Reliques étranges du Pérou - Momies de Nazca

Reliques étranges du Pérou - Momies de Nazca

Nazca momiemaria mini

 

Voici le seul véritable historique de l'Affaire des Momies de Nazca, puisqu'il est fait en toute indépendance et dès novembre 2016, par mes soins. J'en profite pour remercier Thierry Jamin car il est visible ici qu'il n'a pas eu la volonté de cacher la moindre chose, dès le début, et parle en toute honnêteté et simplicité, dans sa recherche de la vérité sur ces artefacts, voir sa toute première interview de début décembre 2016... Je ne peux pas malheureusement dire la même chose d'une partie de son entourage, tout au moins pour certains qui l'ont rejoint au cours de l'affaire, et de certains médias... On peut aussi déplorer qu'au fil du temps, certaines vidéos et photos aient disparu d'internet, ce qui n'arrange pas bien sûr toute la "transparence" sur l'affaire et augmente la suspition logique sur ce genre de découvertes...

 

Des momies étranges découvertes au Pérou ?

Momie perou14 mini

 

Certes, ce n'est pas la première fois (loin de là) qu'il est annoncé dans les médias (alternatifs ou non) la découverte de restes biologiques (anciens ou récents d'ailleurs) qui sont appelés ou surnommés comme étant "aliens" ou "extra-terrestres". C'est d'ailleurs pour cela qu'il faut être très prudent en ce qui concerne cette nouvelle "affaire" et qu'il est logique de multiplier les points d'interrogations et le conditionnel plutôt que l'affirmatif...

Momie perou14

Deux des 20 restes ou momies qui auraient été découvertes dans le désert d'Atacama (Désert sud péruvien) (Le désert d'Atacama a apparemment été une fausse indication donnée par l'intermédiaire "Krawix-Paùl Roncero" au début de l'histoire...)

 

On peut également considérer qu'il est dommage que le sous-titre "alien" soit systématiquement employé lorsqu'une découverte sortant de l'ordinaire, ou rappelant de près ou de loin des hypothèses précédentes (assez peu démontrées jusqu'à présent, sauf par l'accumulation de donnés se recoupant) est annoncées. Je me souviens ainsi que la découverte du bien réel Homo Florensis (l'Homme de Flores ou le "Hobit"), un hominidé de petite taille daté de l'époque préhistorique, avait fait l'objet sur certains sites spécialisés d'appellations d'alien ou de lutin... et, jusqu'à preuve du contraire, cette nouvelle découverte pourrait tout aussi bien concerner celle de la découverte d'un hominidé encore inconnu (des spécialistes de l'ADN affirment qu'il manque un ancêtre, encore inconnu donc, dans le génome de l'homme moderne)... qu'autre chose. Cette dernière chose étant assurément fantastique, extraordinaire et remettant beaucoup de choses en question... mais nous n'en sommes pas là, loin de ça.

Momie perou5

 

D'après le peu d'informations qui commencent seulement à "transpirer", la découverte initiale remonte à janvier 2016, dans le désert du nord chilien d'Atacama, proche de la frontière péruvienne et chilienne donc, par une personne se déplaçant dans la zone désertique de Tacna, près de Arica (notez que Tacna est au Pérou et Arica au Chili, et que le désert d'Atacama commence bien au niveau de la frontière Pérou/Chili...) - Il semble que ces données indiquées dans une vidéo du propriétaire pourraient être une fausse piste... car un autre lieu a été donné par la suite... Si on suit le premier article au sujet de cette histoire, paru dans le magazine péruvien el Matutino, son site internet (qui a eu une mise à jour depuis) et aussi une petite émission télévisée de CTC HD, la première découverte a été faite "presque au raz du sol" et concerne la plus petite momie trouvée (car il y a eu d'autres découvertes par la suite). Selon le propriétaire actuel, Paul, qui est une personne connue localement pour s’intéresser aux OVNI et à la vie extraterrestre, le découvreur l'a donc contacté et lui a donné cette étrange petite momie.

 

Momie perou8

Paul le décrit ainsi : " il a la morphologie humaine, n'a que trois doigts à chaque main et pied, le corps ressemble à un être humain avec des jambes, des bras et une tête, mais cette dernière est très allongée et effilée (conique) d'une façon qui n'avait jamais été vue (et les cranes allongés sont pourtant communs à cet endroit), la taille est très petite, 21 centimètres, mais en 2003, il  en a été révélé un au Chili qui mesurait 16 centimètres, mais d'une morphologie différente ".

Momie perou9La petit momie de 21 cm de face

 

" Les corps semblent être momifiés et les organes internes ont été ôtés pour atteindre précisément cet objectif et il n'a pas été raté, " Il y a des nervures plates comme des poissons ou des grenouilles et j'ai vu quatre ou cinq côtes et une colonne vertébrale ", a déclaré Paul. Car il y aurait en fait plusieurs momies...

Momie perou10La petit momie de 21 cm de dos

 

" Mon intérêt est scientifique et il est de démontrer au monde la vérité : que la vie foisonne dans l'univers et que c'est la preuve ", ajoute-t-il. Il espère trouver des ressources financières pour soumettre cette momie à différents tests scientifiques, comme une IRM ou un test d'ADN, par conséquent, en dépit de cacher son identité, il fournit son email [krawix999@gmail.com] pour que ceux qui aiment ces questions puissent communiquer et espérons, pouvoir fournir un soutien à de nouvelles recherches sur l'origine de cet être étrange...

Momie perou11La petit momie de 21 cm de côté

 

http://diariomatutino.com/noticia.php?ID=119&tipo=POLICIAL (article original 06-10-2016 MAJ 11-2016)

Momie perou7L'une des radios prouvant que la momie contient bien un réel squelette et 3 doigts aux mains et pieds (mais notons qu'un animal vivant au Costa Rica par exemple, comme le paresseux (ou Aï) possède bien 3 doigts...)

 

Voici également, grâce au propriétaire des artefacts qui partage les informations, la vidéo de la première émission télévisée parlant du sujet, en octobre 2016 donc et en espagnol (vous pouvez mettre des sous-titres français (via une mauvaise traduction automatique) :

 

Oct - 6 - 2016 TV Interwiew of alien humanoid or Extra-Terrestrial Biological Entitiesfind (EBE) found in the South of Peru. The body is gray color, size 21 cm. elongated skulll, flat ribs and three fingers on each hand and foot.

https://www.youtube.com/watch?v=JLfEl3JAy4s = le lien officiel de la chaîne de TV CTC Cuzco.

 

Les choses s'accélèrent ensuite car il semble qu'un chercheur américain impliqué localement dans le tourisme comme voyagiste et organisateur de circuits touristiques au Pérou, Bolivie et Chili, mais également connu comme chercheur archéologique et directeur du musée d'Histoire de Paracas, ait été contacté ou mis au courant de l'affaire : il s'agit de Brien Foester, (dont j'ai déjà parlé ici à l'occasion de plusieurs articles), qui a déjà étudié et fait analyser justement une mystérieuse petite momie trouvée dans la région d'Atacama (voir les articles cités ci-dessus). Ces analyses (et aussi celles de plusieurs crânes allongés) n'ont pas démontré l'existence d'extra-terrestre, mais tout de même un grand intérêt archéologique car des preuves supplémentaires de migrations très anciennes en provenance de divers points de l'Europe (y compris centrale) et de l'Asie du Sud-est, en plus de la Sibérie.

Momie perou1Le crâne d'une autre momie, plus grand, dans l'état avant nettoyage

 

Une autre personnalité, française celle-ci, et dont j'ai déjà également parlé plusieurs fois, un vrai scientifique car il s'agit de l'archéologue expérimenté, historien/géographe diplômé et explorateur Thierry Jamin a été également contacté afin que les momies découvertes soient sérieusement analysées. Il semble donc que fin octobre ou début novembre, des échantillons aient été envoyés dans 3 laboratoires différents (dont un français) et que l'enquête continue. Dans cette vidéo, Brien Foester, Thierry Jamin et examinent deux des 20 momies de différentes tailles découvertes dans ce qui semble être un ancien temple ou cimetière, dans le désert d'Atacama. (le lieu indiqué à l'origine par le propriétaire semble faux)...

Momie perou6

 

Le découvreur aurait en fait trouvé une porte en pierre (et non pas une grotte) donnant sur une salle contenant une sorte de sarcophage et les momies et des artefacts "techniques" ou d'une "technologie inconnue"... ces changements au sujet de la découverte des artefacts sont évidemment suspects...

 

Momie perou2Le même crâne au nettoyage

Brien Foester, sur son site et dans la vidéo, affirme en tout cas qu'il a l'intention d'obtenir que des tests soient effectués sur ces découvertes. Il a dit dans la vidéo: « Je ne sais pas quoi dire et je me réjouis de la possibilité de voir plus de spécimens. La tête semble être faite d'os, avec de la peau sur le dessus. Elle a deux yeux, mais les yeux n'ont rien comme un humain, c'est plus amphibien ou reptilien. La bouche semble être si minuscule qu'elle ne semble même pas être faite pour l'alimentation. C'est une chose très mystérieuse et je ne peux pas imaginer comment ces deux spécimens pourraient être des faux ".

Un article sur la découverte, sur le site Web de M. Foerster a déclaré : " Nous avons récemment montré, et examiné l'artefact ci-dessus qui aurait été trouvé, avec beaucoup d'autres, dans une grotte dans le désert du sud du Pérou; l'exacte localisation sera donnée, espérons, dans le futur ". (Mais le propriétaire a ensuite affirmé dans une vidéo qu'il ne s'agissait pas d'une grotte mais plutôt d'un temple ou cimetière enfoui...).

Momie perou0

" L'image ci-dessus, de la face inférieure du crâne, indique que cet artefact est en os, d'environ 3 à 5 mm d'épaisseur, et a encore un matériau rigide, gris, comme de la peau attachée à lui. Notez l'ouverture très étroite du foramen magnum où vraisemblablement un système vertébral très mince entrait auparavant dans le crâne. Bien qu'il soit facile de déclarer que ce sont des faux complexes, le propriétaire et ceux qui l'ont vraisemblablement trouvés, avec d'autres spécimens, n'ont pas accès à des artisans ou des taxidermistes qui aurait pu les faire. Le propriétaire a enlevé une partie de l'os de la partie inférieure du crâne et exposé ce qui est probablement de la moelle. Ceci, ainsi que l'os et la peau peuvent être échantillonnés pour l'ADN et des tests au radiocarbone dans des laboratoires connus en Amérique du Nord, avec lesquels nous travaillons déjà ".

Mais dans l'une de ses vidéos, le propriétaire se lance dans une explication métaphysique et cite même toute une histoire liée à la venue d'extra-terrestres sur Terre "lorsque les cieux étaient ouverts", il y a longtemps... et semble en savoir beaucoup (trop) sur le sujet, tout en affirmant qu'il expliquera plus tard le tout... Il semble bien pour l'instant, en tout cas, en voyant ses vidéos, que le propriétaire n'a pris que peu de précautions scientifiques concernant ces objets (on se demande si les autorités péruviennes vont intervenir ou pas !), les a nettoyés (débarrassé de leur accumulation de boues et poussières du désert) lui-même, a charcuté un peu la petite momie pour voir ce qu'il y avait sous la peau grise et a fait procéder à des radiographies X, le tout sans beaucoup de précautions (rendant ces objets probablement inacceptables par la communauté archéologiques officielles...). Thierry Jamin a confirmé certaines choses sur sa page facebook, mais demeure cependant très prudent et assure que la vérité sera faite sur ces différents artefacts, que ce soit un vaste mensonge ou non. Mr Jamin ne peut écarter cette affaire locale car on lui a demandé conseil, mais sa priorité demeure bien sûr les recherches entreprises depuis plusieurs années sur la cité disparue de Païtiti et la prochaine expédition de 2017.

Momie perou13

 

Ci-dessous les diverses vidéos trouvables sur YouTube sur le sujet, y compris celle de Thierry Jamin expliquant sa présence (un peu involontaire) dans cette affaire, et celles du propriétaire, avec les radiographies, le nettoyage. Vous avez également des photos issues de ces vidéos et du site de Brien Foester, dont voici le lien : https://hiddenincatours.com/photos-interesting-artifact-peruvian-desert-awaits-investigation/

Momie perou12

 

 

Cette video nous montre le nettoyage et examen du crâne effectués par le propriétaire (sans beaucoup de précautions malheureusement)

 

Cette video nous montre la petite momie de 21 cm (foetus ou bébé ?) ainsi que les radiographies X effectuées, il est vrai que c'est assez convainquant d'une momification (tout en notant qu'une substance semblable à du coton semble avoir été trouvée entre l'os et la peau : une forme inconnue de momification... ou la fabrication d'une poupée en os et peau est-elle possible ?)

 

Cette vidéo nous montre Brien Foester, Thierry Jamin, Edward Valenzuela et Dante Rios (Ufologue local) découvrant les momies et examinant et discutant de ces artefacts, le propriétaire (de dos) est présent. Thierry Jamin say: Well, for me, it was truly a total surprise to discover these remains that obviously do not look human. I've done archaeological research for almost 20 years, I've studied a lot of Inca mummies, from other cultures like Paracas and Nazca, and what I've seen here seems alien, it seems to come from another world. I am under a blow, it seems incredible to have in my hands bodies that seem to come from another world. Here I believe ... For me it is the proof that they do not only exist, that they have come centuries or millennia ago.

Edward Valenzuela say: I am really impressed, I am shocked, I never want to see and have these bodies so close to hands, and I can certify that this is real physical evidence, that these bodies are not false. They have all structure, have skin, have very detailed shapes. This would be a final proof that there are beings from other worlds who have had contact with ancient civilizations. This is the most incredible thing we have ever seen.

Thierry Jamin dit : " Eh bien, pour moi, c'était vraiment une surprise totale de découvrir ces restes qui évidemment ne semblent pas humains. J'ai fait des recherches archéologiques depuis près de 20 ans, j'ai étudié beaucoup de momies inca, d'autres cultures comme Paracas et Nazca, et ce que j'ai vu ici semble étranger, cela semble provenir d'un autre monde. Je suis sous le choc, cela semble incroyable d'avoir dans mes mains des corps qui semblent venir d'un autre monde. Ici, je crois ... Pour moi, c'est la preuve que non seulement ils existent, mais qu'ils sont venus il y a des siècles ou des millénaires ".

Edward Valenzuela Gil dit: " Je suis vraiment impressionné, je suis choqué, je n'ai jamais voulu voir et ai ces corps si près des mains, et je peux certifier que c'est une preuve physique réelle, que ces corps ne sont pas faux. Ils ont toute la structure, ont la peau, ont des formes très détaillées. Ce serait une preuve finale qu'il y a des êtres d'autres mondes qui ont eu un contact avec des civilisations antiques. C'est la chose la plus incroyable que nous ayons jamais vue ".

https://www.facebook.com/thierry.jamin/videos/1328527787192414/

Voici une vidéo de Thierry Jamin sur le sujet, où il explique que toute la vérité sera faire sur cette affaire, y compris bien sûr s'il s'agit d'un canular énorme. Il a bien sûr pour sa part toujours été honnête dans ses recherches et a une réputation qui ne doit pas être remise en cause. Une autre vidéo avec de nouvelles infos devrait être disponible dès le 1er décembre 2016 sur la page facebook de Thierry Jamin, en attendant d'autres infos et les résultats des tests...

 

GRUPO PARA EL DEBATE : (donné par le propriétaire des artefacts, un groupe de discussion sur facebook en espagnol).
www.facebook.com/VIGILANCIAOVNITIJUANA

 

Autre source (assez sceptique mais c'est logique pour un grand média très prudent, mais qui n'est pas à jour sur les analyses ADN de B. Foester sur les cranes de paracas...) : http://www.express.co.uk/news/weird/733382/mummified-alien-skull-corpse-cave-Peru

A suivre donc pour un autre article sur le même sujet, et avec d'autres infos...

Suite avec cette interview exclusive de Thierry Jamin le 02-12-2016 et des révélations étonnantes ! http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-reliques-etranges-du-perou.html

Yves Herbo et traductions, Sciences et Fictions et Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, 30-11-2016, 05-12-2016

 

Les reliques étranges du Pérou

Momie perou14 mini

 

Suite du premier article : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-momies-etranges-decouvertes-au-perou.html, parlant de cette découverte qui, si elle est bien confirmée par les tests ADN en cours (premiers résultats espérés d'ici la fin de l'année), pourrait littéralement changer la perception que l'Humanité a de son passé, mais aussi de sa réalité actuelle. En fait, les implications sont énormes. Et c'est également bien sûr la raison pour laquelle, comme je l'ai dit dans le premier article, la plus grande prudence est de mise, y compris même si on a du mal à imaginer la possibilité d'un énorme canular devant l'accumulation actuelle de faits et de traces matérielles...Vous trouverez ci-dessous une interview exclusive de Thierry Jamin, l'historien-géographe, archéologue et explorateur d'expérience, qui s'est retrouvé bien malgré lui mêlé à cette extraordinaire affaire. L'interview a duré presque une heure, je n'ai procédé qu'à quelques coupures en début et fin d'interview car ni Thierry ni moi n'avons rien à cacher et l'entrevue a été très sincère et cordiale. Je m'excuse auprès des lecteurs et visionneurs de cette vidéo pour sa très mauvaise qualité, mais il faut bien comprendre qu'une capture en directe de Cuzco au Pérou avec Skype ne peut donner un meilleur résultat, l'essentiel étant surtout qu'on entende bien Mr. Jamin et les nouvelles informations qu'il nous apporte.

Thierry Jamin a également de son côté parlé du sujet dans une nouvelle vidéo, avec quelques précisions : " Voici les dernières nouvelles concernant cette incroyable affaire de « créatures momifiées », découvertes dans le désert péruvien en janvier 2016. C’est aussi la dernière fois que nous publierons des informations concernant cette histoire, jusqu’à l’obtention des analyses ADN et C14. S’il s’agit d’une imposture, nous la dénoncerons avec la plus grande vigueur. Cependant, en l’état actuel de ce que nous savons, rien ne nous permet d’affirmer qu’il s’agisse d’un « fake ».
Comme nous le précisons à la fin de cette vidéo, nous avons pris la décision de ne plus communiquer sur cette histoire à l’avenir, pour éviter toute confusion sur mes activités de recherches et celles de mon groupe. L’Institut Inkari-Cusco est une Organisation Non Gouvernementale consacrée à la recherche archéologique, et rien que cela
". Voici le lien de cette vidéo facebook (dans laquelle on voit des archéologues et des médecins examiner les reliques)
 :

https://www.facebook.com/thierry.jamin/videos/1344793592232500/

Confirmations dans cette petite vidéo : les deux reliques (la momie entière de 21 cm et la tête coupée presque aussi grande) ne sont qu'une toute petite partie de ce qui a été trouvé dans le sud du désert péruvien (ce désert péruvien est aussi présent bien sûr dans tout la région "Nazca" et ses lignes et glyphes, allant par exemple jusqu'à l'océan du côté de Ica, et il est continué après la frontière chilienne par le désert d'Atacama). Les reliques sont bien réelles et les premiers examens par des archéologues spécialistes des reliques funèbres et des médecins confirment qu'il s'agit de restes momifiés (non fossilisés) d'êtres ne faisant pas partie de la race humaine (ni d'un hominidé connu). Une main coupée comportant trois doigts à sept phalanges (le doigt humain ne comportant que 3 phalanges) a été examinée par un docteur et des archéologues...

 

Reliqueperou maincoupee3doigts

La main coupée, grande de 36 cm, avec trois doigts de sept phalanges, examinée par un docteur (capture vidéo)

 

- Les nouvelles infos données par Thierry Jamin lors de cette interview :

- La découverte a été faite par des pilleurs de reliques pré-colombiennes, par hasard et en plein désert du sud péruvien. Un petit monticule à peine visible sous le sable et les pierres a révélé une porte en pierre, qui a été forcée par les pilleurs. Un escalier menant à une grande salle contenant un sarcophage contenant lui-même des artefacts de pierre et de métal, puis à un cerveau d'apparence humaine, parfaitement conservé dans du coton. Cette première salle est grande comme un salon et est comme une grotte, mais comporte des pierres taillées et des murs. En continuant leur fouille, les pilleurs ont trouvé des galeries sur plusieurs étages, puis une autre salle avec un grand sarcophage, qui contenait des petites momies (une vingtaine) comme celles montrées, de différentes tailles, des têtes coupées, le tout dans une sorte de poudre ou plâtre. Nous avons affaire à un véritable temple enfoui. Ce qui est aussi extraordinaire, c'est que ces salles contiennent des reliques protégées et enveloppées par du coton, mais aussi, dans les sarcophages, par une sorte de poudre, mais aussi que des animaux momifiés font partie des reliques. Des animaux inconnus mais de petit taille et faisant plutôt partie de nos légendes, anciens textes religieux et mythes ancestraux : des animaux avec deux bras et deux jambes mais aussi des ailes (anges, démons, tayir,...), mais aussi avec une unique corne frontale (licornes, démons,...) par exemple... Parmi les artefacts trouvés : des organes connus (cerveaux, coeurs) ou inconnus, protégés par du coton ou de la poudre et encore souples au toucher, des têtes coupées (comme celle photographiée ci-dessus) et des mains à trois doigts coupées, le tout également protégées du temps. Il est à noter que cette sorte de coton est aussi apparente dans les momies, et que des traces de sang ont également été relevées sur ce coton (analysable donc). Il y aurait aussi des artefacts "techniques", comme des implants et des plaques de métal (celui-ci étant décrit comme un alliage argenté), avec notamment des mains comportant des sortes de bagues-implants entourant un os ou un tendon et aussi des plaques métalliques sur les paumes ou au dos des mains, comme un appareillage mystérieux... Des objets métalliques à mémoire de forme ont également été trouvés ! (voir l'interview). Seul 10% de cet endroit a été fouillé par les pilleurs à priori. On note aussi que plusieurs reliques ont déjà été vendues, (cerveaux, cœurs, artefacts métalliques) mais que le nom de ces acheteurs est maintenant connu et que les artefacts sont récupérables. L'endroit se trouve à quelques kilomètres d'un lieu très connu pour ses reliques anciennes (Paracas, Nazca...) et significatives. Thierry Jamin, étant donné la zone, pense qu'une datation de 2000 ans (Nazca), voir plus ancien, est possible. Les précautions de protections trouvées, et la pratique des têtes coupées, font penser à un leg global pour la postérité et les civilisations futures de la part des Nazcans... Pour en finir avec le lieu des découvertes, les pilleurs ont recouvert l'entrée d'une bâche puis enterré le tout, aplani les lieux : l'endroit est introuvable et invisible sauf par quelqu'un qui sait...

- Comme le dit Thierry Jamin dans l'interview, il n'a été mis au courant de cette affaire que récemment, en novembre (alors que la découverte date de janvier 2016), tout à fait par hasard et via un ami journaliste qui lui a présenté le propriétaire de quelques artefacts (les 3 montrés dans ces photos avec la main coupée). Cette découverte est bien sûr en train d'être découverte au Pérou (les télévisions commencent à s'y intéresser fortement) et dans le monde entier. Une équipe de télévision française était à Cuzco pour un autre sujet, mais elle s'y est bien sûr intéressée... et elle est repartie du Pérou avec des images et des échantillons à faire analyser : un grand laboratoire parisien est en train d'analyser ces échantillons donc, avec des premiers résultats attendus sous trois semaines... En attendant, les preuves sont tout de même très solides avec ces 3 différentes reliques examinées par des spécialistes (avec leurs connaissances des momies...), mais pour l'histoire en elle-même et le lieu, tout repose sur les pilleurs de tombes et le propriétaire de quelques reliques (qui est un connaisseur en matière d'OVNI et de théories extra-terrestres ou de mondes parallèles...). Brien Foester a été appelé car il a une expérience de biologiste et il était sur place en temps que directeur du musée d'Histoire de Paracas...

 

Momie perou8

- La petite momie trouvée n'est pas une fabrication artificielle (style poupée faite d'os, de peau et de tissus), mais bien un être vivant à l'origine, momifié en apparence naturellement (desséché) mais ayant tout de même subi une intervention car du coton a été trouvé au niveau des membres inférieurs (style de momification inconnu). L'être semble avoir des petits organes sexuels, peut-être même un nombril et un anus, ne mesure pas plus de 21 centimètres mais ne ressemble pas à un fœtus ou même bébé (une technique de réduction comme celle employée par les Jivaros (Shuars) pour les têtes coupées est-elle envisageable ?). On peut envisager aussi une autre hypothèse (déjà amenée dans le monde de la science-fiction via les voyages spatiaux de longue durée) : le nanisme dû à l'environnement (un peu comme les éléphants-nains découverts sur des îles) : des êtres obligés de vivre pendant plusieurs générations dans des vaisseaux spatiaux (environnement très limité donc) lors de voyages durant des millénaires (théorie connue des vaisseaux-mondes), ne seraient-ils pas atteints de nanisme avec le temps ... ? Une autre constatation concernant ces petits êtres aux grands crânes, avec une toute petite bouche et avec des yeux "d'amphibiens, de reptiles ou même d'insectes" et de leur peau grise, en dehors de leur correspondance avec les, ou certains, "modernes petits gris" cités lors d'enlèvements par des OVNIs, est aussi une grande similitude avec au moins deux très anciennes légendes de l'Humanité : celle connue en Amérique Latine des "hommes-fourmis" et celle, mondiale, des "reptiliens" et du culte des hommes-serpents, voir de tout ce qui rattache (en "bon et en mal" en lien avec le serpent dans la mythologie...).

Les Hopis sont une tribu amérindienne. Depuis le 8e siècle, ils sont installés dans l’actuel Arizona. Leurs légendes racontent qu’un jour, un « peuple fourmi » a protégé leurs ancêtres de la destruction du « premier monde » par le Dieu Sóyuknang

« Les premiers hommes se sont multipliés sur la surface de la terre et ils étaient heureux. Bien qu’ils soient de différentes couleurs et parlaient différents langages, ils se sentaient ne faire qu'un et ils se comprenaient les uns les autres sans même parler. La même chose valait pour les oiseaux et les animaux. Ils tétèrent tous à la mamelle de leur mère terre qui leur a donné ses grains et ses fruits. Et ils se sentaient tous ne faire qu'un. Mais petit à petit, certains ont oublié les commandements de Sóyuknang ordonnant de respecter leur créateur. Ensuite est venu Lavahóya, celui qui parle. Il est venu sous la forme d’un oiseau appelé Mochni. Plus il parlait, plus il les convainquait de leurs différences, de la différence entre les hommes et les animaux, et de la différence entre les hommes à raison de la couleur de leur peau, de leur langage et de leurs croyances dans le plan du créateur. Les animaux se sont ensuite séparés des hommes. De la même façon, les hommes ont commencé à se diviser et se sont séparés les uns des autres : ceux des différentes races et langages, ensuite ceux qui se souvenaient du plan de la création et ceux qui ne s’en souvenaient pas.

Ensuite Káto'ya est venu sous la forme d’un serpent à large tête. Il a mené les hommes toujours plus loin les uns des autres et de leur sagesse  immaculée. Ils sont devenus suspicieux les uns des autres, se sont accusés jusqu’à devenir féroces et belliqueux, et ils ont commencé à se battre.
Tout le temps, Mochni ne s’arrêta pas de parler (un vrai "vaisseau de propagande") et Káto'ya devint plus envoutant (le "serpent hypnotiseur"). Il n’y avait plus de repos, plus de paix. 

Mais parmi les hommes, il y en avait toujours qui vivaient selon les lois de la création. Sóyuknang leur est venu. Il est venu dans un son de vent puissant et soudainement il est apparu devant eux. Il dit : « J’ai observé cet état des chose. Ce n’est pas bon. C'est tellement mauvais que j’en ai parlé à Taiowa. Nous avons décidé que ce monde doit être détruit et un autre créé, pour que vous puissiez tout recommencer. Vous êtes ceux que nous avons choisi. »

Sóyuknang les guida pendant de nombreux jours et de nombreuses nuits jusqu’à un certain endroit. Quand les derniers hommes furent arrivés, Sóyuknang est apparu. « Bien vous êtes tous là, vous que j’ai choisi de sauver de la destruction du monde. Venez avec moi ». Il les mena à une grande colline  dans laquelle vivait le peuple fourmi. Il tamponna sur le toit et commanda aux êtres fourmis d’ouvrir leur demeure. Quand une ouverture apparut, Sóyuknang dit aux hommes : « Maintenant vous aller y entrer pour être en sécurité quand je détruirai le monde. Quand vous serez là, je veux que vous appreniez une leçon de ce peuple fourmi. Ils sont industrieux. L’été, ils rassemblent de la nourriture pour l’hiver. Ils se tiennent au frais quand il fait chaud et au chaud quand il fait froid. Ils vivent en paix les uns avec les autres et ils obéissent au plan de la création ». 

Les hommes sont donc descendus pour vivre avec le peuple fourmi. Quand ils étaient tous en sécurité, Taiowa ordonna à Sóyuknang de détruire le monde. Sóyuknang le détruisit par le feu. Il fit pleuvoir du feu dessus (astéroïdes, comètes ?). L’eau, l’air, tout ne formaient qu’un seul élément : le feu. Après cela, il ne restait plus rien sauf les hommes en sécurité dans les entrailles de la terre. 

Ainsi fut détruit Tokpela, le premier monde. Les hommes vécurent heureux sous terre avec le peuple fourmi. Sóyuknang n’a pas pris longtemps à détruire le monde. Il ne lui prendra pas non plus beaucoup de temps pour en créer un autre. Mais il a fallu beaucoup de temps au premier monde pour se refroidir avant qu’un deuxième puisse être créé. Finalement, ce qui était le premier monde se mit à refroidir. Sóyuknang le purifia. Ensuite, il commença à créer le deuxième monde. Il changea complètement sa forme mettant de la terre là où il y avait de l’eau et de l’eau là où il y avait de la terre. Quand tout fut prêt, il vint sur le toit de la colonie du peuple fourmi, tamponna dessus et donna son signal. Immédiatement le chef du peuple fourmi vint jusqu’à l’ouverture. Sóyuknang parla d’abord au peuple fourmi : « Je vous remercie d’avoir accompli votre rôle pour sauver ces hommes. Cela ne sera pas oublié. Le temps viendra quand un autre monde sera détruit et quand les hommes devenus mauvais sauront que leur fin est proche, ils supplieront le peuple fourmi de les sauver. »
Ensuite Sóyuknang dit aux hommes : " Prenez votre place dans le deuxième monde que j’ai crée. Multipliez vous et soyez heureux. Mais souvenez vous de votre créateur et des lois qu’il vous a donné "

C’était une grande terre et les hommes se multiplièrent rapidement, se propageant dans toutes les directions, même à l’autre bout du monde. Ils étaient tellement proches en esprit qu’ils pouvaient se voir et se parler.  Ils se sentaient proches de Sóyuknang et ils chantèrent de joyeuses prières à leur créateur Taiowa. Ils construisirent des maisons et des villages, il confectionnèrent des objets de leurs mains  et stockèrent de la nourriture comme le peuple fourmi. Ils commencèrent à commercer et troquer les uns avec les autres... (se séparant à nouveau à cause de l'avidité...).

Le peuple fourmi étaient-ils de simples fourmis qui ont été personnifiées dans un mythe ? Ou alors étaient-ils ces fameux petits "extraterrestres" gris possédant une grosse tête, un nez et une bouche quasi inexistants et de grands yeux noirs semblables à ceux d’insectes ? Si l’on regarde ici l'apparence avec ces reliques, leurs têtes disproportionnellement grosses par apport au reste d’un corps frêle n’est pas sans rappeler la morphologie des fourmis. D’ailleurs certaines victimes d'enlèvements extraterrestres affirment que ces "petit gris" leur ont montré des images apocalyptiques, comme par exemple des images de la terre en feu...

Les Hopis prédisent que le quatrième monde dans lequel nous vivons actuellement va bientôt être détruit et que les survivants grimperont vers un cinquième monde. Selon les Hopis, le peuple fourmi est toujours présent...

Et on ne peut également ignorer toutes les références, mythes et cultes au dieu-serpent de part le monde, des temples dédiés au dieu-serpent (celui d'Avebury en Angleterre en est un exemple, mais le grand géoglyphe-tumulus en forme de serpent présent dans l'Ohio, par exemple, en est un autre)... sans compter les sculptures sumériennes ou égyptiennes à son sujet, et sa présence dans la majorité des textes sacrés et religieux...

Momie perou2

- Le propriétaire de ces artefacts est très ouvert et n'empêche aucune analyse de ces derniers, ce qui est plutôt de bon augure, et le nombre de ces artefacts (sans compter tout le contexte derrière et ce qu'il reste à découvrir) rend très peu probable la possibilité d'une mystification, d'un fake (ou alors ce serait digne d'Hollywood et ces pilleurs seraient tellement riches pour de tels trucages sophistiqués... qu'ils n'auraient pas besoin de piller, ni de truquer d'ailleurs !)... mais il faut tout de même rappeler que une bonne partie de tout cela dépend de ce que raconte ces pilleurs, justement, et qu'il faut encore que des scientifiques reconnus aillent sur les lieux pour consolider le tout... Maintenant, il est tout aussi probable qu'il est peut-être préférable (même si c'est discutable) que ce soit des pilleurs qui aient découvert ce site, car une découverte par un officiel de l'Etat péruvien aurait très probablement amené à une mise au secret total (et à une probable passation à l'armée vu le contexte possiblement "alien") et à une censure possiblement définitive envers le public...

- D'après les dires du propriétaire, le site possède apparemment un puissant champ magnétique, les communications de passent pas, les boussoles sont perdues, les détecteurs de métaux sont inefficaces...

Vous remarquerez que j'ai également profité de cette interview et du sujet assez extraordinaire, pour poser des question sur l'observation d'un OVNI faite par Thierry Jamin et son équipe (et des indiens) lors de deux de ses expéditions dans la forêt amazonienne (2009 et 2013). Il décrit une observation assez proche (500 mètres) d'une sphère orange en 2013 (alors que beaucoup de telles sphères étaient observées dans le monde, y compris en France en même temps) ayant probablement atterri dans une clairière du plateau proche du site de Pusharo...

Voici donc l'interview en exclusivité de Thierry Jamin sur cette étonnante découverte, la qualité étant limitée, il est préférable de la regarder en demi-écran ou format original plutôt qu'en plein écran, aussi bien sur Youtube que sur Dailymotion... :

 

SUR YOUTUBE, DE BONS SOUS-TITRES FRANÇAIS ONT ETE AJOUTES LE 05-01-2017. Les Sous-Titres anglais ont été ajoutés (07-01-2017). Les Sous-Titres espagnols ont été ajoutés (09-01-2017).

 


 

Les Reliques Etranges du Pérou - interview... par yveshSFH

Les Sous-Titres français, anglais et espagnols ont été ajoutés (09-01-2017)

 

Je vous tiendrais bien sûr informé des développements de cette extraordinaire découverte et des résultats des analyses, en considérant aussi que le propriétaire et les découvreurs comptent probablement sur les médias (et des contrats d'exclusivités, des aides via les médias) pour financer le prix des analyses ADN et datations (5000 à 7000 € l'analyse !) dans des laboratoires spécialisés (il en faut au moins 3 différents pour une reconnaissance officielle) et qu'une prise en main par les autorités officielles mènerait probablement au secret sur cette découverte sur plusieurs années, voir définitivement. Et je répète que, même si la possibilité d'un énorme canular semble peu probable de l'avis des gens ayant eu en main ces reliques, le fait est qu'ils en ont examiné 3 (un petit corps complet, une tête coupée et une main coupée, ce qui est déjà énorme certes) et que tout le reste repose sur des photos et un témoignage. Une visite des lieux par des archéologues lèverait bien sûr toute ambiguité. A suivre donc avec grand intérêt !

Une prochaine interview de Thierry Jamin ne concernera que sa priorité depuis de nombreuses années : la recherche de la cité perdue de Païtiti et sa possible prochaine découverte car l'accumulation des données, les témoignages et légendes des locaux font qu'il pense être très proche d'avoir identifié le site de la cité, sur cette mystérieuse montagne carrée (et de ses lacs ou lagunes parfois lumineux) au nord du département de Cuzco...

A suivre donc pour un autre article sur le même sujet, et avec d'autres infos, dès qu'elles seront disponibles...

Yves Herbo et traductions, Sciences et Faits et Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, 04-12-2016, 05-01-2017, 09-01-2017

Reliques étranges du Pérou - 3 - MAJ 28-12-2016

Reliquemaincoupee perou

3ème relique analysée : une main étrange de 33 cm avec trois doigts et des implants métalliques

 

Actualité oblige, des examens médicaux et analyses de peaux, de nouvelles déclarations du propriétaire de certaines reliques et sur la page facebook de Thierry Jamin font que je reviens pour la troisième fois en peu de temps sur cette étonnante affaire, qui semble en plus apporter une grande synchronicité avec la théorie d'un très sérieux paléontologue des années 1980, et certains de mes écrits de fictions (ou je considérais comme tels comme toutes mes "visions" futuristes et réflexions que je reprends (rarement il est vrai car peu de fictions écrites depuis de nombreux mois !) dans mes romans ou nouvelles !).

Depuis ces deux premiers articles et vidéos, les choses ont commencé à s'emballer du côté du propriétaire de plusieurs reliques, Paùl, qui a révélé son identité, et qui est en contact direct avec les découvreurs et a donc éventuellement la possibilité de récupérer d'autres reliques ou éviter que certaines soient vendues (plusieurs reliques ont déjà été vendues au prix de 1000 $ pièce, malheureusement, dont une plaque en métal ayant une propriété de mémoire de forme...). Il a montré des photos d'une autre main coupée, fait des radiographies de cette main et publié une vidéo. De son côté, Brien Foerster a probablement eu aussi des nouvelles car il a publié aussi de nouvelles photos, avec une comparaison de sa main, petite à côté de cette main coupée avec trois doigts, comme les autres, ainsi que la petite momie déjà montrée précédemment. Thierry Jamin et son équipe n'ont pas chômé non plus car il y a eu des analyses et une étude de la peau de la tête coupée, ainsi que de nouvelles radiographies, le tout fait par un scientifique médical. J'ai aussi eu une longue conversation filmée avec Thierry Jamin (une conversation plutôt qu'une interview) le dimanche 18 décembre 2016 avec quelques nouvelles informations sur cette affaires, mais surtout axée sur les recherches de la cité perdu de Païtiti. Cette conversation (un gros montage à faire sur cette vidéo de plus de deux heures) fera l'objet d'un prochain article à paraître entre Noël et le Jour de l'An et sera donc entièrement consacrée aux recherches de l'équipe Inkari, avec la perspective d'une expédition 2017 en mai 2017...

Voici donc, pour partager les informations et s'assurer une transparence sur le sujet, les dernières nouvelles au sujet de ces reliques étranges du Pérou, trouvées par quatre huaqueros en janvier 2016, dans le désert du sud péruvien, en attendant une interview de Thierry Jamin par Bob, qui sera diffusée le 03 janvier 2017sur sa chaîne BTLV...

