continue - Alerte Tempête en France

fukushima.jpg

La Centrale nucléaire de Fukushima en panique avec une évacuation totale suite à l'alerte au tsunami provoquée par un puissant séisme de 7,3 de magnitude qui s'est produit au large des côtes japonaises, juste en face de la Centrale mais à environ 300 kilomètres en soirée. L'alerte a ensuite été confirmée et a concerné la préfecture de Fukushima et la préfecture de Miyagi, une ville détruite par le grand tsunami du 11 mars 2011.

ide-japon-seisme-25-10-13.jpg

Un mini-tsunami a en effet été enregistré avec une grosse vague plus haute de 55 cm qui a atteint le port d'Onagawa où se trouve la centrale nucléaire. L'Agence de météorologie Japonaise a levé l'alerte mais a appelé les habitants des côtes concernées à être très prudents car le niveau de la mer serait encore instable au moins une demi-journée (YH : et les glissements de terrains sous-marins ne sont pas rares avec de puissants séismes et ses répétitions probables).

Selon la télévision NHK, la compagnie TEPCO qui gère la centrale, aurait déclaré qu'aucune nouvelle anomalie n'a été constatée et qu'aucune hausse de la radioactivité n'a été constatée dans la zone suite à ces incidents. Sinon que cela a considérablement retardé les préparatifs pour l'arrivé du typhon Francisco qui devrait passer samedi 26-10-2013 au sud puis à l'est de Tokyo et au nord-est de la grande île Honshu...

typhonsfrancisco-et-lekima-japon.png

En effet, le ballet des typhons assez exceptionnel cette année ne s'arrête pas et un nouveau cyclone assez puissant est attendu dans les heures qui viennent, accompagné surtout de pluies diluviennes qui risquent d'endommager les grands réservoirs saturés d'eaux radioactives qui entourent une partie de la centrale toujours en fort difficulté, quoiqu'en dise son gestionnaire... assez rare, le typhon Francisco, redevenu une tempête tropicale, devrait rejoindre et renforcer (?) le typhon encore très puissant Lekima sur la même trajectoire vers le Nord.

Et question tempête, c'est à priori à la France et à la Grande-Bretagne que la première alerte de l'automne 2013 est donnée : il y a en effet un fort risque de tempête sur tout le nord de la France (inclus Paris) provoquée dimanche par l'arrivée rapide d'un front chaud très actif accompagné de vents violents et de pluies diluviennes, surtout le matin. Ce front chaud, suivi d'une masse d'air beaucoup plus froide risque de provoquer une tempête ou un fort coup de vent sur le Nord-Ouest de la France entre dimanche 27-10-2013 fin de soirée et lundi 28-10-2013 matin. Attention, les vents pourraient dépasser les 120 km/h près de la Manche et atteindre 80 à 100 km/ dans les terres, jusqu‘à Paris.

eu-2013-10-28.jpeg

Prévisions 28-10-2013

Cette exceptionnelle longue période de temps chaud pour la saison (+ 8° en moyenne par rapport aux normes !) sera terminée avec l'arrivée de l'air provenant de l'Islande derrière la tempête... le temps sera très agité jusqu'au milieu de la semaine prochaine minimum... l'automne va arriver seulement en Europe...

Yves Herbo-SFH-10-2013

Un conspirationniste célèbre s'attaque au nouveau billet de 100 $ US

Un conspirationniste célèbre s'attaque au nouveau billet de 100 $ US

argent-bonus.jpg

Vous ne le savez peut-être pas, mais l'un des systèmes de vérification de l’authenticité d'un billet de banque américain est un (ou plusieurs) systèmes de pliages du billet en question. C'est donc en toute connaissance de cause que les nouveaux billets de banque sont systématiquement analysés et que des tentatives de décryptages des différentes données et systèmes de protection et de contrôle sont faites. Les derniers billets de 5, 10 et 20 dollars américains avaient donc, pour plusieurs spécialistes, révélé des "choses étranges" ou des messages cachés, voir des "prémonitions" ou plutôt l'annonce d'évènements organisés volontairement pour certains.

bon, déjà, le billet de 1 $ est le plus connu à cause de ses multiples références occultes (la pyramide avec l’œil qui voit tout (les Illuminatis) la chouette cachée (Skulls And Bones la fraternité auquel appartient la dynastie Bush), le chiffre 666 etc..)

owl-on-the-dollar.jpgilluminati-dollar.jpg

Que se passe-t-il avec le billet de 20 $ ?

us20dollars-1.jpg

us20dollars-21.jpg

Voilà la visualisation du pliage d'un billet de 20 dollars, notez bien que la série de ce billet a commencé en 1996, soit 5 ans avant ce qui y apparaît (pour certains, bien sûr, les autres préférant pour la plupart espérer que cela soit faux, et continuer leurs petites vies...)

LE PLIAGE

1 : pliage20-1.jpg

2 : pliage20-2.jpg3 :

pliage20-3.jpg

Si on compare avec les images réelles : 20dollars-wtc.jpg

Une fois le billet retourné on peut voir un bâtiment qui se rapproche du design du Pentagone, mais en feu lui  aussi ! :

20dollars-pentagone.jpgMais il y a encore plus étonnant avec cette accumulation de coïncidences (difficiles à expliquer mathématiquement) : il y a même un ordre chronologique du même événement selon les billets ! :

Phase 1 avec le billet de 5 dollars, tours intactes avec antennes : 5dollar.jpgPhase 2 avec le billet de 10 dollars avec 1 seule tour en feu : 10dollar.gifPhase 3 avec le billet de 50 dollars et début d'effondrement des tours : 50dollar.gifPhase 4 avec l'ancien billet de 100 dollars où les tours ont disparu et il n'y a plus que de la fumée qui s'élève :

100dollar.jpg

Très étonnant selon le spécialiste Jonathan Kleck, mais certains argumentent qu'on peut arriver à tout et n'importe quoi en pliant les choses... sans réellement le prouver eux-mêmes d'ailleurs, certainement à cause finalement de leur manque d'imagination, ceci entraînant cela... on peut effectivement aussi arriver à ça avec le billet de 20 dollars, mais ça n'arrange pas obligatoirement les choses :

osama.jpg

Bon, mais alors, quoi de neuf sur ce nouveau billet de 100 dollars américains ? suivons donc le même Jonathan Kleck, fan d'origamis et considéré (mais plus que la NSA ??, étonnant !) comme un conspirationniste évidemment. D'abord, il ressemble à quoi, et par rapport à l'ancien :

100usnew.jpg

" Aux Etats-Unis, le billet de 100 $ est le plus contrefait. Pour tenter de résoudre le problème, les autorités ont mis sur le marché le 8 octobre dernier une nouvelle coupure, truffée de technologie. Le lifting du père fondateur Benjamin Franklin, dont le portrait orne le billet, est visible au premier coup d’œil. L'ovale qui entourait son visage a disparu, laissant place, sur la droite, à un encrier serti de la cloche de la liberté qui passe du cuivré au vert selon la façon dont on incline le billet. Autre mesure de sécurité : la coupure est désormais sertie d'un ruban bleu 3D tissé, qui présente un logo se transformant en cloche lorsque la coupure est pliée.

Ces mesures s'ajoutent aux protections déjà existantes, tel que le filet de sécurité incrusté qui devient rose grâce à une lumière ultra-violette.

Le revers du billet n'a pas été oublié par cette remise en beauté. S'il présentait jusqu'ici le fronton de l'Independence Hall, où furent signées la déclaration d'indépendance et la Constitution, c'est désormais sa façade arrière qui est représentée.

Le billet vert est la coupure la plus populaire sur le continent américain. Selon la Fed, entre la moitié et les deux tiers des billets de 100 $ seraient détenus hors des Etats-Unis. Un succès mondial, qui lui vaut aussi d'avoir la cote du côté des faussaires. Si le nombre exacte de faux billets en circulation est difficile à évaluer, les services secrets américains estiment que 0,01 % des dollars en circulation sont contrefaits. Tout le monde comprend donc la manœuvre avec ce nouveau billet de 100 très difficilement imitable et le retrait des anciens au fur et à mesure : les gens vont devoir échanger tôt ou tard leurs billets... y compris les nombreux faux qui seront interceptés et tracés...

comparaison100us.jpg

Mais revenons aux découvertes de Jonathan Kleck : d'après lui, ce nouveau billet serait annonciateur d'une attaque nucléaire sur la ville de New-York, d'un gigantesque raz de marée façon "Le jour d'après". Des éléments qui seraient corroborés par certains des passages de l'Apocalypse.

En observant bien la démonstration dans la vidéo, tout le monde peut comprendre qu’il pourrait s'agir ici de la bande-annonce du futur false flag sur le sol américain, qui pourrait déboucher à la loi martiale, un déclencheur de la troisième guerre mondiale ! Affaire à suivre...

Sources : http://thestrangeworld.wordpress.com/2009/10/20/les-images-caches-dans-les-billets-de-5-20-50-et-100-dollars/ + MeltyBuzz / AFP / BigBrowser  + http://metatv.org/le-nouveau-billet-de-100-annonce-t-il-une-attaque-nucleaire-sur-new-york

Bon, nous sommes prévenus cette fois si de gros événements se produisent aux USA... tout en sachant que même les billets sortis 5 ans avant le 11-09-01 et le WTC et "annonçant" les choses n'ont rien empêché...

Yves Herbo-SFH-10-2013

Un nouvel Apophis repéré dans l'espace

Un nouvel Apophis repéré dans l'espace

asteroide-apophis.jpgAstéroïde Apophis Crédits : CNES/Ill. P. Carril.

Si Apophis est déjà entré dans la mémoire humaine comme l'un des astéroïdes potentiellement dangereux pour la Terre, depuis sa découverte en 2004, on sait que le nombre de gros rochers croisant l'orbite de notre planète régulièrement était de 10.331 astéroïdes jusqu'à ce jour. Mais un nouvel objet vient de s'ajouter à la liste de ces géocroiseurs potentiellement dangereux, et il a même immédiatement pris la place d'Apophis au rang des plus dangereux repérés actuellement, puisque Apophis, pour l'instant, a été jugé inoffensif pour les prochaines décennies à venir, avec néanmoins une incertitude gênante. J'y reviendrais avec le développement sur ce nouvel astéroïde, nommé (pour l'instant ?) 2013 TV135. Cette découverte provient de l'Observatoire d'astrophysique de Crimée en Ukraine, et a été confirmée par cinq groupes d'astronomie supplémentaires, y compris en Italie, Espagne, le Royaume-Uni et de la République Sibérienne de Bouriatie en Russie et date du 08 octobre 2013. Il a fallut attendre plusieurs confirmations, et enfin un communiqué de la NASA (remis vite en fonction après leur chômage forcé) pour que les premières données soient connues.

Cet astéroïde semble plus gros qu'Apophis avec 400 mètres de diamètre (Apophis en fait 330 m. et une masse estimée à + de 40 millions de tonnes) et sur une orbite assez instable, ce qui expliquerait sa découverte tardive à seulement 6.7 millions de kilomètres de la Terre le 08-10-2013, alors qu'il a été au plus proche de la planète, d'après la NASA, le 16 septembre 2013 !. Dès son officialisation, il a été noté en 1 sur 10 sur l'échelle de Turin (le 1 étant réservé aux objets s'approchant à moins de 7.5 millions de kilomètres de l'orbite de la Terre. D'après les astronomes ukrainiens, l'orbite de cet astéroïde l'amènerait tous les quatre ans aux abords de l'orbite terrestre mais, avec seulement quelques jours d'observation, son orbite exact est pour l'instant assez incertain. Un Communiqué de la NASA a confirmé néanmoins qu'il sera probablement au plus près de la Terre le 26-08-2032, avec une possibilité d'impact de 1 sur 63000, ce qui en fait l'objet spatial le plus dangereux connu à ce jour, puisque Apophis a été relégué après les calculs qui ont suivi son dernier passage en mai 2013 (il avait classé lui en 2).

