antiquité

Pompéi : Découverte du trésor d'un sorcier

Pompéi : Découverte du trésor d'un sorcier

 

Pompei treasure2

Le coffre contenait de nombreux objets de valeur, mais pas d'or. Crédit : EPA

 

Les archéologues travaillant dans la ville romaine ensevelie de Pompéi, en Italie, affirment avoir découvert un "trésor de sorciers", notamment des porte-bonheurs, des miroirs et des perles de verre.

" La plupart des objets auraient appartenu à des femmes ", a déclaré Massimo Osanna, directeur du parc archéologique de Pompéi.

Une pièce contenant les corps de 10 victimes, dont des femmes et des enfants, a été mise au jour dans la même maison.

Pompéi fut englouti par une éruption volcanique du mont Vésuve en 79 après JC. L'éruption fatale a conservé la ville et ses habitants au fil du temps, ce qui en fait une source riche pour les archéologues. (YH : On note ici que la même chose est arrivée à une ville voisine, Herculanum, mais qu'on n'en parle jamais ! Pourtant, cette ville dédiée et peut-être créée (?) par le héros Hercule devrait aussi avoir certains intérêts historiques... mais il est vrai que les fouilles d'Herculanum ont commencé dès le... XVIIIᵉ siècle par les Bourbon-Deux-Siciles qui régnaient sur Naples. Et que les méthodes employées et pillage officialisé n'ont pas arrangé les choses pour l'archéologie moderne... Mais il doit y rester des choses dans les couches les plus profondes...).

Le " trésor du sorcier " de Pompéi a été retrouvé dans ce qui restait d'une boîte en bois. Le bois lui-même s'était décomposé et il ne restait que les charnières en bronze, préservées par la matière volcanique qui se durcissait. Les objets trouvés sont ainsi décrits :

Lire la suite

Grece : fouilles du site néolithique Koutroulou Magoula 2019

Grece : fouilles du site néolithique Koutroulou Magoula 2019

 

Koutroulou magoula in greece 1

Des bâtiments monumentaux, des fours à céramique fermés et d'impressionnantes tranchées périphériques ont été révélés à Koutroulou Magoula. Crédit: Yannis Hamilakis

 

" Signes de sophistication communautaire sur le site néolithique de Koutroulou Magoula en Grèce "

Un grand bâtiment du néolithique moyen a été découvert au sommet de la colonie néolithique de Koutroulou Magoula en Grèce centrale pendant la saison des fouilles de cette année, ont annoncé vendredi des archéologues, selon l'ANA.

Le bâtiment a des murs de pierre mesurant 9,5 m de long et presque 8,5 m de large, et est l’un des plus grands de cette période en Grèce. Il semble également avoir été soutenu par un énorme contrefort externeSa fonction reste incertaine, mais les résultats préliminaires indiquent qu'il a été utilisé pendant longtemps et qu'il a été reconstruit et modifié. À certaines périodes, il semble aussi avoir été partagé avec des animaux domestiques.

Une autre découverte importante est un complexe de fours de poterie fortement brûlés et fermés, trouvé près du bord de la colonieL'un des fours conserve extrêmement bien son sol en plâtre, une partie de ses murs et de son dôme en plâtre, ainsi que d'autres caractéristiques architecturales. Il a été construit sur une plate-forme grossièrement plâtrée.

 " C’est une découverte extrêmement importante et une indication de la sophistication technologique des habitants néolithiques du site ", a déclaré le Dr Nina Kyparissi-Apostolika, éphor honoraire de l’éphorat de la paléoanthropologie et de la spéléologie, et codirectrice des fouilles avec le professeur Yannis Hamilakis de l'Université Brown

Lire la suite

Canaan, Israel : découverte d'un scarabée et de tablettes gravés

Canaan, Israel : découverte d'un scarabée et de tablettes gravés

 

Tel rehov israel 3500ans astarte2

Une sculpture trouvée lors des fouilles à Tel Rehov montre une déesse de la fertilité. (Gabi Laron, fouilles de Tel Rehov / Université hébraïque de Jérusalem )

 

Des fouilles dans une ancienne ville de 3500 ans du pays de Canaan, Tel Reḥov, maintenant dans l'Israel moderne, révèlent que Rehob était l'une des plus grandes cités cananéennes du sud du Levant à la fin de l'âge du bronze (XVe-XIIIe siècles av. J.-C.) et a prospéré lorsque l'Égypte contrôlait une grande partie de la région.

