neandertalien

Neanderthal pêchait en mer il y a 100 000 ans

Neanderthal pêchait en mer il y a 100 000 ans

 

Neanderthals figueirabrava portugal

 

Les Néandertaliens ont été les pionniers de l'exploitation des ressources marines: étude de l'université de Barcelone publiée dans Science.

La revue Science a publié une étude menée par le chercheur de l'ICREA João Zilhão de l'Université de Barcelone sur les fouilles des grottes de Cueva de Figueira Brava, au Portugal, qui ont été utilisées comme abri par les populations néandertaliennes il y a environ 86 000 à 106 000 ans. L'étude révèle que la pêche et la cueillette de coquillages ont contribué de manière significative à l'économie de subsistance des habitants de Figueira Brava. La pertinence de cette découverte réside dans le fait que jusqu'à présent, il y avait peu de preuves que ces pratiques étaient courantes chez les Néandertaliens.

Concernant les conséquences de cette étude, João Zilhão note qu' " un modèle influent sur nos origines suggère que la consommation commune de ressources en eau, riches en Oméga3 et autres acides gras qui favorisent le développement des tissus cérébraux, auraient accru les capacités cognitives de l'anatomie moderne c'est-à-dire les humains qui, en Afrique, étaient contemporains des Néandertaliens et sont généralement considérés (YH : à ce jour) comme les seuls ancêtres de l'actuel Homo sapiens. ". Mais les résultats de la fouille de Figueira Brava révèlent que si cette consommation commune de ressources marines a joué un rôle important dans le développement des compétences cognitives, elle l'a fait pour toute l'humanité, y compris les Néandertaliens, et pas seulement la population africaine qui s'est propagée plus tard. "

Zilhão, membre du Séminaire d'études et de recherches préhistoriques (SERP-UB), cite " des preuves qui se sont accumulées au cours de la dernière décennie pour montrer que les Néandertaliens avaient une culture matérielle symbolique ". Il y a deux ans, en 2018, les revues Science et Science Advances ont publié deux études co-dirigées par João Zilhão rapportant qu'il y a plus de 65000 ans, les Néandertaliens faisaient des peintures rupestres dans au moins trois grottes de la péninsule ibérique: La Pasiega, Maltravieso et Ardales ( Science ).

De plus, il y a plus de 115 000 ans à Cueva de los Aviones (Murcie, Espagne), ils utilisaient des coquilles marines perforées et des restes d'ocre comme pendentifs et conteneurs de coquilles avec des résidus de mélanges complexes de pigments ( Science Advances ). Ces découvertes " soutiennent une vision de l'évolution humaine dans laquelle les variantes fossiles connues, telles que les Néandertaliens en Europe et les contemporains anatomiques africains devraient être comprises comme des restes de nos ancêtres, et non comme des espèces différentes supérieures-inférieures ", note Zilhão.

Lire la suite ci-dessous) :

Lire la suite