« Pour le dire autrement, ceci met la probabilité actuelle de ne pas subir d'impact en 2032 à environ 99,998 % », souligne Don Yeomans, directeur de cet organisme installé au Jet Propulsion Laboratory de Pasadena (Californie).

2005-yu55-asteroide.jpg

2005-Yu55


De nouvelles observations à venir
 
2013 TV135 devrait être facilement observable dans les prochains mois et les observations supplémentaires, transmises au Minor Planet Center de Cambridge (Massachusetts), permettront à ses chercheurs d'en préciser l'orbite.
 
« Avec ces autres observations, je m'attends à ce que nous soyons en mesure de réduire considérablement ou [même] d'éliminer entièrement toute probabilité d'impact pour l'avenir prévisible », explique Don Yeomans.

" Les astronomes seront en mesure de mieux évaluer le risque d'impact de l'astéroïde - et même de déterminer son lieu de l'impact possible sur la Terre - en 2028 ", a déclaré Timur Kryachko de l'Observatoire astrophysique de Crimée.

En ce qui concerne Apophis, ce dernier traverse deux fois l'orbite de la Terre à chaque passage, tous les sept ans. La première alerte, lors de sa découverte, était pour avril 2029, avec un passage estimé très proche sans être très précis. Des calculs de fin 2005 repoussaient la vraie échéance risquée à avril 2036, avec un risque évalué à 1 sur 5560 seulement. En mais 2008, de nouveaux calculs écartaient un peu plus le risque avec 1 sur 45000 pour le 13 avril 2036, et le 7 octobre 2009, la NASA calculait que le risque de collision d'Apophis avec la Terre n'était plus que de 1 sur 233 000 pour le dimanche 13 avril 2036. Si l'on considère l'ensemble des dates où Apophis devrait croiser l'orbite de la Terre, la probabilité d'un impact est de 1 sur 135 000 ; autrement dit, il y a 99,99926 % de chance que l'astéroïde ne touche pas la Terre...

Le passage du géocroiseur le 9 janvier 2013 à environ 14,46 millions de km, a permis à la NASA de réaliser de nouvelles estimations qui écartent encore significativement le risque d'impact à 1 sur 10 989 000 pour 2036. Apophis restera observable à l'aide de télescopes terrestres jusqu'en février-mars 2013 puis sera de nouveau hors de portée jusqu'en 2021.

Ces dernières observations ont permis d'écarter tout risque de collision dans les prochaines décennies. En effet, selon des calculs effectués en mai 2013, Apophis pourrait s'approcher au plus près de la Terre le 12 avril 2068, avec un risque estimé à 1 sur 256 000 de heurter notre planète. Les dates de 2029 et 2036 ne sont même plus listées par le Near-Earth Object Program (NASA).

" Ces estimations ne manqueront pas d'être affinées dans les années à venir car la trajectoire de l'astéroïde est soumis à des incertitudes[4] qui pourraient bien confirmer ou infirmer la probabilité de l'impact.

En effet, "la détermination précise de l'orbite d'Apophis est particulièrement difficile en raison de la méconnaissance de « l'effet Yarkovsky », du nom de l'ingénieur russe qui découvrit au début du XXe siècle le phénomène suivant : lorsqu'un corps céleste en rotation s'approche du Soleil, il s'échauffe d'un côté avant de se refroidir lorsqu'il a tourné sur lui-même. Ce refroidissement se produit par émission d'un rayonnement infrarouge qui crée une poussée infinitésimale mais permanente sur l'astéroïde et ainsi en modifie la trajectoire" précise le CNES.

Les scientifiques indiquent néanmoins que "dans l'hypothèse improbable où il entrerait bien en collision", le bolide qui serait chauffé à plus de 1 600°C en pénétrant dans l'atmosphère, engendrerait des conséquences cataclysmiques : un tsunami mondial (raz-de-marée) si il plonge dans l'océan, ou des dégâts massifs sur les terres et les zones habitées.

Un impact avec la Terre dégagerait une énergie de plus de 506 mégatonnes. C'est près de 34 000 fois la puissance de la bombe larguée sur Hiroshima le 6 août 1945 qui avait alors dégagé une puissance d'environ 15 kilotonnes et plus de 1000 fois la puissance de la météorite tombée dans la région de Tcheliabinsk en février 2013.

Si le risque de collision avec la Terre a fortement diminué d'après les nouvelles précisions concernant la trajectoire de 99942 Apophis, il subsiste un doute sur sa trajectoire précise lors de son passage près de la Terre. Ainsi, Patrick Michel, astrophysicien à l'observatoire de la Côte d'Azur indiquait[6] qu'à seulement 600 mètres près, Apophis pourrait s'écraser sur Terre ou continuer sa course dans l'espace lors de son passage à 32 000 km de la Terre en 2036. Cet écart avec la Terre sera fonction des perturbations gravitationnelles qu'il n'est, pour le moment, pas possible de déterminer.

C'est pourquoi, les scientifiques ont insisté pour que des discussions soient engagées sur les moyens d'éviter une catastrophe régionale voire planétaire. Ainsi, un groupe de travail réunissant des experts de plusieurs pays a préparé un projet de traité international qui devait être soumis à l'ONU en 2009.

D'ores et déjà, le CNES étudie une mission spatiale destinée à déterminer la structure interne de cet astéroïde et ainsi permettre de modifier la trajectoire de ce géocroiseur, si il devait devenir vraiment menaçant.

Plusieurs moyens plus ou moins risqués pour dévier Apophis sont déjà envisagés : explosion, déviation, tracteur gravitationnel, satellite parasol...

Certains astéroïdes, comme Apophis, passent régulièrement à proximité de la Terre. Et si les chances de voir l'un d'entre eux percuter notre planète sont quasiment nulles, les scientifiques réfléchissent activement aux moyens de neutraliser ces bolides de l'espace et d'éviter tout cataclysme.
Avec l'aimable autorisation du CNES

La découverte de cet autre astéroïde, 2013 TV135, plus gros et potentiellement tout aussi dangereux qu'Apophis va peut-être accélérer certains programmes de recherches pour dévier ces menaces...

Sources : http://www.maxisciences.com/ast%E9ro%EFde/2013-tv135-un-nouvel-asteroide-a-039-frole-039-la-terre_art31115.html + http://www.le-veilleur.com/articles.php?idcat=1&idrub=21&id=1509

Yves Herbo-SFH-10-2013

Fukushima : le Japon lance un nouvel appel à l'aide internationale

Démantèlement de la centrale de Fukushima : le Japon lance un nouvel appel à l'aide internationale

ovni-japon-2011-centrale-de-fukushima.jpg

Après avoir été critiquée par son isolement, le Japon s'ouvre enfin à l'aide internationale pour sécuriser une centrale de Fukushima hors de contrôle. Un deuxième appel à contributions va être lancé dans les prochaines semaines.

Tepco et le Japon appellent (enfin) à l'aide. Le gouvernement japonais s'apprête à lancer un deuxième appel à propositions international pour tenter de sécuriser la centrale de Fukushima accidentée. Après un premier appel visant à traiter les problèmes d'eau contaminée, auquel ont répondu de nombreux pays (dont la France, les États-Unis et la Grande-Bretagne), il s'agit cette fois-ci de faire appel aux acteurs du monde entier pour retirer le combustible fondu de trois réacteurs. "L'enjeu est de trouver des techniques de récupération du combustible fondu autres que celle qui est actuellement envisagée avec une grue dans les réacteurs remplis d'eau", a précisé un responsable gouvernemental à l'AFP.

LE SAVOIR-FAIRE FRANÇAIS EXPLOITÉ ?

Une structure a été créée en août pour piloter le démantèlement de quatre des six réacteurs de la centrale de Fukushima, touchée par un tsunami le 11 mars 2011. L'Irid, c'est son nom, est chargée de mettre en place les moyens techniques nécessaires aux opérations de démantèlement. Jusqu'ici, ce groupe de travail n'était composé que d’institutions et d'entreprises japonaises (17 intervenants au total) mais il s'est engagé à accueillir des acteurs étrangers. La sélection de ces nouveaux partenaires est en cours. Areva et d'autres entreprises françaises pourraient participer aux opérations de démantèlement : le groupe, qui avait fourni en mai 2011 la première unité de décontamination d'eau sur le site de Fukushima, a déclaré à plusieurs reprises disposer de savoir-faire potentiellement utiles.

DE NOMBREUX CANDIDATS

Le démantèlement de la centrale de Fukushima s'annonce long et fastidieux, mais aussi riche d'enseignements pour les acteurs du démantèlement des centrales nucléaires. Raison pour laquelle les groupes internationaux se bousculent pour y participer. (YH : notons que, étant donné l'urgence de la situation, la date limite de l'appel d'offre est au 23 octobre 2013 ! - une date à laquelle peu d'intervenants étrangers sont capables de répondre si rapidement... - en effet, certains réservoirs concernés sont parvenus à leur date limite d'utilisation selon des travailleurs locaux, et il y a une crainte d'affaissement et déversement subit d'eaux très contaminées, surtout si un gros séisme survenait avant les travaux. La catastrophe a déjà été frôlée lors des passages de typhons, il ne faudrait peut-être pas tenter le diable...)

(Source(s): bob toutelaverite / YouTube / usinenouvelle / Par Sylvain Arnulf / Relayé par MetaTV-RDPRS)

Bob vous dit TOUTE LA VERITE sur FUKUSHIMA avec Jean-Pierre Petit :

L'énergie a un prix, celui de nos vie .. êtes vous pret à le payer ? Réécouter en exclusivité l'interview radio de Jean-Pierre Petit, Astrophysicien, ancien chercheur au CNRS, un des pionniers en recherche expérimentale sur la magnétohydrodynamique.

Pour les courageux qui n'ont pas peur de la radio, voici une très longue (3 H 40 !) et très intéressante intervention de Jean-Pierre Petit sur les événements mondiaux actuels, sur la radio Ici et Maintenant (95.2) en août 2013. Ses détracteurs ont beau dire ce qu'ils veulent, il est toujours très instructif et enrichissant d'écouter les avis de Jean-Pierre Petit qui, lui au moins, a prit le temps de s'informer et d'apprendre sur le nucléaire (qui n'est pas sa spécialité) et son matériau physique avant d'affirmer quoi que ce soit. Tous ceux qui suivent de prêt ou de loin ce grand ingénieur français trop méconnu savent très bien qu'il n'est pas homme à surgir au moindre incident mais bien un homme de réflexion qui étudie les choses avant d'affirmer des résultats - c'est un scientifique, et c'est ce qu'il a fait toute sa vie. Une personnalité à écouter donc et qui vous amène à la réflexion et à envisager éventuellement des recoins de la géopolitique que vous n'imaginiez pas... :

http://icietmaintenant.com/

" Un an et demi après la catastrophe nucléaire de Fukushima, plus de 260 000 enfants résident encore dans des zones fortement contaminées.

Bien que les parents de la ville de Fukushima s'efforcent de protéger leurs enfants du mieux qu’ils peuvent, notamment via le port de masques ou la consommation de produits alimentaires contrôlés, leurs mesures de protection ne suffisent pas pour éviter l'exposition des enfants aux radiations. Nous exigeons du gouvernement, dans le cadre des décisions politiques de protection, de réaliser et faciliter l'évacuation collective des enfants afin de leur permettre de vivre dans un environnement sain et sécuritaire.

Le 11 Septembre 2012, le premier cas de cancer de la thyroïde sur un enfant a été découvert après avoir examinés 38.000 thyroïdes d’enfants de Fukushima.

