auteur

Chine : Découverte d'un système hydraulique de 5100 ans

Chine : Découverte d'un système hydraulique de 5100 ans

 

Earlist hydraulic engineering traced in china 02

 

Il s'agit ici de l'un des plus anciens exemples de gestion de l'eau à grande échelle au monde, attribué dans ce cas à la culture Liangzhu du delta du Yangtze, et son existence a perturé de 5.100 à 4.300 ans avant le présent (BP). La culture Liangzhu représentait un sommet du développement culturel et social précoce, précédant les dynasties chinoises historiquement enregistrées; par conséquent, cette étude en révèle davantage sur les origines anciennes de l'ingénierie hydraulique comme étant un élément central des développements sociaux, politiques et économiques. Les levés archéologiques et les fouilles peuvent maintenant décrire l'étendue impressionnante et la structure des barrages, levées, fossés et autres éléments transformant le paysage, soutenant l'ancienne ville de Liangzhu, avec une taille estimée à environ 300 ha. Les résultats indiquent une énorme entreprise collective, avec des preuves sans précédent pour comprendre comment la ville, l'économie, et la société de Liangzhu fonctionnait et se développait à une si grande échelle. Parallèlement aux progrès technologiques et au succès économique, une relation unique entre l'ordre rituel et le pouvoir social est observée dans les célèbres objets en jade des sépultures des élites de Liangzhu, élargissant ainsi notre vision au-delà des pratiques de gestion de l'eau et de la riziculture. 

Quatre années de fouilles (de 2009 à 2013 et les résultats des analyses viennent seulement d'être publiés dans les PNAS, voir plus bas) ont mis au jour un immense projet d'ingénierie hydraulique créé en Chine il y a environ 5 100 ansCeci est antérieur au système comparable connu jusqu'ici comme le plus ancien, qui était en Mésopotamie et daté d'environ 4 900 ans...

 

Hydrauliquecitychine

La carte de la ville antique de Liangzhu et de son système hydraulique, longeant le fleuve Yangtze - Map of the Liangzhu city and hydraulic system, Lower Yangtze River, China Credit: PNAS

Lire la suite

Pérou : redécouverte d'un géoglyphe perdu depuis 50 ans

Pérou : redécouverte d'un géoglyphe perdu depuis 50 ans

 

The petroglyph before restoration mini

 

Ce n'est probablement pas le dernier géoglyphe péruvien a être découvert ou redécouvert car les sables, comme partout dans les régions sèches, bougent et recouvrent des anciennes traces mal protégées par endroits. C'était le cas pour ce très grand géoglyphe qui était apparu déjà dans les années 1960 et 1970 sur certaines photographies prises d'avions, dans la région de Palpa, mais qui n'avait pas été visité localement, pour finir par redisparaître. En fait, le géoglyphe a été redécouvert en 2013... en Allemagne et durant une recherche spécifique de photographies de géoglyphes entreposées dans le German Archaeological Institute à Bonn...

Après donc quatre ans d'investigations, de travaux de restauration et d'analyses, les scientifiques sont arrivés à la conclusion que le gigantesque géoglyphe est un orque. Des chercheurs de la Commission d'archéologie des cultures non-européennes (KAAK) de l'Institut archéologique allemand ont collaboré au projet avec d'autres partenaires, suggèrent que la figure d'un orque de 230 pieds de long (70 mètres) est considérée comme dominante, semi-créature mythique dans la mythologie péruvienne ancienne et a plus de deux millénaires, ce qui en fait l'un des plus anciens géoglyphes de la région de Palpa. " C'est peut-être le géoglyphe le plus ancien de l'ère Nazca ", a déclaré Markus Reindel, archéologue de KAAK et responsable du projet Nasca Palpaau journal allemand Welt.

 

The petroglyph before restoration

Le géoglyphe retrouvé, avant sa restauration (voir plus bas), l'érosion avait obscurci considérablement le dessin, mais on peut se demander si la restauration est vraiment fidèle à l'original, mélange des Paracas et des Nascas d'après les archéologues... - (Image: Johny Isla)

Lire la suite

MON EXPERIENCE EXTRAORDINAIRE 5

MON EXPERIENCE EXTRAORDINAIRE 5

Grimoire mini

Bonjour, je me nomme MILTORAN et je viens ici sous mon pseudo vous raconter mon aventure hors du commun qui m'apporte régulièrement la preuve que nous devons conserver en nous un grand esprit d'ouverture, de tolérance et de respect...

