Guatemala : découverte de l'autel d'un roi maya inconnu

Guatemala : découverte de l'autel d'un roi maya inconnu

Guatemala lacorona autel2

Musée d'archéologie et d'ethnologie de Guatemala city, crédit Johan Ordonez

 

Un autel maya vieux de 1500 ans découvert dans un petit site archéologique du nord du Guatemala décrit des stratégies politiques de la dynastie Kaanul, décrite aussi comme le Royaume du Serpent, visant à placer des villes entières sous son contrôle. Cet autel montre et nomme aussi le dirigeant de la ville de cette époque, inconnu jusqu'à présent...

L’autel, taillé dans du calcaire et pesant environ une tonne, a été retrouvé sur le site archéologique de La Corona, dans la jungle proche du Mexique et du Belize, a déclaré à la presse Tomas Barrientos, co-directeur des fouilles et enquêtes du site.

Barrientos a déclaré que l'autel a été trouvé dans un temple et montrait le roi Chak Took Ich'aak, le dirigeant de La Corona, "assis et tenant un sceptre d'où émergent deux dieux protecteurs de la ville".

 

Guatemala lacorona autel

Musée d'archéologie et d'ethnologie de Guatemala city, crédit Johan Ordonez

Selon les études, la dalle de 1,46 mètre sur 1,2 mètre contient une inscription hiéroglyphique maya correspondant au 12 mai 544. D'autres découvertes et traductions ont permis aux chercheurs de déterminer que le roi Chak Took Ich'aak gouvernait également la ville voisine d'El Peru-Waka 20 ans plus tard. Il s'agit donc d'un règne très long.

 

Guatemala lacorona autel3 1024

Musée d'archéologie et d'ethnologie de Guatemala city, crédit Johan Ordonez

 

Barrientos dit que ces preuves démontrent que la dynastie Kaanul, ou Royaume du Serpent, a développé une stratégie politique à La Corona, qui leur a permis de vaincre leurs "rivaux" de Tikal en 562 et de gouverner les basses terres mayas du sud-est de l'Amérique Centrale pendant deux siècles. Mais Tikal se vengera à l'issu de ces 200 ans et anéantira le Royaume du Serpent...

Cette stratégie politique reposait sur des alliances avec de petites villes autour de Tikal avant la victoire finale. Parallèlement à ces révélations, les chercheurs ont également trouvé des détails sur un mariage entre une princesse du Royaume du Serpent et un roi de La Corona, a déclaré Barrientos.

 

Guatemala lacorona autel personnages

Avis personnel et qui n'engage que moi, mais en assombrissant et étudiant cet autel, on distingue en fait 7 personnages ou portraits différents, dont deux au niveau de ce qui est (à priori) le roi en question (le plus grand entourage en haut)

 

"Cet autel nous montre une partie de l'histoire du Guatemala et, dans ce cas, il y a environ 1500 ans, j'appellerais cela la version maya historique de Game of Thrones", a-t-il ajouté en comparant les manœuvres du royaume Kaanul à celles des familles en concurrence sur le contrôle des sept royaumes de la série télévisée.

Barrientos a déclaré que l'autel "comble les lacunes" et "reconstitue le puzzle" des relations politiques de la culture mayaC'est une œuvre d'art de haute qualité qui nous montre qu'ils étaient des dirigeants entrant dans une période de grand pouvoir et qui s'alliaient avec d'autres pour rivaliser, dans ce cas, avec Tikal." La Corona "était le lieu où le plus important mouvement politique maya historique a commencé à prendre forme". YH : il faut rappeler ici que la civilisation Maya, située en Amérique Centrale, n'était pas un empire centralisé avec un dirigeant unique (comme les Incas par exemple bien plus tard au Pérou de l'Amérique du Sud). C'était une civilisation décentralisée, composée de cités-états (un peu comme l'Egypte des premières dynasties ou encore la Grèce ancienne) très longtemps en paix et proposant leurs produits locaux (on a même découvert récemment dans la jungle tout un assemblage de routes et de comptoirs-étapes reliant plusieurs villes alliées) sans monnaie d'échange (aucune monnaie d'échange n'a jamais été découverte), probablement en échange de services (troupes, inventions, rites, arts, loisirs et jeux (de balle), etc...). Mais la période de 250 à 900 après JC (et ici nous y sommes en plein), considérée comme "l'apogée" (discutable) de la civilisation Maya (avant sa disparition mal expliquée 300 ans plus tard) est aussi une période de guerres entre ces mêmes cités auparavant alliées (car issues d'un même peuple et mêmes fondateurs). Cette découverte à La Corona appui le fait que les mentalités individuelles des dirigeants ont évolué dans le mauvais sens (pour de possibles raisons de changements climatiques amenant la perte de ressources de certaines cité-états, et des séismes ou volcanismes liés, sécheresses,...).

Le Royaume du Serpent s'est étendu de sa capitale Dzibanche au nord du Guatemala, au Belize et à l'État mexicain de Campeche, mais a finalement été vaincu par Tikal.

"Avoir des informations sur ce qui s’est passé ensuite, comment ils élaboraient une stratégie politique ici, nous apprend beaucoup sur la politique de cette époque et la lutte pour le territoire", a déclaré Barrientos. (YH : Lutte pour le territoire (et ressources) qui n'était pas utile pendant des siècles auparavant...).

L'excavation et l'investigation dans la réserve de biosphère maya isolée où se trouve La Corona peuvent être dangereuses. La région est constamment menacée par les pillages, les invasions et les incursions de bandes criminelles, de trafiquants de drogue et d’éleveurs illégaux, accusés par les écologistes et les autorités d’avoir déclenché des incendies de forêt qui endommagent les monuments précolombiens.

La vice-ministre de la Culture, Gladys Palala, a déclaré à l’AFP que les autorités tentent de contrer empiétement par des groupes criminels assiégeant Peten, une zone dotée de "vestiges archéologiques". "Où que vous alliez et que vous fouillez, vous trouvez (quelque chose). C'est une zone éminemment archéologique", a-t-elle déclaré.

" La culture maya a atteint son apogée pendant la période classique de 250 à 900 avant de décliner au cours des 300 années suivantes ". YH : Mon avis personnel est que la culture maya a décliné psychologiquement et spirituellement au beau milieu de cette "apogée", à cause d'un matérialisme (et "libéralisme") exacerbé et individualisé, qui a entraîné au fil du temps sa dégénérescence et disparition finale... c'est une leçon que n'a pas su comprendre la société humaine, qui a répété, et répète encore de nos jours ce modèle nocif et destructeur...

 

Sources : AFP

https://www.france24.com/en/20180914-ancient-altar-reveals-mayan-game-thrones-dynasty

https://www.capital.fr/lifestyle/il-y-a-1-500-ans-au-nord-du-guatemala-le-game-of-thrones-maya-1306943

Autres articles Guatémala :

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/guatemala-le-vrai-coeur-de-l-empire-maya-decouvert.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/un-barrage-geant-maya-decouvert-a-tikal-guatemala.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/un-temple-maya-dedie-au-soleil-nocturne-decouvert-au-guatemala.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/moyen-age-18eme-siecle/guatemala-decouverte-d-une-frise-maya-vieille-de-1-400-ans.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/seibal-complique-les-origines-mysterieuses-des-mayas-et-olmeques.html

 

Yves Herbo, S-F-H, 15-09-2018

 

 

Yves Herbo sur Google+

archéologie échange lire mystère Mexique légendes antiquité

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.