alien

Des super-Terres pas si loin de la Terre

Des super-Terres pas si loin de la Terre

 

Trappist 1 500

La multiplication de découvertes de planètes telluriques (solides comme la nôtre pour parler simplement) dans la banlieue de notre propre naine jaune (le Soleil est classifié comme étant une naine jaune) remet de plus en plus la notion de distances infranchissables, tout au moins (pour l'instant) pour notre technologie et inventivité actuelle, en ce qui concerne l'espace proche. On sait que les scientifiques de la NASA et d'autres envisagent déjà d'envoyer une sonde-robot vers le plus proche système stellaire du nôtre à l'aide de notre technologie actuelle, d'autant plus qu'au moins une de ces super-Terres y a déjà été trouvée.

En ce qui concerne les distances énormes considérées par la science par rapport à notre technologie actuelle (qui ne peuvent que diminuer avec nos progrès), je rappelle ici par un extrait de l'un de mes précédents articles (ne pas se fier au titre) certaines données établies et non démenties pour l'instant par Einstein lui-même : " (...) Un objet en mouvement « vieillit » moins vite qu'un objet immobile, son temps propre s'écoule plus lentement. Donc il suffit d'utiliser la dilata­tion du temps pour voyager dans le futur. Le principe est simple : si on s'éloigne de la Terre à très grande vitesse puis qu'on y retourne, on aura moins vieilli que ceux qui y sont restés. Nous aurons donc un aperçu du futur de notre pla­nète ! Subsiste toutefois un problème : pour atteindre cette vitesse élevée, il faut d'abord subir une longue phase d'accé­lération et ça, l'organisme humain ne le supporte pas très bien. Sauf si l'on s'en tient à une accélération de 9,81 m/s2, qui équivaut à la pesanteur terrestre que nous subissons tous les jours. Avec cette accé­lération, il est possible d'atteindre le centre de notre galaxie, distant de 30 000 années-lumière, en un peu plus de 39 ans. Le temps de freiner, de faire demi-tour et de revenir, près de 80 ans se seront écoulés dans le vaisseau... Alors que sur Terre, près de 60 000 années seront passées ! Reste un problème : pour effectuer un tel voyage, un vaisseau spatial consommera en un an l'équivalent de toute l'énergie produite sur Terre pour la même période... "

Le problème est donc principalement technique, mais la NASA estime déjà qu'il est possible, avec notre technologie actuelle, d'atteindre le système le plus proche (Proxima Centauri) en moins de 20 ans... Il est même possible d'utiliser en plus l'effet de "fronde gravitationnelle" autour de certaines planètes de notre système stellaire pour accélérer la vitesse, ce qui a déjà été fait par les sondes Pionner 10 et 11, ainsi que par Mariner 10...

Il est aussi important de souligner qu'au 20 septembre 2018, il y a 3845 exoplanètes confirmées à ce jour, situées dans 2866 système stellaires différents. Sur ce total, il y en a 200 dont la masse est inférieure à 8 masses terrestres et qui sont donc probablement telluriques avec peut-être une atmosphère. C'est sur ces planètes telluriques que l'on va rechercher les traces de vie, avec ce que l'on sait aujourd'hui de la vie...

Toutes ces nouvelles exoplanètes telluriques ont été découvertes à moins de 100 années-lumière, et le nombre commence sérieusement à augmenter, avec de plus certaines qui sont dans la zone d'habitabilité estimée par notre science actuelle, donc possédant très possiblement une atmosphère et de l'eau liquide. Faisons le point sur ces découvertes, dont certaines ne datent que de quelques jours :

 

Schema exoplanete fr web

Ce schéma montre la zone habitable de 3 étoiles : notre Soleil (en haut), celle de HD 85512 (autour de laquelle a été trouvée la super-Terre HD 85512 b) et celle de Gliese 581 qui comprend plusieurs exoplanètes. On remarque que HD 85512 b est en limite de la zone habitable de son étoile qui est légèrement plus petite que notre Soleil. Les distances indiquées en UA signifient Unité Astronomique, soit la distance Terre-Soleil (150 millions de km).
Crédit : ESO/Enjoy Space (traduction)

Lire la suite

Corée : un crane allongé non artificiellement ?

Corée : un crâne allongé non artificiellement ?

 

Craneallonge coree mini

 

J'ai déjà eu plusieurs fois l'occasion de parler de ces mystérieux crânes allongés volontairement dans beaucoup d'antiques régions du monde, mais aussi de la possibilité non négligeable (peut-être déjà prouvée par l'étude d'un fœtus humain ayant déjà la crane allongé dans le passé !) d'une branche d'hominidés ou d'ancêtres humains, maintenant disparus, ayant eu cette particularité de façon naturelle... Vous trouverez des liens vers tous ces articles et références en bas de cet article.

Cette fois, c'est une découverte assez étonnante faite en Asie, près de la ville de Gyeongju ( péninsule de la Corée du Sud-Est), qui a fait l'objet d'une publication scientifique dans le renommé Plos One, dont je vais vous parler.

 

Journal pone 0156632 g001Plos One

 

" Les archéologues ont découvert un crâne allongé dans un tombeau appartenant à la culture Silla en Corée du sud. Les experts disent que les restes ne montrent pas de preuves indiquant une ancienne pratique de déformation volontaire du crâne.

Selon les chercheurs, le crâne appartient à une femme qui a été enterrée près de la ville de Gyeongju, un endroit qui, dans l'Antiquité, était la capitale historique du Royaume de Silla, l'un des " trois royaumes de Corée " qui existaient entre 57 avant JC et 935 Après JC, avec les Royaumes de Goguryeo et de Baekje.

 

Long headed woman 5 410x500

Plos One

Les restes de la femme, qui ne devait avoir que la trentaine au moment de sa mort, ont été trouvés en 2013 dans un "mokgwakmyo", un cercueil en bois traditionnel. C'est un coup de chance car les sols acides de la Corée font que le nombre de sépultures Silla avec des squelettes intacts restait rare, a déclaré le co-auteur Dong Hoon Shin, un bioanthropologiste à la Séoul National College Université de médecine de la République de Corée. « Les squelettes ne sont pas bien conservés dans le sol de la Corée » dit Shin à Live Science dans un courriel. En fait, on sait que la préhistoire coréenne doit remonter à au moins 780 000 ans avec des outils de pierre (bifaces) découverts sur la péninsule (et attribués par défaut à Homo Erectus), mais aucun fossile n'a été trouvé à cause de ces sols acides sur 90% du territoire (seuls quelques sols calcaires ont permis de trouver des fossiles vieux de 300 000 ans maximum...).

