Entretien avec Albert Fagioli, Radiesthésiste et chercheur

Entretien avec Albert Fagioli, Radiesthésiste et chercheur

 

Albertminiature

 

J'ai déjà parlé de lui à plusieurs reprises sur des sujets très précis, il était temps de présenter l'un des meilleurs radiesthésiste français, voir mondial, qui est aussi reconnu par nombre d'historiens par son essai historique sur sa recherche de 10 ans et découverte du trésor du Duc d'Enghien et évidemment par les chasseurs de trésors, y compris au-delà des frontières. Il parle de son expérience, la découverte de son don et ses nombreuses recherches et découvertes, de son mentor, un radiesthésiste local très reconnu, malheureusement disparu depuis, de ses projets en cours et futurs. Voici pour commencer les articles présents sur ce site parlant de certaines de ses recherches, dont nous parlons lors de cet entretien enregistré via Skype le 24 mai 2020 :

Nous parlons bien sûr en tout premier lieu de son ouvrage publié et des circonstances l'ayant amené à s'intéresser à ce fabuleux trésor et des découvertes qu'il fait avant les confirmations qui surviennent extraordinairement ensuite par la découverte d'un parchemin les prouvant parfaitement...

 

Testamentducenghien

www.editions-coprur.fr

http://albert-fagioli.blogg.org/11-le-testament-du-duc-d-enghien-c26554266

 

Nous parlons évidemment beaucoup de cette recherche importante commencée en 2014 par Albert Fagioli, puisque les détails et méthodes, découvertes faites font l'objet de son prochain livre, son projet principal en cours, qui devrait sortir d'ici la fin de l'année, c'est dans les objectifs de son éditeur logiquement :

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/le-tresor-du-capitaine-kidd-les-indices-se-multiplient.html

Nous abordons plusieurs de ses nombreuses recherches, pas toutes car trop nombreuses, mais vous pouvez toutes les lire sur son site, dans le Grand Est évidemment, sa région, mais aussi un peu partout en France, comme à Carcassonne, Rennes Le Chateau, de nombreux châteaux, manoirs, églises, cathédrales et monastères et sur des sites connus dans le monde, il a obtenu beaucoup d'accès à ces sites grâce aux propriétaires, mairies, Eglise et a envoyé de nombreux rapports à la DRAC dépendant du Ministère de la culture et aux DRAC régionales  :

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-legendes-de-saverne-deviennent-de-l-histoire.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/l-homme-spirituel/un-radiesthesiste-detecte-des-souterrains-et-une-salle-sous-carcassonne.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/retour-sur-gizeh-et-ses-souterrains.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/decouvert-il-y-a-11-ans-le-tunnel-de-teotihuacan-conserve-encore-des-secrets.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/mexique-teotihuacan-un-radiesthesiste-francais-avait-deja-trouve-le-tunnel-en-2015.html

 

Comme l'explique Albert Fagioli, il utilise plusieurs systèmes pour exercer son art : le dowser, système magnétique moderne et les traditionnelles baguettes de sourcier, ainsi que le non moins traditionnel pendule, sur plan d'abord, puis va affiner quand c'est possible sur place. Ses détections sur plans sont la plupart du temps confirmées sur place. Nombreux sont ceux qui ont tenté de vérifier la réalité des choses en ne lui parlant pas par exemple des sous-terrains ou cryptes déjà connus : ils les a toujours surpris en les trouvant sans problème, et en ajoutant toujours d'autres découvertes, cavités ou entrées d'autres souterrains par exemple. En 2016, la société Camexplo, située à Oberhausbergen, entreprise spécialisée dans la détection vidéo de canalisations et autres, disposant des capteurs et explorant avec des mini-robots, l'a testé sur 13 sous-terrains qu'elle connaissait. Albert Fagioli en a trouvé 12 sans problème, le 13ème à une mauvaise distance mais peu importante : il explique cette anomalie par la possible présence sous la route de matières métalliques perturbatrices. Des fouilles rapides ont pu être faites à quelques reprises, uniquement dans des propriétés privées voulant conserver une grande discrétion. Les DRACS et certaines mairies sont intéressées, mais les choses sont longues en matière de fouilles archéologiques comme on le sait. Malheureusement, comme on peut le voir dans certains des articles de Albert Fagioli, certains sites dans le Grand Est tombent en ruines, des chapelles s'effondrent et des traces disparaissent, des escaliers de 700 ans ne sont pas répertoriés et les mairies n'ont pas de moyens... Une intervention de l'INRAP serait nécessaire sur certains sites sur lesquels notre ami radiesthésiste a fait des découvertes, qui ne sont plus que des ruines...

