Grèce : L'antique ville de Kythnos sort de terre

Grèce : L'antique ville de Kythnos sort de terre

 

Vriokastro 2014

Kythnos, Vryokastro, le bâtiment 5 durant l'excavation. Source: Site Web du projet Vryocastro de l'Université de Thessalie

 

On sait finalement assez peu de chose de l'île de Kythnos, qui apparaît pourtant dans les écrits historiques comme faisant partie des Cyclades et ayant fournit deux navires lors de la bataille de Salamine (La bataille de Salamine oppose la flotte grecque menée par Eurybiade et Thémistocle à la flotte perse de Xerxès Ier, le 29 septembre 480 av. J.-C. Malgré leur infériorité numérique, les forces grecques sortent victorieuses de cette bataille navale car leurs généraux obligent les Perses à combattre dans un étroit détroit, ceux-ci ne peuvent donc déployer la pleine puissance de leur flotte...)avant de devenir membre de la Ligue de Délos, c'est à dire sous dominance athénienne...

En fait, son histoire est très mêlée de mythologie car même le nom de l'île fait référence à un roi mythique, leader du peuple des Dryopes, qui a donné son nom à l'île (aussi appelée Thermia) et au fait que l'île a été habitée depuis des temps immémoriaux, grâce notamment à ses mines de fer, que les nazis ont épuisé durant la seconde guerre mondiale...

Kythnos map 1

Une île des Cyclades occidentales, entre Kéa et Sérifos, située à 52 milles marins du Pirée. Elle a une superficie de 99 km² pour un littoral de 97 km.

 

C'est tardivement que les premières recherches d'habitations ont été effectuées, sous la forme d'une enquête entre 1990 et 1995 et d'une fouille systématique à partir de 2002, tant dans la zone terrestre du site que (à partir de 2005) dans la zone maritime - le port et la mer. La recherche est menée par l'Université de Thessalie en coopération avec la 21ème Ephorate des Antiquités Préhistoriques et Classiques et l'Ephorate des Antiquités Sous-Marines.

Ces fouilles revêtent une importance immense quand les faits indiquent un peuplement remontant à l'âge du mésolithique grec (8500-6500 av. J.-C.). La découverte de ruines importantes et même d'un probable palais ou temple monumental aux abords de la ville actuelle de Vryocastro​ revêt une importance archéologique particulière. Vryocastro occupe une position particulière en tant que principale agglomération de l'île pendant l'Antiquité. Se répartissant chronologiquement entre le 10ème siècle Av. JC et le 7ème siècle après JC, la ville antique (connue sous le nom de Kythnos dans l'antiquité) consistait en un quartier résidentiel et d'un acropole avec des bâtiments d'état, tous entourés par un mur de fortification et deux nécropoles, et avait accès à la mer, où des traces d'un ancien port subsistent encoreLe sanctuaire (bâtiment 3) a été fouillé de 2002 à 2006. Le temple jumeau était intact, avec tous les précieux tributs en place. Deux autels ont été excavés au sud du temple, ainsi qu'un vaste "déposant" qui contenait également des centaines d'hommages précieux...

 

Villekythnos

Vue aérienne de l'ancienne ville de Kythnos (Vryokastro). Photo: Kostas Xenikakis - S. Gesafidis, 2016.

Plus de détails ci-dessous :

Récemment, des résultats préliminaires ont été publiés concernant les dernières découvertes de la saison 2013, dirigées par Alexandros Mazarakis Ainian. En 2013, les recherches se sont concentrées sur la fouille complète d'un bâtiment monumental de la période hellénistique, mentionné dans les rapports de fouilles sous le nom de bâtiment 5, en vue d'en comprendre la forme, la fonction et le rôle pour la ville.

 

Mapbatiment5 grece

Kythnos, Vryokastro, Plan du bâtiment 5. Source: Site Web du projet Vryocastro de l’Université de Thessalie.

 

En ce qui concerne ce bâtiment 5, des fouilles récentes ont abouti à la découverte qu’il avait fait l'objet de deux grandes phases architecturales. Les premières dates remontent au milieu du 4ème siècle avant JC, alors que d'importants travaux de réparation semblent avoir eu lieu au 2ème siècle avant JCLe point d'abandon définitif du bâtiment n'a pas encore été déterminé, mais son utilisation ne peut dépasser le deuxième siècle avant notre ère. Il aurait donc été abandonné assez peu de temps après d'importants travaux de rénovations...

De 2009 à 2013, les fouilles à l'ouest du temple ont déterré un remblai monumental (terrasse carrée) et un peu plus bas un bâtiment public (un prytanée ?) de la période classique hellénistique (bâtiment 5).

Depuis 2016, les fouilles continuent d'excaver des bâtiments publics classiques, des bâtiments hellénistiques de la Haute-Ville, qui sont identifiés comme des temples (Asclépios, dieu de Samothrace et peut-être Vénus).

