Pérou : questions sur le Monolithe Sayhuite

Pérou : questions sur le Monolithe Sayhuite

 

Sayhuite monolith mini

Sayhuite est un site archéologique précolombien situé à Abancay, une province de la région péruvienne du centre-sud d'Apurímac. Ce site a été daté de la période de l'Empire Inca mais il ne reste plus grand chose de l'époque des Incas car les conquérants espagnols ne trouvaient aucun intérêt à conserver quoique ce soit. On sait aussi que les Incas ont envahi la région vers le 15ème siècle après J.-C. et ont assimilé les peuples locaux, comme partout où se peuple conquérant s'est imposé, avant d'être lui-même conquis par les conquistadors... 

 

Sayhuite cuzcoPerou cuzco machu picchu

 

Sayhuite 4

Le site en question ne présente pas un très grand intérêt archéologique car peu de vestiges subsistent en surface, ou alors ils sont enterrés profondément et aucune fouille n'est envisageable sans traces d'une plus ancienne civilisation locale, bien que ce soit une possibilité citée par plusieurs chercheurs.

 

Les seuls intérêts locaux relevés par les chercheurs sont cette sculpture mystérieuse nommée Monolithe Sayhuite et, dans les environs, d'autres grands blocs gravés et sculptés de structures mystérieuses ayant subi des dégâts considérables et tout aussi inexpliqués...

Sur ce Monolithe Sayhuite se trouvent plus de 200 dessins soigneusement gravés en formes de reptiles, de félins, de crustacés et de grenouilles, qui sont entourés de terrasses, d'étangs, de rivières, de tunnels et de canaux d'irrigation. Le but exact et la signification derrière ces fonctionnalités reste un mystère. Nous allons donc montrer ces structures et parler des diverses hypothèses avancées pour expliquer ce monolithe en particulier et même les blocs environnant.

 

Sayhuite monolith

Le monolithe Sayhuite (Source: AgainErick / CC BY SA 3.0)

On dit que le nom «Sayhuite» a ses origines dans le mot quechua «saywayta», qui se traduit par «lieu d'orientation». Situé sur le sommet d'une colline en terrasses appelée Concacha, le site abritait autrefois un sanctuaire ferméTout ce qui reste de ce sanctuaire, que la légende dit qu'il a été recouvert de feuilles d'or de l'épaisseur d'une main, aujourd'hui est sa plateforme surélevée, sur laquelle se trouve le monolithe Sayhuite. Selon certains érudits, ce site était l'un des quatre oracles sanctuaires d'Apurimac, connus aussi comme les «fils» de PachacamacIl y a, cependant, actuellement, un manque de preuves archéologiques pour établir la véracité de cette affirmation (les espagnols ayant détruit le sanctuaire pour des raisons (à priori) religieuses au 16ème siècle). Lorsque les conquistadors espagnols sont arrivés Sayhuite, selon John Hemming dans son livre Monuments des Incas, le temple était gouverné par la prêtresse Asarpay qui, avant d'être capturée, se jeta du haut d'une chute d'eau de 400 mètres de haut.

 

Sayhuite archaeological site

Le site archéologique avec la grande terrasse et fondation du sanctuaire (petite pyramide ?) détruit. On aperçoit le monolithe protégé actuellement par une grille ouverte.

 

Le monolithe Sayhuite n'est pas la seule pierre sculptée de la région. Dans la vallée au-dessous du site, il y a un groupe de rochers sculptés connus sous le nom de Rumihuasi (qui signifie «maison en pierre»). Les gravures sur le monolithe de Rumihuasi (voir en bas) peuvent être décrites comme géométriques et consistent en des marches et / ou des canauxLe monolithe Sayhuite, en revanche, contient non seulement des sculptures de conception géométrique, mais aussi des sculptures zoomorphes. Par conséquent, même si ce n'est pas le seul rocher sculpté dans la région, il est indéniablement le plus unique.

Le monolithe Sayhuite mesure environ 2 mètres de longueur et 4 mètres de largeur. Bien que la pierre puisse être trouvée aujourd'hui sur la plate-forme surélevée au sommet de Concacha, les scientifiques ne sont pas certains de l'endroit où il aurait pu être placé à l'origineLe monolithe n'étant pas un affleurement rocheux naturel, il aurait pu y être transporté. Le rocher semble avoir été déplacé, peut-être par des pillards, autrefois dans le passé. En dehors de la question de son emplacement d'origine, les chercheurs sont également incertains quant à savoir qui a fait cet objet.

