Prophètes : Le Livre de Daniel

Prophètes : Le Livre de Daniel

 

Daniel

 

Le Livre de Daniel est un texte de l'ancien testament très contesté mais c'est probablement le texte prophétique le plus important de cette partie de la bible, ce n'est donc pas très étonnant. Sa datation fait partie des controverses car il a été considéré comme le plus ancien Livre canonique, puisqu'il a été considéré comme écrit vers 580 Avant J.-C. très longtemps, alors que les spécialistes sont parvenus à un consensus aujourd'hui pour supposer qu'il a été écrit pendant le IIè siècle Avant notre ère, ce qui expliquerait la plus grande partie des prédictions, puisqu'il s'agissait déjà d'Histoire à cette période. Néanmoins, certains paragraphes parlent bien du futur, et même de la fin des temps... 

En tout cas, et c'est tout aussi intéressant pour l'Histoire car certains faits ont pu être vérifiés par d'autres écrits et l'archéologie, les faits historiques qui sont relatés dans une partie du Livre de Daniel se produisirent entre 607 et 534 avant J.-C., ce qui fait supposer que l'auteur (Daniel ?) a eu accès probablement à au moins un ouvrage disparu d'un auteur historien inconnu qui parlait de l'histoire de cette période, ou qu'il en a fait lui-même une compilation pour ses textes (qui ont possiblement disparu en grande partie)...

 

Visions

Daniel 3:24,25 : Alors le roi Nebucadnetsar (Nabuchodonosor II) fut effrayé, et se leva précipitamment. Il prit la parole, et dit à ses conseillers: « N’avons-nous pas jeté au milieu du feu trois hommes liés ? » - Ils répondirent au roi: « Certainement, ô roi ! » - Il reprit et dit: « Eh bien, je vois quatre hommes sans liens, qui marchent au milieu du feu, et qui n’ont point de mal; et la figure du quatrième ressemble à celle d’un Fils des dieux

Quoiqu'il en soit, ce Livre est certainement une compilation de textes et traditions d'origines diverses et, de plus, on sait que des épisodes entiers, jugés non canoniques (et possiblement gênants ou inutiles), en ont d'ailleurs été retranchés par la suite, par exemple les épisodes intitulés " Suzanne et les vieillards " ou encore " Bel et le dragon "... Et en tout cas, même si le texte aurait été écrit au IIè siècle av. J.-C., le fait est que l'auteur parle de Daniel comme si c'était lui, et que ce dernier raconte bien sa vie entre 607 et 534 Av. J.-C...

Le récit indique au début " La troisième année du règne de Joachim, roi de Juda ", c'est à dire lorsque Nabuchodonosor II (roi entre 605 et 562 av. J.-C. historiquement) conquit Jérusalem et la Palestine, réduisant en esclavage le peuple juif. L'élite des jeunes gens d'Israël fut alors déportée à Babylone pour y apprendre la langue et les us et coutumes chaldéens. Quatre d'entre eux - qui prirent des noms chaldéens comme tous les déportés de tous les peuples conquis (coutumes tant babylonienne qu'Assyrienne), étaient originaires du royaume de Juda, dont Daniel, rebaptisé "Balthazar". Néanmoins, fidèles à leur religion d'origine, ils refusèrent tous les quatre les viandes et le vin provenant de la gouvernance babylonienne.

Les trois années suivantes, Dieu (dénommé l'Eternel dans l'ancien testament) communiqua à ces quatre jeunes déportés science et sagesse, en particulier à Daniel " l'intelligence de toutes les visions et de tous les songes ". Ils furent alors présentés au roi Nabuchodonosor II qui constata qu'ils surpassaient en sagesse, divination et magie tous les devins, mages et astrologues chaldéens de la cour, tout comme Aaron, fils de Moïse, avait défait tous les magiciens de Pharaon d'Egypte... On peut d'ailleurs noter que, d'après les livres et témoignages, les prophètes les plus inspirés, et à toutes époques, semble bien avoir été aussi les meilleurs magiciens, et tous d'origine juive...

 

Daniel visions

 

Dans son chapitre VIII, 14, Daniel prédit ainsi que " le sanctuaire (Temple) et le pouvoir de Dieu seront foulés au pied [...] pendant deux mille trois cents jours (6.3 ans ou 2300 ans si les jours sont en fait des années...), et après cela, le sanctuaire sera purifié ".

