Sciences-Faits-Histoires

Turquie: des maisons de plus de 5000 ans à Arslantepe

Turquie: des maisons de plus de 5000 ans à Arslantepe

 

Arslantepe2021a 650

A general view from the excavations at the archaeological site of Arslantepe, Malatya, eastern Turkey, Aug. 18, 2021. (DHA Photo)

 

Des maisons vieilles de 5 500 ans et des tombes découvertes à Arslantepe en Turquie

 

Sur le site archéologique d'Arslantepe, situé à 7 kilomètres (4,34 miles) de la ville de Malatya, dans l'est de la Turquie, 28 tombes censées remonter à 1 000 ans et les restes de quatre maisons estimées à 5 500 ans ont été découverts.

Un tiers des fouilles de cette année ont été achevées à Arslantepe, qui a récemment été inscrite sur la liste permanente du patrimoine culturel de l'UNESCO.

Le site archéologique d'Arslantepe a servi d'établissement vers 5 000 av. JC (mais on sait que l'endroit était déjà habité au moins au 6ème millénaire Avant JC). Le site accueille divers constats liés à la naissance d'un système étatique et au passage d'une structure sociale égalitaire à une structure hiérarchique. Lors des fouilles des années passées, la première ligne de drainage des pluies au monde, un palais en briques crues, des sculptures de lions et un roi renversé, et plus de 2 000 sceaux ont été déterrés à Arslantepe (traduire « la colline du lion »).

 

Arslantepe2021b

A view from a house found in the archaeological site of Arslantepe, Malatya, eastern Turkey, Aug. 18, 2021. (IHA Photo) - cliquer pour agrandir

 

Les fouilles à Arslantepe ont commencé cette année le 10 août 2021 avec une équipe de 55 personnes. Dans le cadre des travaux récents sur le site, 28 tombes estimées à 1000 ans et à la période médiévale ont été découvertes. Du côté de cette zone, les restes de quatre maisons, qui dateraient d'il y a 5 500 ans, ont également été retrouvés côte à côte.

La professeure associée Francesca Balossi Restelli, directrice du comité de fouilles du site archéologique d'Arslantepe, a déclaré que l'inscription d'Arslantepe sur la liste permanente du patrimoine culturel de l'UNESCO était le meilleur résultat qu'ils attendaient de leurs études. " Maintenant, nous voulons comprendre l'histoire de ce site avant la construction du palais ici. Nous voulons comprendre comment l'administration et le système étatique sont nés. C'est pourquoi nous travaillons dans ce domaine."

L'équipe de fouilles estime que de nombreux autres objets seront trouvés dans la région à mesure que les fouilles se poursuivent vers l'intérieur des maisons.

 

Arslantepe2021c

A wall painting in the archaeological site of Arslantepe, Malatya, eastern Turkey, Aug. 18, 2021. (IHA Photo)

 

Le site est connu depuis la fin du 19ème siècle. En 1895David Hogarth publie un bas-relief d'une chasse au lion provenant « d'Arslan Tepe » et qui avait été découvert en mai 1894 par un habitant du village avoisinant alors qu'il cherchait des pierres de construction. Trois photographies de bas-reliefs découverts à Malatya, reçues par R. P. Ronzevalle, professeur à l'Université Saint-Joseph de Beyrouth, sont transmises à l'Académie des Inscriptions en 1907 et seront publiées en 1909. De 1930 à 1939, il est fouillé par une équipe française dirigée par Louis Joseph Delaporte, qui dégage principalement les niveaux néo-hittites. Après la Seconde Guerre mondiale, les fouilles reprennent sous la direction de Claude Schaeffer, de 1947 à 1951. Dix ans après le départ des Français, des archéologues italiens dirigés par Piero Meriggi et S. Puglisi investissent le site, et finissent par se concentrer sur les niveaux du IVe millénaire av. J.‑C., qui livrent des découvertes inattendues. Le site est toujours en cours de fouilles (les plus anciennes couches n'ont pas encore été atteintes mais certaines remontent au 6ème millénaire Av. JC.).

Arslantepe est occupé depuis le VIe millénaire av. J.‑C. On ne connaît cependant bien le site qu'à partir du début du IVe millénaire av. J.-C., quand il connaît un grand développement, dans l'orbite de la civilisation d'Uruk. Pour la première période, qui va de 3900 à 3500, un grand bâtiment, appelé Temple C, a été dégagé. Il s'agit d'un édifice construit sur une plate-forme, qui a sans doute une fonction cérémonielle. Arslantepe est déjà un centre politique et/ou religieux important. À la période suivante, qui s'étend de 3500 à 3000, le Temple C est abandonné. Une grande zone publique est édifiée sur ses ruines, concentrant les pouvoirs politique, religieux, militaire et économique. Il s'agit d'un des plus anciens exemples de « palais » attesté au Proche-Orient, abritant une administration hiérarchisée. Arslantepe n'est cependant pas un site urbain, puisqu'on n'y trouve pas de grande zone résidentielle. Parmi le matériel archéologique retrouvé pour cette période, on a retrouvé de nombreux objets métalliques, dont les plus anciens modèles d'épées connus, et de nombreux sceaux. Vers 3000, le site est détruit dans un incendie, et il n'est pas reconstruit. La tombe d'un grand personnage est construite sur les ruines. Elle présente un matériel archéologique du type culture kouro-araxe (venant de Transcaucasie), et de ce fait elle est peut-être la tombe d'un chef étranger qui aurait pris Arslantepe à cette époque. Le site est d'ailleurs occupé par la suite par des porteurs de la culture Kuro-Araxe.

