Pérou : Des géoglyphes datent de plus de 3000 ans

Pérou : Des géoglyphes datent de plus de 3000 ans

 

Geoglyphe2018 palpasalinas3 minile tertre de Los Morteros, avec vue sur l'échancrure sèche de Pampa de las Salinas (l'ancien lac)

 

Cette nouvelle étude scientifiques, faite par le Projet archéologique Los Morteros-Pampa de las Salinas, et entre autres par Ana Cecilia Mauricio, professeure adjointe à la Pontificia Universidad Catolica del Peru (et oui, une université catholique) et qui est relayée très sérieusement par Live Science, n'est pas faite au niveau des lignes de Nazca, mais plus au nord, du côté de la basse vallée du Chao.

En effet, il y a plus de 3 000 ans dans ce qui est maintenant la basse vallée du Chao au Pérou, les peuples anciens (on ignore lesquels car même les Paracas ne sont pas censés être si loin de leur péninsule à cette époque), ont créé cinq géoglyphes à partir de roches angulaires, formant des dessins conceptuels qui ont peut-être montré des constellations célestes. En fait, une constellation a bien été reconnue fermement.

Ces géoglyphes particuliers avaient des "portes de pierre" menant vers eux. Les archéologues croient que les gens anciens seraient entrés par ces portes pour participer à une forme de cérémonie ou d'activité rituelle exécutée lors de la création des géoglyphes.

Ces cinq géoglyphes font partie d'un paysage cérémoniel beaucoup plus grand maintenant appelé Pampa de las Salinas qui se compose de plus de 20 sites archéologiques, y compris des sentiers, des places et un monticule massif appelé "Los Morteros" qui se compose de vestiges de bâtiments anciens ainsi que de pêche (ports) et de plantes.

 

Geoglyphe2018 palpasalinas1

L'un des géoglyphes du site du Pérou appelé Pampa de las Salinas représente la constellation de la Croix du Sud. - Crédit: Projet archéologique Los Morteros-Pampa de las Salinas

Très récemment, les archéologues ont cartographié et exhumé la Pampa de las Salinas pour tenter de comprendre les mystères du paysage. " Il semble que la zone [Pampa de las Salinas] est devenue l'endroit où les sites cérémoniels ont été construits et utilisés par les communautés proches ", a déclaré Ana Cecilia Mauricio.

Malgré tout, les scientifiques ont dit qu'ils étaient perplexes quant à la signification des structures situées à Pampa de las Salinas et ne sont pas sûrs de ce qui s'est passé exactement sur le site il y a tant d'années. Deux des géoglyphes ont été découverts dans les années 1970, tandis que trois ont été découverts par Mauricio et son équipe. Tous les géoglyphes ont été construits à l'aide d'empilements de petites roches angulaires qui forment des « marques circulaires de différentes tailles sur le terrain », a expliqué Mauricio. Les géoglyphes sont situés " à l'intérieur de grands espaces quadrangulaires de 50 mètres par 50 mètres [164 pieds par 164 pieds] - ou plus grands - qui ont des portes (ouvertures) pour permettre aux gens de passer à l'intérieur ", a déclaré l'archéologue.

 

Geoglyphe2018 palpasalinas2

Les marques circulaires d'un autre géoglyphe trouvé sur le site péruvien de Pampa de las Salinas. - Crédit: Projet archéologique Los Morteros-Pampa de las Salinas

 

Les dessins tentaculaires peuvent représenter les cieux. Un des géoglyphes, trouvé dans les années 1970, représente une constellation astronomique connue sous le nom de Southern Cross, et " il est probable que les autres géoglyphes sont associés à des constellations, bien que nous n'ayons pas encore fait cette interprétation puisque nous enquêtons toujours sur eux ", a déclaré Mauricio.

Les chercheurs ne savent pas exactement quand les géoglyphes ont été construits, bien qu'ils remontent probablement à plus de 3 000 ans, car tous les sites de la Pampa de las Salinas ont cessé d'être utilisés à cette époque, a déclaré Mauricio. (Avant 1000 Avant J.-C. donc).