Dans IX, 2, il prophétise que " la désolation de Jérusalem durera soixante-dix ans ", soit 25 550 jours, c'est à dire la période approximative - si l'on remplace les jours par des années (ce qui est souvent proposé pour la Bible à cause de l'âge de certains personnages qui se compte en milliers d'années mais qui seraient en fait des jours...), de la précession du zodiaque...

Dans IX, 26, c'est l'archange Gabriel qui annonce à Daniel que " depuis l'ordre qui sera donné pour rebâtir Jérusalem, jusqu'au Messie, le chef de mon peuple (des anges donc), il y aura sept semaines et soixante-deux semaines ". On note que cet ordre fut donné par le roi Artaxerxès en 457 av. J.-C. et que 7 semaines + 62 semaines font exactement 483 jours. Il est ici très troublant de constater que 483 est aussi le nombre d'années qui se sont écoulées de 457 av. J.-C. à la crucifixion du Christ, en l'an 30 - compte tenu bien sûr de la correction de 4 années calendaires de 46 av. J.-C. (par Jules César - le calendrier Julien qui remplace le précédent calendrier romain républicain). Daniel, via l'archange Gabriel, semble donc bien avoir prophétisé la venue du Christ, qu'il nomme " Messie ", mais aussi sa mort.

Ce continue en IX, 26, avec " Et après soixante-deux semaines, le Messie sera mis à mort, et le peuple qui le contestera ne sera point son peuple ". Cette phrase semble annoncer le refus des juifs de voir en Jésus le Messie. La destruction du Temple de Jérusalem (le second) est ensuite prophétisée : " Un peuple avec son chef qui doit venir détruira la ville et le Sanctuaire ". L'événement se produira bien en 70 après J.-C., et cette date est suggérée par la référence à " une semaine " (7 jours) dans IX, 27 : " Il confirmera son alliance avec plusieurs dans une semaine, et au milieu de la semaine les hosties et les sacrifices seront abolis, l'abomination de la désolation sera dans le Temple, et la désolation durera jusqu'à la consommation et jusqu'à la fin ".

Dans le XIIè et dernier chapitre du Livre, le mystère s'épaissit et Daniel interroge Dieu : " Quand se produira l'accomplissement de ces prodiges ? ". Il lui est répondu que " ce serait dans un temps, des temps, et la moitié d'un temps ", mais Daniel, ni personne, n'y comprend grand chose. Mais au cours de cette vision, deux derniers nombres lui sont révélés comme étant des dates limites : " Depuis le temps que le sacrifice perpétuel aura été aboli, et que l'abomination de la désolation aura été établie, il se passera 1 290 jours. Heureux celui qui attend et qui arrive à 1 335 jours ".

Comment concilier ces dates contradictoires ? Tout en continuant de transformer les jours en années, et en pensant qu'après la destruction du Temple (le 08-09-70 après J.-C., par Titus et ses troupes romaines), il s'écoule une fois et demie "1 290 jours" (" un temps et la moitié d'un temps "), on obtiendrait ainsi 1935 + 70 ans, soit la date de 2005 après J.-C. pour le début des événements apocalyptiques... 

C'est aussi dans ce dernier chapitre qu'il est révélé que, au terme de cette désolation, se présentera l'archange Michel, protecteur d'Israël, et que ce sera le temps de la résurrection et du salut des justes : " Et toute cette multitude de ceux qui dorment dans la poussière se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour un opprobre éternel qu'ils auront toujours devant les yeux ". Si l'on applique le même raisonnement avec les " 1335 jours ", la résurrection des morts se produirait au milieu de l'an 2072 de notre ère...