Normalement, le risque d'avoir un cancer de la thyroïde à cet âge est de l’ordre d’un cas pour 1 million d'enfants (Syunichi Yamashita, 2009, P 536 L1 ~ 2).
De plus, cette enquête récente a permis de révéler que 43% des 42.000 enfants examinés ont une croissance thyroïdienne anormale. Ce chiffre est alarmant en comparaison aux études menées par Syunichi Yamashita (le conseiller en gestion des risques de rayonnement de Fukushima) avec 0,8% à Nagasaki en 2000, et 0,5% pour Tchernobyl cinq à dix ans après la catastrophe nucléaire. Il est clair que quelque chose d'anormal est en train de se produire dans le corps des enfants de Fukushima.

Si ces anomalies observées continuent sans solution, Fukushima va devenir un autre cas après la Biélorussie et l'Ukraine, où à peine 20% des enfants sont en bonne santé. Il n’est pas là question de mesures politiques, mais bien de droits humains fondamentaux.

Ces enfants en danger doivent-ils être épargnés où sacrifiés ? la question est posée.

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Evacuation_collective_des_enfants_de_FUKUSHIMA/

Cette pétition est arrivée à son terme et  a été transmise sans résultat, des familles ont porté plainte pour demander l'évacuation de certains enfants, refusé par la justice :

http://leblogdejeudi.fr/14-enfants-de-fukushima-demandent-leur-evacuation-la-haute-cour-de-sendai-refuse/

Dernières infos très inquiétantes : du strontium aurait atteint la nappe phréatique : http://lesmoutonsenrages.fr/2013/10/18/niveau-de-radioactivite-multiplie-par-6500-en-24-heures-a-fukushima/

Yves Herbo-SFH-10-2013

L'Afrique Australe se réchauffe plus vite qu'ailleurs

L'Afrique Australe se réchauffe plus vite qu'ailleurs

actuhp-elnino2.jpg

Une nouvelle étude parue dans Nature Geoscience affirme que le trou d'ozone de l'Antarctique amplifie considérablement les modifications climatiques en Patagonie et en Australie, mais aussi dans le sud de l’Afrique. Le principal responsable de l'apparition du trou d'ozone dans l'Antarctique (mais des mesures prouvent qu'il en existe un aussi, plus discret, sur l'Arctique) a été identifié comme étant les émissions de CFC par l'être humain.

On nous affirme aussi que ces émissions sont maintenant contrôlées et interdites et que cet énorme trou qui perturbe toute la circulation climatique de l'hémisphère sud (et mondial) devrait retourner à des conditions de 1980 entre 2050 et 2060. Mais si on lit attentivement le dernier rapport de suivi sur le trou d'ozone et les émissions de CFC, on voit aussi que de nombreuses dérogations, exceptions ont été aménagées, que tout le monde n'a pas encore commencé vraiment certaines mesures et des dates de 2015, 2036 sont encore citées pour des applications concrètes de ces décisions qui datent des années 1990... on sait aussi que l'influence des banques a fait que le droit de polluer soit possible, en payant des amendes ou même en vendant à d'autres son pourcentage de droit à polluer (et oui, quand le bénéfice l'emporte sur les amendes et les taxes, tout se revend...y compris la conscience...).

secheresse-afrique.jpg

Ces émissions de CFC sont donc interdites en majorité (sauf certaines dérives chimiques qui ont le droit d'exister encore des dizaines d'années, voir le rapport) depuis 1995 et l'organisme contrôleur a affirmé qu'en 2009, 98% des substances contrôlées (mais elles ne le sont pas toutes...) avaient été éliminées. Et, bien que le record d’extension du trou d'ozone ne date que de 2005 (le plus haut jamais enregistré, voir le rapport), les scientifiques sont optimistes et misent sur l'inversion prochaine du phénomène, jusqu'à une stabilisation à son état d'avant les années 1980... mais pour l'instant, il semble bien que les effets perdurent toujours sans s'éliminer, on constate juste une stabilisation et il ne semble pas que la production naturelle d'ozone soit prête à prendre le relais de façon visible pour l'instant... car nous sommes bien d'accord : le trou doit bien être comblé par de l'ozone, celui qui a été détruit (et l'est toujours en partie donc) par les CFC...

horn-of-africa-famine.jpg

En attendant donc, les conditions climatiques (accompagnées par les émissions en constante augmentation des déchets des énergies fossiles dans l'atmosphère) se détériorent encore plus vite aux abords de ce (ces ? - une zone de la Sibérie subit le même sort) trous d'ozone et le climat se modifie réellement.

Des habitants de Sibérie commencent déjà à regretter la disparition de leur toundra :

http://www.parismatch.com/Actu/Environnement-et-sciences/Siberie-changement-climatique-rechauffement-144413

http://www.actualites-news-environnement.com/30098-fonte-rechauffement-climatique.html

Rapport 2012  :  presentation-sao-reglement1005-2009.pdf presentation-sao-reglement1005-2009.pdf

Autres données sur la désertification de l'Afrique Australe : texte-integral-desertification.pdf texte-integral-desertification.pdf

wmo1006fr.pdf wmo1006fr.pdf

presentation-sao-reglement1005-2009-moyen.jpg

Yves Herbo

L’Afrique australe se réchauffe : le trou de l’ozone en cause

afrique-kruger.jpg

En été austral, le parc national Kruger connaît, depuis le début des années 1990, une augmentation abrupte et intense de la température de l'air. © Valérie Hukalo, Flickr, cc by nc sa 2.0

L’appauvrissement de la couche d’ozone modifie le climat austral, en Patagonie et en Australie, mais aussi dans le sud de l’Afrique. La partie australe de ce continent se réchauffe de façon abrupte et intense au démarrage de l’été. Le trou d’ozone amplifiant le centre d’action dépressionnaire de l’Angola, cela apporterait humidité et chaleur.

Dans le sud de l’Afrique, la température moyenne de l’air augmente plus rapidement que dans les autres régions du monde. Le principal facteur mis en cause est l’émission intensive de gaz à effet de serre, mais l’affaire n’est pas aussi linéaire. Si l’on regarde de plus près les variations de la température, il apparaît que le réchauffement atmosphérique connaît un pic annuel. Durant l’été austral, le thermomètre grimpe de plus belle, et ce depuis le début des années 1990. L’appauvrissement de la couche d’ozone en Antarctique en serait le principal coupable, d’après une nouvelle étude parue dans Nature Geoscience.

Plusieurs études ont déjà suggéré que le trou de la couche d’ozone dans l’hémisphère sud était le principal facteur de changement de la circulation atmosphérique dans la troposphère. Au même titre que le climat européen pulse au rythme de la NAO, la variabilité du climat austral est gouvernée par le Southern Annular Mode (SAM). Ce mode d’oscillation caractérise les variations des centres d’action atmosphériques entre les moyennes et les hautes latitudes. Dans sa phase positive, le SAM est associé à de plus hautes pressions que la normale aux moyennes latitudes, et de plus basses pressions aux hautes latitudes (55° S à 70° S).

manatsa-images.jpgDifférence entre les centres d'action atmosphériques avant (figure de gauche) et après (figure de droite) formation du trou de l'ozone. © Desmond Manatsa

Il y a aujourd’hui un consensus autour de l’idée que l’appauvrissement de la couche d’ozone amplifie la phase positive du SAM. En été, l’Afrique australe connaît un changement de température rapide et abrupte. Durant le printemps austral, le trou de la couche d’ozone au-dessus de l’Antarctique est maximal, et provoque un refroidissement de la stratosphère (couche atmosphérique située au-dessus de la troposphère). Ce refroidissement n’est pas anodin, puisque les variations thermiques engendrent des changements dans les vents, qui déplacent les centres d’action, et modifient in fine le climat régional.

SAM amplifie la dépression de l’Angola

En conditions moyennes, il existe un puissant courant-jet autour de l’Antarctique. Il s’agit d’un vent d’ouest étroitement lié à la présence d’anticyclones subtropicaux, et de dépressions polaires. Durant le printemps austral, l’appauvrissement de la couche d’ozone est à son maximum et aurait pour effet de rapprocher le courant-jet du pôle. C’est le renforcement de la phase positive du SAM : les anticyclones subtropicaux se renforcent aux moyennes latitudes, et les centres dépressionnaires s’activent d’autant plus aux pôles. Ce renforcement du SAM joue un rôle sur le climat estival de l’Afrique australe.

Chaque année, au démarrage de l’été austral, il se forme juste au-dessus de l’Angola un système dépressionnaire nommé Angola Low. Il est le centre d’action dominant la température estivale de toute la région sud-africaine. L’étude, menée par l’équipe du chercheur Desmond Manatsa, suggère que l’intensification du trou de la couche d’ozone estival amplifie ce système dépressionnaire, qui transporte de l’air humide et chaud des basses latitudes vers l’Afrique australe.

Disparition du trou de l’ozone à l’horizon 2065 ?

L’équipe a utilisé des réanalyses pour comparer la variabilité du SAM, de la température et de l’appauvrissement de la couche d’ozone. Ils ont découpé leur étude en deux périodes : les périodes 1970-1993 et 1993-2011. L’année 1993 caractérise l’année du renforcement du trou de l’ozone. Ils ont ainsi trouvé une corrélation (avec 90 % de confiance) entre l’augmentation du trou de l’ozone et du système dépressionnaire Angola Low. (YH : et 2005 c'est le maximum)

Le trou de l’ozone, à son maximum, s’étend sur 28.5 millions de km2. Il résulte principalement de l’émission des CFC, dont l’utilisation est aujourd’hui interdite. Si l’on en croit les modèles de prévision climatique, ce trou pourrait complètement se dissiper à l’horizon de 2065. En attendant, il est toujours présent, et domine la variabilité saisonnière du climat.

Par Delphine Bossy, Futura-Sciences

Yves Herbo-SFH-10-2013

Le contrôle de l'esprit à distance : où en sont-ils ?

Le contrôle de l'esprit à distance : où en sont-ils ?

cerveau-illumine-por-adrines-arteyfotografia.jpg

En 2012, Vladimir Putin annonçait officiellement l'avancée des recherches sur un appareillage électromagnétique permettant la prise de contrôle ou destruction d'un esprit humain à distance. Depuis les débuts de 20ième siècle, on savait que les Russes avaient mis en oeuvres de vastes programmes secrets de recherches sur tous les aspects dits "paranormaux" : télépathie, télékinésie, téléportation, hypnose (faisant encore partie de parapsychologie à l'époque) et voyance à distance ou temporelles. On sait (et pour cause, elle est même appliquée de nos jours dans beaucoup d'hopitaux) que l'hypnose a prouvé sa réalité scientifique, que la télépathie a été également prouvée par de multiples expériences avec succès (et le fait de répéter avec succès une expérience est une preuve en soi), ainsi que la voyance à distance (pouvoir projeter son esprit et voir très loin) qui semble avoir été expérimentée par l'armée avec succès (les américains font d'ailleurs de même que les russes sur le sujet). Il semble également que la recherche sur la télépathie et la vision à distance associées ait amené la possibilité du contrôle des esprits à distance induit.

Vladimir Poutine admet l'utilisation d'armes psychotroniques sur les civils

" Vladimir Poutine a confirmé que la Russie a testé de nouvelles armes psychotroniques qui peut réellement transformer les gens en zombies. Ces armes qui attaquent le système nerveux central de leurs victimes ont été développés par des scientifiques et pourraient être utilisées contre les ennemis de la Russie ou de ses dissidents.

Poutine a décrit que ces armes qui utilisent des rayonnements électromagnétiques, telles que celles des micro-ondes, sont des nouveaux outils pour la réalisation des objectifs politiques et stratégiques. L'utilisation de cette technologie a été annoncé par le ministre de la Défense Anatoli Serdioukov.

M. Tsyganok a déclaré que les armes ont été récemment testés dans le but de contrôler la foule "et ont porté sur un homme en particulier, pour élever la température de son corps immédiatement comme si elle avait été jetée dans une casserole remplie d'eau très chaude". La recherche sur les armes électromagnétiques a été réalisée à la fois aux États-Unis et la Russie depuis les années 50, mais il semble que la Russie a volé la vedette aux Etats-Unis.

