Impact puissant il y a 12 800 ans : Nouvelle confirmation

Impact puissant il y a 12 800 ans : Nouvelle confirmation en Afrique du Sud

 

Collisions 1

 

Une nouvelle recherche soutient l'hypothèse qu'un astéroïde a contribué à l'extinction de masse du Dryas récent (12 800 ans).

Une équipe de scientifiques sud-africains a découvert des preuves corroborant en partie l'hypothèse selon laquelle la Terre aurait été frappée par une grosse météorite, un astéroïde ou une comète il y a 12 800 ans, entraînant des conséquences globales, notamment un changement climatique, et contribuant à l'extinction de nombreuses espèces de grands animaux à l'époque, lors d'un épisode appelé le Dryas Récent.

L’équipe, dirigée par le professeur Francis Thackeray de l’Institut d’études sur l’évolution de l’université du Witwatersrand à Johannesburg, en Afrique du Sud, a découvert des preuves d’un «pic de platine» remarquable sur un site appelé Wonderkrater dans la province du Limpopo, au nord de Pretoria, en Afrique du Sud. En travaillant avec le chercheur Philip Pieterse de l'Université de Johannesburg et le professeur Louis Scott de l'Université de l'État libre, Thackeray a découvert ces preuves à partir d'un noyau foré dans un gisement de tourbe, notamment dans un échantillon âgé d'environ 12 800 ans. Cette recherche a été publiée dans Palaeontologia Africana, voir ci-dessous :

Notant que les météorites sont riches en platine, Thackeray a déclaré : " Notre conclusion soutient au moins partiellement la très controversée Hypothèse d'Impact du Dryas Récent (YDIH). Nous avons sérieusement besoin d'explorer l'idée que l'impact d'un astéroïde quelque part sur la terre peut avoir causé le changement climatique sur une base à l'échelle mondiale, et a contribué dans une certaine mesure au processus d'extinction des grands animaux à la fin du Pléistocène, après la dernière période glaciaire. "

De nombreux mammifères ont disparu en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et en Europe à l’époque du Dryas Récent. En Afrique du Sud, quelques grandes espèces animales extraordinaires ont disparu, pas nécessairement il y a exactement 12 800 ans, mais proches de cette période. Ces mégafaunes comprennent un buffle africain géant, un gros zèbre et un très grand gnou.

Les populations humaines peuvent également avoir été indirectement touchées à l'époque en question. En Amérique du Nord, la technologie des outils de pierre des gens de la Culture Clovis a pris fin de manière dramatique. De manière remarquable, des archéologues sud-africains ont détecté une fin presque simultanée de l'industrie des artefacts en pierre de Robberg associée à des habitants de certaines parties du pays, notamment autour de Boomplaas, près des grottes de Cango, dans la partie sud de Cape, près de la ville d'Oudshoorn.

 

30preuvesimpact12800ans

Une carte des endroits où des pics de platine ont été trouvés dans les couches correspondantes au Dryas Récent, y compris à Wonderkrater en Afrique du Sud, site de la dernière étude. Université du Witwatersrand

 

" Sans plaider pour un seul facteur de causalité à l'échelle mondiale, nous suggérons avec prudence que ces changements technologiques, en Amérique du Nord et dans le sous-continent africain à peu près au même moment, auraient pu être associés indirectement à un impact astéroïde avec de conséquences globales ", déclare Thackeray. " Nous ne pouvons en être certains, mais un impact cosmique aurait pu affecter les humains en raison des changements locaux dans l'environnement et de la disponibilité des ressources alimentaires, associés au changement climatique soudain ".

À Wonderkrater, l’équipe a obtenu des preuves à partir de pollens, montrant qu’il y a environ 12 800 ans, il y avait eu un refroidissement temporaire, associé à la baisse de température du "Younger Dryas" qui est bien documentée dans l’hémisphère nord et maintenant également en Afrique du Sud. Selon certains scientifiques, ce refroidissement dans des zones très étendues aurait au moins potentiellement été associé à la dispersion mondiale de poussières atmosphériques riches en platine.

Un grand cratère de 31 km de diamètre a été découvert dans le nord du Groenland, sous le glacier Hiawatha. " Selon certaines preuves, ce pourrait être le lieu même où un gros asteroide a frappé la planète Terre il y a 12 800 ans ", a déclaré Thackeray. " Si c'était effectivement le cas, il devait y avoir des conséquences globales." : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/groenland-un-gros-impact-spatial-detecte.html

L'équipe de Thackeray pense que la découverte d'un pic de platine il y a environ 12 800 ans à Wonderkrater ne fait que renforcer le sentiment qu'un impact astéroïde ou cométaire aurait pu se produire à cette époque.

C’est la première preuve en Afrique d’un pic de platine précédant le changement climatiqueDes pics de platine du Dryas Récent ont également été observés au Groenland, en Eurasie, en Amérique du Nord, au Mexique et récemment également à Pilauco au Chili. Wonderkrater est le 30ème site au monde pour de telles preuves.

" Nos preuves sont tout à fait compatibles avec l'hypothèse de l'Impact du Younger Dryas ", a déclaré Thackeray.

La découverte en Afrique du Sud devrait être intégrée à celles faites dans d'autres parties du monde, sachant que la source de platine à Wonderkrater pourrait être supposément une grosse nuée de poussières cosmiques dispersées dans l'atmosphère après un impact de météorite au Groenland.

