Chine : Retour à Shimao avec une pyramide à degrés de 70 m

Chine : Retour à Shimao avec une pyramide à degrés de 70 m de haut

 

Chine pyramideshimao mini

Un retour sur Shimao car j'ai déjà parlé de ce site étonnant en 2014/2015, l'un des plus anciens de Chine (et qui est encore probablement plus ancien que supposé, ses couches les plus profondes restant encore à être excavées), voir tout en bas de cet article, qui est une forme de Mise à Jour avec de nouvelles données...

" Une ville de 4300 ans, qui a une pyramide massive d’au moins 70 mètres de haut et qui s'étend sur 24 hectares à sa base ("230 feet (70 meters) high and spans 59 acres (24 hectares)"), a été fouillée en Chine, ont rapporté des archéologues dans le numéro d’août de la revue Antiquity.

La pyramide était décorée de symboles oculaires et de visages «anthropomorphes» ou partiellement humains (YH : notez qu'on retrouve exactement la même chose dans les Amériques centrales et du Sud ! - à Tiwanaku par exemple...). Ces figures " ont peut-être doté la pyramide à degrés d'un pouvoir religieux spécial et ont renforcé l'impression visuelle générale sur son large public ", ont écrit les archéologues dans l'article.

Pendant cinq siècles, une ville a prospéré autour de la pyramide . À une époque, la ville englobait une superficie de 400 hectares (988 acres), ce qui en fait l'une des plus grandes au monde, ont écrit les archéologues. Aujourd'hui, les ruines de la ville s'appellent "Shimao", mais son nom dans les temps anciens est inconnu.

Cette découverte a des conséquences historiques considérables car on a longtemps supposé que la civilisation chinoise s'était développée dans les plaines centrales vers le milieu du deuxième millénaire avant notre ère. Les découvertes archéologiques récentes sur le site de l'âge de bronze à Shimao remettent toutefois en cause la compréhension traditionnelle des «périphéries» et des «centres», ainsi que l'émergence de la civilisation chinoise. Cette recherche révèle que vers 2000 avant JC, les hautes terres de loess abritaient une société complexe représentant le cœur politique et économique de la Chine. De manière significative, il a été constaté que les symboles de base de l’Age du Bronze associés aux civilisations des Plaines centrales ont en fait été créés beaucoup plus tôt à Shimao. Cette étude fournit de nouvelles perspectives importantes sur les récits de la formation de l’état et l’émergence de la civilisation dans le monde.

Chine pyramideshimao

Cette figure montre des images de la pyramide à degrés. a) une partie des contreforts en pierre des deuxième et troisième degrés de la pyramide; b) des symboles oculaires qui décorent la pyramide c) une vue des contreforts sous excavation; d) une vue générale de la pyramide avant la fouille. Crédit: Zhouyong Sun et Jing Shao

La pyramide contient 11 degrés, chacun étant revêtu de pierreSur le plus haut degrés, " il y avait de vastes palais construits en pisé, avec des piliers en bois et des tuiles, un gigantesque réservoir d’eau et des restes domestiques liés à la vie quotidienne ", ont écrit les chercheurs.

Les dirigeants de la ville vivaient dans ces palais, et la production d'art et d'artisanat était réalisée à proximité. " Les preuves jusqu'à présent suggèrent que le complexe pyramidal à degrés fonctionnait non seulement comme un espace résidentiel pour les élites au pouvoir de Shimao, mais aussi comme un espace de production artistique ou artisanale ", ont écrit les archéologues.

 

Enceintesshimao2 1

Deux murs d'enceintes (orange et vert comme extension) sont ici posés sur la carte. On y devine aussi vers la gauche, à l'intérieur de l'enceinte orange, une structure carrée de forme pyramidale. Crédit : journal chinois Kaogu yu wenwu. Photo gracieuseté de Zhouyong Sun et Jing Shao

 

Une série de murs de pierre avec des remparts et des portes a été construite autour de la pyramide et de la ville. " A l'entrée de la pyramide à degrés, il y avait des remparts sophistiqués [murs défensifs] dont la conception suggère qu'ils étaient censés fournir à la fois une défense et un accès très restreint ", ont écrit les archéologues.