 

Kythnos artefact1

Photo de Kostas Xenakis

 

La campagne de fouilles de 2018, du 26 juin au 4 août, a été particulièrement fructueuse, avec la découverte intéressante de plusieurs artefacts situés près de l'ancien port, dans le petit îlot "moderne", juste en face de l'île. On pense que le petit îlot a été relié à l’île principale de Kythnos pendant l’époque antique. On a également découvert un bâtiment de près de 80 m de long, composé d’un minimum de 15 pièces rectangulaires alignées et de forts murs extérieurs qui avaient probablement des objectifs défensifs, ainsi que deux toursDes fragments de céramique et des outils d'obsidienne datant de la première période des Cyclades ont également été trouvés, ainsi que des dizaines d'espaces rectangulaires partiellement creusés dans la roche, et les recherches menées jusqu'à présent montrent qu'ils étaient utilisés jusqu'à la fin de l'Antiquité. Parmi les artefacts trouvés, il y a deux têtes de statues représentant des enfants (un garçon et une fille), une petite tête d'Aphrodite datant de la période hellénistique, ainsi qu'une autre de la déesse Demetra. Egalement, sur le plateau moyen de la ville haute, rattaché au coin sud-est du bâtiment religieux 1 de l'époque hellénistique, se trouve une citerne en forme de poire creusée dans la roche et étudiée systématiquement en 2016-2017De nombreuses découvertes ont été mises au jour telles que des sculptures en marbre et des stèles gravées qui identifiaient le sanctuaire comme étant l'Asclepeion et l'Aphrodision des KythniansAu fond de la citerne, on a trouvé de nombreuses découvertes intéressantes, comme un seau en bronze intact, ainsi qu'un grand nombre de vaisselles non peintes pour puiser de l'eau, associées à la période d'utilisation finale, pendant l'empire romainParmi les décombres de la citerne, plusieurs pièces de la superstructure du bâtiment adjacent ont également été excavées, telles que deux tuiles se terminant par un hymne et des fragments de chapiteaux doriques et des tambours de colonnes en conchite. Quelques fragments de sculptures en marbre ont été récupérés aussi...

Kythnos artefact2Tête de marbre d'Aphrodite. Photo de Kostas Xenakis

 

Une basilique à trois nefs avec narthex et une arche a aussi été découverte. L'Eglise a traversé deux phases principales. Une proto-chrétienne et une plus tard, probablement vers le 7ème ou 8ème siècle après JC. En ce qui concerne la basilique à trois ailes située à peu près au milieu de l’îlot, ses dimensions globales ont été annoncées comme étant de 16 × 12,50 m, avec accès au narthex par deux entrées latérales. Le mur Est de l'allée Sud et une dépendance de 5 × 3,60 m. ont été construits contre l'allée Nord. Sur des parties des murs, on distingue le spolia de marbre. Dans tous les remblais perturbés, il y avait une forte présence de céramiques de l'ère géométrique millénaire (l'église a donc été construite sur un endroit les plus anciens des lieux...).

 

Kythnos detail

Photo aérienne de la région de Middle Platoma. Photo de Kostas Xenakis

 

En plus de l'église, de nombreux lieux rectangulaires ont été découverts, censés être datés de la période proto-cycladique, des milliers d'années avant notre époque (Avant 3200 AV. JC)Sur le plateau sud de l'îlot, à 23 mètres au-dessus du niveau de la mer, des dizaines d'espaces rectangulaires ont été observés, partiellement taillés dans la roche, certains semblant être en plein air. Cette année, quatre d'entre eux ont été explorés. la dernière période d'utilisation de l'un d'entre eux était "déterminée comme l'Antiquité tardive", mais il y a des signes ici aussi que l'utilisation originale de l'espace remonte à un âge plus ancienDes céramiques et les outils d'obsidienne de la première période cycladique ont été collectés à partir de fissures dans les roches tandis que les remblais ont produit des céramiques de la fin de l'âge du bronze jusqu'à la période romaine. Quelques fragments de statuettes de l'ère classique ainsi que des vases miniatures témoignent peut-être d'un sanctuaire tout proche.

 

Kythnos detail2

Photo de Kostas Xenakis

 

Les archéologues pensent qu'après une longue période d'abandon, l'île a été habitée à nouveau vers le 12ème siècle avant JC. " C'est la première fois qu'il y a des traces d'un peuplement des Cyclades sur l'îlot (ndlr: 3rd millénaire Av. JC) […]. Il est possible que certains des espaces taillés appartiennent à cette époque. Il est extrêmement significatif que des céramiques de l'époque LH IIIC (ndlr: 12ème siècle avant JC) aient été identifiées pour la première fois sur KythnosIl semble donc qu'ayant été abandonné sur une période de temps, le site a été habité à nouveau au 12ème siècle avant JC, peut-être sans interruption depuis lors, toutes les périodes chronologiques étant représentées par des trouvailles; de l'ère géométrique primitive jusqu'au milieu du VIIe siècle après JC (la dernière datant des premières conclusions de l'étude de Charicleia Diamanti), lorsque la ville fut définitivement abandonnée. "

La ville, qui, selon les archéologues, était basée sur l'îlot, a commencé à se rétrécir au début de la période byzantine et a finalement été abandonnée, les habitants allant dans la forteresse connue aujourd'hui sous le nom de château d'Orias.

 

Sources :

https://greece.greekreporter.com/2018/09/04/greeces-new-archaeological-discovery-the-ancient-city-of-kythnos-photos/

http://www.ha.uth.gr/index.php?page=arch-research-kythnos

http://extras.ha.uth.gr/kythnos/index.php?page=home

https://www.archaeology.wiki/blog/2018/09/07/rich-finds-at-vryokastro-and-vryokastraki-on-kythnos/

 

Yves Herbo et Traductions, S-F-H, 08-09-2018

 

 

Yves Herbo sur Google+

archéologie prehistoire interviews échange lire mystère légendes antiquité

Ajouter un commentaire