Indonésie - 44 000 ans - Peintures rupestres 2

Indonésie -  44 000 ans - Peintures rupestres 2

 

Scene chasse celebes sulawesi indonesie photo ratno sardi griffith university3

 

Retour sur de nouvelles découvertes effectuées sur l'île indonésienne de Sulawezi, sur laquelle plusieurs peintures très anciennes avaient déjà été trouvées depuis plusieurs années. Il s'agit donc ici d'une mise à jour de cet article de 2014 qui révélait déjà la découverte de peintures préhistoriques très semblables à celles trouvées en Europe, mais datées de périodes plus anciennes ou identiques (- 40 800 ans) à celles relevées en France ou Espagne par exemple :

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-peintures-rupestres-en-indonesie-redessinent-l-image-des-premiers-arts.html

Cette grande île est en fait l'objet de nombreuses découvertes depuis les années 1950, car elle recèle au moins de 250 grottes connues dans lesquelles plusieurs peintures pariétales ont été observées, mais les dogmes scientifiques et le manque de moyens pour utiliser les techniques modernes de datations, faisaient que ces dernières étaient bloquées à - 12 000 ans pendant des décennies...

C'est au sein du site de Leang Bulu Sipong, au sud-ouest de l’île de Célèbes (Sulawesi), dans la région karstique de Makassar truffée de grottes, qu'une grande fresque en ocre rouge qui s’étend sur 4,5 mètres, a été trouvée lors de la recherche d'un passage vers une autre grotte. Ce qui est assez étonnant est d'ailleurs que cette fresque se situe en hauteur (non pas à hauteur d'homme) et au niveau justement d'un passage et non dans une grotte, mais entre deux grottes.

 

Scene chasse celebes sulawesi indonesie photo ratno sardi griffith university4PHOTO/RATNO SARDI/GRIFFITH UNIVERSITY

 

« C’est sans doute la plus ancienne scène de chasse de l'art préhistorique » connue à ce jour, indique, enthousiaste, l’archéologue québécois Maxime Aubert de l’Université Griffith de Brisbane (Australie), principal auteur de l'étude, fouillant en Indonésie depuis au moins 2014 (1). Elle représente une scène de chasse préhistorique peinte il y a au moins 44 000 ans, découverte en 2017. Les représentations surnaturelles, mi-humaines, mi-animales, appelées « thérianthropes », suggèrent une culture artistique aboutie, voire les prémices d'une religion, selon les interprétations.

Lire la suite ci-dessous :

Cette étonnante fresque pariétale représente huit petits et fins êtres humains à tête animale dotée de bec ou de museau, un peu comme la déesse égyptienne Anubis à tête de chacal, en train de chasser six mammifères, des cochons sauvages et des bovidés aux cornes orientées vers l’arrière, comme percés par de longues lances et des cordes.

 

Scene chasse celebes sulawesi indonesie photo ratno sardi griffith university2Scène de chasse datée d’au moins 44 000 ans dans une grotte de l’île indonésienne de Sulawezi. Un bovin nain local (à droite) fait face à des personnages mi-humains, mi-animaux dont certains sont reliés à lui par des lignes (lances ou cordes). YH : on note tout de même des personnages identifiés comme anthropomorphes bien petits par rapport à ce qui a été identifié comme un bovidé nain (endémique à l'île). Mais n'oublions pas qu'il y a 44000 ans, des espèces géantes n'avaient pas encore disparu... PHOTO/RATNO SARDI/GRIFFITH UNIVERSITY

 

La datation par la méthode uranium-thorium de quatre échantillons de calcite qui se sont déposés sur la peinture ocrée, donc quelque temps après sa réalisation par l’artiste, a révélé l’âge de 43 900 ans. Mais les chercheurs restent prudents. Précise, cette méthode a en effet fait débat par le passé entre géochimistes, les résultats indiquant parfois une date plus ancienne que la réalité. C’est pourquoi plusieurs archéologues, comme le préhistorien Jean Clottes ou le paléoarchéologue Jean-Michel Chazine, aimeraient que la date soit confirmée par une datation de matière organique (bois, peau, graisse animale) au carbone 14.