 

Sayhuite monolith dessin

Dessin montrant les figures zoomorphes et géométriques sur le monolithe de Sayhuite. ( Maestroviejo )

 

Quoi qu'il en soit, le monolithe Sayhuite a attiré beaucoup d'attention grâce à ses sculptures. Sur la surface supérieure du monolithe, on peut observer plus de 200 figures zoomorphes et géométriques. La majorité des premiers représenteraient des reptiles, des félins, des coquillages et des grenouilles. Certains chercheurs ont soutenu que le choix de ces animaux a une signification symbolique qui aurait été comprise par les Incas. Par exemple, les félins ont pu être une référence à la capitale Inca, Cuzco, et à son élite, en particulier Pachacuti, le neuvième Sapa Inca, et le premier souverain de l'Empire Inca.

En dehors des figures zoomorphes, il y a aussi des sculptures géométriques sur le monolithe. Ceux-ci ont été interprétés comme des représentations de terrasses, d'étangs, de rivières, de tunnels et de canaux d'irrigation. Si tel était le cas, on peut dire que la pierre représentait une maquette du paysage et une "table d'orientation". Certains (comme le Dr. Arlan Andrew) ont même poussé cette interprétation plus loin en suggérant que le monolithe Sayhuite était utilisé comme modèle topographique pour l'hydraulique. Selon cette théorie, le monolithe était utilisé par les anciens ingénieurs incas comme un modèle pour expérimenter et observer le flux d'eau, qui serait ensuite mis en œuvre dans les projets d'eau publics. De plus, un tel modèle aurait pu être utilisé comme outil pédagogique pour d'autres ingénieurs et techniciens dans ce métier. Certains ne sont pas loin de considérer que le sanctuaire était en fait une école d’ingénierie et d'architecture, où des essais avaient été effectués, d'où les autres blocs géométriques et leur destruction partielle. L'analyse précise de la pierre pourrait peut-être faire apparaître qu'il s'agissait à l'origine d'une pierre volcanique tendre qui se serait durcie avec le temps, comme la plupart des temples gravés en Inde...

 

Sayhuite monolith dessin eau

 

D'autres, cependant, ont suggéré que le monolithe de Sayhuite a été employé dans un but religieux / rituel. Il a été spéculé que le monolithe de Sayhuite a pu servir de modèle de l'univers, ou était lié à un culte centré sur l'eau. Il existe de nombreuses sources naturelles à proximité, et il a été théorisé que si des rituels ont été menés sur le site, ils peuvent avoir été associés à la canalisation de l'eau, et l'approvisionnement en pluies.

Il a été spéculé que cela pourrait aussi être une représentation du système d'irrigation utilisé par les Incas et même un modèle à l'échelle de tout son empire avec chacune des régions représentées par certains symboles. Les forêts seraient représentées par la présence d'animaux tels que des singes, iguanes ou jaguars, tandis que la côte serait symbolisée par des animaux comme les pieuvres ou les crevettes/crabes...

D'autres théories plus exotiques (aliens ou dieux antiques) ont évidemment fait leur apparition, en liaison avec les êtres humains (ou non) aux crânes allongés visibles sur le monolithe et l'attribution de mains tridactyles aux félins par exemple ou reptiles, alors qu'aucun de ces animaux n'en possèdent dans la réalité...

Quoi qu'il en soit, le monolithe de Sayhuite (et les blocs de la vallée proche) reste un mystère intrigant, et il ne fait aucun doute que les gens continueront à spéculer à son sujet...

 

 

Notez qu'il est mentionné que ces blocs de roche sont constitués d'Andésite, une roche particulièrement dure. Une étude (ci-jointe en PDF page 179 et suivantes) géologique semble bien prouver la nature des roches très dure de la région particulière d'Abancay où se trouve une grande batholite (du grec « bathos » : profondeur et « lithos » : roche) ou massif discordant, qui désigne une masse de roches ignées intrusives (aussi appelées roches plutoniques) qui ne respecte pas les lignes de forces de son encaissant. Autrement dit " « Massif granitique d'au moins 10 kmdont le contour en affleurement est irrégulier et dont les racines se perdent dans les profondeurs de l'écorce terrestre » .

 

Un autre mystère est la présence d'un symbole visible sur ce monolithe qui ressemble assez à un autre situé en Bolivie, à Samaipata... qui est célèbre pour son immense rocher tabulaire aménagé de bassins et de canaux creusés à même la roche qu'accompagnent deux figures de félin, ainsi que pour ses niches latérales, façonnées de la même manière... et dont on sait qu'il a été gravé par un peuple pré-incaïque, les Incas ayant également conquis les lieux tardivement et en ayant témoigné... :

 

Sayhuite

Saimapata bolivie

Comparaison entre le symbole rond avec animal (grenouille et lézard ?) de la "maquette" de Sayhuite et le site en grandeur réelle de Samaipata en Bolivie

 

Sayhuite monolithdetails

impressionnants détails du monolithe Sayhuite...

