Preuves trouvées sur deux personnages cités dans la bible

Nouvelles preuves trouvées sur l'existence de deux personnages cités dans la bible

 

Israel bul1

 

Une découverte rare et passionnante: une bullae (empreinte de sceau) et un sceau portant des noms hébreux datant de 2 600 ans avant maintenant ont été découverts dans parc national de la Cité de David à Jérusalem.

Les artefacts ont été découverts dans un bâtiment public détruit lors de la destruction du Premier Temple et ont été mis au jour lors de fouilles archéologiques sur le parking Givati, dans le parc national de la Cité de David à Jérusalem.

Les fouilles ont été menées par des archéologues de l’Autorité des antiquités israéliennes et de l’Université de Tel-Aviv. Selon le professeur Yuval Gadot de l’Université de Tel-Aviv et le Dr Yiftah Shalev de l’Autorité des antiquités israéliennes, responsables de la fouille, ces artefacts spéciaux ont été découverts à l'intérieur d'un grand bâtiment public, qui a été détruit au sixième siècle avant notre ère - probablement lors de la destruction de Jérusalem par Babylone en 586 avant notre ère. De gros débris de pierre, des poutres en bois brûlées et de nombreux fragments de poterie calcinée ont été découverts dans le bâtiment, indiquant qu'ils avaient survécu à un immense incendie.

YH : Je rappelle ici que "l'exil à Babylone" est le nom qu'on donne généralement à la déportation à Babylone des Juifs de Jérusalem et du royaume de Juda sous Nabuchodonosor II, qui fait suite au siège de Jérusalem de 586 av. JC. La plupart des chercheurs supposent que c'est lors de cet exil à Babylone que les érudits hébreux, aidés par les babyloniens et leurs riches bibliothèques (car on sait que les hébreux ont été bien traités) ont écrits les textes qui deviendront la bible hébraïque « TaNaKh », acronyme formé à partir des titres de ses trois parties constitutives : la Torah (la Loi), les Nevi'im (les Prophètes) et les Ketouvim (les autres écrits). En effet, du déluge et Noé, jusqu'à une bonne partie de l'histoire de Moïse (avec beaucoup de points commus avec l'histoire de Sargon l'Akkadien) et même les 10 commandements, il y a beaucoup de références à l'histoire de Sumer... Ce n'est pas très surprenant en fait car toutes les religions reprennent en partie les choses connues de leur propre passé, pour s'appuyer sur des faits historiques connus ou appris, comme c'est le cas ici.

 

Givati parking lot excavations in the city of david

Les fouilles sous l'ancien parking révèlent des bâtiments datant du 1er Temple (attribué à Salomon) Photo Credit: Eliyahu Yanai, City oif David

 

L'importance de ce bâtiment se distingue notamment par sa taille, les pierres de taille finement taillées dans lesquelles il a été construit et la qualité des éléments architecturaux trouvés dans les couches de destruction - par exemple, les restes d'un sol en plâtre poli, qui s’est effondré et s’est effondré à l’étage inférieur.

Qui était « le serviteur du roi, Natan-Mélech » ? :

Israel bul1

 

La bullae Natan-Melech / Eved Hamelech trouvée sous le parking Givati du parc national de la Cité de David à Jérusalem. Crédit photo: Eliyahu Yanai, Cité de David

 

Le sceau et la bullae, qui mesurent environ un centimètre, ont été déchiffrés par le Dr Anat Mendel-Geberovich de l’Université hébraïque de Jérusalem et du Centre pour l’étude de l’ancienne Jérusalem, qui, selon le contexte, les date du milieu du septième siècle au début du sixième siècle avant notre ère.

L'empreinte du sceau, datée de l'époque du Premier Temple, contient les mots: « (appartenant) à Nathan-Melech, Serviteur du Roi » (LeNathan-Melech Eved HaMelech). Le nom Nathan-Melech apparaît une fois dans la Bible, dans le deuxième livre des Rois 23:11, où il est décrit comme un responsable à la cour du roi Josias, qui a pris part à la réforme religieuse que le roi mettait en œuvre: il emporta les chevaux que les rois de Juda avaient donnés au Soleil, à l'entrée de la maison du Seigneur, près de la chambre de Nathan-Melech, l'officier qui se trouvait dans l'enceinte; et il brûla les chars du soleil.

Le titre de «Serviteur du roi» (Eved HaMelech) apparaît souvent dans la Bible pour décrire un haut responsable proche du roi. Ce titre apparaît sur d'autres sceaux et empreintes de sceaux trouvés dans le passé. Cette empreinte de sceau est la première preuve archéologique du nom biblique Nathan-Melech.