Les détails précis n'ont pas été divulgués, mais des recherches antérieures ont montré que les ondes basse fréquence (ou rayons) peuvent affecter les cellules du cerveau, de modifier les états psychologiques et permettent de transmettre les suggestions et les commandes directement dans les pensées de la personne.

Vladimir Poutine a déclaré que cette technologie est en tout point comparable aux armes nucléaires, mais "plus acceptable en termes de« l'idéologie politique et militaire (!). M. Serdioukov a déclaré que ces armes ont été développés sur la base de nouveaux principes physiques. Armes à énergie dirigée, les armes géophysiques, l'énergie des vagues, des armes génétiques et d'armes psychotroniques, font partie du programme d'acquisition de l'Etat pour la période 2011-2020. "

Sources : http://www.heraldsun.com.au/technology/sci-tech/russia-working-on-electromagnetic-radiation-guns/story-fn5iztw3-1226317396841 + http://www.ecplanet.com/node/3605 + http://www.chaos-controle.com/archives/2013/10/13/28190275.html

pensees-cerveau.jpg

Autre Article en lien : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/sciences/lire-dans-les-pensees-d-une-personne-c-est-possible.html


Contrôle électronique de l'esprit

Jim Keith, Mass Control,
" Contrôle électronique de l'esprit ",
Copyright 1999, 2003
Traduction T.G. 2010

Publié avec l'aimable autorisation de l'éditeur.


Les techniques de contrôle de l'esprit ont grandement progressé lorsque l'on a découvert que l'énergie électromagnétique pouvait être utilisée pour influencer, inhiber, ou tuer un homme à distance. Le célèbre scientifique Nicolas Tesla fut un des premiers à approfondir l'étude des effets de l'électromagnétisme sur l'organisme humain, suivi de E. L. Chafee et R.U. Light, qui publièrent en 1934 « Une Méthode pour le Contrôle à Distance de la Stimulation Electrique du Système Nerveux ».

La même année, le scientifique soviétique Leonid L. Vasiliev écrivit Evaluation Critique de la Méthode Hypogénique à propos des découvertes du Docteur I.F. Tomashevsky qui concernaient la possibilité d'influencer le fonctionnement du cerveau par ondes radio. Vasiliev écrivit:

« Dans une autre série d'expériences, afin de pouvoir contrôler le sujet lorsqu'il se situait en dehors du laboratoire, un système radio fut utilisé... peu d'expériences de cette sorte furent menées, mais les résultats montraient que l'utilisation de signaux radio augmentait sensiblement les expériences  possibles».

Dans ce même rapport Vasiliev écrivit: « Tomashevsky (I.F.  Tomashevsky, physiologiste Russe reconnu) mena la première expérience sur ce sujet à une distance de une à deux pièces et dans des conditions ne permettant pas au sujet de suspecter qu'il servirait à une expérience. Dans d'autres cas, l'émetteur n'était pas dans la même maison et une autre personne observait les réactions du sujet. Par la suite des expériences furent menées avec succès à des distances considérables... une expérience de ce type fut menée ... la suggestion mentale, poussant le sujet à s'endormir, réussit en moins d'une minute. » 1

Le Professeur E. Cazzamalli est un autre chercheur qui étudia les possibilités d'utilisation de l'électromagnétisme, dans les années 1930. Cazzamalli bombardait les sujets avec des ondes VHF et il « soutint le propos stupéfiant que les sujets hallucinaient lorsqu'ils étaient sous l'influence de son oscillatori telegrafica » 2
 
Andrija Puharich, de l'Université du Nord Ouest, fut  aussi, dans les années 1940, un des premiers chercheurs sur les effets de l'électromagnétisme qui approfondit l'étude des effets des ondes radio sur les animaux. Puharich créa en 1948 un laboratoire nommé « La Fondation de la Table Ronde d'Electrobiologie », à proximité de Camden dans le Maine, qu'il surnommait modestement « une grange  dans la forêt ». Ce bâtiment à un étage, d'environ 30 mètres par 15 était à peine une étable. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, il avait été utilisé par la Marine, officiellement comme entrepôt.

Warren S. McCulloch était un des associés de Puharich à la Table Ronde. Il fut un des fondateurs de la théorie cybernétique et travailla à l'hôpital Bellevue de New York. McCulloch fut un des premiers promoteurs des implants électroniques dans le cerveau, et présida des conférences sponsorisées par Josiah Macy, de la fondation Jr., une officine de la CIA dédiée au contrôle de l'esprit. John Hays Hammond, dont on a dit qu'il fut le seul élève de Nicolas Tesla, était un autre associé de Puharich. Il était lui-aussi intéressé par l'utilisation de l'électromagnétisme pour influencer l'esprit humain.      

Après la dissolution de la Table Ronde de Puharich il passa du temps à étudier les effets de l'électronique sur l'organisme humain avec le sociologue Aldous Huxley à Tecate au Mexique. En 1954 Puharich fut employé par la C.I.A. au Centre Militaire de la Guerre Chimique et Biologique de Fort Detrick au Maryland, à des recherches sur les effets du L.S.D. Il étudia les effets des drogues digitoïdes à la Fondation de la Recherche Permanente grâce à des fonds de Sandoz Chemical Works. 3

Une des réalisation de Puharich est la conception d'un composant radio à implanter dans la dent, dont les spécifications techniques furent vendues à la C.I.A. En 1987, lors d'une conférence sur l'électromagnétisme, Puharich décrivit son invention:

« Nous étions capables de développer un système d'écoute qui tient dans la couronne d'une dent et nous pouvions entendre clairement grâce à un petit relais émetteur/transmetteur et malheureusement ce fut rapidement classé par une agence de notre gouvernement. Mais nous avions trouvé la solution technique. »

L'implant dentaire est peut être encore utilisé. D'après Chemical and Engineering News du 5 février 1996, dans un article intitulé « Un professeur de Hong Kong attaque les USA pour contrôle de l'esprit »: 4

« Le South China Morning Post a rapporté le 25 janvier qu'un Professeur Assistant à l'Université des Sciences et Technologies de Hong Kong, a formulé une demande d'indemnisation de cent millions de dollars au gouvernement américain pour l'implantation d'un dispositif de contrôle de l'esprit dans sa dent. Huang Si-Ming a confié à la reporter du Morning Post, Patricia Young, que cet équipement a été implanté lors d'une opération du canal dentaire en 1991, alors qu'il étudiait à l'Université de l'Iowa. Un autre étudiant de l'Université de l'Iowa, lui aussi né en Chine, avait été pris d'une crise de folie meurtrière et, d'après Huang, les fédéraux lui ont mis cet implant dentaire afin de savoir s'il était impliqué.  

Le Professeur de Hong Kong dit qu'il a souffert d'une maladie de la mémoire, similaire à la maladie d'Alzheimer, qui rendait son travail difficile. D'après lui, cela prit fin uniquement lorsqu'il rechercha une aide légale pour intenter un procès. En plus des USA, l'Université des Sciences et Technologies est poursuivie, considérant qu'elle est impliquée pour avoir continué le travail de contrôle de l'esprit. Un million de dollars sont aussi demandés pour « non respect des conditions d'éthique ».

Huang dit que l'un des composants dans sa dent peut lire ses pensées et parler à son esprit lorsqu'il est endormi. Il croit qu'un deuxième équipement transmet les images de ce qu'il voit à un récepteur, pour enregistrement. Le contrôleur de l'esprit, dit-il, peut l'amener à de mauvais comportements. Il donne deux exemples, dont un ne peut pas être mentionné dans un magasine familial. »

Huang n'est pas le seul à se plaindre d'avoir un implant de contrôle dans ses dents. David B. raconte:

« Les rayons X montrèrent un objet en métal dans la partie gauche de mon corps, sous la mâchoire, dans les tissus mous de mon cou. En mai 1996, je le fit enlever et demandais à plusieurs médecins s'il avait pu s'incruster là lors d'une extraction, ils répondirent 'possible, mais peu '.

La plupart considérèrent qu'il avait transpercé mon cou depuis l'extérieur. Je transmis les radiographies au Docteur Sims et il organisa l'opération. Bizarrement, ceci fut l'occasion de découvrir un petit objet dans mon épaule. Le Docteur Leer m'appela après avoir reçu les radiographies et me demanda si j'avais fracturé mon épaule ou si j'avais été victime d'une explosion. Je lui dis que non. Il me dit que la raison de son appel était que les radios montraient nettement une vis dans mon épaule gauche. Il dit que cela ressemblait à l'opération d'une épaule fracturée. Je n'avais jamais fracturé mon épaule et demandait à ma mère pour confirmer. Elle me dit que je n'avais pas eu d'opération lors de mon enfance. Ceci est un mystère complet.

Pendant les six premiers mois de torture (extrême à cette période), je me rendis chez un dentiste pour lui faire part de ma douleur localisée sous ma nouvelle prothèse dentaire, qui avait été installée quelques mois avant l'attaque. Il l'enleva mais j'étais encore en contact. Je décidais de ne plus m'occuper de la dent et me concentra sur ma gorge, par erreur. Sur les radiographies et le scanner une des dents est très brillante et sur une des images du scanner des rayons blancs en émanent. Les personnes que j'ai interrogé m'ont dit qu'il s'agissait probablement d'interférences dûes au métal. » 5

En Union Soviétique, lors d'une réunion tenue le 22 mai 1963 au bureau du Professeur Zinoniev, situé au Ministère de l'Education Supérieure et Secondaire Spécialisée, une revue des recherches menées par les Soviétiques concernant l'électromagnétisme fut présentée. Lors de cette réunion de 16 scientifiques, le Professeur Artemov mentionna une « machine de travail de l'esprit ». Artemov dit que dans le futur  proche un émetteur d'ondes électromagnétiques de la taille d'un poste à transistor serait utilisé pour stimuler la créativité et l'énergie mentale. Artemov dit que les premiers modèles de cette machine avaient la taille d'un bureau, mais que maintenant des équipements portables étaient utilisés. 6

Les soviétiques travaillaient aussi à des applications moins bénignes de l'électromagnétisme. Aux alentours des années 1960, comme le rappelle le spécialiste des micro-ondes Milton Zaret, il fut  approché par la C.I.A. Zaret avait travaillé sur un projet de l'Air Force pour évaluer le danger potentiel de lésion des yeux pour les techniciens radars et micro-ondes, mais la C.I.A. était intéressée par des sujets plus mystérieux. Ils s'intéressaient aux effets des micro-ondes sur le comportement humain et la possibilité de les utiliser pour le lavage de cerveau.

Plus tard, en 1965, ils révélèrent à Zaret la raison de leur intérêt: l'Ambassade des Etats-Unis à Moscou était bombardée de micro-ondes par les Soviétiques, avec un rayonnement qu'il surnommaient le « Signal de Moscou ». Zaret fut instruit du projet Pandora, mené par le gouvernement dans le but de trouver pourquoi les Soviétiques bombardaient l'ambassade et peut-être de pouvoir utiliser ces recherches dans son propre intérêt. Une des expériences de Pandora consistait à irradier des singes avec des impulsions de micro-ondes. Le chef du programme détermina que « la possibilité d'exercer un certain niveau de contrôle sur le comportement humain en utilisant des micro-ondes de faible intensité semble exister et nécessite d'étudier sans tarder l'utilisation possible de micro-ondes en tant qu'arme. »

Zaret mena ses propres tests et conclut que « Quelques-soient les raisons des Russes, ils croyaient qu'ils modifieraient le comportement du personnel. » 7

Les recommandations de Zaret furent simples. Le gouvernement américain devait demander aux soviétiques d'arrêter d'irradier ses employés. Le personnel de l'ambassade devait être instruit de ce qui se passait, ce qui n'avait pas été fait, et on devait leur proposer la possibilité d'être transféré vers d'autres régions du monde. On assura Zaret que ces recommandations seraient suivies mais la seule mesure qui fut prise fut que le Président Lyndon B. Johnson demanda aux soviétiques d'arrêter l'irradiation. Ils l'ignorèrent.

