De la Vie Extra-Terrestre sur Encelade, Saturne ?

De la Vie Extra-Terrestre sur Encelade, Saturne ?

 

Encelade nasa karl kofoedNASA/KARL KOFOED

 

Une publication scientifique de mars 2018 avait déjà annoncé que les tests avec une archée (forme de bactérie) de la Terre, Methanothermococcus okinawensis, disposée dans les mêmes conditions (environnementales) que sur Encelade, arrivait à se développer et s'adapter assez facilement. C'était déjà très intéressant car une grande majorité de scientifiques en biologie estiment maintenant que l'origine de la vie sur Terre (y compris nous donc) proviendrait de l'évolution de telles archées sur des milliards d'années (notre premier ancêtre donc, commun à toute vie sur Terre). Mais une nouvelle publication, du 27 juin 2018, basée sur l'étude des données de la sonde Cassini (NASA) lors de ses multiples orbites autour de Saturne et de l'anneau de glace où se trouve Encelade, ainsi que les geysers de ce petit satellite, annonce une découverte encore plus importante:  

28 juin 2018 - En utilisant les données de spectrométrie de masse du vaisseau spatial Cassini de la NASA, les scientifiques ont découvert que de grandes molécules organiques riches en carbone sont éjectées des fissures de la surface glacée de la lune Encelade de Saturne. Les scientifiques du Southwest Research Institute pensent que les réactions chimiques entre le noyau rocheux de la lune et l'eau chaude de son océan souterrain sont liées à ces molécules complexes. Même s'il est encore trop tôt pour être certain à 100%, il est surtout à noter que de telles masses atomiques de molécules organiques, sur Terre, sont invariablement liées à la synthèse biologique de molécules et donc... à la Vie !

 

Cassini enceladus interior

Encelade - Un océan global coincé entre la glace et un noyau rocheux en fusion partiel - Image Courtesy of NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute/LPG-CNRS/Nantes-Angers/ESA

" Nous sommes, encore une fois, transportés par Encelade. Auparavant, nous n'avions identifié que des molécules organiques les plus simples contenant quelques atomes de carbone, mais même cela était déjà très intrigant ", a déclaré le Dr Christopher Glein, spécialiste des sciences spatiales spécialisé dans l'océanographie chimique extraterrestre. Il est coauteur d'un article dans Nature décrivant cette découverte. " Nous avons maintenant trouvé des molécules organiques avec des masses supérieures à 200 unités de masse atomique. C'est plus de dix fois plus lourd que le méthaneAvec des molécules organiques complexes émanant de son océan d'eau liquide, cette lune est le seul corps connu en dehors de la Terre pour satisfaire simultanément toutes les exigences de base pour la vie telle que nous la connaissons. 

 

Encelade nasa

Encelade et ses geysers au pôle sud- Photo Nasa

 

Avant sa désorbitation en septembre 2017, Cassini a échantillonné le panache (geyser) de matériau émergeant du sous-sol d'Encelade. L'analyseur de poussière cosmique (CDA) et le spectromètre de masse ionique et neutre (INMS) ont effectué des mesures à la fois dans le panache et dans l'anneau E de Saturne, formé de grains de glace qui s'échappent de la gravité d'Encelade.

" Même après sa fin, le vaisseau spatial Cassini continue de nous enseigner sur le potentiel d'Encelade à faire progresser le domaine de l'astrobiologie dans un monde océanique ", a déclaré Glein. " Ce document démontre la valeur du travail d'équipe dans la science planétaire. Les équipes INMS et CDA ont collaboré pour parvenir à une compréhension plus approfondie de la chimie organique de l'océan souterrain d'Encelade qu'il ne serait possible avec un seul ensemble de données. "

 

500px saturn s rings pia03550 frWikipedia

 

Au cours du survol d'Encelade par Cassini le 28 octobre 2015, l'INMS a détecté de l'hydrogène moléculaire alors que l'engin spatial volait à travers le panache. Les survols antérieurs ont fourni des preuves d'un océan souterrain global situé au-dessus d'un noyau rocheux. On pense que l'hydrogène moléculaire dans le panache se forme par l'interaction géochimique entre l'eau et les roches dans des environnements hydrothermaux (assez proche de ce que l'on constate près des cheminées à sources volcaniques au fond de nos océans sur Terre).

