142 nouveaux géoglyphes découverts à Nazca, Pérou

142 nouveaux géoglyphes découverts à Nazca, Pérou

 

Nazca newgeoglyphe1

 

Des chercheurs de l'Université Yamagata et d'IBM Japon ont utilisé une technologie d'intelligence artificielle appartenant au centre de recherche IBM Thomas J. Watson de New York pour localiser 142 géoglyphes, dont on pense qu'ils datent d'une période comprise entre 100 ans avant notre ère et 300 ans après notre ère. Une multitude de créatures vivantes sont représentées dans cette œuvre d'art ancienne, allant des poissons et des oiseaux aux singes, aux camélidés et aux humanoïdes.

Ils ont été construits en enlevant des roches, laissant une image négative dans le sable blanc en dessous. (YH : ce qui est difficilement datable précisément, d'autant plus que, puisque comme cet art "rituel" a été pratiqué pendant des millénaires, selon les archéologues, les poteries et artefacts trouvés sur place peuvent dater de différentes époques (ce qui est le cas) et ne datent pas les géoglyphes eux-mêmes...).

Le plus long géoglyphe identifié est plus grand que la Statue de la Liberté, mesurant plus de 100 mètres d'un bout à l'autre, et le plus petit mesure 5 mètres, ce qui correspond à peu près à la même taille que le David de Michel Ange (statue de un peu plus de 5 mètres) exposé à Florence, Italie.

 

Nazca newgeoglyphe1

Géoglyphe 1 de type B d'un humanoïde. - UNIVERSITÉ DE YAMAGATA - Il semblerait que sur ces comparaisons, l'entourage soit prédéterminé et ne reflète pas l'ensemble du géoglyphe original : une tête pourrait manquer au-dessus

 

Les chercheurs ont divisé les géoglyphes en deux catégories, en fonction de leur taille, de leur âge et de leur conception. Le premier groupe (type A) sont des dessins au trait et ont tendance à être plus grands, mesurant 50 mètres ou plus. Le deuxième groupe (type B) comprend les surfaces de couleur unie de 50 mètres et moins.Les deux catégories peuvent également être distinguées par leur âge. Les types Bs étaient plus anciens et auraient été construits entre 100 avant notre ère et 100 ans pendant notre ère au cours de la période initiale de Nazca ou avant. Par contre, il est probable que le type As soit construit entre 100 et 300 ans Après JC.

Lire la suite ci-dessous :

L’équipe a émis l’hypothèse que ces deux types servaient des buts différents, le type le plus important étant celui des rituels impliquant la poterie et le type B comme décorationCes derniers ont été trouvés près des sentiers ou sur des pentes, ce qui suggère qu'ils pourraient avoir été des points de repère pour aider les voyageurs (et donc pas seulement des décorations mais aussi des panneaux indicateurs).

Les lignes et géoglyphes de Nazca et Palpa, situés à environ 400 km au sud de Lima, près de la ville de Nazca, ont été déclarés site du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1994.

 

Nazca newgeoglyphe2

Un type de géoglyphe en forme d'oiseau. - UNIVERSITÉ DE YAMAGATA

 

Les sites archéologiques couvrent 517 kilomètres carrés de désert péruvien et incluent des centaines de géoglyphes, créés par la civilisation de Nazca entre 500 avant notre ère et 500 après JC. Le climat aride de la région signifie qu'ils existent en grande partie depuis des milliers d'années sans être dérangés et n'ont été découverts qu'avec l'avion. YH : Il n'est pas fait mention ici de la culture Paracas, bien qu'il soit probable que l'expansion des Paracas, plus anciens que les Nazcas, les aient au moins amenés à Palpa, et que plusieurs des géoglyphes au nord de Palpa soient d'origine paracas, et plus anciens. Ils sont d'ailleurs différents encore. Il faut dire que la péninsule des Paracas ne fait pas partie de la région Nazca et qu'il faut 3h50 en bus pour joindre Paracas et Nazca...