Les os de cette femme ont été relativement bien conservés donc mais les chercheurs ont découvert le crâne fractionné en plusieurs morceaux. Les chercheurs ont donc recueilli avec soin les nombreux morceaux et ont patiemment, en presque trois ans donc, recomposé le crâne de nouveau en un seul ensemble. À L'issue de cette tâche, les scientifiques ont été surpris de découvrir que le crâne était anormalement long, ce qui fait l'objet de cette publication.

 

Long headed woman 3 500x398

Selon l'étude publiée dans la revue scientifique Plos One :

" le crâne long et étroit et la forme du visage de l'individu dans le cadre de cette étude devrait être considéré comme une caractéristique particulière du crâne et pas un trait typique des Asiatiques du Sud-Est en général ou des coréens en particulier ".

" Deux hypothèses sont possibles. La première est que les anciens coréens vivant dans la région au cours de la période Silla avaient un crâne plus étroit que les personnes vivant habituellement dans d'autres régions, la seconde est que la tête de ce particulier avait été artificiellement réduite par un rite culturel pratiqué à ce moment-là." (Yves Herbo : mais totalement inconnu jusqu'à présent pour la culture Silla mais bien chez des voisins - une autre hypothèse pourrait être que cette femme n'était pas native du Royaume de Silla, mais tout simplement une visiteuse - ou prisonnière - morte sur place...).

L'équipe de scientifiques a examiné le crâne pour trouver des signes de déformation volontaire du crâne, une pratique par laquelle la croissance normale du crâne d'un enfant est déformée puisque le crâne est compressé entre deux planches de bois et bandé avec un chiffon. (YH : d'autres systèmes de déformations ont été découverts ailleurs, en Amérique Centrale, Amérique du Sud comme en Europe ou Asie Centrale).

Craneallonge tiwanaku bolivie

Ce crâne allongé fortement, découvert à Tiwanaku (Bolivie), semble également avoir subi une intervention chirurgicale poussée... (Musée de Tiwanaku)

Selon les experts, les premiers exemples de déformations volontaires du crâne remontent au Néolithique. La pratique de la déformation volontaire du crâne a été enregistré dans de nombreuses cultures anciennes partout dans le monde entier, y compris le Royaume de Gaya (plus tard absorbée par Silla) en Corée.

La raison apparente qui a menée de nombreuses cultures anciennes vers cette mystérieuse pratique reste un mystère. Mais de nombreux chercheurs conviennent que la déformation crânienne artificielle a été pratiquée par les anciens car elle aurait permis d'atteindre un aspect semblable aux " Dieux " qui ont peut-être visité nos ancêtres dans les temps anciens. De nombreux chercheurs affirment qu'une telle visite (YH : d'où venaient-ils ? On rejoint l'hypothèse anciens extra-terrestres (tous les "Dieux" en seraient en réalité), ou pour d'autres, l'hypothèse "Atlantes" la première civilisation humaine disparue, ou encore une espèce humaine inconnue et disparue (chaînon manquant, confirmé dans le génome humain... ?) ) aurait provoqué le fait que de nombreuses cultures anciennes ont essayé d'imiter une tête allongée dans un effort pour tenter d'être aussi semblables que possible à ces entités supérieures. Cette pratique d'imitation (d'une élite ?) remonte en tout cas à la préhistoire (avec une expansion mondiale au néolithique) et a persisté dans certains endroits du globe (et notamment en France (Région Toulouse) !) jusqu'au moyen-âge et même 19ème siècle !

Eun Jin Woo, co-auteur de l'étude et anthropologue à L'Université Nationale de Séoul, dit que les crânes qui sont intentionnellement allongés ont souvent les os plats à l'avant, quelque chose qui n'est pas détecté dans ce cas, ce qui a conduit les chercheurs à écarter la possibilité qu'il s'agissait d'une déformation artificielle.

" Le crâne, dans le cadre de cette étude, ne montre pas la forme des changements du à la déformation crânienne dit Woo à Live Science dans un e-mail. " à cet égard, nous pensons que sa tête devrait être considérée comme une variation normale dans ce groupe " a ajouté Woo.

Il est intéressant de noter que les chercheurs ont également analysé l'ADN mitochondrial de la dépouille et ont conclu que la femme appartenait à une lignée présente de nos jours en Asie du Sud-Est, mais très rare, pas commune. L'analyse des isotopes de carbone du squelette a également révélé que la femme était strictement végétarienne, quelque chose de cohérent avec la philosophie bouddhiste en vigueur à ce moment-là, dans cette région du monde. Elle a également mangé le plus grand pourcentage de ses calories par des aliments ayant un type de carbone présent dans des aliments tels que le riz, le blé et les pommes de terre, plutôt que le millet ou le maïs, ont signalé les chercheurs. (Le test isotopique du carbone ne peut pas déterminer si le régime alimentaire était composé principalement de riz, pommes de terre ou de blé.)

Notons que l'antique Royaume de Silla a régné sur une partie de la péninsule coréenne à partir de 57 av. J.-C. jusqu'à 935 de notre ère, ce qui en fait l'une des dynasties royales de dirigeants les plus longues de l'Histoire coréenne. Beaucoup de pratiques culturelles modernes de la Corée découlent de cette culture historique.