 

Nous commençons avec des premières analyses de la peau de la tête coupée momifiée, avec le commentaire de Thierry Jamin de sa page Facebook : " Analyses are in progress concerning the skin of the famous mummified head. We confirmed us today that it is possible that is about a skin, with dead cells and some other still not identified substances. It is neither some plaster nor some pasteboard… Analyzed in detail yesterday in the microscope and in the endoscopic camera, a famous National anatomist of the University of Cusco confirms that it is well a skull, made by bone and established by diverse cavities and conduits appropriate to a real cranial box. The investigation continues… Broadcast this information so that they disappear... "

Tetecoupee detail

" Análisis están en proceso concerniendo a la piel de la famosa cabeza momificada. Nos confirmaron hoy que se trataba MUY POSIBLAMENTE de una piel, con células muertas y algunas otras sustancias todavía no identificadas. Esto no es ni yeso, ni cartón, ni madera… Analizado detalladamente ayer al microscopio y a la cámara endoscópica, un anatomista famoso de la Universidad Nacional del Cusco confirma que se trata bien de un cráneo, hecho de hueso y constituido por cavidades diversas y conductos limpios de un verdadero cojea craneana. La investigación continúa… Que difundan estas informaciones para no desaparecer… "

Analysespeautetecoupee1

" Des analyses sont en cours concernant la peau de la fameuse tête momifiée. On nous a confirmé aujourd’hui qu’il s’agit TRÈS POSSIBLEMENT d'une peau, avec des cellules mortes et quelques autres substances encore non identifiées. Ce n’est ni du plâtre ni du carton-pâte… Analysé en détails hier au microscope et à la caméra endoscopique, un anatomiste renommé de l’Université Nationale de Cusco confirme qu’il s’agit bien d’un crâne, fait d’os et constitué de diverses cavités et conduits propres à une véritable boite crânienne. L’enquête continue… Diffusez ces infos pour qu’elles ne disparaissent pas… "

Analysespeautetecoupee2

 

Ensuite, il y a eu un examen approfondi de la même tête coupée momifiée par un médecin de l'hopital Antonio Lorena de Cuzco, ainsi qu'une analyse des radiographies, qui ont confirmé une deuxième fois qu'il s'agissait bien d'une réelle tête complète et non trafiquée et non d'un montage avec des os d'animaux différents par exemple ou d'autres matières. Le mystère s'épaissi de plus en plus quant à la nature des découvertes, qui n'ont rien à voir avec des êtres humains ou animaux connus. Thierry Jamin commente sur sa page facebook : " We realized, today, Monday, December 12th, 2016, in a laboratory of Cusco, a series of radiographies of the mysterious mummified "head", discovered in the beginning of 2016 in the desert of the South of Peru. The opinion of the doctors having realized these radios is categorical: it is well about a head mummified, made by flesh and bone. He cannot involve, in no way, a fraud or a head made by wood, plastic or cardboard. Certain details, only visible in the X-rays, appear very clearly on the various pictures. They go to the sense of the authenticity of this "relic". However, it remains to make analyses DNA and C14 of this head and the other bare mummified rests. We thus look for at present two or three laboratories susceptible to realize these determining analyses, which will confirm, OR NOT, the authenticity of this exceptional discovery. Dear Friends Internautes, if you have any contacts in Peru, in Europe, in North America or somewhere else, allowing us to make these analyses, do not hesitate to contact us. Your help will be very precious to us and can be determining to know the truth on this very strange affair. I am convinced that together it will be possible to us to bring a definitive answer to this real archaeological riddle… and maybe historic. Then we count on you ! "

 

Edson Salazar Vivanco, qui travaille a l'hopital Antonio Lorena de Cuzco a examiné la petite momie, ainsi que la tête coupée et des radiographies de cette dernière

" Realizamos, hoy en día, el lunes, 12 de diciembre de 2016, en un laboratorio de Cusco, una serie de radiografías de la misteriosa "cabeza momificada”, descubierta a principios de 2016 en el desierto del sur de Perú. La opinión de los médicos que han realizado estas radios se revela categórica: se trata bien de una cabeza momificada, hecha de carne y hueso. No puede tratarse, de ninguna manera, de un fraude o de una cabeza hecha de madera, plástico o cartón. Ciertos detalles, únicamente visibles a los rayos X, aparecen muy claramente sobre las diferentes fotografías realizadas. Van en el sentido de la autenticidad de esta "reliquia". Sin embargo, queda efectuar los análisis ADN y C14 de esta cabeza y de los otros restos momificados descubiertos. Buscamos pues actualmente dos o tres laboratorios susceptibles de realizar estos análisis determinantes, que confirmarán, O NO, la autenticidad de este descubrimiento excepcional. Queridos Amigos Internautas, si ustedes tienen contactos en Perú, en Europa, en América del Norte o en otro lugar, permitiéndonos efectuar estos análisis, no duden en ponerse en contacto con nosotros. Su ayuda nos será muy preciosa y puede ser determinante para conocer la verdad sobre este tan extraño asunto. Estoy convencido que juntos nos será posible aportar una respuesta definitiva a este verdadero enigma arqueológico… y posiblemente histórico. ¡Entonces contamos con ustedes! Mientras tanto dejémosle la palabra al Doctor Edson Salazar Vivanco, del Centro de Salud del distrito de Wanchaq, Cusco… "

Radiox petitetetecoupee2

" lundi 12 décembre 2016, ont été faites dans un laboratoire de Cusco, une série de radiographies de la mystérieuse « tête momifiée », découverte début 2016 dans le désert du sud du Pérou. L’opinion des médecins ayant réalisé ces radios est catégorique : il s’agit bien d’une tête momifiée, faite de chair et d’os. Il ne peut s’agir, en aucune manière, d’une fraude ou d’une tête faite de bois, de plastique ou de carton. Certains détails, uniquement visibles aux rayons X, apparaissent très clairement sur les différents clichés réalisés. Ils vont dans le sens de l’authenticité de cette « relique ». Il reste à effectuer les analyses ADN et C14 de cette tête et des autres restes momifiés découverts. Nous recherchons donc actuellement deux ou trois laboratoires susceptibles de réaliser ces analyses déterminantes, qui confirmeront, OU NON, l’authenticité de cette découverte exceptionnelle. Chers Amis Internautes, si vous avez des contacts au Pérou, en Europe, en Amérique du Nord ou ailleurs, nous permettant d’effectuer ces analyses, n’hésitez pas à nous contacter. Votre aide nous sera très précieuse et peut être déterminante pour connaître la vérité sur cette étrange affaire. Je suis convaincu qu’ensemble il nous sera possible d’apporter une réponse définitive à cette véritable énigme archéologique… et peut-être historique. Alors nous comptons sur vous ! "

Notons que ce médecin, Edson Salazar Vivanco a aussi examiné de près la petite momie dont nous avons déjà parlé : " Esto es realmente sorprendente lo vi y palpe y pude hacer una descripcion anatomo comparativa entre este cuerpo de estructura humanoide y un humano . Este cuerpo si bien es cierto de encuentra en un estado de momificacion tiene una consistencia esponjosa y al detalle se aprecia la diferencia de piel y tejido oseo cuenta con caracteristicas similares a la nuestra cuenta con una cabeza prominente, un cuello, torax, columna vertebral, 3 costillas, pelvis y extremidades saquen ustedes sus propias concluciones. "

Dredsonsalazarvivanco petitemomie

 

" C'est vraiment surprenant, je l'ai vu et je l'ai senti et j'ai pu faire une description anatomo comparative entre ce corps de structure humanoïde et un humain. Ce corps, s'il est vrai qu'il se trouve dans un état de momification, a une consistance moelleuse et au détail on voit la différence de peau et le tissu osseux possède des caractéristiques similaires à celles de notre espèce avec une tête en avant, un cou, un thorax, une colonne vertébrale, 3 côtes, un bassin et des membres,  je vous laisse tirer vos propres conclusions. "

P pooyard

Patrice Pooyard tenant la petite momie pour une photographie

 

Information confirmée par Thierry Jamin : Mr Patrice Pooyard était avec Eric Gonthier au Pérou, probablement dans le cadre du tournage de séquence pour le film à venir sur "la Révélation des Pyramides 2" et ce fameux équateur penché d'antan, et il est aussi revenu en France avec des échantillons de ces reliques prélevés par ce médecin. Malheureusement, aux dernières nouvelles, ces reliques (trouvées depuis janvier 2016 je le rappelle) ont été trop manipulées par les huaqueros depuis lors, emmenées dans des sacs en plastiques sans beaucoup de précaution, et sont trop "polluées" par de l'ADN des découvreurs et autres pour que des analyses soient très scientifiquement acceptables... Il devrait néanmoins être possible de pouvoir détecter des matières animales comme du poulet ou autre si il y en a dans ces échantillons, qui devront être récupérés de toute façon pour éviter de trop découper les reliques pour d'autres prises d'échantillons... A ce niveau de l'enquête, il me paraît urgent qu'une personne habilitée puisse récupérer une des autres reliques sur place, avec toutes les précautions sanitaires et biologiques pour pouvoir effectuer des analyses sur des échantillons non contaminés avec une meilleure certitude...

Momie perou8

La tête de la petite momie complète, vue de près.

 

 

Sarcophage1 perou reliques

Voilà l'un des deux sarcophages pour l'instant découverts dans cette structure enfouie sous les sables du désert péruvien. Photo prise lors de la découverte avec un mauvais éclairage et des conditions difficiles. Les découvreurs ont réussi à forcer l'ouverture de ces sarcophages à l'aide d'un cric de voiture, après avoir tenté une ouverture grâce à une réaction chimique classique souvent utilisée par les huaqueros (essence+feu puis eau)... c'est dans ces sarcophages (dans deux salles différentes) qu'il a été trouvé, protégés par une sorte de poudre blanche et du coton, la majorité des reliques découvertes jusqu'à présent. For more informations, please contact : krawix999@gmail.com

 

https://www.facebook.com/thierry.jamin/videos/1369967379715121/

Voici ci-dessus la vidéo et le lien postés par Thierry Jamin et montrant une partie de l'examen de cette main par le médecin

 

Thierry Jamin  commente sur sa page facebook : " This mummified hand was, with many of the other things, in one of the two sarcophaguses discovered in the desert of the South of Peru, in January, 2016. It is 33 centimeters long. It contains three fingers, constituted by six phalanxes (one of the outer fingers contains however only five). The superior phalanx possesses a nail very similar to the human nails. One of the peculiarities of this hand is also the presence of three metallic implants, enclosing tendons and small bone. All the bare hands have this strange peculiarity to possess such implants, even small round metallic patches "overlaid" in the top of the palm of the hand… According to certain estimations of doctors, archaeologists and anthropologists, this hand belonged to an individual whose size rose maybe between 2,70m and a little more than 3,00 meters… To what species does this strange hand belong ? There are only DNA analyzes that will no doubt be able to say... And you are not at the end of your surprises… "

" Esta mano momificada se encontraba, con muchas otras cosas, en uno de los dos sarcófagos descubiertos en el desierto del sur de Perú, en enero de 2016. Mide 33 centímetros de longitud. Contiene tres dedos, constituidos por seis falanges (uno de los dedos exteriores contiene sin embargo sólo cinco). La falange superior posee una uña muy similar a las uñas humanas. Una de las particularidades de esta mano es también la presencia de tres implantes metálicos, encerrando tendones y un pequeño hueso. Todas las manos descubiertas tienen esta extraña particularidad de poseer tales implantes, incluso pequeñas placas metálicas redondas "incrustadas" en el lado superior de la palma de la mano… Según ciertas estimaciones de médicos, arqueólogos y antropólogos, esta mano pertenecía a un individuo del que lo talla se elevaba posiblemente entre 2,70 m y un poco más de 3,00 metros… ¿A qué clase de especie pertenecía esta mano muy extraña? Sin ninguna duda, sólo los análisis ADN podrán decirlo… Y ustedes no están al cabo de más sorpresas… "

" Cette main momifiée se trouvait, avec beaucoup d’autres choses, dans l’un des deux sarcophages découverts dans le désert du sud du Pérou, en janvier 2016.

Elle mesure 33 centimètres de long. Elle comporte trois doigts, constitués de six phalanges (l’un des doigts extérieurs n’en comporte cependant que cinq). La phalange supérieure possède un ongle très similaire aux ongles humains.

L’une des particularités de cette main est aussi la présence de trois implants métalliques, enserrant des tendons et un petit os. Toutes les mains découvertes ont cette étrange particularité de posséder de tels implants, voire de petites plaques métalliques rondes « incrustées » dans la partie supérieure de la paume de la main…

D’après certaines estimations de médecins, d’archéologues et d’anthropologues, cette main appartenait à un individu dont la taille s’élevait peut-être entre 2,70 m et un peu plus de 3,00 mètres…

À quelle espèce appartient cette étrange main ? Il n’y a que des analyses ADN qui pourront sans doute le dire… "

Des analyses ADN comparant des données par rapport à d'autres données déjà existantes, il est assez peu probable que l'ADN puisse déterminer une espèce si cette dernière est inconnue et donc non répertoriée. Mais par élimination, ces analyses pourront donc au moins déterminer qu'il s'agit d'une espèce non répertoriée au niveau ADN et donc inconnue (jusqu'à présent car je rappelle que nous découvrons chaque année de nouvelles espèces sur notre planète qui possède une grande biodiversité (ce qui n'empêche pas la disparition d'autres espèces pendant ce temps !)... et s'il s'agit d'une espèce ne provenant pas de notre planète, il faudra certainement d'autres analyses (par les isotopes par exemple, c'est l'une des seules solutions d'ailleurs) très poussées et très onéreuses, pour le déterminer avec certitude...

 

MAJ : une autre partie de l'analyse de la main par le docteur déjà cité. Cette vidéo (en-dessous) a été mise en ligne le 28-12-2016, avec ce texte :

" Dear Friends & Internet Users, At the request of several university researchers and to help the scientific community build up itself a concerning opinion the mummified "hand", here is an a little longer and more detailed video of this famous relic. This document was realized on November 23rd, 2016 to the Institute Inkari-Cusco. This day, the Doctor Edson Salazar Vivanco examined attentively this hand and expressed his opinion. We also join(contact) to this video two radiographic images. We thank in advance all the doctors, the anatomists and other specialists to be kind enough to express us their opinion, even their analyses, concerning this artefact at least disconcerting. That it is real, or that it is about a fraud ! NOTE: The palm of the hand seems to have received a rather violent shock, as shown by radios and the presence of broken bones. Other similar "relics" were discovered to the same place, always equipped with metallic implants of diverse forms, and some are connected with a forearm. Thierry JAMIN and his team are determined to shed light quite on this incredible affair. If we succeed in financing them in the weeks which come, we hope we can throw analyses DNA and C14 of the various rests mummified by the end of this month of January, 2017. We make a commitment to make known the entire results and to publish them as soon as we shall obtain them. In the meantime, all the team of the Institute Inkari-Cusco wishes you a Very Happy New Year. Best Wishes from de Heart of the Andes, Thierry JAMIN - More Informations, please to contact : krawix999@gmail.com "

Estimados Amigos Internautas, A petición de varios investigadores universitarios y para ayudar a la comunidad científica para tener una opinión objetiva que concierne a la "mano momificada", he aquí un vídeo un poco más largo y detallado de esta famosa “reliquia”. Este documento ha sido realizado el 23 de noviembre de 2016 al Instituto Inkari-Cusco. Ese día, el Dr. Edson Salazar Vivanco examinó cuidadosamente la mano y dio su opinión. También juntamos a este vídeo dos imágenes radiográficas. Agradecemos de antemano a todos los médicos, los anatomistas y otros especialistas de tener la gentileza de darnos su opinión, incluso sus análisis, concerniendo a este artefacto por lo menos desconcertante. NOTA: la palma de la mano parece haber recibido un choque bastante violento, como lo muestran las radios y la presencia de huesos rotos. Otras "reliquias" semejantes han sido descubiertas en el mismo lugar, siempre equipadas de implantes metálicos de formas diversas, y algunas son unidas a un antebrazo. Thierry JAMIN y su equipo están determinados esclarecer totalmente este asunto increíble. ¡Que sea real o que se trata de un fraude! Si llegamos a financiarlos en el transcurso de las semanas que vienen, esperamos poder lanzar los análisis ADN y C14 de los diferentes restos momificados antes de este fin del mes de enero de 2017. Nos comprometemos en hacer saber la integridad de los resultados y a publicarlos tan pronto como los obtendremos... Mientras tanto, todo el equipo del Instituto Inkari - Cusco les desea un muy Feliz & Prospero Año Nuevo. Un Saludo Muy Cordial, desde el Corazón de los Andes, Thierry JAMIN - Más informaciones, favor de ponerse en contacto con: krawix999@gmail.com "

" Chers Amis Internautes,

À la demande de plusieurs chercheurs universitaires et pour aider la communauté scientifique à se forger une opinion concernant la « main momifiée », voici une vidéo un peu plus longue et détaillée de cette fameuse relique.

Ce document a été réalisé le 23 novembre 2016 à l’Institut Inkari-Cusco. Ce jour-là, le Docteur Edson Salazar Vivanco examinait attentivement cette main et donnait son avis.

Nous joignons également à cette vidéo deux images radiographiques.

Nous remercions par avance tous les médecins, les anatomistes et autres spécialistes d’avoir la gentillesse de nous donner leur avis, voire leurs analyses, concernant cet artefact pour le moins déconcertant.

À NOTER : La paume de la main semble avoir reçue un choc assez violent, comme le montrent les radios et la présence d’os cassés.

D’autres « reliques » semblables ont été découvertes au même endroit, toujours équipées d’implants métalliques de formes diverses, et certaines sont reliées à un avant-bras.

Thierry JAMIN et son équipe sont déterminés à faire toute la lumière sur cette incroyable affaire. Qu'elle soit réelle, ou qu'il s'agisse d'une fraude !

Si nous parvenons à les financer dans les semaines qui viennent, nous espérons pouvoir lancer les analyses ADN et C14 des différents restes momifiés avant la fin du mois de janvier 2017.

Nous nous engageons à faire connaître l’intégralité des résultats et à les publier dès que nous les obtiendrons.

En attendant, toute l’équipe de l’Institut Inkari – Cusco vous souhaite une Très Belle Année 2017.

Bien Amicalement À Vous, depuis le Cœur des Andes,

Thierry JAMIN

==> Pour plus d’informations, contacter : krawix999@gmail.com "

 

 

Perou maincoupee2

Brien Foerster, directeur du Musée d'Histoire de Paracas (musée privé), a également montré cette main coupée et en a comparé sa taille avec la sienne...

Main anneau paume

La main coupée de près avec un implant en forme d'anneau autour de ce qui semble être un os dans la paume de la main (cliquer pour agrandir)

Main anneau tendon

La main coupée de près avec un implant en forme d'anneau autour de ce qui semble être un tendon sur le dos de la main (cliquer pour agrandir) - Notez bien que la main n'a pas été nettoyée de la substance blanche (sorte de poudre blanche qui recouvrait toutes les momies découvertes dans les deux sarcophages pour l'instant découverts) qui la recouvre, et qu'il y a possiblement d'autres implants dans la main si on observe de près certaines traces triangulaires ou géométriques... Ces mains me sembleraient presque "cybernétiques" - comme un mélange de robotique et de matière biologique, surtout en regardant les radiographies d'une main...

Radio main

Radioxmain paume poignet

Une radiographie de la main coupée (avec les implants métalliques ?!, ce qui est déconseillé il me semble ! Mais peut-être que la "protection blanche" suffit...) présentée par Paùl. On constate que les os de la paume sont brisés.

 

De son côté, Paùl, le propriétaire de certaines reliques et qui connait éventuellement l'un des quatre découvreurs a également commenté : " Hola: Hay una historia que data en libros de hace algunas décadas y habla sobre seres de 2 tamaños que llegaron a este planeta al final de la última era de los dinosaurios. Eran muy avanzados, de ojos grandes, unos medían hasta 8 metros, otros 1.20, Eran telépatas, bondadosos, idénticos como una gran familia de gemelos, etc. Es muy posible que sean ellos. Si son elloos deben haber seres de 8 metros de largo. Estoy bastante seguro que que deben ser ellos, y eso es lo que debo demostrar, que la historia que l que el autor escribió hace muchos años, de la existencia de estos seres,  es verdad. Pruebas hay, pero debo hacerlo con cautela pues esto es sólo el principio de lo que se viene. Saludos. "

" Salut: Il y a une histoire dans les livres (YH : probablement la théorie du peuple lézard ou des reptiliens de David Icke) datant de plusieurs décennies et qui parle d'êtres de 2 tailles différentes, qui sont venus sur cette planète à la fin de la dernière ère des dinosaures. Ils étaient très avancés, de grands yeux, certains mesurant jusqu'à 8 mètres, les autres 1m20, étaient télépathes, bienveillants, identiques comme une grande famille de jumeaux, etc. C'est très possible que ça soit eux. Si c'est eux, alors ils doivent être des êtres de 8 mètres de haut. Je suis assez sûr que cela doit être eux, et c'est ce que nous devons prouver, que l'histoire que l'auteur a écrit il il y a beaucoup d'années, sur l'existence de ces êtres, est vraie. La preuve est là, mais je dois mettre en garde car cela est seulement le début de ce qui est à venir. salutations. "

Il est à noter que Paùl parle aussi de figurines en pierre, trouvées dans les sarcophages, qui pourraient ressembler à des dinosaures ou des grands lézards, ou encore des plésiosaures, ou des tortues à grand cou (un peu comme les figurines conservées dans le Musée des pierres d'Ica ou celles trouvées au Mexique !).

D'autres infos sont lisibles sur les réponses des divers intervenants, Thierry Jamin sur Facebook et Paùl sur Youtube, aux questions des internautes. J'ai eu aussi d'autres informations mais Thierry Jamin m'a demandé d'attendre la diffusion de l'interview de Bob dans BTLV le 03 janvier 2017, ce que je respecte bien sûr dans la mesure où plus il y aura de monde pour relayer et diffuser l'information, plus il sera difficile de la cacher (si telle serait la volonté d'un Etat ou autre) et aussi d'obtenir de l'aide pour que la vérité se fasse, quelle qu'elle soit.

Ce qu'on peut lire sur ces réponses et donc déjà connu du public, c'est que les découvreurs ont trouvé et pénétré par une très petite ouverture (ne permettant pas un passage aisé et debout, surtout pour des créatures possiblement très grandes). Les découvreurs recherchent donc une autre entrée plus grande, probablement enterrée aussi. Les découvreurs étaient 4 à l'origine, mais deux d'entre eux seraient décédés dans des circonstances étranges depuis ! Des rumeurs du côté de Paùl (qui connaît l'un des quatre découvreurs) affirmeraient qu'il a été découvert des êtres très grands et très vivants lors de ces fouilles, et qu'une bataille se serait déroulée, entraînant des morts des deux côtés ! Mais il ne s'agit que de rumeurs non vérifiées, nous en saurons peut-être plus prochainement. Quoiqu'il en soit, il y aurait deux morts (attestés par Thierry Jamin d'après les dires de Paùl) parmis les huaqueros, et les choses deviennent donc dangereuses, effrayantes pour les découvreurs (il pourrait aussi s'agir d'un règlement de compte entre pilleurs, ou encore de problèmes bactériologiques !). Quoiqu'il en soit, il est assez probable que cette histoire va finir par attirer l'attention des autorités péruviennes, si ce n'est déjà fait !

Il est aussi important de garder du recul (ce que j'ai répété à Thierry Jamin) car une très grande partie de cette histoire ne provient après tout que des témoignages des huaqueros découvreurs et qu'il y a donc possibilités d'exagérations, voir de tromperies volontaires. Le soucis des archéologues et de l'équipe de Thierry Jamin est en tout cas en toute logique, de tenter de connaître l'endroit exact de la découverte, il est donc compliqué de s'en prendre ou de suivre les découvreurs avant d'avoir une sécurité sur ce sujet important... Je sais qu'il y a aussi actuellement des tentatives pour récupérer d'autres reliques, car bien évidemment, plus il y en a, plus les possibilités de trucages et de fakes sont compliqués...

Mes propres recherches sur cette région du désert péruvien m'ont amené à me pencher sur les fameuses lignes et glyphes de Nazca, mondialement connus et à envisager une certaine correspondance avec les glyphes montrant des serpents (reptiles) ou encore ce qui ressemblerait à trois doigts (en considérant que des humanoïdes avec trois doigts auraient probablement profondément marqué la culture des anciens indiens)...

Nazca glyphe

Notez que ce glyphe est appelé "los manos" sur wikipedia, et qu'on devinerait presque des yeux sur cette grosse tête dessinée, mais qu'en le retournant, on peut aussi y reconnaître un arbre ou encore une plante avec des racines...

 

Pierres ica tortuelongcou

Une pierre d'Ica avec une tortue au long cou et un éventuel tricératops

 

Le deuxième réflexe, étant toujours donné la région désertique concernée, est bien sûr les pierres d'Ica, très controversées quant à leur authenticité, et j'ai donc fait un long historique référencé, qui fait au moins une bonne mise à jour des données et démontre une réelle authenticité de certaines pierres, réellement trouvées dans des tombes par des archéologues et de vrais scientifiques. Les hypothèses concernant la présence de dinosaures ou de monstres sur certaines des pierres (et certaines techniques médicales élaborées aussi) en compagnie de ce qui semble des êtres humains, et qui ont largement rebutés les scientifiques, peuvent être diverses, surtout si l'on considère que les humains en question auraient parfaitement pu également découvrir des fossiles de dinosaures (suffisamment conservés pour les représenter) ou encore (chamanisme) les envisager de façon spirituelle grâce aux drogues et aux empreintes laissées.

Dino reptilien 1

Remarquez comme cet être ressemble à nos reliques, tant au niveau de la tête qu'au niveau de ses trois doigts ! Bien que proche en apparence de l'être humain, cette créature aurait conservé des caractéristiques de reptiles, (que l'on retrouve chez les "reptiliens aliens" de Icke ou de Rhodes), comme l'absence de glandes mammaires ou d'organes génitaux externes. Russell imaginait toutefois son dinosauroïde comme doté d'un nombril, la présence d'un placenta favorisant selon lui le développement d'un cerveau de grande taille.

 

Et enfin, en regardant les trois reliques en question, une chose m'est revenue : une série de nouvelles fantastiques que j'écris tranquillement depuis 2012 (et que j'ai d'ailleurs partagé sur facebook et ailleurs à chaque nouvel ajout au fil des années), et dans lesquelles j'ai utilisé, pour illustrer des personnages très particuliers nommés "les Dimonons", deux images issues d'une vieille théorie d'un paléontologue. Il s'agit d'une théorie scientifique du paléontologue Dale Russel en 1982, en partie basée sur sa propre découverte dans les années 1960 du premier crâne de sténonychosaure (une sous-espèce de raptor au crâne allongé aussi nommé Troodon), qui évoque les reptiles humanoïdes, appelés aussi les dinosauroïdes. Selon sa théorie, l'espèce dominante sur la planète Terre aurait été une évolution des dinosaures, et non les humains (des mammifères), si les dinosaures n’avaient pas disparu (il a ajouté que tous les dinosaures n'avaient probablement pas disparus en même temps il y a 65 millions d'années et que les petites races comme les raptors, tout comme certains dinosaures à plumes, avaient pu vivre encore plusieurs millions d'années après). Quoiqu'il en soit, les dinosaures ont vécus plus de 250 millions d'années et ont largement eu le temps d'évoluer (et même des survivants) quand on considère que les possibles ancêtres des hommes, les australopithèques, ne datent que de neuf millions d'années... J'ai aussi consacré un long article en 2013 sur ce dinosaure particulier... article qui a débordé d'ailleurs sur des crânes de diverses natures !

Troodondinosauroid 1Ces deux images font partie de la théorie de Dale Russel de 1982... et démontrent juste une étonnante synchronicité entre cette théorie, mes nouvelles écrites depuis 2012 et ces reliques trouvées au Pérou en 2016 !

 

Nous sommes tous évidemment dans l'attente de cette nouvelle interview de Thierry Jamin accordée à Bob pour BTLV du 03 janvier 2016 (le jour de la rentrée scolaire française), avec de nouvelles informations donc très probablement. Je publierai éventuellement les quelques minutes d'entretien que m'a accordé Thierry Jamin sur le sujet lors de celui consacré à ses recherches sur Païtiti après la publication de Bob par respect logique. La vidéo sur Païtiti devrait être mise en ligne, sauf problème non connu, entre Noël et le jour de l'An...

J'ai proposé également la possibilité d'un appel aux dons sur ce site pour aider à réunir des fonds pour les analyses ADN (qui coûtent 7000 € par exemple au Musée de l'Homme de Paris ! (info donnée par Mr. Pooyard)) et pour Païtiti 2017 aussi... cela reste à l'étude en attendant des développements de cette étonnante affaire justifiant une confiance encore plus profonde de la part des gens envers ces reliques (ce qui paraît logique avant de pouvoir demander de l'aide).

 

Yves Herbo, Sciences et Faits et Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, 25-12-2016, 28-12-2016, 09-01-2017

 

Reliques étranges du Pérou - 4

4eme reliqueperou

4ème relique montrée - une autre tête coupée non encore nettoyée de sa gangue d'argile

 

Actualité oblige, de nouvelles informations données par Thierry Jamin lors d'interviews données sur BTLV , OVNI Conscience et NUREA.TV (voir les liens en bas), de nouvelles déclarations du propriétaire, avec deux nouvelles vidéos et une autre relique montrée, font que je reviens pour la quatrième fois en peu de temps sur cette étonnante affaire, qui semble en plus apporter une grande synchronicité avec la théorie d'un très sérieux paléontologue des années 1980, et certains de mes écrits de fictions (ou que je considérais comme tels comme toutes mes "visions" futuristes et réflexions que je reprends (rarement il est vrai car peu de fictions écrites depuis de nombreux mois !) dans mes romans ou nouvelles !). Et encore plus à ce niveau avec cette nouvelle mention de "petites boules métalliques" découvertes dans l'un des sarcophages du site... car j'en parlais également dans mes nouvelles fantastiques datant de 2012-2013, et d'autres  articles  sur ce site et sur la toile y font d'ailleurs référence...

 

Voici donc, pour partager les informations et s'assurer une transparence, un partage sur le sujet, les dernières nouvelles au sujet de ces reliques étranges du Pérou, trouvées par quatre huaqueros en janvier 2016, dans le désert du sud péruvien... et les nouvelles infos décoiffent, c'est le moins qu'on puisse dire d'ailleurs !

Nous allons commencer calmement avec Paùl (ex "Luis") qui a pris aussi le pseudo de Krawix999 sur la toile, et qui a déjà considérablement parlé de cette découverte (qui date de janvier 2016 je rappelle) faite par ces huaqueros du sud péruvien. Déjà, en fouillant un peu consciencieusement sur internet, vous trouvez plusieurs informations déjà étonnantes en octobre 2016, avec un appel général au Pérou des ufologues pour une conférence : 

Hangout10 2016

ça date d'octobre 2016... comme quoi, même sur internet, les infos ont du mal à circuler, principalement à cause des langages humains si diversifiés et diviseurs...

Mais voici tout de même l'annonce liée à cette interview en direct qui a été en fait une diffusion de la première vidéo sur ce sujet, et une "révélation" sur ces êtres étranges, annonce visible dans la vidéo du site péruvien "OVNIS ACTUALES" :

" Estos seres, de diferentes razas y especies, poblaron toda la costa desértica de Sudamerica, desde el norte del perù hasta Chile, y mas quizas. Ellos viennieron del Planeta Amarillo, planeta en estado de vejez planetaria durante la época llamada : la Era de los Cielos Abiertos. Actualmente nuestros cielos estan cerrados. Pero ellos no fueron los unicos en venir en esa época, mas adelante conatré su historia. " Traduction : " Ces êtres, de différentes races et espèces, ont peuplé toute la côte du désert d'Amérique du Sud, du nord du Pérou au Chili, et peut-être plus. Ils venaient de la Planète Amarillo (Jaune), planète ayant un statut de planète vieille, durant la période appelée : l'âge du ciel ouvert. Actuellement nos cieux sont fermés. Mais ils n'étaient pas les seuls à venir à ce moment-là, plus tard, je raconterai leur histoire. "

Mais le propriétaire de ces quelques reliques, qui tente donc à priori également de révéler les choses à sa manière, a également sorti deux nouvelles vidéos, avec quelques annonces : Il annonce avec la première que des analyses plus poussées d'échantillons de peau du petit crâne devraient être faites à Lima en janvier 2017 (ce qui a été confirmé par Thierry Jamin) et qu'il pourrait bien y avoir aussi des analyses ADN aux USA, à l'University UCLA, Californie en janvier également. On peut aussi voir dans les commentaires de cette vidéo que Brien Foerster a proposé de faire des analyses gratuitement dans plusieurs laboratoires qu'il connaît, dans la mesure où il a lui-même fait faire des analyses de crânes de Paracas ces dernières années, et que Paùl serait plutôt d'accord... On apprend également que le propriétaire a une interview de prévue pour le magazine italien FENIX en février 2017, et que ce magazine a accepté qu'une photo des reliques en fasse la couverture... Autre nouvelle importante annoncée : le docteur brésilien Julio Cesar Acosta, professeur à la faculté de médecine de l'Université de Sao Paulo, Brésil, a accepté de faire des analyses...

 

 

Dans cette vidéo, Paùl raconte exactement la même histoire qu'il a raconté à Thierry Jamin sur la découverte des reliques... sauf que les découvreurs ne sont plus que deux au lieu des quatre cités par Thierry, probablement pour éviter le sujet de la mort de deux des découvreurs dans les mois qui ont suivis leur découverte et... certaines mésaventures... nous en reparlerons plus bas... Il parle également de la poudre fine blanche qui recouvre les artefacts, qu'il nomme "argile" et qu'il montre avec la main aux trois doigts qui en est recouverte. Il dit qu'il a beaucoup lu les textes des légendes, prophéties et de la science, et conclu au niveau de la Bible que si elle parle de "géants" (Genèse 6:4), il y en a la preuve avec la main énorme (le double d'une main humaine pour celle-ci, mais il y aurait plus grand) qui montre ici (et qui a été analysée, on l'a vu dans les articles précédents). On note aussi que la main avec trois doigts comporte 5 phalanges au doigt de gauche et 6 phalanges aux deux autres doigts (nous possédons nous 3 phalanges à nos 4 doigts et 2 phalanges à notre pouce...). Cette main n'est pas complète et la paume est en partie coupée et ses os internes brisés.

 

Dans cette dernière vidéo mise en ligne le 03 janvier 2017, Paùl répond à certaines questions posées par email. Dans cette vidéo, il montre des pétroglyphes découverts par centaines dans une région juste au-dessus de la ville de Tacna, et notamment à Miculla, qui possède d'ailleurs un petit musée rempli de ces pierres du désert qui comportent effectivement des gravures étranges d'êtres possédant 3 doigts, des gravures géométriques, d'astres et d'autres ressemblant un peu aux pierres d'ICA...

 

Museearcheologiquemiculla

Mais nous sommes ici assez loin de ICA en fait, et plutôt assez proche de la frontière chilienne et d'ailleurs de la ville chilienne d'Arica mentionnée au tout début par Paùl lors de son interview avec une chaîne de télévision péruvienne... voir la carte... il y a donc une certaine confusion sur le lieu et même la région du site des découvertes, ce qui est probablement voulu. Mais la présence de ces pétroglyphes dont vous voyez quelques représentations ci-dessous semble tout de même très significative... et l'insistance de Paùl à les montrer aussi...

 

Petroglyphestacna perou2

Petroglyphestacna perou1

Petroglyphestacna perou3

Un tout petit extrait des nombreux pétroglyphes visibles à cet endroit, avec des êtres possédant 3 doigts et de longs bras, une tête étrange, des espèces de lézards aux trois doigts également, des serpents, des astres, des signes ou objets étranges... il y a aussi des animaux conventionnels mais également des animaux aux longs cous... manifestement un message sur ces pierres (qui sont datées "culturellement" de 500 Avant JC) peu étudiées par la science...

 

Relieve region tacna

Carte du relief de la région de Tecna, Pérou

Carteperou1Carte du Pérou : entre Ica et Tacna il y a 731 km, Nazca est environ à 100 km de Ica : il est assez peu probable que le site des découvertes se trouve dans la région d'Ica-Nazca alors que Paùl insiste sur Tacna (mais il peut aussi s'agir d'une fausse indication volontaire !) : il s'agit d'une fausse piste assez probablement... car le propriétaire, dans ses premières interviews au Pérou, parle bien d'un lieu situé entre Tacna au Pérou et Arica au Chili (c'est à dire proche du désert d'Atacama...). Notons aussi que, officiellement, la Zone de la culture Nazca est définie ainsi : " La culture Nazca s’est développée à partir de la culture Paracas qui date de l’époque antérieure appelée période Chavin ou Horizon ancien. La zone d’influence nazca s’étendait de la côte du Pacifique jusqu’à Ayacucho à l’est dans les Andes, et de Pisco à Arequipa du nord au sud."  Tacna n'est donc pas dans la zone de la culture Nazca. Mais il est évident aussi que de tels êtres auraient durablement influencé tous les peuples et tribus présents sur ce continent, du Mexique au Brésil... Je comprends que le principe est de protéger le lieu du site... mais le laisser à des pilleurs qui continuent à le détruire et à vendre ce qui s'y trouve n'est pas non plus une solution viable sur la longueur... le temps presse...

 

Tete non nettoyee

Voici donc la photo d'une 4ème relique, une autre tête coupée donc, mais pas nettoyée et encore recouverte de sa gangue de matière poudreuse remplissant les sarcophages.

4eme reliqueperou2

Ici vous voyez que la peau grise apparaît au niveau de l'oeil droit qui a été un peu grattée pour enlever la matière argileuse...

 

Implant1 main

Voici en gros plan l'un des implants métalliques se trouvant sur cette main à trois doigts, ce dernier disposé autour d'un os de la main

Implant2 main

Voici un autre gros plan d'un autre implant métallique, disposé sur la même main, mais autour d'un tendon cette fois. Notons que les médecins pensent qu'il s'agit de Titane comme métal, dans la mesure où ce dernier est utilisé dans notre chirurgie réparatrice car il est biocompatible avec les fluides humains. Un seul soucis à ce niveau, c'est que ces implants métalliques sont magnétisés et réagissent aux aimants... alors que, justement, le titane est amagnétique et n'est pas censé réagir aux aimants donc. Plus probablement donc un alliage comportant du fer (ce qui n'explique pas l'absence de corrosion par contre) ou... un autre métal à identifier... un autre soucis aussi concernant le titane de toute façon, c'est qu'il n'a été découvert qu'à la fin du 18ème siècle car, même s'il n'est pas rare du tout sur la Terre (c'est l'un des 10 métaux les plus présents), son extraction reste coûteuse... ce qui augmenterait d'ailleurs considérablement le prix d'un fake, je signale au passage...

 

Et les révélations de l'histoire se complètent petit à petit car les pilleurs parlent pour se justifier... mais attention, à part donc ces reliques examinées effectivement par déjà une quinzaine de scientifiques et spécialistes, des archéologues, des médecins, des anatomistes et biologistes et quelques photos montrées, il ne s'agit que des témoignages de ces huaqueros, révélés par l'intermédiaire de Paùl qui en connaît un. Ces reliques (qui seraient très chères à fabriquer ou truquer donc je rappelle encore) sont assez peu probablement des faux donc d'après ces scientifiques, ce qui est déjà extraordinaire en soit et mérite d'être approfondi, mais le récit de leur découverte est encore plus extraordinaire, et donc à prendre avec des pincettes. 

Voici donc, à cette date (08-01-2017), l'intégralité de l'histoire connue, et qui n'est donc pas figée car elle comporte probablement une part de mauvaise interprétation, voir d'exagérations pour accroître l'intérêt et aussi des mensonges volontaires pour cacher l'endroit exact du site par exemple... :

Nous sommes donc au mois de janvier 2016, pas très très loin d'un petit village de paysans vivant chichement d'élevage probablement et du tourisme, via des recherches et reventes illégales de vestiges archéologiques datant d'avant l'arrivée des espagnols au 16ème siècle. Des huaqueros donc, pas obligatoirement impliqués dans un traffic international de vestiges (10000 pièces sortiraient du Pérou chaque année illégalement !), mais revendant localement aux touristes et à des collectionneurs péruviens, boliviens ou chiliens. D'après les récits, ce village est probablement situé dans les environs de Tacna, à quelques dizaines de kilomètres de la frontière chilienne, au sud du Pérou donc. C'est donc en cherchant des vestiges dans le désert environnant que quatre personnes sont tombés sur une petite colline comportant une sorte de dalle en pierre, qu'ils soulèvent et qui donne sur une petite porte de 80 cm de hauteur, un mètre maximum (!), comportant un double jambage mégalithique. Ils ont assez facilement à priori descellé cette porte (ils l'ont même par la suite entièrement démonté et entreposé les pierres taillées dans le couloir plus bas) et sont tombés sur un escalier. Escalier qu'ils ont donc empreinté pour trouver un couloir menant à une grande salle.

Premieresalle perou

Photo prise dans la première salle, montrant les pierres taillées

 

Cette grande salle comporte des parois de pierres taillées et un grand sarcophage (photo montrée dans l'article précédent). Sarcophage que les huaqueros mettront plusieurs heures à ouvrir (utilisant d'abord et en vain la méthode de réaction thermique classique en versant de l'essence, y mettant le feu puis en l'arrosant d'eau et étouffant le feu), et en y réussissant en utilisant un cric de voiture. Dans ce sarcophage seront trouvés plusieurs pièces en pierre, en métal et au fond un cerveau momifié et ressemblant à un cerveau humain. La momification a été très efficace car le cerveau est très bien conservé et encore souple question texture. Après plusieurs visites, les mêmes huaqueros découvriront d'autres galeries, en s'aidant de cordes pour y descendre car des trous y donnent accès. C'est ainsi qu'ils trouveront une autre salle comportant un autre sarcophage, qu'ils ouvriront avec le même cric de voiture d'ailleurs. Les conditions ne sont pas faciles : il fait très sombre... et je n'ai aucun détail sur l'aération, la qualité de l'air, la poussière, etc...

 

2emesarcophage perou

Le deuxième sarcophage, mal photographié...

 

Ce deuxième sarcophage (ou coffre de stockage en fait) semble plus riche en artefacts que le premier. Il est rempli d'une sorte de poudre blanche, solidifiée en partie par le temps, décrite comme étant un peu comme le talc, ou du plâtre, de l'argile friable. Et cette matière protège un grand nombre de pièces organiques et de pièces métalliques. Les pièces semblent avoir été déposées par couches, peut-être chronologiques, avec les plus anciennes pouvant peut-être se trouver au fond. Il s'y trouve 20 corps entiers de la même taille environ que celui déjà montré, mais certains de ces petits corps possèdent des petites ailes, un peu comme nos elfes des légendes ! Il y a également 5 ou 6 têtes coupées, également protégées par une gangue de matière argileuse, comme celle qui a été examinée déjà. Ils découvrent également des petits corps momifiés d'animaux inconnus rappelant nos légendes (corne au milieu du front) par exemple. Un fœtus étrange semble également faire partie des découvertes. Il y a également plusieurs mains coupées, des grandes mains de 33 à 40 cm avec trois doigts (1 doigt de 5 phalanges, 2 doigts de 6 phalanges). Il y a une main encore attachée à son avant-bras, mais aussi une incroyable main de 1 mètre 20 de longueur (appartenant donc à un être de très grande taille - 25 à 30 m. envisageable !). Ils découvrent aussi plusieurs organes momifiés et bien conservés, des cœurs, des possibles pancréas ou des organes inconnus. Des objets tels des plaques de métal gravées, mais aussi des plaques de métal à mémoire de forme (on les plie, elle reprennent leur forme automatiquement)... A priori, ces derniers objets, avec le cerveau et les cœurs, ont été parmi les premiers vendus (1000 $ pièce) à des collectionneurs locaux (alors que ces reliques coûtent le même prix minimum s'ils sont fabriqués au point de pouvoir tromper autant de monde les ayant eu entre les mains). Ils découvrent également plusieurs petites boules métalliques (dont j'ai curieusement parlé dans plusieurs articles, mais aussi dans mes écrits de 2012 déjà cités !), des figurines montrant des animaux au long cou (dinosaures ou tortues à long cou), des pierres en forme de... soucoupe volante comme déjà trouvées ailleurs, des pierres apparemment d'origine météorique, des pierres gravées de signes ou hiéroglyphes, des symbols et des gravures d'humanoïdes en compagnie de femmes avec des bébés...

 

Soucoupe azteque

Artefact 3doigts ufo

Ces deux photos proviennent d'une collection et sont des artefacts répertoriés comme étant (sans réelle preuve - les Aztèques les ayant peut-être trouvés !) Aztèques, et trouvés à Ojuelos de Jalisco au Mexique. Remarquez les trois doigts de la figurine ci-dessus, la tête allongée, les grands yeux, l'absence de nez, d'oreilles, de menton : la coïncidence est assez peu probable...

 

Par la suite, ces hommes cherchent une entrée principale à ce véritable labyrinthe car l'entrée de 80 cm-1 m. de hauteur est peu pratique, surtout si on considère la taille de certaines reliques trouvées... Ils reviennent avec des détecteurs de métaux et des boussoles : rien ne fonctionne sur place : un champ magnétique ou autre sur les lieux empêche toute utilisation de matériel électrique, y compris leurs montres et les téléphones portables... Certaines paroles et une bonne probabilité semble démontrer qu'il pourrait y avoir un engin spatial (OVNI !) encore en partie en activité sous ce site ! Le danger pourrait donc être très présent localement, tant au point de vue radiations que systèmes défensifs automatiques par exemple...

La suite de l'histoire semble presque confirmer ce fait incroyable, mais qui est toujours à prendre au conditionnel je rappelle ! 

