Pologne : Découverte d'un bâton gravé du mésolithique

Pologne : Découverte et analyse ADN d'un bâton gravé du mésolithique taillé dans du bois de renne

 

Pologne artefact mini

 

Selon une étude publiée ce mois dans la revue scientifique PLOS ONE par Grzegorz Osipowicz et ses collègues de l'Université polonaise de Nicolaus Copernicus, un bâton percé orné trouvé en Pologne centrale fournirait des preuves d'échanges entre des communautés mésolithiques très éloignées les unes des autres.

Les artefacts et les matières premières peuvent donner un aperçu de la façon dont les communautés préhistoriques échangeaient des cadeaux, et des découvertes, tels par exemple que la pierre transportée pour sa signification technologique, ou des produits en métal ornant des tombes. Récemment, des chercheurs ont trouvé un bâton percé orné d'un bois d'origine inconnue sur le site de Gołębiewo 47 en Pologne centrale.

 

Pologne artefact

Pour pouvoir identifier et étudier l'espèce à la source du bois et son origine géographique, les chercheurs ont effectué des analyses d'ADN et d'isotopes stables de l'artefact. Le matériel de base a été identifié comme un bois de cervidés d'une espèce de renne dont l'analyse de la dispersion a révélé que son aire de répartition se limitait au nord de la Scandinavie et au nord-ouest de la Russie au début de l'Holocène. Cela peut suggérer que l'artefact a été transporté depuis la Carélie du Nord vers la Pologne centrale.

 

Pologne carte decouvertebois

 

Localisation du site de Gołębiewo 47 et autres découvertes de bâtons percés ornementés et zoomorphes en Europe (d'après [11], avec les amendements des auteurs):
1 - Bâtons percés ornés de la période boréale et de la transition boréale / atlantique, 2 - Bâtons percés ornés de la période atlantique, 3 - Bâtons percés ornés de Gołębiewo; 4 - Artefacts stylisés sur des têtes de wapiti; 5 - Artefacts ornés de triangles hachurés.

 

Les raisons pour lesquelles cet artefact a été transporté sur une telle distance sont sujettes évidement à spéculations, mais les auteurs suggèrent que leurs résultats sont des preuves probables de la circulation des marchandises entre les groupes de chasseurs-cueilleurs sur de grandes distances. Cette étude fournit de nouvelles perspectives sur la façon dont les idées et les objets ont été échangés dans les communautés mésolithiques en Europe du Nord-Est, (YH : voir généralement étant donné les dessins trouvés dans des grottes indonésiennes très semblables à ceux de France !).

 

Pologne batondetails

Les ornements à l'arrière de l'artefact, c'est-à-dire la face opposée à la pointe formée par la tête, ont été réalisés selon un agencement horizontal le long de l'axe de l'objet par découpe ou sculpture. Les ornements couvrent une zone comprise entre la perforation forée et le point situé à environ 3 cm au-dessus de la base du bâton percé. A l'origine, les ornements couvraient 10 triangles asymétriques à stries obliques de forme et de taille semblables, situés en ligne horizontale, appelés triangles sur une ligne, remplis d'ombrage oblique [12]. Le deuxième triangle le plus bas a été partiellement enlevé (en taillant). Tous les triangles sont remplis de 4 à 6 incisions (principalement 5) parallèles au côté le plus court. Les artefacts sont déposés en permanence et publiquement auprès du dr Władysław Łęga Museum à Grudziądz (numéro d'inventaire MGA7838).

 

« La route empruntée pour transporter le bois du Rangifer tarandus de la Carélie du Nord voisine vers la Pologne centrale et les motifs de son transport restent impossibles à déterminer de manière concluante », explique Osipowicz. " Cependant, les résultats obtenus sont la première preuve directe de flux de marchandises entre les groupes chasseurs-cueilleurs de l'Holocène précoce (YH : la période géologique de 8000 à 12 000 ans avant le présent) sur une si grande distance ".