Les employés de l'ambassade ne surent jamais qu'ils étaient soumis à des radiations électromagnétiques, ni que les tests montraient que nombre d'entre-eux avaient de graves problèmes médicaux. L'ambassadeur Walter J. Stoessel avait des saignements des yeux et on diagnostiqua une maladie du sang similaire à une leucémie. Les deux ambassadeurs précédents étaient morts de cancer. Des tests menés par le Département d'Etat trouvèrent un compte « légèrement élevé » de globules blancs dans le sang d'un tiers des employés, mais en réalité cette augmentation atteignait 40% de plus que la normale. Plusieurs enfants des employés de l'ambassade présentaient des troubles du sang.

Ils n'eurent connaissance de l'origine de leurs maladies qu'en 1972, lorsque le journaliste Jack Anderson alarma le public en publiant un article sur le « Signal de Moscou ».

Ils est possible que le projet Pandora soit à l'origine des propos du Docteur Alan Frey qui rapporta en 1961 que les micro-ondes sont parfois audibles par les humains, bien que sa découverte fut rejetée par plusieurs scientifiques qui considéraient qu'ils s'agissait de bruits extérieurs à l'expérience. L'expérience de Frey fut décrite en détail par James C. Lin, dans Effets Auditifs des Micro-ondes et leurs applications: 8

« Frey détermina que les sujets exposés à des ondes de fréquence 1310 Mhz et 2982 Mhz, à des intensités moyennes de 0,4 à 2 mW/cm2, percevaient des sensations auditives décrites comme des bourdonnements ou des claquements... Les puissances pic étaient de l'ordre de 200 à 300 mW/cm2 et la fréquence de répétition des impulsions variait de 200 à 400 hz... Frey appelait ce phénomène acoustique 'son radio-fréquence (RF)'. La sensation apparaissait instantanément à des densités de puissance bien inférieures à celles causant des dégradations biologiques et semblait être localisée à l'intérieur ou à proximité de l'arrière de la tête. » 10

La découverte de Frey connut d'importantes déclinaisons. Dans son article « Réponse du Système Auditif Humain aux Energies Electromagnétiques Modulées », il explique: « comment des voix peuvent être émises directement dans la tête d'un individu ». D'autres domaines d'étude concernaient l'induction de crise cardiaque par un rayonnement électromagnétique. 11

Parmi les chercheurs impliqués dans Pandora, se trouve le Docteur Nazi Deitrich Beischer, qui fut récupéré lors de l'opération Paperclip et qui irradia, avec des niveaux d'énergie dangereux, 7000 marins au Laboratoire Naval de Recherches Aérospatiales de Pensacola en Floride. Beischer disparut en 1977 et son histoire professionnelle et toute trace de son existence furent expurgées.

Le chercheur espagnol Jose Delgado était lui-aussi impliqué dans Pandora. 9 En 1972, le Département aux Armées publia un rapport titré «Comportement Offensif Contrôlé – U.R.S.S. » présentant 500 études russes sur l'usage d'« Oscillations Electromagnétiques Super-haute Fréquences ». Ce rapport montrait que « les très hautes fréquences peuvent être utilisées pour modifier le comportement humain. »

«Des effets létaux et non létaux ont été démontrés. Lors de certaines expositions non-létales, des modifications précises du comportement ont été observées12

La même année le Centre de Recherches sur les Equipements Mobiles de l'Armée U.S. publia une étude titrée « Analyse des Micro-ondes en tant que Barrière de Défense ». Le rapport présentait l'utilisation d'un équipement transportable sur un camion afin de diffuser des ondes capables d'immobiliser les personnes et affirmait que dans l'état de l'art il n'existait pas d'équipement de protection contre ce dispositif. 13

A la même époque, l'ingénieur en électronique Tom Jaski conduisait des expériences mettant en oeuvre un oscillateur de faible puissance émettant dans la bande de fréquence 300-600 Mhz pour irradier les personnes. Lors d'essais répétés, les sujets étaient capables de ressentir le déplacement du rayonnement et « à des fréquences précises, les mêmes sujets dirent avoir perçu des sensations de pulsations dans le cerveau, de sonnerie dans les oreilles et une envie furieuse de mordre les expérimentateurs. » 14

Alors que les recherches sur le contrôle de l'esprit progressaient, le potentiel des micro-ondes pour influencer de manière directe et précise le comportement humain devint évident. Des technologies  permettant de projeter directement dans la tête de sujet « en aveugle » des émotions et des commandes subliminales furent développées par les gouvernements américain et soviétique. Parmi de nombreux autres projets, le Département de la Défense proposa en 1974 l'utilisation d'émissions radio permettant un contrôle par l'hypnose:

Schapitz écrivit « Dans cette enquête... il sera montré que les mots prononcés par un hypnotiseur peuvent être transportés par énergie électromagnétique directement dans la partie subconsciente du cerveau humain – i.e. sans employer aucun équipement pour la réception et la démodulation du signal et sans que la personne soumise à cette influence n'ait une chance de contrôler volontairement l'information insérée. 

La seconde expérience devait être la suggestion mentale d'actes simples, comme le fait de quitter le laboratoire pour aller acheter un article particulier, qui devaient être déclenchés par une heure donnée, des mots ou des signes. Les sujets devaient être interviewés par la suite.

Il était envisagé que les sujets arrivent à contrôler leur comportement et puissent exercer leur liberté de conscience. » 

Les résultats des expériences de Schapitz ne furent jamais rendus publics. 15

En 1978, le Docteur Andrew Michrowski écrivit que: « potentiellement pratiquement n'importe quoi pourrait être inséré dans le cerveau visé et de telles insertions seraient traitées par le système biologique comme des donnés/effets générés en interne. Des mots, des phrases, des images, des sensations et émotions pourraient être insérés et ressentis par la cible biologique comme des états, codes, émotions, idées et pensées internes. » 16

Le 20 avril 1976, un brevet fut déposé concernant un « Appareil et Méthode pour Capter et Altérer à Distance les Ondes Cérébrales ». Son inventeur était Robert G. Malech, de New York. D'après le résumé du brevet c'est « un appareil et la méthode pour détecter les ondes cérébrales à partir d'une position distante du sujet de telle manière que des signaux électromagnétiques de plusieurs fréquences sont transmises simultanément au cerveau du sujet. » Bien qu'utilisant un jargon technique le « Résumé de l'Invention » comporte des informations intéressantes pour le chercheur:

« Cette invention concerne l'appareil et la méthode pour détecter les ondes cérébrales alors que tous les composants de l'appareil sont situés à distance du sujet. Plus spécifiquement les émetteurs hautes fréquences sont utilisés pour rayonner des énergies électromagnétiques de plusieurs fréquences grâce à des antennes qui peuvent balayer la totalité du cerveau du sujet ou une région précise. Les différents signaux pénètrent le crâne de l'individu et affectent son cerveau ou ils se mélangent avec les ondes induites par l'activité électrique normale du cerveau, générant une onde d'interférence. Cette onde d'interférence est détectée par une antenne située dans une station à distance où elle est démodulée et analysée pour déterminer l'état des ondes cérébrales du sujet. En plus de détecter passivement les ondes cérébrales du sujet, l'état neurologique du sujet peut être affecté en transmettant à son cerveau un signal de compensation. Ce signal peut être issu du retraitement des ondes cérébrales précédemment reçues. » 17

Dans les années 1980 à 1983, le Corps des Marines à financé des recherches d'armes électromagnétiques dirigées par le spécialiste en ingénierie biomédicale Eldon Byrd. La part du lion de ces recherches furent conduites par l'Institut de Recherche en Radiobiologie des Forces Armées à Bethesda, Maryland. Des recherches furent réalisées sur de petits animaux et Byrd lui-même. Son intérêt se portait sur la possibilité d'influencer ou d'asservir l'activité cérébrale d'organismes vivants grâce à des ondes électromagnétiques.          

Utilisant des émissions électromagnétiques, Byrd rapporte « Nous pouvions plonger un animal dans la stupeur en les frappant de ces fréquences. Nous avions des cerveaux d'oiseau in vitro afin d'y déverser 80% des opioïdes naturellement présents. Les effets étaient non-létaux et réversibles. Vous pourriez inactiver une personne temporairement. » Il suggère que « cela aurait été comme un pistolet hypodermique ». Le programme de recherche de Byrd devait durer 4 ans mais il fut fermé au bout de 2. Byrd révèle que ce n'était pas l'échec des recherches qui en était la raison: « Le travail était vraiment de qualité. Nous aurions pu développer une arme en moins d'un an. »

Byrd suppose que ce travail ne fut pas arrêté mais qu'il fut simplement changé en un programme clandestin. Cette affirmation n'est pas excentrique sachant que plusieurs autres chercheurs dans le domaine de l'électromagnétisme rapportent les mêmes faits : leurs travaux leurs ont été retirés au moment précis ou ils commençaient à obtenir des résultats concluants.

Une revue aussi conservatrice que la Revue Internationale de la Croix Rouge a reconnu l'existence, en 1990, d'armes à rayonnement dans le domaine militaire. Les auteurs de l'article titré «Le Développement de Nouvelles Armes Antipersonnelles » affirment:

« Les effets induits dans les êtres humains par les ondes électromagnétiques ont été connus, bien qu'imparfaitement, depuis longtemps et ont donné lieu à des recherches continues. En fonction de la fréquence utilisée, du mode d'émission, de l'énergie émise et de la forme et de la durée de l'impulsion, les radiations électromagnétiques dirigées sur le corps humain peuvent produire un échauffement et causer de graves brûlures ou même changer la structure moléculaire des tissus touchés.

Les recherches dans ce domaine ont été menées dans pratiquement tous les pays développés , spécialement dans les 'grandes puissances' dans le but d'utiliser ces phénomènes pour un usage anti-matériel ou anti-personnel. Des tests ont montré que des impulsions micro-ondes puissantes pourraient être utilisées en tant qu'arme dans le but de mettre l'adversaire hors de combat   (en français dans le texte) ou même de le tuer. Il est possible aujourd'hui de générer des impulsions très puissantes (entre 150 et 3000 Mhz), avec un niveau d'énergie de plusieurs centaines de mégawatts. En utilisant des antennes spécialement adaptées, ces générateurs peuvent en théorie transmettre à plusieurs centaines de mètres assez d'énergie pour cuire un repas. Néanmoins, il est important de mentionner que des effets incapacitants peuvent être obtenus par ce type d'équipement en utilisant des niveaux d'énergie bien plus faibles. En utilisant le principe de la focalisation des ondes, qui permet de contrôler la géométrie de la cible, grâce à des systèmes d'antenne spécialement étudiés, l'énergie émise peut être concentrée sur de petites surfaces du corps humain, par exemple la base du cerveau, où une relativement faible énergie peut produire la mort. »

En 1991, l'agence de presse ITV rapporta le premier cas connu d'utilisation d'une arme subliminale sur le champ de bataille et « la véritable raison de l'attaque, semble-t-il illogique, et apparemment suicidaire, des troupes Irakiennes contre la ville désertée de Al-Khafji … 12 kilomètres au sud de la frontière koweïtienne... » D'après ITV les irakiens réussirent leur attaque destinée à détruire une station radio FM qui avait été installée à Al-Khafji par le service des opérations PSI du Département  de la Défense des U.S.A. Bien que la station semblait ouvertement diffuser de la propagande de type « Tokyo Rose », des déserteurs irakiens ont soutenu que la véritable mission de cette station était de diffuser « le nouveau type de messages subliminaux de haute technologie, dénommé 'son silencieux' ou 'subliminaux silencieux' de ultra haute fréquence. »

D'après ITV, « Bien que totalement silencieux pour l'oreille humaine, les messages négatifs ajoutés sur les bandes au-dessus du programme audible par les spécialistes des opérations PSI étaient clairement perçus par le subconscient des soldats irakiens et ces messages silencieux les démoralisaient complètement en instillant un sentiment permanent de peur dans leur esprit. » 18