...Nous avons tous à un moment ou à un autre de notre existence été confrontés à des événements, des histoires, des faits qui ont servi de base aux fondements de nos valeurs ou nos doutes...

Il arrive parfois que ces aventures possèdent à elles seules la capacité de faire s'ébranler en un instant nos convictions intimes les plus profondes.

Il est des moments dans notre vie qui dépassent nos conceptions de l'existence et qui nous guident bien au delà de tout, des instants si uniques, si intenses, qu'ils créent en vous un bouleversement tel que vos croyances s'en trouvent à jamais ébranlées...

Je vis actuellement cette remise en question et je viens ici vous faire part de mon expérience extraordinaire.

Ce texte est donc la suite de ceux-ci : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/temoignages/mon-experience-extraordinaire-1.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/temoignages/mon-experience-extraordinaire-2.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/temoignages/mon-experience-extraordinaire-3.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/temoignages/mon-experience-extraordinaire-4.html


De cette immersion dans le monde de l'irréel, il m'a été permis de tutoyer des forces incroyables, d'une patience sans limites, d'un "lâcher prise" de tous les instants, pour m’emporter hors des croyances, des peurs, des doutes, au cœur d'une invisible dimension.



ÉDIFICE
----------------------

Envol1


Au changement d'année 2015-2016, s'est produit une période éphémère et transitoire, comme un voyage imaginaire, où le temps suspends son vol, dans une création qui se voulait inachevée.

J'ai compris que cette étape était essentielle, comme un passage obligé faisant partie intégrante de ces contacts énergétiques.



MAGIE
-------------


Le dernier dessin réalisé au feutre me fit voyager au milieu d'un univers surnaturel par le biais d'un merveilleux recueil, qui semblait vouloir s'ouvrir vers un monde extérieur.

Lire la suite

EBE, dinosauriens et voyages temporels

EBE, dinosauriens et voyages temporels

 

Ebe classique mini

J'ai déjà abordé sur mon blog diverses théories et hypothèses liées à la présence pouvant être ponctuelle mais historiquement constante d'entités biologiques extra-terrestres (EBE) mais les possibilités étant nombreuses et s'entremêlant avec des hypothèses plus larges (voir même touchant à l'immatériel et à des possibilités métaphysiques, quantiques, psychiques et multi-dimensionnelles), il n'est pas inutile, surtout en considérant les progrès et recherches en cours, de parler du fait que ces mêmes entités pourraient ne pas être "extra-terrestres" au sens propre du terme, mais provenant d'une dimension qu'il nous semble bien déjà expérimentée par l'être humain : le Temps...

 

Ebe classiqueApparence "classique" d'un EBE vu près d'un OVNI, un "Gris" ayant le crane allongé et une machoire rétrécie...

 

J'ai parlé de la théorie du paléontologue et géologue américain (de naissance, naturalisé canadien) Dale Russel, professeur de recherche au MEAS, sur la possibilité d'un reptoïd intelligent qui aurait pu évoluer et être à notre place s'il en avait eu le temps. Ses recherches et dessins nous font bel et bien voir un être ressemblant en tout point à ces mêmes entités rencontrées à de multiples reprises depuis au moins 1947 (mais des représentations préhistoriques, antiques et même plus tardives, dont j'ai déjà parlé également, font apparaître des correspondances assez troublantes aussi) : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/legendes-mythes/ebe-is-be-les-gris-et-la-theorie-des-dinosauriens.html

 

Dalerussel dinosauroid mini

évolution d'un "raptor troodon" préhistorique en un être humanoïde ayant le crane allongé et la mâchoire rétrécie...

 

La théorie liée à ces dinosauriens/reptiliens envisagerait une évolution finalement assez longue de ce reptoïd, qui ne se serait donc pas éteint (ou évolué en oiseau comme d'autres dinosaures !) mais aurait développé suffisamment son intelligence sur plusieurs dizaines de millions d'années (le troodon existant déjà il y a 70 millions d'années) après la catastrophe mondiale de -65 millions d'années (qui n'a finalement pas empêché la survivance de certains dinosaures à plumes qui ont évolué en oiseaux par exemple) pour finir par dominer un certain temps son éco-système mais dont les traces ont totalement disparu suite à la rupture de la Pangée et de l'enfoncement tectonique des plaques dans le sol terrestre... Mais, entre-temps, cette race dino-reptilienne (possiblement douée naturellement de dons psychiques (le serpent ayant toujours eu mythologiquement parlant un don de manipulation par exemple), aurait donc eu largement le temps de développer des techniques diverses, pour survivre aux catastrophes et aux autres prédateurs, y compris spatiales, peut-être même dimensionnelles et temporelles...