La probabilité qu'un gros astéroïde frappe la Terre à l'avenir puisse sembler faible, mais il existe des milliers de gros rochers répartis principalement entre Jupiter et Mars. L'un d'eux, Apophis 99942, est désigné sous le nom d '"astéroïde potentiellement dangereux". Il mesure 340 mètres de large et arrivera exceptionnellement près de la Terre dans 10 ans.

" La rencontre la plus proche aura lieu précisément le vendredi 13 avril 2029 ", a déclaré Thackeray. " La probabilité que l'astéroïde Apophis 99942 nous atteigne alors est seulement de un sur 100 000, mais la probabilité d'un impact peut être encore plus grande dans le futur, puisqu'il se rapproche de la Terre tous les 10 ans."

Il y a environ 12 800 ans, une grande partie de la Terre était plongée dans un mini-âge de glace, entraînant l'extinction de nombreuses espèces de mégafaunes. La cause exacte de cette période, connue sous le nom de Dryas Récent, doit encore être débattue, mais une hypothèse l'attribue à un impact d’astéroïde ou de comète. À présent, des chercheurs sud-africains ont trouvé de nouvelles preuves à l’appui de l’idée, sous la forme d’un pic de platine inexpliqué dans un ancien gisement de tourbe.

L'explication la plus largement acceptée (pour l'instant) de la vague de froid soudaine - qui a duré jusqu'à 1 300 ans - est beaucoup moins cinématographique qu'un astéroïde Armageddon. On suppose qu'une énorme vague d'eau froide s'est déversée de l'Amérique du Nord dans l'océan Atlantique, mettant ainsi fin à des mécanismes vitaux de circulation de l'eau.

Les eaux plus chaudes ne remontant plus de l'équateur vers l'Arctique, les couches de glace se sont développées et les températures ont plongé dans l'hémisphère nord. Ce changement climatique drastique aurait pu se produire en quelques mois, entraînant une extinction mineure parmi les mégafaunes et affectant probablement les populations humaines encore vivantes à l'époque. (YH : Cette afflux soudain d'eaux froides étant dues à un énorme glissement des glaciers et fonte des glaces (peut-être aussi au déversement d'une mer intérieure selon certains chercheurs), faisant se gonfler l'Amazone... Cette possible brusque montée des eaux globale (liée à un tsunami mondial du à l'impact, puis aux moussons engendrées par le climat ?) pourrait aussi expliquer le mythe de l'Atlantide, situé à la même période... et le déluge suméro-bibilique...).

 

Gl map asteroid v4

L'impact aurait entraîné l'extinction de la faune géante restante, directement ou indirectement (les humains affamés par le changement de climat (plus de cueillettes) auraient du intensifier leurs chasses) mais aussi la disparition de certaines cultures humaines comme celles de Clovis et du Robberg... et d'autres encore inconnues...

 

Mais une autre explication gagne du terrain, mais pas sans controverse. Selon certains scientifiques, l'impact d'un astéroïde ou d'une comète aurait pu avoir un effet similaire. Cette idée ne manque pas non plus de preuves - des travaux antérieurs ont révélé une couche de nanodiamants dans les sédiments qui remonte au début du Dryas Récent.

Ces diamants ne sont forgés que sous une pression et une température intenses - conditions créées lors d'un impact - et la couche est homogène dans la majeure partie de l'hémisphère Nord, ce qui suggère qu'ils sont retombés sous forme de pluieUne étude est même allée jusqu'à suggérer que des gravures dans un ancien temple racontaient l'histoire d'une collision de comètes à l'époque, mais cela est loin d'être confirmé. :

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/gobekli-tepe-montrerait-la-comete-qui-a-frappe-la-terre-vers-10950-av-jc.html

Pour conclure, de nouvelles preuves peuvent soutenir l'hypothèse d'impact...

Wonderkrater, dans la province du Limpopo en Afrique du Sud, est un site archéologique du Quaternaire tardif avec des dépôts de tourbe remontant à plus de 30 000 ans avant nos jours. Les indices paléoclimatiques basés sur l'analyse multivariée des spectres de pollen traduisent une baisse de la température identifiable au Dryas Récent (YD). Un pic important de platine est documenté dans un échantillon de Wonderkrater (5614) avec une date moyenne de 12 744 ans BP en utilisant un modèle bayésien, précédant le début de l'événement de refroidissement YD. Le pic de platine YD à Wonderkrater est le premier à être observé en Afrique dans l'hémisphère sud, complétant les nouvelles découvertes de Patagonie en Amérique du Sud, en plus des plus de 25 sites présentant de telles anomalies en platine dans l'hémisphère nord.

 

Sources : https://phys.org/news/2019-10-hypothesis-asteroid-contributed-mass-extinction.html

https://newatlas.com/science/platinum-spike-asteroid-impact-younger-dryas/

http://wiredspace.wits.ac.za/handle/10539/28129

http://www.wits.ac.za/news/latest-news/research-news/2019/2019-10/new-research-supports-hypothesis-that-asteroid-contributed-to-mass-extinction.html

https://www.thesun.co.uk/tech/10065512/asteroid-early-human-civilisation/

 

Autres articles liés, compilation de données : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/environnement-planete-terre/gros-impact-sur-l-hemisphere-nord-il-y-a-12-900-ans.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/gobekli-tepe-montrerait-la-comete-qui-a-frappe-la-terre-vers-10950-av-jc.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/groenland-un-gros-impact-spatial-detecte.html

 

Yves Herbo et traductions, Sciences-Faits-Histoires, 06-10-2019

 

 

archéologie prehistoire interviews échange environnement climat lire mystère astronomie légendes

Ajouter un commentaire