M. Mendel-Geberovich note que le fait que ce fonctionnaire ait été mentionné par son prénom seul indique qu'il était connu de tous et qu'il n'était pas nécessaire d'ajouter sa lignée familiale.

 

 

Selon Mendel-Geberovich, " Bien qu'il ne soit pas possible de déterminer avec une certitude absolue que le Nathan-Melech mentionné dans la Bible était en fait le propriétaire du sceau, il est impossible d'ignorer certains détails qui les unissent. "

Les bullae étaient de petits morceaux d'argile impressionnés par des sceaux personnels, utilisés dans l'Antiquité pour signer des lettres. Alors que le parchemin qu'ils ont scellé n'a pas survécu aux incendies qui ont dévasté l'ancienne Jérusalem, les bullae, fabriquées dans un matériau semblable à de la céramique, ont été conservées, laissant des traces de la correspondance et de ceux qui s'en servent.

 

Sealcityofdavid2

 

Un cachet a également été découvert au même endroit, en pierre d'agate bleuâtre, gravé du nom -  «(appartenant) à Ikar, fils de Matanyahu»  (LeIkar Ben Matanyahu). Selon le Dr Mendel-Geberovich, « le nom Matanyahu apparaît à la fois dans la Bible et sur d’autres timbres et bullae déjà découverts. Cependant, il s'agit de la première référence au nom «Ikar», ce qui était inconnu jusqu'à aujourd'hui. » Elle pense que malgré le sens littéral d'Ikar, qui signifie "agriculteur", il est très probablement fait référence à un particulier portant ce nom, par opposition à une description de son occupation. On ignore encore qui était cette personne. Les sceaux privés étaient utilisés pour signer les documents et étaient souvent placés dans des chevalières portées par leurs propriétaires. Dans les temps anciens, ces sceaux mentionnaient l'identité, la lignée et le statut de leurs propriétaires.

Selon le professeur Yuval Gadot de l'Université de Tel Aviv et le Dr. Yiftah Shalev de l'Autorité des antiquités israéliennes : « Comme beaucoup de bullae et de sceaux bien connus ne sont pas issus de fouilles archéologiques organisées mais du marché des antiquités, la découverte de ces deux artefacts dans un contexte archéologique clair et datable est très intéressante. Ils rejoignent les bullae et les sceaux portant des noms écrits en écriture hébraïque ancienne, découverts au cours des différentes fouilles qui ont eu lieu dans la Cité de David jusqu’à aujourd’hui. Ces artefacts témoignent du système d'administration extrêmement développé du royaume de Juda et apportent des informations considérables pour nous permettre de mieux comprendre le statut économique de Jérusalem et de son système administratif à l'époque du Premier Temple, ainsi que des informations personnelles sur les plus proches fonctionnaires et administrateurs du roi qui a vécu et travaillé dans la ville. "

 

Sealcityofdavid3

 

De plus, " La découverte d'un bâtiment public comme celui-ci, sur le versant ouest de la Cité de David, fournit de nombreuses informations sur la structure de la ville au cours de cette période et sur la taille de sa zone administrative. L'incendie, apparemment lors de la conquête babylonienne de la ville en 586 avant notre ère, renforce notre compréhension de l'intensité de la destruction dans la ville. "

Ces deux artefacts seront présentés en détail dans le journal israélien d'exploration, le journal archéologique publié par la société d'exploration israélienne.

 

YH : Ce sont donc les premières preuves archéologiques de l'existence du "Natan-Melech" cité dans le Livre des Rois (23:11) et une nouvelle confirmation de celle d'un "Matanyahu" ou "Matthania", tel qu'il apparaît dans la plupart des Bibles de langue anglaise et française, et cité 16 fois dans des versets, bien qu'ils ne semblent pas toujours citer le même personnage. Ce nom était peut-être commun, ou appartenait à une grande famille.

 

 

Sources : https://www.heritagedaily.com/2019/04/who-was-natan-melech-the-kings-servant/122954

https://www.foxnews.com/science/rare-ancient-treasures-bearing-biblical-names-discovered-in-jerusalems-city-of-david

https://www1.cbn.com/cbnnews/israel/2019/april/israeli-archaeologists-uncover-lsquo-very-exciting-rsquo-seals-pointing-directly-to-the-bible (autre vidéo)

 

Autres articles concernés : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/la-liste-des-rois-sumeriens-deconcerte.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/l-epopee-de-gilgamesh.html

 

Yves Herbo et Traductions, Sciences-Faits-Histoires, 05-04-2019

 

moyen-orient archéologie interviews lire mystère légendes antiquité

Ajouter un commentaire