Sources : Ancient Code, Live Science,http://artsdelacoree.hypotheses.org/2794  - références : Plos One

 

Autres liens vers articles liés : 

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/7000-cranes-dolichocephales-a-malte-retire-de-la-vue-du-grand-public.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/de-nouveaux-cranes-deformes-decouverts-au-nord-du-mexique.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/un-squelette-au-crane-allonge-decouvert-en-russie.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/une-race-humaine-au-crane-allonge-une-autre-preuve.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/suivi-des-recherches-de-brien-foerster.html

En France : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/10/30/97001-20131030FILWWW00533-alsace-un-crane-du-ve-siecle-decouvert.php

<

Yves Herbo et traductions, Sciences et Faits et Histoireshttp://herboyves.blogspot.fr/, 27-06-2016

France : Le Montoncel, La Montagne Sacrée du Bourbonnais

France : Le Montoncel, La Montagne Sacrée du Bourbonnais

Guinich dauphin mini

Monument Ginich - Montoncel

 

Cet article est à l'évidence dans la continuité des articles consacrés aux menhirs, dolmens et lieux sacrés, légendes celtiques, gauloises et romaines des régions du Bourbonnais et de l'Auvergne

1: http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/legendes-mythes/legendes-de-la-cite-disparue-de-taricum.html

2 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/legendes-mythes/legendes-celtiques-et-romaines-2.html

3 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/legendes-mythes/legendes-celtiques-et-romaines-3.html

 

Nous avons déjà abordé dans ce site le thème des Montagnes Sacrées, ces lieux élevés, un peu partout dans le monde, consacrés à priori par des civilisations et ethnies différentes mais possédant possiblement des liens, ou origines, à des "dieux du ciel" tellement semblables dans leur transmission du savoir ou dans leurs objectifs qu'on est en droit de se poser des questions, surtout quand on réalise scientifiquement par exemple que le "ciel" ou "espace" a tout ce qu'il faut pour expliquer la continuité, la non-temporalité de l'intervention de ces "Dieux" bénéfiques ou non, que l'être humain espère voir revenir ou intervenir en se rapprochant d'eux, aux sommets de certaines montagnes particulières... On peut noter que tous ces lieux, par exemple le Mont Shasta en Californie, le Mont Sedona en Arizona, les montagnes du Quemado dans l'Etat de San Luis Potosi au Mexique, Uritorco en Argentine, les Mont Sacrés des Incas au Pérou, Bolivie, Equateur ou Brésil, les montagnes Sacrées en Chine, Sri Lanka, Inde, Tibet-Népal, Sibérie-Mongolie et même en Australie, le Sinaï et l'Ararat bien sûr, et celles d'Europe, ont tous pratiquement des points en commun : ils ont toutes été des lieux de pèlerinages, de pratiques chamaniques ou même de "sorcellerie", ils ont tous une géologie particulière (grottes, souterrains, failles, lacs, sources, minéraux et roches remarquables, mines), et la plupart font même l'objet d'observations répétées à travers le temps de phénomènes lumineux, magnétiques, telluriques, climatiques. En fait, partout où l'Homme a pu s'établir (ou revenir) sur de longues périodes (et depuis les chasseurs-cueilleurs préhistoriques), on retrouve cette même notion liée aux vieux mythes des anciens dieux venus du ciel ou y habitant (et souvent en guerre ou contradiction avec des "dieux" ou "démons" venant des profondeurs de la terre)

Voici quelques exemples des articles déjà publiés sur ce site, mais nous allons aujourd'hui rester en France, car je vais vous parler de la très probable Montagne Sacrée du Centre français, dans le Bourbonnais, c'est à dire le Montoncel (le "Monte au Ciel), qui est le plus haut sommet de la région, puisqu'il culmine à 1 299 mètres de hauteur.

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/paranormal/uritorco-la-montagne-mystique.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/la-terre-des-incas-et-ses-montagnes-sculptees.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/roumanie-les-mysteres-des-montagnes-bucegi.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-genes-rares-dans-une-momie-inca.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/le-mystere-des-tetes-prehistoriques-gravees-dans-la-pierre-marcahuasi.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/paranormal/mysteres-sur-le-mont-shasta.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/le-mont-nemrod.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/etude-sur-le-roc-du-lion-de-sigiriya-au-sri-lanka-partie-4.html (4 parties)

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/russie-les-megalithes-devoiles-petit-a-petit-le-stonehenge-russe.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/australie-l-empreinte-des-ancetres.html

 

En France, dans d'autres régions, nous pouvons citer bien sûr le Bugarach (qui est tout de même apparu historiquement assez récemment, grâce au "New Age", mais aussi grâce au mystère de l'Abbé Saunière et de Rennes le Château proche - mais il faut tout de même bien noter que le Pech du Bugarach est une anomalie géologique en lui-même : des couches de calcaires du Jurassique (de - 135 millions d'années) se retrouvent au sommet, au-dessus de couches de marnes et de grès du crétacé (-70 millions d'années) plus jeunes !), le Col de Vence, mais aussi le Mont Saint-Odile par exemple... et il y en a d'autres probablement.

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-mysteres-du-mont-sainte-odile-en-alsace.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/paranormal/le-col-de-vence-l-un-des-hauts-lieux-du-paranormal-francais.html

Pour être complet sur le sujet, on peut aussi affirmer sans erreur possible que le phénomène OVNI semble aussi très relié à certaines montagnes ou anomalies, particularités géologiques ou tectoniques, on en parle ici :

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-emission-ovni-sur-les-montagnes-odh-interview-30.html

 

le Montoncel (le "Monte au Ciel") possède plusieurs particularités géologiques et géographiques remarquables : pour commencer, cette montagne est une pyramide (assez aplanie) à trois pans. Au sommet se trouve un plateau formant un cercle presque géométriquement régulier, avec un rayon de 80 mètres et, juste au centre se trouve une pierre, la Pierre des Seigneurs. Nul ne sait qui a transporté et déposé cette lourde pierre ici, mais le fait est qu'elle est à l'endroit pile délimitant les trois départements de l'Allier, de la Loire et du Puy-de-Dôme...

Selon les légendes locales, trois Seigneurs provenant des trois départements en question se donnaient jadis rendez-vous chaque année à cet endroit. Et ils y faisaient en commun un joyeux festin, autour de cette pierre, jusque très tard, et y admiraient le beau ciel étoilé et pur.

Montoncel croixetpierrecentrale

La Pierre des Seigneurs - borne géodésique - et une croix chrétienne au sommet - Photo Anthospace — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=8778430

Tout aussi remarquable, trois rivières prennent leurs sources sur les pentes de la montagne, et chacune sa pente puisque la Besbre se dirige vers l'Est, le Sichon part au Nord et la Credogne va à l'Ouest.