Encouragés par leurs premières découvertes, les quatre hommes entreprennent donc de dégager les galeries encombrées de débris, à la recherche d'autres salles, d'autres passages et de nouveau objets. Ils espèrent probablement tomber sur de l'or ou des pierres précieuses, un trésor quelconque... En arrivant dans une nouvelle galerie, l'un d'entre eux repère qu'une paroi "sonne creux" : ils entreprennent sans remord de défoncer ce mur en pierres taillées et tombent sur une vaste salle très propre et bien entretenue. Et là, une grande frayeur : dans la pénombre se dessine la silhouette d'un être humanoïde vivant. C'est un être mesurant au moins 3 mètres de hauteur et, quand ils dirigent leurs lampes sur lui, ils voient de grands yeux qui paraissent lumineux avec des reflets bleus. Tout le monde est effrayé car chacun s'enfuit de son côté, eux sortent par où ils sont entrés et la créature disparaît dans une autre galerie...

Quand ils reviendront plus tard sur les lieux, ils constateront que tous les débris ont disparu et qu'il y a eu un nettoyage complet de la zone... Il y a donc des êtres vivants dans cet endroit enterré... un véritable labyrinthe qui semble énorme. Ils se méfient donc et à priori ils s'arment au moins de lances-pierres et de couteaux. En l'absence d'autres informations, il peut d'ailleurs s'agir d'enfants ou d'adolescents, nous n'en savons rien... Ils affirment être tombés ensuite plusieurs fois sur 4 ou 5 petites créatures mesurant 60 centimètres (qu'ils nomment "lutins") et que l'un d'entre eux a fini par utiliser son lance-pierres sur l'une de ces petites créatures, qui est tombée... Ils racontent encore avoir découvert, enchâssé dans une paroi, une crâne énorme, de 1 mètre 20 de hauteur, qu'ils ont essayé en vain de dégager de la roche : ils pensaient que le crâne pouvait contenir un trésor, mais il est possible qu'un corps complet se trouve enchâssé dans la roche... Le récit devient nettement fantastique donc... 

Et ça ne s'arrange pas quand on apprend que l'un des quatre découvreurs s'est mit subitement et bizarrement à manger du sel (j'ai fait une enquête sur cette pratique très ancienne au Pérou : pour les Incas, le sel était aussi précieux que l'or. Il y a un plat indien qui s'appelle l'Agi, à base de blé et de sel, et on sait que les Incas adoraient le sel ou "cachi" de sel à lécher, le sel sous forme de "pain" ou "tanta"...). Bon, on ne sait pas si ces êtres peuvent influencer psychiquement les humains, mais, à priori, cet homme décède assez rapidement. Pire, celui qui a utilisé le lande-pierre, tombe également gravement malade, est hospitalisé à Lima, et disparaît également, apparemment définitivement...

Ici, on peut effectivement se demander (si tout ceci est vrai bien sûr) si ces êtres, ou un système de défense, ne sont pas capables d'influence à distance, ou si il n'existe pas des sortes d'ondes ou de radiations dangereuses dans cette zone...

 

Questions examens, les trois premières reliques montrées ont été plusieurs fois examinées par des archéologues, dont des spécialistes des rites funéraires venus du nord du Pérou, trois médecins (dont le Dr Edson Salazar Vivanco de l'HOSPITAL ANTONIO LORENA CUSCO) et d'un professeur d'anatomie reconnu de la faculté de médecine de l'Université Nationale de Cuzco, probablement le professeur Franklin Miranda Solis, ayant utilisé une caméra endoscopique sur la petite tête coupée.

Analyse maincrédit : José De La C. Ríos López

 

En ce qui concerne la main, il y a déjà plusieurs avis, dont celle d'un spécialiste nommé José De La C. Ríos López, un biologiste de l'Universidad Autónoma de Campeche : " Ambos especimenes el de mi investigación cuya origen no pertenece a este planeta carecen de los huesos de la muñeca (carpianos), en contraste quienes forman la palma completa en este espécimen son los huesos metacarpos esto anatomicamente no permitiría al ser la rotación de la mano como la nuestra. Debido a la falta de un dedo oponible, es muy probable que los alargamientos excesivos de los dedos le resulte muy apropiado en la parte prensil y la.manipulación de objetos. Indudablemente hay diferencias muy significativas a la mano de Homo sapiens (humano). La idea de un primate no es posible ya que ellos son pentadactilos sin ambargo la presencia de uña es tipica de primates y homínidos. Sin ambargo contrario a lo que encontramos en mamíferos una reducción en el número de dedos con lleva a que estos presenten garras y/o pezuñas como vemos en los mamíferos. " Traduction : " Les deux spécimens de mon enquête ont une origine n'appartenant pas à cette planète mais n'ont pas les os du poignet (carpe), en revanche ceux qui sont dans la paume complète dans ce spécimen sont des os métacarpiens qui, anatomiquement, ne permettraient pas à l'être une rotation de la main comme la nôtre. En raison de l'absence d'un doigt opposable, il est très probable que l'allongement excessif des doigts soit très approprié dans la partie préhensile et la manipulation d'objets. Il y a sans aucun doute des différences très importantes avec la main de l'homo sapiens (humain). L'idée d'un primate n'est pas possible car ils sont pentadactyles cependant la présence d'ongle est typique des primates et des hominidés. C'est cependant contraire à ce qu'on a trouvé chez les mammifères, une réduction du nombre de doigts mène à qu'ils présentent des griffes et / ou des sabots comme nous le voyons chez les mammifères" . Notez bien que ce biologiste a également étudié la tête coupée et m'a dit qu'il va publier sous peu un rapport officiel, ainsi d'ailleurs que ses travaux sur une autre momie trouvée ailleurs et qu'il étudie depuis plusieurs mois, qu'il a pu comparer donc ! Je suis en contact avec lui, c'est un mexicain, nous en reparlerons donc... 

Avec tout ça, il m'a fallut donc regarder un peu plus attentivement du côté des rencontres rapprochées avec des occupants d'OVNIs, car la correspondance avec des "petits et grands gris" est assez flagrantes (un peu trop d'ailleurs pour certains). Après les correspondances avec certaines légendes de l'Humanité (elfes, démons, licornes, fées, géants), il va sans dire que ça fait beaucoup à avaler, non pas seulement pour les sceptiques, mais aussi pour le commun des mortels... mais, d'un autre côté, ça montrerait tout simplement que tout est lié, de nos légendes, de nos religions même, jusqu'à notre histoire réelle ou telle que nous supposons être la réalité... car nos connaissances, si on y réfléchi bien, ne sont pas si anciennes que ça, même si les progrès humains ont été fulgurants depuis la Renaissance, ça date presque d'hier et ce que nous pensons être de bonnes sciences établies liées à une réalité bien mesurée... n'est peut-être en fait qu'une grossière erreur "enfantine" sur le point d'être révélée...

Donc, des témoins ont-ils déjà rencontré de tels êtres lors d'observations modernes d'OVNIs et des rencontres du 3ème ou 4ème type ? Et la réponse est assez immédiate : oui ! Des petits êtres avec trois doigts, une tête allongée, des gros yeux, un menton fuyant et une petite bouche ont été très précisément décrits, en voici des exemples :

Imagealien3doigts4

Imagealien3doigts3

Imagealien3doigts2

Imagealien3doigts

Et ces affaires sont visible dans ces documentaires issus des archives du MUFON, le principal organisme sur les OVNIs des Etats-Unis, Hangar 1 épisodes 8 et 9, 10... :

 

Saison 2 Episode 8 : The Smoking Gun - VF


 

Saison 02 épisode 08 VF par yveshSFH

Hangar 1 investigates the discovery of SOM1-01, a top-secret Special Operations Manual detailing government protocols for recovering extraterrestrial UFOs that have crashed on Earth. Is this the smoking gun we've been looking for, proving the government's knowledge and interaction with UFOs and extraterrestrial life? VF : Le Dossier SOM - Le gouvernement américain nie depuis toujours avoir connaissance de manifestations extraterrestres. Pourtant, la découverte d’un manuel gouvernemental top secret nommé SOM 1-01 pourrait prouver qu’ils sont au courant de leur présence parmi nous depuis bien longtemps...

 

Saison 02 Episode 09 : Cops VS UFOs - VF


 

Saison 02 épisode 09 VF par yveshSFH

Hangar 1 is full of case files where local and military police officers have encountered incredible events and provided detailed witness accounts of UFOs. Unfortunately, the government and military often ridiculed these officers and threatened their careers. Now police reports are filed directly with MUFON, who value these credible witnesses and fully investigate their reports. VF : Policiers et OVNIs - On trouve difficilement des témoins plus fiables que les policiers, et nombreux sont ceux à dire avoir vu des OVNI. Pourtant, leur hiérarchie ne cesse de tenter de discréditer leurs témoignages. Le MUFON ouvre l’un des dossiers les plus documentés de ses archives.

 


 

Hangar 1 S02E10 VF - Captures d'Extraterrestres par yveshSFH

VF : Extraterrestres Capturés - Les enquêteurs du MUFON ouvrent un nouveau dossier: celui des extraterrestres récupérés lors des crashs d’OVNI, aussi bien morts que vivants. Où et pourquoi sont-ils dissimulés au public ? Et est-il possible d’entrer en communication avec eux ?

 

Bon, je ne dis pas encore que ces reliques sont réelles et prouvées, en l'absence d'analyses documentées  et vérifiables, mais il faut bien reconnaître que la probabilité d'un énorme complot assez coûteux et sans grand intérêt (ou alors il m'échappe ?) de la part de paysans qui auraient plutôt intérêt à ne rien dire du tout pendant qu'ils recherchent du vrai or ou de vrais joyaux, est presque nulle... L'intérêt de Thierry Jamin est encore moins évidente car il n'est ni découvreur, ni propriétaire de quoi que ce soit, il a plutôt à y perdre sa réputation et à y gagner des ennuis avec les autorités péruviennes, car il n'y a que lui qui est devant la scène et bien identifié ! Il devient urgent à mon avis que ce site soit découvert par l'équipe Inkari car sur la longueur il pourrait y avoir des soupçons de complicités de la part des autorités... 

Un lien d'un article récent dans un grand média (News Yahoo)... bourré d'erreurs, et avec un lien vers ici, votre site, en précisant qu'il s'agit d'un "blog péruvien" ! Il n'y a pas le moyen de répondre et de corriger cet article à priori : https://au.news.yahoo.com/technology/a/33742083/institute-inkari-cusco-find-alien-claw-and-mummified-skull-found-in-caves-below-peru-desert/?cmp=st#page1

Autres interviews sur cette affaire :

https://www.youtube.com/watch?v=gf9viY6kGQ4

https://www.btlv.fr/s04e12-incroyables-decouvertes-perou.html

https://www.youtube.com/watch?v=ko_nqfLY1Zg&app=desktop

http://www.nurea.tv/video/mysterieuses-reliques-perou-thierry-jamin/

 

J'ai proposé également à Thierry Jamin la possibilité d'un appel aux dons sur ce site pour aider à réunir des fonds pour les analyses ADN (qui coûtent 7000 € par exemple au Musée de l'Homme de Paris !) et C14, ainsi que pour Païtiti 2017 d'ailleurs... cela reste à l'étude en attendant des développements de cette étonnante affaire justifiant une confiance encore plus profonde de la part des gens envers ces reliques (ce qui paraît logique avant de pouvoir demander de l'aide).

Yves Herbo, Sciences et Faits et Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, 08-01-2017

Reliques étranges du Pérou - 5

Momie40cmb mini

nouvelle relique montrée (la 7ème !) - un corps complet (momie ou non) comportant certaines différences avec le précédent montré

 


Bon, après un bon résumé de ce que nous savions à la mi janvier 2017, après les réponses de début décembre 2016 puis certaines interviews de Thierry Jamin sur diverses plateformes du web, dans le 4ième article dont le lien est au-dessus, il y a eu plusieurs nouvelles informations.

Dont une longue conversation de 3 heures sur skype avec l'historien-géographe explorateur, devenu archéologue par expérience (mais qui est toujours accompagné par un archéologue diplômé officiel lors des expéditions, comme l'exige les règlements péruviens). Thierry Jamin m'ayant demandé de ne pas révéler les diverses informations données lors de cette longue conversation, je respecterai bien sûr ma promesse, mais voici les nouveaux éléments fournis sur la page facebook de Thierry (et de la page d'appel aux dons), ainsi que quelques éléments qu'il m'a autorisé à révéler ici...

Tout d'abord, l'explorateur, accompagné de quelques membres de son équipe, a pu enfin avoir un contact direct avec les huaqueros, sans l'intermédiaire (Paùl), dans un hotel de La Paz, la capitale administrative de la Bolivie donc, en "terrain neutre". Inutile de dire qu'ils sont maintenant formellement identifiés. Afin de protéger les reliques déjà prélevées sur le site et le site même, un accord a dû être passé, des paroles données sur la confidentialité des identités accordées. Les huaqueros ont promi de leur côté de "lâcher" complètement le site, dès qu'ils auront estimé avoir tiré suffisamment d'avantages financiers avec... c'est une nouvelle assez moyenne, avec la dispersion probable de certains artefacts dans des collections privées, mais les pilleurs ont compris la valeur des objets trouvés et les prix ont grimpé (il est question de 200000 $ à 500000 $ pour une plaque métallique spéciale, etc...), mais ils ne trouvent plus d'acheteurs locaux maintenant, vu les tarifs... (à priori). Pour répondre aux questions légitimes de certaines personnes, il a été aussi confirmé que les autorités péruviennes sont parfaitement au courant de la situation. Elles ont adopté une attitude prudente et conservatrice afin de préserver au mieux les intérêts de l'Etat péruvien et des artefacts, du site trouvé. Il faut bien comprendre que beaucoup de découvertes en Amérique Latine ont été faites (Macchu-Picchu qui a été pillée au 19ème siècle et autres sites importants même au 20ème siècle en sont des exemples) par des non-scientifiques et des huaqueros, et les scientifiques sont toujours arrivés par la suite pour rendre les choses publiques... cette découverte ne sort donc pas du "cadre" habituel des nombreuses découvertes faites chaque année au Pérou ou dans les pays voisins... c'est malheureux pour certaines découvertes importantes, de certaines données qui sont "loupées" ou perdues par l'inconscience de ces "esclaves de l'argent", mais c'est bien la réalité du monde dans lequel nous vivons... Vous verrez aussi dans l'interview de Thierry Jamin que ces huaqueros (dont le chef a une certaine réputation à maintenir, car il a participé à plusieurs recherches officielles avec de célèbres archéologues bien reconnus !) ont déjà découvert, il y a 10 ans, des artefacts étranges, dont une main avec trois doigts, et un crâne comportant trois yeux, dont un au front... qui ont tous été vendus à l'époque... Il faut aussi savoir que la momie intacte de la petite fille, princesse inca, a été facilement vendue à un collectionneur italien... et que des japonais sont en ce moment même en train d'étudier l'authenticité d'une plaque à mémoire de forme (vendue un demi-million de dollar !) pour une entreprise nippone... Bon, il s'agit du témoignage de pilleurs de tombes, bien sûr, on peut relativiser et douter, mais on peut tout de même se poser la question, d'autant plus que Thierry Jamin, offusqué par les choses, n'hésites pas trop à en parler librement...

Le récit de la découverte du site est en partie différent de celui donné par l'intermédiaire (qui n'avait pas obtenu toutes les réalités de la part des huaqueros), surtout pour le début : Voilà la véritable découverte racontée par les pilleurs : " Ils fouillaient comme souvent le désert sableux, à l'aide de grandes barres métalliques plongées dans le sol, à la recherche de tombes ensevelies et intactes. L'endroit (un peu mieux cerné maintenant grâce aux recoupements) est situé un peu en hauteur, au niveau des plateaux montagneux, prémisses de la Cordière des Andes (et donc non pas dans le désert proche de l'océan). Subitement, une barre rencontre un obstacle souhaité, le lieu est fouillé et il se révèle rapidement être une salle intacte, une sorte de caveau ou de vestibule. En creusant plus, ils font une découverte étonnante : au font de la salle se trouve une porte scellée. Ils tentent d'ouvrir cette porte par plusieurs moyens, avec une réaction thermique usuelle (essence + eau) puis ils poussent fortement cette paroi de pierre et, au bout d'un moment, celle-ci s'enfonce un peu, puis revient vers eux, comme si elle pivotait après leur poussée, un mécanisme ayant été débloqué. Ils réussissent ainsi à l'ouvrir, tombent sur un escalier qui mène à une tombe. En fait ils découvrent la momie parfaitement conservée d'une petite fille inca (entre 10 à 12 ans). Tellement bien conservée dans ce désert très sec qu'ils ont l'impression de voir un enfant dormir (rien à voir avec la momie abîmée mais intacte de la jeune fille de 16 ans trouvée il y a quelques année en haut d'une montagne du Pérou, ni au petit garçon wari-inca en Argentine découvert dans la glace d'une autre montagne). Une enfant probablement issue de la noblesse inca, car elle est habillée de magnifiques vêtements et ils trouvent des bijoux dans ses cheveux et plusieurs objets (poteries probablement) en forme d'offrandes dans la tombe... qui est construite de pierres solides. A noter qu'ils y trouvent aussi la momie d'un homme portant des petites moustaches et quelques poils au menton. Pensant qu'ils sont sur la piste d'un potentiel trésor inca, ils continuent de déblayer les lieux et c'est ainsi qu'ils ont découvert le premier sarcophage. L'histoire rejoint ainsi celle déjà révélée dans le quatrième article, tout en ajoutant qu'ils annoncent aussi qu'il y a d'autres portes pas très loin de l'endroit où ils ont trouvé le second sarcophage (ou coffre de pierres), qu'ils n'ont pas ouvertes encore, car ils ont peur d'un piège, une grosse pierre ressortant au-dessus de cette sorte de vestibule où se trouve plusieurs portes... Les huaqueros seront tellement surpris de l'ampleur de leur découverte qu'ils n'en parleront pas du tout pendant plusieurs mois... pas avant janvier 2016 tout au moins.

D'après les pilleurs, le site ressemble fortement à une pyramide ensevelie ou cachée dans une montagne naturelle de forme pyramidale (une pyramide semi-artificielle (adobe ?) donc comme celles qui ont déjà été découvertes et datées de l'époque Nazca, comme à Cahuachi par exemple), ou un temple composé de multiples galeries. Ils ont probablement trouvé une entrée secrète, cachée depuis de nombreuses années par les incas ou autre ethnie locale selon la période (ou même les périodes), mais il doit exister d'autres entrées à cette structure. Ils ont bien trouvé deux "sarcophages" ou grands coffres de pierre, avec un nombre impressionnant d'objets, y compris certains trouvés sur le sol ou sur des sortes de "bancs" ou rebords de pierres entourant les salles : un peu comme des salles de musée antiques ! Le nombre donné par les pilleurs est maintenant énorme, car ils parlent d'au moins 1000 objets, dont beaucoup de petite taille, avec plusieurs gravures en pierre ou en quartz bleu et des petites boules métalliques. La découverte semble assez proche de ce qui a été trouvé au Mexique, à Ojuelos de Jalisco notamment (attribués aux Aztèques probablement par erreur de contexte local : les archéologues, faute de mieux, attribuent souvent des objets difficiles à identifier à la culture qui a occupé un lieu en dernier... sans se préoccuper de civilisations précédentes, ou de commerce, ou de pillages...), avec des objets de nature assez proche.

Sculpture3

Vous avez pu découvrir cette nouvelle relique en pierre ou en quartz ramenée par Thierry Jamin début février, dans mon article sur la culture de Vinça... pour ceux qui me suivent ! Ces reliques seront révélées petit à petit par l'équipe afin de répondre sereinement aux questions et aussi pouvoir les étudier et les analyser au mieux. Cette figurine est assez proche des figurines découvertes il y a quelques années au Mexique...

 

Absolument tous les objets déplacés du site par les pilleurs ont été photographiés et ces photographies ont été montrées à Thierry Jamin, ainsi que quelques pièces amenées comme preuves. A force de négociations, plusieurs nouveaux objets, tant biologiques que des figurines gravées, ont pu être ramenés par l'explorateur et son équipe. J'ai eu l'honneur de voir toutes ces nouvelles reliques le 2 février dernier donc, mais j'ai attendu la révélation de Thierry Jamin de la nouvelle relique biologique ramenée (un corps entier mesurant 38 centimètres environ, assez proche de la première, sans l'être entièrement toutefois !) et étudiée aussitôt par les médecins de Cuzco... Il y aurait aussi une grande main à trois doigts comme celle déjà examinée, mais encore reliée à l'avant-bras, et donc avec son articulation complète...

Mais auparavant, de nouvelles photos de reliques, données par les pilleurs, étaient apparues sur la page Facebook de l'explorateur, les voici :

 

Relique3

Les poils dépassant de ces yeux obliques semblent bien êtres des cils (la possibilité de foetus semble s'éloigner)

Relique4

Cette tête coupée, même si elle a aussi une toute petite bouche, un petit nez, de grans yeux et pas d'oreilles ni pilosité, semble aussi plus "ronde", moins allongée que les autres... Questionné, Thierry Jamin se demande s'il ne s'agit pas de restes d'expériences génétiques, d'un labo antique dont certains résultats d'expériences ont été préservés...

 

Voici maintenant les vidéos proposées par Thierry Jamin et ses sponsors http://www.prodiris.fr/ et http://www.jungledoc.com/ sur Facebook :

 

 

 

Une étonnante nouvelle momie donc (voir la définition d'une momie créée artificiellement par les anciennes cultures dans un dictionnaire !), comportant certaines similitudes avec les précédentes déjà montrées (tête, mains et orteils), mais aussi de grosses différences, principalement une cage thoracique énorme (13 paires de côtes) et des membres (bras et jambes) comportant 4 os (2 chez l'être humain, les primates et la majorité des animaux terrestres...), sans articulations visibles (peut-être enlevés lors de la momification ?) et aussi sur la main gauche, deux implants ou plaques tout à fait ronds, au dos et dans la paume de la main... 

Momie40cm

Début février 2017, Thierry Jamin déballe l'un des nouveaux artefacts récupérés et, équipé de gants, me les montre, entre autres cette étonnante entité biologique de 38 centimètres momifiée... (voir l'extrait vidéo dans l'interview ci-dessous).

Momie40cmb

Momie40cmd

Momie40cme implant1

La main gauche vue de près, on distingue bien l'implant rond disposé juste sur son dos...

Momie40cme implant2

La main retournée avec un autre implant rond disposé au niveau de la paume... la jambe en premier plan laisse voir tout de même une sorte de pli ou petite jointure.

 

Et voici, en bonus (et merci à Thierry Jamin et son équipe) et pour les lecteurs, lectrices de ce site et les internautes de la chaînes Youtube S.F.H., ainsi que de la page Facebook de S.F.H., une interview de Thierry Jamin en date du 10 février 2017, dans laquelle il répond à quelques questions et révèle de nouvelles choses... en attendant les publications et études des nouvelles reliques ramenées de la confrontation d'avec les huaqueros (qui feront l'objet de nouvelles vidéos et explications)... On parle bien d'un minimum de 1000 artefacts biologiques, de pierres et de métal maintenant, la probabilité d'un "fake" monté par quelques individus en quelques mois devient assez... loufoque, même pour le meilleur sceptique orné de grosses œillères depuis des années... mais, par respect (bien que ce ne soit pas souvent réciproque), laissons les analyses se dérouler normalement et la vérité, quelle qu'elle soit, apparaître au grand jour... Dans cette interview qui nous conte en détail la façon dont les huaqueros ont découvert le site (voir plus haut), on apprend aussi que les mêmes personnes (le chef étant une personne ayant une certaine réputation au Pérou, qui a travaillé avec de vrais archéologues très connus, qui a vendu de vrais vestiges précolombiens à des personnalités politiques connues du Pérou ou du Brésil...) ont fait la découverte il y a une dizaine d'année d'une huaqua inca (temple ou pyramide) près de la côte péruvienne, et qu'ils y ont trouvés déjà à l'époque une grande main équipée de trois doigts, mais aussi un crâne étrange pourvu de trois yeux (un au front), qu'ils ont revendu déjà à l'époque à un collectionneur privé (tout comme la momie de la petite princesse inca découverte fin 2015 a été revendue à un collectionneur italien...). Le haquero a annoncé aussi (mais difficile de savoir si c'est vrai ou juste pour tenter de faire monter les enchères) qu'il est en contact avec des japonais représentant une grande entreprise, qui est prête a acheter une plaque métallique à mémoire de forme (et qui émettrait une luminosité bleue la nuit) pour 500000 $... Il est à noter aussi que ce haquero, qui a une forte connaissance des choses déjà découvertes (secrètement ou non) dans ces régions, pense que ces objets découverts pourraient faire partie d'expériences pratiquées par les anciens peuples ou même plus probablement par des entités non-humaines... (croisements génétiques, hybridations, tests sur l'être humain, des animaux et eux-mêmes...). En tout cas, ces entités pourraient bien être à l'origine d'une grande partie de l'Histoire de l'Humanité, les perspectives, si cela est confirmé bien sûr, sont immenses, tant du point de vue historique, scientifique que religieux bien évidemment...

 

Avec à nouveau mes excuses pour la qualité moyenne de cette vidéo tournée en direct de Cuzco, Pérou via Skype... Comme l'interview de début décembre 2016 sur le même sujet, cette vidéo sera sous-titrée (non seulement pour les mal-entendants) en français (Ajoutés le 16-02-2017), puis en anglais et espagnol. - https://youtu.be/R9adZ8R70NU

 


 

Nouvelle Relique Etrange du Pérou par yveshSFH

 

Et si vous voulez accompagner cette recherche de la vérité (vrai ou hoax), et bénéficier au passage des cadeaux-bonus proposés sur la plate-forme sécurisée de Ulule, n'hésitez pas à participer à la contribution participative proposée :

https://fr.ulule.com/alien-project/

 

 

Yves Herbo, Sciences et Faits et Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, https://www.youtube.com/c/YvesHerbo, 12-02-2017

 

Reliques étranges du Pérou - 6

Reliquesperou 2tetes2 mini

Les deux têtes récupérées par l'ONG Inkari Cuzco et qui vont servir aux analyses ADN et C14

 

La fin du mois de février a été accompagnée par une très bonne nouvelle pour tous ceux qui veulent savoir la vérité, y compris certains très sceptiques qui ont contribué pour savoir, car l'appel aux dons sur la plate-forme sécurisée Ulule a atteint et même dépassé son objectif de 29000 €. La date de fin de la campagne étant figée sur cette plate-forme, il faudra attendre tout de même le 12 mars pour que l'ONG Inkari Cuzco puisse récupérer les fonds et entreprendre les envois des échantillons vers les trois laboratoires sélectionnés pour effectuer les analyses ADN et C14, objets de cette campagne de dons. En parallèle, les démarches seront effectuées également pour faire analyser un implant métallique retiré d'une des mains à trois doigts, établir une comparaison du coton retiré d'une momie avec des échantillons de coton datant de la période nasca, des analyses de la poudre ou matière blanche entourant les momies et objets, les protégeant comme une gangue. L'ONG Inkari appelle les gens à continuer leurs dons, afin de pouvoir de toute façon faire d'autres analyses d'autres échantillons et d'autres reliques.

Dans une nouvelle vidéo tournée le 02 mars 2017 en direct de Cuzco au Pérou via Skype, vous pouvez voir et entendre Thierry Jamin réagir à cette bonne nouvelle et parler de la suite, des procédures académiques et nécessaires pour les analyses ADN et C14 à venir, ainsi que la transparence complète qui va être appliquée tout au long de ce processus, de la mi-mars 2017 jusqu'à la publication et annonce officielle des résultats, vers fin avril, mi-mai dans les meilleures perspectives. En première partie, je parle de certains sujets abordés par des lecteurs et lectrices de ce blog en messagerie privée ou en emails et j'en profite pour montrer une bonne partie des artefacts trouvés par les huaqueros sur ce mystérieux site maintenant cerné du côté du plateau nascan, car ils ont été montrés par "Paùl" lors d'une de ses dernières vidéos, mais aussi par un autre internaute sur Youtube, le sujet commençant à se répandre un peu partout sur la toile... Il s'agit donc d'une partie des photographies prises par les haqueros d'objets (momies, têtes coupées, mains coupées, organes, sculptures, pierres gravées ou non,...) qui sont en leur possession ou ont été vendus... Cela nous permet de voir réellement le nombre très élevé de ces artefacts, ainsi entre autres que les deux têtes coupées récupérées par l'ONG Inkari Cuzco, qui vont servir aux analyses car non touchées en intérieur par l'être humain. On y voit aussi la main à trois doigts qui est encore reliée à son avant-bras, dont parle Thierry Jamin, ainsi que les quelques pierres récupérées par ce dernier... :

 

Cette vidéo, tournée en direct de Cuzco au Pérou pour la partie avec Thierry Jamin, est de moyenne qualité, mais le son est bien audible et elle sera sous-titrée dès que possible en français, puis en anglais et espagnol...

 

Dans l'une de ses dernières vidéos, nous voyons ce membre probable d'une secte nommée "Alpha et Omega" surnommé "Paùl", avec son bonnet et ses lunettes noires, accuser bêtement Thierry Jamin de ne pas lui a fourni les résultats d'une analyse de la peau : il n'a toujours pas compris que ce n'était pas Thierry Jamin qui avait prit l'initiative d'envoyer des échantillons de cette peau à Lima, mais bien la Faculté de Médecine de Cuzco, et que les résultats papiers ne sont pas disponibles, il n'y a eu que l'assurance que c'était bien organique et de la peau (avec des cellules de peau mortes)... Mais nous pouvons aussi voir qu'il découpe à l'aide d'une tenaille (instrument non stérilisé, alors que c'est obligatoire pour des prélèvements d'échantillons sous des protocoles académiques !) un morceau de la main à trois doigts qu'il possède... L'aspect intéressant est qu'il y apparaît effectivement non seulement des os poreux, des os durs, des tissus (orange) séchés et durcis, mais aussi une étrange matière cristalline. Et que les radiographies de cette main n'avaient pas détecté cette matière cristalline : elle a donc très peu de densité et les rayons x passent à travers... intéressant donc de pouvoir analyser aussi cette matière cristalline inédite...

Reliqueperou maincoupee

 

L'une des questions souvent posées par les internautes concernant cette affaire concerne l'apparente inactivité des autorités péruviennes à son sujet. En dehors du fait que cela pourrait démontrer une certaine naïveté du public envers ses attentes des pouvoirs publics (quels qu'ils soient), la réponse provient assez probablement de la personnalité même du "huaquero en chef", qui serait une personnalité assez connue de ce milieu des vestiges pré-colombiens du Pérou, dans la mesure où il aurait réellement participé à des fouilles légales avec des archéologues très reconnus, mais aussi qu'il aurait vendu "au noir" un certain nombres de vraies vestiges à des personnalité politiques de premier plan (dont un ancien président) du Pérou et du Brésil... il ferait donc plus peur qu'autre chose au pouvoir et aux hauts fonctionnaires, de par ce simple fait. Il est peut-être aussi utile de rappeler que le précédent gouvernement et le président chassé à l'été 2016 du pouvoir, l'a été en grande partie à cause de multiples affaires de corruption... le nouveau gouvernement n'a probablement pas envie de déclencher une nouvelle vague d'articles de journaux critiques dans la presse péruvienne... Ce serait donc en fait plutôt une inactivité "politique" pour l'instant, mais il est aussi certain que le Ministère de la Culture péruvien est au courant de cette affaire. Au dernières nouvelles, il y aurait à l'heure actuelle un groupe de japonais prêt à acheter du matériel aux huaqueros (probablement présentés par "Paùl") qui serait arrivé à Lima. Espérons qu'ils ne pourront pas quitter la Pérou avec des artefacts inédits (technologiques ou pas), qui appartiennent au patrimoine péruvien, voir au patrimoine de l'humanité... (Dans l'une des vidéo de Paùl, on voit d'ailleurs une équipe de japonais filmer des objets en sa possession...).

Quelques artefacts :

Nouvelles Reliques Etranges du Pérou par yveshSFH

 

Nrelperou4

Nrelperou5

Reliquesperou radiosmomie

Cette momie a déjà été montrée dans le 5ème article, puisqu'elle a été récupérée et montrée par Thierry Jamin, il s'agit de l'étrange momie de presque 40 centimètres. Voici quelques nouvelles photos de près, ainsi que des radiographies faites par le Docteur Edson Salazar. 

Reliquesperou 2tetes

Reliquesperou 2tetes2

Ces deux têtes coupées ont fait l'objet de radiographies, donc plusieurs plaques sont expliquées par le Docteur Edson Salazar dans l'interview ci-dessous, nouvelle vidéo mise en ligne ce samedi 04 mars par Alien Project : 

 

;

 

Nrelperou1

Nrelperou2

Nrelperou3

Cette momie est assez intéressante car on a l'impression qu'elle est "habillée", avec même des "chaussures" aux pieds car on ne voit pas ses probables 3 orteils et ses mains semblent avoir été coupées ou sous des "gants". Bon, les épaules sont très rectilignes, c'est possiblement un morceau de bois qui a remplacé certains os. C'est possiblement une "momie-poupée" ou une momie tellement ancienne qu'elle a été entretenue, "réparée" à un moment donné par les nascas ou incas... un examen approfondi devrait être fait sur cette relique en tout cas...

Reliquesperou main bagues

Reliquesperou main bagues2

Reliquesperou main bagues implantrond

Cette main à trois doigts coupée semble avoir un poignet intact, mais possède aussi 3 longues bagues à ses doigts, mais aussi un gros implants rond...

Reliquesperou main bras

Cette main aux trois doigts est encore reliée à son avant-bras et est très intéressante bien sûr. Mais elle semble avoir été manipulée, ou être mal conservée car sa poudre protectrice est moindre. Sa récupération pour sauvegarde semble urgente...

Reliquesperou momie

Une autre momie entière à priori, peut-être l'une des momies de 90 cm/ 1 mètre trouvées (3 trouvées), avec donc une tête correspondant à celles trouvées coupées...

Reliquesperou figurinespierres

Une série de petits objets trouvés dans le 1er sarcophage et ressemblant à ce qui a déjà été trouvé au Mexique (et aussi montrées par le physicien Nassim Haramein en 2012, y compris cette figurine assez "dinosaurienne" au premier plan...). Tout ceci nous ramène un peu en arrière sur 2012 donc, mais confirmerait en même temps certaines choses !

 

Sculpture3

Vous avez pu découvrir cette nouvelle relique en pierre ou en quartz ramenée par Thierry Jamin début février, dans mon article sur la culture de Vinça... pour ceux qui me suivent ! Ces reliques seront révélées petit à petit par l'équipe afin de répondre sereinement aux questions et aussi pouvoir les étudier et les analyser au mieux. Cette figurine est assez proche des figurines découvertes il y a quelques années au Mexique...

Sculpture1aSculpture2a

Sculpture4

Sculpture4b

Voici maintenant les vidéos proposées par Thierry Jamin et ses sponsors http://www.prodiris.fr/ et http://www.jungledoc.com/ sur Facebook, avec notamment les réponses de chaque dimanche aux questions des internautes :

 

 

 

Vous pouvez encore participer à cette recherche de la vérité (vrai ou hoax) jusqu'au 12 mars 2017, afin de pouvoir effectuer un maximum d'analyses dans des laboratoires officiels et avec de vrais protocoles scientifiques, n'hésitez pas à participer à la contribution participative proposée :

https://fr.ulule.com/alien-project/

 

Yves Herbo : Devant l'apparition de ces êtres aux trois doigts et ayant un crane et des yeux "reptiliens ou amphibiens", une ossature "serpentine" sans "coudes" ou "genoux", mais aussi l'apparition de quelques figurines "dinosauriennes" (et il est aussi difficile d'oublier les fameuses pierres d'Ica, mais aussi certaines poteries et tissus nascans montrant des "lézards géants ou tortues à longs cous" proches des anciens sauriens ou dinosaures), j'ai du mal à ne pas envisager la simple hypothèse que des êtres ayant des grandes connaissances scientifiques auraient pu "cloner" et refaire vivre des dinosaures (soit à l'aide de gènes retrouvés intacts, soit à l'aide de rétro-génétique sur des lézards et des oiseaux !), puis d'envisager des expériences d'hybridations entre des primates (pré-humains) et ces dinosauriens clonés... avec le résultat que nous voyons dans ces momies retrouvées au Pérou... Autrement dit, nous ne serions pas en présence "d'aliens" (y compris les "gris"), mais du résultat d'hybridations anciennes pratiquées par des aliens qui seraient repartis depuis longtemps... ou surveilleraient à une autre échelle que celle que nous voyons... Ces êtres sont-ils capables d'affecter la conscience de l'être humain ? C'est très probable si on examine les multiples témoignages qui vont dans ce sens, que l'on parte des expériences "religieuses" du passé et présent (Fatima, Lourdes ne sont pas si anciens, pour ne citer que ces cas), nos multiples légendes parlant de "lutins" ou de "géants", d'anges, démons mais aussi de monstres et dragons, et jusqu'aux apparitions (passées et présentes) d'OVNI et d'êtres liés, sans négliger les entités "éthériques" mentionnées depuis la plus lointaine antiquité (succubes, fantômes, orbes...). Mais aussi quand on écoute juste les témoignages de ces huaqueros, qui semblent bien avoir été "manipulés" psychiquement à un moment donné... Tout ceci s'imbrique nécessairement dans un vaste schéma lié à l'Histoire humaine et à sa conscience de la matière sous toutes ses formes (et animale car certaines réactions de nos compagnons sont évidentes aussi). Comme le disent de plus en plus les physiciens (y compris les spécialistes des particules), notre réalité est beaucoup plus riche que nous ne le pensons et pouvons réellement le voir et le percevoir, ce n'est pas pour autant que cette partie invisible ou "immatérielle", non palpable (comme les ondes ou le vent, l'air, la pensée...) n'existe pas... être réaliste, cartésien, terre-à-terre, ce n'est pas s'enfoncer la tête sous terre comme une autruche... ne jurer que par la science, c'est ignorer que la science ne jure de rien et cherche juste la vérité...

 

Yves Herbo, Sciences et Faits et Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, https://www.youtube.com/c/YvesHerbo, 04-03-2017

 

Reliques étranges du Pérou - 7

Momie60cm2 mini

Encore un nouvel artefact biologique...

 

Le sixième article date du moment où l'appel aux dons pour réaliser les analyses ADN et C14 avait atteint les 100%, au début du mois de mars donc, mais il fallait attendre la cloture de cet appel (le 12 mars), conformément aux règles de Ulule. Au 12 mars, c'est 136% de l'objectif initial qui a été atteint, avec la somme globale de 39.510 €. De cette somme seront déduits les cadeaux réservés aux contributeurs, les frais bancaires (l'appel aux dons a été effectué non pas par Thierry Jamin mais par le comptable de l'association Inkari France, basée donc vers Toulouse en France), association française également chargée de la communication générale de l'Institut Inkari (et qui est donc "Alien Project" dans les commentaires sur la plate-forme, et qui commande les montages des vidéos tournées par Thierry Jamin au Pérou aux sponsors/studios en France) et les frais d'envois ou de transporteurs des échantillons et autres.

Photosreliqueshuaquero1

Un nombre d'artefacts découverts impressionnant... (extrait)

 

Cette somme va donc être entièrement consacrée à des analyses prioritaires d'un artefact biologique (un seul objet analysé par trois laboratoires différents dans trois pays), mais aussi d'autres analyses d'autres objets pour affiner et confirmer certaines choses. La possibilité d'acheter d'autres objets avec le surplus a aussi été envisagé. J'ai personnellement un peu contesté l'idée de rendre les donateurs en quelque sorte "complices" de ces achats à un pilleur de reliques, pour des questions d'éthique bien sûr. Il ne me semble pas souhaitable d'aider et de conforter des huaqueros dans leurs pratiques destructrices, par seul appât du gain matériel, au détriment de l'ensemble de l'humanité, de ses connaissances et patrimoine culturel. Bien sûr, le fait de pouvoir "sauver" certaines reliques de la disparition dans des collections privées aux quatre coins du monde fait hésiter, la balance entre la sauvegarde et l'éthique est impossible à stabiliser...

 

Cette petite vidéo est visible sur youtube depuis février 2017... s'agit-il du lieu du site ?... (c'est très proche à priori en tout cas...)

 

Et le huaquero "Mario" est suffisamment intelligent pour procéder à la tentation : il a proposé (avec une garantie financière) le prêt d'une relique importante sur une durée de quelques semaines. Il s'agit de la momie très bien conservée et entière d'un corps du même type que les deux autres déjà montrés (ceux de 20 et 40 cm), mais mesurant 60 centimètres et très bien protégée encore par sa gangue de matière argileuse blanche et donc très peu manipulée (et polluée) par les huaqueros. Thierry Jamin pense que c'est la relique idéale pour effectuer les analyses ADN et C14... mais le pilleur en demande de toute façon dans les 60.000 euros minimum ! Je pense personnellement qu'il ne faut pas tomber dans la surenchère avec les pilleurs de tombes (d'autant plus que la possibilité de faux créés par ces derniers pendant plusieurs années n'est pas à écarter fondamentalement) et que de laisser le site aux mains de ces mêmes pilleurs trop longtemps accroît la probabilité de le retrouver vide et dénué des contextes historiques et archéologiques nécessaires pour sa compréhension et étude scientifiques. C'est mon avis et je l'ai dit à Thierry à plusieurs reprises : il vaut mieux sur la durée stopper ces pilleurs et les forcer à révéler les endroits des caches et sites plutôt que de les laisser continuer à faire du chantage et de se faire de l'argent sur le dos du patrimoine du Pérou et de l'humanité si c'est vrai, ou d'escroquer tout le monde si c'est faux... Je pense qu'il va falloir (ou le gouvernement péruvien) prendre le risque de perdre certains artefacts pour récupérer le maximum possible et le site...

 

Momie60cm1

La nouvelle momie de 60 centimètres, prêtée par le huaquero...

 

D'après les dernières nouveautés, la relique de 60 centimètres a bien été récupérée par Thierry Jamin et elle a même déjà été expertisée par plusieurs médecins, dont des nouveaux dont les noms ont été révélés (avec quelques photos en attendant une vidéo assez longue en cours de montage par les studios français). Le pilleur de tombe a aussi révélé à Thierry Jamin qu'un deuxième site a été trouvé à proximité du premier ! Il s'agirait d'après eux d'une autre pyramide cachée dans une montagne ou tumulus, mais je pense comme Thierry qu'il pourrait s'agir du même site souterrain mais possédant plusieurs issues... Nous ne savons pas bien sûr s'il s'agit de la vérité ou de mensonges destinés à faire monter les enchères, ou rassurer sur le fait que le site est encore en grande partie intact... D'autres rumeurs au Pérou font état de la présence de japonais venus acheter du matériel technologique, mais certaines images ont montré une équipe de télévision japonaise. Une confusion probable donc à ce sujet. Une autre rumeur, non confirmée à ce jour, a fait état de la présence d'américains de type militaire dans la région de Nasca, on a parlé mi-mars donc de l'arrivée de la CIA... Je rappelle qu'une information officielle a été faite par le gouvernement péruvien : il s'agit de l'installation d'une base militaire US dans le nord du Pérou, du côté des sources de l'Amazone et proche de l'Equateur aussi donc (là où certains pensent que se trouve Païtiti d'ailleurs !). La présence d'américains de type militaire n'est donc pas une surprise donc au Pérou, et va même s'accentuer d'ailleurs probablement...