 

Danielchapitres

 

 

En fait, le Livre de Daniel contient plusieurs nombres clés permettant de calculer des dates possibles de l'Apocalypse. L'une des méthodes d'interprétation généralement admise (elle est avalisée par Ezéchiel dans IV, 6), est de lire " an " à la place de " jour ". Les nombres clés sont : " un temps, des temps, la moitié d'un temps ", facteur 1,5 ou parfois 3,5 ans. On trouve aussi la formulation : " une saison, des saisons, la moitié d'une saison ". " Deux mille trois cents soirs et matin " représentent peut-être 2 300 ans (ou 1 150 jours selon certains). " Soixante-dix semaines, 7 semaines, 62 semaines, 1 semaine ", qui sont des nombres clés pour les adventistes du septième jour, représentent respectivement 490, 49, 434 et 7 ans. Comme il a été dit plus haut, " 1 290 jours " et " 1 335 jours " pourraient correspondre à l'unité " temps " pour la date de l'Apocalypse. Daniel vit : " dans les pleurs pendant trois semaines " (X, 2), ce qui pourrait signifier une période de 21 ans de tribulations à Babylone...

 

Je rappelle aussi que les chapitres 13 et 14 ont été retirés de l'ancien testament de la Bible officielle et considérés comme "apocryphes" par les protestants, "deutérocanoniques" par les chrétiens et les orthodoxes. Principalement parce que les seules versions connues sont des versions grecques et non latines... en sachant que « Deutérocanonique » signifie admis secondairement dans le canon par opposition à « protocanonique » qui s'applique à des livres qui n'ont jamais été contestés, sans qu'il y ait de différence du point de vue de la valeur canonique. Ce sont des notions propres au catholicisme qui concernent aussi bien des livres de l'Ancien Testament que du Nouveau Testament. 

En effet, la constitution du Canon de la Bible se déroula sur plusieurs siècles et son histoire très complexe doit tenir compte des différentes communautés de foi, chacune ayant défini la liste des textes auxquels elle reconnaissait un caractère d'inspiration divine.

Trois communautés sont principalement à l'origine d'une liste canonique : juive, catholique et protestante. La communauté juive est à l'origine de deux canons, le Tanakh et la Septante ; elle ne retiendra que le premier lors du synode de Jamnia vers l'année 90, alors que les premières communautés chrétiennes adopteront plutôt le second. Ainsi que le précise W. Harrington, les citations de l'Ancien Testament présentes dans le texte néotestamentaire sont « ordinairement empruntées à la Septante ».

À la demande du pape saint Damase Iersaint Jérôme, au IVe siècle, a traduit en latin la Bible hébraïque, ainsi que les livres de la Septante, rédigés en grec. À la même époque, l'Église latine détermine la liste des vingt-sept livres qui constituent le Nouveau Testament. Les conciles d'Hippone (393) et de Carthage (397 et 419) confirmeront l'authenticité des livres controversés. Les Églises grecques, après bien des hésitations, adopteront le canon des Écritures qui avait été défini par les Occidentaux lors du concile in Trullo en 692.

La version de saint Jérôme devint version officielle de l'Église catholique au Concile de Trente en 1546. Cette canonisation se fit au titre des mesures de la Contre-Réforme.

Le Chapitre 2 a la particularité de nous parler de songes et de révélations, explications de ces songes :

 

Daniel 2 34

 

01 La deuxième année de son règne, Nabucodonosor eut des songes, et le sommeil quitta son esprit troublé.

02 Le roi fit appeler les magiciens, les mages, les enchanteurs et les devins, pour qu’ils interprètent les songes du roi. Ils arrivèrent et se tinrent en présence du roi.

03 Le roi leur dit : « J’ai eu un songe, et mon esprit est troublé par le désir de le comprendre. »

04 Les devins dirent au roi en araméen : « Ô roi, puisses-tu vivre à jamais ! Raconte le songe à tes serviteurs, et nous en donnerons l’interprétation. »

05 Le roi répondit aux devins : « Je n’ai qu’une parole ! Faites-moi connaître le songe et son interprétation, sinon vous serez mis en pièces et vos maisons ne seront plus que décombres.

06 Par contre, si vous me faites connaître le songe et son interprétation, vous recevrez de moi des cadeaux, des récompenses et de grands honneurs. Faites-moi donc connaître le songe et son interprétation. »

07 Pour la deuxième fois, ils répondirent : « Que le roi dise le songe à ses serviteurs, et nous en ferons connaître l’interprétation. »

08 Mais le roi répondit : « Bien entendu, vous cherchez à gagner du temps, maintenant que j’ai donné ma parole !

09 Si vous ne me faites pas connaître le songe, il n’y aura pour vous qu’une seule sentence. Vous êtes complices et vous me tenez des discours mensongers et retors pour tromper le temps. Racontez-moi le songe, et je saurai que vous m’en ferez connaître l’interprétation. »

10 Les devins répondirent au roi : « Personne au monde ne peut faire connaître ce que demande le roi. D’ailleurs, aucun roi, si grand et si puissant soit-il, n’a encore demandé une chose pareille à un magicien, un mage ou un devin.

