Irlande : nombreuses structures cachées à Newgrange

Irlande : nombreuses structures cachées à Newgrange

 

Newgrange newstructures uk 600

 

J'ai déjà eu l'occasion de parler un peu de ces étonnants monuments préhistoriques qu'est Newgrange Passage, en Irlande, daté officiellement de plus de 5200 ans avant maintenant, et de montrer quelques photos.

 

Irlande newgrange4

Newgrange Passage, Tombeaux de Downth

 

Newgrangetomb ireland

 

Le Newgrange est un gigantesque tumulus de pierre circulaire de 80 mètres de large et de 13 mètres de haut. À la base de ce grand monticule de pierre, nous retrouvons 97 énormes pierres alignées et dont certaines sont richement décorées et nous font découvrir l’art mégalithique. A l’intérieur, un passage de 19 mètres de long menant sur une chambre funéraire cruciforme. Vu le travail qu’à du demander la construction de ces édifices, nous supposons que la population installée dès lors était déjà très organisée, avec une répartition des tâches impeccable. Construit il y a plus de 5200 ans (3200 av. JC env.), Newgrange est l’un des sites archéologiques les plus populaires en Irlande. Cet ancien tumulus préhistorique est encore plus ancien que le Stonehenge d’Angleterre ou que les Pyramides de Giza en Egypte. Celui-ci a été construit pendant l’Âge de Pierre par un peuple de fermiers occupant les terres de Boyne Valley. Selon les archéologues, Newgrange aurait été construit pour servir de tombeau mais aujourd’hui plusieurs scientifiques s’accordent à dire que ce tumulus est bien plus qu’une simple sépulture. Celui-ci serait en effet plus un lieu spirituel, religieux et astrologique où des cérémonies auraient pu se dérouler.

 

Newgrangetomb ireland2

Comme de nombreux autres monuments construits à travers le monde, il semblerait que Newgrange ai été pensé et construit pour servir de calendrier aux peuples anciens. En effet, d'après les études de l’observatoire de Sir Norman Lockyer, chaque année le soleil pénètre dans la chambre funéraire centrale à 9h17 pile le jour du solstice d’hiver (21 décembre) et reste pendant 15 minutes. Une précision des plus étonnantes qui n’est pas due au hasard et qui nous en dit davantage sur les capacités de ces peuples anciens.

 

Un programme de photographies aériennes s'est déroulé cet été 2018 au-dessus de Newgrange, et les premiers résultats ont été publiés ce début d'année 2019. Et ces résultats non seulement confirment les nouvelles impressions des archéologues mais en confirment d'autres, principalement sur l'incroyable travail effecué au niveau des modifications et adaptations des paysages locaux afin qu'ils correspondent probablement aux concepts sociaux, spirituels et scientifiques de l'époque (néolithique), au niveau de l'astronomie en particulier. Cette approche nouvelle des capacités des hommes préhistoriques (nous ne sommes pas encore dans l'antiquité locale à cette période) à modifier et utiliser les accidents du paysages a déjà été en partie démontrée dans la suite de mes articles parlant des structures anciennes (géoglyphes surtout) mieux visibles du ciel que du sol... Voici encore une pierre de plus à ce moulin qui a de plus en plus de grain à moudre...

Le Service national des monuments d'Irlande utilise des photographies aériennes haute résolution de l'entreprise Bluesky pour cartographier et enquêter sur un Henge géant (cercle ou tumulus de pierre) âgé de 4 500 ans.

La structure circulaire, située sur le site du patrimoine mondial de l'UNESCO de Brú na Bóinne, témoigne de travaux de terrassement préhistoriques. Elle a été observée pour la première fois par des chercheurs équipés de drones. À la suite de la découverte, le Service des monuments nationaux du Département de la culture, du patrimoine et de Gaeltacht a procédé à de nombreuses opérations de reconnaissance aérienne, notamment en chargeant Bluesky Ireland d’enquêter sur l’enceinte de Newgrange.