Momie60cm2

La tête de la momie de 60 centimètres

 

Voilà la majorité des vidéos publiées depuis le 04-03-2017 (date du précédent article) par l'Institut Inkari :

 

Le questions-réponses du 05-03-2017

FR - Voici quatre pierres taillées découvertes dans un des "sarcophages" de ce lieu mystérieux du sud du Pérou. Elles accompagnaient les nombreux corps ou organes. ... extraites (selon Mario) du premier des deux sarcophages dans le fameux site dont nous ignorons, pour le moment, la localisation exacte. Ces pierres sont très troublantes : tant celles anthropomorphes que les deux autres. Vous voyez quoi quand vous les regardez ? ES - Aquí hay cuatro piedras talladas que se encuentran en uno de los "sarcófagos" de este misterioso lugar en el sur de Perú. Ellos acompañaron el cuerpo o cuerpos numerosos. EN - Here are four hewn stones discovered in one of the "sarcophagi" of this mysterious place of the south of Peru. They accompanied the numerous bodies or organs. https://www.ulule.com/alien-project/ (YH : vous avez pu voir ces quatre pierres dans les vidéos accompagnant mes conversations avec Thierry Jamin en février 2017 et l'article 6https://www.youtube.com/watch?v=i0uRpEVYPq8)

 

Entre le 08 et le 12-03-2017 : Le corps momifié de 60 centimètres est filmé. Il est radiographié par plusieurs médecins avant son examen la semaine suivante par plusieurs spécialistes et chirurgiens (voir plus bas les photos avant une longue vidéo en cours de montage)... Une tête allongée... Des mains de trois doigts… Des pieds de trois orteils… Un implant métallique à la hanche droite… Comme bien visible sur les radios, il ne s'agit pas de plâtre, de plastique ou de bois...

 

FR - entre le 08 et le 12-03-2017 : Le corps momifié de 60 centimètres est filmé. - Thierry Jamin et le groupe Inkari se retrouvent en compagnie du Docteur Edson Salazar Vivanco pour réaliser des radiographies d’une étrange entité biologique de 60 cm découverte, parmi vingt autres corps, dans un sarcophage de pierre situé dans un site tenu secret du désert de Nasca, dans le sud du Pérou. Le Docteur Edson Salazar, donne ses premières conclusions… - ES - Cusco, miércoles, 8 de marzo del 2017 - Thierry Jamin y el grupo Inkari se encuentran con el Dr. Edson Salazar Vivanco para realizar Radios X de extraña entidad biológica, descubierta entre otros veinte cuerpo, en un sarcófago de piedra situado en un sitio aún secreto del desierto de Nasca, en el sur de Perú. El Dr. Edson Salazar, da su primer análisis... - EN - Cusco, wednesday 8 March 2017 - Thierry Jamin and the Inkari group meet with Dr. Edson Salazar Vivanco to realize radios X of a strange biological entity discovered, among twenty other bodies, in a stone sarcophagus located in a secret site of the Nasca desert, in the south of Peru. Dr. Edson Salazar gives his first analysis... : Il s'agit bien d'un corps biologique, de vrais ossements dont la nature reste à déterminer. Forte calcification au niveau des membres inférieurs, visible au niveau des "genoux" extraits ou usés, possibilité de maladie osseuse, ayant d'ailleurs à priori nécessité l'ajout d'un implant-plaque au niveau de la hanche droite pour maintenir les os ensembles. Faiblesse des vertèbres constatée, voir même disparition, ajout ou remplacement de certaines, rendant difficile le port de la tête pesante. Pour le docteur, il est nécessaire d’effectuer des analyses ADN spécifiques (bicaténaires) pour déterminer la nature et origine biologique des ossements et du corps biologique, ainsi que des datations. Pour lui, si cela a + de 200-300 ans, il pourrait s'agir d'un culte spécifique indien, même sans connaître la nature biologique de l'être (humain, animal ou alien) et si cela a moins de 20-30 ans, il s'agit de faux moderne. Mais également pour connaître la nature des relations entre les humains et ces êtres ayant une morphologie anatomique si différente. Il faut comprendre que même des anomalies génétiques humaines ou animales (des "monstres" humains ou animaux connus et répertoriés) ne peuvent expliquer la multitude de ces corps ayant tous trois doigts, trois orteils et des têtes très semblables anatomiquement...

 

Le questions-réponses du 19-03-2017

 

Et voici en exclusivité les premières photos de l'examen du corps momifié de 60 centimètres par quatre médecins, après un premier examen certifiant qu'il s'agissait bien d'un corps biologique et non de plâtre, plastique, bois ou autre... :

- Dr. Ramiro Hermoza Rosell, Chirurgie Générale,
- Dr. Renan Ramírez Vargas, Chirurgien en Médecine Interne,
- Dr. Julio Espejo Torres, Spécialiste des Os et Responsable de la "Sécurité Sociale" à Cusco.

Étaient aussi présents le Dr. Edson Salazar Vivanco, Thierry Jamin et le cameraman de Inkari Cuzco.

Momie60cm2 docteurs

Momie60cm1 docteurs

Momie60cm3 docteurs

Voici un résumé (en attendant la vidéo qui va bientôt être diffusée par l'Institut Inkari et Alien Project par Thierry Jamin, que j'ai eu en ligne toute à l'heure : " ils pensent que c'est un vrai corps. Pour eux, un fake est hors de propos. Ils pensent que cette entité était en pleine croissance. Et qu'elle avait un problème osseux... Et sans doute une fracture à la hanche droite, raison pour laquelle on lui a mis une plaque de métal... La fracture est d'ailleurs visible sur les radios. Quant au cou, qui ne laisse pas voir la présence d'une colonne vertébrale, on distingue néanmoins des os à l'intérieur : il pourrait s'agir d'un cou rétractable, un peu comme celui des tortues... 

L'entité avait visiblement quelques problèmes au niveau de la jambe droite. On voit très bien sur différents os des jambes et des membres supérieurs une calcification typique des os en pleine croissance, comme chez les enfants. Sur les radios X, ce sont des petites strates blanches, situées au bout des os... Leurs explications étaient absolument passionnantes !!

Car elles semblaient écarter totalement l'hypothèse d'un fake... Ce qui ouvre des perspectives extraordinaires... On a eu une autre réunion jeudi dernier, avec deux autres chirurgiens : ils arrivent aux mêmes conclusions... ". 

En ce qui concerne les échantillons destinés aux 3 laboratoires, je peux vous dire que deux d'entre eux ont mit un peu de temps pour répondre sur ce qu'ils voulaient exactement (taille), mais il a été déterminé que des échantillons de 1 centimètre carré étaient suffisant, et c'est à priori l'une des trois mains à trois doigts qui a bien été sélectionnée pour cette prise d'échantillons. L'archéologue Daniel Merino Panizo, archéologue de l’Universidad Complutense de Madrid et qui accompagne l'Institut Inkari depuis plusieurs années, a une bonne expérience à ce niveau. La main sera donc "échantillonnée" mercredi de la semaine prochaine pour un envoi vers les trois laboratoires avant la fin du mois.

 

Et un contributeur à la cagnotte a gentiment fait quelques dessins en s'inspirant des photos des têtes des momies, les voici donc, avec un remerciement de tous à Manu Alteirac donc :

Tetesmomifieeset3d manualteirac

On note tout de même cette référence au cou de tortues faite par les médecins péruviens. Et il convient de noter aussi la proximité des yeux de ces êtres avec les yeux des tortues des Galapagos par exemple, mais aussi la présence de figurines (et aussi sur certaines pierres d'Ica assimilées peut-être par erreur à des "dinosaures") montrant de possibles tortues au long cou (des tortues d'eau par exemple dont il existe encore des petits exemplaires au Pérou)... :

Reliquesperou figurinespierres 1

Ces pierres ont toutes été trouvées dans le premier sarcophage : on y voit au premier plan ce que certains verraient comme un "dinosaure"... mais qui pourrait tout simplement être une tortue géante, comme il en existe encore de nos jours aux Galapagos... Des tortues géantes pourraient encore avoir existé au Pérou entre -10.000 ans et... -100 ans. 

Tortuegalapagos

La tortue des Galapagos possède des yeux très proches de nos momies. Mais la comparaison s'arrête là à priori... nous sommes bien dans le domaine des amphibiens/reptiliens en tout cas.

 

Un tatou géant a été aussi chassé par l'homme jusqu'à -10000 ans environ en Amérique Latine... : https://fr.wikipedia.org/wiki/Glyptodon

 

Yves Herbo, Sciences et Faits et Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, https://www.youtube.com/c/YvesHerbo, 25-03-2017

 

Reliques étranges du Pérou - 8

Pierregravee nasca2 mini

L'une des découvertes dans ces "sarcophages" : une pierre gravée de spirales et autres signes

 

Nous en étions à peu près arrêtés à mi-mars lors du dernier article, avec la fin et réussite large de la souscription Ulule et les premiers examens d'un corps biologique momifié de 60 cm. Cet article vous propose donc un aperçu de ce qui est arrivé depuis ces trois dernières semaines, avec en tout début du mois d'avril les prélèvements effectués sur une des mains à trois doigts pour les principaux et sur l'un des petits crânes, et leur expédition vers trois laboratoires reconnus. Une vidéo montrant ces prélèvements a d'ailleurs été montrée très récemment, voir plus bas.

C'est à priori un événement très important car les médecins ayant examiné le corps momifié de 60 cm mi-mars sont unanimes : Il s'agit bien d'un corps réel, biologique et ayant vécu à une période indéterminée (pour l'instant), probablement d'un enfant ou adolescent. Et un être non-humain. Ces conclusions proviennent d'un examen poussé et des radiographies faites, qui ont prouvé, d'après les stries observées sur les os, que cet être était en pleine croissance, tout comme les mêmes stries sont observables sur les os de nos enfants et adolescents humains. Ils ont également eu la preuve que cet être était atteint d'une maladie osseuse, en particulier du côté droit, en raison du manque de densité des os observés (poreux) tant au niveau des membres supérieurs qu'inférieurs, en particulier au niveau de la hanche (qui a été aidée par l'ajout d'une plaque métallique pour la maintenir) et du genou droit. L'examen a trouvé que cet être n'avait pas de métacarpes/métatarses au niveau de l'articulation du poignet et des pieds, ce qui démontre que son déplacement physique était différent de l'être humain (des témoins et contactés parlent d'un déplacement de ces êtres sur "la pointe des pieds" : ceci serait peut-être une confirmation de ces témoignages !), ainsi que l'utilisation de ses mains à trois doigts. En dehors de ceci, la colonne vertébrale et le bassin semble assez semblable à celui des êtres humains en ce qui concerne leur fonction. Voici la vidéo de ces examens et les conclusions de ces médecins, qui sont biens connus comme de réels médecins à Cuzco... Ceci est en appuis aux photos et noms déjà publiés lors du précédent article 7 :

 

Dr. Ramiro Hermoza Rosell, Chirurgie Générale,
Dr. Renan Ramírez Vargas, Chirurgien en Médecine Interne,
Dr. Julio Espejo Torres, Spécialiste des Os et Responsable de la "Sécurité Sociale" à Cusco.

Étaient aussi présents le Dr. Edson Salazar Vivanco, Thierry Jamin et le cameraman de Inkari Cuzco.

Cette notion de déplacement physique différent du nôtre est assez bien décrite ici dans ce dessin effectué par des "enlevés" ou "contactés" :

Imagealien3doigts


 

En ce qui concerne les prélèvements d'échantillons effectués pour envoi aux laboratoires, voici la vidéo qui a été diffusée pour l'instant :

 


 

Une autre info est parvenus à notre attention : l'annonce officielle par un archéologue de Nazca d'une dénonciation anonyme sur la découverte d'un site archéologique dans la région avec mention de possibles corps d'entités "aliens"... http://diariocorreo.pe/edicion/ica/arqueologos-investigan-supuesto-hallazgo-alienigena-en-nasca-741526/

Voici la traduction de cet article paru dans la rubrique "ICA" de ce magazine. Je vous précise tout de suite que Thierry Jamin a bien confirmé parfaitement connaître ces archéologues de Nasca. 

Les archéologues enquêtent sur des allégations de « découvertes d'aliens » à Nasca
Le personnel de la Direction de la Culture de Nasca effectue cette enquête suite à une plainte envoyée au vice-ministre de la Culture. Au premier abord, ils n'ont trouvé aucune preuve pour confirmer ce fait.

 

Arqueologos investigan supu jpg 604x0

l arqueólogo Jhony Isla Cuadrado, de la Dirección de Cultura en Palpa y Nasca. Textos: M. Huayta - Fotos: Grupo Epensa

 

L'archéologue Jhony Isla Cuadrado, de la Direction de la Culture à Palpa et Nasca, a annoncé que, à la suite d'une plainte, le vice-ministère de la Culture a demandé des informations sur la découverte éventuelle de « preuves archéologiques exogènes ou aliens ».

La recherche a été menée par l'archéologue Alberto Urbano Jacinto qui aurait déclaré n'avoir trouvé aucun endroit concret de découvertes et que les plaignants ne figurent pas dans le RENIEC, et il conclut qu'il n'y a pas d'informations fiables sur le sujet.

Isla Cuadrado a déclaré que « il existe une plainte au sujet de la découverte apparente de personnages aliens dans une zone non précisée de Nasca. On nous a demandé de faire une évaluation et le préposé a été l'archéologue Alberto Urbano. Celui-ci, après avoir contacté les responsables des communications et avoir étudié à Nasca et Palpa, a rapporté qu'il n'y avait rien de concret parce que le plaignant n'est pas sur le RENIEC et que les gens contactés qui connaissaient supposément le site de découverte n'ont jamais répondu à la citation ».

Sans preuves. Du point de vue scientifique, il n'y a rien de sérieux et encore moins de preuves alléguées de connues.

Pour sa part, l'archéologue Alberto Urbano a précisé que seulement « un bon nombre de photos ont été fournies, mais que l'idéal serait des études d'ADN et d'autres tests pour publier un second rapport, parce que cela ne peut être déterminé que par d'autres études et ne peut pas être simplement déterminé sur la vue (de photos) ».

YH : Notez bien que le Reniec est le Registre National d'Identification péruvien : le plaignant n'est donc à priori pas anonyme, (puisque qu'il faut bien un nom pour faire une recherche dans le Reniec), mais n'est pas déclaré sur le système des cartes d'identités du Pérou (sous ce nom)... Bon, il semble bien que tout le monde cherche à se couvrir et se protéger logiquement de complications légales ou éthiques, y compris les autorités, qui ont donc bien enregistré les choses et donnent une "réponse publique" très prudente, ce qui est logique... a mon avis, "Mario" est parfaitement connu et même probablement "protégé ou couvert" maintenant par les autorités...


 

De son côté, l'ex intermédiaire entre l'institut Inkari et les pilleurs de tombes, Paùl, a continué ses propres publications, avec notamment une interview donnée pour deux magazines italiens (détenus par le même éditeur), sortis début mars, dans laquelle il est d'ailleurs précisé que cette interview (effectuée en février) a pu être faite parce que l'éditeur a pu prendre contact avec Thierry Jamin, qui lui donc permis à l'époque de prendre contact avec Paùl. On note aussi que l'intéressé avait affirmé depuis janvier qu'il avait eu des propositions d'analyses gratuites... mais qu'il n'a absolument aucun résultat à montrer : ces analyses concernaient probablement des tests de paternité... qui ne peuvent absolument rien prouver car par défaut, ces analyses ne peuvent concerner que de l'ADN 100% humain... donc la réponse est "néant", même s'il s'agit d'adn animal...

Fenix02 17

001

Un compte-rendu de cette publication est également paru sur le site italien extremamente.ithttp://www.extremamente.it/2017/03/08/le-mummie-aliene-del-peru-bufala-o-sconcertante-realta/

Rien de bien nouveau dans cet article pour nous, on constate juste que le journaliste italien (du magazine) ne penche pas pour une hypothèse extra-terrestre (au conditionnel) mais fait comme moi à un moment donné un rapport avec la légende des Hopi sur le peuple-fourmi : un peuple bien terrestre mais provenant d'une évolution des insectes (fourmis) et vivant sous la surface de la Terre depuis la dernière grande extinction de la planète. En fait, si on suit les travaux des paléontologues, les insectes sont apparus très tôt, durant l'ère primaire il y a au moins 450 millions d'années... et ne se sont jamais éteints, au contraire, on peut même dire que de nos jours, leur diversité est la plus exacerbée de nos jours : en fait, on ne connait pas le nombre d'espèces différentes, cela dépasse le million... : nous ne sommes pas dans l'ère des primates, mais plutôt dans l'ère des insectes !

Mais ces considérations reposent surtout sur la vision de ces petits êtres momifiés montrés... alors que nous allons probablement bientôt avoir la vision d'autres êtres (ou d'adultes ?) mesurant dans les 2 mètres, voir plus... bon, il est vrai que les âges préhistoriques nous montrent des libellules géantes (60 cm minimum) ou des fourmis et araignées géantes...

En suivant Paùl (ou Krawix999, le même), on s'aperçoit que ce dernier a pu récupérer également de nouveaux artefacts, acheté à Mario donc (ce dernier a confirmé à Thierry Jamin) : Paùl a donc de l'argent ou des soutiens financiers également... il a montré deux nouvelles petites momies, ainsi qu'un cerveau momifié également. Il a également publié aussi une nouvelle vidéo et créé un site internet où les photos de "Mario" sont toutes montrées... dont certaines prises à l'intérieur du site, toujours en argentique et de mauvaises qualité.

 

Interview de Paùl par la chaine Youtube Abre Tu Mente :

 

Site nasca aliens 1

Photo prise à l'intérieur du site par "Mario" : passage menant à une autre pièce

Pierregravee nasca2

Une pierre gravée de spirales et quelques autres signes. Photo prise par "Mario".

 

Sur son site internet où l'on retrouve les photos prises par les huaqueros et "Mario", ainsi que sur une vidéo, on trouve l'image de crânes ressemblant effectivement au "star child" trouvé au Mexique. Je n'ai pas pu trouver les correspondants pris par "Mario" et Thierry n'est pas très joignable lors de son déplacement actuel sur Lima et Nasca pour me le confirmer. Si ces photos sont bien des nouveaux crânes semblables au "star child mexicain", ce serait bien évidemment la preuve que ce dernier n'est pas une mutation ponctuelle et unique ou les suites d'une maladie comme l'hydrocéphalie (suppositions émises par la science pour l'expliquer et "botter en touche", malgré la vue de sutures de crâne non humains), mais bien des crânes appartenant à des entités non humaines ou d'un hominidé non connu par la science actuelle. Il y aurait même encore des traces de cheveux sur l'un de ces deux cranes d'après les photos... Tout ceci demande encore bien sûr vérifications et comparaisons réellement scientifiques...

 

Starchildren peru

Starchild crane 3

Il pourrait donc aussi s'agir en fait de manipulations génétiques tentant de mêler de l'adn humain et de l'adn... exotique...

 


 

Nous retrouvons ici les réponses aux questions faites par Thierry Jamin, toujours d'intéressantes nouvelles et explications données par le président de l'Institut Inkari Cuzco :

 

Questions-réponses du 25-03-2017

Questions-réponses du 01-04-2017

Questions-réponses du 07-04-2017

Bien, comme le dit Thierry Jamin dans cette dernière vidéo, il y a bien négociation actuellement pour la récupération de cette momie de 2 mètres, qui a été ramenée récemment dans le site par Mario, suite à une pression psychologique probable de la part des entités en question, dont certaines sont encore vivantes selon le même huaquero. La possibilité de récupérer également une entité "ailée" avec l'aide d'un soutien financier de français actuellement en visite au Pérou est aussi mentionnée dans cet entretien. On peut aussi rappeler que le très connu Jaime Maussan (qui a perdu un peu de sa réputation en spéculant financièrement sur l'erreur d'identification de la "diapo de Roswell" en 2015 - voir ma mise à jour du 19-05-2015) a prit contact avec Thierry Jamin pour tenter d'avoir un accès au site et de le filmer avec ses grands moyens... ce qui n'est pas si simple comme l'a déjà dit l'historien français...

A noter également l'apparition d'un site-forum créé pour que les contributeurs Ulule de Alien Project (dont je faits partie) puissent discuter et avoir des nouvelles et avant-premières de l'affaire : https://www.the-alien-project.com/

 


 

L'ufologue Dante Rios a également été interviewé du Pérou par une émission espagnole de Blas Marco Aleman (Universo Infinito) en direct de Barcelone sur Youtube le 24 mars 2017 au sujet de cette affaire :

 


 

Yves Herbo, Sciences et Faits et Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, https://www.youtube.com/c/YvesHerbo, 09-04-2017

 

Les Reliques du Pérou et les E.B.E. gris

Gris troisdoigts mini

 

Et bien, suite aux dernières nouvelles, témoignages de réels médecins péruviens et ce qui semble de plus en plus être une confirmation d'anciens témoignages (on peut remonter au minimum au crash d'ovni de mai 1953 à Kingman en Arizona, USA pour les concordances, voir Roswell ou autres en 1947 !) et l'évidence que de telles séries de hasards et de témoignages à travers le temps sont difficiles à contrer, y compris les témoignages de militaires maintenant à la retraite. Il devient évident que les autorités américaines ont voulu garder secrètes leurs interactions et rétroingénieries aliens le plus longtemps possible, mais que c'est bien une technologie récente, internet, qui est en train de les empêcher de maintenir ce secret plus longtemps...

Nous le savons depuis très longtemps, le principe des Services de renseignements et en particulier les équipes chargées de couvrir les interactions avec les activités "exogènes" possibles (je rappelle au passage que même si les "aliens" et OVNI n'existent pas officiellement pour la majorité des nations terriennes (il y a tout de même quelques nations qui ont eu le courage d'admettre leur existence), la majorité de ces nations paient tout de même des spécialistes pour s'occuper de la question, y compris en France et aux USA...), et de mêler le faux et le vrai en général pour "noyer" le poisson, de discréditer et ridiculiser des témoins gênant (comme des policiers aux USA par exemple), de muter et punir des témoins militaires... et même si l'on en croit certaines révélations, à assassiner si cela s'avérait nécessaire... Le cas de l'astronome Jessup a été très cité notamment...

J'en ai parlé à Thierry Jamin récemment, mais il se pourrait que certaines de mes recherches gènent car j'ai reçu moi-même des menaces récemment, des appels téléphoniques anonymes, des disques préenregistrés avec des voix synthétiques me disant "goodbye", etc... Je veux bien croire encore au hasard (ou à la malchance), mais je viens de recevoir un courrier de mon nouveau bailleur de logement (j'ai aménagé ici suite au doublement de mon précédent loyer il y a à peine 15 mois !) m'informant que le petit immeuble où j'habite va être détruit... quand on sait que j'ai dû interrompre mes communications pendant près de 6 mois à cause de la mauvaise couverture internet et du manque de possibilités et de choix dans cette région (pourtant faisant bien partie de la soit-disante "France moderne" !), on peut se demander s'il n'y a pas une réelle "volonté négative" derrière ! Mais ne soyons pas parano et restons zen... en tout cas, sachez que, au cas où il m'arriverait "quelque chose", je réprouve fortement le suicide et que je ne suis soigné pour aucune maladie physique ou psychologique, que je ne fume plus depuis des années et que je ne suis pas adepte de l'alcool, non plus d'une religion...

Mais revenons à l'objet de cet article qui va faire un peu la liaison entre ces fameuses reliques (momies et pierres, sculptures, ainsi que quelques objets technologiques (plaques avec mémoire de forme et implants métalliques cités) découvertes au Pérou par des pilleurs de tombes qui ont été mis en contact avec quelques personnes, dont l'historien et explorateur français Thierry Jamin, et ces étranges entités supposées extra-terrestres surnommées "petits ou grands Gris", dénommées en premier par Jimmy Guieu E.B.E. (Entités Biologiques Extraterrestres), ce qui a été repris d'ailleurs dans le monde entier par les spécialistes.

Le dénominateur commun entre ces reliques et les E.B.E. est bien sûr leur physique : grosse tête "allongée" sur un corps frêle, de gros yeux "amphibiens ou reptiliens" (ou même insectoïdes parfois), peu ou pas de pilosité, pas d'oreilles apparentes (trou), nez peu apparent, très petite bouche, pas de menton, un cou placé au milieu du crane pouvant peut-être s'allonger (comme une tortue), de longs membres terminés par des mains et des pieds avec trois doigts ou orteils (parfois 4, parfois 5 ou même 6 selon les citations, mais toujours sans pouces !), pas d'organes sexuels ni de nombril apparents...

Hill david baker

Dessin d'après Betty et Barney Hill

 

Dans l'histoire de l'Ufologie, ces entités sont citées très tôt, par les "civils" lors des premières affaires d'abductions (enlèvements) dès les années 1960. On retient dès le début l'affaire des Hill à leur sujet, et la plupart des suivantes semblent bien, à quelques exceptions près, les concerner.

 

Gris 3fingers

1967, affaire Betty et Becky Andreasson-Luca

 

Mais l'un des témoignages les plus proches (description physique y compris les 3 doigts et 3 orteils) avec les artefacts biologiques qui sont en train d'être examinés et analysés par l'Institut Inkari et plusieurs médecins diplômés exerçant leur métier, est bien un témoignage militaire, voir plusieurs témoignages militaires. De plus, un rapprochement (partiel car le catalogue des 57 races aliens cité aussi n'est pas dispo) peut être fait avec des documents (estimés vrais à force de contre-enquêtes) qui ont probablement "fuité" de l'armée américaine et de ses services de renseignements. Je parle des documents nommés "SUM1-01", dont les premiers exemplaires datent de 1954, mais qui a très probablement subi plusieurs mises à jour au fil du temps. Ces documents ont été très influencés par ce qu'il s'est passé en mai 1953, lors de l'affaire "Kingman", qui en est donc à l'origine. Je ne vais pas parler plus précisément de ces documents "SUM1-01" (qui sont dispos plus bas en version PDF), mais je vous conseille de regarder entièrement la vidéo qui leur est entièrement consacrée ici, c'est-à-dire l'épisode 8 de la seconde saison de Hangar1-Mufon

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/hangar-1-la-serie-de-documentaires-du-mufon-saison-2.html

 

Cette mention de l'affaire de Kingman de mai 1953 est donc très importante car elle nous montre une évidence : ces êtres avec ce physique si particulier et en particulier ces trois doigts sans pouce opposable dont on a découvert des momies fin 2015 et début 2016, dans un site comportant aussi des momies incas... ont été vus et décris, bien vivants, dans les années 1953, par des militaires. Une histoire assez extraordinaire, qui est non seulement coroborée par ces documents "SUM1-01", mais aussi des témoignages de militaires, dont voici la trame :

A priori, on entend parler la toute première fois d'un crash d'ovni à Kingman, Arizona, en avril 1964 par un récit fait par un futur commandant au Vietnam anonyme au chercheur Richard Hall du MUFON, et il est déjà question des années 1950 pour cet accident.

On en saura plus bien plus tard, dans les années 1970, lorsqu'un certain "Fritz Werner", ingénieur nouvellement retraité, commencera à parler afin d'en découvrir plus lui-même. Le cas de la récupération de l'OVNI de Kingman commence donc à faire parler de lui par Raymond Fowler, un chercheur en ufologie respecté, à partir de Juin 1973. Il implique un ingénieur qui a pris des mesures préliminaires pour évaluer la vitesse d'un engin s'étant écrasé, mesures utiles pour des efforts de "reverse-engineering" de la part de l'armée américaine. Fowler mettra près de trois ans pour convaincre cet ingénieur de témoigner sous serment et sous son vrai nom, et c'est donc Arthur G. Stancil, alias "Fritz Werner", qui a signé une déclaration sous serment pour garantir légalement l'honnêteté de son témoignage, qui a été publié par Ray Fowler dans UFO Magazine de avril 1976.

Stancil est diplômé par l'Université de l'Ohio en 1949 et a été employé d'abord par l'Air Material Command à la base aérienne de Wright-Patterson à Dayton, Ohio, en tant qu'ingénieur mécanicien sur les moteurs d'avions d'essai de l'Armée de l'Air. Stancil a indiqué qu'il a été affecté temporairement à la Commission de l'Energie Atomique en tant qu'ingénieur de projets sur quelques essais de bombe atomiques désignés sous le nom "Operation Upshot Knothole". Le lieu de ces essais était Frenchman's Flat à l'extrémité méridionale de la zone d'essai du Nevada. Le directeur des essais était le Dr. Ed Doll. Et c'est lui qui convoque Stancil ce 21 mai 1953 (le lendemain du crash éventuel), pour effectuer une "tâche spéciale" à la base aérienne d'Indian Springs, où il a été rejoint par 15 autres spécialistes. Ils ont été transportés en avion militaire vers Phoenix où ils sont montés à bord d'un bus aux vitres opaques dans lequel ils ont circulé près de quatre heures. Quand ils sont arrivés à leur destination, quelque part au sud-est de Kingman dans les contrepentes des montagnes de Hulapai, ils ont reçu des instructions par un colonel de l'Armée de l'Air qui leur a dit qu'ils devaient étudier un "engin d'essai ultra secret accidenté". On leur a interdit de communiquer entre eux quelles que soient les circonstances. Le travail de Stancil était de déterminer les vitesses horizontales et verticales du véhicule quand il s'est écrasé dans le sable...

 

Stancil a été escorté vers l'emplacement par la police militaire. Deux lampes militaires éclairaient puissamment la soucoupe, empêchant de voir le paysage. L'engin semblait formé de deux plats convexes ovales inversés au-dessus de l'un l'autre, d'approximativement 30 pieds de diamètre (9 mètres de diamètre, soit 27 mètres de circonférence environ). La soucoupe était enfoncée dans le sable d'environ 20 pouces (50 cm). A partir de cela Stancil avait déterminé que la soucoupe s'est écrasée à une vitesse de 100 nœuds (185 km/h), pourtant elle n'avait ni bosselures, ni marques, ni même d'éraflures sur sa surface. L'engin était construit avec du métal argenté mat comme de l'aluminium brossé. Un autre spécialiste a jeté un œil à l'intérieur de l'engin car une trappe de 1,5 x 3,5 pieds (46 cm X 106 cm) était ouverte sur une carlingue intérieure ovale avec deux sièges pivotants et de nombreux instruments. Stancil vit le corps d'une des victimes de l'accident, dans une tente médicale, qu'il a décrit comme étant un humanoïde, d'environ 4 pieds de taille (1m20), avec une peau brune et portant une sorte de combinaison argentée très ajustée, ainsi qu'un calot sur le crâne.

Extrait temoignage wernerTémoignage de Stancil (extrait de UFO Magazine -04-1976) - extrait de "ILS N'ETAIENT PAS DE NOTRE MONDE : La légende et les secrets de Wright Field" by Pierre Laird

 

Tandis qu'ils étaient de retour au bus et devaient signer un engagement de respect du secret, on leur expliqua qu'ils ne devraient jamais rien dire de ces événements. Fowler a fait plusieurs vérifications quant à l'intégrité de Stancil et chacun de ceux qui le connaissaient a indiqué qu'il est un homme de très grande intégrité et de compétences scientifiques considérables. On apprit aussi que Stancil a travaillé pour Raytheon à Sudbury, dans le Massachusetts tôt dans les années 70 sur des systèmes d'avionique. On ne sait pas s'il a eu davantage affaire avec la technologie extra-terrestre, mais c'est probable car il a travaillé pour le Dr. Wang à un certain moment. C'est le Dr. Eric Wang qui a été suspecté de mener une équipe de désossage sur l'engin extra-terrestre et qui diriga la Division des Installations au bureau des études spéciales où Arthur Stancil travaillait. Le Dr. Wang était un diplômé d'origine Autrichienne de l'Institut Technique de Vienne, et associé de Victor Schauberger qui aurait développé un concept de disque volant, en réalité de turbine, et avait selon la légende travaillé sur le programme allemand de soucoupe volante dès 1941. Wang enseignait la technologie structurale et métallurgique à l'université de Cincinnati de 1943 à 1952. Wang aurait examiné des OVNIS accidentés récupérés et les auraient comparé aux soucoupes alléguées du programme V-7 allemand, et aurait conclu à la nature extra-terrestre de ces engins. En 1949, il est devenu directeur du département des études spéciales à Wright-Patterson où il a travaillé de longues heures en coopération avec des scientifiques du bureau de la recherche navale et avec le Dr. Vannevar Bush et d'autres du "conseil de recherches et de développement". Le Dr. Wang a déplacé des bureaux de recherches de Wright-Patterson à Kirtland AFB à Albuquerque, Nouveau Mexique. Il est décédé le 4 décembre 1960.

L'histoire aurait pu en rester là mais d'autres témoignages la confortèrent au fil du temps. L'ufologue Len Stringfield, en 1977, enregistra le témoignage d'un homme qui était dans la garde nationale à Wright Patterson et qui affirmait avoir été témoin d'une livraison provenant du lieu d'un accident en Arizona en 1953. Le témoin, ancien pilote de la garde nationale, expliqua à StringField qu'il était, dans les années 1950, en poste à la base aérienne de Wright-Patterson, à Dayton (Ohio). Il se trouve qu'entre les années 1948 à 1969, cette base était conjointement le siège d'un projet de recherche sur les ovnis mis en place par le gouvernement américain, ainsi que celui de la FTD. Selon le pilote, c'est au cours de l'année 1953 que des caisses contenant des débris récupérés dans le désert d'Arizona arrivèrent à la base de Wright-Patterson. A l'intérieur se trouvait les corps de 3 êtres étranges — mesurant environ 1,20 m de haut, pourvus de têtes incroyablement grandes et d'une peau semblable à du parchemin. Ils avaient été empaquetés dans des conteneurs de neige carbonique afin de préserver leurs tissus. De nombreuses autres caisses suivirent, contenant divers morceaux d'épaves. Le pilote n'eut, hélas, pas l'occasion d'examiner leur contenu, mais il se rappela cependant que certains débris portaient des symboles proches du sanskrit.

Une histoire presque identique a été rapportée au chercheur Charles Wilhelm en 1966 par un homme qui a dit que "son père lui avait fait le même récit sur son lit de mort".

Rat 27s09

Ce serait une photo de Jarod-2 lui-même, avec deux ingénieurs dans les visages ont été noircis

 

En 1995, un homme (?) qui se faisait appeler par le nom de code Jarod-2 est entré en contact avec la publication sur Internet (sur la zone 51) The Groom Lake Desert Rat (http://www.ufomind.com/area51/desertrat/1995/dr27/) et a rapporté qu'il avait travaillé pour l'U.S. Air Force sur un projet secret qui était une tentative de construire un simulateur de soucoupe en vol. Le projet avait commencé à la fin des années 40 et avait rassemblé du matériel à partir des lieux des accidents de Roswell et Kingman. Il existe encore de nos jours sur internet les références de ce dossier et même une photo de cet homme surnommé "Jarod-2", posant devant un appareillage technologique. Nous apprendrons plus tard que ce "Jarod-2" est bel et bien le Capitaine Bill Uhouse, qui témoignera officiellement et sous son vrai nom... En tout cas, dès 1994-1995, "Jarod-2" a apporté de l'eau au moulin à l'histoire de Bob Lazard sur les recherches technologiques américaines sur des ovni récupérés et sur la zone 51 (qui n'a été reconnue comme réelle que très récemment officiellement, sous le gouvernement US du président Obama...).

Notons qu'il y a des indications d'un autre accident d'OVNI en Arizona en 1953, le 18 avril, dont les 3 corps mentionnés dans l'histoire de Springfield pourraient provenir. Au sujet de la multiplication de crashs d'ovni, certains sceptiques s'en moquent un  peu : "ils traversent l'espace immense et finissent par se crasher sur Terre ! Très étrange...". Si l'on en croit les témoignages historiques (et même la notion de soucoupes visibles, inchangées depuis des décennies !), il se pourrait que ces engins (et leurs occupants) soient coincés sur la Terre depuis... des millénaires ! Cela expliquerait les accidents (vieux matériels entretenus au mieux mais très âgés !) sur des engins (certes toujours plus avancés que les nôtres !) dont la technique n'a pu être améliorée (métaux ou alliages inexistants sur Terre, etc... ?) depuis très longtemps. Le fait de voir encore des "boucliers volants" depuis des centaines d'années, c'est un peu comme si on utilisait, sans aucune modification, nos vieilles tractions des années 1930 au 21ème siècle... (Mais on peut aussi bien sûr envisager la notion de voyages spatiaux-temporels, avec des vaisseaux identiques visibles sur plusieurs millénaires...).

Un chercheur ajoute: " Aussi étrange que cela puisse sembler c'est pendant les années 50 que diverses compagnies d'aviation ont lancé des projets de recherche sur le contrôle de la gravitation et la propulsion électrogravifique. Il est possible que ces projets aient constitué certaines des premières tentatives de reverse engineering sur des systèmes de propulsion extraterrestres ". Qui ont apparemment échouées... ou que les milliardaires du pétrole ont bloqués, au détriment de l'humanité...

(Référence : http://ufologie.patrickgross.org/htm/kingman53f.htm)

Puis, en octobre 2000, le Capitaine Bill Uhouse témoigne à son tour. Il a servi 10 ans dans la Marine comme Pilote de chasse, et 4 ans avec l'Air Force à la Wright-Patterson Air Force Base en tant que civil effectuant des tests en vol d'appareils expérimentaux exotiques. Ensuite, pendant les 30 années qui ont suivi, il a travaillé comme Ingénieur Cadre pour la Défense sur des systèmes à propulsion antigravitationnelle : sur des simulateurs de vol d'engins exotiques et sur les soucoupes actuelles. Il témoigne que le premier test de soucoupe fut effectué grâce à la réparation d'un appareil accidenté à Kingman, Arizona en 1953. Il témoigne aussi qu'un appareil OVNI a été présenté au gouvernement américain ; cet appareil aurait été examiné sur l'Aire 51 qui était alors toute récente, et les 4 extraterrestres qui étaient dans l'appareil ont été envoyés à Los Alamos. La spécialité de Mr Uhouse était le tableau de bord et les instruments qui le composent, il dit connaitre les techniques de champ gravitationnel et les méthodes d'entraînement des personnes devant subir une expérience d'anti-gravitation. Il dit avoir réellement rencontré plusieurs fois un extraterrestre qui a aidé les physiciens et les ingénieurs à comprendre leurs technologies.

D'après Bill Uhouse, il y avait 4 aliens vivants dont 2 blessés qui furent emmenés dans un centre médical. Les 2 autres eurent l'autorisation d'entrer à nouveau dans le disque écrasé. Les membres de l'équipe de récupération d'épaves qui entrèrent dans le vaisseau avec eux ont développé par la suite des problèmes de santé étranges... ils se mirent à vomir dès leur sortie de l'appareil et furent évacué. L'épave fut transportée sur la zone 51, section Nevada Test Site au nord de Las Vegas.

Cet évènement fut à l'origine du projet de rétroconception sur lequel Bill travaillait : Concevoir et construire un simulateur de vol afin que les pilotes s'entrainent à piloter des disques.  Au cours de son travail sur le projet ultra secret, Bill eut l'occasion de rencontrer J-Rod plusieurs fois. Celui-ci, un alien du type petit gris, supervisait le projet, il en était le conseiller technique, peut-être que lui et son semblable avait-ils eu besoin de pénétrer dans le vaisseau après le crash pour récupérer ce qui pouvait l'être. D'après Bill, J-Rod supervisait également des projets à Los Alamos.

Gris troisdoigts

J-Rod, dessin de Bill Uhouse - Lorsqu'un haut-gradé de l'USAF vit ce dessin, il dit "A part pour les ongles longs, cela ressemble exactement à J-Rod."



Bill  se souvient: " Nous avions des réunions et je me suis trouvé dans une réunion avec un alien. Je l'ai appelé J-Rod, car ils l'appelaient comme ça. L'alien venait habituellement avec [Dr. Edward] Teller et d'autres. Il venait pour gérer les questions que nous aurions. Il faut comprendre que tout était connecté à ce groupe, si ça ne l'était pas, vous ne pouviez pas en parler. C'était basé sur ce que vous deviez savoir et alors il parlerait [l'extraterrestre], il parlerait mais ça donnerait l'idée que c'est vous qui parliez...La préparation que nous avions eue avant de rencontrer cet alien était de revoir toutes les nationalités du monde... En fait l'alien ne faisait que donner des conseils d'ingénierie et des conseils scientifiques. Parfois vous étiez dans un projet où vous essayiez encore et encore, et encore et rien ne marchait. C'est là qu'il [l'alien] s'impliquait. Ils lui disaient de regarder ça et de nous dire où nous nous étions trompés."
( Extrait du témoignage du Capitaine Bill Uhouse, Ancien Marine du Corps des Marines Américain, US Air Force et ingénieur aérospatial. Disclosure,ed., Stephen Greer (Crossing Point, 2001) 386-7)

Les scientifiques américains l'avaient nommé ainsi suite à leurs tentatives d'établir un langage commun afin de communiquer avec les aliens qu'ils appelaient alors des Entités Biologiques Extraterrestres (E.B.E.). Ils montraient aux ETs une série de symboles (lettres et formes géométriques) et surveillaient les réactions suscitées. L'EBE eut une première réaction quand il vit la lettre J, puis une autre en voyant une image représentant une barre inerte, rod.


" J-Rod est de couleur grise, imberbe et sans aucune expression, avec les grands yeux noirs typique de ces entités. Ses mains ont 4 doigts, pas de pouce. Il aurait 200 ans et souffre d'une détérioration des cellules. Il se trouve à Papoose S-4, aire 51 au Nevada, toujours en vie au moment de l'écriture de ces notes, en 1999 mais l'auteur ne peut le confirmer ".

Bill Uhouse est décédé en mai 2009... emportant avec lui ses derniers secrets et ses témoignages très consistants...

 

 

 

 



Résumé de la présence de ces visiteurs appelés EBE.

* Le premier "EBE1" fut trouvé vivant dans l'un des crashs de 1947. Il fut gardé en captivité dans une base souterraine à Los Alamos au Nouveau-Mexique. Il est mort en juin 1952. (cause inconnue)

* J-Rod: 1953, crash de Kingman.