11 Ce que le roi demande est si difficile que seuls les dieux, dont la demeure n’est pas parmi les hommes, pourraient le faire connaître au roi. »

12 Alors, le roi laissa exploser une terrible colère, et il ordonna de faire exécuter tous les sages de Babylone.

13 La condamnation à mort des sages fut promulguée, et l’on fit chercher Daniel et ses compagnons pour les faire mourir.

14 Mais Daniel, en des paroles sages et prudentes, s’adressa à Aryok, chef des gardes du roi, qui s’apprêtait à faire mourir les sages de Babylone.

15 Il parla ainsi à Aryok, l’officier du roi : « Pourquoi la sentence du roi est-elle si dure ? » Et Aryok l’expliqua à Daniel.

16 Daniel alla demander au roi de lui accorder un délai pour faire connaître au roi l’interprétation du songe.

17 Puis, Daniel retourna chez lui et mit au courant de l’affaire Ananias, Misaël et Azarias, ses compagnons.

18 Il leur demanda d’implorer la miséricorde du Dieu du ciel à propos de ce mystère, pour qu’on n’exécute pas Daniel et ses compagnons avec les autres sages de Babylone.

19 Alors, dans une vision nocturne, le mystère fut révélé à Daniel. Et Daniel bénit le Dieu du ciel.

20 Daniel prit la parole et dit : « Béni soit le nom de Dieu depuis toujours et à jamais. À lui la sagesse et la force !

21 Lui qui fait changer les âges et les temps, il renverse des rois, il en établit d’autres ; aux sages il donne la sagesse, et l’intelligence à ceux qui savent discerner.

22 Lui qui révèle profondeurs et secrets, il connaît ce qui est dans les ténèbres, et la lumière demeure auprès de lui.

23 À toi, Dieu de mes pères, mon action de grâce et ma louange, car tu m’as donné la sagesse et la force, et maintenant tu m’as fait connaître ce que nous t’avons demandé, puisque tu nous as fait connaître ce qui concerne le roi. »

24 Après quoi, Daniel alla chez Aryok, que le roi avait chargé d’exécuter les sages de Babylone. Il entra et lui parla ainsi : « N’exécute pas les sages de Babylone ! Conduis-moi devant le roi. Je ferai connaître au roi l’interprétation du songe. »

25 En toute hâte, Aryok conduisit Daniel devant le roi et lui parla ainsi : « Parmi les déportés de Juda, j’ai trouvé un homme qui donnera l’interprétation au roi. »

26 Prenant la parole, le roi dit à Daniel, surnommé Beltassar : « Peux-tu me faire connaître ce que j’ai vu en songe et son interprétation ? »

27 En présence du roi, Daniel répondit : « Le mystère sur lequel le roi s’interroge, des sages, des mages, des magiciens ou des astrologues ne peuvent le faire connaître au roi.

28 Mais, dans les cieux, il y a un Dieu qui révèle les mystères et fait connaître au roi Nabucodonosor ce qui arrivera à la fin des jours. Ton songe et les visions de ton esprit sur ton lit, les voici.

29 Ô roi, sur ton lit, des pensées ont surgi à ton esprit au sujet de ce qui arrivera par la suite. Celui qui révèle les mystères t’a fait connaître ce qui arrivera.

30 Quant à moi, ce n’est pas à cause d’une sagesse qui, en moi, serait supérieure à celle de tout être vivant, que le mystère m’a été révélé ; mais c’est afin que l’on fasse connaître au roi l’interprétation, et que tu connaisses les pensées de ton cœur.

31 Ô roi, voici ta vision : une énorme statue se dressait devant toi, une grande statue, extrêmement brillante et d’un aspect terrifiant.