Nous avons étonnamment une autre hypothèse scientifique qui, elle, nous parle de l'évolution de l'Humanité actuelle, qui devrait nous mener à une modification assez importante de notre apparence physique si nous survivons les quelques millions d'années nécessaires... et qui nous amène au même type d'entité biologique (un "gris" !) que ce reptoïd préhistorique ! 

Il y a eu aussi la théorie (toujours controversée) des scientifiques françaises Anne Dambricourt Malassé et Marie-Joseph Deshayes (voir ici : http://www.hominides.com/html/references/homo-sapiens-dambricourt-chaline.php ) mais toutes les prévisions sérieuses nous mènent dans le futur à une apparence définie ainsi :

" Notre processus évolutif serait le résultat d'une logique interne qui aurait conduit nos ancêtres d'il y a 60 millions d'années vers l'homme d'aujourd'hui, et qui nous pousse déjà vers l'homme de demain. On peut imaginer que l'homme de demain aura le crâne de plus en plus bombé et une mâchoire de plus en plus petite...  En extrapolant, l'homme sera peut être la première espèce à pouvoir modifier ou intervenir sur sa propre évolution... "

 

Homo sapiens futur

évolution future de l'être humain... qui nous montre un être au crane élargi et avec une mâchoire rétrécie... cette triple conjonction vers une même apparence physique peut-elle vraiment être uniquement due au pur hasard ?...

 

L'objet de mon hypothèse présentée ici, qui en reste une de toute façon et qui a peut-être été émise par d'autres avant, cela ne me préoccupe pas, est donc de poser par écrit la possibilité qu'une grande partie des phénomènes inexpliqués au fil du temps et lisible aussi bien dans les textes et témoignages antiques, du moyen-âge et des temps modernes, tant mythologiques que religieux, parapsychologiques, paranormaux, ufologiques et métaphysiques, liés à des observations considérées parfois comme matérielles, parfois comme immatérielles, soient en forte relations avec la présence dans l'environnement de notre perception physique et matérielle, de ces entités provenant d'un lointain passé... ou du futur de l'humanité, par manipulations génétiques multiples tout au long de l'apparition de la Vie sur notre planète par exemple...

Lire la suite

L'humanité n'est pas née sur Terre ?

Sumer : L'humanité n'est pas née sur Terre ?

 

Homo gris mini

Voici un résumé de l'hypothèse décrite par un spécialiste nommé Dr. Ellis Silver dans son livre « Les humains ne viennent pas de la Terre: une évaluation scientifique de la preuve», qui se base en partie sur des écrits sumériens, notamment la célèbre tablette de Kish, datée de 3500 avant JC (et l'un des plus anciens documents de l'Humanité) et d'autres recherches de spécialistes de la Mésopotamie, mais surtout sur le fait que les êtres humains affichent des problèmes inhabituels qui ne figurent pas parmi les membres du règne animal, ce qui laisse suggérer que le corps humain n’a pas évolué pour faire face aux conditions de la planète Terre comme les autres animaux.
 

C'est à Al-Uhaymir de l'Irak moderne, où se trouvait l'ancienne cité sumérienne de Kish qu'a été trouvé cette tablette millénaire en proto cunéiforme, et pour l'instant, les spécialiste disent que cet ancien document précède l'écriture cunéiforme des Sumériens et les hiéroglyphes égyptiens d'au moins cent ans. La liste des souverains sumériens (dont je parle ici : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/la-liste-des-rois-sumeriens-deconcerte.html ) déclare indirectement que Kish fut la première ville à avoir des rois après le déluge, alors que le tout premier roi de la fondation de la ville se nomme Jushur. Le successeur de Jushur s'appelle Kullassina-bel, mais il s'agit en fait d'une phrase en akkadien signifiant «Tous étaient seigneurs». Ainsi, certains chercheurs ont suggéré que cela pourrait avoir été destiné à signifier l'absence d'une autorité centrale comme un seul roi à Kish pendant un certain temps, entre Jushur et Etana, le premier roi après le "déluge-inondation".