* EBE2: Arrivé en avril 1964 lors du premier atterrissage pour contact "officiel", aire 17 sécurisée de White Sands au sud du site atterrissage du Shuttle. On trouve une description de EBE2 dans une interview le 5 mars 1983 avec un agent AFOSI (renseignements Air Force) à Los Alamos. " Environ 1.45m, un corps frêle, il était vêtu d'une combinaison près du corps, il n'avait que 4 doigts, pas de pouce. " EBE2 est reparti en 1984, selon 2 mémos différents, soi-disant de la CIA.

* EBE3 est venu en tant qu'échange de scientifiques en 1978, avec deux de ses aides. L'un fut basé à Groom Lake et l'autre à  Los Alamos. EBE3 était masculin, l'une des aides était féminine. Tous les 3 sont repartis en 1994.

 

Bien des années après l'événement de Roswell, et les contestations d'un témoin militaire sur la mention d'un ballon-sonde météorologique, dans les années 1970, de nouveaux témoignages de personnes retraitées et moins menacées apparaissent et remettent en question à nouveau les diverses tentatives de discrédits par l'armée américaines, entre autres la mention de ces "ballons-espions" dont on sait maintenant qu'ils n'ont jamais pu être confondus par personne avec une "soucoupe volante" : Le gouvernement des États-Unis explique l'incident par le crash d'un ballon de recherche top-secret dans le cadre du projet Mogul. Le but de Mogul était de déterminer l'état d'avancement de la recherche soviétique en matière d'armements nucléaires. Puisque les frontières de l'Union soviétique étaient fermées, le gouvernement des États-Unis avait tenté de mettre au point une méthode de détection à grande distance d'explosions nucléaires. Un moyen de détection acoustique à long rayon d'action, porté par ballon, avait été proposé en 1945 au général Spaatz par le Dr Maurice Ewing comme solution possible. Il s'agissait d'un projet dit "sensible et compartimenté". Pour reprendre ce qu'a dit dans son livre le commandant Greslé : "selon l'Air Force, le projet Mogul était d'une importance stratégique telle qu'il pouvait justifier le niveau de confidentialité qui recouvre tout ce qui touche à l'incident de Roswell. Cette affirmation, d'après Greslé, ne peut pas être exacte, et ce pour plusieurs raisons. La première vient du fait que les ballons utilisés par ce nouveau projet étaient jusqu'au 2 juillet 1947 du même modèle que ceux utilisés pour les sondages météorologiques. Tout ce qui a déjà été dit, quant à l'impossibilité d'attribuer des caractéristiques extraordinaires à des débris de néoprène reste donc valable pour Mogul. La seconde est beaucoup plus grave, car il semble que le niveau de confidentialité de Mogul ait été très exagéré par l'Air Force. Tout d'abord aucun document ne vient démontrer que le projet ait été effectivement "compartimenté". S'il avait été vraiment "sensible" et secret entre 46 et 47, il ne l'était plus en 49, puisque la détection de la première bombe atomique soviétique ne fut pas réalisée par un engin de ce type, mais plus simplement en recueillant, grâce à des avions volant à haute altitude, les substances radioactives produites par l'explosion nucléaire… ". De plus, d'après l'ouvrage de Jean Gabriel Greslé, le "projet" était bien connu en août et septembre 1947 après une analyse de deux documents fournis par le FBIOn peut donc en déduire que le "Projet Mogul" était la meilleure couverture que pouvait avoir le gouvernement US à l'époque pour camoufler cet incident...

Glenn Dennis, employé de Pompes Funèbres de Roswell affirme ainsi qu'une infirmière lui a décrit des corps (et non pas des manequins de bois selon l'armée US) avec beaucoup de précision. Glenn Dennis aurait dessiné un croquis selon la description de l'infirmière :

 

Roswell dessin ebe

A noter la présence de cupules ou ventouses présentes sur les (quatre) doigts des Aliens.


Mais Glenn Dennis n'a jamais nié avoir rencontrè une infirmière ayant participé à la première autopsie des corps des extra-terrestres, mais il a cherché à cacher son identité, suite à une promesse. L'équipe de la première autopsie pratiquée sur les corps en décomposition avancée (odeur pestilentielle rapportée par tous les témoins) était composée de deux médecins et de deux infirmières. D'autres employés de la base (Bob Wolf, de la station de radio de Roswell KGFL et le Sergent LeRoy Lang) ont affirmé, d'après les descriptions de Glenn Dennis qu'une infirmière de Roswell, avait été en relation avec l'employé des pompes funèbres à Roswell en Juillet 1947. Il s'agirait de Adeline "Eileen" Fanton.

Roswell adeline eileen fanton

 Adeline "Eileen" Fanton, infirmière militaire

 

Voici le compte-rendu de Glenn Dennis, basé sur le témoignage de l'infirmière

" Les créatures étaient petites, plus petites qu'un adulte humain. les mains avaient quatre doigts, les deux doigts du milieu étaient bien plus longs que les autres. 

L'anatomie des bras était également différente (de celle d'un humain). L'os de l'épaule au coude était plus court que l'os du coude au poignet. 

Les têtes étaient plus larges que celle d'un humain. Les yeux étaient grands et présentaient une forme concave. Toutes les caractéristiques anatomiques (du visage), le nez, les oreilles étaient également légérement concaves. 

Les corps étaient très délicats. Les crânes et les os semblaient très fragiles. Les corps me rappelaient les images des momies que j'avais vues : graciles, grêles et fragiles. 

Il n'y avaient pas de présence d'organes génitaux externes, peut-être due à des prédateurs (?) ".

D'après de nombreux témoignages de première main, il semble que les médecins et les infirmières ayant participé à la première autopsie aient été rapidement mutés dans d'autres sites militaires dispersés. Certains ont connu des morts accidentelles suspectes... comme à priori Miriam "Andrea" Bush, âgée de 27 ans, qui était la secrétaire de l’administrateur de l’hôpital, le Dr Warne, où furent réceptionnés les extra-terrestres. Selon son frère George et sa soeur Jean, elle était revenue un soir en état de choc. Elle avait fini par dire qu’il y avait à l’hôpital du personnel médical étrange qu’elle ne connaissait pas. Plus tard, Warne l’avait emmenée dans une pièce d’examen où elle avait vu :" plusieurs corps, petits comme des enfants. L’un d’eux se mouvait. Leur peau était grisâtre ou tirant vers le brun, et ils étaient couverts avec des sortes de draps blancs. Ils avaient une grande tête et de grands yeux ". 

Roswell miriam bush

Miriam "Andrea" Bush et son frère George

 

Nous pouvons aussi parler de ce témoignage très étrange sur la présence d'épaves d'OVNI dans la base de Wright-Patterson, qui a été recueilli par l'ufologue Charles Wilhelm, également en contact avec Len Stringfield du MUFON. Ce témoignage provient d'une ancienne employée à la base, Mme Norma Gardner, qui a quitté son emploi en 1959 à cause d'une grave maladie. Le jeune Charles Wilhelm fit sa connaissance par un complet hasard, puisqu'il effectua des petits travaux pour Mme Gardner dans son logement où elle vivait seule, dans le quartier Price Hill de Cincinnati. Le hasard fit qu'ils échangèrent quelques propos à l'époque sur les OVNI, exprimant leur intérêt mutuel. Au cours d'une des visites de l'ufologue, alors que l'état de santé de la dame empirait, elle lui dit que, malgré les interdits de l'armée et n'ayant plus rien à craindre étant donné sa maladie, elle avait un emploi très étrange pour la base, en liaison avec les OVNI.

 

Alien1955

Dessin d'après les descriptions de Mme Gardner (1955)

 

Elle avait été affectée à un poste où l'essentiel de ses tâches était de cataloguer tout le matériel OVNI entrant dans la base. Elle avait obtenue une habililation très élevée de sécurité, et, au cours de cette affectation, devait enregistrer plus de mille articles distincts, comprenant des pièces de l'intérieur d'un OVNI récupéré et amené à la base nettement plus tôt. Tous ces articles, disait-elle, avaient été soigneusement photographiés et étiquettés. En 1955, elle avait visité un hangar réservé, et vu deux engins semblables à des saucisses, l'un apparemment intact et l'autre endommagé. Pendant ses enregistrements sur les lieux, elle put voir deux humanoïdes transportés par lit roulant d'une chambre à une autre. Non seulement elle avait vu personnellement les corps, mais elle avait eu entre les mains le rapport de leurs autopsies. Ces corps, conservés dans une solution chimique, devaient avoir entre 1,20 mètre et 1,50 mètre. Leurs caractéristiques physiques étaient humaines, mis à part le volume important des têtes par rapport aux torses et aux membres, et les yeux fortement bridés ou allongés. Mrs Gardner ne savait pas si les corps provenaient d'un accident récent ou avaient été amenés à la base longtemps après un accident antérieur. Elle a entendu parler de Roswell principalement à cette époque en ce qui concerne les OVNI... Mrs Gardner raconta son histoire à Wilhelm alors qu'elle se mourait d'un cancer. Elle était si convaincue de ne jamais se remettre qu'elle spéculait sur la possibilité de couper court aux règles de sécurité, déclarant sur un ton dramatique. " L'oncle Sam ne pourra rien me faire quand je serai dans ma tombe "...

Le nombre de témoins rapportant la présence d'êtres ou entités intelligents qui ne peuvent être considérés comme "natifs terriens" est très conséquent, on parle de plusieurs centaines de personnes maintenant. Le sergent Stone ci-dessous parle de 57 races différentes connues "de son temps", avec par exemple 3 types différents de "gris", de petite à grande taille, munis de trois à 6 doigts même. Selon d'autres chercheurs et recueils de témoignages, il en existerait même plus de 80 si on suit les propos de Paul Hellyer, ancien ministre canadien, dont des "gris" équipés de "yeux de mouches" (à facettes) et possédant des ailes dans le dos... Je ne vais pas recenser ici la totalité de ces cas bien sûr, mais nous allons encore parler des nombreuses interventions récentes d'un militaire à la retraite, tout en précisant que les controverses liées à l'existence d'une "divulgation" orchestrée pour tromper ou pas le public ne sont pas occultées ici, mais que le propos de cet article est avant tout d'informer le public, en considérant que c'est à lui de juger ce qu'il est prêt à accepter et à rejeter, en toute connaissances. Il n'existe pas UNE "théorie du complot", mais de multiples, et il faut bien réaliser que la plupart arrangent l'un ou l'autre "camp", sont créées tant par les autorités (pratiques courantes des services du renseignements, etc...), que par des médias aux ordres de multimillionnaires (forme de censures et d'auto-censures journalistiques), que par les chercheurs de scoops, "médias" alternatifs prêts à relayer le moindre scoop rapportant de l'argent, ainsi que probablement une "clique" de "spécialistes" auto-proclamés (en lien éventuels avec des services ou sectes/sociétés secrètes) qui arrivent à vivre publiquement et financièrement grâce à ces scoops (réels ou pas, déformés ou non...), sans oublier une autre "clique" de "sceptiques professionnels" qui s'auto-proclament également souvent d'une certaine philosophie "conservatrice", mais qui sont prêt aussi souvent à inventer et créer de toute pièce des "explications et excuses "rationnelles" pour justifier leur existence, y compris au risque de retarder l'évolution de l'Humanité... De toute façon, il ne faut jamais perdre de vue la simple Histoire de l'Humanité, que l'on voit bien parsemée de "complots" liés au pouvoir ou à la finance : il serait très anormal que notre époque en soit exclue (ce qu'affirment pourtant les médias en général !)...

Cstone eyesonlybook

Ensuite, c'est le Sergent Clifford Stone qui, mis en retraite de l'armée américaine, commence a enquêter de son côté puis à témoigner... Pendant 22 ans, il a fait partie d'un groupe d'élite extrêmement secret de l'armée américaine qui était envoyé en urgence sur les sites de crashes pour récupérer des vaisseaux aliens et leurs occupants. Depuis sa mise en retraite de l'Armée, il a consacré son temps à déposer des requêtes selon le FOIA (Freedom of Information Act) pour investiguer les archives gouvernementales. Il affirme que nous disposons d'informations selon lesquelles des formes de vie intelligente visitent notre planète, dans des vaisseaux qui sont capables de parcourir très rapidement des distances de plusieurs années-lumière, en s'affranchissant des limites physiques communément admises. De plus, il soutient que la récupération de ces vaisseaux E.T. et de divers artefacts, a permis au gouvernement américain de réaliser des avancées considérables dans le domaine scientifique, qui représentent un énorme potentiel pour l'amélioration de nos conditions de vie. De même que tant d'autres, il révèle que cette connaissance est profondément enfouie dans des programmes secrets qui échappent aux contrôles et garanties Constitutionnels, et qu'en dépit de la fin de la guerre froide, ceux qui maîtrisent ces 'projets confidentiels' (black projects) ont fait en sorte de confisquer ces découvertes majeures dans leurs propres intérêts et pour des raisons connues d'eux seuls

Le Sergent Stone témoigne aujourd'hui afin d'encourager les citoyens américains et leurs représentants élus à lancer les investigations nécessaires, pour mettre fin à ces contournements de la Constitution, et parvenir à exposer cette organisation puissante et camouflée qui agit sous notre nez et dans nos cieux

Clifford Stone est né à Portsmouth, Ohio. Il a des souvenirs très précoces de contacts avec des E.T.s, et ce lien perdure aujourd'hui. A l'âge de huit ans, un capitaine de l'Air Force s'était pris d'amitié pour lui, et cette relation s'est poursuivie jusqu'à son entrée dans la vie d'adulte. Pendant la guerre du Vietnam, il a ressenti comme une nécessité de s'enrôler dans l'Air Force, mais il en a été écarté à cause d'une maladie de peau qui lui a valu une classification 4F. C'est son ami, le capitaine, qui lui a conseillé d'intégrer l'Armée, et à la suite d'une visite médicale 'bienveillante', il fut admis à un emploi de sténographe, mais ce job ne fut jamais vraiment le sien. Quelques semaines plus tard, il s'est retrouvé embarqué dans un voiture de fonction sous le prétexte d'aller rendre visite à un ami qui occupait un poste subalterne au Pentagone. A leur arrivée, ils ont bénéficié des accréditations de cet ami pour s'introduire dans des sous-sols du Pentagone, puis ils sont montés dans un tram, et peu après, en arrivant dans une pièce, il a eu connaissance de faits qui défient l'imagination. Sa carrière n'a jamais été linéaire, et pour une jeune recrue, ce fut une plongée soudaine et inattendue dans les plus lourds secrets du pays, à savoir que les E.T.s sont une réalité, et que nous parvenons à récupérer beaucoup de vaisseaux intacts, de même que des centaines d'artefacts E.T.s dans le monde entier. Mieux, nous sommes en mesure de comprendre la plupart de leurs technologies et nous avons même rétro-conçu certains dispositifs E.T. Après 22 ans à côtoyer les engins E.T., et des E.T.s restés en vie, blessés, ou morts, le Sergent Stone est devenu un expert hautement qualifié dans les technologies E.T.s, les opérations, les organisations, et les procédures secrètes, et tout ce que le contact avec les E.T.s peut apporter à l'humanité.

Stone souligne que cette pratique du secret est inconstitutionnelle et qu'elle échappe au contrôle de nos représentants élus qui sont tenus à l'écart. De fait, nous avons affaire à un gouvernement secret, installé au cœur de notre société, qui possède des avoirs, des ressources, et un savoir considérables. Ce gouvernement illégal opère hors de tout contrôle, et sans l'assentiment des corps Exécutif ou Législatif. 

L'attitude courageuse de Mr. Stone, malgré la résistance des forces obscures, consiste à témoigner en réclamant principalement :

- que ceux qui sont au courant reconnaissent que les Ovni(s) qui ont été observés par des millions de personnes à travers le monde sont pour une part des engins aliens, et d'autre part des vaisseaux rétro-conçus d'origine terrestre
- la diffusion d'une masse d'information et de matériels qui démontrent qu'une vie intelligente visite notre planète, en connivence avec plusieurs gouvernements successifs depuis des décennies, 
- que soit publiée l'information qui permettra à notre gouvernement Constitutionnel de reprendre le contrôle de ces programmes strictement compartimentés, afin de rétablir la confiance dans notre système de gouvernement et les organisations militaires, 
- enfin, qu'une pression soit exercée sur notre gouvernement afin qu'il soit amené à partager, avec ses citoyens et avec le monde, la vérité au sujet de l'existence des E.T.s et de leurs technologies.

En disposant de cette information, nous pourrons commencer à envisager quelle est notre place dans l'univers et le genre de relation qu'il serait possible d'entretenir avec une autre vie intelligente. Le Sergent Stone est la personne qui peut nous fournir la preuve extraordinaire que réclame cette extraordinaire assomption, et stimuler tous ceux qui sont en situation de réclamer la part d'héritage qui est due à l'humanité toute entière...

Manuel e b e armyus

Un extrait du catalogue secret dont parle Clifford Stone (image dossiers Mufon - Hangar1)

 

Interview de Clifford Stone par Kerry Cassidy en juillet 2008 :

Kerry: Clifford Stone, je suis très heureuse de pouvoir vous interviewer aujourd'hui. Nous respectons beaucoup ce que vous avez fait et admirons le courage que vous montrez en venant parler ici. C'est passionnant de vous avoir dans la caméra. 

Clifford: Merci Madame. 

Kerry: Nous sommes ici dans un endroit étonnant, c'est le musée de Roswell. Pouvez-vous nous dire comment vous vous retrouvez à Roswell? 

Clifford: Et bien, c'est l'armée des Etats-Unis qui m'a envoyé ici. Je suis militaire à la retraite. 

Kerry: OKay... 

Clifford: Donc, en étant retraité de l'armée, vous êtes toujours susceptible d'être rappelé pour agir en tant que consultant. J'étais sergent de première classe lors de mon départ à la retraite. 

Kerry: Votre titre était "employé"; j'ai compris que c'était une couverture n'est-ce pas? 

Clifford: Nous avions une vie réelle dans l'armée, nous avions une mission. La seule fois où cet autre emploi devenait nécessaire était s'il y avait un incident UfO et que vous soyez dans les environs. Je peux vous dire qu'en 1965, au Vietnam, il y avait une base d'où l'on a essayé de tirer ouvertement sur un ovni. A la minute même où ils ont essayé, plus aucune de leurs armes ne fonctionnait. Il y eut une coupure de courant générale jusqu'à ce que l'ovni ait disparu. Je peux vous le dire, ayant servi au Vietnam pour quatre ans, oui quatre ans, les dossiers indiquent 37 mois, mais si vous ajoutez le temps TDY, ça fait quatre ans tout juste. TDY, c'est pour "service temporaire". N'avoir aucun pouvoir sur les événements est très effrayant et cette période a été très très tendue. 

Kerry: En tant que communicant, c'est ainsi qu'on vous appelait dans votre vie militaire, à partir de quel âge avez-vous commencé à travailler dans cette branche, dirons-nous? 

Clifford: Probablement 19, 20 ans. 

Kerry: Ok 

Clifford: Pour les gens qui font de l'interface, il n'y a pas d'école. Il y avait des choses qui se passaient dans votre vie... Quand je suis sorti de là, il y avait sept personnes qui étaient toujours dans l'armée qui faisaient de l'interface, seulement sept, et c'était dans l'armée entière, tous corps confondus. L'on m'a impliqué dans un incident, sans que l'on nous dise où c'était, mais je sais... que nous avons atterri à Ben Hua parce que, quand j'y repense, il y avait un panneau, c'est là que nous avons atterri. 

Kerry: Ben Hua ? 

Clifford: C'est au Vietnam

Kerry: Oh ! 

Clifford: Je sais que c'était Ben Hua car c'était le même panneau quand j'y suis retourné. C'est un incident qui est survenu...

Kerry: C'était un crash ? Ou bien une visite ? 

Clifford: On a vu les êtres. 

Kerry: Ok... 

Clifford: On y est allé pour essayer d'extraire un avion et nous l'avons extrait en le découpant en sept morceaux je crois. 

Kerry: C'était à eux? 

Clifford: Non, non c'était un B-52... 

Kerry: Ah !, ok. 

Clifford: ... qui ne s'est pas écrasé normalement. 

Kerry: C'était une expérience de voyage dans le temps? 

Clifford: Non, non. C'était un avion abattu. Tout le monde était mort... tout le monde était mort à bord du B-52. 

Kerry: Abattu par les visiteurs? 

Clifford: Ils étaient sur une mission de bombardement au dessus de... je n'ai aucun moyen de savoir, mais je suis sûr qu'ils étaient en mission de bombardement au Nord Vietnam. Les dégâts subis par l'avion étaient dûs au feu anti-aérien contre le B-52. C'était ce type de dégâts et c'était utilisé pour les bombes conventionnelles. Quand j'ai dit que nous y sommes allés, nous y sommes allés en hélico. C'était comme si une main gigantesque avait attrapé l'avion en vol pour le poser sur le sol de la jungle; et c'était ça qui nous intéressait. 

Kerry: Oh... 

Clifford: On ne savait pas . On ne vous dit rien. À l'embarquement aux Etats-Unis, avant de partir, on nous a dit qu'on allait en Floride. 

Kerry: [rires] 

Clifford: Quand on a atterri à Oakland, on savait qu'on n'allait pas en Floride. On nous a donné un petit sac de plastique. Il fallait retirer "US Army" de nos affaires. Il a fallu ôter les plaques d'identification de "G.I's", chose qui ne se fait jamais. On les a retirées. Chaque objet qui pouvait vous identifier est allé dans ce sac plastique. Ils ont été gardés pour nous à Ben Hua jusqu'à notre retour. Après cet événement, ils m'ont mis dans ce GP... je veux dire une tente, il y avait une chaise, une table et un lit, quelques stylos, mais j'ai pris un crayon. Je devais m'asseoir là et écrire mes pensées. 

Kerry: Ok. 

Clifford: C'est tout ce qu'il y avait dans la tente. J'y suis donc entré et je m'ennuyais. J'ai commencé à faire des jeux de tic-tac-toe. Je suis sorti pour fumer, en prenant le papier avec moi, j'en ai fait une boulette que j'ai mise dans ma poche. Quand ils ont trouvé ce morceau de papier - là, souvenez-vous, tout ce qu'il y avait dessus, c'était des jeux de tic-tac-toe - et bien, le type que j'appelais le Colonel, et qui était toujours là, est arrivé immédiatement, a balancé le cigare de ma bouche et a commencé à m'injurier abondamment: " Qu'est-ce que tu fais là, pourquoi tu as ça ? " " Tu pourrais te faire tuer à cause de ce papier dans ta poche." 
Pourquoi ? Parce que ça faisait partie des détritus classifiés; on n'emportait pas de papier là dedans, on ne prenait rien à l'intérieur. Tout ce qu'il y avait à l'intérieur devait y rester. Donc, tout ce que j'écrivais était immédiatement mis dans un... un attaché-case et quittait l'endroit par transport spécial. Malgré que j'en aie été l'auteur, je n'ai jamais eu l'autorisation nécessaire pour lire ce que j'avais écrit. 

Kerry: Hmm... Ca vous est arrivé d'écrire des choses quelquefois sans même le savoir ? 

Clifford: Sûrement; je peux vous dire que tout ce que je lis, je peux en avoir une compréhension plus complète que certaines des choses que je fais. Paul [l'ami qui l'a accompagné lors de notre rencontre] peut vous dire que je peux faire beaucoup de choses en matière de "téléchargement" mais, vous savez quoi ? je n'ai pas à lire chaque page... mais à la lire en diagonale ou à la scanner. Pendant que je scanne, ils peuvent percevoir tout ce qu'il y a dessus à travers moi. Ce ne sont pas des "nouvelles fraîches" pour eux, mais ils trouvent des choses intéressantes. Et ils trouvent des choses qui sont un puzzle pour eux parce que nous allons dans la bonne direction mais nous n'avons pas les points sur les " i" correctement.

Kerry: C'est fascinant, parce que nous n'avons pas l'habitude de penser, qu'en temps de guerre, au Vietnam, nous serions aussi occupés à entretenir des relations avec des cultures d'un autre monde. 

Clifford: Vous savez pourquoi ? On leur a vraiment dit d'appeler ça des hélicoptères. Vous êtes dans une zone de guerre, alors ce que vous faites est d'y aller, de mettre un peu de rasoir d'Occam là dedans et vous abaissez au dénominateur le plus bas. Les ovnis ne peuvent pas exister. Je répète, ovnis: ça n'est pas la bonne dénomination. Les transports interplanétaires ne peuvent pas exister. Alors, il faut que ce soit quelque chose de très terrestre. La NSA a commencé et a appelé les ovnis "ovni" quand nous surveillions les communications avec l'Union Soviétique. Mais ils ont toujours appelé les ovnis " ovni" dans l'espoir qu'avec le début du Sunshine Act, qui allait devenir le Freedom of Information Act, ils ne seraient pas importunés par cette loi en disant, par exemple: "7 ovnis sont observés par untel à tel endroit". Mais, là où ils diraient 7 ovnis, entre parenthèses ils rajouteraient: probablement des ballons. Sans même dire que dans le document dont je parle, les sept ovnis voyageaient à la vitesse de 2700 km/heure. Les ballons ne font pas ça. 

Kerry: Correct. 

Clifford: Ca m'a toujours stupéfié, même quand j'étais gosse, j'étais étonné quand les gens disaient: "Je ne crois pas aux fantômes, cependant, telle chose est arrivée ..." et puis racontent une excellente histoire de fantômes. J'ai compris très tôt que, pour moi, nier la réalité des ovnis et autres phénomènes serait me nier moi même. 

Kerry: Donc, en tant que communicant, vous... 

Clifford: Vous ne dites pas toujours aux autres tout ce qui se passe. Souvenez-vous de ce que je vous ai dit, vous ressentez.. 

Kerry: Vous éprouvez ce qu'ils éprouvent tout comme ils éprouvent, ressentent et savent tout ce que vous éprouvez et pensez. 

Clifford: Vous n'en parlez pas toujours parce qu'il y a ce que vous ressentez quand on vous dit qu'ils sont des invités. 
Si nos supérieurs militaires nous disent: " Bien, Voici l'un de nos invités...", ils ne traitent pas cet être comme un invité et ce qui se passe c'est que vous éprouvez ce que cet être ressent... 

Kerry: euh.. 

Clifford: Et... J'ai eu une situation où j'ai même aidé l'un d'entre eux à s'échapper. Et ça, alors c'était... [rires] ... je ne raconte pas tout ce qui a été dit... 

Kerry: Je me demande... que s'est-il passé quand vous avez fait ça ? C'était... d'abord, quelle sorte d'entité était-ce ? Je comprends qu'ils étaient retenus prisonniers. Mais comment avez-vous pu...? En fait, Dan Burish raconte la même chose. 

Clifford: Et bien je ne sais pas si c'était une Stargate ou quelque chose comme ça, mais à l'intérieur où nous avions cette entité, si nous devions... Il y a une bande qui raconte tout ça avec beaucoup de détails ... mais si nous avions essayé d'extraire cette entité de là où nous étions, alors il y aurait eu des gens tués et cette entité ne l'acceptait pas. Et vous pouviez ressentir ce qu'elle ressentait. C'est la meilleure façon de l'expliquer. J'essaie de dire ça sans entrer dans... certains détails. Mais j'ai convaincu celui que j'appelais le Colonel, c'est comment je l'appelais durant toute cette période. Nous y sommes allés... et j'ai dit, vous savez, il a besoin de me montrer quelque chose, mais tout le monde doit être sorti de là et c'est juste lui et moi. Et tout le monde est parti. Il y avait un Spec5 resté là pour m'aider. Et j'ai dit: " Nous devons couper cette barrière de protection là, ..." On peut avoir des ennuis pour ça " Et j'ai dit: " Oui, je sais, c'est pour ça que je te demande de laisser tomber tes outils par là." [riant] Il ne l'a pas fait, il a coupé les câbles pour moi. Et on a sorti l'entité dehors.

Grey3



Quand ils ont compris, l'entité était hors du périmètre. Mais ils l'ont poursuivie et étaient très énervés, étant sur le point de tirer dessus, mais l'entité était maintenant sous une lumière éblouissante qui descendait. Je n'ai pas vu le vaisseau, peut-être parce que je ne regardais pas. Mais, tout d'un coup, cette entité était là, puis ne l'était plus. Et alors, bien sûr, le type que j'appelais le Colonel m'a dit que je pourrais passer en cour martiale, puis il a ajouté: " on va passer l'éponge pour cette fois mais ne recommence pas.

Bien sûr, je rétorquais: " S'ils sont supposé être nos invités... pourquoi les traitons-nous avec cruauté, comme des prisonniers, en fait encore plus mal que des prisonniers ? " Je n'ai vu aucun des films sur les candidats mandchourians. Nous savions une chose, c'est que nous avions identifié 57 espèces différentes quand je suis sorti. Nous les appelions affectueusement Heinz57. J'ai compris que c'était une phrase de l'un de ces films. 

Kerry: Euh.. euh

Clifford: Ben, j'adorerais dire qu'il n'y a que deux ou trois races... seulement quatre ou cinq ou même une seule. J'aimerai dire ça; mais, avec ce que je sais, si je change quoi que ce soit à ce que je sais, alors ce n'est pas la réalité, c'est juste aller dire ce que les gens veulent entendre. 

Kerry: Euh... Bien. Pourquoi voudriez-vous dire qu'il n'y a qu'une ou deux races? 

Clifford: Et bien, des personnes diraient " Nous trouverions votre histoire plus croyable si vous disiez... " et " cette entité n'est-elle pas un des gris parce que ce serait plus croyable ? " Que voulez-vous, une histoire croyable ou la vérité ? La vérité ne s'adapte pas à ce que vous croyez, mais c'est la vérité telle que je la connais. Et étant celle que je connais, c'est la seule que je puisse raconter. 

Kerry: Avez-vous vu... Je présume que... qu'ils photographient ces êtres ? N'est-ce pas ? 

Clifford: Il y a des photos. 

Kerry: Ok. Et vous? Les avez-vous dessinés ? En avez-vous des dessins ? 

Clifford: Oui, j'ai quelques dessins. 

Kerry: Et avez-vous déjà donné... 

Clifford: Jamais. 

Kerry: Pouvez-vous..., avez-vous le droit de les donner ou de les montrer ? 

Clifford: J'en ai donné certains, j'en ai gardé d'autres. 

Kerry: Et êtes-vous au courant des bases souterraines ? 

Clifford: Oui, et de la technologie qui va avec. 

Kerry: Ok. Alors je présume que vous vous êtes trouvé dans une base souterraine ? 

Clifford: Pas par choix. 

Kerry: Pas par choix ? C'est crédible. Avez-vous déjà vu des reptiliens ? Vous savez ce qu'on appelle des reptiliens, dans les milieux ufo ? 

CliffordCertaines espèces pourraient être appelées reptiliennes, oui. 

Kerry: Et pouvez-vous communiquer avec eux télépathiquement ?

Clifford: Ils communiquent avec vous. C'est difficile à expliquer, vous ne pouvez pas garder de secrets. 

Kerry: Ah ! 

Clifford: Ce qu'il faut aussi savoir, je le rappelle, c'est que le programme est conçu de façon telle que vous apprenez uniquement ce que vous avez besoin de savoir. Souvent, vous en savez plus, mais vous ne savez pas tout. 

Kerry: Oui, bien sûr. 

Clifford: Je répète que si quelqu'un vous dit tout savoir, c'est un menteur, ce n'est pas vrai. 

Kerry: Avez-vous des amis aliens spéciaux, avec vous depuis le début et toujours avec vous ? En communication...?

Clifford: J'en ai mentionné un. 

Kerry: Ah oui ? 

Clifford: J'en ai mentionné un. 

Kerry: Un. Ok. C'est Korona 

Clifford: Correct. 

Kerry: Ok. Et Korona est de quelle planète... le savez-vous? 

Clifford: Euh... euh. Je sais que c'est à 100 années lumière d'ici parce que j'utilise souvent ça comme exemple. 

Kerry: Ok. 

Clifford: En temps réel, à partir du départ, et il y a un petit truc sympa à ce sujet, du moment où ils quittent leur planète qui se trouve dans un système stellaire à 100 années lumière de Planète Terre, en temps réel de voyage, ça fait une heure et quarante minutes jusqu'à leur arrivée ici. 

Kerry: C'est merveilleux. Quel sorte de vaisseau utilisent-ils ? Est-ce qu'ils se téléportent à travers l'espace ou est-ce qu'ils prennent un vaisseau ? Parce que pas tous...

Clifford: C'est un vaisseau. Ils voyagent réellement. Mais c'est à travers un... ce qu'on appelle " un trou de vers traversable " 

Kerry: Ah.. Eh bien, êtes-vous jamais allé avec eux ? 

Clifford: Non; pas que je sache. Je dis ça, mais je me souviens avoir vu des étoiles que je n'ai jamais vues, nulle part sur Terre. Mais, pas que je sache. 

Kerry: Donc, vous n'avez pas de souvenir conscient de ce genre d'événement, c'est ce que vous voulez dire ? C'est peut-être arrivé. 

Clifford: Il m'est arrivé des choses dans ma vie, réellement effrayantes. Je veux dire, vous ressentez la peur, vous éprouvez une véritable peur avant de voir l'entité. 

Kerry: Donc, une personne comme vous, on penserait que vous êtes libre de toute peur puisque vous êtes conscient de votre interaction avec ces êtres, je suis étonnée de vous entendre dire que vous avez réellement peur. Avez-vous toujours peur aujourd'hui ou parlez-vous du passé ? 

Clifford: Quand ces évènements se produisent, oui, vous avez toujours la peur. Je veux dire, il y a de la peur, là. Et encore plus parce que vous ressentez la peur qu'ils éprouvent. Nous sommes une espèce très dangereuse. 

Kerry: Oui. 

Clifford: Alors, croyez moi, s'ils tombent entre nos mains, il y a cette peur. 

Kerry: Okay. Donc, c'est la raison pour laquelle je présume qu'ils vous approchent en tant que communicant ou interface, comme vous dites, n'est-ce pas? 

Clifford: Eh bien, ils sont concernés par notre bien-être. Beaucoup de gens ne croient pas cela. Nous nous sommes faits des choses horribles, ils le savent et nous... Ils essaient de comprendre certaines choses à notre sujet. Et je pense, qu'en même temps, ils échangent de l'information, disant: " Ecoutez, voilà ce que vous vous êtes faits à vous même." Je pense que c'est lié à certaines abductions qui ont eu lieu, je pense que c'est lié aux mutilations animales et je pense que c'est lié à la disparition de nombreuses personnes de la surface de la Terre. 

Kerry: Ok. Il y a donc des gens qui disparaissent régulièrement ? 

Clifford: Oh oui. 

Kerry: Et ils vont vers d'autres planètes ? Ils vont sur des bases hors-Terre je suppose...? 

Clifford: Je n'ai pas la réponse à cela. 

Kerry: Okay. 

Clifford: Si vous me demandez si j'aurais pu quitter la Terre, comme je dis, il y a un but, et je ne connais pas ce but.

Kerry: Est-ce que votre mission est de rendre les gens plus conscients, pas seulement des autres entités là-bas et des autres races etc... mais aussi peut-être pour préparer ou prévenir d'un événement ? Parce qu'on dirait que vous faites allusion à un événement dont vous-même ne connaissez rien . 

Clifford: Éventuellement, le contact aura lieu. Le Département d'Astrobiologie de la NASA a tenu une conférence en 2000. Oublions le rapport Brookings. Il est très court. Ce rapport dit: " Nous ne savons pas ce que serait la réaction mondiale." Combien de gens en ont entendu parler et combien l'ont lu ? Quand nous disons que nous pouvons accepter la présence des visiteurs ici, nous parlons pour nous-même; et quand bien même nous l'acceptons, combien d'entre nous sont-t-ils vraiment prêts à une confrontation face à face ? Et je peux vous dire que c'est différent à chaque fois. Et à chaque fois, il y a cette petite appréhension dans votre tête: " Que va-t-il se passer cette fois ci ?" Et chaque fois, vous savez que ça pourrait tourner mal... à la perte de la vie. Non pas parce qu'ils sont dangereux, mais parce que nous sommes un danger pour nous-mêmes. 

La situation est celle ci: Comment préparer la population mondiale pour ce contact ultime ? Qui ne sera pas ce que les radio-astronomes ont préconisé, style signal radio venant de l'espace profond jusqu'ici, mais ce sera plutôt un face à face qui se produira ici sur Terre. 

Kerry: Bien, mais ça arrive chaque jour avec les militaires n'est-ce pas ? 

Clifford: Oui. Encore plus que les gens ne le pensent; mais là aussi, la plupart des gens n'en parleront pas... La seule chose à laquelle vous aspirez en sortant de l'armée, ce que vous voulez le plus au monde... c'est d'être comme tout le monde. 

Kerry: Pourquoi ? Pourquoi vouloir être comme tout le monde ? 

Clifford: Pour moi, la chose la plus grande que vous puissiez être est d'être un serviteur. S'occuper des autres est ce qu'il y a de plus important. Le Soi, le Soi devrait être satisfait d'être capable d'aider les autres. C'est important. Mais trop souvent, les gens se mettent devant les autres; et là, nous voyons les problèmes que nous avons aujourd'hui dans le monde. 

Kerry: Je reviens à ce que vous disiez sur le contact; dans un sens, vous êtes en première ligne. Une personne qui peut préparer le reste de l'humanité pour ce vrai contact parce que vous avez eu des contacts. Dans un sens, les aliens, ou les extraterrestres, ont communiqué, ont choisi les personnes sur la planète pour communiquer avec eux; vous êtes l'une de ces personnes n'est-ce pas ? Donc le contact est quelque chose qui s'est préparé peut-on dire ? 

Clifford: Mondialement. 

Kerry: Ok. Pensez-vous que... Beaucoup de gens disent que ça va arriver ... que les aliens vont atterrir sur la pelouse de la Maison Blanche, quelque chose comme ça... 

Clifford: Non. 

Kerry: Dans un certain sens, ça arrive tous les jours. Les militaires ont affaire avec... Ils ont capturé, comme vous dites, ils ont ces entités comme prisonniers. Nous avons aussi des traités avec certaines races n'est-ce pas ? 

Clifford: Ok. J'ai entendu parler des traités, mais là aussi, je n'ai pas travaillé avec. 

Kerry: Okay.

Clifford: Bien, je vous dis ceci: Je pense qu'en 2016, quelque chose de bénéfique aura eu lieu. Parce qu'en 2016, je crois que nous allons devoir annoncer au monde qu'il y a une sonde qui s'approche beaucoup de la Terre tous les 15-20 ans et nous l'appelons un astéroïde. Ce n'est pas un astéroïde. En réalité, c'est une sonde artificielle, autrement dit, quelqu'un l'a mise là. Nous avons été trouvés il y a longtemps. La technologie sera sûrement égale à... disons "Voyager". Ce sera une technologie ancienne et désuète pour leurs standards

Kerry: Oh là.. Que dites-vous ? Cette sonde... savez-vous quelle race ? 

Clifford: Je dis que nous l'avons trouvée. Notre paradigme dit qu'il ne peut y avoir de vaisseau artificiel d'aucune sorte, donc nous refusons d'accepter cela et nous l'appelons un astéroïde. Je parle de BG1991 [ndt: suite à cette interview, des discussions ont conclu que le nom était VG1991] En gros: 30 mètres de diamètre, surface extrêmement polie. Les astéroïdes n'ont pas de surface polie. Cette sonde a changé sa trajectoire afin d'éviter une collision avec un autre astéroïde, ça n'arrive habituellement pas, celle ci l'a fait...

Kerry: Alors où... De quelle race cela vient, de quelle planète ? Le savez-vous ?

Clifford: Je ne sais pas. 

Kerry: Pensez-vous que les aliens vous ont donné une augmentation de niveau d'ADN ? Vous rendez-vous compte que vos capacités ont augmenté ? 

Clifford: Oui, mais vous essayez de ne pas l'utiliser, sinon vous pouvez... Vous savez, les choses, avant qu'elles arrivent, la plupart du temps, vous ne pouvez rien faire pour les changer. Je savais que, sans savoir qui, mais je savais que l'un de mes enfants allait se faire tuer sur sa moto. C'est dur... Je veux dire, avant que mon fils soit tué, le mercredi d'avant, je savais qu'il garait sa moto derrière la voiture... Je savais que je pouvais faire une marche arrière et écraser la moto plusieurs fois. Mais je savais aussi que ma famille ne comprendrait pas que je fasse cela pour empêcher ce qui... disons, essayer d'empêcher ce que je savais arriver. 

Kerry: Vous êtes donc un "precogn" ? C'est ainsi qu'on les appelle. Vous connaissiez le futur avant qu'il se produise. Vous ne pouviez pas le changer ou l'arrêter, mais il y a une raison aux événements. Je pense que vous êtes d'accord. 

Clifford: Oh oui. 

Kerry: Dans un sens, peut-être êtes-vous en paix parce qu'il n'y a pas que vous qui savez, mais les âmes savent aussi ce qui va arriver. Les âmes sont conscientes. En fait, nous savons tous que nous allons mourir, peut-être pas consciemment, mais nous le savons tous n'est-ce pas ? Donc ce n'est pas à vous de prévenir un événement ou pas, si c'est quelque chose dont nous avons accepté le scénario en tant qu'âme, n'est-ce pas ? 

Clifford: Eh bien, comme je dis, avec eux, ils peuvent même communiquer avec l'au-delà. Mais même là, avec toute leur technologie avancée, il y a des questions interdites. 

Kerry: Ok 

Clifford: je viens d'essayer d'éviter quelque chose, là ! Disons qu'avec la mort de mon fils... ils m'ont aidé à lui rendre visite une fois. 

Kerry: Bien. 

Clifford: Comme j'ai dit, il y a des questions, si vous les posez... c'était... je savais que si j'allais en arrière de 15 minutes, je pouvais stopper l'accident. Tout ce que j'avais à faire, c'était de le retarder pendant ces 15 minutes, d'une minute ou deux... et j'aurais changé le résultat. 

Kerry: Mais... 