32 Elle avait la tête en or fin ; la poitrine et les bras, en argent ; le ventre et les cuisses, en bronze ;

33 ses jambes étaient en fer, et ses pieds, en partie de fer, en partie d’argile.

34 Tu étais en train de regarder : soudain une pierre se détacha d’une montagne, sans qu’on y ait touché ; elle vint frapper les pieds de fer et d’argile de la statue et les pulvérisa.

35 Alors furent pulvérisés tout ensemble le fer et l’argile, le bronze, l’argent et l’or ; ils devinrent comme la paille qui s’envole en été, au moment du battage : ils furent emportés par le vent sans laisser de traces. Quant à la pierre qui avait frappé la statue, elle devint un énorme rocher qui remplit toute la terre.

36 Voici le songe ; et maintenant, en présence du roi, nous allons en donner l’interprétation.

37 C’est à toi, le roi des rois, que le Dieu du ciel a donné royauté, puissance, force et gloire.

38 C’est à toi qu’il a remis les enfants des hommes, les bêtes des champs et les oiseaux du ciel, quelle que soit leur demeure ; c’est toi qu’il a rendu maître de toute chose : la tête d’or, c’est toi.

39 Après toi s’élèvera un autre royaume inférieur au tien, ensuite un troisième royaume, un royaume de bronze qui dominera la terre entière.

40 Il y aura encore un quatrième royaume, dur comme le fer. De même que le fer brise et écrase tout, de même, il pulvérisera et brisera tous les royaumes.

41 Tu as vu les pieds qui étaient en partie d’argile et en partie de fer : en effet, ce royaume sera divisé ; il aura en lui la force du fer, comme tu as vu du fer mêlé à l’argile.

42 Ces pieds en partie de fer et en partie d’argile signifient que le royaume sera en partie fort et en partie faible.

43 Tu as vu le fer associé à l’argile parce que les royaumes s’uniront par des mariages ; mais ils ne tiendront pas ensemble, de même que le fer n’adhère pas à l’argile.

44 Or, au temps de ces rois, le Dieu du ciel suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et dont la royauté ne passera pas à un autre peuple. Ce dernier royaume pulvérisera et anéantira tous les autres, mais lui-même subsistera à jamais.

45 C’est ainsi que tu as vu une pierre se détacher de la montagne sans qu’on y ait touché, et pulvériser le fer, le bronze, l’argile, l’argent et l’or. Le grand Dieu a fait connaître au roi ce qui doit ensuite advenir. Le songe disait vrai, l’interprétation est digne de foi. »

46 Alors, le roi Nabucodonosor tomba face contre terre. Se prosternant devant Daniel, il ordonna qu’on lui présente une offrande de céréales et un sacrifice d’agréable odeur.

47 Le roi prit la parole et dit à Daniel : « En vérité, votre Dieu est le Dieu des dieux, le Seigneur des rois, celui qui révèle les mystères, puisque tu as su nous révéler ce mystère. »

48 Puis le roi conféra un rang élevé à Daniel et lui offrit de riches et nombreux cadeaux. Il lui donna autorité sur toute la province de Babylone et en fit le préfet suprême de tous les sages de Babylone.

49 Daniel demanda au roi de confier l’administration de la province de Babylone à Sidrac, Misac et Abdénago. Quant à Daniel, il était à la cour du roi.

 

Daniel 2 image

Une interprétation du rêve du roi babylonien...

 

Pour ceux qui, comme moi, recherchent des relations et citations éventuelles concernant ces êtres étranges (grosses têtes allongées, yeux reptiliens, nombre de doigts et orteils différent de ceux des humains (souvent 3, parfois 6) visibles sur de nombreux pétroglyphes, poteries et statuettes à travers le monde, ce chapitre 14 nommé "Bel et le Serpent (ou Dragon) " revêt quelques aspects intéressants... : 

 

Daniel

1 Or Daniel mangeait à la table du roi, et il était honoré plus que tous ses autres amis.

2 Il y avait chez les Babyloniens une idole nommée Bel; on dépensait chaque jour pour elle douze artabes de farine, quarante brebis et six métrètes de vin.