Peut-être avez-vous visité Fontainebleau, dans le sud de l'île de France : on y trouve de remarquables rochers possédant souvent des formes étranges ou des formes d'animaux. Les géologues pensent que ces rochers ont été façonnés il y a très longtemps, lorsque l'endroit était un bassin marin, d'autres cherchent des traces archéologiques des chasseurs-cueilleurs ou des celtes... et bien, si vous vous aventurez dans les fourrés entourant ce plateau et le début des pentes de la montagnes, vous y découvrirez de semblables rochers étranges, des réunions et alignements de rocs surprenants, posant questions. Et ici, vous n'êtes pas dans une ancienne région sous la mer, vous êtes sur une montagne...

PlanginichUn plan d'accès fourni par le site http://www.montoncel.com/

 

Il faut savoir que c'est aussi sur les pentes du Puy du Montoncel que poussent cette variété de sapins sombres enrobés de légendes et surnommés les Bois Noirs. et si vous prenez le petit chemin départemental 86 qui part de Saint-Priest-la-Prugne vers Arconsat, vous trouverez, près du lieu-dit Les Cros et d'une auberge, un champ dans lequel repose un gros menhir dressé sur un étrange dolmen en forme d'étoile. C'est probablement une ancienne pierre à sacrifices car des rigoles y ont été gravées il y a très longtemps, pour évacuer un liquide, probablement du sang. De là, vous suivez la direction indiquée par la rigole orientée vers le Nord et, après une marche de plusieurs minutes à travers les bois et les pierres, vous arrivez à un petit plateau et tombez sur un véritable monument qui provient de la nuit des temps...

GinichLe Monument Ginich

Un énorme monument composé de quatre niveaux d'énormes pierres de granit gris, disposées les unes sur les autres, le tout sur une longueur de 15 mètres et 4 mètres de hauteur ! Et surtout, on ne trouve aucune pierre semblable dans les environs, et elles sont toutes sculptées...

Vous demeurez interdit devant le grand mystère de ce monument unique en France (ou le seul ayant survécu intact) et, si vous êtes un connaisseur, un initié à certaines connaissances provenant d'un lointain passé, ce que vous avez devant les yeux reflète une image directement issue de certains mythes, mais aussi de mystères liés à l'Homme lui-même. Comme cette tête d'homme avec un crâne allongé vers l'arrière, faisant un peu penser à certaines statues de l'île de Pâques... ou à ces mystérieux crânes allongés volontairement ou non, trouvés un peu partout dans le monde. Vous avez aussi un poisson d'une longueur d'un mètre cinquante dont la tête regarde le Sud-Est, une grenouille énorme, une tortue pesant des dizaines de tonnes, une tête de baleine, une tête de reptile. Il y a même une surprenante tête de lion et une multitude de figures ou signes gravés ou sculptés. (citations de celui qui a redécouvert ce monument, Pierre Frobert, qui l'a étudié en profondeur).

Calage granit rose ginichune cale en granit rose

Si vous escaladez ce monument extraordinaire, vous découvrirez que certaines pierres sont calées avec des cales provenant d'un granit différent (rose) et vous verrez aussi des sortes de cuvettes parfaitement circulaires ou oblongues, taillées directement dans le granit

Ginich cupuleoblongue

Ginich cupules rondesd'autres cupules au sommet du monument

 

On peut dire aussi que la redécouverte même du monument par Pierre Frobert, à la fin des années 1970, relève de l'étrange, car c'est à la suite d'un rêve que Pierre Frobert, atteint d'un cancer du sang, une leucémie en phase terminale, que le découvreur ira dans la montagne, à cet endroit précis de son rêve. Et que, après être resté une nuit dans le bassin le plus grand, sur la Pierre principale, il eut une rémission complète de sa maladie, à la stupeur de ses médecins. Le rêve parlait aussi à l'origine de la présence de la tombe d'un géant dans l'axe du monument, mais elle ne fut jamais découverte.

Mais notons aussi que Pierre Frobert, suite à ces événements, s'est fortement rapproché de certains mouvements ésotéristes , s'est découvert un talent de voyant-prophète et s'est aussi laissé séduire par un gourou-avatar hindouiste d'une secte dont il a fini par faire la promotion... On peut aussi dire que Frobert, avant de décéder dans le début des années 1990, a écrit plusieurs prophéties, dont certaines se seraient réalisées et d'autres concerneraient encore notre futur... je laisse juges ceux qui veulent chercher et approfondir sur ce sujet particulier de décider de la valeur générale des affirmations de cet auteur né à Vichy, dans la région qui nous intéresse donc. En ce qui concerne ce monument en tout cas, il n'y a pas lieu de douter de sa réalité et, de plus, plusieurs organisations de radiesthésistes ont confirmé ses vertus bienfaisantes dues à une très puissante force magnétique, notamment la très sérieuse Association des Radiesthésistes de France qui y aurait affirmé une puissance équivalente à la Cathédrale de Chartres...

Ginich grenouille2Ginich grenouille1

Voici deux images de la Grenouille. Il y a des cupules au sommet de plusieurs animaux, les spécialistes pensent que des rites "donnant la force ou les attributs" de chaque animal étaient pratiqués à l'aide de sacrifices et de ces bassins servant à confectionner des mixtures ou recueillir le sang. Des mixtures, baumes de soins, élixirs liés aux chamanes-guérisseurs, aux druides... et plus tard aux sorcières, car il y a aussi des légendes mentionnant des fées et des sorcières dans la montagne bourbonienne...

Par contre, il étudia le monument Ginich (du patois auvergnat et qui veut dire : Monument des Genêts) en profondeur et lui, ainsi que plusieurs spécialistes, arrivèrent à la même conclusion étonnante : ce monument représentait l'étoile polaire et les constellations qui l'entourent...

Monument ginich montoncel 1

Car, par rapport au centre du monument, la tête de lion est orientée vers la constellation du Lion, la tête de la baleine vers la constellation de la Baleine, et ainsi de suite ! (voir schéma de Pierre Frobert). Chaque constellation entourant l'étoile polaire visible de la Terre, est sculptée dans la pierre et placée de telle manière qu'elle indique sa direction...