Clifford: Une fois de plus: Il y a cette réalité [bouge ses mains] et ici, vous créez ce parallèle. Pour une certaine raison, ce n'est pas conseillé, et ils le savent. En outre, il a été précisé que vous ne pouvez pas échapper à la réalité de votre continuum espace temps, parce que sa mort est ma réalité dans l'espace temps dans lequel je me trouve. 
Je dois revenir au point duquel je pars dans mon espace temps. Je ne vais pas rester dans l'autre. Et beaucoup de gens resteraient bien dans l'autre. Et bien, non. Cela m'a été montré très clairement et je ne peux l'expliquer... Je ne peux pas avoir un débat scientifique, mais il y a une barrière naturelle. 
Ce qui est pourquoi, dans le voyage spatio temporel, quand on le découvrira dans notre futur, nous n'en trouverons pas de preuves laissées quelque part le long du voyage... à cause de cette barrière naturelle. Nous pouvons les voir, les sentir, il se peut même que nous puissions interagir avec eux jusqu'à un certain point. 
Mais rien associé au futur et lié au jour où nous découvrirons le voyage spatio temporel ne sera laissé dans une réalité alternée. L'on dit: Ok, le voyage spatio temporel n'existe toujours pas car nous en aurions les preuves. Et bien, il n'y aura aucune preuve de laissée et il y a une barrière naturelle là. La situation globale est que nous faisons partie de quelque chose de plus grand, plus vaste, et nous prenons part à une aventure. Nous sommes une partie de cette aventure. 

Kerry: Oui. 

Clifford: Et nous jouons tous certains rôles la dedans. Mais comme vous l'avez dit: " Ils sont nous..." et j'ajoute que Paul m'a entendu le dire, il souriait quand vous avez dit ça. La situation est la suivante: Nous cherchons les différences; dans les races, les 57, nous regardons les similitudes et nous commençons à réaliser combien nous en avons en commun, au final, nous arrivons à penser: " ils sont nous...", parce que tout, dans l'univers, est étroitement lié. Toutes les espèces sont connectées. Personne ne s'est jamais demandé pourquoi le dénominateur commun est humanoïde ? 
On ne s'attendrait pas à trouver ça s'il n'y avait pas une sorte de prototype galactique. Vous devenez spirituellement éclairé en traversant cette vie, même ceux que l'on appelle les malades mentaux, de l'autre coté, ils ne sont pas malades. 

Kerry: Nous pourrions peut-être en apprendre plus sur les types de visiteurs que vous avez rencontrés ? Les voyez-vous physiquement ? Ou bien êtes-vous dans un état de conscience modifié ? Ou alors pouvez-vous les voir dans votre esprit ? Avez-vous des communications télépathiques avec eux ? 

Clifford: Ils sont aussi physiques que vous et moi. 

Kerry: Ok. 

Clifford: Oui. C'est télépathiquement et il y en a qui pouvaient parler comme vous et moi. 

Kerry: Okay. 

Clifford: Mais il y en a beaucoup qui... qui ne parlent pas, ils veulent tous communiquer avec vous. Mais il y a une chose qu'il faut savoir, que beaucoup de gens négligent, et c'est pourquoi c'est si difficile d'en parler. Vous ne faites pas que leur parler. Ils savent tout ce que vous savez et ils ressentent tout ce que vous ressentez, vous entrez et vous ressentez ce qu'ils ressentent. Et voyez, pour certains d'entre eux... nous n'étions pas vraiment des braves types, nous nous servons du terme visiteurs...

Kerry: Oui. 

Clifford: Mais ils sont traités comme des prisonniers... 

Kerry: Je comprends. 

Clifford: ... et il n'y a pas de loi pour leur protection comme pour la protection des prisonniers. 

Kerry: Hmm hm. Dan Burish en a parlé aussi. 

Clifford: En 1960, et je peux vous fournir le document: Nous avons formulé et rédigé, la NASA l'a fait, un livre appelé: " Lois de l'Espace " [Outer space laws]. Ce n'est pas avant les années 70's que la question des droits légitimes d'un être conscient, non de notre monde, n'apparaisse réellement. et savez-vous ce que sont ces droits? Il n'y en a aucun. 

Kerry: Toujours ainsi à ce jour, dites-vous. 

Clifford: Pas plus de droits qu'un... Un animal de laboratoire aurait plus de droits que l'un de nos visiteurs. Cependant, ils sont de loin nos supérieurs en intellect et même en spiritualité. Ils permettraient qu'eux-mêmes soient tués - ils sont nombreux dans ce cas, de nombreuses espèces - plutôt qu'agir à notre propre détriment ou notre mort. Et, ... pardonnez-moi [Il pleure], mais... c'est ce que j'essaie d'éviter. 

Kerry: Je comprends. Ok. Donc, dans un certain sens, ils se sacrifieraient parce qu'ils ont une compréhension très juste de ce que nous faisons réellement. 

Clifford: Absolument. 

Kerry: Vous devez être très finement accordé spirituellement, pour pouvoir communiquer avec différentes races venant d'autres planètes, de la façon dont vous le faites. Vous l'exprimez d'ailleurs très bien, c'est vraiment un don. Comme vous le dites, ce n'est pas quelque chose d'acquis, c'est quelque chose d'inné venu avec votre incarnation. 

Clifford: J'aime à penser de moi même... que je suis ordinaire, si vous me comprenez. 

Kerry: Ok. Je comprend ce que vous voulez dire. Extérieurement, vous apparaissez comme une personne normale et vous avez surement eu des professions très ordinaires en plus de ce que vous faisiez, n'est-ce pas? Mais vous êtes aussi "ultra-normal", vous utilisez certains des attributs de l'humanité qui sont les meilleurs et ne sont pas utilisés par l'homme ordinaire n'est-ce pas? 

Clifford: Et bien, je l'espère... [rire] 

Kerry: Okay. C'est une très belle chose. Et nous sommes très heureux de rencontrer personnellement quelqu'un qui agit de cette façon. 

Clifford: Et bien, je pense que la seule chose... Voyons si je peux le dire bien et vite. Quand j'étais jeune, je jouais avec des enfants que les autres gens ne voyaient pas. Pour moi, c'était parfaitement normal. Et je savais sur les amis imaginaires et ces trucs là, mais c'était différent et c'était normal. Ils m'aidaient même avec mes devoirs... et c'était parfaitement normal. Personne ne pouvait voir ces gens. Et bien sûr, ça, je ne pouvais pas le comprendre. Bien sûr, ils me disaient: " Ils n'ont pas été choisis, et ils ne peuvent pas nous voir " parce que j'essayais de dire aux autres personnes qu'ils étaient là. 
Je pensais que tout le monde avait ces mêmes expériences; j'étais enfant et ne réalisais pas que ça n'était pas le cas. Cela faisait partie de mon environnement, de ma réalité, ces choses m'arrivaient. Mais je pensais que tout un chacun avait ces expériences. Mais quand j'ai réalisé et que j'ai vu que les gens vous traitaient de fou et que vous étiez juste différent... ça aurait été vraiment facile d'être normal et de dire... héhéhé... c'est une blague, et de tout nier. Je ne peux pas expliquer pourquoi il m'était impossible de le nier, mais je ne le pouvais pas. 

Kerry: Ok 

Clifford: Et tout ce qui se passait... rien de vraiment ordinaire n'arrivait. Et jusqu'à... J'ai toujours fait attention aux animaux et, quand j'en trouvais un blessé, j'essayais toujours de le guérir. Enfant, je ne comprenais pas pourquoi, lorsque je me coupais, ma mère tenait toujours ma main sous l'eau pour nettoyer, et un jour, j'ai trouvé cet oisillon tombé du nid et je suis allé et ai mis ce petit... j'essaie de raconter ça sans... j'ai pris l'oisillon et l'ai tenu sous le robinet sans me rendre compte que j'allais le noyer en faisant cela. Je voulais l'aider. J'ai pleuré plus d'une semaine d'avoir tué cet oisillon. 

Kerry: Euh... 

Clifford: Tout de suite, depuis la première fois, ceux que j'appelais les enfants... J'ai vu à quoi ils ressemblaient réellement. Et cet être particulier que j'ai toujours connu comme "Korona"... il me disait: I'm Korona et c'est avec un "K". À l'époque, je ne savais même pas comment épeler Korona. 

Kerry: Quel type d'espèce, quelle race ? 

Clifford: Les gens aimeraient dire que c'est un gris. Mais non, il était vert, je veux dire un vert pastel. Tout de suite, il a voulu savoir pourquoi je ressentais ce que je ressentais. C'était inhabituel. Puis, immédiatement après, c'était pourquoi je ressentais ce que lui ressentait... parce qu'il était pour moi comme un moniteur. 

Kerry: Il a donc naturellement des qualités et des capacités d'empathie, comme vous-même, semble-t-il. Ca fonctionnait dans les deux sens, comme la télépathie. 

Clifford: J'irai un cran au dessus. Nous voyons nos visiteurs comme des personnages de dessin animé. Hors, ils ont des cultures, ils ont des sociétés, ils ont des familles, ils aiment, ils ont des répulsions, ils ont des désirs, ils sentent la douleur et ils éprouvent la peur. 

Kerry: C'était donc votre première introduction dans ce monde, d'une façon bien personnelle? 

Clifford: C'était le premier aperçu, un choc... que ces choses arrivent, mais non partagées par tous. Vous vous sentiez si seul. Je me souviens d'avoir craqué et pleuré, suppliant ma mère et mon père de m'emmener voir un médecin parce que je savais que le docteur pouvait faire disparaitre les monstres.

Kerry: Je me demande si quelqu'un comme vous, l'un des sept capables de communiquer avec les aliens, n'a pas été emmené sur une base lunaire ou martienne. Que vous en ayez le souvenir ou pas, car je ne sais pas s'ils utilisent des techniques pour vous faire oublier certaines parties de l'expérience. 

Clifford: Il y a des choses dont je n'ai aucune idée si elles sont arrivées sur Terre... et que je garde en mémoire de façon vivace. Par exemple, avez-vous déjà entendu parler d'une tasse à café qui est petite, vous mettez du café dedans et le pot à café, ce n'est pas une cafetière... de couleur dorée, les tasses étaient dorées, mais quand vous mettez le café dedans, vous pouvez le boire et la tasse se remplit de nouveau jusqu'en haut. Vous voyez ce que je raconte ? Vous comprenez pourquoi j'hésite à parler trop de ces choses là. 

Kerry: Ok. C'est vraiment étonnant. Il faut admettre que, du point de vue des gens qui ne sont pas allé sur la Lune ou sur Mars... vous êtes là, à nous parler, et cependant, vous avez eu des expériences qui sont si loin de notre quotidien sur cette planète que vous devez... Je veux dire, il doit y avoir un moment ou vous aimeriez partager ces expériences.

Clifford: Oh oui ! Parfois je fais des erreurs en laissant les gens voir des choses qu'ils n'auraient pas dû voir parce que c'est une partie importante de ma vie et que je dois en faire quelque chose. Je ne saisis pas tout cela, je ne sais pas. 

Kerry: Bien sûr, c'est étonnant, car vous avez travaillé dans ce monde là depuis les années 60's, vous parlez donc d'environ 40 ans, et vous vous demandez toujours ce que c'est. Pour vous, tout ceci est lié à votre destin et à ce que vous devrez faire plus tard, je crois. Est-ce que je vous comprends ? 

Clifford: Il y a un évènement qui surviendra et nous y serons mêlés, et je ne sais pas ce que c'est. 

Kerry: Vous avez commencé dans les années 60's en tant qu'interface ? 

Clifford: La fin des années 60's. 

Kerry: Ok. Et je suppose jusqu'à aujourd'hui, car vous ne perdez pas la capacité, et puisque vous êtes 7, un de ces jours, ils vont frapper à votre porte. 

Clifford: Et bien, ils vérifient de temps en temps.

Kerry: Bien. Il y a les visiteurs de différentes communautés. Ils savent sûrement comment vous trouver, où que vous soyez, à n'importe quel moment, et comme vous le dites, ils voient où vous en êtes, pour ainsi dire. Par exemple, ils pourraient nous voir en ce moment. Ils pourraient même vous avoir dit: " Allez-y parce que c'est bien." N'est-ce pas ? En fait, vous parlez de votre destin, qui n'a rien à voir avec l'argent... ce n'est pas réellement un travail au sens propre du mot, c'est une mission, mais c'est une mission terrestre - si vous voulez - que vous avez. 

Clifford: Je vous suivrais bien là. Vous êtes poussé à faire quelque chose, vous n'avez pas à comprendre totalement, mais c'est quelque chose que vous devez faire et... l'autre aspect, l'effrayant. Vous savez que... vous ne savez ni pourquoi ni quoi, mais ce que vous faites arrive à son point culminant, c'est une course contre la montre .

Kerry: Réglée sur 2012 ? Est-ce ce que vous impliquez ?

Clifford: Je ne sais pas et beaucoup de gens disent: " Ahr... pour avoir travaillé avec tout ça, vous avez toutes les réponses." Vous n'avez pas toutes les réponses et celui qui dit les avoir n'est pas sincère avec vous. Vous ne savez pas ce que c'est ! Pourquoi voudrait-on aller de l'avant, intégrer ce milieu et être sujet au ridicule ? 
Et puis, il y a les problèmes de famille. Ma famille ne comprend pas cela. Ils en ont pourtant pas mal vu pour savoir, ma femme plus que mes enfants. Ma fille au Vietnam, peut-être, comprendrait. Nous nous sommes battus pendant 30 ans pour ramener notre fille du Vietnam. De toute façon, quand elle est venue, bien sûr, elle avait sa propre famille avec elle, et quand nous avons parlé ovnis, ils étaient tous au courant et savaient mon implication dans certaines choses, et c'est le gouvernement vietnamien qui leur avait dit, ce qui m'a choqué. En ce moment, il y a un très grand intérêt populaire pour les ovnis au Vietnam. 

Kerry: Oh... réellement ?

Clifford: Au Vietnam, la première chose qui me soit arrivée est qu'ils m'ont appelé par mon nom correctement. Les gens m'appellent habituellement Cliff or Stoney, mais... nous leur avons tiré dessus et j'étais le premier à tirer et c'était: " Clifford, que fais-tu là ? Tu n'es pas censé être ici." J'étais militaire et nous étions en mission... mais ce qui est étrange... qu'essayaient-ils de me dire ? Que je n'étais pas supposé être dans l'armée ? Mais, ici, sur Terre, les militaires, ce sont des hommes. Nos visiteurs, qu'avaient-ils planifié pour moi ?

Kerry: Vous pouvez répondre, là ? 

Clifford: Je n'ai pas de réponses; j'ai plus de questions que vous n'en avez sur moi. 2 ou 3 fois, je suis sorti du milieu ovni. Vous voulez savoir ? Vous ne pouvez pas. Il y a des gens, et j'en suis un... ce n'est pas pour l'argent. Ah ! Je voudrais bien ! Je me bats tous les jours, il peut vous le dire, [fait allusion à Paul] chaque mois pour payer les factures; mais c'est autre chose. La chose la plus difficile à faire maintenant, est de faire que les gens pensent par eux-mêmes et lisent. S'ils pensent par eux-mêmes et s'ils lisent la documentation disponible - et là, je parle des propres preuves du gouvernement - s'ils lisent cela avec un esprit ouvert, ils diront: " Vous savez, il y a autre chose, il se passe quelque chose. " 

Kerry: Correct.

Clifford: Les seules questions qui restent à poser sont: 
Que se passe-t-il ? 
Que sait notre gouvernement ? 
Depuis quand savent-t-ils ce qu'ils savent ? 

Kerry: Bien. Nous tenons à vous remercier pour votre courage, votre intégrité, votre développement spirituel et votre conscience qui vous rendent capable de communiquer avec ceux des autres mondes à un moment où peu sur la planète sont capables de le faire consciemment. 

Clifford: Il y a eu des moments où nous étions à quelques minutes de tirs nucléaires à cause des observations d'ovnis. Grace à la hotline qui fut établie et présentée au peuple américain comme une garantie qu'il n'y ait pas de guerre nucléaire enclenchée par accident, à cause d'échos radar erronés... bien sûr, tout le monde a eu peur de ce genre de guerre. Les ovnis étaient une réalité. Les ovnis ont existé. Ils ont été déclarés sur les rapports. Ils ont été vus sur les radars. Vous aviez les deux: écho et visuel en même temps. Vous aviez des chasseurs qui essayaient de les intercepter, alors, pour se rassurer l'un l'autre que ce n'était pas nous... Et c'était évident que si l'un des deux avait eu cette technologie... il n'y avait rien que l'autre puisse faire. Nous avions des missiles qui deviendraient hors d'état, sans être détruits, mais incapables de tirer. Nous avions des avions de combat qui tiraient sur des ovnis et les armes US ne fonctionnaient pas. 

Kerry: En fait, vous avez utilisé les bons penchants de l'humanité, qui ne sont pas habituellement pas utilisés par l'homme ordinaire, n'est-ce pas ?

Clifford: Et bien, je l'espère...[rire] 

Bill Ryan et Kerry Cassidy interview de Clifford Stone - Roswell, Nouveau Mexique  - Novembre 2006  - Filmé et dirigé par Kerry Cassidy et Bill Ryan. 

Ce post est la transcription et la traduction de l'interview original filmé (voir ci-dessous vidéo); source : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=1978.0

 

Ancien Sergent au sein de l'US Army, Clifford Stone a été Membre du Congrès Américain - Il témoigne en septembre 2000 :

Il relate une histoire stupéfiante au sujet de l'histoire des Ovnis et des extraterrestres remontant aux années 40 et probablement avant. Le Général Douglas MacArthur organisa un groupe appelé l'Interplanetary Phenomena Research Unit (Unité de Recherche sur le Phénomène Interplanétaire) en 1943 pour étudier ce sujet et qui continuerait aujourd'hui. Leur but est de récupérer des objets d'origine inconnue, particulièrement ceux ayant une origine non-terrestre. Ils obtiennent des informations de la part des Renseignements et les transmettent à ceux qui sont les "gardiens de ces informations". Stone parle d'une unité d'investigation d'élite, sensée travailler en coordination avec Blue-Book, ce qui semblerait n'avoir été qu'une couverture. Stone a vu des extraterrestres vivants et morts lors de son service officiel, car il faisait partie d'une équipe de l'Army qui récupérait des engins extraterrestres crashés. Il pense que les extraterrestres ne nous permettront pas d'explorer les profondeurs de l'espace avant d'avoir grandi spirituellement et qu'ils se feront bientôt connaître si nous ne reconnaissons pas nous-mêmes leur présence.

"Pendant notre discussion sur les Ovnis, la question de fond fût celle-ci : est-ce que chaque gouvernement peut garder le secret indépendamment du gouvernement des Etats-Unis ? La réponse fût sans équivoque : oui. Mais, l'une des grandes armes que la communauté du renseignement a à sa disposition, est une prédisposition du peuple et des politiques américains, ainsi que des démystificateurs, des personnes qui essayent de dévoiler des informations sur les Ovnis, à déclarer à tout bout de champs : "Oh ! Nous ne pouvons garder des secrets, nous ne pouvons garder des secrets."

Pourtant la vérité est que, oui, nous le pouvons...

Le NRO (National Reconnaissance Office) resta secret pendant bon nombre d'années. Même l'existence de la NSA resta secrète. Le développement des armes atomiques resta secret jusqu'à ce que la première explosion forçât le gouvernement à s'expliquer sur ce que c'était.

Et nous sommes conditionnés par nos propres paradigmes à ne pas accepter la possibilité ou la probabilité d'une civilisation hautement avancée qui viendrait nous rendre visite. Vous avez une somme d'évidences en la forme de témoignages hautement crédibles d'objets observés et d'entités à l'intérieur de ces objets, observées elles aussi. Cependant, nous recherchons une explication prosaïque et nous rejetons les pièces, même majeures, qui ne collent à pas notre paradigme.

Aussi est-ce un secret auto-gardé. Vous pouvez le cacher en pleine lumière. C'est un suicide politique de partir bannière au vent et heurter les agences de renseignement pour qu'elles dévoilent les informations. Aussi, une grande partie des membres du Congrès, et j'en connais certains avec qui j'ai travaillé dans ce sens, reculeront et essaieront de ne pas le faire. Je peux vous nommer trois membres du Congrès qui ont demandé franchement à avoir une enquête du Congrès sur les événements de Roswell...

Nous avons cherché à consulter la documentation existante dans les archives du Gouvernement. Nous avons cherché à les consulter avant qu'ils ne soient finalement détruits. Deux bons exemples sont ceux des fichiers Blue Fly et Moon Dust. J'ai eu des documents secrets connus de l'Air Force. Quand je suis devenu membre du Congrès pour avoir accès à plus de documents, ils les ont immédiatement détruits et je peux le prouver.

Quelque part, quelques personnes peuvent consulter et traiter ces informations considérées comme très sensibles pour la sécurité nationale des Etats-Unis. Ils ont besoin de davantage de protection pour être sûr que l'accès à certaines informations est limité à un petit nombre de personnes. Si petit que vous pouvez les mettre sur une feuille de papier, un bout de papier même en écrivant leur nom complet. Ainsi, vous avez un programme d'accès spécial. Les contrôles classiques qui sont censés être mis en oeuvre n'existent pas. Quand le Congrès fit son enquête sur la manière dont nous protégions les documents, et la manière de réaliser les programmes de protection, ils découvrirent qu'il y avait des programmes d'accès spéciaux à l'intérieur des programmes d'accès spéciaux, ce qui les rend presque impossible à contrôler par le Congrès... et par qui que ce soit d'ailleurs...

Quand on en vient aux Ovnis, les mêmes critères sont appliqués. Par conséquent, un petit noyau de personnes clefs, moins d'une centaine, non, moins d'une cinquantaine, contrôle ces informations, hors d'atteinte, ni même d'un regard du Congrès. Aussi, aurait-il besoin d'aller de l'avant, de poser les bonnes questions et d'organiser un audit sur le sujet."

Interview de Clifford Stone d'octobre 2016 : Le livre "Première aide pour les ET"

Clifford Stone: il y avait plusieurs livres, mais ce livre, l'intention était, lorsque nous allions sur un site, qu'une personne avait le contrôle de ce livre. Et cette personne avait une formation médicale. Je ne peux pas dire un médecin ou quelque chose comme ça. Mais l'intention de cela était d'avoir ce livre afin que nous ayons une compréhension des premiers secours à donner à l'une des entités sur lesquelles nous pourrions agir. C'était l'objectif de cela.

15 mj 12 doc

Le dossier SUM01-1 fait parti des livres cités - Vous l'avez ici (hébergé sur votre site S,F,H) : Ebook us army ufo official manual 1Ebook us army ufo official manual 1 (5.57 Mo)

 

Je n'étais jamais censé voir ce livre, mais à cause d'autres personnes, des gens intuitifs - je le dirai parce qu'ils savaient qu'il y avait plus de raisons d'être là-bas que d'être membre de l'équipe. Et, vous savez, je ne suis pas sorti pour dire aux gens: " Oh, oui, je suis une interface (un contacté intuitif). J'ai eu des expériences depuis que j'étais enfant. C'est la raison pour laquelle je suis là. "...

Et moi, en fait, à l'époque, je ne savais vraiment pas quelle était la situation. Je savais que pour une étrange raison, j'ai été sélectionné, et j'étais impliqué.

Mais le gars dit: " Vous savez, nous ne pouvons pas aller de l'avant et traiter les blessures aux différentes entités là où nous nous trouvons. Nous devons savoir spécifiquement quelles types de procédures de premiers secours, jusqu'à ce que l'équipe médicale arrive ici. "

Et il y avait une équipe médicale. Je pense qu'ils l'ont appelé " équipe de triage ". Et l'équipe de triage, elle devait entrer. Ils avaient des médecins, mais ils avaient des experts qui savaient comment les traiter à un niveau beaucoup plus élevé. Mais dans l'interval, nous avons dû être en mesure de fournir des premiers secours. Donc, cette personne est allée de l'avant et m'a montré. Je veux dire, je vais sembler un peu fou ici, j'en suis sûr, mais certaines choses...

D'accord. Par exemple, pour un bandage, certaines de nos entités ne pouvaient pas utiliser un bandage. La petite chose simple de mettre un bandage sur ce qui pourrait être comme une coupure, mais qui pourrait les tuer. Vous utilisiez réellement quelque chose qui ressemblait à un plâtre de Paris pour le mettre dessus. Et, vous savez, vous avez eu un kit médical uniquement pour les extraterrestres.

Si vous aviez regardé cela et que ce livre était absent, vous penseriez simplement: " Qui a mis ces choses folles ensemble ? "

Mais vous aviez certains types de composés fabriqués, juste à partir d'une matière (poussière, dirt) spécifique. C'est la meilleure façon de le mettre. Alors, ce fut un premier secours pour eux. L'iode, par exemple, nous pourrions aller de l'avant et mettre de l'iode sur des choses que nous avons. Cela peut tuer certains d'entre eux.

 

Imagealien3doigts2

Un extrait du catalogue secret dont parle Clifford Stone (image dossiers Mufon - Hangar1)

 

Le livre, ou le catalogue, où j'ai vu les 57 espèces différentes, a été ventilé par sections. Et cela se poursuivrait, il aurait une image de l'entité. Il aurait certaines statistiques de l'entité, et il donnerait une brève biographie de l'entité. Ensuite, il continue et énumère les différents types de blessures possibles qui pourraient survenir et les premiers soins pour cela.

Imagealien3doigts

Un extrait du catalogue secret dont parle Clifford Stone (image dossiers Mufon - Hangar1)

 

Maintenant, vous savez, j'ai pu l'examiner peut-être environ quatre fois. Beaucoup de gens pensent avoir reçu le livre; Je l'ai emmené à la maison et je l'ai lu et j'ai continué. Non, non, non, ça ne fonctionnait pas de cette façon.

Certains sont tellement humains que cela vous serait très difficile de dire qu'il y a une quelconque différence avec nous. Ils pourraient ne pas saisir une pointe de blague. Ils sont très - comment puis-je dire - très sérieux. Donc, vous savez, la légèreté, ils peuvent ne pas être en mesure de répondre immédiatement. C'est un processus éducatif pour eux. Ils doivent l'apprendre.

Imagealien3doigts3

Un extrait du catalogue secret dont parle Clifford Stone (image dossiers Mufon - Hangar1)

 

Vous êtes dans une pièce sombre, et vous avez, par exemple, une feuille de papier rouge à terre. Vous ne pouvez pas dire que c'est rouge. Ils le ramassent et le touchent, et ils disent: "Oh, c'est rouge". Vous ne pouvez pas voir votre main devant votre visage, mais pourtant, ils peuvent aller de l'avant et ils peuvent distinguer les couleurs de cette façon.

Vous en avez certains comme ça, une fois de plus, humanoïdes, et vous devez être très prudent parce que lorsque vous allez vers eux, vous pensez très vite qu'ils sont humains. Mais leurs pupilles [Stone pense "iris"], comme nous avons le bleu, le vert, et toutes ces bonnes choses, le brun. Leurs pupilles sont noires. Par conséquent, ils vont aller au-delà et ils utiliseront des lentilles de contact pour couvrir cela. Mais s'ils oublient ces lentilles de contact, une personne qui les voit sera choquée parce que les yeux ressemblent à, vous savez... Aujourd'hui, ils vont simplement dire: « Oh, ce sont des lentilles de contact.» Et je ne sais pas combien d'enfants j'ai vu qui ont des lentilles de contact qui ressemblaient à des yeux de chat. Et, vous savez, l'entière situation serait ce qu'ils diraient aujourd'hui. Mais de retour dans la journée, il n'y aurait plus de lentilles de contact. Et de retour dans la journée, ils porteraient des lunettes noires.

Donc, lorsque vous voyez une image et qu'il fait noir, il n'y en a pas besoin dans le noir, de lunettes de soleil noires, vous pouvez vous demander: " Est-ce vraiment cette personne de cette planète ou est-ce qu'il cache quelque chose ? "

Je dirais que le plus monstrueux (freakie) était, et je sortirais ici, parce que je déteste faire ça, parce que " Oh, non, on en a déjà parlé ", c'est ce que vous appelleriez... Je ne sais pas, ayant un visage du type sauterelle. Et beaucoup de gens les appellent les " Mantes religieuses ".

Les mantis

Mais je n'en ai pas... Comment puis-je dire cela ? Je n'ai eu aucun problème réel avec eux, vous voyez ? Je m'entendais bien avec eux, mais le seul problème que j'avais eu - rappelez-vous, j'ai dit qu'ils avaient le visage comme une sauterelle. Ils ont mangé comme une sauterelle aussi.

Et je pense que parce que quand j'étais enfant, nous avons essayé d'aider des animaux et des sauterelles, et j'aimais les sauterelles quand j'étais enfant. Pas pour manger, mais je les ai simplement trouvés fascinants, vous savez ? Et je les regardais manger, et je pense que cela m'a préparé, en fait, pour quand je verrai ces créatures et leur façon de manger. Parce que j'ai eu beaucoup de gens qui ont dit - " C'est dégueulasse ! "

Et j'ai pu aller de l'avant et j'ai dit: " Vous savez quoi ? C'est naturel pour eux. La façon dont nous mangeons peut leur paraître dégoûtante. "

Et l'un d'entre eux a fait une blague à ce sujet -  l'un des insectoïdes qui ressemble à la ... - a vraiment fait la blague en disant: " Eh bien, vous avez bien compris. Nous pensons que c'est dégoûtant la façon dont vous mangez. Ce n'est pas normal ".

Qu'est-ce qui est normal à propos de quoi que ce soit ici ?...

 

Au sujet de l'astéroïde 1991 VG :  Cet objet spatial découvert le 06-11-1991 par James Scotti, un astronome américain, à l'Observatoire de Kitt Peak en Arizona, est extrêmement intrigant pour les scientifiques. Il est noté comme ayant des caractéristiques étranges, présentant une rotation et une vitesse anormales compte tenu de sa taille d'environ 10 à 12 mètres selon sa magnétitude absolue de 28,5. Mais il montre aussi des fluctuations de luminosité inhabituelles, ce qui pourrait fausser certaines données. Il s'est approché de la Terre à une distance d'environ 450.000 kilomètres au début décembre 1991. Ce n'est pas rare en soit qu'un astéroïde s'approche à de telles distances, mais ce qui devient étrange c'est que, avec sa taille et cette orbite héliocentrique très similaire à celle de la Terre, ce petit astre aurait dû être soit détruit depuis longtemps, soit mis sur une orbite éloignée après juste un passage. Or, l'astronome a constaté que ce n'était pas la première fois qu'il s'approchait de la planète. Selon les données collectées par Scotti, c'était au moins le deuxième passage, le précédent ayant eu lieu aux alentours de mars 1975, chose impossible. La longévité inhabituelle de 1991 VG, accompagnée de sa variation rapide de luminosité et de sa courte distance périgée, a donc poussé Scotti à s'interroger sur sa nature.  D'origine humaine ou... extraterrestre ? Il a notamment émis l'hypothèse qu'il pouvait s'agir d'un objet conçu par quelqu'un ou... quelque chose. " Nous avons exploré toutes les possibilités pour qu'il soit d'origine humaine ", a déclaré Scotti à Motherboard. " Il y avait quelques corps potentiels de vaisseau ou de fusée qui auraient pu être 1991 VG mais nous avons exploré chaque cas et nous avons été capables de tous les éliminer ". Certains ont par exemple suggéré qu'il pouvait s'agir d'un résidu de la fusée d'Apollo 12 lancée en 1969 mais la théorie a été écartée. D'autres scientifiques ont envisagé des théories moins naturelles. C'est le cas de Duncan Steel, un astronome affilié à l'Université d'Adélaïde qui a publié en 1995 un article dans la revue The Observatory. Il y explique que ses caractéristiques suggèrent que 1991 VG est un corps artificiel plutôt qu'un astéroïde. Or, " aucune des quelques fusées construites par l'homme et laissées en orbite héliocentrique ont une orbite purement gravitationnelle retournant vers la Terre ". Par ailleurs, la distance observée suggèrerait plutôt une " rencontre contrôlée plutôt que hasardeuse ". " On pourrait donc affirmer que 1991 VG est un candidat pour une sonde extraterrestre observée dans le voisinage de notre planète ", conclut Duncan Steel. Depuis cette époque, la théorie de la sonde extraterrestre est restée, même si le scientifique lui-même n'était en réalité pas convaincu par elle et ne l'évoquait que pour la discréditer. Une troisième visite en 2017 " Je ne pense pas que 1991 VG soit d'origine extraterrestre ", a-t-il commenté pour Motherboard. " Mais je pense que nous devons prendre au sérieux la possibilité qu'il y ait des artéfacts extraterrestres dans le système solaire, bien que je doute grandement qu'il y en ait, si l'on se base sur ce que l'on sait jusqu'ici ". La nature de l'objet est donc encore au cœur d'un vif débat. Mais le mystère pourrait prendre fin en 2017 lorsque 1991 VG nous rendra une troisième visite. Les astronomes ont en effet calculé qu'il passera à nouveau à proximité de la Terre durant l'été 2017. La distance sera alors nettement supérieure à celle de 1991 et l'objet ne sera visible que depuis l'hémisphère sud.
 

1991vg

Avec une orbite très similaire à celle de la Terre, ce petit objet aurait déjà du s'écraser sur la planète, être volatilisé dans son atmosphère, ou éjecté sur une orbite plus lointaine... ce qui n'est pas le cas, y compris lors des dernières mesures orbitales effectuées en hiver 2014...

 

Des vidéos en lien :

 

 



sources :  http://ovnis-usa.com

http://transition888.heavenforum.org/t56-temoignage-du-sergent-clifford-stone

 


 

Hangar 1 S02E10 VF - Captures d'Extraterrestres par yveshSFH

Document traduit en français, avec aussi l'histoire de Clifford Stone...

 

http://theudericus.pagesperso-orange.fr/Donnery/Theudericus_Exobiologie/Theudericus_Roswell_Temoins.htm

http://ufologie.patrickgross.org/rw/witnessesf.htm

http://ovnis-usa.com/sergent-clifford-stone/

http://scienceetovnis.eklablog.com/un-membre-du-congres-americain-clifford-stone-p63075

http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=1978.0

https://spherebeingalliance.com/blog/transcript-cosmic-disclosure-your-guide-to-ets-with-clifford-stone.html

Si vous tapez les mots Solar Warden sur Google recherche, vous découvrez un grand nombre d'images et d'articles liés à un programme spatial américain secret... il y a un bon nombre d'articles classés "conspirationnistes", mais certains engins existent bel et bien (ou ont existé) et ont été reconnus par les USA... il n'y a pas de fumée sans feu comme dit l'adage...

 

Les Reliques du Pérou découvertes par "Mario" et son équipe de huaqueros fin 2015, révélées au public par "Paùl/Kravix999" puis par Thierry Jamin et l'équipe de l'Institut Inkari Cuzco en 2016, puis examinées par plusieurs archéologues et médecins de diverses spécialités, s'inscrivent tout à fait dans le schéma (tout au moins physique, apparent) de la ou les "races des Gris". On note que ces entités biologiques extraterrestres (ou assimilées) sont parmis les plus citées et les plus anciennes en rapport avec les êtres humains de la Terre (il a déjà été fait mention sur ce site de statuettes très anciennes (néolithique et age du bronze, précolombiennes, etc...) qui leur ressemble de façon indéniable (civilisations de Vinça, Obeid, Aztèques, Maya, etc...). Trop de coïncidences tuent le hasard... 

A noter que de nombreux chercheurs affirment que ces "gris" sont étroitement liés à des recherches et interventions d'ordre génétiques. Ces chercheurs se partagent entre la probabilité d'intentions négatives ou positives pour l'Humanité et d'autres races... Une grande partie affirme que ce sont des "Gris" qui ont en premier lieu passé des accords avec les nazis dans les années 1930-1940 avant de traiter avec les USA...

Les quelques images que nous avons des momies trouvées au Pérou récemment ne laissent aucun doute quant à leur appartenance à ces entités, qui sont très nombreuses et possèdent quelques différences physiques, comme déjà dit. 

Imagealien3doigts4

Un extrait du catalogue secret dont parle Clifford Stone (image dossiers Mufon - Hangar1)

 

Momie60cm1

 

Nrelperou5

 

Reliquesperou 2tetes2 mini

 

Reliquesperou main bagues2

 

2017 03 31 mains

 

Dernière vidéo Questions/réponses de Thierry Jamin sur les Reliques du Pérou

2017 03 31 prelevement 04

"Les prélèvements d’échantillons effectués le 31 mars 2017 sur une des 3 mains géantes possédées par l’Instituto Inkari Cusco. Ils ont été envoyés aux 3 laboratoires chargés d’effectuer les analyses ADN : 2 échantillons pour chaque laboratoire. Ces échantillons ont ensuite été envoyé. Un des 3 laboratoires nous a confirmé la bonne réception des échantillons le 13 avril 2017. Ils vont pouvoir commencer les analyses ADN."

 

 

Yves Herbo, Sciences et Faits et Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, https://www.youtube.com/c/YvesHerbo, 19-04-2017

 

Reliques étranges du Pérou - 9

 

Pierresambrees figurines reliquesperou mini

 

Nous en étions à peu près arrêtés au 10 avril lors du dernier article, avec l'annonce de la réception des échantillons par le premier labo. Cet article vous propose donc un aperçu de ce qui est arrivé depuis ces trois dernières semaines et surtout une assez longue conversation du 1er mai avec Thierry Jamin, qui fait un peu ce résumé de trois semaines et aussi une mise au point sur les derniers événements.

Voici donc la vidéo de cette conversation assez longue avec Thierry Jamin. La connexion avec le Pérou étant assez mauvaise sur Skype, j'ai préféré optimiser un peu l'image en réduisant un peu la taille de la vidéo, l'essentiel étant que le son soit assez bon. Je tâcherai, dans la mesure de mon temps disponible, de sous-titrer cette vidéo en français, anglais et espagnol :

 

 

Le premier laboratoire, spécialisé dans l'ADN et les analyses archéologiques a donc bien confirmé avoir reçu les échantillons envoyés, ainsi que le deuxième, il y a quelques jours. Un soucis est apparu pour le troisième laboratoire dont l'équipe Inkari n'a eu aucune confirmation de réception. C'est ennuyeux car ce laboratoire est l'un des principaux, avec une expertise très reconnue pour ses analyses très complètes, y inclus le C14. Thierry Jamin va donc devoir très rapidement se rendre dans ce pays pour quelques jours, avec de nouveaux échantillons, et y rester quelques jours vu la distance. Il faut noter qu'il s'agit d'échantillons biologiques et que les passages en douanes, selon les pays, peuvent être assez bloquants pour de tels échantillons et selon les lois en vigueur dans ces pays. Il peut même se produire des mises en quarantaine pour de longues périodes parfois... Le nécessaire va donc être fait rapidement car plus le temps passe et plus les résultats vont être retardés, et la nécessité d'avoir trois résultats pour respecter les normes scientifiques classiques est importante.

Après des examens pratiqués par plusieurs médecins sur une momie complète (voir le 8ème article), ce sont deux nouveaux médecins, les Docteurs Julio Espejo Torres et David Hermosa Gongora, deux spécialistes en radiologie, qui livrent leur analyse de 3 nouvelles mains avec 3 doigts, dont 2 présentent un implant métallique. Globalement, pour eux, ce n'est pas humain...

 

 

Vous verrez, dans ma conversation avec Thierry Jamin, nous abordons très rapidement les dernières découvertes faites par Mario et son équipier, dans le site. Il y a la mention d'une anecdote disant que ce coéquipier, alors qu'il était en train de creuser le sol d'une salle à la recherche de nouveaux artefacts, a senti une présence et s'est retourné, surpris, pour entrevoir rapidement ce qu'il a décrit comme une femme, qui a disparu aussitôt... mais nous abordons aussi rapidement la découverte d'une momie très bien conservée, en position assise à la façon des nasca ou paracas, qui a été décrite comme un être hybride féminin (mi humaine mi "Gris" avec une tête très allongée), avec des cheveux et mesurant 1m70. Thierry en avait déjà un peu parlé lors de son passage mi-avril chez BTLV, dont cette chaîne a diffusé d'ailleurs cet extrait :

 

 

Nous faisons aussi rapidement mention d'autres propos de Thierry Jamin au sujet de la découverte de plusieurs momies de type féminin (il y aurait aussi au moins 2 types de races différentes sur le site), dont l'une aurait été enceinte lors de son décès (présence probable d'un fœtus donc) et porterait un type d'implant métallique inédit : deux petits disques reliés par une barre, au niveau de la poitrine. On parle aussi de feuilles de métal ou même d'or à l'intérieur du ventre d'une momie... On parle aussi de la présence d'un grand disque de métal argenté planté dans une paroi du site. Tout ceci demeure assez imprécis car cela fait partie des révélations réservées par les chaînes américaines qui sont arrivées à Nasca avec Jaime Maussan et son équipe de tournage pour sa chaîne Tercer Milenio, c'est à dire les chaînes National Geographic et Gaïa. Ces dernières ont pu donner de l'argent à Mario pour la récupération de quelques nouveaux artefacts, ainsi que la prise d'autres échantillons qui vont donc aller aussi dans d'autres laboratoires aux USA. Et une nouvelle prise de contact va intervenir en mai, avec l'apport de suffisamment d'argent pour acheter TOUS les artefacts actuellement en possession de Mario. La négociation pour l'accès au site n'a malheureusement pas pu aboutir, Mario assurant qu'il n'a fait qu'effleurer ce dernier et qu'il y reste un très grand nombre de choses à y découvrir. Une vidéo a montré Mr Maussan pilotant un drône au-dessus des lignes de La Palpa, une sorte de reconnaissance aérienne... On signale que les lignes de La Palpa seraient plus anciennes que celles de Nasca, d'au moins 1000 ans, éventuellement faites donc par les Paracas ou encore d'autres populations anciennes présentes sur les lieux. Les traces des plus anciens hommes au Pérou ont été enregistrées à - 20.000 ans d'après certaines découvertes récentes (- 40.000 ans au Brésil)... officiellement...