3 Le roi aussi la vénérait, et il allait chaque jour l'adorer; mais Daniel adorait son Dieu.

4 Le roi lui dit: " Pourquoi n'adores-tu pas Bel ? " Il lui répondit: " Parce que je ne vénère pas des idoles faites de main d'homme, mais le Dieu vivant qui a fait le ciel et la terre et qui a puissance sur toute chair. "

5 Le roi lui dit: " Est-ce que Bel ne te semble pas un être vivant ? Ne vois-tu pas tout ce qu'il mange et boit chaque jour ? "

6 Daniel répondit en souriant: " Ne t'y trompes pas, ô roi; car il est de boue en dedans et d'airain à l'extérieur, et il n'a jamais rien mangé. "

7 Le roi irrité appela les prêtres de Bel et leur dit: " Si vous ne me dites pas qui est celui qui mange ces offrandes, vous mourrez;

8 mais si vous me démontrez que c'est Bel qui les mange, Daniel mourra, parce qu'il a blasphémé contre Bel."

9 Or il y avait soixante-dix prêtres de Bel, sans compter leurs femmes et leurs enfants. Et le roi se rendit avec Daniel au temple de Bel.

10 Les prêtres de Bel dirent " Voici que nous allons sortir; toi, ô roi, fais placer les mets et apporter le vin, après l'avoir mélangé; puis ferme la porte, et scelle-la avec ton anneau.

11 Et quand tu entreras demain matin, si tu ne trouves pas que tout a été mangé par Bel, nous mourrons; ou bien ce sera Daniel, qui a menti contre tous. "

12 Ils songeaient qu'ils avaient fait sous la table une ouverture secrète, par laquelle ils s'introduisaient toujours et verraient consommer les offrandes

13 Lorsqu'ils furent sortis et que le roi eut fait mettre les aliments devant Bel, Daniel commanda à ses serviteurs d'apporter de la cendre, et il la répandirent par tout le temple en présence du roi seul puis ils sortirent, fermèrent la porte en la scellant avec l'anneau du roi, et s'en allèrent.

14 Pendant la nuit, les prêtres entrèrent selon leur coutume avec leurs femmes et leurs enfants, et ils mangèrent et burent tout ce qui était là.

15 Le roi se leva dès le point du jour, et Daniel avec lui. Le roi dit:

16 " Les sceaux sont-ils intacts, Daniel ? " Celui-ci répondit: " Ils sont intacts, ô roi. "

17 Dès qu'il eut ouvert la porte et regardé la table, le roi s'écria à haute voix: " Tu es grand, ô Bel, et il n'y a pas la moindre tromperie en toi. "

18 Daniel se prit à rire et, retenant le roi pour qu'il n'entrât pas plus avant, il lui dit: " Regarde le pavé, considère de qui sont ces pas. "

19 Le roi dit: " je vois des pas d'hommes, de femmes et d'enfants; " et le roi entra dans une grande colère.

20 Alors il fit saisir les prêtres, leurs femmes et leurs enfants, et ils lui montrèrent les portes secrètes par où ils s'introduisaient et venaient manger ce qui était sur la table.

21 Il les fit mettre à mort et livra Bel au pouvoir de Daniel, qui le détruisit ainsi que son temple.

22 Il y avait aussi un grand dragon, et les Babyloniens le vénéraient.

23 Le roi dit à Daniel: " Diras-tu encore que celui-ci est d'airain ? Vois, il vit, il mange et boit. Maintenant, tu ne pourras pas dire que ce n'est pas un dieu vivant. "

24 Daniel répondit: " J'adore le Seigneur, mon Dieu, car lui est un Dieu vivant; mais celui-ci n'est point un dieu vivant.

25 Toi, ô roi, donne-moi la permission, et je tuerai ce dragon sans épée ni bâton. "

26 Le roi dit: " Je te la donne. " Alors Daniel prit de la poix, de la graisse et des poils, fit bouillir le tout ensemble et en fit des boules qu'il jeta dans la gueule du dragon. Et le dragon creva. Et il dit " Voilà celui que vous vénériez ! "

27 Les Babyloniens, l'ayant appris, furent saisis d'une vive indigna!ion; ils se rassemblèrent contre le roi et dirent: " Le roi est devenu juif; il a détruit Bel, fait mourir le dragon et massacré les prêtres. "

28 Ils vinrent donc trouver le roi et lui dirent: " Livre-nous Daniel; sinon, nous te ferons mourir, toi et ta maison. "

29 Le roi vit qu'ils se jetaient sur lui avec violence; cédant à la nécessité, il leur livra Daniel.

30 Ils le jetèrent dans la fosse aux lions, et il y demeura six jours.

31 Dans la fosse, il y avait sept lions, et on leur donnait chaque jour deux corps et deux brebis; mais alors on ne leur donna pas cette pâture, afin qu'ils dévorassent Daniel.