Ginich serpentLe serpent

D'après Pierre Frobert, ce bestiaire-carte céleste est unique en France et ne trouverait son équivalent qu'au sommet du Pérou, là où Daniel Rozo aurait découvert, pareillement, d'énormes rochers sculptés, avec aussi une grenouille, une tortue, un lion, un reptile, des faces humaines pour les Gémeaux, le Cocher, etc... J'ai parlé du plateau de Mazma dans un autre article, et il est exact que, même si on ne parle pas des mêmes dimensions de sculptures, on ne peut s'empêcher d'y trouver une bonne ressemblance, analogie... Et l'on ne peut tout aussi également, s'empêcher de comparer avec les falaises gravées des Incas, les monolithes sacrés des Harakmbut ou même aussi les falaises gravées découvertes dans les îles Orcades au nord de l'Ecosse...

Ginich homme reptileLe temps, les intempéries et la mousse ont considérablement abîmés les sculptures et gravures. De plus, depuis leur redécouverte, le lieu n'est pas protégé et de nombreux touristes et randonneurs grimpent sur le monument chaque été, aggravant les choses. Ici, on peut encore voir les formes données aux rochers, les bouches gravées et des yeux creusés.  L'homme au crâne allongé se distingue en haut à gauche.

Ginich poisson1

Ici le poisson est très identifiable encore (site montoncel.com), et la baleine au-dessus

Ginich lion et chienacote

Là nous avons le lion bien reconnaissable devant, et le chien à côté

Quoiqu'il en soit, tous ces lieux au concept si proche et en même temps si éloignés géographiquement (et parfois temporellement), posent questions. Il ne fait aucun doute pour les spécialistes des celtes, que cet endroit a été un lieu de culte, disposé au pied du sommet le plus élevé de la région, peut-être même datable du néolithique et fréquenté pendant plusieurs siècles. Certains soutiennent que ce monument a été disposé sur des veines d'un courant tellurique nommé "nouivre" par les druides celtes. Ces courants telluriques pouvant être très virulents, néfastes pour l'Homme, ou au contraire très bénéfiques suivant les endroits. Ces veines et endroits particuliers se trouvent renforcés par la présence de ces Pierres Levées, ces alignements ou ces ceintures de rochers établis par les druides, des cavités dans la montagne ont également été pratiquées pour augmenter une certaine puissance magnétique de certains lieux... tout ceci serait lié à une très ancienne civilisation (Atlante selon certains) qui avait une profonde connaissance de ces courants telluriques, des lois de la Nature en général, des forces cosmiques et de l'astronomie, des chiffres et symboles... et que tout ceci aurait été transmis aux druides et aux chamanes du monde entier.

Ginichtortue3On distingue bien ici la tortue (site montoncel.com)

Historiquement, nous savons que l'ordre des druides a été respecté et même craint, puisqu'on les retrouve au sein de l'ordre des Bénédictins jusqu'au Roi Louis XI. Puis Rome et ses dictateurs papaux ordonne la destruction de tous les lieux "païens"... mais les druides réussissent à faire comprendre l'importance de ces lieux pour l'être humain (des régénérateurs, des guérisseurs, des énergisants, etc...) aux moines, et ces lieux sont "récupérés" par la nouvelle religion. Les menhirs sont "christianisés", les dolmens sont remaniés en églises romanes et l'on trouve encore de nos jours, sur les principaux noeuds de croisement des courants telluriques, des cathédrales... dont l'architecture repose sur la connaissance parfaite de la science des courants telluriques et des ondes de forme, qui créé un champ énergétique qui élève les vibrations de chacun sans qu'il s'en rende compte...

03 venas la croix de pierre menhir christianise 1

Un menhir christianisé à Venas - Appelé : la " Croix de Pierre "

Voici une petite vidéo tournée par une chaine youtube locale, qui vous raconte un peu l'histoire du monument Ginich et surtout vous le montre en détail.

Quels ont été les hommes qui ont ici créé un monument étalant leurs connaissances astronomiques et pratiqués des rituels disparus avec eux ? Ce pourrait-il que ce soit les mêmes qui ont laissé des traces étranges et une écriture inconnue -peut-être l'une des plus anciennes inventées par l'être humain - à Glozel, qui n'est pas très éloigné géographiquement ? Pierre Frobert , au sujet de ce monument, a parlé de ces hommes mystérieux aux cranes allongés - artificiellement ou non - qui ont fait partie probablement d'une race, ou d'une caste d'élite en des temps très reculés et obscurs, bien avant les druides ou les chamanes (et ils en étaient probablement eux-mêmes, parmi les premiers) qui en seraient les héritiers. On sait que des peuples entiers ont tenté d'imiter par la suite cette élite au crane allongé, en déformant volontairement le crane des nouveaux-nés, malgré les risques importants... qu'est-ce qui pouvait bien justifier de risquer la vie de ses enfants ainsi ? Quel exemple fallait-il ainsi suivre, provenant du font des âges ? Cette pierre de l'homme au crâne allongé du monument Ginich, représentant en plus une constellation du ciel de la Terre est peut-être un indice précieux concernant cette élite mystérieuse qui a laissé des fossiles, des ossements et une pratique qui a duré des milliers d'années, et sur tous les continents, même aux amériques soit-disant "isolées"...

Je vous parlais de sorcières liées au Montoncel un peu plus haut, voici les légendes qui sont apparues un peu plus tard, au Moyen-âge et au temps de l'Inquisition bien sûr...

Il fut un temps où les sorciers et sorcières se réunirent sous l'énorme rocher qui existait alors au sommet du Montoncel, se liguant contre les habitants de la région à cause probablement de certaines persécutions liées à la religion chrétienne... Usant de leurs sorts et de leur puissance réunie, ils empêchèrent les nuages de passer les montagnes et la pluie d'arroser la vallée. Une terrible sécheresse ruina et affama tout le printemps et l'été les habitants de Lavoine et de Pion.

