Lune

  • Lune: le robot chinois se dirige vers un étrange cube

    Lune: le robot chinois se dirige vers un étrange cube

     

    MAJ 09-01-2022 en bas

     

    Cube face cachee lune1 730

    Le rover Yutu 2 a repéré un étrange cube sur la face cachée de la Lune. Crédit China National Space Administration

     

    Lors du départ du robot chinois pour la face cachée de la Lune, j'avais fait un petit article en me demandant si la Chine n'avait pas en partie l'objectif d'enquêter sur certaines structures jugées étranges dans le passé, comme une sorte de grande tour filmée par des sondes. Il semble bien que mon interrogation n'était pas si farfelue que ça et que, comme sur plusieurs autres sujets abordés ici sur votre site (tant en archéologie qu'en économie par exemple), la science et les faits rejoignent mes intuitions ou réflexions quelques années plus tard.

    https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/astronomie-espace/la-chine-recherche-t-elle-une-preuve-de-structures-etranges-sur-la-lune.html

    Comme vous le savez certainement, Le rover chinois Yutu-2 (mission Chang'e 4) s'est posé sur la face cachée de la Lune en janvier 2019, et il a depuis parcouru plusieurs centaines de mètres au sein du grand cratère Von Kármán. pendant l'été 2019, le robot avait signalé une sorte de « gel brillant », une substance apparemment étrange d'un aspect verdâtre et scintillant sur une surface d'environ 52 centimètres sur 16.

     

    Substance etrange lune1

    Au centre de cette image, on devine la substance étrange en question. Crédit CNSA, CLEP

     

    Les chercheurs chinois ont mis un an pour analyser les données recueillies par le rover et ont publié leurs conclusions en été 2020. Il ne s'agirait en fait que de la roche qui aurait probablement fondu sous la chaleur d'un impact de météorite. Même si les chercheurs semblent prudents dans leurs conclusions car des analyses à distance ne sont pas si sûres que ça, le fait que cette substance apparaîsse très similaire à deux échantillons récupérés par les missions Apollo 15 et 17 conforte bien les choses. Ces deux échantillons ont été classés dans la catégorie des brèches, des matériaux composées de roches cimentées par des matériaux plus fins. Donc, du régolithe lunaire cimenté par un verre noir.

     

    Substance etrange lune2

    C’est au fond de ce cratère lunaire que Yutu-2 a détecté une substance étrange, faisant penser à un gel brillant. Crédit China National Space Administration (CNSA)

    Il demeure tout de même une inconnue, car les chercheurs chinois rapportent que la brèche découverte par Yutu-2 s'est probablement formée plus loin, avant d'être éjectée dans le cratère où elle a été trouvée. Car la météorite qui a donné naissance à ce cratère - une météorite de pas plus de deux centimètres de diamètre - ne semble pas assez grosse pour générer une chaleur suffisante à la formation de cette brèche.

    C'est maintenant la diffusion d'une information du 03 décembre 2021 qui révèle une autre découverte effectuée par le rover (qui aurait dû tout de même logiquement être repérée auparavant par la ou les sondes en orbite autour de la Lune qui possèdent une résolution de quelques centimètres) : une structure cubique qui apparait à l'horizon nord-ouest, à quelque 80 mètres de l'engin, toujours dans le cratère Von Kármán.

     

    Cube face cachee lune1

    Le rover Yutu 2 a repéré un étrange cube sur la face cachée de la Lune. Crédit China National Space Administration

     

    Lire la suite ci-dessous :

    Lire la suite

  • La Chine recherche-t-elle une preuve de structures étranges sur la Lune ?

    La Chine recherche-t-elle une preuve de structures étranges sur la Lune ?