Les archéologues ont déterré cinq tablettes en argile représentant des femmes égyptiennes à la poitrine nue et un scarabée sculpté et gravé.

Amihai Mazar et Uri Davidovich sont professeurs d'archéologie à l'Université hébraïque de Jérusalem. Ils ont détaillé leurs nouvelles découvertes dans un article récemment publié dans le Bulletin des écoles américaines en recherches orientales, que vous pouvez lire sur le site Web de l'Université de Chicago.

Mazar et Davidovich écrivent dans l'article « Réhob a été construit près de Beth Shéan, une ville protégée par une garnison égyptienne » et les sculptures des femmes nues « représentent probablement des déesses de fertilité anciennes, comme Asherah ou Astarté » . Et, essayant de donner une raison sur le but pratique expliquant à quoi les tablettes auraient pu servir, Mazar a expliqué qu’elles étaient " utilisées à la maison, dans le cadre de pratiques religieuses domestiques populaires, dans la sphère domestique, principalement liées à la fécondité des femmes. ”.

Les tablettes représentant les femmes nues ont été retrouvées dans une « grande structure publique complexe dont le but et la taille totale sont inconnus », et ses larges murs et ses contreforts sont encadrés par une cour spacieuse. Mazar et Davidovich ont écrit que le bâtiment avait « une grande salle au sud, des fondations profondes et des remplissages de construction massifs, qui témoignent tous de sa nature non domestique ».

Voir la suite ci-dessous :

Lire la suite

Légendes des Indiens d'Amérique : le Petit Peuple

Légendes des Indiens d'Amérique : le Petit Peuple

Mummy

Bien avant que Christophe Colomb et les Européens ne mettent les pieds aux Amériques, les traditions orales de beaucoup de tribus amérindiennes, y compris les Arapaho, Sioux, Cheyenne, Shoshone et Crow, parlent des «petites gens» ou "Petit Peuple", qui mesurent seulement entre 20 pouces à trois pieds de haut (50 à 90 centimètres). Dans certaines tribus, ils sont connus comme le "petit peuple des mangeurs" ("tiny people eaters"), dans d'autres, ils ont été connus pour avoir été des esprits et des guérisseurs, et certains croyaient qu'ils étaient magiques, semblables aux lutins ou aux fées. En tout état de cause, les légendes ont été bien connues chez les Indiens à travers le pays, bien avant que les Européens ne mettent le pied sur ces terres.

Pour les Indiens Shoshone du Wyoming, cette petite race de gens a été connue sous le nom de Nimerigar et leurs légendes ont parlé de petites gens les attaquant avec des arcs minuscules et des flèches empoisonnées.

Les Nimerigar ont aussi été connus pour tuer leurs propres concitoyens avec un coup sur la tête quand ils étaient devenus trop malades pour faire partie active de la société. Si c'est une partie de la légende, cette pratique de tuer parfois les infirmes était aussi une partie de la vie, pour la plupart des tribus indiennes nomades.

Bien que beaucoup croient que ces «petites gens» n'étaient seulement qu'une légende, plusieurs découvertes soulignent le contraire, la plus importante de celle-ci a été une momie de 14 pouces (35 centimètres) entièrement intacte, trouvée en 1932. Appelée la Momie des Montagnes Pedro, elle a été découverte par deux hommes qui creusaient pour de l'or, dans les montagnes de San Pedro à environ 60 miles (95 km) au sud-ouest de Casper, Wyoming.

Devilscanyon

Devil's canyon

Après avoir travaillé en permanence sur une veine riche et après être tombés sur de plus en plus de roc, Cecil Main et Frank Carr ont utilisé de la dynamite pour faire sauter une partie de la montagne afin de parvenir à l'or. Après que la poussière se dissipa, une grotte pouvait être vue dans la paroi rocheuse. La petite caverne était d'environ 15 pieds de long (4,5 mètres) et 4 pieds de hauteur (1,2 mètres) et a été totalement isolée du monde extérieur par un mur épais de roches :

Lire la suite ci-dessous :

Lire la suite

Photos des U2 déclassées : des découvertes archéologiques

Les photos d'espionnage U2 déclassées révèlent de nouvelles découvertes archéologiques

 

Moyen orient davidanderson

Image d'un "cerf-volant du désert" ou d'un piège à gibier datant de la préhistoire, capturée par un avion espion U2. - ARCHIVES NATIONALES ET ADMINISTRATION DES ARCHIVES

 

Au cours de la guerre froide, les États-Unis ont mené une série de missions de reconnaissance clandestines à l'aide d'avions-espions U2 volant à 70 000 pieds (21 336 mètres) d'altitude au-dessus de l'Europe, du Moyen-Orient et de l'Asie. Le programme a pris fin de manière célèbre et publique lorsque l’Union soviétique a abattu le pilote américain Francis Gary Powers le 1 er mai 1960, mais avant ces événements, des pilotes américains avaient effectué des dizaines de missions pour rassembler une documentation photographique détaillée sur le terrain. Ces photographies s'avèrent inestimables pour les archéologues travaillant au Moyen-Orient aujourd'hui.

Dans un nouvel article en accès libre publié dans Advances in Archaeological Practice , Emily Hammer et Jason Ur détaillent leurs derniers efforts pour rendre les données de ces vols U2 accessibles au public et pour démontrer leur importance pour les projets de recherche en cours au Moyen-Orient. L'imagerie aérienne est utile en archéologie pour identifier les caractéristiques difficiles à voir au niveau du sol. Dans cette étude, les images de U2 ont également aidé Hammer et Ur à identifier les sites archéologiques endommagés ou détruits au cours des 60 dernières années : (Voir suite ci-dessous) :

Lire la suite

Des géoglyphes-oiseaux de Nazca identifiés

Des géoglyphes-oiseaux de Nazca identifiés

 

Colibri nazca 50mlong

Les scientifiques ont analysé les lignes de Nazca en forme d'oiseau et ont découvert que ce géoglyphe censé montrer un colibri est en réalité un oiseau appelé un ermite, qui ne vit pas dans le désert. Par Diego Delso, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=42787840

 

Une équipe de scientifiques japonais a étudié certains grands géoglyphes de Nazca. Les grandes lignes de Nazca ont longtemps été couvertes de mystère. Les énormes géoglyphes se comptent par milliers et représentent tout, des animaux et des plantes aux bêtes apparemment mythiques en passant par des figures humaines étranges, ainsi que des motifs géométriques. Ces chercheurs ont découvert que certaines des créations massives du Pérou représentent des oiseaux non indigènes.

Selon une nouvelle recherche publiée le 19 juin 2019, dans le Journal of Archaeological Science: Reports, le désert de Nazca, dans le sud du Pérou, comprend un oiseau ermite (une espèce forestière) et un pélican (un habitant de la côte).

Personne ne sait pourquoi les lignes de Nazca ont été faites, et il est trop tôt pour dire pourquoi les pré-incas qui les ont sculptées se seraient intéressés aux oiseaux non locaux, a déclaré Masaki Eda, co-auteur de l'étude, zoarchéologue au musée de l'université de Hokkaido au Japon.

Voir la suite ci-dessous :

Lire la suite

Arabie Saoudite : un étonnant site de 10000 ans étudié

Arabie Saoudite : un étonnant site de 10000 ans étudié

Arabiesaoudite tabuk 10000ans mini

 

Des chercheurs du département d'archéologie de l'Université de York, en Grande-Bretagne, étudient actuellement un site archéologique en Arabie Saoudite, dans la région de Tabouk près de la Mer Rouge, datant de l'âge de pierre, il y a environ dix mille années.

Tabuk saudi arabia locator map

Selon le professeur Geoff Bailey, un expert en archéologie arabe, " l'installation est considérée comme l'un des sites archéologiques parmi les plus rares dans le monde, et qui soulève de nombreuses questions scientifiques autour de lui ", tel que rapporté par l'Agence de presse saoudienne, SPA.

Lire la suite

Anatolie : Découverte d'un nouveau site de 11500 ans

Anatolie : Découverte d'un nouveau site de 11.500 ans

 

Hasankeyf monticule 11500ans3 mini

 

Les découvertes très anciennes, de l'époque du site de Gobekli Tepe, devraient augmenter au fil du temps, et les datations sur un nouveau site situé dans le monticule de Hasankeyf sur le littoral de la rivière Tigris, dans la région anatolienne de la Turquie le confirment. Nous sommes donc à proximité de la ville antique de Hasankeyf, dans la province du sud-est de Batman de Turquie et c'est la cinquième étape des fouilles de la cité ensevelie, initiée par le projet Ilısu Dam HES et ses travaux de sauvetage du patrimoine culturel.

Le chef des fouilles à Hasankeyf, le professeur adjoint Mevlüt Eliüşük, a déclaré que 12 archéologues japonais travaillent également dans le monticule. " Les fouilles ont continué sur le site au cours des trois premiers mois, puis le recensement des constatations a été faiteLes analyses ont révélé que le site de Hasankeyf Mound remonte à 9 500 av. J.-C., il y a 11 500 ans ", a-t-il ajouté.

 

Hasankeyf monticule 11500ans

Lire la suite

Techniques d'animations au temps de la préhistoire

Techniques d'animations au temps de la préhistoire

 

Rondelleautre2

Des chercheurs (français) avaient déjà mis en évidence d'incroyables techniques d'animations dignes du cinéma dans des temps aussi reculés que le paléolithique, comme publié ici dans cet ancien article de 2013http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/incroyable-techniques-cinematographiques-au-paleolithique.html

 

Chauvet 1

Ancient artists at France's Chauvet Cave superimposed drawings of two bison to create an eight-legged beast intended to depict trotting or running, two researchers say.  Les artistes anciens de la grotte Chauvet en France ont superposé des dessins de deux bisons pour créer une bête à huit pattes, destinée à représenter le trot ou la course - M. AZEMA, J. CLOTTES, CHAUVET CAVE SCIENTIFIC TEAM - https://www.sciencenews.org/article/stone-age-art-gets-animated

 

De nouvelles publications viennent confirmer les choses par un autre biais, celui des jouets d'enfants préhistoriques et antiques trop longtemps mal interprétés par les archéologues ou mal classifiés et mis, comme beaucoup d'objets découverts, sous l'étiquette facile et peu significative d' "objets culturels ou de rituels". Il a en fait fallut que deux équipes situées dans des organismes différents et ne travaillant pas ensemble publient en 2017 et 2018 des articles complémentaires et les commentent lors de récentes réunions de scientifiques. Ces publications ne sont pas obligatoirement axées sur les techniques d'animation, mais plus largement sur le fait que de nombreux objets mal attribués dorment dans des collections de musées, et que ces objets ont très probablement été fabriqués et utilisés par des enfants, leur enlevant une partie de étiquette "rituel" pour une autre plus proche du jouet et de l'éducation...

Le rapprochement avec les techniques d'animation apparaît en fait très nettement quand on examine plusieurs petits disques percés d'un ou deux trous, qui ont été découverts tant dans l'ouest de l'Europe (Espagne et France pour les temps préhistoriques) qu'en Israël (pour les temps antiques).

 

Kidsplay

Une reconstruction d'un disque en rotation d'environ 14 000 à 21 000 ans en Europe occidentale montre un animal dans différentes positions de chaque côté. Lorsque le disque est vrillé sur une chaîne, la créature semble bouger.

Lire la suite

Ecosse : des îlots artificiels datés du néolithique étudiés

Ecosse : des îlots artificiels datés du néolithique étudiés

 

Ecosse crannogs hebrides4

Vue aérienne du crannog du Loch Bhorgastail - Crédit : F. STURT

 

Quand on parle du néolithique en Grande-Bretagne, on parle de la période entre 4 000 et 2 500 av. J.-C. Alors que les fermiers du néolithique existaient bien avant que la langue écrite ne parvienne aux îles Britanniques, le seul souvenir de leur présence et vie est ce qu'ils ont laissé. Et bien qu’ils nous aient laissé beaucoup de monuments qui demandaient un énorme effort à construire - pensez à Stonehenge ou aux cercles de pierres d’Orkney - les pratiques culturelles et les intentions plus profondes derrière ces sites sont en grande partie inconnues.

Maintenant, il semble qu'il y ait potentiellement un tout nouveau type de monument du néolithique, que les archéologues identifient: les crannogs. Une étude sur les crannogs dans les Hébrides extérieures en Écosse a révélé que certains d'entre eux avaient été construits plus de 3 000 ans plus tôt que prévu. Mais à quoi ont-ils servi ?

 

Ecosse crannogs hebrides2

Une vue aérienne des îles artificielles de l'âge de pierre de l'Écosse: 1) Arnish; 2) Bhorgastail; 3) Eilean Domhnuill (daté des années 1980); 4) le lochan duna; 5) Loch an Dunain; 6) Langabhat

https://www.nationalgeographic.com/culture/2019/06/neolithic-island-older-than-stonehenge-crannog-scotland/

 

Des îles artificielles communément appelées crannogs parsèment des centaines de lacs et de voies navigables écossais et irlandais. Jusqu'à présent, les chercheurs pensaient que la plupart avaient été construits lorsque des personnes de l'âge du fer local (800-43 av. J.-C.) ont créé des chaussées en pierre et des habitations au milieu des étendues d'eau. Cependant, un nouvel article publié aujourd'hui dans la revue Antiquity suggère qu'au moins certains des 600 crannogs écossais sont beaucoup, beaucoup plus âgés - près de trois mille ans -, ce qui les place fermement dans l'ère néolithique. De plus, les artefacts qui aident à repousser la date des crannogs dans un passé bien plus profond peuvent également indiquer un type de comportement que l'on ne soupçonnait pas auparavant au cours de cette période préhistorique :

Lire la suite

​Ecritures énigmatiques 4 : la tablette Dispilio

Écritures énigmatiques 4 : la tablette Dispilio

 

Distilio tablet mini 1

Un article récent au sujet d'une tablette très ancienne inscrite de symboles jusqu'à présent indéchiffrés a attiré mon attention au détour d'une recherche qui n'avait aucun rapport, comme souvent... Cet article est donc, comme toujours, un ajout de données à une compilation axée sur les écritures ou messages énigmatiques laissés par nos lointains ancêtres, et dont voilà les premières données sous forme de liens :

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/ecritures-enigmatiques.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/ecritures-enigmatiques-le-disque-de-vladikavkaz.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/glozel-authentifie-cela-change-tout-1.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-plus-anciennes-ecritures-ne-sont-pas-de-sumer.html

 

La tablette Dispilio déchiffrée - une preuve de la plus ancienne écriture du monde ?

Dispilio tablet

La tablette Dispilio est une tablette de bois portant des gravures inscrites, datée de 5260 ± 40 avant JC. Elle a été découverte en 1993 sur un site lacustre du Néolithique, près du village moderne de Dispilio, à Kastoria, en Grèce. À ce jour, ces marques n'ont pas été déchiffrées.

L'INTERPRÉTATION DE L'AUTEUR :

Distilio tablet 1

 

Il y a quatre colonnes au total, et les 2e et 4e colonnes sont presque identiques. (Certains signes sont retournés, et quelques-uns sont légèrement différents). Si nous divisons la tablette en deux, on obtient deux colonnes de 23 signes et deux colonnes de 22 signes. Ces chiffres sont assez proches du nombre de lettres de certains alphabets anciens.

Dispilio tablet text

Les symboles de la tablette Dispilio divisés en deux parties

PREMIÈRE MOITIÉ :

Lire la suite

Laos : De nouvelles mystérieuses jarres des morts découvertes

Laos : De nouvelles mystérieuses jarres des morts découvertes

15 nouveaux sites identifiés

 

Laos jars3 1400

Peu visitées par les nombreux voyageurs en Asie du Sud-Est, les "jarres des morts" au Laos demeurent un mystère vieux de plus de 2 000 ans qui n'a jamais été résolu.

Parsemées sur des milliers de kilomètres carrés du plateau de Xieng Khouang - aujourd'hui connus sous le nom de «Plaine des Jarres», ces structures mégalithiques vides datant de l'âge du fer se comptent par milliers, certaines atteignant près de trois mètres de hauteur.

Personne ne sait avec certitude d'où ils viennent ni même pourquoi. Selon la légende locale, ils ont déjà servi de calices à un groupe de géants ivres. D'autres pensent qu'ils ont été utilisés pour la décomposition du corps dans les rites funéraires locaux. La théorie principale parmi les archéologues est que ces jarres étaient en réalité les tombes d’une civilisation ancienne.

En 2016, des chercheurs de l'Université nationale australienne (ANU) ont découvert plusieurs fosses d'ogives humaines datant d'environ 2 500 ans entourant des parties non explosées d'une bombe vietnamienne dans ce qui est considéré comme l'un des sites archéologiques les plus dangereux au monde.

 

Laos jars forest 1400

Université nationale australienne (ANU)


Aujourd'hui, ces mêmes archéologues mènent toujours la chasse. Récemment, l'équipe a découvert 15 nouveaux sites au Laos contenant plus de cent jarres de pierre massives et beaucoup d'autres de ces urnes en pierre dans une région où peu d'humains ont été trouvés. Les nouvelles découvertes montrent que la distribution (régionale) des jarres était plus répandue qu'on ne le pensait auparavant et pourrait révéler les secrets entourant leur origine :

Lire la suite

Manuscript de Voynich : langage proto-roman

Manuscript de Voynich : un langage proto-roman

 

Voynich1

 

UNIVERSITÉ DE BRISTOL - Un universitaire de l'Université de Bristol a réussi à déchiffrer le code d'un « texte parmi les plus mystérieux du monde », le manuscrit de Voynich.

C'est le Dr Gerard Cheshire, associé de recherche, utilisant une combinaison de pensée latérale et d'ingéniosité, qui a pu identifier le langage et le système d'écriture du document, dont la réputation est d'être impénétrable.

Dans son article révisé par les pairs, Le langage et le système d'écriture de MS408 (Voynich) Expliqué, publié dans la revue Romance Studies, Cheshire décrit comment il a déchiffré avec succès le codex du manuscrit tout en révélant le seul exemple connu de prototypage de Langue romane.

« J'ai vécu une série de moments" euréka " lors du déchiffrement du code, suivi d'un sentiment d'incrédulité et d'excitation lorsque j'ai réalisé l'ampleur de la réalisation, à la fois en termes de son importance linguistique et de révélations sur l'origine et le contenu du manuscrit.

« Ce qu’il révèle est encore plus étonnant que les mythes et les fantasmes qu’il a engendrés. Par exemple, le manuscrit a été compilé par des religieuses dominicaines comme source de référence pour Maria de Castille, reine d’Aragon, qui s’est avérée être la grande tante de Catherine d’Aragon :

Lire la suite

Guatemala : des anciennes sculptures magnétisées étudiées

Guatemala : des anciennes sculptures magnétisées étudiées

 

Guatemala sculpturesmagnetisees2 500

 

 

Des sculpteurs antiques ont fabriqué des figures magnétiques à partir de pierres frappées par la foudre. Des sculptures guatémaltèques suggèrent que les gens connaissaient le magnétisme il y a plus de 2 500 ans.

Les habitants du Guatemala, qui vivaient il y a au moins 2 500 ans près de la côte pacifique, ont fabriqué de gigantesques sculptures humaines au front, aux joues et au nombril magnétisésUne nouvelle recherche fournit le premier regard détaillé sur la manière dont ces parties du corps sculptées ont été intentionnellement placées dans des champs magnétiques sur de grandes roches.

Les coups de foudre ont probablement magnétisé des pans de rochers qui ont ensuite été sculptés en silhouettes rondes stylisées - appelées potelles - sur le site guatémaltèque de Monte Alto, déclarent le géoscientifique de l'Université de Harvard, Roger Fu, et ses collèguesDes artisans ont probablement manipulé des blocs de minéraux naturellement magnétisés près de blocs de basalte riches en fer pour trouver des zones dans le roc où les forces magnétiques étaient repoussées, ont annoncé les scientifiques dans le Journal of Archaeological Science. Des parties prédéfinies de figurines ventrues (ou sculptures de ventre (rocher)) - qui peuvent mesurer plus de 2 mètres de haut et peser 10 000 kilogrammes (10 tonnes) ou plus - ont ensuite été sculptées à ces endroits.

 

Guatemala sculpturesmagnetisees2

ANCETRE MAGNÉTIQUE D'anciennes sculptures massives du Guatemala, telles que cette figure ronde, comprennent des zones magnétisées susceptibles de montrer la puissance persistante d'ancêtres décédés. MAGNETIC ANCESTOR Ancient massive carvings from Guatemala such as this round figure include magnetized areas possibly intended to show the continuing power of deceased ancestors. - [Credit: ScienceNews]

 

Lire la suite ci-dessous :

Lire la suite

Corse, France : découverte d'une tombe étrusque en hypogée

Corse, France : découverte d'une tombe étrusque en hypogée

 

Corse etrusque1 500

 

Une équipe d’archéologues de l’Inrap fouille actuellement une exceptionnelle sépulture étrusque à Aleria-Lamajone (Haute-Corse, France). Menée sur prescription de l’État (DRAC Corse), cette fouille a mis en évidence deux tronçons de voies et une nécropole étrusque et romaine. La découverte, parmi les sépultures, d’une tombe étrusque en hypogée creusée dans la roche, a entraîné la publication d’un arrêté complémentaire de prescription de fouilles.

Située à quelques centaines de mètres de la cité antique, bordée de voies de circulation romaines, la fouille de la nécropole s’étend sur un hectare. L’état de conservation des sépultures est remarquable, l’acidité des sols en Corse entraînant habituellement la destruction des ossements. Plusieurs pratiques funéraires sont représentées : inhumations en fosse, en coffrage de maçonnerie, sépultures en coffrage de bois cloutés, bûchers funéraires, etc. Les sépultures ont délivré un impressionnant mobilier de prestige : plus de deux cents objets dont une centaine de vases complets, datés du IVe siècle avant notre ère jusqu’au IIIe siècle de notre ère.

 

Corse etrusque3

Tombe étrusque, avec, au premier plan, les marches et le couloir conduisant à la chambre funéraire initialement creusée dans la roche. - Denis Gliksman, Inrap

 

Parmi l’enchevêtrement de sépultures, les archéologues de l’Inrap viennent de mettre au jour une tombe étrusque en hypogée, une chambre funéraire souterraine, généralement destinée à des personnages de haut rang. Ce modèle de tombe à chambre avec un couloir n’a pas été mis au jour en France depuis plus de quarante ans.Une volée de marches débouche sur un couloir de 6 mètres de long, donnant accès à la chambre funéraire. À plus de deux mètres de profondeur, celle-ci est encore intacte, obturée par un amas d’argile, de tessons, de cailloux et de charbons. Les archéologues émettent l’hypothèse que ce scellement a été ouvert puis colmaté à plusieurs reprises, afin de déposer dans la chambre de nouvelles offrandes, voire de nouveaux défunts. La position de l’hypogée au sein de la nécropole a nécessité de fouiller au préalable les sépultures contigües. L’effondrement naturel du plafond et le colmatage de la chambre au fur et à mesure du temps, ont contraint l’équipe de l’Inrap à la fouiller depuis son sommet (suite ci-dessous) :

Lire la suite