Son équipe n'a trouvé aucun artefact à la surface des géoglyphes , ce qui rend plus difficile la datation des géoglyphes. Ensuite, les chercheurs prévoient d'utiliser la datation par thermoluminescence, dans laquelle la quantité d'énergie piégée est mesurée sur les sédiments associés aux géoglyphes, pour avoir une meilleure idée de l'âge des structures.

Le site le plus ancien de la Pampa de las Salinas est le tumulus de Los Morteros, qui date d'au moins 6 000 ans. 

" Nos recherches indiquent que les phases les plus anciennes de Los Morteros sont liées à la formation d'un monticule par l'accumulation de déchets organiques - faune marine et restes végétaux - dans des espaces ayant des surfaces argileuses et des foyers en pierre, probablement des abris ", explique Mauricio. " Plus tard, l'architecture en briques d'adobe et l'architecture en pierre, toutes deux avec des caractéristiques monumentales et cérémonielles, ont été construites à Los Morteros."

 

Geoglyphe2018 palpasalinas3

Cette photo aérienne montre le tertre de Los Morteros, avec vue sur l'échancrure sèche de Pampa de las Salinas (l'ancien lac). - Crédit: Projet archéologique Los Morteros-Pampa de las Salinas

 

Les gens vivaient déjà sur le site quand Los Morteros a été construit. Mais " plus tard, lorsque le site est devenu monumental, il n'y a aucune preuve d'une population vivant à Morteros ou même dans toute la région de Pampa de las Salinas ", a déclaré Mauricio. En fin de compte, Los Morteros a cessé d'être utilisé il y a 5000 ans, " et les activités cérémonielles ont été concentrées dans d'autres sites " à Pampa de las Salinas, a-t-elle dit.

Yves Herbo :  Etrange en effet, tout un peuple vit pendant des millénaires à cet endroit et finit par y construire un énorme centre monumental en solide, fait pour durer... mais l'abandonne immédiatement ! Mais on sait que les "salinas' sont d'anciens lacs de montagne ayant la particularité d'avoir des eaux salées (vestiges d'une ancienne mer intérieure selon certains chercheurs) et donc une faune plus proche des océans que de celle des eaux douces... et qu'ils se sont tous asséchés au fil du temps, provoquant des extinctions animales et peut-être humaines... Il s'agit peut-être ici d'un des premiers cas daté de cette diminution de l'eau utilisée par les anciens, qui menaça également les nazcas plusieurs millénaires plus tard... à moins qu'un autre événement (ou en plus) ne soit intervenu donc vers 3000 Avant J.-C...

Mauricio, qui a présenté le travail de l'équipe en avril à la réunion annuelle de la Society for American Archaeology, a déclaré que l'équipe continuera à étudier le site dans le but de percer ses mystères...

 

Geoglyphe2018 palpasalinas4

Photo crédit : Jess Kraft / Shutterstock.com

Geoglypheperou2016

Quilcapampa, dans la vallée de Sihuas au Pérou géoglyphe de 2016. - Crédit: Photo cadeau de Justin Jennings

Geoglypheperou2016b

Quilcapampa, dans la vallée de Sihuas au Pérou géoglyphe de 2016. - Crédit: Photo cadeau de Justin Jennings

Geoglypheperou2016c

Quilcapampa, dans la vallée de Sihuas au Pérou géoglyphe de 2016. - Crédit: Photo cadeau de Justin Jennings

 

Sources : https://www.livescience.com/62792-peru-geoglyphs-depict-heavens.html

Projet archéologique Los Morteros-Pampa de las Salinas

https://www.archaeology.org/news/6720-180613-peru-circular-geoglyphs

https://www.livescience.com/56235-photos-ancient-circular-geoglyphs-peru.html

 

Yves Herbo et Traductions, Sciences-Faits-Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, 18-06-2018

 

 

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire échange environnement climat lire mystère antiquité

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.