     

    Paracelsec structures facecacheelunepolesud 500

     

    Tout le monde sait maintenant que le programme spatial chinois a mit une grosse partie de son budget sur la conquête de la Lune, y compris sa face cachée. Cette dernière fait de plus l'actualité depuis le succès de la première partie du programme concerné, qui consistait à la mise en orbite d'un orbiteur ainsi que de mini-satellites robots de communication, servant de relais pour les transmissions avec la Terre. Cette dernière partie a subit la perte d'un des deux mini-satellites prévus à cet effet, mais un seul suffisait pour la réussite du projet. D'ailleurs, le deuxième pays participant à cette exploration de la face cachée, l'Arabie Saoudite, n'a pas caché sa satisfaction devant le succès annoncé : " Les premières images du satellite envoyés conjointement sur la Lune par la Chine et l’Arabie saoudite nous sont parvenues jeudi 14 juin 2018. Le succès de cette mission spatiale bilatérale est le résultat d’une coopération d’importance majeure pour l’ensemble du Moyen-Orient et du continent eurasiatique ".

    Le voyage de la sonde lunaire Chang’e-4 aura duré plus de 20 jours. Equipée d’une caméra optique mise au point par des ingénieurs de la Cité du Roi Abdulaziz pour la Science et la Technologie (KACST), la sonde a tourné autour de la Lune dès le 28 mai avant de se poser, sur la face cachée de l’astre, afin de prendre des clichésmener des observations et prélever des données. " (!)

    Yves Herbo : le journal saoudien donne à priori de mauvaises infos car il ne s'agit pas de la sonde Chang'e-4 qui a été lancée par la Chine, mais du satellite relais Queqiao. Dans le cadre de la Mission Chang'e-4, la Chine peut maintenant prévoir le lancement du rover lunaire Chang'e 4 qui se posera sur la face cachée de la Lune (fin 2018-début 2019), et qui sera assisté par ce satellite relais. Alors que Queqiao se mettait en orbite et déployait son antenne de 4,2 mètres, l'un des deux micro-satellites (Longjiang 2), lancés en même temps, était en activité autour de la Lune et réalisait toute une série de photos de la face cachée de la Lune et de la Terre (car il embarque une caméra fournie par l'Arabie Saoudite). Rappelons que Longjiang 1 a purement et simplement disparu dans la manoeuvre d'approche...

    Rima brayley dans region mare imbrium par longjiang 2 cnsa clep kacst

    La grande fissure Rima Brayley dans région Mare Imbrium de la Lune - photo par Longjiang-2 (06-2018)-CNSA-CLEP-KACST

     

    Le programme chinois a été précisé sur le lieu d'atterrissage lunaire et donc le début de l'exploration du rover chinois : Il est prévu que cette mission se pose dans les environs du cratère Von Kármán dans le bassin Aitken du Pôle Sud-Aitken de la face cachée, ce qui sera une première mondiale. Et le choix du lieu n'est peut-être pas étranger au fait que, dans ce bassin Aitken assez plat, qui abrite bien sûr tout de même le grand cratère Aitken, se trouve un endroit (Crater Paracelsus C) qui a fait l'objet d'une longue étude de la part de scientifiques (Mark J Carlotto, Francis L Ridge et Ananda L Sirisena pour The Lunascan Project and Society for Planetary SETI Research, Tennessee, USA). Etude publiée dans le " Journal of Space Exploration " de septembre 2016 (copie du PDF ci-joint - : Carlotto MJ, Ridge FL, Sirisena AL. Image Analysis of Unusual Structures on the Far Side of the Moon in the Crater Paracelsus C. J Space Explor. 2016;5(2):102. © 2016 Trade Science Inc.). Cette étude se base sur des photographies faites par Apollo 15 lors de ses orbites autour de la Lune, et aussi bien sûr celles plus récentes de l'orbiter actuel de la NASA autour de la Lune, le LRO. Le rover Chang'e-4 pourrait bien avoir comme mission de se diriger vers ce fameux cratère, qui abrite donc des structures qui posent questions depuis longtemps...

     

    Photo de la terre et de la lune prise le 5 juin par la camera developpee par kacst sur le microsatellite chinois longjiang 2 dslwp b 1

    photo de la Terre et de la face cachée de la Lune prise le 5 juin 2018 par la camera developpée par kacst sur le microsatellite chinois longjiang-2/dslwp-b

    Lire la suite