Et il y a une étrange correspondance ici avec l'ancien testament de la Bible et le livre de Samuelhttps://www.jw.org/fr/publications/bible/bi12/livres/1-samuel/9/#v9009001-v9009027

 

Homo gris

Et oui, le père du tout premier roi des Israélites, Saül, se nomme dans ce livre... Qish ! Et quand on sait que le site de Kish ("père" de Saül ?) porte aussi le nom d'un dieu sumérien, Kish, qui apparaît dans une légende sumérienne dont on a retrouvé des extraits sur des tablettes, il semble bien que la conjonction entre l'ancien testament (ou plutôt la Thora des juifs) et les écrits sumériens est flagrante... Et on peut même insister entre les correspondances entre écrits religieux (avec aussi les textes védiques de l'Inde) avec le texte de la-dite légende de Etana :

Lire la suite

Kurdistan/Irak : découvertes antiques en Sulaymaniyah

Kurdistan/Irak : découvertes antiques en Sulaymaniyah

 

Kurdistan irak mini

 

J'en avais déjà parlé récemment, les reculs de la guerre de religions en Irak permettent aux archéologues de revenir et de s'intéresser à des régions très peu explorées et fouillées jusqu'à présent, notamment dans le nord du pays et les provinces irako-kurdes : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/kurdistan-decouverte-de-tablettes-cuneiformes-de-l-empire-assyrien.html

Une nouvelle publication fait état du retour d'une équipe d'archéologues basés à Francfort dans la province irako-kurde de Sulaymaniyah, avec de nouvelles découvertes très intéressantes. La découverte d'un métier à tisser daté du 5ème ou 6ème siècle en particulier a déclenché beaucoup d'enthousiasme. Les récentes fouilles sur le site de Gird-ı Qalrakh sur la plaine Shahrizor font déjà état de la découverte d'une occupation et même probablement d'une refortification remontant au début du premier millénaire avant JC et aussi un mur en terrasse massif en pierre du nouvel empire Assyrien (entre le 9ème et 7ème siècle Avant J.-C.), mais également une succession de céramiques amenant jusqu'à la présence locale d'une grande fabrique de tissus utilisant notamment ce métier à tisser Sassanide et ses accessoires (entre le 4ème et 6ème siècle Après J.-C.) qui sont décrits ci-dessous...


Khurdistan irak

le site de Gird-ı Qalrakh sur la plaine Shahrizor (vous pouvez cliquer pour agrandir l'image) - Vue aérienne du site depuis le sud montrant les zones d'excavation sur le versant et le versant sud-ouest ainsi que la petite fosse d'essai sur le versant sud-est. Crédit: Philipp Serba

Lire la suite

MON EXPERIENCE EXTRAORDINAIRE 4

MON AVENTURE EXTRAORDINAIRE 4

 

Rencontres

 

Bonjour je me nomme MILTORAN et je viens ici sous mon pseudo vous raconter mon aventure hors du commun qui m'apporte régulièrement la preuve que nous devons conserver en nous un grand esprit d'ouverture, de tolérance et de respect...

...Nous avons tous à un moment ou à un autre de notre existence été confrontés à des événements, des histoires, des faits qui ont servi de base aux fondements de nos valeurs ou nos doutes...

Il arrive parfois que ces aventures possèdent à elles seules la capacité de faire s'ébranler en un instant nos convictions intimes les plus profondes.

Il est des moments dans notre vie qui dépassent nos conceptions de l'existence et qui nous guident bien au delà de tout, des instants si uniques, si intenses, qu'ils créent en vous un bouleversement tel que vos croyances s'en trouvent à jamais ébranlées...

Je vis actuellement cette remise en question et je viens ici vous faire part de mon expérience extraordinaire.

Ce texte est donc la suite de ceux-ci : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/temoignages/mon-experience-extraordinaire-1.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/temoignages/mon-experience-extraordinaire-2.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/temoignages/mon-experience-extraordinaire-3.html

 

UNE AUTRE DIMENSION
----------------------------------------

Au delà des circonstances qui m'ont amené à découvrir ce nouvel espace temps, les événements qui allaient s'y rattacher étaient de nature à bousculer bon nombre de théories sur les facultés mêmes de notre vision de l’être, je vais dès à présent vous emporter avec moi au-delà du concevable dans un univers où le danger, la crainte et la peur ne connaissent pas d'existence...