32 Or le prophète Habacuc était en Judée; après avoir fait cuire une bouillie et émietté du pain dans un vase, il allait aux champs le porter à ses mois-sonneurs.

33 L'ange du Seigneur dit à Habacuc: " Porte le repas que tu tiens à Babylone, à Daniel, qui est dans la fosse aux lions. "

34 Habacuc dit: " Seigneur, je n'ai jamais vu Babylone, et je ne connais pas la fosse. "

35 Alors l'ange le prit par le haut de la tête, le porta, par les cheveux de sa tête, et le déposa à Babylone, au-dessus de la fosse, avec toute l'agilité de sa nature spirituelle.

36 Et Habacuc cria: " Daniel, serviteur de Dieu, prends le repas que Dieu t'envoie."

37 Daniel répondit: " Vous vous êtes, en effet, souvenu de moi, ô Dieu, et vous n'avez pas abandonné ceux qui vous aiment. "

38 Et Daniel se leva et mangea. Et l'ange du Seigneur remit aussitôt Habacuc en son lieu.

39 Le septième jour, le roi vint pour pleurer Daniel; étant venu vers la fosse, il regarda, et voici que Daniel était assis au milieu des lions.

40 Il cria à haute voix et dit: " Vous êtes grand, Seigneur, Dieu de Daniel, et il n'y en a point d'autre que vous ! " Et il le retira de la fosse aux lions.

41 Puis il fit jeter dans la fosse ceux qui avaient voulu le perdre, et ils furent dévorés sous ses yeux, en un instant. Alors le roi dit:

42 " Que tous les habitants de la terre entière craignent le Dieu de Daniel, car c'est lui qui est le Sauveur, qui fait des signes et des prodiges sur la terre, lui qui a délivré Daniel de la fosse aux lions ! "

Bon, on note dans cette histoire que si la statue de Bel (dieu sémitique qu'on retrouve partout dans l'ancien monde avec les Baal, Belzebuth, etc...) est bien faite d'airain et de céramique, le dragon-serpent vénéré est bien réel puisqu'il meurt (et les babyloniens connaissent très bien les crocodiles). L'autre fait marquant est ce rapide allé-retour entre le royaume de Judée en Palestine et Babylone en Mésopotamie, du prophète Habacuc, à l'aide d'un Ange très "transporteur" et décrit comme "souple"... En tout cas, comme dans beaucoup de Livres et chapitres de la Bible, on trouve dans ce livre des références étonnantes à des "Anges" qui transportent ou enlèvent des hommes et servent de messagers, des références à des "fils des Dieux", des références à l'ennemi " serpent ", a des prédictions et songes qui se réalisent, des "miracles" liés au feu, à l'eau et aux animaux...

Daniel 7:13,14 : " Je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, sur les nuées des cieux arriva quelqu’un de semblable à un Fils de l’homme; Il S’avança vers l’Ancien des jours, et on Le fit approcher de Lui. On Lui donna la domination, la gloire et le règne; et tous les peuples, les nations, et les hommes de toutes langues Le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point, et Son règne ne sera jamais détruit. "...

Inutile de dire que "les Nuées des cieux" ne sont pas des nuages, mais plus possiblement des vaisseaux volants amenant un futur dirigeant de la Terre (?)...

 

Extraits du Chapitre 10 qui semble nous apprendre que ces "Anges" venus du ciel se sont partagés les nations des humains et leurs peuples... et semblent aussi se combattre ! Nous sommes bien loin de "divinités" mais bien plutôt d'armées d'êtres venus du ciel, qui ne sont pas obligatoirement d'accord entre elles ! :

04 Et le vingt-quatrième jour du premier mois, étant au bord du grand fleuve, le Tigre,

05 je levai les yeux et regardai. Voici : il y avait un homme vêtu de lin, qui portait une ceinture d’or pur autour des reins ;

06 son corps était comme de la chrysolithe, son visage comme un éclair, ses yeux comme des torches de feu, ses bras et ses jambes avaient l’éclat du bronze poli, et le son de ses paroles était comme la rumeur d’une multitude.