 

Pologne carte decouvertebois2

Carte de l'Europe centrale et du Nord-Est avec des sites marqués où des restes du Rangifer tarandus de l'Holocène précoce ont été trouvés et d'autres sites significatifs mentionnés dans le document.
La partie A de la carte présente le contour de la côte scandinave vers 8000 av. J.-C. et les stades de la fonte de la calotte glaciaire à ces périodes (d'après [46,68]). La carte de fond et la carte présentée dans la partie A ne sont pas compatibles. Légende: 1 - Os Rangifer trouvés d'une chronologie similaire ou plus ancienne (max de la transition préboréale / boréale) que celui de Gołębiewo; 2 - sites où l'on a probablement trouvé des os de Rangifer d'une même chronologie ou plus anciens (comme ci-dessus) que ceux de Gołębiewo; 3 - os de Rangifer trouvés d'une chronologie plus jeune que celle de Gołębiewo; 4 - sites où des os de Rangifer d'une chronologie plus ancienne et plus jeune que celle de Gołębiewo ont été trouvés; 5 - autres sites importants mentionnés dans le journal. Sites: 1 - Sujala, 2 - Malmio 1, 3 - Fállegoahtesajeguobba, 4 - Tapuli I et II, Kongos Raä, 5 - Dumpokjauratj, 6 -Kitkiöjavri, 7 - Aareavaara, 8 - Løkvika, 9 - Lepaa, 10 - Enontekiö , 11 - Inari, 12 - Taivalkoski, 13 - Posio, 14 - Vylys Tom 2, 15 - Paramen 2, 16 - Zamostie 2, 17 - Olenii Ostrov, 18 - Jezioro Lubãns, 19 - Zvejnieki II, 20 - Stellmoor, Rottenburg-Siebenlinden 1, 22 -Risbanke.

 

Source : Article disponible gratuitement dans PLOS ONE : http: // revues. plos. org / plosone / article? id = 10. 1371 / journal. pone. 0184560

Citation : Osipowicz G, Witas H, Lisowska-Gaczorek A, Reitsema L, Szostek K, P? Oszaj T, et al. (2017) Origine du bâton percé orné du site de Go? Biewo 47 comme déclencheur de la discussion sur l'échange à longue distance entre les communautés du Mésolithique ancien de Pologne centrale et d'Europe du Nord. PLoS ONE 12 (10): e0184560. https: / doi. org / 10. 1371 / journal. pone. 0184560

Financement : Le travail a été financé par les projets scientifiques du Centre national des sciences (NCN) à Cracovie (Pologne) no. N 2013/08 / M / HS3 / 00379 et 2016/23 / B / HS3 / 00689.

11 : Płonka T. The Portable Art of Mesolithic Europe. Wroclaw: University Press of Wroclaw; 2003.

12 : Clark JGD. The Mesolithic Settlement of Northern Europe. A Study of the Food-gathering peoples of Northern Europe During the Early Post-Glacial period. Cambridge: Cambridge University Press; 1936.

46 : Påsse T, Daniels J. Comparison between a new and an old semi-empirical fennoscandian shore-level model. In: Ikonen A, Lipping T, editors. Proceedings of a seminar on sea-level displacement and bedrock uplift, 10–11 June 2010, Pori, Finland. Posiva Working Report July 2011; 2011. pp. 47–50.

68 : Tallavaara M, Manninen MA, Pesonen P, Hertell E. Radiocarbon dates and postglacial colonization dynamics in eastern Fennoscandia. In: Riede F, Tallavaara M, editors. Lateglacial and Postglacial Pioneers in Northern Europe. BAR International Series 2599. Oxford: Archaeopress; 2014. pp. 161–175.

YH : une étude importante et qui confirme les impressions multiples et réflexions selon lesquelles les fausses barrières des distances et les fausses idées d'hostilités supposées des tribus d'humains les unes envers les autres n'étaient que mauvaises suppositions héritées de la violence et mauvais état spirituel du monde "moderne"... De moins en moins, l'homme "moderne" doit voir les hommes préhistoriques comme des brutes mais bel et bien des humains plus évolués que lui du point de vue spirituel et naturel... jusqu'à l'avènement de catastrophes planétaires et l'instauration d'un pouvoir (et remplacement du matriarcat) lié au pur matérialisme à court terme (pouvoirs individuels et de castes), puis l'instauration de classes sociales différentes et de l'inégalité matérielle (pouvoir lié à la monnaie commerciale et la force au cours du néolithique)...

 

 

Herbo Yves et Traductions, Sciences-Faits-Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, 13-10-2017

 

 

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire interviews échange environnement auteur lire mystère

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.