En 1993 une « Méthode pour Induire des Etats Mentaux, Emotionnels et Physiques Inconscients, Incluant des Activités Mentales Spécifiques, dans l'Etre Humain » fut déposée par son inventeur, Robert A. Monroe. Feu Monroe était un pionnier de ce qui est dénommé « vision à distance », ou voyage hors du corps, et il fonda l'Institut Monroe à Charlottesville, Virginie. On considère qu'il avait des relations étroites avec la CIA. 19

Le résumé de l'invention de Monroe précise que des états de conscience spécifiques peuvent être induits « par la génération de signaux audio stéréophoniques ayant des formes d'ondes spécifiques » et que « selon l'invention, les ondes cérébrales humaines, du type EEG, sont superposées sur des signaux audio stéréo spécifiques, connus en tant que fréquences porteuses et qui sont audibles pour l'oreille humaine. »

Monroe fit évoluer son invention et déposa le brevet intitulé « Fonctionnement d'un Appareil pour Induire des Etats de Conscience Donnés », apparemment un type nouveau et amélioré de sa proposition initiale. 20

En 1982, la Revue de Biotechnologie de l'US Air Force prévenait que :

« Les champs de radiations radiofréquences (RFR) pourraient constituer une grave et révolutionnaire menace pour le personnel militaire … les expériences portant sur les RFR et la compréhension croissante du fonctionnement du cerveau comme étant un organe électrique suggèrent avec une forte probabilité que des champs électromagnétiques puissants peuvent interrompre le comportement normal et pourraient être capable de connaître et diriger les comportements.  De plus, le passage d'environ 100 milliampères à travers le myocarde peut mener à un arrêt cardiaque et la mort, ceci mettant encore en avant la fulgurance de ce type d'arme. Un système RFR permettant de balayer à grande vitesse le terrain pourrait étourdir ou tuer les troupes sur une grande étendue. »

Il y a peu de doutes qu'il existe des systèmes de contrôle des foules utilisant les radiofréquences. Le développement de ce type d'équipement viendrait en complément des armes acoustiques et à infra-rouge, qui sont bien connues et étaient publiées dans le Catalogue de la Défense Britannique jusqu'en 1983. Ceci incluait le « Valkyrie », un équipement à infra-rouge provoquant une héméralopie et le « Haut Parleur » (dans le texte « Squawk Box ») ou « Son Terrifiant » (dans le texte «Sound Curdler »), développé par les USA lors de la guerre du Vietnam. La "Haut Parleur" était étudié pour induire une sensation de vertige et la nausée. Cette arme est directionnelle, ce qui permet d'atteindre les individus de manière invisible et de répandre la détresse et la confusion dans la foule... En 1984 le Ministère de la Défense ordonna que toutes publicités et toutes références aux « armes à fréquences » soient supprimées du Catalogue de la Défense ». 21

Dès 1993, l'Institut National de la Justice (NIJ), un service du Département de la Justice, recommandait dans son « Initiative du NIJ à propos des Armes Moins Que Létales », que les services de police fédérales et locales d'Amérique utilisent des armes psychotroniques électromagnétiques et autres types d'armes de contrôle de l'esprit contre les citoyens américains qui seraient impliqués dans des troubles à l'ordre public – un terme très large incluant même les querelles familiales. Le rapport mentionnait « Des recherches seront complétées à court terme pour adapter des technologies militaires au maintien de l'ordre public… incluant les lasers, les micro-ondes et l'électromagnétisme ». Le Washington Post rapporte que « le Pentagone et le Département de la Justice se sont accordés pour partager leurs connaissances technologiques avec les agences civiles de maintien de l'ordre, y compris en ce qui concerne les « exotiques » armes non-létales. »

Cette nouvelle approche de maintien de l'ordre fut mise en scène lors d'une conférence secrète de trois jours sur les armes non létales au Laboratoire de Physique Appliquée de l'Université Johns Hopkins dans le Maryland. Le Président de la conférence était le Colonel John B. Alexander, Directeur de Projet de la défense non-létale (psychotronique) au Laboratoire National de Los Alamos. Le Procureur Général Janet Reno, des spécialistes de l'armement militaire et des représentants de la police fédérale et locale étaient conviés. Une grande variété de sujets furent couverts lors de cette conférence, y compris « les armes radio-fréquence, les technologies à micro-ondes de puissance, la synthèse vocale et les applications des champs électromagnétiques de fréquences extrêmes comme armes non-létales. »

L'US Air Force a installé des générateurs de puissance de micro-ondes sur des missiles de croisière aériens. L'objectif officiel du générateur de rayonnement est d'être un élément de la guerre électronique permettant de griller les circuits informatiques, mais ces générateurs pourraient aussi en théorie griller les fragiles composants du cerveau humain. 22

Est-ce que l'armement électromagnétique a déjà dépassé le stade expérimental pour être utilisé sur des humains ? Est-ce qu'il a déjà été utilisé sur une population innocente comme les drogues et d'autres formes de manipulation du comportement utilisées lors du programme MKULTRA ? Des milliers de personnes partout dans le monde le croient. Ils soutiennent que des armes d'assaut électronique ont été utilisées contre eux, soit pour faire des expériences, soit pour harcèlement. Le nombre incontestable de ces récits, la concordance avec ce qui a été confirmé concernant les expériences du gouvernement, et la crédibilité des personnes soutenant fermement ces témoignages amènent à croire à l'utilisation occulte de ces armes sur des civils.

Martin C. Mark est un de ceux qui affirme avoir été irradié par un rayonnement électronique. Dans une lettre ouverte M. Mack décrivit son expérience:

« Je suis un ancien chauffeur routier, maintenant en retraite. Mes problèmes ont commencé à l'automne 1987 quand j'ai loué une chambre à Seattle, Washington. Le locataire … qui était mon voisin avait des visiteurs qui essayaient de n'être pas vu de moi. J'entendais des commentaires sur mes actes, venant me semblait-il de sa chambre. D'une manière ou d'une autre ils étaient capables de me faire entendre et aussi de capter mon audition – entendre ce que j'entendais. Aussi étrange que cela paraisse, ma tête paraissait être une sorte d'antenne et je captais des choses, non pas de manière subliminale mais audible.

Ils connaissaient mes allées et venues et faisaient des commentaires. Lorsque j'étais à l'hôtel, j'entendais des paroles concernant ce que je faisais. Ils pouvaient rapporter la plupart de ce que je faisais dans cet immeuble. J'ai supposé qu'ils devaient avoir un moyen quelconque de me voir.

J'entendais des propositions de se débarrasser de moi en rapport à ce qu'ils étaient en train de faire, tel que 'le stinger va atteindre 35 pieds' et 'il y a un miroir sans tain dans le hall ', 'faisons lui tester!'.

Ceci a eu lieu avant que je sorte, et après: 'il a un microphone dans la gorge'. Bien-sûr, je n'en ai pas. Il était entendu qu'ils pouvaient capter ce que j'exprimais.Tout ceci me semblait irréel. Etant donné tout ce qui a filtré au cours de ces années je sais que ces faits sont réels, quelque soit ce que d'autres personnes peuvent en penser.

Une nuit ma colonne vertébrale devint très chaude. Cette région est sensible à la chaleur et c'est une partie du système nerveux. La chaine de réflexe qui passe dans la colonne fut excitée et mon corps fit un sursaut.

Ils pouvaient chauffer jusqu'à la douleur l'arrière de mes omoplates. L'os qui les couvre est sensible à la douleur. Ils décidèrent de me faire quitter cet endroit et y réussirent avant la fin du mois.

Il y a un moyen de rendre une personne spécifiquement sensible à certaines fréquences radio porteuses modulées et cela fut réalisé sur moi lorsque j'étais là-bas. Avant de partir, je demandais combien de temps étaient restés les deux précédents locataires de cette chambre. 'Un mois ou deux', dit le manager. Je n'étais pas blessé trop gravement après qu'ils m'aient forcé à déménager.   

A propos du contrôle du de l'esprit et du comportement: Il n'y a pas vraiment d'intérêt à stimuler une personne si vous n'avez pas une réponse audible ou visible du sujet. Ce qui est sûr c'est qu'ils m'ont entendu.

Voici comment je pense que cela est réalisé: une fréquence porteuse non modulée est émise depuis un endroit,  de préférence de fréquence basse. Elle passe dans la colonne et la tête du sujet. L'onde porteuse est modulée par l'activité électromagnétique résultant de l'audition (le discours et le discours interne de la victime). Le produit du mélange des ondes est récupéré. Je suppose que les champs parasites sont filtrés par le récepteur. Si ce qui est reçu par les assaillants leur déplait un stimulus douloureux est incorporé à la porteuse pour infliger une peine au sujet afin de forcer le contrôle du comportement et de la pensée.

Il y a encore bien plus que cela. Toutes sortes de réponses peuvent être portées dans le corps et la tête par la modulation d'une fréquence porteuse par diverses fréquence audibles et énergies: des voix et des douleurs crâniennes, des douleurs aux oreilles et autres localisation  et même des douleurs cardiaques, induisant une forme de torture et la mort. Un très fort claquement peut être infligé à l'avant de la tête. Le son peut être modulé avec des pics et causer des  chocs douloureux. Des douleurs et des piqûres aux yeux ont été causées. La torture par une un échauffement aigu est supposément due à une mise en vibration des molécules situées dans l'extrémité des récepteurs nerveux de la chaleur. Pendant qu'ils sont en train de penser à ce qu'ils font ou sont en train de lire, certaines personnes utilisent le discours intérieur ou l'expression silencieuse. La trachée  a un fonctionnement piézoélectrique et agit comme un capteur.

Le discours intérieur a été enregistré directement à partir de la gorge par des chercheurs. Il existe depuis longtemps des éléments montrant qu'ils sont capables d'intercepter le champ électromagnétique lié au discours interne. Ils ont commenté ce que je me disais intérieurement à de nombreuses reprises. Les muscles des épaules peuvent être rendus tendus et douloureux, ceux du cou aussi. Le muscle cardiaque peut être rendu douloureux. Je suis surveillé 24 heures sur 24. Mon sommeil est réduit chaque nuit. Les assaillant avaient besoin d'un cobaye pour tester leur équipement sur le terrain et ils ont largement pratiqué sur moi.. » 23

Regina Cullen, une résidente du Royaume Unis, rapporte elle aussi avoir été victime d'attaques électroniques. Elle pense qu'elle a été visée à cause d'une plainte portée contre la police locale en 1984. Après avoir subi divers type de harcèlement, comme avoir les pneus de son vélo crevés, sa voiture fracturée et avoir été molestée deux fois, elle rapporte que « une nouvelle forme de harcèlement apparue: ma maison était inhabitable à cause 'd'attaques de fréquences'. Je sais maintenant que ce sont des micro-ondes et/ou des infrasons qui transformaient ma chambre en un lieux de torture. »

Cullen rapporte qu'elle était harcelée par un «bourdonnement irrégulier » dont elle ne pouvait pas dire d'où il provenait, apparemment plus intense lorsqu'elle était étendue... Cela se répercutait principalement dans la zone juste à l'arrière des oreilles, vers l'os mastoïde qui est plein de poches d'air et cela me causait des douleurs aux yeux ainsi qu'une sensation de confusion au niveau du front et comme si on agissait dessus. »

Elle fut forcée de déménager plusieurs fois dans les années qui ont suivi. Elle dit que « parfois j'étais contrainte et forcée de quitter ma maison, où je revenais au milieu de la nuit alors que tout était calme et dix ou vingt minutes plus tard les attaques de fréquences recommençaient. »

A propos d'un de ses résidences elle dit:

 « Je pense que la source d'émission était au dessus, à moins qu'un système miniaturisé ait été utilisé dans mon propre appartement, car cela ce passait au 11ème étage. Il n'y avait pas de maison aussi haute dans les environ et l'appartement au-dessus était habité par le gérant de l'immeuble. Le jour où cela est arrivé il y avait un homme semblant dormir dans une voiture rouge parquée à moitié sur le trottoir devant l'entrée principale de l'immeuble. J'ai tout de suite eu peur de lui, mais me retint d'être paranoïaque. Deux semaines plus tard alors que je poursuivais un bus et que le regardais par dessus mon épaule, je l'ai vu se cacher derrière une camionnette pour que je ne le vois pas. »

Cullen rapporte aussi que « Précédemment, alors que j'étais retournée dans le coin nuit de mon studio, j'eu l'intuition de regarder par le judas de la porte alors que, dans le couloir, un homme en imperméable, genre détective, qui prenait garde de ne pas se faire entendre, donnait au malfaiteur une boite étrange, avec des demi-sphères en plastique orange de chaque côté. Peu après je l'ai nettement vu transporter une sorte de petite suspension en forme d'arbre de noël et il semblait irrité que je l'ai vu. »

Une fois, alors que Cullen était dans son jardin, « Quelque-chose qui m'a frappé dans la tête avec un drôle de son comme 'fzzzzzzssst' semblait venir de l'autre côté de la clôture. J'étais terrifiée et ne pouvais plus dormir. Plus ou moins une année après, alors que je me trouvais devant la fenêtre à l'avant de ma maison, avec les rideaux ouverts, le même phénomène eu lieu et ma télé afficha immédiatement de la « neige ». Cette fois le rayonnement provenait de l'autre côté du jardin et en hauteur, précisément de l'endroit ou en 1986 était apparu pendant un court instant une pinceau de lumière blanche visant la fenêtre de ma salle de bain. »

Cullen décrit deux types d'attaques électroniques:

« Les symptômes de type 1 incluent une sensation étrange que les deux hémisphères de mon cerveau se séparent, créant un espace entre les deux, comme si des parties de mon cerveau étaient réorganisées dans l'espace, comme dans les peintures cubistes. Il y a une légère impression de boursouflure du visage, un écrasement du nez et de perte des contours. »

Les symptômes de type 2 incluent la sensation que « je ne pouvais pratiquement pas respirer et avais l'impression d'être dans un four. Chaque respiration était comme respirer l'air brûlant du désert, accompagné des habituels mots de tête et d'une grande lassitude, les yeux douloureux et fatigués, de la fatigue, une peau chaude brûlante, de douleurs cicatricielles et un sentiment accablant   d'oppression, de mal et d'inutilité. » 24

D'autre cas significatifs d'attaques électroniques ont été rapportés par des victimes supposées de harcèlement de l'esprit qui ont vu des équipements suspects dans l'environnement de leur habitation. Plusieurs de ces récits ont été recensés par l'Association des Anciens de la Sécurité Nationale dans le cadre de leur Projet de Surveillance Electronique, dans le but de documenter et faire connaître les cas d'abus de contrôle de l'esprit aux USA.

Une des femmes étudiées par le Projet de Surveillance Électronique rapporte qu'elle avait discuté avec son voisin, qui prétendait être un officier de renseignement militaire employé dans une entreprise de technologie spatiale, et être  actuellement chargé d'un travail d'une année dans leur immeuble. Il fut par la suite trouvé que cette personne n'était pas un personnel militaire. Lorsque ce prétendu officier de renseignement militaire déménagea, sa voisine se rendit dans l'appartement et y trouva un équipement de la taille d'un four à micro-ondes et constata que le mur donnant sur son appartement avait été « creusé ».

Une autre supposée victime de harcèlement par contrôle de l'esprit regarda par le fenêtre de l'appartement de son voisin pour y voir une boîte grise de 30 cm par 1mètre 50. Une lentille noire  pointait dans la direction de son appartement. D'après le témoin, le boite était manipulée par un homme en costume trois pièces qui sembla saisit lorsqu'il constata qu'il était observé. » 25

Lire la suite

Gigès, le mystérieux inventeur de la monnaie métallique

Gigès, le mystérieux inventeur de la monnaie métallique

 

monnaiealyattes.gifPièce de Lydie en Electrum

 

Les plus anciennes pièces de monnaie métallique, marquant peu à peu le changements définitif (pour le monde entier sauf aux Amériques, où les peuples ont continué leur économie spécifique jusqu'à l'arrivée des envahisseurs et culture dévastatrice) de l'économie de l'Humanité, passant de la dernière économie créée (le troc) aux échanges par monnaie de substitution, toujours pratiqués de nos jours, ont été découvertes en Turquie, dans l'ancien Royaume de Lydie (ou Méonie pour Homère). Les Lydiens (aussi connus comme les Lud par les Egyptiens et Assyriens) était un peuple indo-européen descendant de Lydos, fils d'Attis d'après Homère. Quand on sait qu'Attis est en fait un Dieu très connu, d'origine Phrygienne (qui dominaient les Lydiens au début) et que l'on retrouve sous le nom d'Adonis chez les Grecs et Romain ou Tammuz chez les Hindoux, on devine que les origines mêmes de ce peuple sont aménagées. Et ce n'est pas mieux pour leur Roi Gigès, qui a régné (d'après la science officielle mais avec une fourchette temporelle) de entre 708 et 687 avant Jésus-Christ, sa mort étant entre 680 et 648 avant Jésus-Christ...

 

creseideargent-cresus.jpg

Crésides d'argent, attribuée à Crésus-5ième siècle av JC

 

Il était appelé Gugu par les Assyriens, et serait à l'origine des traditions bibliques sur Gog, prince de Magog (c'est-à-dire en assyrien mā(t) Gugu : « pays de Gygès »). En fait, on ne sait pas vraiment comment il est arrivé au pouvoir car les sources sont rares (donc à fiabilité resteinte) et divergent complètement... :

Selon Hérodote (né vers 484 avant notre ère et mort vers 420 - donc 250 ans après environ), Gygès était à l'origine le fils d'un des gardes et le confident du tyran Candaule, (ou Sadyate, ou encore Myrsile), roi très légendaire descendant d'Héraclès (Hercule), qui était un roi vantard qui ne cessait de vanter la beauté de sa femme. Ne supportant pas que Gygès puisse douter des charmes de son épouse, Candaule lui donne l'ordre de tout faire pour la voir nue et constater sa vérité. Après avoir refusé car pensant que c'est indigne, Gygès finit par céder et se cache dans la chambre royale au bon moment pour admirer le déshabillage de la Reine. Mais celle-ci le découvre sans le laisser paraître. Elle a compris que le roi ne peut être que l'auteur de cette indignité et décide de se venger de cet outrage. Elle convoque Gigès le lendemain et lui fait le chantage suivant : soit il assassine Candaule, devient son époux et le nouveau Roi, soit il est exécuté... Gigès n'a pas trop le choix, poignarde le Roi et s'empare du trône de Sardes, capitale de la Lydie...Mais selon Platon (né en 424/423 av. J.-C., mort en 348/347 av. J.-C. - donc 300 ans après environ), Gygès n'était qu'un simple berger lydien à l'origine, qui faisait paître son troupeau lorsqu'un violent orage fit s'affaisser une colline. Il s'y aventura et découvrit un énorme cheval de bronze dans les flancs duquel étaient pratiquées des portes (Cheval qui rappelle un peu le célèbre Cheval de Troie de part sa description !). Après avoir ouvert ces portes, Gygès aperçut à l'intérieur du cheval le squelette d'un géant portant au doigt un anneau d'or. Il se saisi de cet anneau, se le passa au doigt, et, sans dire un mot de son aventure, il alla rejoindre les autres bergers du voisinage. Par hasard, il remarqua que, à chaque fois qu'il tournait sa bague vers l'intérieur, il devenait invisible de tous, tout en gardant la faculté de voir et d'entendre ce qu'il se passait autour de lui. Dès qu'il retournait la bague en sens inverse, il redevenait visible. Après avoir essayé les pouvoirs de son anneau par plusieurs expériences, il se rendit au palais et séduisit la reine. Il complota avec elle la mort du roi, le tua et s'empara du trône...

Lire la suite

GIEC : Aggravation de la situation et mention des Chemtrails - la géoingénierie

GIEC : Aggravation de la situation et mention des Chemtrails - la géoingénierie

ours-polaire.jpg

GIEC - Stockholm - 27-09-2013 : Les experts du climat ont fini par se mettre d'accord sur l'adoption du premier volet de leur propre cinquième rapport, qui ne sera publié qu'en janvier 2014 (comme quoi l'urgence a ses propres lenteurs...). L'annonce est claire et sans bavure : la situation s'accélère et s'aggrave assez nettement selon l'avis de la majorité des experts mondiaux participant au Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) par rapport au précédent rapport de 2007. Les experts sont aussi d'accord pour estimer que, selon leurs travaux, l'activité humaine utilisant les énergies fossiles depuis les années 1800 est responsable à 95% du réchauffement climatique constaté et mesuré. Et pour la première fois, une mention importante concernant la géoingénierie a été ajoutée au Résumé à l'intention des décideurs. Ce document d'une vingtaine de pages résumant pour les dirigeants la situation et les mesures à prendre, sert aux politiques et financiers à justifier leurs actions et sert de base pour les négociations diverses : ils ne peuvent comprendre de toute façon le rapport scientifique et doivent bien s'en remettre à ce résumé simplifié, qui peut servir de base d'action éventuelle pour les gouvernements convaincus (puisque les nations de la Terre ne sont pas unanimes sur le sujet non plus...).

carte-des-risques-lies-au-rechauffement.pnghttp://www.lemonde.fr/planete/visuel/2013/09/27/la-carte-des-impacts-du-rechauffement-climatique_3486190_3244.html

La géoingénierie : " Ce terme désigne des dispositifs de manipulation du climat comme, par exemple, la dispersion massive de particules dans la stratosphère, qui réfléchiraient une part du rayonnement solaire, contribuant ainsi à refroidir le climat. " C'était une demande des gouvernements de se pencher sur cette question ", précise M. van Ypersele. Une brèche n'est-elle pas ouverte, ouvrant la voie à des méthodes de lutte contre le réchauffement ne passant pas une réduction des émissions ? " Nous soulignons tous les risques et les incertitudes liés à la géo-ingénierie, répond-il. Ne pas traiter cette question dans le rapport du GIEC ouvrirait la porte à ce qu'on puisse en dire n'importe quoi."

Un tableau assez sombre :  " C'est une confirmation mais aussi un renforcement des diagnostics précédents ", résume Jean-Pascal van Ypersele (université catholique de Louvain), vice-président du GIEC.

Le réchauffement moyen depuis 1880 est désormais de 0,85 °C et les trois dernières décennies sont "probablement" les plus chaudes depuis au moins mille quatre cents ans. En fonction des scénarios de développement (du plus sobre au pire), les modèles climatiques prévoient une élévation de température moyenne comprise entre 0,3 °C et 4,8 °C pour la période 2081-2100, par rapport à la période 1986-2005. Seul le scénario le plus optimiste – et aussi le plus improbable – a une probabilité supérieure à 50 % d'éviter de dépasser le seuil de 2 °C au dessus des températures pré-industrielles. Seule note d'espoir : les experts ont légèrement élargi la fourchette donnant l'élévation de température en cas de doublement du CO2 : de 2 °C à 4,5 °C en 2007, ils sont passés à 1,5 °C à 4,5 °C.

Neiges et glaces de toutes sortes se rétractent rapidement dès le printemps. La banquise arctique estivale a perdu, en surface, entre 9,4 % et 13,6 % depuis 1979. Les experts n'excluent pas qu'elle ait totalement disparu au milieu du siècle, dans le cas du scénario le plus noir.