 

Les autres blocs situés dans la vallée en-dessous de Sayhuite (nommée Rumi Huasi) ne sont pas en reste question mystères, surtout que l'origine de leurs créateurs, il est vrai, n'est pas certaine, même si tout a été attribué aux Incas par manque de données contraires surtout (du aux religieux espagnols du 16ème siècle qui parlent sans gène des destructions de reliques païennes...) :

 

Roca sayhuite

 

Sayhuite terrasse

Monolithe de rumihuasi

Monolithe de rumihuasi2

Monolithe de rumihuasi3

Monolithe de rumihuasi4

Monolithe de rumihuasi5

Ci-dessus : le monolithe de Rumi Huasi sous des angles différents. On ne sait pas ce qui a pu le briser si nettement, surtout s'il s'agit bien d'andésite

 

Rumi huasi valley

Rumi huasi valley2

Rumi huasi valley3

Rumi huasi valley4

Rumi huasi valley5

Cuzco Valleys

La vallée de Rumi Huasi et les vallées menant à Cuzco regorgent de falaises et structures rocheuses géométriques gravées d'apparence très ancienne...

 

 

Bon, l'auteur de la vidéo voit et trouve de la "technologie ancienne perdue" un peu partout où il va, mais il est aussi vendeur de voyages au Pérou et il exagère beaucoup les choses, en oubliant entre autres que les Incas (et certains endroits qu'il montre), ce n'est pas si ancien que ça et qu'en Europe c'était déjà la Renaissance !

 

 

Ici des chercheurs russes vont encore plus loin et parlent de guerre préhistorique ou antédiluvienne... Pour ces derniers, cette zone a fait parti d'un conflit armé dans des temps peut-être antédiluviens. Leurs experts  militaires expliquent pourquoi (analyses des preuves de destructions) ...

 

Sources et références : Harvey, I., 2016. Sayhuite Stone - le mystère derrière le rocher géant contient plus de 200 figures géométriques et zoomorphes. [En ligne] 
Disponible à: https://www.thevintagenews.com/2016/07/30/priority-sayhuite-stone-mystery-behind-giant-rock-contain-200-geometric-zoomorphic-figures/

Ivan, 2012. La pierre Sayhuite-Un rocher massif avec plus de 200 figures géométriques et zoomorphes. [En ligne] 
Disponible à: https://www.ancient-code.com/sayhuite-stone-massive-boulder-200-geometric-zoomorphic-figures/

Kaushik, 2016. Sayhuite Stone: Un ancien modèle d'échelle hydraulique de l'Empire Inca. [En ligne] 
Disponible à: http://www.amusingplanet.com/2016/07/sayhuite-stone-ancient-hydraulic-scale.html

Élever Miro sur la route de la vie, 2013. Le mystère de Sayhuite. [En ligne] 
Disponible à: http://www.raisingmiro.com/2013/06/03/the-mystery-of-sayhuite/

Redécouvrez Machu Picchu, 2017. Sayhuite (Saywite). [En ligne] 
Disponible sur: https://www.rediscovermachupicchu.com/sayhuite.htm

Sia Magazine, 2016. Le mystère derrière le rocher géant qui contient plus de 200 figures - 'Sayhuite Stone'. [En ligne] 
Disponible à: http://siamagazin.com/the-mystery-behind-the-giant-rock-which-contains-more-than-200-figures-sayhuite-stone/

Staller, JE, 2008. Dimensions du lieu: l'importance des centres. Dans: JE Staller, éd. Paysages précolombiens. New York, NY: Springer Science et Business Media, LLC, pp. 269-314.

Wu Mingren : http://www.ancient-origins.net/artifacts-other-artifacts/sayhuite-monolith-can-you-solve-mystery-200-designs-carved-forgotten-021762?nopaging=1

https://cookingintongues.com/2015/12/21/sayhuite-peru/

https://maestroviejo.es/la-piedra-de-sayhuite-una-masiva-roca-con-mas-de-200-figuras-geometricas-y-zoomorfas

 

Yves Herbo Traductions, Sciences-Faits-Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, 17-12-2017

 

 

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire interviews alien échange séisme volcanisme auteur lire mystère antiquité

Ajouter un commentaire