astronomie

Anticythère : fouilles 2017, un mystérieux disque de bronze

Anticythère : fouilles 2017, un mystérieux disque de bronze

 

Antikythera disc mini

 

Un nouveau retour sur cette extraordinaire épave découverte il y a plus de 100 ans au large de l'île d'Anticythère, et qui cache toujours, sous un gros éboulement de pierres, des trésors archéologiques à découvrir. Il s'agit donc ici d'une nouvelle mise à jour d'un précédent article déjà mis à jour : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/le-mecanisme-d-anticythere-refait-parler-de-lui.html

Le mécanisme de l'extraordinaire machine antique découvert dans l'épave a été décrit et expliqué, même s'il semble incomplet, et sa datation a même été repoussée car il est maintenant certain que ce bateau transportait... des objets déjà vieux et provenant du passé grec, et non pas des objets contemporains du bateau ! En effet, il est estimé que cet énorme bateau (beaucoup plus grand qu'imaginé au 20ème siècle) a sombré en 67 Avant JC. Mais les études de la machine la datent de -205 Avant JC AU MINIMUM, elle peut être plus ancienne encore (voir le précédent article). Et certaines des statues trouvées remontent pour elles à au moins le 4ème siècle avant JC...

En ce qui concerne cet énorme navire antique (peut-être le plus grand jamais découvert à ce jour), les questions sur ses origines et utilisations sont multiples. Que faisaient toutes ces statues, dont certaines datant de plus de 300 ans avant l'époque concernée, à bord de ce navire ? Et cette machine si en avance sur son temps ? Certains scientifiques pensent à du recyclage : les vieilles statues de philosophes oubliés ou de rois déchus étaient fondues ou démembrées et réutilisées, "modernisées"... D'autres hypothèses font état d'un gros navire marchand, une sorte de "bazar" flottant de ports en ports, d'un gros navire pirate ou encore de passeurs. J'ajoute l'hypothèse faisant de ce navire celui d'un grand philosophe de l'époque transportant ses trésors d'une bibliothèque à une autre, mais qui n'est jamais arrivé à bon port... Espérons que les prochaines fouilles éclairent ce sujet. Quoiqu'il en soit, la campagne de fouilles 2017 a ramené de nouveaux objets et statues, dont un mystérieux disque de bronze orné de la figure d'un taureau :

Lire la suite

France : Le disque astrologique antique de Chevroches

France : Le disque astrologique antique de Chevroches

 

Disque1

 

C'est une découverte assez peu connue du publique, du début du 21ème siècle, qui a été effectuée sur la commune de Chevroches, qui se situe à l’est du département de la Nièvre, à 3 km au sud-est de Clamecy. A la suite de constructions prévues, une fouille archéologique préventive officielle est pratiquée en 2001 – 2002 par une équipe de l’Association pour les Fouilles Archéologiques Nationales, devenue l'Inrap. C'est une grosse surprise qui attend les archéologues : c'est toute une petite cité gallo-romaine qui émerge du sol, sur au moins 4 hectares et, avec les très nombreuses structures qui ont été découvertes, il faut noter la présence d’un vaste bassin monumental (26 m x 18 m, pour une profondeur de 2,30 m) et d’un édicule (sacellum ?) de plan carré.

Historiquement, l’occupation gallo-romaine s’est développée de façon soutenue depuis le second quart du Ier siècle de notre ère jusqu’au Ve siècle. Sur les lieux, les fouilles démontrent que l’activité métallurgique tient une place essentielle au IVe siècle (fer et bronze) et se répartie dans de vastes ateliers implantés au sein d’îlots séparés par des rues. Le mobilier est très abondant et se signale par des pièces de qualité remarquable dont quatre dépôts d’objets métalliques contemporains à cette époque (dont 2 trésors monétaires), dans un contexte d’enfouissement daté des années 350 ap. J.-C..

Parmi ces quatre dépôts, le plus fourni rassemblait plus de 200 objets (ou fragments) d’objets manufacturés, en bronze, en fer et en plomb. L’étude de ce dépôt a permis de reconnaître des outils (marteaux, compas, gradines, burins...), des éléments domestiques (clés en fer ou en bronze, chaînes, fragments de vaisselle, ...) ou de harnachement, des barres et des chutes de forge, des éléments de parure (fibules), ainsi qu’un élément de garniture ajourée de fourreau de couteau fafriquée dans l’atelier de Gemellianus, situé à Aquae Helveticae, l’actuel Baden, près de Zurich en Suisse. Le « disque » , très oxydé au moment de sa découverte, avait été rangé parmi les éléments de décor de harnachement. C'est sa restauration qui a pu révéler sa véritable nature...

 

Chevroches fouilles2 2002

Chevroches - Escalier en pierres qui permettait d’accéder à la pièce n° 3 (îlot A), depuis la terrasse supérieure ; il ne reste presque rien du bâtiment que cette dernière supportait.

Lire la suite

Arménie : Retour sur les Mystères préhistoriques

Arménie : Retour sur les Mystères préhistoriques

 

Karahunj armenie 7500ans petitsetres

Karahunj, Arménie

 

Un retour en Arménie car j'en ai parlé au moins déjà dans trois articles, lisibles icihttp://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/les-mysteres-de-l-armenie.html

ici : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/armenie-la-pyramide-de-dvin.html

et icihttp://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/l-arche-du-deluge.html

 

Un autre mystère arménien a été daté de 7500 ans avant le présent au minimum, probablement plus. Il s'agit d'un site mégalithique en cercle assez semblable physiquement que le Stonehenge britannique, sauf qu'il est beaucoup plus ancien, et assez typique de cette civilisation probablement mondiale et inconnue qui a dressé et taillé des pierres, parfois de très grandes dimensions, un peu partout dans le monde entre la fin du pléistocène et la moitié du néolithique ou même les débuts de l'âge du fer selon les régions...

Lire la suite

Rendez-vous d'ODHTv dans l'Yonne

Rendez-vous d'ODHTv dans l'Yonne

 

Odhtv 1

 

  •  Le 10/06/2017 de 16:00 à 18:00
  •  
  •  Le Grand Ponceau
  •  
  •  Gratuit
  •  
  •  Durée : 2 heures

 

18274897 10212372142116907 1379374240891171979 n 

Lire la suite

Visibles que du ciel - 7

Visibles que du ciel - 7

 

Geoglyphekazakhstan mini

 

1er volet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/visibles-que-du-ciel-1.html

2ème volet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/visibles-que-du-ciel-2.html

3ème volet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/visibles-que-du-ciel-3.html

4ème volet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/visibles-que-du-ciel-4.html​

5ème volet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/visibles-que-du-ciel-5.html​

6ème volet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/visibles-que-du-ciel-6.html​

 

Voici le septième volet (et dernier pour l'instant) d'une série d'articles compilant les données connues sur ces étranges oeuvres humaines qui ne sont pleinement visibles et admirables que du ciel, c'est à dire d'une certaine hauteur dans l'atmosphère (bien que les grandes lignes de Nazca par exemple soient même visibles de satellites). Il ne s'agit que des anciens et très anciens géoglyphes présents autour du monde, les géoglyphes modernes et artistiques (en Australie par exemple) ne sont pas traités...

Lire la suite

Gobekli Tepe montrerait la comète qui a frappé la Terre vers 10950 Av JC

Gobekli Tepe montrerait la comète qui a frappé la Terre vers 10950 Av JC

Gobeklitepe pierrevautour comete mini

 

De très vieilles sculptures gravées sur une pierre levée de Gobekli Tepe confirment la façon dont une comète a frappé la Terre vers 10950 ans Avant JC (presque 13000 ans avant maintenant). Cet événement aurait provoqué la disparition des derniers mammouths laineux et, paradoxalement, provoqué le développement des nouvelles civilisations humaines. C'est en tout cas ce qu'affirment des experts de l'Université d'Édimbourg, qui ont analysé des symboles mystérieux sculptés sur les piliers de pierre de Gobekli Tepe, dans le sud de la Turquie, pour savoir s'ils pouvaient être liés aux constellations.

Les marques suggèrent qu'un essaim de fragments de comètes frappa la Terre juste avant qu'un mini-âge de glace commençait, changeant tout le cours de l'histoire humaine. Les scientifiques ont spéculé depuis des décennies sur la possibilité qu'une comète pourrait être derrière la chute soudaine de température pendant une période connue sous le nom du Dryas Récent ou Dryas III. Mais récemment, la théorie semblait avoir été déconsidérée par une nouvelle datation des cratères de météorites en Amérique du Nord où la comète aurait frappée.

Cependant, lorsque les spécialistes ont étudié les sculptures d'animaux gravés sur un pilier - connu sous le nom de pierre du vautour, à Gobekli Tepe, ils ont découvert que les créatures étaient en fait des symboles astronomiques qui représentaient les constellations et la comète.

Lire la suite

La 9ème planète bientôt identifiée dans l'Hémisphère sud ?

La 9ème planète bientôt identifiée dans l'Hémisphère sud ?

 

Planet nine in outer space mini

Découverte mathématiquement l'année dernière, la 9ème planète du système solaire (ou la 10ème si la réaffectation de Pluton en tant que planète, à l'étude en ce moment, se produisait) refait parler d'elle suite à une étude du professeur Brad Tucker, de l'ANU (Australian National University), et son équipe, qui ont réalisé en trois jours une enquête très prometteuse. Pour analyser les centaines de milliers d'images du ciel austral prises avec le télescope SkyMapper de Siding Spring, en Australie, ces quatre dernières années, ils ont reçu l'aide de près de 60.000 volontaires du monde entier, en temps réel via Internet. Grâce à cette collaboration qui s'inscrit dans le cadre du programme Zooniverse (Backyard Worlds: Planet 9), plus de quatre millions d'objets ont ainsi pu être classés (une personne en a fait 12.000 à elle seule). Et parmi eux, quatre s'annoncent comme de solides candidats pour la Planète 9.

J'en avais bien sûr parlé l'année dernière, à deux reprises : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/la-fameuse-planete-x-enfin-decouverte.html

Lire la suite

Visibles que du ciel - 6

Visibles que du ciel - 6

Sajama lignes12Bolivie - lignes de Sajama

 

1er volet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/visibles-que-du-ciel-1.html

2ème volet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/visibles-que-du-ciel-2.html

3ème volet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/visibles-que-du-ciel-3.html

4ème volet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/visibles-que-du-ciel-4.html​

5ème volet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/visibles-que-du-ciel-5.html​

 

Voici le sixième volet d'une nouvelle série d'articles compilant les données connues sur ces étranges oeuvres humaines qui ne sont pleinement visibles et admirables que du ciel, c'est à dire d'une certaine hauteur dans l'atmosphère (bien que les grandes lignes de Nazca par exemple soient même visibles de satellites).

Lire la suite

Les paysages étranges de Cérès

Les paysages étranges de Cérès - MAJ 20-03-2017

 

Ceres1 04 02 15 mini

 

Cet article fait suite à celui présentant la mini-planète nommée Cérès, actuellement visitée par la sonde Dawn, qui se mettra en orbite autour le 06 mars 2015. Vous trouverez ici des images transmises par la sonde, via la NASA et le site de JPL et découvrirez les paysages étranges de cet astre pas si froid et plein d'eau si l'on en croit la NASA. Nous aurons aussi des éclaircissements sur ces surprenants points très brillants au fur et à mesure de l'affinement des images. Déjà, celles prises le 04 février 2015 nous apportent des images étranges de cet astre qui semble très raviné, avec un relief assez chaotique. Il semble y avoir des montagnes très élevées, bordant des cavités non moins profondes et il est possible que ce soit de la glace ou de la neige (carbonique ?) qui reflète ainsi le lointain soleil (ou un reflet de la grande Jupiter ?) suivant les orbites assez rapides de la petite planète. Il y aurait également une atmosphère peu dense mais qui pourrait gêner l’appréciation réelle du relief avec la distance. Des configurations apparemment rectangulaires ou carrées semblent faire parties de bugs de l'imagerie dus à la distance (145.000 kilomètres au 04-02-2015) de la sonde mais on devine néanmoins un relief très tourmenté, de nombreux cratères d'impacts et des pics ou montagnes assez élevées, couronnés ou non de matières blanches. Nous pouvons aussi voir, autour de Cérès, quelques autres astéroïdes de la ceinture dans laquelle elle se trouve. A cette distance, on ne voit que les plus gros et l'impression est que la ceinture n'est pas si "resserrée" que ça, les collisions doivent être rares maintenant à priori. Le gros point lumineux ayant intrigué les astronomes depuis des générations semble être au sommet d'une grande montagne ayant une forme un peu rectangulaire et comportant une grosse couche de matière blanche. Il pourrait s'agir de reliquats de la couche de glace originelle de Cérès, comme décrit dans le précédent article, encore en train de se sublimer, ou d'un gros volcan de glace... Il semble y avoir plusieurs pointes ou élévations sur ce sommet. On peut aussi deviner de profonds trous aux endroits les plus sombres, provoqués par d'anciennes collisions et donnant peut-être sur un océan gelé en profondeur.

Ceres1 04 02 15

Sur cette capture, j'ai indiqué un probable astéroïde voisin de Cérès en bas à gauche et aussi ce qui ressemble à un grand pic bordant un cratère en bas à gauche. On peut voir en haut le principal point lumineux de la mini planète, qui semble perché en haut d'un gros monticule crevassé. Il pourrait s'agir d'un volcan de glace ou d'une montagne créée par un impact (juste à ses pieds), avec donc un mélange de matières à son sommet. Il existe d'autres élévations brillantes de ce type mais il semble que celle-ci soit la plus haute... Il semble aussi qu'il y ait plusieurs sources de lumières car on a dans ces images une sorte d'éclipse d'ombre, à priori lorsque la planète passe devant le soleil, mais les points lumineux semblent éclairés par une autre source que le Soleil à cet instant... il serait intéressant de voir la taille de Jupiter vu de cet endroit et voir si le reflet du soleil sur Jupiter ne se reflète pas sur cette planète par moment, par effet de miroir (cela pourrait d'ailleurs aussi réchauffer un peu le petit astre).

Lire la suite

Visibles que du ciel - 5

Visibles que du ciel - 5

Blythe usa 01 mini

 

1er volet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/visibles-que-du-ciel-1.html

2ème volet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/visibles-que-du-ciel-2.html

3ème volet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/visibles-que-du-ciel-3.html

4ème volet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/visibles-que-du-ciel-4.html​

 

Voici le cinquième volet d'une nouvelle série d'articles compilant les données connues sur ces étranges oeuvres humaines qui ne sont pleinement visibles et admirables que du ciel, c'est à dire d'une certaine hauteur dans l'atmosphère (bien que les grandes lignes de Nazca par exemple soient même visibles de satellites).

Lire la suite

Visibles que du ciel - 4

Visibles que du ciel - 4

Nasca raptor 3doigts mini

 

1er volet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/visibles-que-du-ciel-1.html

2ème volet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/visibles-que-du-ciel-2.html

3ème volet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/visibles-que-du-ciel-3.html

 

Voici le quatrième volet d'une nouvelle série d'articles compilant les données connues sur ces étranges oeuvres humaines qui ne sont pleinement visibles et admirables que du ciel, c'est à dire d'une certaine hauteur dans l'atmosphère (bien que les grandes lignes de Nazca par exemple soient même visibles de satellites).

Lire la suite

Pérou : Les pierres d'Ica, historique complet

Pérou : Les pierres d'Ica, historique complet

Icastone 3fingers

Une pierre d'Ica montrant un animal (crapaud ou grenouille, mais les yeux ni les pattes arrières n'y ressemblent pas ?) possédant quatre pattes avec trois doigts

 

Les pierres gravées d'Ica sont classifiées de diverses façons selon les chercheurs et surtout entre ceux qui refusent de remettre en question des faits établis par la science, en oubliant que des choses très établies à une période peuvent être complétées et même annulées par d'autres découvertes (ce qui se produit très régulièrement car la science est composée essentiellement de théories non figées à 100%, souvent incomplètes ou valables temporairement) et ceux qui ont l'esprit plus ouvert et pour lesquels aucune preuve ne peut réellement figer une science ou une connaissance, dans la mesure ou les lois universelles ne sont pas obligatoirement figées dans le temps et peuvent se modifier. Et aussi le fait que toutes les théories ne peuvent imaginer ou prouver qu'une autre réalité (prouvée des années plus tard) ne rentre pas en conflit avec ces mêmes théories prouvées donc temporairement. Le meilleur exemple est le changement presque radical actuel de la position de la science officielle sur la probabilité de l'existence de civilisations extra-terrestres assez nombreuses dans l'univers, mais aussi pour un autre exemple très récent sur l'acceptation récente de la science sur l'étude mesurable de la possibilité de la survie de la conscience après la mort du corps. Et j'en rajoute une couche quand on entend de très sérieux physiciens diplômés théoriser sur la possibilité que notre univers ne soit en fait qu'une énorme simulation informatique (presque un jeu vidéo !) d'un ancienne civilisation extra-terrestre qui recrée ainsi artificiellement son histoire et ses ancêtres (nous !)... et cette théorie est émise par de très sérieux scientifiques qui, en étudiant les collisions de particules (à l'aide de très puissants ordinateurs-machines à calculer), affirment y découvrir des codes et même des "bugs" mathématiques proches de ce qu'on peut voir dans nos propres codes informatiques...

Bon, je ne cautionne pas spécialement une hypothèse ou un "clan" par rapport à un autre, mais je pense au moins que, pour l'Histoire, ces données font partie des choses à conserver, connaître et compiler éventuellement avec d'autres données... car c'est aussi comme ça que la science peut avancer, non seulement par des comparaisons de données diverses, mais aussi justement par le mélange de plusieurs sciences et connaissances - les nôtres étant probablement trop "cloisonnées" ou "spécialisées" pour appréhender finement certaines réalités, qui nous échappent donc... Nous allons donc commencer par l'historique de ces découvertes (rapidement car il y a eu des livres entiers déjà sur le sujet !), puis la visualisation de certaines de ces pierres, et nous discuterons de certaines hypothèses et contre-hypothèses avant d'en formuler d'autres, sans fermer la porte à toute idée, car c'est obligatoirement improductif et même obscurantiste en final...

Lire la suite

Visibles que du ciel - 3

Visibles que du ciel - 3

Adams ohio greatserpent mini

 

1er volet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/visibles-que-du-ciel-1.html

2ème volet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/visibles-que-du-ciel-2.html

 

Voici le troisième volet d'une nouvelle série d'articles compilant les données connues sur ces étranges oeuvres humaines qui ne sont pleinement visibles et admirables que du ciel, c'est à dire d'une certaine hauteur dans l'atmosphère (bien que les grandes lignes de Nazca par exemple soient même visibles de satellites). Je vais donc parler de, et montrer ces gigantesques énigmatiques oeuvres d'art pour certains, cultes aux anciens dieux venus du ciel pour d'autres, témoignages de connaissances ancestrales liées aux astres célestes et à l'agriculture pour encore d'autres... et, comme ma qualité et imagination d'écrivain d'anticipation passionné d'Histoire ancienne me le permet, au contrario d'une science frileuse qui vit de ses théories mal remises en question, je me permettrai donc quelques hypothèses, englobant, vous vous en doutez, la possibilité et même probabilité (la mémoire étant une denrée non périssable pouvant faire abstraction du temps comme de l'espace matériel) d'une grande civilisation mondiale perdue physiquement mais non spirituellement... (je rappelle que, contrairement à ce qu'affirment certains scientifiques, l'écriture n'est pas absolument nécessaire pour que certains faits soient transmis à travers les générations : les mythes et légendes transmises oralement, par dessins et signes en sont des exemples évidents, sans compter la probabilité de l'existence d'une mémoire ancestrale (via l'ADN ?) quand on met en relation (par exemple) la notion de "licorne" en liaison avec la découverte récente d'un animal préhistorique y ressemblant, contemporain de l'homme préhistorique bien avant l'invention de l'écriture...

Lire la suite

Visibles que du ciel - 2

Visibles que du ciel - 2

 

Uffington white horse sat mini

Le Cheval Blanc d'Uffington (1000 Avant J.C.)

 

1er volet : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/visibles-que-du-ciel-1.html

Voici le deuxième volet d'une nouvelle série d'articles compilant les données connues sur ces étranges oeuvres humaines qui ne sont pleinement visibles et admirables que du ciel, c'est à dire d'une certaine hauteur dans l'atmosphère (bien que les grandes lignes de Nazca par exemple soient même visibles de satellites). Je vais donc parler de, et montrer ces gigantesques énigmatiques oeuvres d'art pour certains, cultes aux anciens dieux venus du ciel pour d'autres, témoignages de connaissances ancestrales liées aux astres célestes et à l'agriculture pour encore d'autres... et, comme ma qualité et imagination d'écrivain d'anticipation passionné d'Histoire ancienne me le permet, au contrario d'une science frileuse qui vit de ses théories mal remises en question, je me permettrai donc quelques hypothèses, englobant, vous vous en doutez, la possibilité et même probabilité (la mémoire étant une denrée non périssable pouvant faire abstraction du temps comme de l'espace matériel) d'une grande civilisation mondiale perdue physiquement mais non spirituellement... (je rappelle que, contrairement à ce qu'affirment certains scientifiques, l'écriture n'est pas absolument nécessaire pour que certains faits soient transmis à travers les générations : les mythes et légendes transmises oralement, par dessins et signes en sont des exemples évidents, sans compter la probabilité de l'existence d'une mémoire ancestrale (via l'ADN ?) quand on met en relation (par exemple) la notion de "licorne" en liaison avec la découverte récente d'un animal préhistorique y ressemblant, contemporain de l'homme préhistorique bien avant l'invention de l'écriture...

Je commencerai cette étude, compilation et comparaison non pas par les célèbres lignes et dessins de Nazca (qui ne sont pas uniques de cette civilisation de Nazca car d'autres ont été trouvés bien plus à l'intérieur du continent d'Amérique du Sud (Bolivie et Colombie aussi), mais par des structures visibles en Europe, principalement en Angleterre et en France. Ce qui fait dire à certains chercheurs qu'une origine celte, pour ces gigantesques modifications topographiques locales, est assez probable... hypothèse évidemment contestable quand on sait qu'une civilisation néanderthalienne (par exemple, mais probablement aussi de Cro-Magnon ensuite !) a bel et bien existé dans toutes les localités citées, et que l'on commence seulement à découvrir et comprendre que ces civilisations préhistoriques ont bel et bien également inventé des choses, y compris des constructions (comme ici en France, mais dont la plupart ont été effacées par le temps, et les successeurs humains...)...

Lire la suite

Visibles que du ciel - 1

Visibles que du ciel - 1

 

Glastonbury2 mini

Voici le premier volet d'une nouvelle série d'articles compilant les données connues sur ces étranges oeuvres humaines (à priori !) qui ne sont pleinement visibles et admirables que du ciel, c'est à dire d'une certaine hauteur dans l'atmosphère (bien que les grandes lignes de Nazca par exemple soient même visibles de satellites). Je vais donc parler de, et montrer ces gigantesques énigmatiques oeuvres d'art pour certains, cultes aux anciens dieux venus du ciel pour d'autres, témoignages de connaissances ancestrales liées aux astres célestes et à l'agriculture pour encore d'autres... et, comme ma qualité et imagination d'écrivain d'anticipation passionné d'Histoire ancienne me le permet, au contrario d'une science frileuse qui vit de ses théories mal remises en question, je me permettrai donc quelques hypothèses, englobant, vous vous en doutez, la possibilité et même probabilité (la mémoire étant une denrée non périssable pouvant faire abstraction du temps comme de l'espace matériel) d'une grande civilisation mondiale perdue physiquement mais non spirituellement...Je commencerai cette étude, compilation et comparaison non pas par les célèbres lignes et dessins de Nazca (qui ne sont pas uniques de cette civilisation de Nazca car d'autres ont été trouvés bien plus à l'intérieur du continent d'Amérique du Sud (Bolivie et Colombie aussi), mais par des structures visibles en Europe, principalement en Angleterre et en France. Ce qui fait dire à certains chercheurs qu'une origine celte, pour ces gigantesques modifications topographiques locales, est assez probable... hypothèse évidemment contestable quand on sait qu'une "civilisation néandertalienne" (dont on a découvert récemment les premières constructions artificielles par exemple, mais probablement aussi de Cro-Magnon ensuite !) a bel et bien existé dans toutes les localités citées...

Lire la suite