Les glaciers de montagne ont perdu en moyenne environ 275 milliards de tonnes (Gt) de glaces par an entre 1993 et 2009. Relevée au mois de juin, la couverture neigeuse de l'hémisphère nord a perdu en moyenne 11,7 % par décennie entre 1967 et 2012. Les experts estiment "très probable" que la calotte de glace du Groenland ait perdu en moyenne 34 Gt par an entre 1992 et 2001. Ce taux est depuis passé à 215 Gt de perte par an entre 1993 et 2009. L'Antarctique est soumis à une accélération comparable. La perte de glace des deux inlandsis contribue fortement à faire monter les océans.

arctiquefonte.jpg

Etrange paysage de la fonte des glaces en arctique

En 2007, les experts prévoyaient une élévation moyenne du niveau de la mer comprise entre 18 cm et 59 cm d'ici à la fin du siècle. Cette estimation avait été critiquée dès sa publication : elle ne tenait pas compte des pertes de glace du Groenland et de l'Antarctique. En intégrant ces deux contributeurs importants, les simulations donnent des chiffres plus conséquents : en fonction des émissions à venir, la mer pourrait être plus haute de 26 cm à 82 cm dans la période 2081-2100 qu'entre 1986-2005. Mais dans le scénario le plus pessimiste, les experts donnent comme fourchette haute le chiffre de 98 cm d'élévation moyenne. (et quand on parle de moyenne, cela veut dire que les hauteurs peuvent varier fortement suivant les endroits et dépasser de beaucoup cette moyenne).

Avec un rythme de hausse qui pourrait atteindre 0,8 cm à 1,6 cm par an au cours des deux dernières décennies du siècle. Ce rythme est aujourd'hui de 3,2 mm par an. D'autres simulations, dites semi-empiriques, donnent des valeurs beaucoup plus importantes ("jusqu'au double", précise le GIEC dans le Résumé) mais ne font pas consensus dans la communauté scientifique. Entre 1901 et 2010, les océans se sont en moyenne élevés de 19 cm. Cependant, préviennent les experts, cette élévation n'est pas uniforme : certaines régions seront plus rapidement affectées que d'autres.

" Les vagues de chaleur vont très probablement se produire plus fréquemment et durer plus longtemps ", a déclaré le climatologue Thomas Stocker (université de Berne), co-président du groupe de travail du GIEC. " Avec le réchauffement, nous nous attendons à voir les régions humides recevoir plus de pluies et les régions les plus sèches à en recevoir moins."

Sources : Le Monde, GIEC, http://www.ipcc.ch/,  http://www.lemonde.fr/planete/visuel/2013/09/27/la-carte-des-impacts-du-rechauffement-climatique_3486190_3244.html

Ete 2013 et fonte de l'arctique (on note tout de même que la fonte 2013 est moindre que celle de 2012, bien que la banquise semble moins épaisse en 2013)

la-banquise-arctique-aurait-regagne.jpg

Complément : les nanites dans l'atmosphère : " Cet avion a été retiré en 2006 (le C-141), mais il y en a d'autre, bien sûr... si c'est un avion je penche pour l'avion spatial espion furtif qui déverse des particules artificielles créées par des labos américains..."  comme des nanites par exemple : de quoi modifier l'atmosphère : http://faculty.ksu.edu.sa/hisham/Nanotechnology/Documents/Presentations/Here+comes+nanites.ppt

Yves Herbo-SFH-09-2013

Réchauffement climatique ou pas, les eaux montent plus vite

Réchauffement climatique ou pas, les eaux montent plus vite

surprisemer-jeanlouischapuis-cnrs.jpgL'île Surprise, du récif d'Entrecasteaux, à 230 km au nord de la Nouvelle-Calédonie, où les auteurs étudient le fonctionnement des écosystèmes depuis plus d'une décennie. Sa faible élévation la rend particulièrement sensible à la montée du niveau des océans suite au réchauffement climatique, avec une probabilité forte d'inondation permanente et totale d'ici la fin du siècle. © Jean-Louis Chapuis

La hausse du niveau des mers condamne des dizaines d’îles françaises

D’ici 2100, le niveau des mers va poursuivre sa montée, de 1 à 3 m selon diverses estimations non catastrophistes. Selon de nouveaux travaux, la France aura alors perdu entre 6 et 12 % de ses îles, ainsi que 300 des espèces endémiques que certaines d'entre elles abritent. La Polynésie et la Nouvelle-Calédonie seront les plus touchées.

Les scénarios les plus récents concernant le réchauffement climatique montrent que le niveau de la mer devrait s'élever, d'ici la fin du siècle, entre un et trois mètres. Certains scénarios, qui prévoient une débâcle catastrophique des glaces du Groenland, tablent même sur une élévation atteignant six mètres. Cette hausse aura des conséquences dramatiques sur les populations, la flore et la faune établies sur la bande littorale.

Les chercheurs du laboratoire Écologie, systématique et évolution (université Paris-Sud) se sont d'abord intéressés aux conséquences de la hausse du niveau de la mer sur les îles françaises. La France possède dans le monde entier 2.050 îles de plus d'un hectare, et donc susceptibles d'abriter des communautés animales et végétales. Les scientifiques ont croisé les profils de relief de 1.269 de ces îles avec les modèles d'élévation du niveau de la mer. Ceci, en tenant compte du fait que cette hausse ne sera pas homogène. La mer n'étant pas plate, certaines régions de l'océan s'élèveront plus que d'autres.

Ainsi, si le niveau de la mer augmente de 1 m seulement en moyenne, la France perdrait 6 % de ses îles, contre 12 % pour une montée des eaux de 3 m. La Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie seraient les régions les plus affectées, puisque deux tiers des îles submergées leur appartiendraient. La France possède des îles dans tous les océans, sous toutes les latitudes et de divers types géologiques et écologiques. De ce fait, les chercheurs pensent que si leurs résultats sont extrapolés aux 180.000 îles du monde entier, la planète pourrait perdre entre 10.000 et 20.000 îles au cours de ce siècle. Ces chiffres ont été rapportés dans la revue Nature Conservation.

elevation-niveau-mers-rahmstrofetal2012-erl.jpgLa courbe rouge caractérise l’augmentation mesurée par satellite du niveau des mers (en cm en fonction du temps en années). Elle est comparée aux données récoltées par des marégraphes (en orange). Les traits bleus et verts correspondent aux projections établies par le Giec, respectivement dans ses 3e et 4e rapports, sur la base de différents scénarios d’émissions de gaz à effet de serre. Les océans montent bien plus vite que prévu. © Adapté de Rahmstorf et al. 2012, ERL

Près de 300 espèces endémiques pourrait disparaître, au minimum

Les chercheurs se sont ensuite intéressés aux pertes de biodiversité dues à cette hausse du niveau de la mer, notamment dans certains points chauds de biodiversité comme la Méditerranée, les Philippines ou la Nouvelle-Calédonie. En effet, les îles abritent 20 % de la biodiversité mondiale, dont une très grande proportion se compose d'espèces endémiques (uniques).

Les Philippines, l'Indonésie et les Caraïbes sont les zones les plus vulnérables : au moins 300 espèces endémiques, en majorité des végétaux, y sont gravement menacées par l'élévation du niveau des mers. Ce chiffre constitue l'estimation la plus basse, selon l’article paru dans la revue Global Ecology and Biogeography. En effet, les chercheurs n'ont considéré que les espèces dont l'aire de répartition serait totalement immergée à l'horizon 2100. Ils n'ont pas pris en compte les espèces perdant 70, 80 voire 90 % de leur territoire, ni l'addition d'autres facteurs comme l'érosion littorale ou les marées exceptionnelles. Pourtant, ces conditions peuvent rendre inaptes à la survie de nombreuses espèces sur une large bande du littoral. Enfin, les chercheurs n’ont pas tenu compte des événements catastrophiques comme les cyclones.

Ces travaux montrent à quel point l'élévation du niveau de la mer est une nouvelle menace qui pèse sur la biodiversité des écosystèmes insulaires. De ce fait, les politiques de conservation ou de sauvegarde d'espèces en danger doivent aussi intégrer les conséquences de ce processus inexorable.

Sources : CNRS + http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/rechauffement-climatique-hausse-niveau-mers-condamne-dizaines-iles-francaises-48919/#xtor=RSS-8

groenland-wiki.jpgLa calotte glaciaire du Groenland mesure plus de deux kilomètres d'épaisseur. Les couches de glace les plus anciennes datent de 110.000 ans. Le Groenland est largement menacé par le réchauffement climatique. Si tout l'inlandsis se mettait à fondre, cela provoquerait une élévation du niveau de la mer de 7,2 m. © Algkalv, Wikipédia, DP

A lire en relation : http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/climatologie-fonte-glaces-record-groenland-2012-origine-naturelle-47246/

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/environnement-planete-terre/la-fonte-estivale-des-glaces-de-l-arctique-s-accelere.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/sciences/climat-de-nouveaux-rapports.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/sciences/le-rechauffement-climatique-va-refroidir-l-europe.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/environnement-planete-terre/rechauffement-la-montee-des-oceans-largement-sous-estimee.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/environnement-planete-terre/rechauffement-ou-guerre-meteorologique.html

Yves Herbo-SFH-09-2013

Coup de main à 3poings2crochets

Coup de main à 3poings2crochets

banniere3poings2crochets-mini.png

Voilà l'occasion de découvrir un groupe français engagé, 3poings2crochets. Ils m'avaient demandé il y a quelques mois de diffuser l'un de leurs clips, ce que j'avais faits avec plaisir, car il n'y a aucune raison de ne pas aider librement et gratuitement un artiste qui ne demande qu'à s'exprimer, et de lui donner la possibilité de leur faire. Je profite donc de la création de leur petit site qui présente leurs premières œuvres pour repartir ici à zéro et vous faire partager les trois premiers épisodes tirés de leurs pensées et dons. Leur style ? Comme l'indique leur site, il s'agit ici de Slam, Hip-hop, Electro, Artisanal, Résistant : de l'info, du politiquement et socialement engagé donc, avec messages :

Episode 1 : Killing Bilderberg

Depuis 1954, chaque année, se réunit dans des palaces, en secret, l'élite mondiale de l'industrie,de la politique, des médias, de la finance, de la Banque mondiale, de l'OTAN, de l'ONU, de la BCE, du FMI, de l'OMC, de la NSA etc... Tous ces hauts responsables retournent ensuite à leurs fonctions avec les directives à mettre en application.
C'est là que se prennent les grandes décisions, sans consultation du 1er concerné : LE PEUPLE.
A côté, le moindre G20 fait pâle figure et déclenche toute une armada journalistique. Mais là, autant de personnalités au même moment, au même endroit et aucune couverture médiatique.
Pourquoi ? LA DEMOCRATIE NE LE MERITE-T-ELLE PAS ?
La crise de la dette est un de ses faits d'armes afin d'imposer SON NOUVEL ORDRE MONDIAL ( = ETAT TOTALITAIRE A L'ECHELLE PLANETAIRE).
"1984" est son idéal.
Il s'agit du GROUPE BILDERBERG
NO PASARAN !!

http://www.myspace.com/3poings2crochets
http://3poings2crochets.bandcamp.com/

Episode 2 : La Cible

" La 3ème guerre mondiale, on est en plein dedans.
Oligarchie financière contre Peuple de la Terre.
Une guerre menée dans le dos des masses populaires.
C'est plus facile quand la cible ne sait pas qu'elle est cible.
La 3ème guerre mondiale, on est en plein dedans :
Oligarchie financière contre Peuple de la Terre.
La hache de guerre dans la main de la finance...
mais on est plus nombreux. On est plus nombreux !
La 3ème guerre mondiale, on est en plein dedans.
Et la 4ème commencera quand leurs effets
d'illusion ne feront plus effet,
quand le peuple affamé n'aura d'autre choix
pour survivre
que celui
de se soulever."

Episode 3 : Fausse Bannière

Rien de tel qu'un évènement bien sanglant, bien spectaculaire pour rallier à soi son peuple sur le chemin de la guerre...

http://3poings2crochets.kazeo.com/

SFH-09-2013