Océanie

Nouvelle Guinée : les premières preuves d'une période néolithique

Nouvelle Guinée : les premières preuves d'une période  néolithique

 

Waim ng1

Village de Waim vu du ciel, dans les hauts plateaux du nord de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Crédit: UNSW / Ben Shaw

 

L'étude des objets confirme une période néolithique dans la Nouvelle-Guinée.

Il est bien connu que l'agriculture s'est développée indépendamment en Nouvelle-Guinée il y a 7 000 ans (YH : 10 000 ans en fait pour le drainage et certaines cultures, voir les articles en bas), mais les preuves de son influence sur la façon dont les gens vivaient avait échappé aux scientifiques - jusqu'à présent.

Une fouille archéologique en Papouasie-Nouvelle-Guinée a pour la première fois révélé des preuves solides de l'existence d'une période néolithique - où l'agriculture entraîne des changements culturels majeurs - sur l'île il y a environ 5000 ans. YH : on peut déjà s'étonner de changements culturels survenant 5000 ou même 2000 ans après la-dite agriculture ! Mais il ne s'agit que de premières preuves sur un lieu, d'autres découvertes plus anciennes seront probablement faites dans le futur).

Les scientifiques pensent que la cache des artefacts qui ont été mis au jour, y compris les haches de pierre, les pilons, les sculptures figuratives et d'autres outils, sont les indices manquants nécessaires pour plaider en faveur d'une période néolithique dans la préhistoire de la Nouvelle-Guinée.

Dans un article publié aujourd'hui dans la prestigieuse revue Science Advances, une équipe multi-institutionnelle d'archéologues et de scientifiques documente les reliques découvertes à Waim (prononcé `` Wy-im ''), une zone située dans les hautes terres du nord de la Papouasie-Nouvelle-Guinée moderne.

 

Waim ng6

Fig. 1 Nouvelle-Guinée et emplacement de Waim par rapport à d'autres sites des hautes terres du milieu de l'Holocène. A ) Sites mentionnés dans le texte et l'étendue du milieu de l'Holocène de la mer intérieure de Sepik-Ramu. 1, Waim; 2, Wanelek; 3, Kuk; 4, Manton; 5, Nombe; 6, Kiowa; 7, Kafiavana; 8, Aibura; 9, ONF, NFX; 10, NGH; 11, Yuku; 12, Manim; 13, Kamapuk; 14, Vilakuav; 15, Joes Garden; 16, source d'obsidienne de Kutau. ( B ) Profil d'élévation [nord-est (NE) – sud-ouest (SO)] des vallées Simbai-Jimi montrant l'emplacement de Waim. Encart: position mondiale de la Nouvelle-Guinée. La ligne en gras est l'équateur. Crédit photo: Ben Shaw, Université de Nouvelle-Galles du Sud (UNSW) (vous pouvez cliquer sur l'image pour agrandir)

 

Pièces manquantes

L'auteur principal, le Dr Ben Shaw de UNSW Science dit que jusqu'à présent, il y avait peu de preuves pour démontrer que la Nouvelle-Guinée avait connu sa propre période néolithique comme d'autres centres agricoles mondiaux - malgré l'existence de preuves bien documentées de l'agriculture sur l'île au cours des millénaires passés.

« Nous connaissions déjà les cultures des zones humides comme le taro, l'igname, la canne à sucre et les bananes d'il y a environ 7 000 ans en Nouvelle-Guinée », explique le Dr Shaw.

Lire la suite ci-dessous :

Lire la suite