 

Tournagenationalgeo perou

 

Il semble que mercredi 26 avril, une découverte importante ait eu lieu et que cela a convaincu complètement non seulement Jaime Maussan, mais aussi les autres chaînes de télévision, de la réalité des choses et de leur nature. Tout va donc être fait pour que, en juin 2017, une semaine avant la sortie des documentaires en cours de montage par National Geo et Gaïa, une conférence internationale soit montée à Lima pour qu'une révélation globale des découvertes et de toutes les analyses ADN et C14 soit faite, en duplex avec New-York à priori et Mr Maussan... Peu de choses à dire sur les tournages qui ont eu lieu à Nasca et autres, bien sûr, et l'émission du 30 avril de Tercer Milenio sur le sujet n'a pas dévoilé grand chose non plus, sinon que tout le monde avait été convaincu de la réalité des reliques et de leur origine non terrestre. Mr Maussan a même ajouté sur sa page Facebook une image très révélatrice ! :

 

Alien

 

Mrmaussan salazarvivanco

 

Exactement au même moment, un faux hasard car il était au courant de la visite de Mr Maussan et des chaînes américaines, Paùl (Krawix999 en fait), qui a continué à faire "cavalier seul" (avec la secte Alpha y Omega dont il se revendique ?), a publié coup sur coup deux vidéos : il s'est fait invité d'urgence par une petite chaîne de télévision péruvienne pour y faire des "révélations" sans preuves aucune (alors qu'il affirme depuis janvier 2017 avoir envoyé plus d'une vingtaine d'échantillons à travers le monde (et gratuitement ^^)) affirmant que les momies de Mario (et surtout celles de l'Institut Inkari bien sûr !) étaient vraies, mais des fabrications par les Nascas ou Paracas ou Incas (des précolombiens pour résumer) à base d'humains et d'animaux... Il en profite pour accuser Thierry Jamin de le savoir depuis longtemps, ainsi que le jeune médecin ayant fait les premiers examens, mais de l'avoir caché. Il accuse même semble-t-il de la revente d'artefacts à l'étranger. Vous avez la preuve dans mes premiers articles et interviews de Thierry Jamin que c'est entièrement faux, car ce dernier a en effet tout de suite dit, en parlant de la tête coupée prêtée par Paùl, en décembre/janvier, que celle-ci contenait du coton, que c'était étrange, et que ce coton allait être analysé d'ailleurs... Il n'est donc pas impossible que ce soit Paùl qui ait volontairement trafiqué ses momies (et sa main à trois doigts) mais son manque de connaissance en la matière rend ceci très peu probable, à moins qu'il n'ait eu de l'aide. Quant aux autres allégations, inutile de vous dire que Mr Maussan a dit le contraire, que tous les artefacts achetés resteraient au Pérou, pour le peuple péruvien et pour leur étude localement... Il y a aussi une deuxième vidéo où un médecin (anonyme) ferait des examens et utiliserait un spectrographe pour tenter d'analyser la matière de la petite momie apportée par Paùl. On se demande si ce médecin et les accompagnateurs ne sont pas membres de cette secte mais passons, les paroles affichées sont intéressantes : il s'agit de protéines (c'est donc bien biologique) et il y aurait éventuellement de la matière végétale avec 80% de résine ou d'ambrosite et d'autres matériaux pas trop annoncés. On peut donc en effet soit s'interroger sur la nature des montages (attestés comme "anciens" par Paùl) pour la momification de ces artefacts : ceux-ci par Paùl et la secte avec de la résine moderne facilement décelable, ou par des embaumeurs possédant des pratiques peu connues (mais c'est en Amérique du Sud qu'existent les plus vieilles momies au monde (7000 ans), ou encore par de la matière végétale se transformant en ambre (ce qui met aussi des millénaires...). Quoiqu'il en soit, aucune preuve, aucun résultat d'analyses ne vient apporter le moindre appui à ces affirmations, qui sont à l'évidence un coup de bluff au moment de la visite des chaînes américaines. Et, pas de chance pour Paùl, les momies vendues par Mario à l'Institut Inkari se révèlent être très complètes, non trafiquées (pas de coton ou d'ouvertures étranges faites au tournevis comme par Paùl !) à priori, en tout cas rien de tel décelé par de réels médecins qui ont fourni leurs noms...

Et pour répondre à certains détracteurs, le gouvernement péruvien a décidé dans un premier temps de ne pas considérer des artefacts biologiques "aliens" ou considérés comme tels dans une "dénonciation", comme étant des vestiges archéologiques soumis aux lois sur la protection des vestiges. Il n'y a donc pour l'instant aucune loi empêchant les ventes/achats et même sorties du territoire de ces artefacts (mais Thierry Jamin veut tout de même l'empêcher du mieux qu'il peut)...

Thierry Jamin assure qu'il est maintenant sûr à 100% de la nature "hors Terre" de ces momies, ainsi que les récents visiteurs (des mexicains, un médecin russe de l'Université de St-Petersbourg, des américains...). D'autres objets seront montrés au public avant cette conférence de juin.

 

4 extraterrestre4

 

Information importante : Avant même la rencontre avec Thierry Jamin, Mario avait prit une sorte d'assurance au cas où il aurait des problèmes : il a fourni des données et des artefacts a un groupe d'amis qu'il connaissait. Ces derniers ont donc aussi d'autres objets provenant du même site, et seraient à même de prendre le relais au cas où un problème arriverait avant la conférence de juin 2017, à Mario ou à l'équipe Inkari. Ces derniers se sont fait un peu connaître avec deux articles et des photos sur un site associatif, et avec la présentation de quelques momies. Et ils parlent de 2000 momies entières et intactes et pièces diverses en leur possession... Nous en parlons aussi un peu dans notre conversation, voici le lien du site qui parle de ce deuxième groupe d'anonymes, qui se nomment  los “Guardianes de Atok Marka” et qui possède donc également d'autres artefacts ! C'est dire si le nombre d'objets est important... Selon les articles ci-dessous, publiés par l'APU, une association d'ufologues péruviens, les « Gardiens de Atok Marka » ont en leur possession plus de 2000 pièces, qui comprennent des êtres momifiés qui sont entre 7cm jusqu'à 3 mètres de haut, dont les restes ont été observés et touchés soigneusement par des chercheurs de l'APU, précisant que tout a été momifié, les os et les tissus mous, par le passage du temps et les conditions dans lesquelles ils ont été trouvés. Toutes ces pièces ont été enlevés clandestinement d'une galerie souterraine située sous le désert de Ica, région plus précisément de la province Nasca dans le sud de la région. Selon la version des « Gardiens de Atok Marka », ces restes ont été pris d'un lieu sacré, qui a été protégé par les anciens esprits tutélaires pendant des milliers d'années, et n'avait jamais été localisé par le travail archéologique fait à différents points de la province nasqueña...  Il est précisé aussi que le Directeur de l'APU, le Dr Anthony Choy (visible sur les photos), et Rafael Mercado attendent les résultats d'une série d'analyses commandées à une institution spécialisée, pour avancer sur ce cas important, et reprendre contact avec le groupe en possession des artefacts... :

http://astroufoperu.blogspot.com/2017/04/restos-extraterrestres-hallados-en.html

 

8 starchild1

 

Notez que la découverte de tels crânes dans le site du Pérou est assez extraordinaire, car ils ressemblent exactement au même crâne nommé "Star Child", enfant des étoiles, trouvé au Mexique au siècle dernier, en 1930, et qui avait été jugé unique et probablement issu d'une maladie par la science ! Un groupement avait tenté de l'étudier depuis 1999, quand il avait été retrouvé... un groupement évidemment "assommé" par les sceptiques de tous poils, qui agissent toujours à contre-sens de l'Histoire, comme pour de nombreux inventeurs ou découvreurs, Galilée parmi les plus connus, mais par exemple, le découvreur de la fameuse grotte ornée préhistorique d'Altamira, Marcelino Sanz de Sautuola​, au 20ième siècle, eut aussi à batailler quelques années avant de voir les sceptiques avouer leur défaite...

 

Starchild crane 4

http://astroufoperu.blogspot.com/2017/04/impresionantes-nuevos-hallazgos-de-los.html

 

Apu restosnasca2

Apu restosnasca3

 

Pierresambrees figurines reliquesperou

Une collection de petites pierres ambrées dont nous parlons un peu dans la vidéo de la conversation avec Thierry Jamin

 

Voici pour terminer la suite des Questions/Réponses au public de Thierry Jamin :

 

 

Questions/réponses du 15-04-2017

 

 

Questions/réponses du 22-04-2017

 

Yves Herbo, Sciences et Faits et Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, https://www.youtube.com/c/YvesHerbo, 02-05-2017

 

EBE - IS-BE - Les Gris et les théories des dinosauriens

 

Dalerussel dinosauroid mini

 

Cet article a un but essentiellement informatif et ne prend pas position, comme la plupart des articles écrits sur ce blog d'ailleurs. Comme toujours, c'est au lecteur, en possession d'un maximum de données sur un sujet, d'utiliser son cerveau et à s'interroger sur les implications éventuelles.

Contrairement à ce que certains "ufologues" de mauvaise foi affirment parfois sur facebook ou même à la télévision, ce ne sont pas des films ou des séries télévisées qui ont inventé ces fameux personnages, comme "E.T. the Extra-Terrestrial" (1982) ou vus dans "Rencontres du 3ème type" (1978), de Mr Spielberg ou dans "Stargate" (1997) par exemple pour la télévision, mais bel et bien des témoignages (y compris des témoignages de militaires de l'armée américaine), dès les années 1947-1960 (les témoignages du couple Hill dans les années 1960 en est un des exemples), bien avant donc toutes ces productions "fictives"... qui ne sont donc pas si fictives que cela au niveau des personnages...

 

Rencontre3eme type

Extrait de "Rencontres du 3ème Type" de Spielberg (1978 - 11 ans après le témoignage des Hill et d'autres témoins...)

Bien sûr, la théorie la plus connue, en ce qui concerne l'existence et provenance de ces "Gris" (petits et grands car il existerait plusieurs types de "Gris") est la théorie extra-terrestre. Cette dernière s'appuie sur les nombreux témoignages de personnes enlevées, avec assez souvent la vision d'un OVNI, mais aussi quelques affirmations de ces entités sur leur origine : une autre planète et même à plusieurs reprises, le système stellaire Zeta Reticuli (les Hill par exemple ont même dessiné une carte stellaire à ce sujet). Il y a eu aussi des témoignages issus de militaires, dont celui d'une infirmière militaire en poste à l'époque du crash de Roswell ou d'autres (au sujet des IS-BE notamment), nous en avons déjà parlé ailleurs, et ces témoignages font déjà l'objet de nombreux articles et vidéos visibles sur internet.

Je vais parler ici d'une autre théorie, moins connue (et moins appréciée par les ufologues évidemment), mais qui possède également ses avantages, possibilités et évolutions dans le temps... Il s'agit de la théorie "Reptoids ou dinosauroids" non obligatoirement "aliens" (mais ces théories peuvent se rejoindre ou se compléter en fait, comme nous allons le voir...

En fait, c'est bien un scientifique diplômé, le paléontologue et géologue américain (de naissance, naturalisé canadien) Dale Russel, professeur de recherche au MEAS, qui est à l'origine de cette théorie étonnante du reptoïd intelligent. Mr Russel est également l'un des premiers à avoir émis l'hypothèse extra-terrestre pour la disparition des dinosaures (comète ou astéroïde) il y a 65 millions d'années.

 

troodon1.jpg

 

C'est suite à sa propre découverte, en 1969, d'un crâne de Sténonychosaure (ou Troodon - famille des raptors), et la constatation de la taille de sa cavité cérébrale par rapport à la taille de son corps, exceptionnellement grande pour un dinosaure, l'amène à l'hypothèse, chez cet animal, d'une intelligence supérieure à celle des autres dinosaures contemporains. Et c'est en 1982 qu'il expose ouvertement une hypothèse de travail, une expérience de pensée, affirmant que l'évolution de ce Troodon aurait pu l'amener, avec les millions d'années disponibles, à dominer la Terre et être actuellement à la place de l'Homme comme maître de la planète... si il n'avait pas disparu, bien sûr, à cause de cette comète...

 

dino-reptilien.jpg

 

Mr Russel élaborera même une maquette réaliste de l'évolution de ce dinosaure-raptor sur plusieurs millions d'années, l'amenant à devenir un "reptoïd" ou "Dinosauroïd", à l'aide de Ron Seguin, un artiste taxidermiste... 

 

troodondinosauroid.gif

 

Ici, je faits une petite pose pour constater avec étonnement la parfaite concordance entre ce dessin, cette maquette (qui a été exposée longtemps au Musée national des sciences naturelles du Canada, à Ottawa (musée depuis 1990 renommé en "Musée canadien de la nature") et les reliques trouvées récemment au Pérou (même tête, trois doigts, pas de sexe apparent, etc...) dont les analyses ADN et C14 sont en cours. Mr Russel avait-il des infos spéciale sur les "Gris" ou était-il un visionnaire ?

 

800px dinosauroid

Une sculpture du « dinosauroïde » de Dale Russell, par Ron Seguin.

 

Dalerussel dinosauroid

 

Dès le début des années 1990, le cryptozoologiste John Rhodes prend le relais et, après des premières recherches, dit : " Et si tous les dinosaures n'avaient pas disparu il y a 65 millions d'années ? Et si le raptor de Mr Russel était déjà assez intelligent pour survivre et... évoluer ? "... Je résume bien sûr. En fait, John Rhodes émet l'idée dans ses ouvrages que les "reptiliens" se seraient réfugiés dans les cavernes, goufres et galeries souterraines qui gisent sous nos pieds, afin de survivre à la catastrophe et l'extinction...

Avant de continuer, rappelons aussi que les dinosaures, comme les reptiles d'ailleurs, étaient (ou sont car les oiseaux seraient des dinosaures évolués aussi) des ovipares : leur stratégie de reproduction est la ponte d’œufs fertilisés ou non...

 

Oeufvelociraptor embryonVoici un œuf de vélociraptor contenant un embryon très bien conservé

 

En ce qui concerne la Cryptozoologie, plusieurs cas sur l'existence "Classique" de Reptoids proviennent de Scrape Ore, en Caroline du Sud, où les reportages sur le  "Lizardman" sont censés remonter à plusieurs années, mais les meilleurs et plus récentes enquêtes sont venues après que l'adolescent Christopher Davis l'ait vu en tentant de changer un pneu sur sa voiture en 1988. Les rapports sur le "Lizardman" ont commencé dans les années 1950 et surtout en 1955 avec un rapport de la rivière Ohio près d'Evansville, Indiana, où une «créature» a laissé une empreinte de main verte sur la jambe d'un nageur. Des rapports plus anciens comprenaient des «Devils» reptiliens de dix pieds de haut avec des yeux rouges brillants dans les années 1940, dans la vallée de l'Ohio et des rapports ont eu lieu aussi dans toute la région de l'Indiana, du Kentucky et de l'Ohio des deux côtés de la rivière. Des rumeurs ont commencé à apparaître à nouveau dans les années 1970. Ceux-ci ont été couplés avec des empreintes de pièges médiocres, mais des rapports originaux auraient pu être valides.

C'est par une nuit sombre, près de Bishopville, en Caroline du Sud, en juin 1988, que Christopher Davis, âgé de dix-sept ans, s'est arrêté pour changer son pneu creuvé, le long du marais Scape Ore. Alors qu'il finissait sa tâche et mettait le pneu plat dans le coffre, il entendit un bruit provenant d'un champ voisin. Alors qu'il regardait dans l'obscurité, il vit une créature de sept pieds de haut (2 mètres 15), avec des yeux rouges et brillants qui couraient vers lui sur ses deux pattes postérieures et grognaient en se rapprochant. Christopher sauta dans sa voiture et reprit la route.

 

Christopherdavis

 

Au moment où il pensait que son cauchemar était terminé, Christopher entendit un bruit de choc au-dessus de lui et vit une grosse main à trois doigts avec des écailles et de longues griffes atteindre son pare-brise. Une autre main essayait d'ouvrir sa porte latérale de chauffeur. Christopher, maintenant pétrifié et effrayé pour sa vie, a dévié le véhicule sur la route en zig-zaguant et la créature a soudainement disparu. Il ne savait pas quel type d'animal courait sur deux jambes et pouvait rattraper sa voiture, qui voyageait à une vitesse relativement élevée. Il avait réussi à s'éloigner et c'est tout ce qui importait pour lui.

Quand Christopher est arrivé à la maison, énervé et en pleurant, son père l'a calmé et fait asseoir, puis Christopher a commencé à raconter à ses parents ce qu'il s'était passé. Son père savait que son fils n'était pas habituellement un narrateur très imaginatif, et l'état très émotionnel de Christopher l'obligeait à croire que Christopher, en fait, avait bien vu quelque chose de très inhabituel.

Lorsque le shérif du comté de Bishopville, Lee Liston Truesdale a entendu parler de ce qui était arrivé à Christopher Davis, il l'a interviewé et a demandé à Christopher s'il serait prêt à passer un test de détection de mensonge. Liston a pensé que si Christopher inventait vraiment une histoire pour obtenir de l'attention, l'idée de faire un test au détecteur de mensonge lui permettrait de rétracter son histoire. À la surprise de Liston, Christopher a accepté d'être testé, ajoutant qu'il était sûr de ce qui s'est passé et de ce qu'il avait rencontré.

 

Bishop davisdraw

 

Christopher Davis a dessiné une image de l'être qui a attaqué sa voiture avant de faire le test. Une série de questions sur l'événement lui a été présentée et Christopher leur a répondu sans hésiter. Alors qu'ils pensaient qu'ils allaient être témoins d'une imagination débordante, les officiers qui ont administré le test du détecteur de mensonges et Liston se sont vite rendus compte d'autre chose. Christopher avait passé le test avec succès.

Alors que l'aventure de Christopher Davis dans l'inconnu avait pris fin, celle du shérif Liston Truesdale venait de commencer.

Dans les mois qui ont suivi, le shérif Truesdale a commencé à recevoir de plus en plus de rapports de personnes qui prétendaient avoir vu une grande bête sauvage près du marais Scape Ore. Il n'était cependant pas inhabituel d'entendre de telles histoires, vu que le marécage avait une longue histoire de mystères impliquant des rapports de hantise, des observations de lumières étranges et occasionnellement d'un ours ou deux. Mais les nouveaux rapports étaient différents.

Des témoins oculaires multiples ont commencé à faire surface. Beaucoup de ceux que le Sheriff Truesdale a interrogé étaient des membres de la communauté. Ce sont des gens qui risquaient de perdre leur crédibilité et éventuellement leurs affaires. Surtout, Liston a remarqué l'état émotionnel très chargé de certains des témoins oculaires. Son enquête - son entraînement à l'académie du FBI lui a permis de chercher des signes de détresse émotionnelle pour l'aider à déterminer quand quelqu'un se rétablissait d'un événement vraiment traumatisant, et beaucoup de ceux qui ont déclaré avoir vu le «Lizard-Man» en affichaient tous les signes.

 

Scapeorswamp

Les lieux de quelques mystérieuses rencontres...

 

Il ne tarda pas à en parler dans Bishopville et au-delà. La presse, des chercheurs de l'étrange, les chasseurs évidents de la ville et des équipes de télévision du monde entier ont commencé à se présenter. Peu à peu, les entreprises ont commencé à profiter de l'invasion. La "manie Lizard-Man" a englouti la petite communauté et la nation lorsque l'histoire du Lizard-Man de Bishopville a été signalée aux infos de CBS. Des histoires ont également été imprimées dans le Los Angeles Times, The Charlotte Observer, The Herald Examiner et Time Magazine. Des enquêteurs sérieux, la presse internationale et la «frange» de la société sont arrivés sur les lieux.

Le porte-parole du département du shérif, Billy Moore, a déclaré aux journalistes que, bien que des centaines parmi les 3500 habitants de Bishopville se soient aventurés dans Scape Ore Swamp à la recherche du «Lizard-Man», armés de fusils de chasse, la plupart des citoyens croyaient que les observations étaient des canulars. Après avoir regardé lui-même, cependant, Moore a dit qu'il n'avait aucun doute qu'il y avait quelque chose de très réel sur la route, avec le jeune Christopher Davis cette nuit étrangeIl pensait cependant qu'il devait y avoir une explication plus conventionnelle.

Pendant ce temps, George Hollomon Jr., 32 ans, de Bishopville, a déclaré avoir vu le Lizard-Man en recueillant de l'eau à partir d'un puit artésien, près du pont du marais de Scape Ore. Hollomon et un ami sans nom ont été tous deux effrayés par une créature qui correspond à la description de Christopher Davis. Le frère de Hollomon a déclaré aux journalistes que George était visiblement ébranlé par l'événement et que, malgré ses plaidoyers pour George d'arrêter de raconter l'histoire, parce qu'il ne voulait plus l'entendre, il a continué à en parler. Il a dit qu'il fallait du temps pour que George se rétablisse.

En outre, un jeune couple, Brian Edward (23 ans) et Michelle Nunnery (20), d'Elmore ont informé le bureau du shérif qu'ils ont failli écraser une bête immense et bipède tout en conduisant sur Cedar Creek "Gum Springs" Road à 12h30. Ils ont fourni des déclarations et ont été interviewés par des agents.

 

Reptoid empreinte

Reptoid moulage

L'empreinte et son moulage d'un être bipède possédant trois orteils, vu en 2008 - mais notons que cette empreinte est aussi apparentée au "Bigfoot" américain...

 

La "manie du Lizard-Man" a rapidement commencé à faire ressortir le pire chez les gens, et le shérif Truesdale savait que ce n'était qu'une question de temps avant qu'un chasseur de Lizard-Man se mette en chasse au pistolet ne puisse accidentellement tirer dans le marécage. C'est alors que l'inévitable est arrivé: un sergent de la Force aérienne (USAF) a été découvert essayant de s'habiller dans un costume de lézard. Lorsque la presse a entendu l'histoire, une ombre de doute a été jetée sur les rencontres avec le Lizard-Man. Lorsque la presse a quitté Bishopville, Liston était heureux de voir sa ville natale revenir à la normale. Mais le «normal» n'est jamais vraiment revenu...

Au début des années 1990, le bureau du shérif a recommencé à recevoir des rapports sur des observations de Lizard-Man...

Un témoin oculaire, un colonel du Corps des ingénieurs de l'armée, a déclaré avoir vu un demi-dinosaure, demi-homme courir le long de sa voiture en fin de nuit. Il a informé le shérif Truesdale de l'événement et, après avoir sollicité un avis de son avocat, a décidé de ne pas déposer un rapport formel au dossier concernant son observation. La raison déclarée de son refus était que son avocat lui a dit qu'il perdrait son intimité. En tant qu'officier qui avait passé des années au Pentagone et qui était sur le point d'être promu au général, Robert Cooper aurait pu penser que le dépôt du rapport serait une peine de mort pour sa carrière militaire...

Une autre rencontre de Lizard-Man, vraiment intéressante, était celle de la famille Blythers. En conduisant à la maison après avoir dîné dans un restaurant de restauration rapide, une femme et ses enfants riaient des observations de Lizard-Man quand leur vie a pris un coup brusque et effrayant: ils ont presque frappé une grosse bête poilue sur la route. La rencontre les a tellement secoués qu'ils ont immédiatement conduit au bureau du shérif et ont informé le shérif Truesdale et ses officiers de ce qui s'était passé. La famille a été divisée entre différentes pièces et leurs rapports ont été effectués séparément. Toutes les informations fournies correspondent.

Dans un autre incident étrange, les dommages causés à une Ford LTD appartenant à Tom et à Mary Waye ont été attribués au Lizard-Man, en raison de la force anormale qui serait nécessaire pour provoquer la destruction. Au milieu de la nuit, quand Tom et Mary dormaient à l'étage dans leur maison, des parties de leur voiture avaient été déchirées et des fils électriques avaient été retirés du receptacle. Remarquablement, ni Tom ni Mary n'ont entendu un seul bruit pendant la nuit. En mars 2008, Dixie Rawson parlait à une radio d'informations de l'attaque du Lizard Man que lui et sa voiture avaient subi...

Scapeoreswamp

 

http://www.reptoids.com/Vault/Bishopville.htm

 

Bon, nous savons maintenant que des dinosaures ont bien survécu et ont évolué, justement à partir des raptors (on a découvert récemment que les vélociraptors, par exemple, étaient entièrement couverts de plumes... ) et ont évolué en... oiseaux. Selon la science actuelle, tous les oiseaux actuels sont des descendants de dinosaures spécialisés (coelurosaures)... Autre donnée : 21500 espèces d'oiseaux, de reptiles et de mammifères ont été recencés jusqu'à présent, d'après les estimations, il en manquerait encore 837 espèces à découvrir de ces types. Les espèces les plus répandues étant bien sûr les bactéries et les insectes, sur les 1.23 millions d'espèces différentes connues... sur 8.7 millions de supposées ! (http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/08/23/pres-de-8-7-millions-d-especes-vivantes-peuplent-la-terre_1562713_3244.html). Nous serions en plein extinction climatique d'après certains scientifiques mais le fait est que nous ne connaissons que 14,1 % des espèces vivantes sur Terre ! Des espèces intelligentes pourraient-elles se cacher parmi les nombreuses inconnues ? La réponse est bien sûr proportionnelle à leur intelligence et va plutôt sur le oui... c'est logique... surtout si elles ont eu un long temps d'évolution... le fait est qu'elles pourraient même être plus intelligentes que l'être humain !

Mais, en ce qui concerne les "Gris" et les "reptiliens", l'histoire nous dit que ce ne sont ni les auteurs de science-fiction ou des scénaristes qui en ont parlé les premiers, mais bien un ufologue, suite à ses enquêtes, Brad Steiger est bien le premier ufologue à avoir parlé des extraterrestres de type reptilien dans son livre Les Soucoupes Volantes sont hostiles en 1967.

Après Dale Russel et en même temps que John Rhodes, l'auteur R. A. Boulay, en 1990, (R.A. Boulay, Flying Serpents and Dragons: The Story of Mankind's Reptilian Past, Galaxy Books, Clearwater, Florida, 1990) publie une "histoire du passé reptilien de l'Humanité", accompagnée d'une étude sérieuse sur le "cerveau reptilien des hommes"...

C'est dans les années 2000 que des chercheurs comme Anton Parks (qui reprendra les travaux de Zécharia Sitchin tout en reniant certaines données) ou David Icke, Max Spiers, attribueront aux "Annunaki" sumériens la qualité de "reptiliens" (alors que pour Sitchin non). Notons aussi que des auteurs spécialisés comme Fritz Springmeier et Don Bradley, les identifient aux Nephilims mentionnés dans le Livre d'Enoch et la Bible... Il s'agit alors de fils de dieux hybridés avec les humains...

On peut rappeler ici rapidement les écrits/traductions et interprétations de Sitchin (qui datent pour les premiers des années 1970, Mr Sitchin étant décédé en 2010 à 90 ans) : Zecharia Sitchin, un assyriologue amateur, affirme avoir traduit des tablettes sumériennes se référant à une race alien qui a créé une race d'êtres humains pour travailler comme esclaves dans leurs mines en Afrique. Cette race s'appelle les Anunnaki (ou Abbennakki), et il est spécifiquement indiqué que les personnes «à tête noire» de Sumeria ont été créées par ces êtres en mêlant les «essences de la vie» de «l'homme et de la bête», représentant souvent un singe comme étant la créature nommée la "bête". Les «hommes à tête noire» étaient considérés comme des esclaves dans la hiérarchie des castes sumériennes. Les tablettes sumériennes se réfèrent à la création des personnes à tête noire dans la zone géographique appelée «AB.ZU», ce qui correspond à l'Afrique de l'Est. La royauté était censée être une combinaison entre les «Dragons» et les humains, ou être descendants directs du Dieu du Soleil, Shamhash.

 

Ubaid figurines

Culture Obeid - préSumer

 

Contrairement aux allégations de David Icke, l'aspect "Draconien" du Soleil-Dieu de la royauté ne correspond pas aux Anunnaki, mais à un ensemble différent de dieux. Les Anunnaki ne comprenaient que 23 dieux dans le panthéon sumérien, y compris Enlil (seigneur de l'agriculture) et Enki (seigneur de la vie). D'autres dieux n'étaient pas des Anunnaki, mais étaient des "enfants" du Soleil, ou ce qu'on appelait «Sir», ou Dragons, en Babylonien. Ce mot, «Sir», apparemment signifiait «un grand serpent», et est lié au mot sanskrit «Sarpa», qui a également été utilisé pour décrire de grands «dieux du dragon» qui ont régi et créé la culture Dravidienne originale. Sitchin suggère également que l'Annunaki existe probablement encore sous une forme ou une autre, avec un certain degré d'influence sur l'humanité. On considère que ces êtres sont soit amphibiens, reptiles, soit quasi-reptiles, selon la description ancienne.

Selon Arizona Wilder, qui prétend être un ancien sujet contrôlé par l'esprit du MK-Ultra (tout comme Cathy O'Brien), Zecharia Sitchin est en liaison avec les reptiliens en tant qu'agent de désinformation. Elle prétend l'avoir vu avec d'autres reptiliens qui changent de forme et infiltrés dans de nombreuses fonctions de haut niveau auxquelles participent l'élite mondiale. Laurence Gardner, historienne et détenteur de nombreux autres titres (dont la validité a été débattue), affirme qu'une "Dragon Bloodline", un "Holy Graal", a été créée dans l'ancienne Sumeria lorsque les extraterrestres reptiliens appelés "Anunnakki" sont descendus dans la région et ont créé une lignée royale par génie génétique. Stewart Swerdlow, un "mentaliste autodidacte", prétend posséder une connaissance approfondie de l'intervention extraterrestre dans la société terrestre-humaine et décrit en détail les activités d'une race reptilienne appelée Draco, originaire du système étoiles Draco. Il mentionne également une race reptilienne plus bienveillante appelée Abbennakki, qui, dit-il, a créé la race noire en Afrique. Il affirme que cela est appuyé par les anciennes tablettes sumériennes, ainsi que par les histoires des peuples autochtones d'Afrique, tels que les Zoulous, ainsi que des preuves physiques telles que les mines anciennes découvertes par la société anglo-américaine datant de plus loin que 75 000 ans av. JC...

Le 08-01-2000, l'auteur mystérieux suédois Ole K. publie une très longue interview d'une reptilienne souterraine, nommée Lacerta, se proclamant représentante du premier peuple intelligent autochtone de la terre... : http://www.choix-realite.org/8456/entretien-avec-une-reptilienne-nouvelle-traduction-francaise-partie-1

https://mondesinvisibles.wordpress.com/2012/12/04/lacerta-interview-dune-reptilienne-2eme-partie-2003/

Voir et écouter cette longue interview ci-dessous en vidéo... :

 

 

 

Pour résumer cette longue interview, on peut dire que cette version comprend les deux dimensions et théories sur les dinosauriens : il y est en effet affirmé que les dinosauriens/reptiliens sont bien natifs de la Terre et ayant suivi le très long processus de l'évolution d'une race, c'est à dire plusieurs dizaines, voir centaines de millions d'années. Mais il y est aussi affirmé que la race humaine a bien été crée par une race extra-terrestre, par manipulation génétique et en "sautant" le très long processus de l'évolution normale : la race humaine est en effet apparue en quelques paires de millions d'années, ce qui est impossible d'après ce témoignage... Cette "dinosaurienne" affirme que la Terre est bien leur planète (et non la nôtre) et qu'ils ont en effet conquis le système solaire il y a de nombreux millénaires. Ils possèdent d'ailleurs un symbole représentant leur peuple, composé de 7 étoiles et d'un "dragon". Le dragon représente la Terre et les 7 astres les sept planètes et satellites du système solaire qu'ils ont colonisé. Ils sont encore implantés sur 5 bases actuellement sur les 7. Leurs vaisseaux sont des vaisseaux allongés en forme de cigare et de dimensions différentes et ils possèdent aussi une petite flotte de disques volants.

Leur longue histoire se résume ainsi : Il y a environ 65 millions d'années, la majorité de leur race et ancêtres (évolués ou non) ont péri dans une vaste catastrophe planétaire provoquée non pas par une comète ou astéroïde, mais par une guerre spatiale entre deux races extra-terrestres ennemies, cette guerre ayant eu un épisode violent dans la haute-atmosphère de la Terre...

Cette guerre a eu lieu entre une race humanoïde comme la race humaine, mais très ancienne, issue de la galaxie, et une race reptilienne ancienne et non liée à celle de la Terre. Ces deux races étaient attirées par le cuivre de la Terre, matière très utilisée par les civilisations évoluées (alliages), d'où conflit rapide. Il y a une affirmation selon laquelle notre manipulation génétique inclue des systèmes de "blocages" nous faisant croire des sciences arithmétiques, mathématiques et physiques erronées nous empêchant de comprendre la nature réelle de l'univers (qui doit être une nature "sentie" par nos sens et non pas par des artifices ou robots scientifiques comme les mathématiques limités. Il y a affirmation que l'univers est composé de plusieurs "bulles" qui ne sont pas des "dimensions" différentes et que les civilisations évoluées sont capables de passer d'un" "bulle" à une autre facilement. Quoiqu'il en soit, cette guerre anéantit presque toute vie sur la planète, les humanoïdes furent vaincus mais les radiations et une réaction chimique imprévue chassa aussi les vainqueurs. Mais c'est grâce à ces radiations probablement que l'ancêtre des reptoïds se développa et donna leur race, née donc à la suite de cette guerre il y a 65 millions d'années.Pendant les 50 millions d'années suivantes, cette race évolua vers l'intelligence, se différencia en 27 sous-espèces et utilisa de la technologie, finit par se faire la guerre entre sous-espèces. 24 de ces sous-espèces disparurent suites à ces guerres primitives ou par mauvaise évolution (pas de resistance aux changements climatiques). C'est vers cette période (il y a 10 millions d'années) qu'ils inventèrent les manipulations génétiques pour stabiliser leur métabolisme et ils ne firent plus qu'une race avec les trois survivantes, empêchant ainsi toute mauvaise mutation génétique. 

Il y a 1.5 million d'années, une race extra-terrestre arriva à nouveau sur Terre et ne s’intéressa ni aux minerais, ni aux reptoïds, mais aux hominidés-singes en train d'évoluer très lentement (des Homo Erectus à cette époque). A priori, ils voulaient accélérer son développement afin de créer, pour le futur, des esclaves-soldats pour des guerres et colonisations futures... de la chair à canon pour résumer. Comme les reptoïds et cette race galactique ne s'appréciaient pas, il s'ensuivit une guerre qui a été décrite apparemment dans la Bible et d'autres livres sacrés anciens. 

Maintenant, les reptoïds vivent dans d'immenses grottes existant entre 2000 et 8000 mètres de profondeurs et reliées à d'autres plus petites plus proches de la surface. Mais ils ne sont pas les seuls à y vitre, plusieurs races extra-terrestres se sont aussi installées sous la Terre, dont certaines sont hostiles envers le genre humain et d'autres races....

Bon, il y a toute une longue histoire dans ce sens, on peut dire que le principal soucis des reptoïds est de protéger la Terre... mais pas obligatoirement les humains, qui sont surtout un sujet d'études pour eux...

 

Iguanodon3

Voici un squelette d'Iguanodon reconstitué : il est question dans la vidéo de ce saurien comme tout premier ancêtre des reptoïds...

 

En 2008, un livre étrange paraît : Matilda O’Donnel MacElroy a gardé pendant 60 ans les documents concernant cet entretien et les a envoyés à un éditeur en 2007. Elle était âgée de 83 ans et savait qu’elle quitterait bientôt cette terre. Le livre est paru aux USA en 2008, avant la déclassification des documents par le gouvernement américain sur une partie du dossier OVNI, ce qui lui apporte une certaine crédibilité. On sait maintenant qu’il y a bien eu le crash de vaisseaux à Roswell et que des corps extraterrestres ont été récupérés.

CE LIVRE AUDIO EST LA REPRODUCTION DES Copies de deux Lettres, des Transcriptions militaires Top Secret, et des Notes Finales de Matilda O’Donnell MacElroy, infirmière dans l’US Army Air Force, affectée au 509ème Escadron de Bombardiers, sur la Base Militaire Aérienne de Roswell, au Nouveau-Mexique, en 1947. 
Dans ses Lettres, Matilda O’Donnell MacElroy affirme que les transcriptions sont un enregistrement exact d’une série d’entretiens qu’elle a conduits avec un extraterrestre, dans l’exercice de ses fonctions d’infirmière de vol au sein de l’US Army Air Force. En Juillet et en Août 1947, Matilda a interrogé le pilote d’un vaisseau qui s’est écrasé à proximité de Roswell, Nouveau-Mexique, le 8 Juillet 1947. 

L’extraterrestre, dont l’infirmière parle au féminin, nomme les terriens des « IS-BE », ce qui veut dire en abrégé « Immortal Spiritual Beings » (Êtres spirituels immortels)... Cet être a l'apparence d'un "Gris", apparenté aux reptiliens. Voici deux vidéos avec l'entretien audio original et les commentaires de Elisabeth de Caligny sur « L'Infirmière de Roswell : Entretien avec "AIRL" l'Alien », sur le livre et sa compréhension de ce dernier... (NURÉA TV)...

 

 

 

Bon, la deuxième vidéo est déjà un bon résumé de cette autre histoire, très extraordinaire, d'une race reptilienne présente sur la Terre et probablement plus "galactique" et évoluée que celle décrite plus haut et native de la Terre. Plus extraordinaire de par ses implications évidentes pour la race humaine, y compris sur ses croyances, sa spiritualité, son Histoire, et celles de l'univers. Les humains seraient donc, tout comme ces êtres faussement "reptiliens", des IS-BE : des êtres sans corps matériels, de vrais dieux créateurs donc... mais les humains seraient prisonniers de la matière par un artifice créé par d'autres IS-BE...

A l'origine, tous les IS-BE sont donc immortels et leur principale occupation est de créer des univers et des choses qui leur font passer le temps (l'ennui est le principal soucis des IS-BE) et épater les autres IS-BE. Les IS-BE existent depuis le début de l'univers donc, qu'ils pensent avoir été créé à l'origine probablement par un unique IS-BE, conscience-dieu en quelque sorte. Les IS-BE peuvent se regrouper pour de grandes créations : la matière de cet univers (il y a différents univers de créés sous formes de "bulles") en fait partie. Mais certains IS-BE très créateurs et ayant un puissant égo s'arrangent parfois pour utiliser d'autres IS-BE dans leur processus de création, sans obligatoirement leur demander leur avis. Ainsi, pour peupler cet univers matériel de matière intelligente, des IS-BE (qui s'amusent donc aussi à déclencher des guerres inter-galactiques entre IS-BE, etc...) ont "piégé" des consciences IS-BE dans des corps matériels ayant une durée de vie limitée : la planète Terre est une planète-prison où toutes ces consciences - de différentes races matérielles de différentes planètes - se retrouvent piégées pour des millénaires, dans un cycle infernal de naissances-morts-naissances matérielles à l'intérieurs de corps limités, et ne se souvenant jamais qu'ils sont eux-mêmes des IS-BE immortels, mais qui "habitent" donc ce monde matériel, au grand plaisir des créateurs de cet univers qui font évoluer leur création selon leur bon vouloir... D'autres IS-BE seraient parfaitement au courant de la situation et tenteraient de libérer certains IS-BE de cette situation mais ce serait très compliqué. Ces différents IS-BE utiliseraient donc aussi des corps, souvent artificiels et créés pour la circonstance : aller dans les mondes matériels. Les Gris feraient donc partie de ces IS-BE - consciences immatérielles et immortelles - qui chercheraient à récupérer quelques milliers de leurs amis prisonniers de ce système artificiel... Bon, c'est assez complexe, fait réfléchir et je vous conseille de voir le résumé de Elisabeth de Caligny, qui ne pense pas d'ailleurs que la vérité sorts réellement de cette interview, mais qu'elle fait se poser des questions par rapport évidemment à certaines vieilles croyances et possibilités...

 

Pour finir, et en ajout par rapport aux suppositions des auteurs sur les Nephilims de la Bible, il faut aussi citer, historiquement, les légendes liées aux mythes de la fée Mélusine, une fée ayant une queue de serpent, un corps humain et des ailes de chauve-souris, dont des écrits du 12ème siècle nous parle, mais dont les origines remonteraient aux anciens Grecs (la Lyké), voir même aux Scythes (Milouziena), Ligures (Mélugina) et Celtes (Mélicine). En fait, les légendes mentionnent une possible descendance hybride des demi-dieux Héraclès et Échidna...

 

790px karte verbreitung melusine svg

Les lieux où les légendes liées à Mélusine, cet être hybride, mi-humain, mi-dragon, sont apparues au fil du temps...

 

Avec toutes ces données (et sans même parler de légendes liées à l'Atlantide engloutie de Platon, ayant une civilisation inconnue très évoluée), mais en rappelant tout de même les nombreuses traces (statuettes, pétroglyphes, poteries...) d'anciennes civilisations montrant des êtres possédant des têtes allongées, triangulaires, reptiliennes, des membres ou appendices non humains (même les trois, quatre ou six doigts y existent), et aussi les nombreuses légendes asiatiques ou européennes des "Dragons", on peut affirmer que les "Gris" ou "Reptiliens" rapportés par de nombreux témoignages et traces physiques (anciennes ou récentes) ne sont pas obligatoirement "extra-terrestres" mais possiblement le fruit d'une longue évolution locale... L'Histoire de la Terre et leur intelligence les amenant possiblement à se cacher, malgré leurs capacités de se rendre dans l'espace, pour X raisons... le pouvoir réel sur la Terre en faisant partie...

Une autre possibilité étant bien sûr que des "aliens" (ou robots !) seraient arrivés au temps de la préhistoire et auraient commencé des premières manipulations génétiques sur les dinosaures (avant de les exterminer), puis de refaire la même chose plus tard sur des primates... Mon autre théorie de l'envoie en nombre d'ADN et de molécules de vie à travers l'espace (dans des petites boules métalliques capables de voyager très longtemps) pour ensemencer toutes les planètes et systèmes stellaires des galaxies avec une même "race" demeure aussi possible : c'est la création même de la vie sur la Terre qui devance donc l'arrivée plus tard de robots ou d'entités biologiques capables de l'entretenir et de la développer selon les désirs de la race en question... qui en est bien "propriétaire", puisque "créatrice"...

 

Dinosauroid reptoid

 

- En ce qui concerne les entités du Pérou en elles-mêmes (momies ou vivantes éventuellement) : rien ne prouve pour l'instant leur appartenance à une autre planète (je serai le premier à le souhaiter, mais...) : même la vision d'implants ne le prouve pas, et c'est la seule technologie (éventuelle) que nous avons vu jusqu'à présent, il faut le rappeler. Et je dirai même que la présence de "soucoupes volantes" ou OVNI, de plaques à mémoire de formes ou technologies "futuristes" (mais je connais des entreprises qui ont déjà commencé à créer ce genre de plaques depuis la découverte de certains matériaux vers la fin des années 1990 !! - il suffit de chercher sur les matériaux à mémoire de forme !), ne prouve pas que nous ayons affaire à des aliens, ou entités extérieures à la Terre... Des êtres autres que les primates (les êtres humains se seraient séparés des primates il y a environ 7 millions d'années (seulement)), auraient assez probablement pu évoluer en d'autres espèces bien avant : Je rappelle que les premières preuves de vie (bactérienne) sur la Terre remontent à 4,1 milliards d'années (la Terre en ayant 4,5 environ) ! Que les insectes ont eu des centaines de millions d'années pour évoluer, que les reptiles/dinosaures ont eu au minimum 250 à 305 millions d'années pour évoluer, et que les mammifères autant (les mammifères ont bien existé en même temps que les dinosaures - il y a même eu des reptiles-mammaliens avant les dinosaures... 