 

Nazca newgeoglyphe3

Géoglyphe de type B représentant un serpent et un humanoïde. - UNIVERSITÉ DE YAMAGATA

 

Alors que la fonction et la construction de ces œuvres restent un mystère, les figures zoomorphes et les motifs géométriques ont transformé "le vaste territoire en un paysage hautement symbolique, rituel et socioculturel qui subsiste jusqu’à aujourd’hui", déclare la Convention du patrimoine mondial.

" Ils représentent une manifestation remarquable d'une religion commune et d'une homogénéité sociale qui a duré une période de temps considérable."

Les théories (retenues logiquement) sur leur objectif vont d'un grand calendrier astronomique à un lieu de pratique de rituels pour obtenir de l'eau et des bonnes récoltes, en passant par des sites d'atterrissages d'engins spatiaux (puisque les dieux venaient du ciel)...

 

Nazca newgeoglyphe4

Géoglyphe de type B d'un poisson. - UNIVERSITÉ DE YAMAGATA

 

010 nazca geoglyphs 4

Géoglyphe humanoïde découvert par IBM AI, env. 4 mètres de long. (Université de Yamagata)

 

Le réseau d'apprentissage - IBM Watson Machine Learning Accelerator (WMLA) - a passé au crible d'énormes volumes d'images de drones et de satellites, pour voir s'il pouvait repérer des marques cachées ayant un rapport avec les lignes de Nazca.

Le système a trouvé une correspondance: le contour délavé d’une petite figure de type humanoïde de type B, reposant sur deux pieds.

Bien que la signification symbolique de cet étrange et ancien personnage ne soit pas encore claire, les chercheurs soulignent que le géoglyphe était situé près d'un chemin, ce qui en fait peut-être l'un des marqueurs de waypost supposés.

Au total, le mystère remarquable des lignes de Nazca est encore loin d’être résolu, mais maintenant que l’équipe de Yamagata et IBM ont annoncé leur intention de continuer à travailler ensemble pour localiser davantage de ces anciens géoglyphes à l’avenir, qui sait exactement quoi - ou qui - On trouvera ensuite?

 

Sources : https://www.newsweek.com/over-140-nazca-lines-strange-humanoids-discovered-peru-1472355

https://www.sciencealert.com/over-140-mysterious-geoglyphs-discovered-within-the-ancient-nazca-lines

 

IBM Research

 

YH : Bon, il est clair que tout ceci n'a pas été fait pour rien, sur tous ces millénaires (car on remonte à -2000 avant notre ère avec les Paracas par exemple, et d'autres peuplades présentes des Pérou et Chili actuels). Il y a un auteur et spécialiste du dessin, Manu Alteirac, qui étudie depuis déjà quelques années les géoglyphes via des images satellites, et qui affirme que ces géoglyphes vont beaucoup plus loin que la région de Nazca : cela va jusqu'à Lima d'un côté et la région d'Arica au sud contient un nombre impressionnant de pétroglyphes et dessins alors que le nord du Chili en comporte aussi de très connus... et qu'il reste un nombre important de géoglyphes à révéler. Il semble aussi pouvoir démontrer que des géoglyphes sont superposés à d'autres (pas de même époque donc), mais aussi que certaines interprétations (entourages) des archéologues de certains géoglyphes ne révèlent pas toute l'intégrité des géoglyphes découverts.

Nous verrons ses recherches quand elles seront publiées.

D'autres géoglyphes sont découverts régulièrement :

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/perou-redecouverte-d-un-geoglyphe-perdu-depuis-50-ans.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/perou-des-geoglyphes-datent-de-plus-de-3000-ans.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-geoglyphes-oiseaux-de-nazca-identifies.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/nasca-le-mystere-de-la-pretresse-de-cahuachi.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/visibles-que-du-ciel-4.html

 

Yves Herbo et traductions, Sciences-Faits-Histoires, 19-11-2019

 

 

archéologie prehistoire alien lire mystère légendes antiquité Pérou

Ajouter un commentaire