" C'est une découverte très importante parce que ça prouve que ces gens-là avaient une culture évoluée ", constate avec surprise Jean Clottes, spécialiste d'art préhistorique. " Ce n'était pas des gens frustes, contrairement à ce qu'on pourrait penser. C'est exceptionnel pour le moment. "

 

Scene chasse celebes sulawesi indonesie photo ratno sardi griffith university1Scène de chasse découverte dans une grotte de l’île des Célèbes (Sulawesi) en Indonésie.
PHOTO/RATNO SARDI/GRIFFITH UNIVERSITY

 

Pour l’heure, les chercheurs estiment qu’il s’agit de « la plus ancienne scène de chasse de l’art préhistorique » et même de « la plus ancienne œuvre d’art figuratif au monde » connue à ce jour. En conséquence, elle détrône les objets ou fresques pariétales que l’on considérait comme l’apparition de l’art jusqu’à maintenant. À savoir l’homme-lion en ivoire d’Hohlenstein-Stadel (Allemagne) daté de 40 000 ans, fruit de la main d’Homo sapiens ou, bien sûr, les peintures rupestres de la grotte Chauvet (Ardèche) remontant à environ 35 000 ans (YH : 37 000 ans avec la nouvelle calibration du carbone 14 et statistiques bayésiennes​) et celles de Lascaux (Dordogne) à environ 20 000 ans. Dans cette dernière figure d’ailleurs un anthropomorphe à tête d’oiseau, renversé par un bison éventré, que le préhistorien André Leroi-Gouhan a interprété comme étant une scène mythologique.

Ici, l’interprétation est tout aussi difficile. « C’est la première fois qu’une narration aussi détaillée a été identifiée à une période aussi ancienne », estiment les chercheurs. Cela indiquerait que l’art rupestre originel n’est probablement ni abstrait ni né en Europe, mais plutôt en Asie, notamment en Indonésie, « l’une des régions du monde les plus importantes pour comprendre l’évolution de la pensée humaine moderne ».

Ces images de "thérianthropes" pourraient aussi être la première preuve de la capacité humaine à « concevoir des choses qui n'existent pas dans la nature, un concept de base qui sous-tend la religion moderne », avance Adam Brumm, professeur d’archéologie à l’Université Griffith et coauteur. Cet art pouvait exprimer « une spiritualité fondée sur un lien spécial entre hommes et animaux », et ce bien avant l’Europe.

« La présence de silhouettes humaines dotées de tête d’animal est une représentation courante dans le culte chamanique, à la fois figurative et symbolique, encore rarement observée dans cette région », estime Jean-Michel Chazine.

« C’est une très belle fresque, même si elle est dégradée, qui vient renforcer les précédentes trouvailles dans cette région très prometteuse puisque près de 250 grottes abritent des peintures pariétales répertoriées depuis les années 1950 », observe le préhistorien Jean-Michel Geneste. À l’avenir, indique-t-il, il faudra sans doute interpréter les futures fresques avec un œil différent de celui que nous avons mis en œuvre en Europe.

« C'est la première fois qu'une narration aussi détaillée a été identifiée à une période aussi ancienne », se félicitent les chercheurs dans un communiqué. Les fines créatures représentant les chasseurs, peintes avec du pigment rouge foncé, sont simplifiées et très stylisées, avec par exemple des visages allongés s'apparentant à des museaux.

" Les principales composantes d'une culture artistique hautement avancée, incluant de l'art figuratif, des scènes narratives et des thérianthropes, étaient présentes il y 44'000 ans» dans cette région d'Asie ", souligne Maxime Aubert, qui ajoute: « selon une idée reçue, l'art rupestre est apparu en Europe, et consistait en des représentations symboliques abstraites ».

Cette découverte, couplée à celle d'une peinture figurative d'un boeuf sauvage vieille de 40.000 ans, trouvée l'an dernier sur l'île de Bornéo, fait de l'Indonésie « l'une des régions du monde les plus importantes pour comprendre les débuts de l'art pariétal et l'évolution de la pensée humaine moderne », selon les chercheurs.