 

Chine shimao2

Quelques degrés de la pyramide (la photo est prise au sommet de l'un d'eux), la végétation recouvre encore les degrés supérieurs... Crédit : journal chinois Kaogu yu wenwu. Photo gracieuseté de Zhouyong Sun et Jing Shao

 

Les restes de nombreux sacrifices humains ont été découverts à Shimao (YH : Le terme "sacrifice" est ici une simple interprétation occidentale non scientifique en l'absence d'artefacts rituels : il peut tout aussi bien s'agir de simples exécutions d'ennemis ou même d'ouvriers ayant participé à une construction secrète par exemple (tombe...)). " Dans la porte extérieure de la porte orientale du seul rempart extérieur, six fosses contenant des têtes humaines décapitées ont été découvertes ", ont écrit les archéologues.

 

Chine shimao3

Des tuiles en jade semblent aussi assez commune. Photo gracieuseté de Zhouyong Sun et Jing Shao

 

Certaines des victimes peuvent provenir d'un autre site archéologique appelé Zhukaigou, situé au nord de Shimao, et les habitants de Shimao ont peut-être conquis le site voisin. " L'analyse morphologique des restes humains suggère que les victimes auraient pu être apparentées aux habitants de Zhukaigou, ce qui pourrait suggérer qu'elles ont été emmenées à Shimao en tant que captives lors de l'expansion du régime de Shimao ", indique l'étude. YH : Ces "différences morphologiques" entre des voisins de la même région semblent assez étonnantes et peu crédibles, surtout en se basant sur la seule étude de crânes écrasés...

 

Shimao jade

Un artefact de Jade retrouvé sur les murs de Shimao. Crédit : Siyuwj CC BY SA 4.0

 

De plus, des artefacts de jade ont été insérés dans des espaces entre les blocs de toutes les structures de Shimao. " Les objets de jade et les sacrifices humains ont peut-être imprégné les murs mêmes de Shimao d'une puissance rituelle et religieuse ", ont écrit les archéologues. YH : On note qu'il ne s'agit ici que d'hypothèses très orientées sur des notions "modernes" voulant que les anciens peuples étaient tous assez sauvages et avaient des mœurs assez horribles... mais ne considèrent pas par contre les exécutions et massacres de masses des rois médiévaux (ou même des dictateurs modernes !) comme étant des "sacrifices"... De plus, le rapport entre ces exécutions et les artefacts de jade insérés dans les murs de la pyramide n'est pas du tout établi question datations...

Mapshimao1Cette petite carte de la région nous montre les lieux de deux sites archéologiques proches, dont celui de Shimao. La frontière Mongole est vers le haut à gauche. Crédit : journal chinois Kaogu yu wenwu. Photo gracieuseté de Zhouyong Sun et Jing Shao

 

Bien que les archéologues connaissent Shimao depuis de nombreuses années, on pensait que le site faisait autrefois partie de la Grande Muraille de Chine, dont une partie se trouve à proximité. Ce n'est que lorsque des fouilles ont été effectuées ces dernières années que les archéologues ont réalisé que Shimao était bien plus ancienne que la Grande Muraille, construite entre il y a 2 700 et 400 ans.

L'équipe d'archéologues qui a écrit l'article comprend Li Jaang, professeur à l'école d'histoire de l'université de Zhengzhou; Zhouyong Sun et Jing Shao, tous deux archéologues à l’Institut provincial d’archéologie du Shaanxi; et Min Li, professeur d'anthropologie à l'UCLA.

