Enquête archéologique aux Açores 2

Enquête archéologique aux Açores 2

 

Terceira acores 12 19 yh0(photo ©Yves Herbo)

 

Voici une petite suite à ce précédent article : 

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/enquete-archeologique-aux-acores-1.html

Vous comprendrez que nous sommes, avec Loic Occhipenti, en train de monter un reportage filmé sur notre déplacement aux Açores, île de Terceira et l'étude de certaines des découvertes récentes et inédites effectuées, à l'aide du professeur Felix Rodriguez, dont la renommée auprès de tous les habitants locaux nous a bien aidé pour la visite de certaines propriétés privées...

Les objectifs de notre visite étaient multiples, devant la richesse des précédentes découvertes, mais nous ne pensions pas avoir autant de surprises supplémentaires et inédites par rapport aux connaissances déjà établies. Le principal de ces objectifs était bien sûr de confirmer et factualiser le fait que les Portugais n'avaient pas été les premiers à habiter ces îles au doux climat sub-tropical. Mais il est très possible, en l'état actuel des recherches et découvertes et en considérant les âges probables de ces dernières, que les îles étaient en effet désertes quand les premiers découvreurs inconnus portugais y débarquèrent.

Quoiqu'il en soit, les évidences d'une présence intelligente et batisseuse très ancienne sont nombreuses. Il est ici utile je pense de rappeler (ou d'informer) que les îles des Açores comme Terceira, ne sont pas des petites îles entièrement construites ou connues : si on suit les relevés démographiques, sur les 56 000 habitants de l'île, 35 000 sont regroupés dans la capitale des Açores et de l'île, Angra et banlieue, et 20 000 le sont vers l'autre ville principale de l'île, Praia da Vitória, mais elle comporte de nombreux militaires issus de la base américaine locale. On peut dire que les habitants restants (hors période touristique) se partagent les 402 km ² de la superficie de l'île... qui est loin d'être défrichée de sa végétation endémique préhistorique (heureusement) et qui recèle de nombreux parcs naturels protégés. En effet, de nombreux espaces de laurisylves, forêts endémiques (des lauriers de + 40 m de hauts entre autres, des mousses géantes, etc...) souvent infranchissables et non explorées, existent encore dans toutes les îles des Açores, nous en avons approchés et leur beauté mêlé au mystère des espaces inviolés par l'homme font rêver et s'éteindre la verve du verbe. Plus un mot, juste ouvrir grand ses yeux et son esprit :

Montebrazil acores 2019 12 07yh

Le Monte Brazil à l'horizon (photo Yves Herbo) - cliquer pour agrandir - Notez que le mot Brazil est traduit par "enchanté", et existait déjà aux Açores avant la découverte "officielle" des Amériques...

 

Petroglyphe terceira lo 12 2019

Nous avons pu voir plusieurs pétroglyphes ou gravures, marques artificielles dans la roche. Celui-ci en est l'un des exemplaires, et représente probablement l'un des oiseaux endémiques de l'île, un vautour présent aussi sur le drapeau des Açores... Photo Loïc Occhipenti

 

Terceira acores 12 19 yh0

Cette structure en cercle, possible tombe, est manifestement artificielle, et ce n'est pas la seule à avoir été découverte. Très archaïque, la structure ressemble beaucoup à d'autres structures identiques européennes ou du Moyen-Orient, datées du néolithique ou même du mésolithique officiellement. Au second plan, le prof. F. Rodriguez. Photo : Yves Herbo

 

Ces études et comparaisons se prolongent. Elles feront l'objet d'un documentaire et d'articles liés, le moment venu. Un gros travail de montage des vidéos et photos de nos deux caméras est à faire, merci de votre patience à ce sujet. Le professeur Rodrigues a besoin de soutiens et d'aides scientifiques au niveau européen au sujet des centaines de structures présentes et identifiées sur plusieurs des 9 îles des Açores (voir toutes), nous verrons ce que nous pouvons faire à ce sujet également. Les idées, relations scientifiques et mécènes seront les bienvenus quand la richesse de toutes ces structures, dont certaines encore inédites et protégées, sera encore plus dévoilée au public et scientifiques intéressés.

 

Macaronesie

 

Felix columbarium acores fort lo

Manifestement un columbarium antique (destiné à recevoir les urnes contenant à l'origine les cendres des défunts) assez proche de ceux découverts concernant des périodes étrusques, carthaginoises, voir puniques, de la prime Rome et en tout cas avant la reconnaissance de la chrétienneté et de la pratique de l'enterrement des corps liée. Prof. F. Rodriguez. Photo Loïc Occhipenti.

 

 

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/enquete-archeologique-aux-acores-1.html

 

Et voici quelques liens d'articles en rapport avec nos études actuelles :

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/acores-vestiges-neolithiques-et-antiques-dont-des-pyramides.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/portugal-et-acores-des-cart-ruts-aussi.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/des-ruines-au-large-des-canaries.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-mysterieuses-canaries.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/canaries-les-guanches-des-atlantes-des-cro-magnons-aryens-ou-des-vikings.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/atlantide-les-etudes-de-l-ile-de-spartel-disent-que-c-est-possible.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/civilisations-de-l-atlantique-connexions-et-traces.html

 

Yves Herbo, Sciences-Faits-Histoires, 07-01-2020

 

 

archéologie prehistoire échange volcanisme auteur lire mystère légendes antiquité

Ajouter un commentaire