Ne pouvant laisser les choses en état, les habitants des villages se réunirent et décidèrent d'agir rapidement contre les sorciers... de bon matin, ils grimpèrent au sommet du Puy de Montoncel et, armés de piques, de fourches et massues, ils s'attaquèrent à la grosse pierre du sommet. Ils réussirent à la faire basculer sur le côté et elle partit rouler en contrebas, découvrant l'antre des sorciers et sorcières qui, surpris, s'enfuirent dans toutes les directions pour sévir ailleurs...

Sources, références : http://lieuxsacres.canalblog.com/archives/2009/07/10/14350852.html

http://randonneesmontagnebourbonnaise.overblog.com/la-pierre-ginich-pierre-au-milieu-des-gen%C3%AAts-mardi-2-juillet-2013-matin

http://www.montoncel.com/ginich.htm

web tv Livradois Forez - Youtube

Jean Débordes "Les Mystères de l'Allier" - Editions Gérard Tisserand, 2001

 

Yves Herbo, Sciences et Faits et Histoires, http://herboyves.blogspot.fr/, 14-03-2016

OVNIs : Ufologues dans l'Histoire - Saison 3

OVNIs : Ufologues dans l'Histoire - Saison 3 - MAJ épisode 5

Odhtv 1

 

Mémoires de l'Ufologie Française - Ufologues dans l'histoire

Le but premier d'Ovni dans l'histoire Tv est de sauvegarder les Mémoires de l'Ufologie Française par le biais de vidéos ou podcast pour que les générations à venir puissent connaître le travail des anciens, des pionniers de l'ufologie et des enquêteurs.

En collaboration avec l'association SCEAU et bien d'autres, cette action qui a débuté en décembre 2011, consiste à interviewer l'ensemble de la communauté ufologique en France et dans les pays limitrophes.

Cette nouvelle saison 3 des Ufologues dans l'Histoire comporte déjà les interviews de Rémy Fauchereau, Sylvain Matisse et Eric Zürcher...

 

Allen hynek jacques vallee 1

Années 1960-1970 : L'astronome, professeur et ufologue américain Allen Hynek accompagné de l'astronome, informaticien et ufologue français Jacques Vallée

Lire la suite

Japon : Des dogus et des momies étranges

Japon : Des dogus et des momies étranges

 

Templejapon momiegris

 

Les Jomons sont considérés comme l'une des toutes premières cultures s'étant installée dans les îles japonaises. Et surtout l'une des premières cultures de chasseurs-cueilleurs à se sédentariser, à pratiquer l'élevage et surtout, à fabriquer de la céramique et des poteries... les plus anciennes trouvées à ce jour ont été datées à 16 500 ans avant le présent, c'est à dire au paléolithique (découverte en 2011 du site d'Odai Yamamoto daté après calibration à 16 520 BP.) ! Même si la culture Jomon est plutôt considérée comme mésolithique de par ses outils (les fameux microlithiques, composés de petites lames et permettant d'effectuer des travaux très précis... mais dont on ignore encore comment leurs grandes mains d'hommes préhistoriques pouvaient s'en servir avec autant d'efficacité !). Une autre information très importante : les Jomons était un grand peuple dolichocéphale, c'est à dire qu'il avait le crâne allongé, comme d'ailleurs ses voisins de la Corée du Sud préhistorique, comme le prouve cet article scientifique qui est une vraie mine aux trésors sur l'Histoire japonaise... : https://cipango.revues.org/1126

" Le « modèle du métissage », développé par Kanaseki et ses collègues, insistait principalement sur trois points :

- Le peuple japonais se serait formé par métissage de deux races, au moins pour la région historique de Kyōto (Kanaseki ne se prononçait pas pour le Kantō et le Nord-est, régions considérées de moindre importance par les chercheurs du Japon occidental) ;

- Les migrants allogènes auraient des traits morphologiques proches de ceux des Coréens du Sud : grande stature et dolichocéphalie (crâne de forme allongée), par ailleurs caractères morphologiques souvent reconnus aux « races conquérantes » ;

- Le métissage se serait étendu sur plusieurs siècles et les caractères allogènes perdureraient, en particulier dans le Centre et l’Ouest de l’archipel. "

 

Jomon dogu1

Lire la suite

OVNIs : ODHtv - Actualités 3ème trimestre 2018

OVNIs : ODHtv - Actualités 3ème trimestre 2018 - MAJ 11-09-2018

 

Odhtv2018a

 

Lien vers l'actualité du 1er semestre 2016 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odhtv-actualites-1er-semestre-2016.html

Lien vers l'actualité du 2ème semestre 2016 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odhtv-actualites-2eme-semestre-2016.html

Lien vers l'actualité du 1er trimestre 2017 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odhtv-actualites-1er-trimestre-2017.html

Lien vers l'actualité du 2ème trimestre 2017 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odhtv-actualites-2eme-trimestre-2017.html

Lien vers l'actualité du 3ème trimestre 2017 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odhtv-actualites-3eme-trimestre-2017.html

Lien vers l'actualité du 4ème trimestre 2017 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-4eme-trimestre-2017.html

Lien vers l'actualité du 1er trimestre 2018 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-1er-trimestre-2018.html

Lien vers l'actualité du 2ème trimestre 2018 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-2eme-trimestre-2018.html


 

JT Ovni en France, vous partage les dernières observations d'ovni/oani, les conférences et événements ufologiques mais également un dossier sur les ovnis dans l'histoire d'un département ou d'une région. (ps: Toutes les images ou vidéos que vous pensez être des films d'ovni dans ces vidéos sont (sauf mention contraire) des reconstitutions selon le ou les dessins des témoins, comme indiquées en haut à gauche....).