Lire la suite ci-dessous :

Vers 2800 av. J.-C. (Age du bronze), une citadelle est bâtie sur l'acropole d'Arslantepe, et domine un village situé en contrebas. Environ un siècle plus tard, l'habitat a diminué dans la région de Malatya, qui se replie sur elle-même, les témoignages de rapports avec la Syrie et la Mésopotamie se raréfiant alors. Dans la seconde moitié du IIIe millénaire av. J.‑C., Arslantepe redevient un centre politique important. Au début du IIe millénaire av. J.‑C., Arslantepe présente des traits culturels proches de ceux du site contemporain mieux connu de Kanesh (Kültepe). Par la suite, elle est incorporée dans le royaume des Hittites. Quelques bâtiments de cette période ont été fouillés.

 

Arslantepe museum of anatolian civilizations

Monumental statue of king Tarhunza; limestone; hauteur : 3,18 m; end of 8th c. BC; Malatya (Arslantepe); Museum of Anatolian Civilizations, Ankara, Turkey - Georges Jansoone - CC BY-SA 3.0

 

Le royaume hittite s'effondre vers le début du 12e siècle av. J.-C., et éclate en un ensemble de principautés, parmi lesquelles se trouve celle de Milid, dont le centre politique se trouve sur le tell d'Arslantepe. Un grand palais, bâti vers le 9e siècle av. J.-C., a été fouillé par les archéologues français. Sa porte principale est gardée par des statues de lions monumentaux, qui ont donné le nom actuel du site. Le palais est décoré avec des bas-reliefs représentant un roi local, Sulumeli, accompagné de son épouse, la reine Tuwasta, se présentant avec une série de dieux, dirigée par Tarhun, le dieu de l'Orage.

Du point de vue historique, Milid apparaît plusieurs fois dans les inscriptions des rois d'Assyrie dès le 9ème – 8ème siècle av. J.-C. Elle prend part à des coalitions contre ce royaume, fomentées par les rois d'Urartu. Quand Sargon II défait celui-ci en 714 av. J.-C., il le coupe de tous ses contacts en Anatolie du sud-est, et a donc les mains libres pour s'emparer des royaumes néo-hittites. Milid est prise en 712 av. J.-C., et incorporée dans l'Empire assyrien...

 

Arslantepe2021d

A wall painting in the archaeological site of Arslantepe, Malatya, eastern Turkey, Aug. 18, 2021. (IHA Photo) - cliquer pour agrandir

 

Pour l'UNESCO, le tell d’Arslantepe est un tell archéologique de 30 m de hauteur situé dans la plaine de Malatya, à 12 km au sud-ouest de l’Euphrate. Les données archéologiques du site témoignent de son occupation depuis au moins le VIe millénaire avant notre ère jusqu’à la fin de la période romaine. Les premières strates du début de la période Uruk sont caractérisées par des maisons en adobe datant de la première moitié du IVe millénaire av. J.-C. La période la plus importante et la plus florissante du site se situe à la fin du Chalcolithique, au cours de laquelle a été construit ce qu’il est convenu d’appeler le complexe palatial. Un grand nombre de vestiges témoignent également des périodes du début de l’âge du bronze, dont les plus notables ont été identifiés en tant que complexe de la tombe royale. La stratigraphie archéologique s’étend ensuite aux périodes paléo-assyrienne et hittite, incluant des strates néo-hittites. Ce site illustre les processus complexes qui ont conduit à l’émergence de la société étatique au Proche-Orient et d’une administration sophistiquée avant l’apparition de l’écriture. Des objets métalliques et des armes exceptionnels ont été mis au jour sur le site, parmi lesquels les premières épées connues à ce jour dans le monde, ce qui suggère les prémices de formes de combat organisé en tant qu’apanage d’une élite qui exposait ces épées comme des instruments de son nouveau pouvoir politique.

 

Arslantepe2021a

A general view from the excavations at the archaeological site of Arslantepe, Malatya, eastern Turkey, Aug. 18, 2021. (DHA Photo) - cliquer pour agrandir

 

Arslantepe unesco

Tell d’Arslantepe Crédit MAIAO pour UNESCO

 

Sources : https://www.dailysabah.com/arts/5500-year-old-houses-tombs-found-in-turkeys-arslantepe/news

https://fr.wikipedia.org/wiki/Arslantepe

https://whc.unesco.org/fr/list/1622/

 

Yves Herbo, Traductions et Compilations de données, Sciences-Faits-Histoires, 29-08-2021

mystère échange archéologie lire prehistoire antiquité légendes Histoire sciences traductions Turquie éducation

Ajouter un commentaire