Kurdistan/Irak : découvertes antiques en Sulaymaniyah

Kurdistan/Irak : découvertes antiques en Sulaymaniyah

 

Kurdistan irak mini

 

J'en avais déjà parlé récemment, les reculs de la guerre de religions en Irak permettent aux archéologues de revenir et de s'intéresser à des régions très peu explorées et fouillées jusqu'à présent, notamment dans le nord du pays et les provinces irako-kurdes : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/kurdistan-decouverte-de-tablettes-cuneiformes-de-l-empire-assyrien.html

Une nouvelle publication fait état du retour d'une équipe d'archéologues basés à Francfort dans la province irako-kurde de Sulaymaniyah, avec de nouvelles découvertes très intéressantes. La découverte d'un métier à tisser daté du 5ème ou 6ème siècle en particulier a déclenché beaucoup d'enthousiasme. Les récentes fouilles sur le site de Gird-ı Qalrakh sur la plaine Shahrizor font déjà état de la découverte d'une occupation et même probablement d'une refortification remontant au début du premier millénaire avant JC et aussi un mur en terrasse massif en pierre du nouvel empire Assyrien (entre le 9ème et 7ème siècle Avant J.-C.), mais également une succession de céramiques amenant jusqu'à la présence locale d'une grande fabrique de tissus utilisant notamment ce métier à tisser Sassanide et ses accessoires (entre le 4ème et 6ème siècle Après J.-C.) qui sont décrits ci-dessous...


Khurdistan irak

le site de Gird-ı Qalrakh sur la plaine Shahrizor (vous pouvez cliquer pour agrandir l'image) - Vue aérienne du site depuis le sud montrant les zones d'excavation sur le versant et le versant sud-ouest ainsi que la petite fosse d'essai sur le versant sud-est. Crédit: Philipp Serba

Le groupe d'étudiants en archéologie accompagnés de doctorants du Proche-Orient, dirigé par le professeur Dirk Wicke de l'Institut d'Archéologie de l'Université de Goethe était dans le nord de l'Irak pendant un total de six semaines. Ce fut la deuxième campagne de fouilles menée par l'archéologue de Francfort, sur environ trois hectares du site de Gird-ı Qalrakh, sur la plaine Shahrizor, où des ruines des époques sassanides et néo-assyriennes avaient déjà été découvertes. La région est encore largement inexplorée et ne s'est ouverte que progressivement à la recherche archéologique depuis la chute de Saddam Hussein...

 

Bild 3

 

" Excavated corner of room with remnants of the loom between the wall (top) and a bench of six mudbricks. The round loom weights made from clay are particularly visible, as are slabs of mud once forming some kind of shelving " : " Un coin d'une chambre excavé avec des restes du métier à tisser entre le mur (en haut) et un banc de six briques de boue séchée. Les poids du métier à tisser rond en argile sont particulièrement visibles, de même que les dalles de boue séchée formant une sorte de rayonnage ". Photo: Lanah Haddad

 

L'objectif des fouilles sur les parties supérieures et en pente de la colline du site, qui a quelques 26 mètres de haut, était de fournir une séquence aussi complète que possible sur l'histoire céramique de la région. Comprendre la progression de la céramique a longtemps été un objectif des recherches entreprises dans la plaine de Shahrizor, une plaine frontalière de la Mésopotamie, avec des liens avec les anciennes régions culturelles du sud de l'Irak et de l'ouest de l'Iran. Ces nouvelles connaissances faciliteront la catégorisation chronologique des autres trouvailles archéologiques. Le site d'excavation est idéal pour établir la progression de la céramique, selon le professeur d'archéologie Dirk Wicke: " C'est un petit site mais il présente une colline relativement haute dans laquelle nous avons trouvé une séquence complète d'éclats de céramiques ".

Cependant, les archéologues ne s'attendaient pas à trouver un métier à tisser sassanide (4ème-6ème siècle AD), dont les restes brûlés, et les poids du métier en argile en particulier, ont été trouvés et documentés in situ. En plus des restes carbonisés, il y avait de nombreux sceaux, probablement des rouleaux pour tissu (YH : pour imprimer des dessins), qui indiquent qu'une production textile à grande échelle a eu lieu sur le site. En revanche, à partir de la période néo-assyrienne (9ème-7ème siècle av. J.-C.), on a découvert un mur en terrasse massif en pierre, qui indique que d'importants travaux de construction ont eu lieu sur le site. Il est possible que l'ancienne colonie ait été refortifiée et continuait d'être utilisée depuis le début du 1er millénaire avant notre ère.

 

Bild 2

 

" Neo-Assyrian cylinder seal and imprint on right, height 3.9 cm. It depicts two winged genies on a sacred tree " : " sceau en cylindre néo-assyrien et impression à droite, hauteur 3,9 cm. Il représente deux génies ailés sur un arbre sacré " (commentaire de l'université allemande). Cliquer pour agrandir... Photo: Dr. Jutta Eichholz

 

Cylindre assyrien 2

Yves Herbo : Ce cylindre montré (et il y en a d'autres à priori !) décrit deux êtres ailés (classiques dans les mythologies mésopotamiennes) qui entourent un arbre sacré (l'arbre de Vie ?), mais qui semblent utiliser des outils tenus par des mains possédant trois doigts (regardez bien !). Les profils de ces deux êtres sont aussi assez différents question physionomie. Il est étonnant qu'autant de découvertes récentes (avec aussi des pétroglyphes étudiés scientifiquement sur l'île porto-ricaine de Mona avec photos à la une) nous montrent des êtres anthropomorphes possédant trois doigts et/ou trois orteils. Personne n'avait relevé ce point étonnant (visible dans le monde entier mais accompagnés souvent d'êtres "normaux" à cinq doigts, montrant bien une différence de la part des artistes préhistoriques et antiques) avant cette découverte d'artefacts et corps étranges au Pérou en 2015, signalés en 2016...

On constate aussi que les couches les plus profondes de la colline n'ont pas encore été fouillées et qu'il pourrait bien s'y trouver d'autres surprises plus anciennes encore...



Sources : https://phys.org/news/2017-11-excavation-northern-iraq-sasanian-loom.html

Université Goethe Francfort-sur-le-Main

 

Autre lien, sur l'Arbre de Vie : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/l-arbre-de-vie-symbole-universel-intemporel.html

 

Yves Herbo et traductions, Sciences-Faits-Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, 07-11-2017

 

 

Yves Herbo sur Google+

moyen-orient archéologie alien échange auteur lire mystère légendes antiquité tridactyles

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.