A ma demande, Albert Fagioli a exercé ses capacités sur les Açores sur plan et m'a indiqué la probabilité de certaines cavités inconnues à certains endroits : j'espère que nous aurons l'occasion d'aller vérifier sur place donc quand ce sera possible...

Lire la suite et voir les deux vidéos de l'entretien avec Albert Fagioli ci-dessous :

La radiesthésie dans l'Histoire : La radiesthésie est une utilisation du magnétisme ambient par le magnétisme humain. Appelés longtemps Sourciers (voir Sorciers pendant l'inquisition), leur principale prérogative était la détection de cours d'eau sous-terrains et donc de sources et ce sont bien évidemment leurs grands succès à ce niveau, pendant des siècles, qui a fait perdurer leur métier jusqu'à nos jours. L'utilisation du magnétisme humain n'est pas une surprise scientifique (ou ne devrait pas l'être en toute logique), car la science sait très bien que l'être humain, tout comme d'ailleurs le règne animal, possède en lui de la magnétite et du fer et certaines capacités à une détection liées, tout comme des oiseaux ou des poissons le font. On peut considérer de façon étonnante que, de nos jours encore, des gens appellent de la rationalité le fait de refuser que l'être humain soit bien issu du règne animal et en possède naturellement certaines capacités innées, instinctives, alors qu'il s'agit bien évidemment d'une forme d'obscurantisme de leur part, refusant une science ancienne et largement éprouvée (La Roche de Solutré dont nous parlons un peu lors de cet entretien, puisque Mr Fagioli a confirmé la présence d'une grande grotte préhistorique cachée à cet endroit, a bien été découverte par un radiesthésiste à l'époque !), dans le temps et par des travaux scientifiques depuis le 19ème siècle. Plus largement, Le radiesthésiste est donc capable de détecter des ondes et des énergies vibratoires, invisibles à l'œil nu, en étant près ou même à distance. Dans la mesure où la science nous apprend que tout est onde et vibration, le doute consiste donc essentiellement sur la capacité de l'être humain de les percevoir naturellement, d'une façon ou d'une autre. Alors que l'hypnose a été longtemps considéré comme du domaine du paranormal, il est maintenant utilisé avec succès dans des hôpitaux pour endormir sans  anesthésie par exemple, on sait que nos pensées seraient issues de transferts électriques neuronaux (donc participant au système d'information via de la matière), et que des tests de "télépathie" (ordres donnés par la pensée uniquement) ont été réussis. En 2018, des choses ont été prouvées scientifiquement et les travaux continuent sur le sujet du magnétisme humain :

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/corps-humain-etre-humain-aussi-ressentirait-champ-magnetique-terrestre-63335/

https://www.science-et-vie.com/archives/nous-avons-bien-un-sixieme-sens-magnetique-26027

 

Voici les deux vidéos de l'entretien avec Albert Fagioli, soyez indulgent avec le son enregistré via Skype pendant ce confinement, cette plateforme ayant réduit son flux comme d'autres pour éviter des saturations. L'image est bonne mais le son moins, bien que cela demeure largement compréhensible, heureusement. Plusieurs photos et vidéos sont inclues, soutenant certaines paroles.

 

 

 

 

Pour finir, n'hésitez pas à vous rendre sur les sites d'Albert Fagioli pour en apprendre plus sur ses recherches et découvertes :

http://albert-fagioli.fr/articles-de-presse/

http://albert-fagioli.blogg.org/

https://www.youtube.com/user/indiana57640/feed

 

Yves Herbo, Sciences-Faits-Histoires, 02-06-2020

 

archéologie prehistoire interviews échange auteur écrivain lire video mystère antiquité

Précédent : Mexique : Découverte du plus ancien et plus grand ...   Suivant : Peche en haute mer il y a 42 000 ans

Ajouter un commentaire