 

Encelade

NASA

« L'hydrogène fournit une source d'énergie chimique qui soutient les microbes qui vivent dans les océans de la Terre près des sources hydrothermales », a déclaré le Dr Hunter Waite, chercheur principal de l'INMS et co-auteur du nouveau document. " Une fois que vous avez identifié une source potentielle de nourriture pour les microbes, la prochaine question à poser est " quelle est la nature des composés organiques complexes dans l'océan ? " Cet article représente la première étape de cette compréhension - une complexité de la chimie organique au-delà de nos attentes ! (YH : sans oublier qu'il n'y a pas que des microbes à côté de nos cheminées hydrothermiques terriennes, mais bel et bien des animaux comme des crevettes, coquillages et aussi des plantes...).

 

Apparitionvieterre

Théorie Fusion Apparition de la Vie évoluée sur TerreNous sommes issus d'une fusion : Lokiarchaeota, Thorarchaeota, Odinarchaeota et Heimdallarchaeota sont des archées (les gros procaryotes). Ce que les chercheurs pensent, c'est que les "Asgards" (surnom des archées découvertes) ont "fusionné" avec des bactéries (les plus petits procaryotes). Ces bactéries seraient alors devenues, au fil du temps, les composants bien spécifiques de nos cellules qui fournissent l'énergie nécessaire aux eucaryotes... : https://www.nature.com/articles/nature21031

 

 " Les résultats du document ont également une grande signification pour la prochaine génération d'exploration ", a déclaré Glein. " Un futur vaisseau spatial pourrait voler à travers le panache-geysers d'Encelade, et analyser ces molécules organiques complexes en utilisant un spectromètre de masse à haute résolution pour nous aider à déterminer comment elles ont été faites. Nous devons être prudents, mais il est excitant de penser que cette découverte indique que la synthèse biologique des molécules organiques sur Encelade est possible. "

L'article « Composés organiques macromoléculaires des profondeurs d'Encelade» a été publié dans le numéro du 28 juin 2018 de Nature. Les auteurs principaux sont Frank Postberg et Nozair Khawaja de l'Université de Heidelberg, en Allemagne.

L'INMS, construit par le Goddard Space Flight Center de la NASA, était géré par une équipe internationale de scientifiques dirigée par Waite. La mission Cassini-Huygens est un projet de coopération entre la NASA, l'Agence spatiale européenne et l'Agence spatiale italienne. Le Jet Propulsion Laboratory de la NASA, à Pasadena, en Californie, gère la mission de la Direction des missions scientifiques de la NASA à Washington, DC 

Pour plus d'informations, visitez  Planetary Science ou contactez  Deb Schmid , (210) 522-2254, Département des communications, Southwest Research Institute, PO Drawer 28510, San Antonio, TX 78228-0510.

Sources : https://www.nature.com/articles/s41586-018-0246-4

https://www.nature.com/articles/s41467-018-02876-y#Sec7

https://www.swri.org/press-release/evidence-complex-organic-molecules-enceladus

https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/encelade-encelade-forme-vie-pourrait-vraiment-y-exister-10516/

https://www.huffingtonpost.fr/2018/03/05/la-vie-pourrait-bien-se-developper-sur-encelade-lune-de-saturne-des-chercheurs-ont-fait-le-test_a_23377172/

https://www.huffingtonpost.fr/2017/01/17/et-si-nos-ancetes-netaient-autre-que-loki-thor-et-odin_a_21655953/

 

Yves Herbo et traductions, Sciences-Faits-Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, 29-06-2018

 

 

Yves Herbo sur Google+

interviews alien échange volcanisme lire mystère astronomie Vie

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.