LE MONDE SPIRITUEL
---------------------------------


Tout en poursuivant ce contact par dessins automatiques interposés, j'ai constaté que chacune des réalisations abouties me rapprochait d'avantage d'une finalité que je ressentais voulue, espérée, attendue, comme si celle-ci faisait suite à une interminable et douloureuse séparation, par elles, j'y ait trouvé une fusion avec un être d'un amour intense, une communion d'âmes. Je comprenais sincèrement que rien n’était le fruit du hasard alors, au gré de mes errances intellectuelles, je me suis mis à songer que cette force inconnue, en me laissant maître de ma conscience et de mes choix, m'ouvrait une voie afin d'analyser, de décrypter, de tenter de comprendre cette nouvelle approche qu'il m’était permis de découvrir au plus profond de mon inconscient...

 

Chap4b

Lire la suite

Grèce : Les étonnants murs de la cité Oiniadai

Grèce : Les étonnants murs de la cité Oiniadai 

 

Oiniadai26 mini

 

Oiniadai (ou Œniadæ) est une très ancienne cité située en Étolie-Acarnanie, près de l'embouchure de la rivière Achelous. On sait que vers 550 avant JC, la cité était bien connue des civilisations antiques, mais un aspect étrange en ce qui concerne son port est qu'il se situe de nos jours à 3 kilomètres à l'intérieur des terres ! Un gros contraste avec d'autres cités grecques que l'on découvre de nos jours englouties sous les eaux à cause de la montée de ces dernières...

En fait, grâce à une étude géologique, on sait maintenant que la ville était assise sur une ancienne île rocheuse à l'intérieur du delta formé par le fleuve tumultueux et qu'il y a donc eu une relation facile avec la mer Ionienne... vers 3000 ans avant JC. Et qu'effectivement, un ancien port de cette période y a bien été trouvéhttps://geomorphologie.revues.org/645. Mais, il y a 3500 ans environ, les alluvions du fleuve ont commencé à boucher et combler le delta, éloignant petit à petit la mer des ports (car plusieurs ont donc été construits au fur et à mesure du temps) de la région...

On sait aussi que la ville est citée (Tite-Live - Histoire Romaine) pour avoir joué un rôle important lors de la Campagne de Grèce (-211) et aussi qu'elle frappait sa propre monnaie. La ville est aussi sujette à des troubles, comme Athènes, lors de l'Edit d'Alexandre (-324) : En 324 av. J-C prit fin l’époque de Lycurgue (avec sa mort) à Athènes. Ce fut alors l'Edit d'Alexandre et le début des troubles. A l’extérieur de la cité grecque, l’édit d’Alexandre provoqua le retour des exilés ce qui impliqua pour Athènes l’abandon de l’île de Samos et de nombreux troubles politiques. Nous possédons un document qui présente un des aspects de la crise extérieure d’Athènes, il s’agit du décret d’Antiléon de Chalcis: Dès -324, Athènes essaya de sortir de sa solitude, elle se tourna alors vers une puissance un peu excentrique: l’Etolie (se trouvait dans la partie nord occidentale de la Grèce). Les Étoliens avaient, eux aussi, expulsé les habitants d’une cité, celle d’Oiniadai, et ils ne voulaient pas non plus se plier à l’édit d’Alexandre...

 

Oiniadai port

Des cales de bateaux - ancien port - Heinz Schmitz  - Antike Schiffswerft in Oiniadai (Griechenland) - CC BY-SA 2.5

Lire la suite

Arabie Saoudite : Nouvelles structures préhistoriques

Arabie Saoudite : Nouvelles mystérieuses structures préhistoriques

 

Volcans arabie mini

 

Ce n'est pas la première fois que j'aborde les mystères de la grande péninsule arabique, en mentionnant bien sûr son ancienne fertilité préhistorique perdue : https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-lacs-et-rivieres-sous-les-sables-de-la-peninsule-arabique.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/anomalies-archeologie-arabie-oman-serbie-uk.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/arabie-saoudite-un-etonnant-site-de-10000-ans-etudie.html

 

Mais un tout nouvel article, accompagné de nombreuses photographies, vient d'être publié par des scientifiques dans la célèbre revue spécialisée Livescience, que je m'empresse de traduire devant son intérêt certain et qui confirme plusieurs autres données.

" 400 mystérieuses structures de pierre anciennes découvertes en Arabie Saoudite

 

Arabie googleearth1

Des structures en pierre mystérieuses que les archéologues appellent «portes», en raison de leur ressemblance avec les portes de campagne à l'ancienne, ont été découvertes en Arabie Saoudite. - Crédit: Google Earth

 

Près de 400 mystérieuses structures en pierre remontant à des milliers d'années ont été découvertes en Arabie Saoudite, de plus, quelques-unes de ces formations murales recouvrent ou sont recouvertes par d'anciens dômes de lave, rapportent les archéologues.