07 Moi seul, Daniel, je vis cette apparition. Les hommes qui étaient avec moi ne voyaient pas l’apparition, mais une grande terreur s’abattit sur eux, et ils s’enfuirent pour se cacher. (Ces êtres ont des dons psy qui influencent à distance...).

08 Je demeurai donc seul et regardai cette apparition impressionnante. J’étais sans force aucune, mes traits bouleversés se décomposèrent, ma force m’abandonna.

09 J’entendis le bruit de ses paroles, et lorsque je l’entendis, je fus pris de torpeur et tombai face contre terre.

10 Alors une main me toucha et me redressa sur les genoux et les paumes de mes mains.

11 Il me dit : « Daniel, homme aimé de Dieu, comprends les paroles que je vais te dire, mets-toi debout. Oui, maintenant j’ai été envoyé vers toi. » Tandis qu’il me parlait, je me mis debout en tremblant.

12 Il me dit : « N’aie pas peur, Daniel. Dès le premier jour où tu as eu à cœur de comprendre et de t’humilier devant ton Dieu, tes paroles ont été entendues : c’est à cause de tes paroles que je suis venu.

13 L’ange du royaume de Perse m’a résisté pendant vingt et un jours, mais Michel, l’un des premiers anges, est venu à mon aide. Moi, je l’ai laissé avec l’ange des rois de Perse.

14 Alors, je suis venu pour t’expliquer ce qui arrivera à ton peuple à la fin des jours. Voici une nouvelle vision pour ces jours-là. »

15 Tandis qu’il me parlait, je me prosternai à terre en silence.

16 Voici comme une forme de fils d’homme qui me toucha les lèvres. J’ouvris la bouche et parlai. Je dis à celui qui était devant moi : « Mon seigneur, à cause de l’apparition, l’angoisse me submerge et ma force m’abandonne.

17 Comment le serviteur de mon seigneur pourra-t-il parler avec toi, mon seigneur, alors que je n’ai plus de force, et qu’il ne me reste pas de souffle ? »

18 Celui qui avait l’apparence d’un homme me toucha de nouveau et me réconforta.

19 Il me dit : « N’aie pas peur, homme aimé de Dieu ! La paix soit avec toi ! Sois très fort ! » Tandis qu’il parlait, je repris des forces et dis : « Que mon seigneur parle, car tu m’as rendu la force. »

20 Il dit : « Sais-tu pourquoi je suis venu vers toi ? Maintenant, je vais retourner combattre l’ange de la Perse. À l’issue de ce combat, l’ange de la Grèce viendra.

21 Personne ne me prête main-forte contre ceux-ci, sauf Michel, votre ange. Mais je t’annonce ce qui est inscrit dans le livre de vérité....

Le Chapitre 11 raconte à priori les futures batailles de la région du Moyen Orient entre les futurs rois, dont possiblement l'avénement d'Alexandre le Grand de Macédoine (au nord de la Grèce) et son Empire immense...

Voici l'intégralité de cet étonnant Livre de Daniel très historique, prophétique et... révélateur sur nos visiteurs venus du ciel depuis des millénaires...

https://www.aelf.org/bible/Dn/1

 

 

 

Sources, références : http://www.cyberspaceministry.org/Lessons/Future/Lesson005/fre-s005.html

https://www.aelf.org/bible/Dn/1

 

Autres articles sur le sujet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/l-homme-spirituel/un-vrai-prophete-le-cas-nicolaas-van-rensburg.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/paranormal/des-propheties-de-nostradamus-sur-2015.html

http://www.sciences-fictions-histoires.com/pages/ecrits/evangelistes-et-histoire.html

 

 

Yves Herbo, Sciences et Fictions et Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, 06-07-2017

 

 

Yves Herbo sur Google+

religions occultisme spiritualité antiquité moyen-orient paranormal video auteur échange lire ufo ovni mystère alien

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau