Sciences-Faits-Histoires

France : un bébé néandertalien de 2 ans enterré avec égard

France : un bébé néandertalien de 2 ans enterré avec égard

 

Neandertalien

Enfant néandertalien, reconstitution

 

Nous ne savons pas si c'était un garçon ou une fille. Mais cet enfant, un Néandertalien, n'a atteint l'âge que d'environ deux ans. Même si la majorité des spécialistes penchent maintenant vers des enterrements volontaires et organisés par les néandertaliens, les scientifiques qui peuvent encore avoir des doutes doivent maintenant prendre en compte cette nouvelle étude des ossements de ce site célèbre du sud-ouest de la France, La Ferrassie.

Cette courte vie, vécue il y a environ 41 000 ans, est la dernière découverte de ce site connu, puisque les restes de plusieurs Néandertaliens y ont été retrouvés, y compris la découverte la plus récente, l'enfant, connue uniquement sous le nom de La Ferrassie 8.

Lorsque les vestiges antiques ont été découverts pour la première fois - la plupart à divers stades du début du XXe siècle - les archéologues avaient supposé déjà que les squelettes représentaient des sépultures intentionnelles, les Néandertaliens déposant leurs parents décédés au repos sous la terre. Néanmoins, les partisans d'un plus grand anthropocentrisme (centré sur l'homme moderne), se basant aussi sur le fait que les techniques archéologiques et à la tenue de registres utilisées dans le passé, étaient des méthodes désuètes et peu fiables, se posent encore la question de savoir s'il s'agissait vraiment de cérémonies funéraires : si les néandertaliens enterraient leurs morts comme ça ou si il y avait réellement un rite derrière. 

Avec un tel mystère en tête, une équipe dirigée par des chercheurs du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et du Muséum national d'histoire naturelle en France a mené une réévaluation approfondie des vestiges antiques de La Ferrassie 8, qui ont été conservés au musée pendant près de 50 ans après avoir été découverts entre 1970 et 1973.

" La découverte et le contexte de ce squelette ont généralement été considérés comme mal documentés, mais en fait cette carence provient d'un manque de traitement nécessaire des informations et des matériaux de La Ferrassie liés à l'avant-dernière phase de fouille (1968-1973) ", les chercheurs écrivent dans leur nouveau papier.

" En effet, une énorme quantité de données restait non évaluée avant notre étude actuelle. "

Lire la suite ci-dessous :

Dans le nouveau travail, les chercheurs ont examiné les cahiers et les journaux de terrain utilisés par l'équipe de fouille d'origine, ainsi que l'analyse des os de La Ferrassie 8. Ils ont également effectué de nouvelles fouilles et analyses sur le site de l'abri troglodyte de La Ferrassie où les restes de l'enfant ont été retrouvés.

Les résultats de leur approche multidisciplinaire suggèrent que - malgré la nature médiocre des recherches antérieures sur le prétendu enterrement de La Ferrassie 8 - les vieilles conclusions étaient correctes: l'enfant a été enterré.

 

Neandertal children fig1(A) Vue zénithale du modèle 3D de la zone de fouille LF8 après la campagne de terrain 2014, avec (B) les différentes fouilles réalisées dans la zone: la partie la plus à l'est (x = 50-100) a été fouillée en 1970 (vert), la partie la plus à l'ouest en 1973 (rouge) et la zone indiquée dans le carré noir en 2014. Cette dernière zone comprend une colonne d'environ 20 × 60 × 80 cm dans la zone la plus à l'ouest et la surface de la partie sud de la zone fouillée en 1973 L'emplacement de la représentation schématique des restes du LF8 est indiqué. (C) Représentation schématique des vestiges du LF8 (modifié de 43et documentation originale), y compris la position des différentes parties anatomiques, dans lesquelles nous avons ajouté les restes de corne (en rouge) en fonction des informations spatiales disponibles. ( D ) À gauche: Profil nord de la zone LF8 après les fouilles de 2014 (les numéros des photos indiquent une division stratigraphique dans laquelle la couche la plus haute serait équivalente au complexe L2B-L2Bj de Delporte). Centre : La profondeur à laquelle les échantillons OSL ont été prélevés dans ce profil. À droite :Nuage de points W – E (XZ) des résultats de 1970–1973. Notez l'inclinaison vers le bas ouest-est des éléments trouvés dans les couches L2B, L2Bj et M1, l'inclinaison inverse est-ouest vers le bas des éléments trouvés dans la couche M2, et l'absence de découvertes archéo-paléontologiques entre les éléments trouvés dans la couche M2 et celles des couches sus-jacentes, ainsi que la partie basale stérile de M2 ​​vers l'est (surlignée en gris). Les découvertes archéo-paléontologiques (trouvées dans la couche qui contenait l'enfant en 1970 - points verts - et 1973 - points rouges) s'étendent sur c. 120 cm dans l'orientation E – W, ​​c. 50 cm dans l'orientation N – S et une extension verticale régulière de c. 25 cm, en tenant compte du fait que les découvertes, lorsqu'elles sont tracées en groupe, montrent une inclinaison de 15 ° vers l'ouest. Ici, nous montrons également l'emplacement du fragment de dent de Néandertal (LF13) découvert en 2014 dans la couche de saleté des fouilles précédentes. Les points jaunes correspondent aux échantillons utilisés pour la chronologie radiocarbone et les points bleus correspondent aux échantillons OSL. Nous résumons également ici les âges au radiocarbone en cal BP (95,4%) et les dates OSL.

 

« Les données combinées anthropologiques, spatiales, géochronologiques, taphonomiques et biomoléculaires analysées ici suggèrent qu'un enterrement est l'explication la plus parcimonieuse de LF8 », expliquent les auteurs.

" Nos résultats montrent que le LF8 est intrusif dans une couche sédimentaire plus ancienne (et archéologiquement stérile). Nous proposons que les Néandertaliens creusent intentionnellement une fosse dans des sédiments stériles dans lesquels l'enfant LF8 a été déposé."

En arrivant à cette conclusion, l'équipe a confirmé que les os bien conservés avaient été posés de manière non éparpillée, en restant dans leur position anatomique, la tête levée plus haut que le reste du corps, même si la configuration du terrain était inclinée, à un angle différent (suggérant une élévation artificielle par les mains de Néandertal).

De plus, il n'y avait aucune marque animale sur eux, ce que l'équipe considère comme un autre signe probable d'un enterrement rapide et intentionnel. Surtout par rapport à l'état altéré de divers restes d'animaux trouvés dans les environs.

« L'absence de marques de carnivore, le faible degré de perturbation spatiale, la fragmentation et l'altération suggèrent qu'ils ont été rapidement recouverts de sédiments. Nous ne pouvons trouver aucun processus naturel (c'est-à-dire non anthropique) qui pourrait expliquer la présence de l'enfant et des éléments associés dans une couche stérile avec une inclinaison qui ne suit pas l'inclinaison géologique de la strate. Dans ce cas, nous proposons que le corps de l'enfant LF8 a été déposé dans une fosse creusée dans le sédiment stérile », expliquent les chercheurs.

Ce n'est pas la première étude de ces derniers temps à revendiquer de nouvelles preuves que des Néandertaliens enterrent leurs morts, et ce ne sera probablement pas la dernière. L'équipe française dit qu'il est temps que les normes analytiques nouvelles et améliorées d'aujourd'hui soient appliquées aux différents restes squelettiques de La Ferrassie 1 à 7, nous donnant une évaluation actualisée de la façon dont ils ont également été enterrés.

Voici un extrait de l'étude :

Neandertalien-enterrementFrance FerrassieNeandertalien-enterrementFrance Ferrassie (4.31 Mo)

 

Sources : https://www.nature.com/articles/s41598-020-77611-z?utm_medium=affiliate&utm_source=commission_junction&utm_campaign=3_nsn6445_deeplink_PID100052172&utm_content=deeplink

www.sciencealert.com/a-new-skeleton-at-the-flower-burial-site-is-shedding-light-on-neanderthal-funerals

 

Cet article va rejoindre le dossier déjà bien étoffé de l'Homme de Neandertal : https://www.sciences-faits-histoires.com/pages/pages/dossier-neanderthal.html

 

Yves Herbo et Traductions, Sciences-Faits-Histoires, 21-12-2020

prehistoire lire archéologie échange homininés Histoire mystère

Ajouter un commentaire