Beaucoup de murs en pierre, que les archéologues appellent «portes», parce qu'ils ressemblent à des portes de champ à l'ancienne d'en haut, ont été trouvés dans des zones d'une région du centre-ouest de l'Arabie Saoudite appelée Harrat Khaybar.

Les archéologues impliqués dans la recherche ne sont pas sûrs du but, ni même de l'âge exact de ces structures...

Lire la suite

Une pierre gravée de 3200 ans aurait parlé de Troie et du Peuple de la Mer

Une pierre gravée de 3200 ans aurait parlé de Troie et du Peuple de la Mer

 

Luvien inscriptions mini

 

Après le dernier article (hasard des découvertes !), nous restons donc dans l'antique Anatolie (aujourd'hui turque) mais nous nous rapprochons de la Mer Egée et de la Grèce, du côté des anciennes Phrygie et Troade...

Une dalle de pierre gravée d'une inscription de 3 200 ans , qui raconte l'histoire d'un Prince de Troie et peut-être aussi du mystérieux Peuple de la Mer, a été déchiffrée, ont annoncé le 07-10-2017 des archéologues. L'inscription sur la pierre, d'une longueur de 95 pieds (29 mètres), décrit la montée d'un royaume puissant appelé Mira, qui a lancé une campagne militaire menée par un prince nommé Muksus de Troie.

L'inscription est écrite dans une langue ancienne appelée Luvien que seuls quelques savants, estimés à pas plus de 20, peuvent lire aujourd'hui. Ces érudits comprennent Fred Woudhuizen, un savant indépendant, qui a maintenant déchiffré une copie de l'inscription...

 

Phrygie falaisesculptee

Phrygie, falaises sculptées de deux lions gardant une tombe royale ou un temple dédié à la déesse-mère Cybèle, qui était peut-être d'ailleurs représentée au milieu (?). Les marches ont disparu et une épée géante semble avoir brisé l'antique tombe creusée dans du tendre tuf volcanique...

Lire la suite

Reliques étranges du Pérou : Les news au 30-09-2017

Reliques étranges du Pérou : Les news au 30-09-2017

 

Ap newmomies3 mini

 

Vous allez trouver un petit résumé des avancées de cet été, les quelques annonces qui sont apparues depuis le dernier article de la mi-juillet et la conférence de Lima tenue par Mr Maussan, journaliste mexicain, mais surtout par plusieurs scientifiques ayant le courage de parler de leurs examens et analyses sur ces corps biologiques découverts fin 2015 dans un site archéologique tenu encore secret par les pilleurs de tombes (huaqueros) à l'origine de la découverte (comme une grande majorité de découvertes péruviennes, quoiqu'en disent les archéologues locaux...).

Une première chose qui s'est produite en juillet est donc l'envoi par le chercheur Deï Mian d'un dossier complet des données en possession de l'Inkari Cuzco à BTLV (Bob vous dit Toute La Vérité) pour transmission aux scientifiques français (Mr Alain Froment notamment) en toute transparence et afin qu'ils étudient les choses avec de VRAIES pièces et non des montages ou mélanges de données comme lors des émissions précédentes de la radio alternative... Thierry Jamin a donné son soutien à cette initiative en insistant sur le fait qu'il a toujours voulu que les reliques et preuves disponibles soient analysées par un maximum de scientifiques (preuve qu'il n'y a aucune volonté de cacher quoi que ce soit), y compris des français. Ce n'est pas de sa faute si les scientifiques sont si frileux et moins curieux que la logique le voudrait...

Dans la foulée, le chercheur Deï Mian a annoncé avoir contacté et reçu un grand intérêt de la part de scientifiques britanniques, qui ont donc également reçu un dossier complet des données disponibles à cette date. "  De par mes contacts en Angleterre, nous avons des scientifiques de Cambridge, Cardiff, Glascow et Leicestershire universities qui ont déjà eu des rapports de l’affaire en main, et aussi étonnant que cela puisse paraître, leurs premières conclusions ont été bien différentes de celles des experts français qui ont exprimé une « conclusion hâtive » ". Et il y a eu aussi, question analyses scientifiques en cours, un apport de la part d'une scientifique française, neuroscientifique reconnue par ses pairs, qui s'est déplacée au Pérou en septembre et qui va pouvoir faire des analyses et séquences ADN dans un laboratoire français. De son côté, Michel Ribardière est en train de tenter de constituer (difficilement devant les à-priori) un groupe de scientifiques internationaux pouvant apporter un avis réfléchit après étude sur ces reliques, qui sont en majorité des corps momifiés artificiellement par de la terre de diatomée (très probablement), mais qui sont possiblement accompagnés de "poupées" ou "objets rituels" créés par les indiens locaux au fil du temps (comme c'est le cas d'objets assez similaires trouvés dans certaines tombes dans le passé, j'en ai déjà montré car il s'en trouve dans des musées...).

