Sciences-Faits-Histoires

Portugal: la plus ancienne momie au monde certifiée a 8000 ans

Portugal: la plus ancienne momie au monde certifiée a 8000 ans

 

Portugal vallee de sao 730

Le squelette de ce que l'on pense être la plus ancienne momie connue a été retrouvé sur un site funéraire vieux de 8000 ans dans la vallée du Sado au Portugal.(Crédit image : Peyroteo-Stjerna et al/European Journal of Archaeology)

 

Des photos auparavant non développées révèlent des signes de momification vieux de 8 000 ans – les plus anciennes preuves trouvées au monde.

Il y a environ 60 ans, un archéologue a pris des photos de plusieurs squelettes enterrés dans des tombes vieilles de 8 000 ans dans le sud du Portugal. Maintenant, une nouvelle analyse de ces photos auparavant non développées suggère que les plus anciennes momies humaines ne viennent pas d'Égypte ou même du Chili, mais plutôt d'Europe

Plus d'une douzaine de corps anciens ont été découverts dans la vallée du Sado, au sud du Portugal, lors de fouilles dans les années 1960, et au moins un de ces corps avait été momifié, peut-être pour faciliter le transport avant son enterrement, ont déclaré des chercheurs après avoir analysé les images et visité le cimetière.

Et il y a des signes que d'autres corps enterrés sur le site pourraient également avoir été momifiés, ce qui suggère que la pratique aurait pu être répandue dans cette région à cette époque.

Des procédures élaborées de momification ont été utilisées dans l'Égypte ancienne il y a plus de 4 500 ans, et des preuves de momification ont été trouvées ailleurs en Europe, datant d'environ 1 000 av JC. Les momies dans la région côtière du désert d'Atacama au Chili, celles des Chinchorros, datent d'environ 7 000 ans, avec également des procédures élaborées de momification. Celles du Portugal seraient donc plus anciennes de 1 000 ans par rapport aux plus anciennes connues et prouvées à ce jour, mais ne possédant pas de procédures très élaborées, juste des liens resserrés au fur et à mesure d'un séchage naturel.

Bien que la momification soit relativement simple dans des conditions très sèches comme le désert d'Atacama, il est difficile d'en trouver des preuves en Europe, où des conditions beaucoup plus humides signifient que les tissus mous momifiés restent rarement préservés, a déclaré Rita Peyroteo-Stjerna, bioarchéologue à l'Université d'Uppsala en Suède. YH : mais les momies des Chichorros, des actuels Chili et Pérou, sont tout de même très élaborées car les corps étaient littéralement démembrés puis reconstruits à l'aide de bois, cordes, végétaux et argiles, rien à voir avec les momies naturellement séchées par les civilisations suivantes, qui procèdaient avec des liens et des "fagots" enrobant les corps..., comme au Portugal à priori.

" Il est très difficile de faire ces observations, mais c'est possible avec des méthodes combinées et un travail expérimental ", a-t-elle déclaré à Live SciencePeyroteo-Stjerna est l'auteur principal d'une étude sur la découverte publiée ce mois-ci dans le European Journal of Archaeology

 

Portugal 8000ans1

Les archéologues ont pu reconstituer les lieux de sépulture à partir de descriptions écrites, de cartes dessinées à la main et de photographies récemment découvertes.(Crédit image : Peyroteo-Stjerna et al/European Journal of Archaeology)

 

La preuve de la momification provient de plusieurs rouleaux de film photographique trouvés parmi les effets personnels d'un archéologue portugais décédé, Manuel Farinha dos Santos, décédé en 2001.

Farinha dos Santos avait travaillé sur des restes humains découverts dans la vallée du Sado au début des années 1960. Lorsque les chercheurs de la nouvelle étude ont développé les images, ils ont découvert des photographies en noir et blanc de 13 sépultures du Mésolithique, ou Middle Stone Age.

Bien que certains documents et cartes dessinées à la main du site aient été conservés au Musée national d'archéologie de Lisbonne, ces photographies étaient auparavant inconnues et ont donné aux archéologues une occasion unique d'étudier les sépultures, a déclaré Peyroteo-Stjerna.

Lire la suite ci-dessous:

Après avoir utilisé les photographies pour reconstituer les sépultures sur les deux sites, les scientifiques ont observé que les os d'un squelette étaient "hyperflexibles" - c'est-à-dire que les bras et les jambes avaient été déplacés au-delà de leurs limites naturelles - ce qui indiquait que le corps avait été attaché avec liens maintenant désintégrés qui ont été resserrés après la mort de l'individu.

En outre, ils ont noté que les os du squelette étaient toujours articulés, ou attachés et en place, après l'enterrement - en particulier les très petits os des pieds, qui se désagrègent généralement complètement lorsqu'un corps se décompose, a-t-elle déclaré.

 

Portugal 8000ans0

Les archéologues pensent qu'un cadavre humain s'est momifié après avoir été ligoté et desséché pendant plusieurs semaines pour faciliter son transport. (Crédit image : Peyroteo-Stjerna et al/European Journal of Archaeology)

 

Il n'y avait également aucun signe que le sol de l'ancienne tombe s'était déplacé au fur et à mesure que les tissus mous du corps se décomposaient – ​​un processus qui rétrécit le volume du corps, entraînant le remplissage des sédiments environnants dans les vides laissés derrière – suggérant qu'il n'y avait pas de telle décomposition.