 

Chine shimao

Crédit : journal chinois Kaogu yu wenwu. Photo gracieuseté de Zhouyong Sun et Jing Shao

 

Yves Herbo : J'ai déjà parlé de cette ville en 2014/2015 (et d'autres endroits, comme LES GROTTES ÉNIGMATIQUES DE HUASHAN par exemple (voir lien ci-dessous)) et les dernières découvertes, dont cette pyramide (et non tumulus) artificielle, confirment de plus en plus ces écrits de l'époque : " La plupart des découvertes archéologiques vont dans ce sens : il y a eu une longue période pendant laquelle une civilisation humaine a su regrouper toutes les inventions essentielles à son épanouissement, qui s'est étendue (ou son savoir et technologie) dans le monde entier sur quelques milliers d'années et a imposé un savoir sur la pierre que l'on retrouve partout sur Terre. Des découvertes chimiques sur certaines pierres et poteries très anciennes laisseraient entendre que ces très anciennes sociétés avaient trouvé un moyen chimique (un alliage végétal ?) pour rendre malléable certains types de pierres normalement très dures : un " amollissement local ou même total " permet effectivement des transports ou ajustement "au millimètre" constatés partout sur ces constructions gigantesques. L'intelligence et avancée technique des très anciens contredisent à l'évidence la théorie linéaire de l'évolution humaine toujours acclamée par la communauté scientifique. Les mystères de la Chine ancienne confirment bien évidemment cet ensemble de peuples répartis sur toute la planète, qui sait très bien naviguer et qui procèdent tous d'une culture pratiquement identique, seulement modifiée par les conditions locales (souvent climatiques) et les adaptations nécessaires. Le symbolisme est très utilisé (exactement comme de nos jours les logos des entreprises par exemple) et compris du monde entier comme un langage : on retrouve ces mêmes symboles partout dans le monde, sur une fourchette de quelques milliers d'années) ".

Les Ruines Shimao ont été découvertes en 1976 sous la forme d’une petite ville, mais les autorités locales archéologiques ont ensuite mené une enquête approfondie l’an dernier, ce qui a conduit à la découverte de murs de la ville bien plus grand encore. La ville découverte possède des structures internes et externes, et les murs qui entourent la ville extérieure s’étendent sur une superficie de 4,25 kilomètres carrés. D’autres résultats à partir du site inclus un morceau de fresque, dont les archéologues pensent être la plus ancienne en Chine.

 

Chine shimao4

Crédit : journal chinois Kaogu yu wenwu. Photo gracieuseté de Zhouyong Sun et Jing Shao

 

« La ville possède de magnifiques murs en pierre et nous avons découvert un grand nombre de jade sculpté, qui font allusion à l’état d'origine de la ville de la civilisation du nord de la Chine », a déclaré Zhang Zhongpei, chef de la Société archéologique de Chine.

Une assemblée de 40 scientifiques chinois vient de confirmer la découverte de la plus grande ancienne ville (à ce jour) du néolithique chinois, avec pas moins de 4,25 km² de superficie ! 

" Les archéologues ont indiqué que des ruines de la ville de 4 kilomètres carrés au nord-ouest de la Chine découvertes dans la province du Shaanxi est la plus grande de son genre en Chine néolithique. La conclusion est intervenue après que plus de 40 archéologues des recherches dans les ruines de Shimao datant de 4000 ans à Shenmu County et ils ont mesuré la taille exacte de la ville ancienne en pierre. "

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/la-mysterieuse-chine-du-neolithique.html

 

 

Sources :

https://www.cambridge.org/core/journals/antiquity/article/when-peripheries-were-centres-a-preliminary-study-of-the-shimaocentred-polity-in-the-loess-highland-china/EA48B7FEF5512D41D615DC3480DE0DDC

https://www.livescience.com/63406-massive-shimao-pyramid-unearthed-china.html

http://www.kaogu.cn/uploads/soft/Chinese%20Archaeology/14/20170717y1.pdf

http://french.peopledaily.com.cn/n3/2017/0120/c309935-9169586.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/la-mysterieuse-chine-du-neolithique.html

 

Yves Herbo et Traductions, Sciences-Faits-Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, 02-09-2018

 

 

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire échange lire mystère légendes antiquité

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.