Quelques conférences ont eu lieu cet été, avec les participations de Deï Mian, Alain Bonnet et Michel Ribardière, avec la diffusion du reportage/historique de l'Alien Project, des explications et débats :

 

Conferenceseteap

Lire la suite

MON EXPERIENCE EXTRAORDINAIRE 2

MON EXPERIENCE EXTRAORDINAIRE 2

 

Course mini

 

Bonjour je me nomme MILTORAN et je viens ici sous mon pseudo vous raconter mon aventure hors du commun qui m'apporte régulièrement la preuve que nous devons conserver en nous un grand esprit d'ouverture, de tolérance et de respect...

...Nous avons tous à un moment ou à un autre de notre existence été confrontés à des événements, des histoires, des faits qui ont servi de base aux fondements de nos valeurs ou nos doutes...

Il arrive parfois que ces aventures possèdent à elles seules la capacité de faire s'ébranler en un instant nos convictions intimes les plus profondes.

Il est des moments dans notre vie qui dépassent nos conceptions de l'existence et qui nous guident bien au delà de tout, des instants si uniques, si intenses, qu'ils créent en vous un bouleversement tel que vos croyances s'en trouvent à jamais ébranlées...

Je vis actuellement cette remise en question et je viens ici vous faire part de mon expérience extraordinaire.

Ce texte est donc la suite de celui-ci : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/temoignages/mon-experience-extraordinaire-1.html

 


CHENE DERACINE

crédit : La dépêche

Lire la suite

Croatie, cités englouties dans l'Adriatique

Croatie, cités englouties dans l'Adriatique

 

Ile de pag structures englouties4 mini

 

Si on regarde la configuration des fonds marins de la Méditerranée il y a environ 12000 à 10000 ans, juste avant la fin de la dernière grande période glaciaire et la fonte des glaces entraînant à la fois une montée des eaux et un rehaussement du socle continental suite à l'allègement du poids des glaces, on constate que de nombreuses côtes et îles/presqu’îles possédaient plus de surfaces habitables que de nos jours. C'est une évidence qu'auparavant comme aujourd'hui, l'être humain était très présent en bord de mer, pour de multiples raisons qui vont de la nourriture au climat marin souvent plus doux. La Mer Adriatique, entre l'Italie et les anciens pays yougoslaves, les Balkans, ne déroge pas à cette règle, avec de plus une très grande surface à l'air libre en remontant vers la Baie de Venise et Trieste par exemple (ville et baie qui nous démontrent d'ailleurs que la Mer monte toujours et de plus en plus). Le fait que le grand fleuve Pô déverse un gros volume de sédiments contribue néanmoins d'une part au comblement de certaines baies (le golfe d'Hadria, ville étrusque bâtie vers le 6ème siècle avant J.-C. et qui a donné son nom à la Mer a disparu suite à son comblage par les alluvions du Pô) et à la limitation de la montée des eaux par endroits. 

Il n'est dont pas très surprenant que de probables lieux de la préhistoire européenne soient engloutis dans l'Adriatique, mais que les boues sédimentaires font qu'ils sont inaccessibles du côté Ouest (italien) de la mer, alors que l'inverse se produit du côté Est, qui est géologiquement beaucoup plus karstique et découpé, composé de nombreuses îles et îlots... et de fonds accessibles. C'est dans ce contexte que des recherches archéologiques marines se développent de plus en plus le long des côtes de l'Est Adriatique. D'autant plus que plusieurs légendes et quelques textes nous informent que des cités ont possiblement été englouties, et que des pays ayant bénéficié de bons apports touristiques comme la Croatie par exemple possèdent plus de moyens financiers que d'autres et perçoivent l'intérêt touristique de ce potentiel attrait historique supplémentaire à la beauté des lieux et au climat...

Des découvertes récentes semblent aller dans ce sens, et même si on ne parle pas de sites préhistoriques très anciens comme au large d'Israel par exemple, les découvertes n'en sont qu'à leur début...