Pris ensemble, ces signes indiquaient que le corps avait été momifié après la mort ; l'individu a probablement été délibérément desséché puis progressivement rendu plus petit par le resserrement des liens, a-t-elle déclaré.

Momification médico-légale

L'évaluation des anciennes sépultures s'est également appuyée sur les résultats d'expériences de décomposition humaine menées au Forensic Anthropology Research Facility de la Texas State University, où l'un des chercheurs avait étudié, a déclaré Peyroteo-Stjerna.

 

Portugal 8000ans2

Les photographies des sépultures proviennent de fouilles d'il y a environ 60 ans et n'avaient jamais été vues auparavant.(Crédit image : Peyroteo-Stjerna et al/European Journal of Archaeology)

 

Ces expériences sur des cadavres récents ont montré les étapes que les anciens ont probablement prises en momifiant l'individu dans la vallée du Sado, a-t-elle déclaré.

Il semble que la personne décédée ait été ligotée et probablement placée sur une structure surélevée, telle qu'une plate-forme surélevée, pour permettre aux fluides de décomposition de s'écouler loin du contact avec le corps, ont écrit les chercheurs dans l'étude.

Il semble également que la procédure de momification comprenne l'utilisation du feu pour assécher le cadavre et que les liens sur le corps se resserrent progressivement au fil du temps, conservant son intégrité anatomique tout en augmentant la flexion des membres, ont écrit les chercheurs.

 

Portugal 8000ans3

Des photographies de l'un des squelettes découverts sur un site archéologique de la vallée du Sado ont montré des signes qu'il avait été momifié avant d'être enterré il y a environ 8 000 ans.(Crédit image : Peyroteo-Stjerna et al/European Journal of Archaeology)

 

Alors que les preuves d'autres squelettes anciens du même site avaient suggéré que ces corps avaient été traités de la même manière, ces spécimens ne montrent pas la même combinaison de preuves, a déclaré Peyroteo-Stjerna.

Si certains des morts avaient été amenés d'ailleurs sur les sites de la vallée du Sado pour être enterrés, comme le suggèrent les chercheurs, alors la momification - qui a abouti à des cadavres beaucoup plus petits et plus légers - aurait facilité leur transport, a-t-elle déclaré. YH : ceci m'interpelle au sujet de ma théorie sur les cart ruts (ornières) découverts dans les montagnes des Açores ou Madeire, et qui existent aussi dans celles du Portugal et d'Espagne, pouvant servir vu leurs pentes au transport des morts vers les côtes ou vallées sans grands risques de dégâts en cas d'accident lors de la descente... il serait intéressant de savoir si des cartruts menant à la vallée du Sado sont décelables.

 

Portugal 8000ans5

Les restes d'une personne qui a vécu il y a environ 8 000 ans dans l'actuel Portugal.(Crédit image : Peyroteo-Stjerna et al/European Journal of Archaeology)

 

L'archéologue Michael Parker Pearson de l'University College de Londres, qui ne faisait pas partie des recherches de Sado Valley, a déclaré que son équipe avait développé ces techniques pour identifier la momification dans les squelettes préhistoriques il y a près de 20 ans : " C'est donc très excitant de voir la pratique reconnue ailleurs en Europe ", a-t-il dit.

L'équipe de Parker Pearson avait trouvé des preuves de momification dans des squelettes d'une île d'Écosse vieilles d'environ 3 000 ans ; et bien que le squelette momifié de la vallée du Sado soit beaucoup plus ancien, il ne restera peut-être pas longtemps le plus ancien connu, a-t-il déclaré à Live Science dans un e-mail. 

Des suggestions de momifications vieilles de 10 000 ans avaient été trouvées à El Wad et Ain Mallaha en Israël, et il y avait des signes de momifications il y a 30 000 ans à Kosteni en Biélorussie. " Ces sites ne font que réclamer le type d'analyse effectuée dans cette nouvelle étude ", a-t-il déclaré.

 

Portugal 8000ans4

Les chercheurs en ont appris davantage sur l'ancienne méthode de momification en étudiant les résultats des momifications médico-légales de cadavres modernes.(Crédit image : Peyroteo-Stjerna et al/European Journal of Archaeology)

 

Portugal vallee de sao

Le squelette de ce que l'on pense être la plus ancienne momie connue a été retrouvé sur un site funéraire vieux de 8000 ans dans la vallée du Sado au Portugal.(Crédit image : Peyroteo-Stjerna et al/European Journal of Archaeology)

 

Toutes les images sont agrandissables en cliquant dessus.

 

Sources : European Journal of Archaeology

https://www.livescience.com/oldest-human-mummy-found-portugal

 

Articles en lien :

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-momies-les-plus-anciennes-au-monde.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/un-apprenti-archeologue-de-13-ans-trouve-une-momie-de-7000-ans-au-chili.html

https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-plus-anciennes-momies-du-monde-deviennent-de-la-boue-noire.html

 

Yves Herbo, Traductions et Compilations de données, Sciences-Faits-Histoires, 16-03-2022

mystère échange archéologie lire prehistoire Histoire Europe éducation sciences traductions Portugal

Ajouter un commentaire