Lire la suite

Russie, Oural, nouveautés sur la plus vieille idole en bois

Russie, Oural, nouveautés sur la plus vieille idole en bois

 

Shigiridol10 mini

J'avais déjà parlé un peu ici il y a quelques années de cette étonnante idole géante en bois, avec quelques photos : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/visite-des-regions-prehistoriques-russes.html + http://herboyves.blogspot.fr/2014/02/visite-de-regions-prehistoriques-russes.html

La grande statue gravée, découverte en 1890 et protégée depuis par une grande vitrine de verre sous vide, a été datée de 9000 avant J.C., donc 11000 ans avant maintenant (mésolithique) et est à l'heure actuelle la plus ancienne statue gravée dans du bois au monde préservée. Une nouvelle publication à son sujet révèle qu'elle a été gravée à l'aide de dents de castors :

 

Shigiridol1

Lire la suite

Reliques étranges du Pérou, Documentaire, Analyses photos HD

Reliques étranges du Pérou : Documentaire, Analyses et photos HD

 

Osetmetal gravuresreliques5 mini

 

Vous allez trouver un petit résumé des derniers événements, liés à cette première conférence officielle donnée par Mr Maussan, journaliste mexicain, mais surtout par plusieurs scientifiques ayant le courage de parler de leurs examens et analyses sur ces corps biologiques découverts fin 2015 dans un site archéologique tenu encore secret par les pilleurs de tombes (huaqueros) à l'origine de la découverte.

Vous trouverez également les premiers résultats des analyses C14 et ADN avec des liens vers des fichiers PDF bien lisibles, ainsi que des fichiers PDF en deux formats (normal et HD) montrant les photos et radiographies de plusieurs de ces corps et artefacts ayant fait l'objets de ces examens et analyses. Les commentaires des spécialistes et des médecins au sujet de ces analyses et examens seront développés plus profondément par la suite mais les propos tenus lors de cette conférence sont sans équivoques : ces corps sont bien réels et non truqués d'après tous ces premiers examens et analyses, il a été demandé de l'aide scientifique pour avancer sur leur étude, aller plus loin sur ce qui pourrait bien être une découverte pouvant faire avancer l'ensemble de la science biologique et génétique de l'humanité...

 

Bebe wawita

Le nouveau corps biologique dévoilé lors de la conférence de Lima : le bébé "Wawita", très fragile est impossible à "trafiquer" à notre époque, possédant déjà un crâne très allongé, de grandes orbites oculaires et trois doigts, trois orteils... (crédit : Ruptly)

Lire la suite

Prophètes : Grande Pyramide et prophéties

Prophètes : Grande Pyramide et prophéties

 

Gertrude bell entre winston churchill et laurence d arabie mini

 

Suite de la série d'articles "Prophètes" : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/legendes-mythes/prophetes-le-livre-de-daniel.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/l-homme-spirituel/un-vrai-prophete-le-cas-nicolaas-van-rensburg.html

 

C'est assez étonnant mais de grands scientifiques comme de simples chercheurs curieux se sont pareillement posés au cours du temps la même question : Un lien existerait-il entre les dimensions de la Grande Pyramide de Kheops et différentes prophéties connues de longues dates ?

C'est pour cette unique raison qu'en 1864, le professeur et astronome de la Cour écossais Piazzi Smyth passa quatre mois à Gizeh, en Egypte, à calculer les dimensions mathématiques de la pyramide afin de pouvoir les comparer par la suite à une liste de datations prophétiques... Il publia d'ailleurs ses travaux dans " Our inheritance in the great pyramid ", qui devenait aussi la base de la pyramidologie, jusqu'en 1928...

La plus surprenante observation du pro­fesseur Smyth à l'époque fut le rapport précis (1/2 n) existant entre la hauteur de la pyramide et la circonférence dans laquelle s'inscrit sa base. Il en conclut que la fameuse « coudée sa­crée », mesure utilisée par les bâtisseurs du gigantesque édifice, était de la même longueur (0,525 m) que celle utilisée par Moïse pour bâtir le tabernacle. Cette hypothèse révèlait au monde du 19ème siècle très influencé par la Franc-Maçonnerie la richesse des significations ésotériques de la pyramide, et plus particulièrement ses dimensions. Dans son ouvrage, le réputé professeur démontrait, entre autres, que la grande pyramide était un repère géodésique, une horloge astronomique et une sorte de bibliothèque des connaissances de l'époque antique. Connaissances très avancées qui ne peuvent être déchiffrées qu'à l'aide de l'introduction de deux unités de mesure arbitraires, le pouce pyramidal valant 1,001 pouce anglais et la coudée sacrée (différente de la coudée royale égyptienne) valant 25,025 pouces anglais, toutes deux créées par l'astronome à cette occasion... Mais le tout basé sur des mesures assez approximatives, qui seront affinées dans le temps jusqu'à nos jours par divers auteurs et chercheurs...

 

Egypte 002

Gizeh au début du 20ème siècle

Lire la suite

Culture Vinça : un étonnant four humanoïde déterré

Culture Vinça : un étonnant four humanoïde déterré

 

Culturevinca four5000ansbc mini

 

J'ai déjà une l'occasion de parler de cette étonnante culture du néolithique Vinça (entre -8000 et - 5000 ans, cliquer sur ce lien), très artistique et montrant des statuettes équipées de grandes têtes triangulaires, grands yeux, sans oreilles et aux longs membres se terminant parfois par trois doigts ou trois orteils, mais une nouvelle découverte me donne l'occasion d'en reparler...

La découverte consiste en un surprenant four en terre cuite noire et polie, ayant une forme humanoïde stylisée et avec des ornements linéaires et géométriques. Un magnifique travail de la période néolithique fabriqué par la culture Vinça.

Lire la suite

Pologne : étrange statuette déterrée dans les Carpates

Pologne : étrange statuette déterrée dans les Carpates

 

Pologne statuette2 mini

 

En marchant dans un champ dans l'un des villages de Podkarpacie, la Voïvodie des Basses Carpates polonaises, un archéologue de Wielkopolska a découvert le fragment d'une figurine en argile d'environ 7 mille ans, représentant possiblement un "homme", (YH : ou un "dieu", ou un "démon", un "alien"...).L'archéologue Piotr Alagierski a passé ses vacances dans le village de Kosina en Podkarpacie. Lors d'une promenade de dimanche dans un champ cultivé, il a trébuché sur un fragment de 7 centimètres d'une figurine anthropomorphe en argile cuit. La plupart de la tête, du torse et d'une partie du bras clairement façonnés ont survécu jusqu'à notre époque - selon les informations fournies au PAP par le chercheur.
 