 

World 7000ans

La Terre (centrée sur l'Europe) à la fin de la dernière période glaciaire (les glaces ne sont pas indiquées)

Lire la suite

France : Le disque astrologique antique de Chevroches

France : Le disque astrologique antique de Chevroches

 

Disque1

 

C'est une découverte assez peu connue du publique, du début du 21ème siècle, qui a été effectuée sur la commune de Chevroches, qui se situe à l’est du département de la Nièvre, à 3 km au sud-est de Clamecy. A la suite de constructions prévues, une fouille archéologique préventive officielle est pratiquée en 2001 – 2002 par une équipe de l’Association pour les Fouilles Archéologiques Nationales, devenue l'Inrap. C'est une grosse surprise qui attend les archéologues : c'est toute une petite cité gallo-romaine qui émerge du sol, sur au moins 4 hectares et, avec les très nombreuses structures qui ont été découvertes, il faut noter la présence d’un vaste bassin monumental (26 m x 18 m, pour une profondeur de 2,30 m) et d’un édicule (sacellum ?) de plan carré.

Historiquement, l’occupation gallo-romaine s’est développée de façon soutenue depuis le second quart du Ier siècle de notre ère jusqu’au Ve siècle. Sur les lieux, les fouilles démontrent que l’activité métallurgique tient une place essentielle au IVe siècle (fer et bronze) et se répartie dans de vastes ateliers implantés au sein d’îlots séparés par des rues. Le mobilier est très abondant et se signale par des pièces de qualité remarquable dont quatre dépôts d’objets métalliques contemporains à cette époque (dont 2 trésors monétaires), dans un contexte d’enfouissement daté des années 350 ap. J.-C..

Parmi ces quatre dépôts, le plus fourni rassemblait plus de 200 objets (ou fragments) d’objets manufacturés, en bronze, en fer et en plomb. L’étude de ce dépôt a permis de reconnaître des outils (marteaux, compas, gradines, burins...), des éléments domestiques (clés en fer ou en bronze, chaînes, fragments de vaisselle, ...) ou de harnachement, des barres et des chutes de forge, des éléments de parure (fibules), ainsi qu’un élément de garniture ajourée de fourreau de couteau fafriquée dans l’atelier de Gemellianus, situé à Aquae Helveticae, l’actuel Baden, près de Zurich en Suisse. Le « disque » , très oxydé au moment de sa découverte, avait été rangé parmi les éléments de décor de harnachement. C'est sa restauration qui a pu révéler sa véritable nature...

 

Chevroches fouilles2 2002

Chevroches - Escalier en pierres qui permettait d’accéder à la pièce n° 3 (îlot A), depuis la terrasse supérieure ; il ne reste presque rien du bâtiment que cette dernière supportait.

Lire la suite

Lybie : Débuts de la recherche de la cité perdue de Barca

Lybie : Débuts de la recherche de la cité perdue de Barca

 

Cyrenaique mini

 

Noyez que la Lybie est l'ancien nom de la Libye selon Pline l'ancien, cité par Denis Diderot " Pline dit avec un peu d’exactitude, que les truffes de Lybie étoient plus charnues que les autres " (Denis Diderot, Jean Le Rond d’Alembert, Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des Sciences, des Arts et des Métiers, Chez Briasson, 1765).   :)

 

Cela a été annoncé officiellement fin août 2017 par l'Autorité Archéologique Libyenne : un projet vient d'être planifié au sujet de la recherche de l'ancienne ville perdue de Barca, liée à une civilisation libyenne disparue et qui a été décrite dans les livres d'Histoire. Selon certains anciens écrits d'historiens, la ville disparue de Barca pourrait se situer aux alentours de la ville actuelle d'Al-Marij, qui est très ancienne, c'est donc là que les premières fouilles auront lieu...

Pour rappel, la ville de Barca (ou Barqa, ou Barka, appelée Barké ou Barce dans l'Antiquité) est mentionnée comme déjà existante avant l'arrivée des anciens Grecs dans la contrée, et serait devenue la capitale de l'ancienne province de Cyrénaïque, du temps des anciens Grecs. En fait, il faut distinguer la ville qui s'était étendue au fil du temps jusqu'à la mer pour y créer un port, et l'ancienne ville, située dans les terres... et qui a complètement disparue...

 

Annaleon almarij

Anna Leon proche de Al Marij sur un terrain propice aux fouilles... (Libya Observer)

Lire la suite