 

 

 

« Cette nouvelle information est une illustration graphique de l'étendue et de la densité des sites rituels et cérémoniels associés au tombeau de Newgrange Passage », a commenté Joseph Madigan, ministre de la Culture, du Patrimoine et du Gaeltacht. « Ces nouvelles données archéologiques étonnantes fournissent des informations nouvelles, spectaculaires et uniques sur les origines et le développement du paysage et de la société du néolithique. »

L'été 2018 a été exceptionnellement sec. Les mois de juin et de juillet ont été proches de la sécheresse. Ces conditions avaient déjà révélé les traces de récolte d'anciens châteaux et de forts de l'âge du fer en Angleterre et au pays de GallesAnthony Murphy, chercheur et photographe, a donc décidé de survoler la vallée de la Boyne avec son drone. Il a repéré une grande marque de culture circulaire sur des terres agricoles dégagées, indiquant la présence d'éléments archéologiques enfouis.L'enquête suivante allait révéler de nouveaux éléments particulièrement parlants pour les spécialistes, voir ci-dessous :

Après la découverte initiale, le NMS a utilisé un système d’information géographique (SIG) pour organiser les vues du paysage sur des cartes, des photographies et des dessins de repères de coupe identifiés à ce jour. L'emplacement du site nouvellement identifié a également été visité afin de permettre une meilleure compréhension des emplacements topographiques et des relations physiques et visuelles entre les sites.

NMS a également utilisé des images historiques et a commandé à Bluesky Ireland, spécialiste des cartes aériennes, de capturer la vue la plus récente et la plus détaillée du paysage et des découvertes. Bluesky a également fourni des mesures de hauteur 3D sous la forme d'un modèle numérique de terrain (MNT) d'une résolution de 1 mètre, utilisé parallèlement à diverses couches de cartographie, notamment les données de l'enquête préalable.

 

Newgrange3 660x330

Un rapport récemment publié - Rapport primaire du site du patrimoine mondial de Brú na Bóinne - détaille les nouvelles informations sur les découvertes. Renforçant le niveau remarquable d'utilisation cérémonielle et rituelle du paysage pendant la période préhistorique il y a jusqu'à plus de 5 000 ans, d'immenses enceintes contenant des montants en bois et de grandes poutres ont été identifiéesCes monuments, visibles seulement de manière éphémère pendant l’été sec et enregistrés par Bluesky, forment clairement un paysage délibérément structuré et rituel d’une grande importance.

 

Newgrange newstructures uk

Image Crédit: BlueSky

 

Bluesky Ireland est un spécialiste des relevés aériens utilisant les toutes dernières technologies pour capturer et traiter la photographie aérienne et le LiDAR. Bluesky Ireland offre des vitesses de capture inégalées, associées à une précision et à une qualité élevées, étayées par plus de 30 ans d'expérience dans le domaine des relevés aériens.

Après avoir lancé un ambitieux programme national de saisie de données en 2015, Bluesky Ireland a capturé des photographies aériennes à haute résolution d'une région importante du pays. L'enquête devrait être achevée en 2018. Bluesky Ireland collabore déjà avec de nombreuses organisations de premier plan en Irlande, le marché géospatial comprenant le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et de la Marine, le ministère de la Culture, du Patrimoine et du Gaeltacht, le Geological Survey of Ireland et la société forestière d'Etat Coillte, ainsi que de nombreuses autorités locales.

Ciel bleu

Header Image Crédit: BlueSky

https://www.heritagedaily.com/2019/01/aerial-photographs-reveal-hidden-irish-archaeological-sites/122612

 

YH : De nouvelles preuves des capacités des anciens peuples à littéralement terraformer leur environnement à l'aide de leur savoir élaboré et millénaire de la pierre et de la nature apparaissent, un rare cadeau positif des changements climatiques en cours...

 

Yves Herbo, Sciences-Faits-Histoires, 09-02-2019

 

archéologie prehistoire échange lire video mystère astronomie

Ajouter un commentaire