Ils en profitent pour alerter sur le mauvais état des murs de la grotte, qui se détériorent à grande vitesse, menaçant d'effacer l'oeuvre. « Il serait tragique que cet art ancestral disparaisse de notre vivant, et pourtant c'est ce qui est en train de se passer. Il est urgent de comprendre pourquoi », concluent-ils.

Yves Herbo : Il est tout de même assez évident que la grande majorité des diverses interprétations des spécialistes, depuis maintenant plusieurs décennies, se sont avérées plutôt erronées en ce qui concerne la préhistoire de l'humanité et de ses prédécesseurs... Les interprétations des découvreurs et équipes de chercheurs sur un site précis (une course "au plus ancien du monde", au "premier artefact ou autre", à l'"unique" et exceptionnel) s'apparentent souvent à une chasse au scoop ou à la reconnaissance, même si l'étude dure des années et met longtemps à être publiée. Ainsi, on retrouve un peu le même principe dans cette étude, et ce sont d'autres scientifiques qui signalent l'existence de points communs avec d'autres découvertes, ailleurs dans le monde, et avec d'autres études. Ainsi, la notion d'hommes-oiseaux ou d'hommes-lions, en liaison avec le chamanisme, semble évoluer de façon générale dans beaucoup de régions du monde. L'interprétation de "thérianthropes" (personnages mythiques) apparaît de plus en plus dépassée, le déguisement des chamans et des chasseurs (sans oublier que même néandertalien s'habillait de plumes) en "animaux" est de plus en plus évident, tout comme la très longue durée de telles pratiques de chasse et d'utilisation d'outils de pierre et d'os (voir liens ci-dessous).

Quant à l'art pariétal, qui était considéré comme le plus ancien en Europe jusqu'à présent, et attribué aux Cro-Magnons et Aurignaciens, les récentes découvertes en Indonésie (et peut-être en Australie) font de l'Asie la plus probable origine de cet art déjà très élaboré il y a 44 000 ans...

 

 

Sources : https://www.nature.com/articles/s41586-019-1806-y

https://www.lemonde.fr/sciences/video/2019/12/22/vieille-de-44-000-ans-l-une-des-plus-anciennes-grottes-peintes-livre-quelques-secrets_6023784_1650684.html (vidéo)

 

Articles sur les hommes-oiseaux et autres articles liés :

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-gravures-prehistoriques-racontent-une-histoire-cosmique.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-figurines-d-argile-prehistoriques-d-hommes-oiseaux-de-7800-ans-en-grece.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/caraibes-et-archeologie-les-decouvertes-en-republique-dominicaine.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/siberie-nouvelles-decouvertes-sur-la-mysterieuse-culture-okunev.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/prehistoire-antiquite/baguettes-et-artefacts-chamaniques-antiques.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/techniques-d-animations-au-temps-de-la-prehistoire.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/incroyable-techniques-cinematographiques-au-paleolithique.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-peintures-rupestres-en-indonesie-redessinent-l-image-des-premiers-arts.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/indonesie-malaisie-philippines-les-mysteres-caches-vont-ils-finir-par-reapparaitre.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/deux-statues-polynesiennes-trouvees-en-indonesie.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/pyramide-geante-a-java.html (2013)

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/gunung-padang-les-traces-perdues-de-l-atlantide.html (2014)

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/indonesie-gunung-padang-3-confirmations.html (2019)

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/l-homme-moderne-homo-sapiens-a-bien-un-nouveau-cousin.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/homo-floresiensis-dit-le-hobbit-avait-un-plus-gros-cerveau-que-prevu.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/paranormal/uritorco-la-montagne-mystique.html

 

 

Yves Herbo et traductions, Sciences-Faits-Histoires, 23-12-2019

 

archéologie prehistoire interviews échange lire mystère légendes Asie

Précédent : OVNIs : ODHtv - Actualités 4ème trimestre 2019   Suivant : Grèce : après le guerrier griffon, deux tombes pri...

Ajouter un commentaire