" Il ne fait aucun doute qu'il s'agit d'un monument au niveau national - l'une des plus anciennes représentations d'un "humain" dans notre pays. Les découvertes similaires de cette période sont très rares " - a noté l'archéologue lors d'une entrevue avec le PAP. " Le style dans lequel la figurine a été faite est surprenant. Elle ressemble à des figurines similaires de la Slovaquie et de la Roumanie " - a expliqué le découvreur. (YH : comme celles de la très ancienne culture Vinça par exemple, dont j'ai déjà parlé, et qui ressemblent + a des êtres reptiliens ou "Gris" visibles ailleurs qu'à des humains...)

 

Pologne statuette1

Lire la suite

Arménie : Retour sur les Mystères préhistoriques

Arménie : Retour sur les Mystères préhistoriques

 

Karahunj armenie 7500ans petitsetres

Karahunj, Arménie

 

Un retour en Arménie car j'en ai parlé au moins déjà dans trois articles, lisibles icihttp://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-mysteres-de-l-armenie.html

ici : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/armenie-la-pyramide-de-dvin.html

et icihttp://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/l-arche-du-deluge.html

 

Un autre mystère arménien a été daté de 7500 ans avant le présent au minimum, probablement plus. Il s'agit d'un site mégalithique en cercle assez semblable physiquement que le Stonehenge britannique, sauf qu'il est beaucoup plus ancien, et assez typique de cette civilisation probablement mondiale et inconnue qui a dressé et taillé des pierres, parfois de très grandes dimensions, un peu partout dans le monde entre la fin du pléistocène et la moitié du néolithique ou même les débuts de l'âge du fer selon les régions...

Lire la suite

Prophètes : Le Livre de Daniel

Prophètes : Le Livre de Daniel

 

Daniel

 

Le Livre de Daniel est un texte de l'ancien testament très contesté mais c'est probablement le texte prophétique le plus important de cette partie de la bible, ce n'est donc pas très étonnant. Sa datation fait partie des controverses car il a été considéré comme le plus ancien Livre canonique, puisqu'il a été considéré comme écrit vers 580 Avant J.-C. très longtemps, alors que les spécialistes sont parvenus à un consensus aujourd'hui pour supposer qu'il a été écrit pendant le IIè siècle Avant notre ère, ce qui expliquerait la plus grande partie des prédictions, puisqu'il s'agissait déjà d'Histoire à cette période. Néanmoins, certains paragraphes parlent bien du futur, et même de la fin des temps... 

En tout cas, et c'est tout aussi intéressant pour l'Histoire car certains faits ont pu être vérifiés par d'autres écrits et l'archéologie, les faits historiques qui sont relatés dans une partie du Livre de Daniel se produisirent entre 607 et 534 avant J.-C., ce qui fait supposer que l'auteur (Daniel ?) a eu accès probablement à au moins un ouvrage disparu d'un auteur historien inconnu qui parlait de l'histoire de cette période, ou qu'il en a fait lui-même une compilation pour ses textes (qui ont possiblement disparu en grande partie)...

 

Visions

Daniel 3:24,25 : Alors le roi Nebucadnetsar (Nabuchodonosor II) fut effrayé, et se leva précipitamment. Il prit la parole, et dit à ses conseillers: « N’avons-nous pas jeté au milieu du feu trois hommes liés ? » - Ils répondirent au roi: « Certainement, ô roi ! » - Il reprit et dit: « Eh bien, je vois quatre hommes sans liens, qui marchent au milieu du feu, et qui n’ont point de mal; et la figure du quatrième ressemble à celle d’un Fils des dieux

Lire la suite

Du Col de Vence aux Andes : recherches de Manu Alteirac

Du Col de Vence aux Andes : recherches de Manu Alteirac

 

Manualteirac bas reliefperou mini

 

Manu Alteirac est un contact et correspondant depuis plusieurs mois de la Toile Web, et en particulier sur les réseaux sociaux. Le temps et des échanges amicaux ont fini par établir une bonne confiance envers notre honnêteté intellectuelle reciproque et un attrait commun pour la Vérité avec un grand V. C'est dans cette perspective que Manu m'a confié il y a plusieurs semaines (comme à d'autres) certains documents concernant son long travail de recherche à l'aide de l'imagerie satellitaire (Google Earth bien sûr, mais il y en a d'autres), sur les géoglyphes de la Cordillère des Andes et notamment ceux visibles dans les régions de Nasca-Palpa, mais pas seulement. Vous trouvez ci-dessous, avec son autorisation, certains de ces documents, en sachant qu'ils ne sont qu'un tout petit pourcentage de ses recherches, qui doivent faire l'objet d'une publication officielle sous la forme d'un livre, lorsqu'il le jugera bon.

Tout d'abord, et pour répondre à ma question " Tu ne t'es intéressé qu'à la Cordillère des Andes ? ", il m'a répondu qu'il y avait des choses très intéressantes aussi dans des régions désertiques telles que le Sahara par exemple, mais qu'il était lui-même surpris des anomalies bien visibles au niveau imageries satellitaires (pas sur le terrain) au niveau du Col de Vence en France ! :

Lire la suite

Pérou : un mur circulaire de 3000 ans à Cusco

Pérou : un mur circulaire de 3000 ans à Cusco

 

Cusco aerienne mini

C'est une découverte très intéressante qui vient d'être faite par des experts de la Direction de la Culture Décentralisée de Cusco (DDCC), qui ont déterré des ruines architecturales datant de plus de 3000 ans dans la zone archéologique Marcavalle, situé dans la région sud-andine de Cusco (région de Cusco au Pérou).

Les trouvailles incluent un étonnant mur circulaire de 7 mètres de diamètre en pierre et boue appartenant à la culture pré-Inca Marcavalle, dans ce qui est aujourd'hui un centre de réadaptation des jeunes. Selon Luz Marina Monroy, archéologue responsable de la recherche, la structure en forme d'anneau aurait été utilisée comme logement et/ou un site rituel (YH : peut-être selon les périodes d'utilisation). Les archéologues ont également découvert une partie d'un mur similaire, qu'ils pensent avoir fait partie d'un atelier et aussi des signes d'entrepôts et d'occupations humaines successives.  

 

Cusco fouilles1

Lire la suite