Bon, j'en conclue qu'il reste bien au moins deux possibilités pour l'origine de ces momies du Pérou (et même trois bien sûr s'il s'agit de savants montages (très onéreux) capables de tromper des spécialistes de divers horizons et pays, anciens ou récents) : des "extra-terrestres" ou "IS-BE" selon les nombreux témoignages, et les preuves d'une ancienne civilisation terrestre évoluée à partir de non primates/mammifères, dont on trouve d'ailleurs les traces dans nos anciens écrits, mythes et légendes, mais aussi en archéologie avec certaines représentations proches physiquement...

 

Momie60cm2

La tête d'une des nombreuses momies complètes intactes découvertes dans un site encore caché de Nasca au Pérou. Cette momie ressemble à la fois aux reptoïds décrits plus haut, mais également aux "Gris" dont parlent des témoins depuis les années 1950. Les analyses ADN et C14 actuellement en cours, ainsi que les investigations de plusieurs scientifiques (péruviens, américains, mexicains, brésiliens, russe, français) vont-ils confirmer des histoires racontées depuis des dizaines, voir des milliers d'années avec les textes anciens ? Cette année semble être une année charnière importante dans l'histoire de l'humanité, cette révélation pourrait bien en faire partie, avant l'été...

 

Références :

http://frontiersofzoology.blogspot.fr/2011/09/reptoids-and-dinosauroids.html

http://www.reptoids.com/

L'HISTORIQUE complet de toute l'affaire des Reliques du Pérou en textes, photos et vidéos... : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-momies-etranges-decouvertes-au-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-reliques-etranges-du-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-3.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-4.html​

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-5.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-6.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-7.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-8.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-9.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-10.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-11.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-documentaire-analyses-photos-hd.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-les-news-au-30-09-2017.html

Avec un complément "historique" sur les "Gris" : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/reliques-du-perou-et-les-e-b-e-gris.html

Et un autre sur la théorie EBE et les Dinosauriens/Reptiliens : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/legendes-mythes/ebe-is-be-les-gris-et-la-theorie-des-dinosauriens.html

 

Yves Herbo, Sciences et Faits et Histoireshttp://herboyves.blogspot.fr/, 25-05-2017

 

Reliques étranges du Pérou - 10

 

3fingers 3eggs mini

 

Une mise à jour nécessaire avec les derniers événements et la (relative) longue période après ma dernière conversation (vidéo) d'avec Thierry Jamin du 1er mai 2017. (Vidéo sous-tritrée en français et anglais) :

Après cette vidéo explicative et la répétition de la même chose (mais c'est normal, le public intéressé à droit à l'information) chez Nurea TV et StopMensonges, Paul (pseudo Krawix999) a encore un peu insisté avec ses suppositions sans grandes preuves ni analyses concernant un montage artificiel des petites momies, têtes et mains en sa possession, en argumentant qu'il s'agissait très probablement de montages faits par les nascas ou les incas. Un peu comme certaines poupées de culte découvertes dans la culture inca, ce à quoi Thierry Jamin a répondu que ce n'était pas impossible sur certains petits artefacts (et qu'il avait déjà signalé dès janvier des étrangetés comme du coton dans le crâne prêté par Paùl (comme par hasard), coton qui devait d'ailleurs être analysé et comparé à de l'ancien coton nascan... Mais Paùl a aussi protesté auprès de certains journalistes, et en particulier sur un qui l'avait interviewé et qui aurait complètement déformé et dénaturé ses propos lors de la parution de son article... En effet, il n'aurait jamais affirmé que Thierry Jamin aurait pu emmener des reliques à l'étranger ou même voulu en vendre à quiconque : Thierry Jamin a en effet toujours affirmé sa volonté de récupérer le maximum de matériel pour pouvoir ensuite, les analyses faites, les donner à l'état péruvien gratuitement pour son étude et conservation.

Après le dernier article, les choses se sont un peu calmées car il y avait une certaine entente sur la confidentialité des choses pour laisser aux chaînes télévisées américaines le temps de faire leurs montages, etc... Mais d'autres vidéos sont tout de même apparues, avec entre autres une vidéo et traduction de l'intervention de Thierry Jamin lors de l'émission de Jaime Maussan sur sa chaîne Tercer Milenio, que voici :

 

 

Le 04 mai 2017, Alien Project nous annonçait : " A la date du 04 mai 2017, tous les laboratoires ont désormais reçu les échantillons de matières biologiques envoyées par Thierry JAMIN au début du mois d’avril. Les premiers résultats d’analyses commencent à sortir. Thierry et son équipe adressent en ce moment même de nouveaux échantillons à analyser, dans de nouveaux labos. "

Nous avons droit aussi à un résumé en vidéo de l'affaire par Les émanants :

 

Les momies de Nasca et Alien Project from Les émanants on Vimeo

 

De nouveaux dessins d'une des momies intactes récupérées récemment apparaissent, avec probablement Manu Alteirac pour leur origine. Il y a aussi des interrogations sur la nature de la peau alvéolée de l'entité... c'est vrai qu'elle fait penser à celle d'un amphibien du type crapaud, voir au caméléon... :

 

M a albert dessins3d

Relique peau

 

Le 20 mai 2017, une nouvelle vidéo de l'Alien Project fait son apparition, il s'agit d'organes biologiques momifiés : " L’Instituto Inkari Cusco a pu récupérer (et sauvegarder) 4 cerveaux découverts par Mario.
A titre d’info :
- la règle noire et blanche mesure 6 cm. Le plus gros des cerveaux mesure environ 20 cm dans sa plus grande longueur.
- Ils ont été débarrassés de la poudre blanche qui les enveloppait par Mario.
- Ils sont compact, presque totalement déshydraté et ont une odeur de viande séchée.

 

 

Coeuroupoumonsperoualien

 

Pour rechercher de nouvelles évidences et des comparaisons, plusieurs chercheurs (dont moi) se sont mis à chercher des traces anciennes faisant référence à la présence de 3 doigts ou 3 orteils dans l'Histoire humaine... et il s'en dégage une forte évidence car on a trouvé plusieurs pages de photographies montrant des êtres humanoïdes possédant trois doigts et/ou trois orteils sur des tissus, des poteries, des statuettes, des gravures ou fresques, pétroglyphes et glyphes dans le monde entier. Mais le Pérou et Nazca concentre une bonne part de ces découvertes. Voici par exemple un très ancien tissu nasca, inutile de nier l'évidence : ces êtres ont marqué l'Histoire locale et celle du monde :

 

Tissunazca

 

3doigtscompil

Petroglyphe palpa 1

Pétroglyphe vers Palpa/Pérou

 

Le 10 juin 2017, Thierry Jamin apparaît dans une vidéo enregistrée le 09 juin pour faire un petit point car il a été trop occupé pour pouvoir répondre aux questions comme d'habitude. Il annonce qu'il va repartir aux USA pour bloquer une date définitive et un lieu pour la première conférence sur l'annonce des résultats d'analyses et le rapport sur les faits, la conclusion de savoir si c'est un fake ou si c'est bien réel.

 

 

Le 13 juin 2017, une entrevue télévisée d'un journaliste péruvien ayant accompagné la visite de Jaime Maussan et Thierry Jamin confirme que les analyses C14 donnent des résultats sans équivoques et qu'il y a des différences de dates entre les petites momies, les mains coupées et les grandes momies, mais que tout le matériel est ancien et se rapporte à des périodes pré-incas (donc huari, nasca, paracas, etc...) :

 

 

Le 17 juin 2017, Thierry Jamin est rentré la veille des USA (j'ai pu un peu discuter avec lui brièvement par messagerie) et il annonce le lieu et la date de la conférence d'annonce : le 12 juillet 2017 à Lima (Pérou) à 10 h du matin local. Il parle de son accord avec la chaîne web américaine Gaïa et Jaime Maussan (pour la chaîne Tercer Milenio). En principe, Gaïa doit diffuser la présentation de l'affaire et les premiers résultats quelques jours, voir une semaine ou deux avant cette conférence... Il ne parle pas de National Géo mais on saura plus tard que la chaîne met beaucoup plus de temps pour faire son documentaire... et préfère éventuellement attendre aussi d'autres développements et résultats d'analyses... :

 

 

Dans la nuit du 20 au 21 juin 2017, Christian Cambois, un auteur esothériste et membre des Ululeurs et de l'Alien Project trouve un courrier dans une publication en provenance du Pérou (du Ministère de la culture ?) et diffuse sur facebook la lettre que Thierry Jamin avait envoyé (après mes conseils de décembre) dès janvier 2017 au Ministère de la culture péruvien pour protéger son équipe et lui-même de tout soupçon de complicité avec les huaqueros en ce qui concerne les reliques. Cette lettre prouve aussi que l'Institut Inkari a toujours lutté contre les huaqueros dans le passé et n'a pas l'intention d'arrêter :

 

Jamin preuveministere

 

Et, curieusement, les choses s'emballent la nuit suivante car quelqu'un s'aperçoit que Gaïa a commencé depuis... le 20-06-2017 la diffusion d'un petit clip montrant des extraits de leur documentaire, avec un article paru depuis le 15-06, puis très rapidement du premier épisode de leur nouvelle saga télévisée axée sur les momies du Pérou ! A la surprise générale et sans prévenir personne, le président de Gaïa (un Polonais d'après ce qu'on m'a dit) a décidé la diffusion rapide du documentaire par épisodes, les deux premiers gratuits et la suite... payante en streaming... :

 

Gaia1

 

https://www.gaia.com/article/unearthing-discoveries - lien vers l'article de Gaia daté du 15-06-2017

 

 

Le clip montrant des radios de la grande momie "Maria" et des extraits, diffusé le 20-06-2017 sur Facebook

 

Gaia5

 

 

Le 1er épisode du documentaire de Gaïa, montrant la momie femelle hybride de 1m68...

 

Gaia6

 

https://www.gaia.com/video/update-1-discovery

 

Le lien pour voir gratuitement le 2ème épisode où Jaime Maussan raconte la découverte du site et des reliques, l'apparition de Paùl, etc...

 

Gaia7

 

https://www.gaia.com/video/update-2-analysis-begins

 

Le lien pour voir le début du 3ème épisode, et notamment le professeur Konstantin Korotkov et aussi le professeur Michael Aseev, spécialiste de la génétique... qui ont effectué des analyses à St Petersburg et confirment la réalité de cette momie hybride femelle... Leur participation est très importante de part leur notoriété internationale et grand professionnalisme... la suite étant visible après abonnement, malheureusement...

 

Reliqueperou

Le professeur Konstantin Korotkov au premier plan, Jaime Maussan derrière la momie. A gauche en vert, le vice-président de Inkari Cuzco

 

Dans la foulée, la chaîne de Jaime Maussan annonce que sa présentation aura lieu... le 02-07-2017... : 

 

 

Pour ne pas être en reste, l'équipe de L'Inkari Cuzco et l'Alien Project décide de diffuser un extrait de son propre documentaire, qui devrait être diffuser dans son intégralité lors de sa conférence à Lima le 11 ou 12 juillet 2017 (on ne sait plus trop car Thierry Jamin a parlé du 11 à sa récente interview sur BTLV du 21-05-2017... :

 

 

Voici la traduction de Sandrine Ferré, avec tous mes remerciements : 

" 00.00.37 le Médecin-chef de la Marine Mexicaine, Dr José Jésus Zalce Benitez : Et dans ces trois structures, nous sommes arrivés à voir les os qui sont derrière. çà, ce sont des œufs !! 

00.00.46 le Docteur mexicain : Cette image est très importante car elle nous permet de voir, en plus des os, en plus du crâne et de sa consistance osseuse, elle nous permet de voir le 
métal qu'il a dans la poitrine. 

00.01.00 ce métal est un métal qui ne permet pas d'observer la pièce osseuse postérieure. Ce métal se trouve dans la poitrine de l'objet cependant lorsqu'on arrive dans la partie qui serait la cavité pelvienne ou bas de l'abdomen, nous trouvons trois structures de type ovoïde et ces structures de type ovoïde permettent de voir la partie à l'arrière, la consistance osseuse. 

00.01.34 Ceci détermine que ces structures sont translucides et consistantes comme une substance organique de type... œufs.

00.01.43 Nous avons trois œufs ici, probablement en gestation.

Thierry Jamin : phénoménal.... incroyable

Thierry Jamin : Ce n'est pas mammifère ?... Non non

Docteur Edson Salazar Vivanco : Mais la présence d'œufs nous fait écarter le fait que nous avons a faire à une espèce humaine mai s que c'est plutôt une espèce reptilienne... non ?

Acquiescement du Docteur mexicain oui oui 

00.02.07 Jaime Maussan : on écarte donc que c'est une espèce humaine...
les médecins : ... totalement, définitivement. "

 

3fingers 3eggs

 

Le 21-06-2017 : L'interview de Thierry Jamin lors d'une longue émission sur BTLV, interrompue pour cause de mauvaise connexion péruvienne et se déroulant après par téléphone, ne nous apprend pas grand chose que nous ne sachions déjà. Les internautes présents en nombre sont en grande majorité des trolls peu intelligents qui montrent une assez mauvaise image de l'humanité, les questions sont peu intéressantes. Thierry Jamin n'en sait pas plus sur les intentions des Jaime Maussan et compagnie, il nous dit que National Geo n'a pas lâché mais qu'ils étaient plus longs que prévu pour faire leur documentaire et affirme que nous aurons des premières réponses lors de sa conférence mais que la suite sera aux mains de personnes plus compétentes que lui en matière de sciences biologiques, ce qui est tout à fait logique. Il confirme qu'il doit être prochainement entendu comme témoin par la justice péruvienne au sujet des reliques, leur provenance, etc.. Autre information sur les momies intactes et complètes : on vient de voir Maria et Jocefina, mais on n'a pas encore vu Victoria...

Michel Ribardière, ufologue de longue date et qui a rejoint récemment l'Alien Project, nous parle d'un dossier résumant l'affaire (j'ai rencontré Michel quelques jours auparavant et lui ait fourni un bon nombre de photos au cas où il en manquerait pour son dossier) et qu'il tente de remettre à un proche du nouveau président français Macron, mais le dernier rendez-vous du jour-même a été repoussé à cause des démissions de ministres et du remaniement du gouvernement annoncé le jour-même...

Il y a tout de même une information importante qui m'a été donnée ce matin du 22-06-2017 par Thierry Jamin : Il n'y a pas mésentente ou rupture avec Gaïa et ce qu'ils font est en accord avec l'Institut Inkari et la préparation de la conférence de Lima se fait toujours avec eux. La diffusion des épisodes a tout simplement commencé un peu plus tôt que prévu car Mr Maussan doit faire sa présentation de l'affaire le 02-07-2017 au niveau du Mexique sur sa chaîne Tercer Milenio. La décision de la conférence au Pérou en premier a été argumentée par Thierry Jamin lors de son interview. Le lieu de la découverte est bien au Pérou et les premières diffusions vidéos, les déclarations des scientifiques et l'ambiance générale dans ce pays font que la population et les médias réclament des explications et revendiquent la "paternité" de la découverte...

Une nouvelle vidéo de l'Alien Project est prévue dans quelques heures, je la rajouterai ici lors d'une Mise à Jour...

 

MAJ : 23-06-2017 : Mise au point de Thierry Jamin sur les relations avec Gaia et Maussan : 

 

 

Nouvel article sur le sujet chez Ancient Originshttp://www.ancient-origins.net/news-evolution-human-origins/paradigm-shift-required-3-fingered-mummified-humanoid-found-peru-may-021451

 

Gaia4

 

Voici pour terminer la suite des Questions/Réponses au public de Thierry Jamin :

 

 

Questions/réponses du 07-05-2017

 

 

Questions/réponses du 13-05-2017

 

 

Questions/réponses du 21-05-2017

 

 

Questions/réponses du 27-05-2017

 

Yves Herbo, Sciences et Faits et Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, https://www.youtube.com/c/YvesHerbo, 22-06-2017

 

Reliques étranges du Pérou - 11

 

Nazca momiemaria mini

 

Une nouvelle rapide Mise à Jour avec les dernières nouvelles de l'affaire des Reliques du Pérou depuis l'article 10 :

 

Tout d'abord, la conférence de l'Institut Inkari Cuzco, présentée par Thierry Jamin, aura bien lieu le 11 juillet 2017 à Lima, 10h locale (avec encore une présentation d'autres analyses ADN le 14 juillet ?) :

 

 

Ensuite, après l'émission en direct de BTLV dont j'ai parlé dans mon précédent article, Michel Ribardière a été interviewé à Paris pour parler à nouveau du dossier spécial sur les différentes reliques du Pérou (momies et autres) a destination de la présidence de la république française :

 

 

Michel Ribardière a aussi été invité sur Fréquence Evasion pour raconter un peu plus en détail l'affaire et parler aussi du dossier : 

 

 

Le 26 juin 2017, Thierry Jamin avait rendez-vous avec un juge péruvien pour répondre à des questions sur l'affaire. Après 5 heures d'audience et de témoignages, Thierry Jamin est ressorti libéré de cette tâche pour continuer de plus belle à préparer la conférence... et il a aussitôt répondu à sa sortie à des journalistes péruviens " Le chercheur français tierry jamin s'est rendu au bureau du procureur de nasca pour rendre son témoignage au sujet de la découverte de momies d'origine non humaine, il affirme que les momies sont réelles, mais elles ne disent pas où elles ont été trouvées ". :

 

;

 

Thierry Jamin est très occupé : Il a participé à une réunion dans la ville de Nazca car la municipalité s'inquiète du fait que la ville manque de structures pour accueillir et retenir les touristes, qui viennent survoler vite les célèbres lignes composées de géoglyphes... avant de repartir le jour même pour Arequipa ou Lima. Il est question des momies découvertes dans la région et de l'idée de créer un musée local pour empêcher la capitale de s'approprier les Reliques... Le représentant du Ministère de la culture local est présent et soutien l'Institut Inkari. Vous trouverez en-dessous de la vidéo une traduction/résumé de ce qu'il s'est dit à cette réunion... :

 

 

Traductions de l'espagnol : " C’est une réunion à Nazca à destination des gens de Nazca, principalement ceux qui travaillent dans le tourisme. Beaucoup de touristes viennent à Nazca pour voir les lignes, mais le drame de la ville, c’est que très peu de touristes restent, ne serait ce qu'une nuit, les gens arrivent de Lima survolent les lignes, visitent un peu, et partent aussitôt vers Cusco ou Arequipa. Cette ville n’a donc pas de capacité et d’infrastructure qui permettent d’accueillir beaucoup de monde, ce qui est la préoccupation qui a provoqué cette réunion.

L’organisateur (César Gerardo Cayo Espino de STV Canal 34) remercie le délégué local du ministère de la culture Jhonny Isla, Thierry Jamin et le journaliste Jois Mantilla d’avoir pris conscience en tant que "responsables de l'affaire", des inquiétudes des gens de Nazca et d’être venus a leur demande. Il râle également contre le gouvernement qui comme d’habitude s’en fout et ne fait rien.

Le représentant local du Ministère de la Culture dit :
- que Thierry Jamin et Inkari Cusco n’ont aucun buts lucratifs (il faut savoir que ça peut paraître bizarre au Pérou de faire quelque chose avec un autre but que l'argent), le seul objectif est de faire connaître et analyser les restes.
- que le teaser de Gaia a eut plus de visibilité en 48h que n'importe quelle campagne de promotion touristique du gouvernement...

José Mantilla explique :
- tout a été fait dans les règles scientifiques de l’archéologie, précautions, examens, analyses
- remercie les rares archéologues qui ont bien voulu l'écouter sans avoir les pièces entre les mains
- tous les scientifiques radiologues etc … qui auraient du ou pu, trouver des indices de fake n’ont rien vu
- malgré 15 ans de journalisme il n'a jamais rien vu de semblable
- qu'il faut faire plus d’analyses avec plus de moyens
- le ministère n’a montré aucun intérêt pour l'affaire, et n’a répondu à aucune de leur demande
- les restes paraissent non humains, si ils ont été modifiés, cela a été fait a l’époque de la datation, il y a 1700 ans, pourquoi les Nazca auraient fait ça est un mystère
- que les gens de Nazca doivent se réunir pour faire pression sur le Ministère, entre autre pour avoir un « museo de sitio »

NB : les « museo de sitio » , sont des musées qui sont a proximité des lieux des découvertes archéologiques, le but de ces musées est de permettre un développement des régions, en empêchant toutes les pièces archéologiques de partir à Lima.

- que les gens de Nazca doivent s’unir, pour pas que la découverte et les artefacts ne leur échappe et puisse profiter à toute la population de Nazca, que des gens de Pisco et Paracas essayent de dire que le site est chez eux et essaient de récupérer les futurs bénéfices...
- que ça appartient à la ville de Nazca, mais qu'il faut avoir les artefacts à montrer sur place...

- Ce n’est pas des malformations, des mutilations, c’est une autre espèce : inkari a demandé une autorisation pour acheter des pièces pour pas qu'elles ne disparaissent dans la nature...

Résumé de la suite :

Thierry Jamin présente l'institut Inkari, ses action passées, leur travail et leurs objectifs et précise que ce n’est pas une association ufologique.

Que des péruviens viennent souvent leur apporter des pièces archéologiques ou leur signaler des ruines, qu'ils les dirigent toujours vers le Ministère de la Culture...

C'est ainsi que des gens sont venus les voir en octobre 2016, avec des objets bizarres et une histoire bizarre, ils ont pensé à un fake et ont commencé à étudier « doucement », et après, plus de pièces, plus d’analyses, pour les pièces assemblées (ou montages), la recherche de qui aurait pu les assembler et à quelle époque...

Petit a petit, d’autres pièces se sont ajoutées, d’autre questions, d’autres examens...

- que lui n'a aucune compétence (c'est un géographe/historien) pour dire si c'est une fraude ou non, pour les momies, il ne fait que répéter les conclusions des médecins, biologistes, anatomistes...

- qui disent qu'il faudrait beaucoup de compétences précises et techniques pour fabriquer des faux comme ca...

José Mantilla : parle de matériel génétique concentré dans un œuf...

Thierry Jamin dit qu'il a pensé que même si il n'y avait qu'un seul petit pourcentage que ce soit vrai, cela valait la peine de faire quelque chose pour éviter que tout parte chez des collectionneurs, qu'ils ont fait le maximum pour éviter que tout soit vendu, les huaqueros se voyaient riches et voulaient des millions...

- Que des pièces sont parties en Italie et ailleurs, dont une momie mieux conservée que la fameuse « Juanita » ( elle est à Arequipa je crois, découverte dans les années 90 en haut d'une montagne)

- la momie de Gaia (Maria), ressemble a un hybride, entre les humains et les autres qu'ils ont vu

le 11 juillet, à Lima, ils vont expliquer :
- les faits
- l'histoire
- le 14 juillet, les 1er resultats ADN
- laisser parler les spécialistes
- l'institut inkari ne dira pas c’est vrai ou c’est faux, c est entre les mains des scientifiques...

L’organisateur César Gerardo Cayo Espino : " de toute manière que ce soit vrai ou faux il faut essayer de sauver les pièces ", puis il s'énerve un peu...

Le représentant local du Ministère de la Culture parle de sa hiérarchie, qui est au dessus de celle de Nazca et dit que les informations ont été remontées et que le Ministère n'a rien fait. Par relation, il a quand meme été possible qu'une enquete soit lancée sur la possibilité de l'existence du lieu d’origine des artefacts mais après 1 mois, l'enquete n'a rien donné, donc via la justice, ils ont convoqué les témoins de l'affaire...

Ensuite du blabla de fonctionnaire, entre accuser les gens, justifier l'inaction du ministère, admettre une partie de son inefficacité, promettre qu'ils vont faire quelque chose, etc... "

 

Le 28 juin 2017, BTLV, intéressé par la manne de sa précédente émission qui avait réuni 70000 personnes en direct (et une visualisation sur you tube de la vidéo par 100000 personnes) tente une émission surprise (en profitant que personne ne puisse défendre l'affaire car Thierry Jamin est dans un avion entre Nazca et Cuzco - puis en direct sur StopMensonges m'a-t-on dit...) en invitant deux scientifiques français qui découvrent l'affaire... à l'aide de documents qui ne correspondent pas entre eux !

 

Reliqueperou

Cette momie montrée pour la première fois par Gaia (et non par Thierry Jamin)... n'a rien à voir avec...

 

Radio main

cette main amené au tout début de l'affaire par Paùl (Kravix999, membre de la secte Alpha y Omega) et qui sert pourtant dans l'émission de BTLV pour "juger" de la momie présentée en juin 2017 par Gaia ^^... des mauvaises comparaisons ne peuvent donner que des faux jugements, scientifiques ou pas...

 

Ainsi, la grande momie-hybride (?) présentée par Gaia est accompagnée par la radio de la main amenée par Paùl (Krawix, le membre péruvien de la secte Alpha y Omega) en janvier (et qui a été remise aux autorités comme montage par les nascas selon Paùl) ! Donc, comme cette main au poignet cassé est probablement un montage, les scientifiques concluent aussitôt que la grande momie de Gaia... est aussi probablement un montage pour les mains et les pieds... Pareil, tout au long de l'émission, il y a mélange entre les différentes "poupées" ou momies étudiées : on montre la photo de la toute petite "poupée" que Paùl avait montré à la télévision péruvienne en octobre 2016... et la radio de la plus grande momie nommée Josefina et qui contient des oeufs et un implant ou bijou métallique au niveau de la poitrine, ce qui n'a rien à voir bien sûr. On montre au passage la photo de Thierry Jamin avec la petite momie nommée "Albert", en disant que c'est la même !! En fait, Bob ne parle que de deux momies aux scientifiques, mais en montre 4 différentes en photos et radio... et les scientifiques jugent d'après ces simples clichés, qui n'ont pas obligatoirement des liens avec les radios montrées. D'ailleurs, quand ils voient la grande radio de Gaia pour la grande momie montrée... ils ne peuvent rien dire du tout à part que les oreilles ont "probablement" disparu, asséché ou coupé, et que les mains et les pieds ont probablement été "arrangés et mutilés" (sans preuve réelles ni analyses !). Pareillement, à la vision de la momie avec les œufs et le pectoral, ils sont moins certains et parlent de possibilités de bijoux car cela a été trouvé sur certaines momies (donc cela pourrait être une réelle momie... à par les trois doigts et trois orteils qui leur paraissent suspect). Le plus amusant est aussi quand il y a un mélange total entre la momie qui a été radiographiée et qui montre une croissance osseuse remarquée par les médecins (C'est la momie nommée Albert, un enfant ou adolescent)... et la momie Josefina qui contient les 3 œufs et qui n'a pas du tout cette croissance osseuse : les deux scientifiques, induits en erreur par Bob et ses mauvaises radios et explications, constatent alors justement qu'il y a une contradiction entre une "mère porteuse" d’œufs et une croissance osseuse d'enfant... (bien qu'il y ait des enfants-mères chez les humains, même si c'est rare !). Le problème étant bien sûr qu'il y a amalgame entre les différentes momies et la grande méconnaissance du sujet par Bob...

 

Momie40cm

Cette petite momie (ou poupée ?) de 40 cm ou même l'autre toute petite momie-poupée de 14cm de Paùl (Krawix999) montrée par BTLV :

 

Momie perou14

n'ont absolument rien à voir avec la radio de la momie contenant trois oeufs et un bijou ou implant pectoral comme montré par BTLV !! Comment donc se fier à des jugements scientifiques basés sur ces erreurs grossières... :

 

3fingers 3eggs

 

Mais les scientifiques ont tout de même reconnu la possibilité de "cloaque" en cas de reptilien (après avoir écouté l'avis des médecins mexicain et péruvien) et n'étaient pas surpris par la présence de bijoux ou pectoral métallique au niveau de la poitrine de la momie...

 

Mais si ces deux scientifiques sont assez fermés à l'hypothèse "extra-terrestre", ils sont beaucoup plus ouverts à une hypothèse (et comme précisé dans plusieurs de mes articles, c'est ma préférence, même si je suis ouvert à toutes possibilités, y compris un fake de huaqueros - après tout, c'est bien l'objectif de Ulule, trouver si c'est vrai ou un fake !) d'un hominidé inconnu. Ils ont même dit tous les deux qu'il était probable qu'il existait encore des hominidés, voir humanoïdes à découvrir, et que ce genre de découverte les surprendrait moins. Mieux, et surprise générale, l'un d'entre eux a même insisté sur la grande possibilité que le fameux Yéti ait existé il y a encore peu de temps, (avec le BigFoot qui en serait un exemplaire), ou existerait peut-être encore...

Leur conclusion est toute aussi intéressante et annule un peu tout ce qu'ils ont dit avant car à la question "Et si le 11 juillet les médecins et les scientifiques qui ont été proches de l'affaire annonçaient, avec des analyses multiples, que ces êtres étaient bien non-humains, que diraient-ils ?... Ces deux scientifiques ont alors affirmé que ce serait très étonnant mais que si c'était le cas, ce qui demeure possible car ils n'ont pas pu voir de scanner ni analyses ADN poussées (ils ont au passage confirmé que le prix de telles analyses était très élevé), ce serait une grande découverte... Ils ont donc confirmé ce que les plus patients et logiques disent depuis longtemps : il faut attendre les analyses et les études des scientifiques proches de l'affaire... car à distance, c'est un peu parler dans le vent...

Pas un très bon travail de BTLV donc, avec des mélanges de radios et de momies qui ne correspondaient pas, donc des jugements faussés par des scientifiques probablement très honnêtes et pas au courant du tout des multiples momies, de plusieurs tailles et particularités. Un peu comme un laboratoire nasca en quelque sorte... ou effectivement des faux (chers à fabriquer pour des huaqueros), ou des montages culturels nascas...

Les deux scientifiques français étaient : Alain Froment, Médecin anthropologue et auteur, Directeur de recherches à l'IRD au Muséum d'Histoire Naturelle, qui s'intéresse aux pygmées, à fait des travaux en rapport avec l'évolutionnisme, et Patrick Josset, Maître de conférence à l'Université de Paris 6 (Spécialiste des Momies) et qui s'intéresse aussi au Yéti, ce qui démontre tout de même un esprit très ouvert...

 

On s'étonne à peine que BTLV n'ait pas montré cette vidéo d'une scientifique américaine au sujet de cette même momie... :

 

 

Yves Herbo, Sciences et Faits et Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, https://www.youtube.com/c/YvesHerbo, 29-06-2017

 

 

Reliques étranges du Pérou : Documentaire, Analyses et photos HD

 

Osetmetal gravuresreliques5 mini

 

Vous allez trouver un petit résumé des derniers événements, liés à cette première conférence officielle donnée par Mr Maussan, journaliste mexicain, mais surtout par plusieurs scientifiques ayant le courage de parler de leurs examens et analyses sur ces corps biologiques découverts fin 2015 dans un site archéologique tenu encore secret par les pilleurs de tombes (huaqueros) à l'origine de la découverte.

Vous trouverez également les premiers résultats des analyses C14 et ADN avec des liens vers des fichiers PDF bien lisibles, ainsi que des fichiers PDF en deux formats (normal et HD) montrant les photos et radiographies de plusieurs de ces corps et artefacts ayant fait l'objets de ces examens et analyses. Les commentaires des spécialistes et des médecins au sujet de ces analyses et examens seront développés plus profondément par la suite mais les propos tenus lors de cette conférence sont sans équivoques : ces corps sont bien réels et non truqués d'après tous ces premiers examens et analyses, il a été demandé de l'aide scientifique pour avancer sur leur étude, aller plus loin sur ce qui pourrait bien être une découverte pouvant faire avancer l'ensemble de la science biologique et génétique de l'humanité...

 

Bebe wawita

Le nouveau corps biologique dévoilé lors de la conférence de Lima : le bébé "Wawita", très fragile est impossible à "trafiquer" à notre époque, possédant déjà un crâne très allongé, de grandes orbites oculaires et trois doigts, trois orteils... (crédit : Ruptly)

 

Depuis le subit changement d'attitude de BTLV et sa curieuse idée de vouloir jouer avec le buzz et faire une interview contradictoire (chose que cette chaîne dite alternative n'avait jamais faite, et surtout pas sur le sujet des pyramides par exemple avec La Révélation Des Pyramides - on n'y verra jamais J.P. Adam par exemple, tout simplement parce qu'ils sont liés à ce projet financièrement !), cette chaîne a multiplié les attaques, à croire qu'elle est plutôt financée par les dogmes et les "raisons d'états" que par des gens ayant l'esprit ouvert... Les faux documents (montage Photoshop n'ayant aucun lien avec de réelles radios pour appuyer des hypothèses farfelues - en contradiction avec de vrais scientifiques qui sont, eux, sur place, etc...) et les affirmations faciles et sans preuves mélangées aux suppositions ont continué à troubler les esprits, à tel point que plusieurs "clients" ont choisi de ne pas renouveler leurs abonnements dès que possible, ne voyant en BTLV qu'un nouveau BTLM, alors qu'il y a déjà suffisamment de sites porteurs de messages mensongers comme cela... Inutile de s'attarder sur ce média surtout acharné à vouloir vendre ses abonnements et gagner de l'audience, par tous les moyens, y compris en dénigrant ses anciens invités ou en trompant ses nouveaux, comme ces scientifiques français qui se sont bien fait trompés avec de mauvais documents ne correspondant pas à ce qu'ils avaient sous les yeux à "juger". Heureusement que ces scientifiques, plus intelligents, ont admis ne pouvoir conclure d'une façon ou d'une autre avec des photos de radios, car il faut bien de vraies radios, visibles par transparence avec de la lumière derrière (sinon ça ne servirait à rien de les sortir sur cette matière particulière que sont les radiographies ^^) ni avec les tendons et matières autour comme indiquées par les médecins sur place. De plus, la vision des passages en IRM de plusieurs corps a de quoi faire réfléchir ces médecins question honnêteté : des faussaires ne laisseraient pas examiner aussi profondément ni analyser leurs faux, tout simplement...

Mais inutile de s'attarder sur ce média qui a baissé dans l'estime de beaucoup de gens. Les choses avancent toujours question vérité, même si elle prend parfois des chemins détournés et rencontre des obstacles. Ainsi, la conférence de Lima, organisée et préparée en partie par Thierry Jamin et l'Institut Inkari Cuzco a bien eu lieu comme prévu... mais sans le président de l'Institut Inkari Cuzco. Il s'est avéré que l'organisation de la conférence avait été entièrement modifié par Jaime Maussan, que deux invités prévus (et présents encore la veille !) n'avaient pas été maintenus (je parle ici par exemple du Professeur Konstantin Korotkov) et ceci pour des problèmes principalement de marketing. Certains intervenants (et donc compte-rendus) étaient réservés pour la suite des épisodes de Gaia (payants), aux suites sur Tercer Milenio (abonnements) et à une prochaine conférence "Maussan"... Donc pas un problème de fond (sur la recherche de la vérité et les artefacts) mais plutôt un problème de forme comme l'a dit Thierry Jamin dans son interview du soir sur Nurea TV. Thierry Jamin est surtout attaché à la vérité, à faire avancer les choses, mais pas à l'argent et aux contraintes marketing : il a donc décidé de faire "grève" comme l'a dit Michel Ribardière avec humour dans la suite de l'émission... Il faut aussi dire, et c'est normal, que l'Institut Inkari Cuzco est à l'origine des recherches et de la préparation de cette conférence et que l'impression d'être "doublé", non respecté et que les intérêts de l'Institut Inkari ont été négligés ont pris le dessus, en toute logique. On va donc conserver à l'esprit une très mauvaise communication et "psychologie" de la part du journaliste international Jaime Maussan...

 

Conference11 07 2017

Lors de la conférence de Lima du 11-07-2017, de gauche à droite, le Dr Edson Salazar Vivanco, Jaime Maussan, le Dr Rios Lopez, le Dr J.J. Zalce Benitez (Crédit : Tercer Milenio)

 

La conférence intégrale diffusée sur Nuréa TV avec une première traduction française en directe (difficile et bravo au traducteur). Une traduction complète écrite en français est en cours par Sandrine Ferré et a été ajoutée en pièce jointe sur le site de Nurea TV et ici :

https://youtu.be/beXuqWq03ig

 

http://www.nurea.tv/wp-content/uploads/2017/07/TRADUCTION-CONFERENCE-OFFICIELLE-DU-11-JUILLET-2017-LIMA-PEROU.pdf

Voici le lien sur lequel vous pouvez télécharger la traduction française intégrale de la Conférence du 11-07-2017 à Lima

 

Quoi qu'il en soit, les choses doivent avancer de toute façon, et le travail de l'Institut et de tous ces scientifiques péruviens et du monde entier ne doit pas avoir été vain et doit se poursuivre. Car c'est loin d'être fini, même si toutes les conclusions (et celles de la Conférence de Lima) jusqu'à présent des scientifiques sont unanimes : ces corps biologiques intacts sont authentiques, non truqués, et d'ailleurs infalsifiables. Tous les examens radiographiques, visuels, tomographiques, découpes IRM, microscopiques effectués par différents scientifiques et des médecins pratiquant leurs spécialités dans des hôpitaux ou facultés n'ont trouvés aucune trace de "montage" ou falsification. Les analyses C14 confirment toutes, absolument toutes et sur des échantillons pris aux mêmes endroits et envoyés dans divers laboratoires, que ces corps biologiques sont anciens, voir très anciens. Rien de moderne. Les premières analyses ADN ne prouvent malheureusement pas grand chose, car les anomalies sont très nombreuses et ce premier résultat ne provient que d'un seul laboratoire (Toronto) qui a bien voulu effectuer des analyses gratuites. Le problème étant qu'il s'agit d'analyses incomplètes et rendues très rapidement (aucun autre laboratoire n'a pu rendre des analyses complètes pour l'instant, l'ADN ancien et des anomalies les gênant), nous pouvons donc avoir quelques doutes sur leur entière fiabilité. L'ADN est très ancien et, comme les scientifiques et les chercheurs honnêtes le savent bien, il faut souvent des mois, voir parfois des années pour avoir une certitude sur de l'ADN ancien et des séquences incomplètes. D'autant plus que notre science ne connaît pas tout sur notre génome humain (l'ADN dit "poubelle" est certainement significatif en fait et n'est pas là pour rien par exemple). Vouloir déceler l'inconnu en comparant avec du connu est très compliqué, les chercheurs du CNRS qui publient de temps en temps leurs recherches de la vie extra-terrestre à partir des molécules entrant dans notre atmosphère (via des captures à l'aide de ballons sondes) en provenance de l'espace, le savent très bien. Donc, les premières analyses semblent dire que l'ADN de plusieurs de ces corps étranges (mais les "cerveaux" par exemple ne le sont peut-être pas !) possèdent de l'ADN à 100% ou 99% humain - tout en ayant (à priori et selon un ululeur qui affirme travailler ou étudier les gènes), des anomalies certaines au niveau de certaines données qui ne correspondraient pas à l'humain ! Il faut bien sûr que des spécialistes de la génétique et de l'ADN se penchent et analysent les résultats. Je suppose que les chercheurs russes vont nous en dire plus prochainement dans les épisodes suivants de Gaia par exemple...

 

Maplabosreliques

Voici la carte des 8 laboratoires dans lesquels des échantillons d'ADN ont été envoyés : Nous sommes en attente donc de tous ces résultats qui ont été payés (sauf Toronto qui était gratuit mais incomplet, on l'a vu)... (Crédit Inkari Cuzco)

 

Une autre possibilité en ce qui concerne l'ADN de Homo Sapiens Sapiens (l'homme moderne), qui contient 98% de l'ADN du chimpanzé par exemple, serait d'inverser nos dogmes par rapport à la vie "extra-terrestre" ou même à une espèce terrienne inconnue (et intelligente) qui aurait devancé les primates : l'ADN de l'homme (et possiblement de toute la vie sur Terre) serait en fait issu d'une espèce exogène ou précédente, ce qui pourrait expliquer qu'il y ait peu de différence ! En lisant les textes et légendes du monde entier parlant de la création de l'univers, de la Terre et de la Vie, on pourrait tout aussi bien imaginer que des êtres exogènes auraient pu en fait créer la vie sur la Terre (et sur d'autres planètes) : toutes les bases de cette vie locale (et donc les gènes) seraient tous proches des gènes de ces entités, ce serait même logique... Mais il ne s'agit que d'hypothèses et seuls des résultats sur papier pourront permettre une avancée au niveau de l'ADN de ces corps...

 

Ululeursperou

entre le Dr Edson Vivanco et Thierry Jamin, quelques Ululeurs français ont pu faire le déplacement au Pérou... (capture sur vidéo Nurea TV - on voit Nora, Guillaume et Michel Ribardière en bas)

 

Un appel à l'aide, de la part de la communauté scientifique, a été lancé lors de cette conférence, et encore après par le Dr Edson Vivanco : il est primordial de faire le plus de lumière possible sur ces êtres venant d'un passé de plusieurs siècles mais qui pourraient bien nous en apprendre beaucoup sur notre propre Histoire, nos origines. Et pour Alien Project, tant que les résultats ADN ne sont pas finalisés, ni d'autres études de faites sur les corps, le site et les autres objets, il restera toujours un doute et donc les choses sont loin d'être terminées. Même s'il n'y aurait qu'une chance sur un million que ces êtres soient exogènes ou inconnus, cette possibilité est trop importante pour la repousser d'un revers de la main... et je suis d'accord avec ça, comme la majorité des ululeurs et des gens censés qui savent très bien que la science se trompe très souvent et n'est pas figée. D'ailleurs, la science est toujours dans la même inconnue depuis des lustres sur notre propre origine, il y a peut-être ici matière à recherches...

 

Rencontreavecmario

première rencontre avec Mario, le chef des huaqueros... filmé à son insu. (Crédit Inkari Cuzco)

 

Outre les nombreux corps et objets biologiques (dont des organes), le site a délivré aussi un grand nombre d'artefacts archéologiques en pierre et métaux, sans oublier des objets technologiques mentionnés. Nous avons déjà pu voir les dernières semaines quelques artefacts de pierre gravés, mais d'autres ont été révélés, voici des photos :

 

Artefactsperou

Osetmetal gravuresreliques

 

Osetmetal gravuresreliques4a

Osetmetal gravuresreliques3a

Osetmetal gravuresreliques5

Tous ces objets recouverts de la même terre diatomée sont taillés dans des os craniens et contiennent de incrustations géométriques de métal... la probabilité de faux (très innovateurs et inconnus à part les éventuelles "croix") fabriqués par des huaqueros est très faible... (photos crédits : "Mario" (1ere), Inkari Cuzco)

 

Irmalbert09 05 2017

Toutes les grandes momies et même un crane ont été passés à l'IRM, des centaines de clichés sont à l'étude... penser que des faussaires laisseraient faire est stupide en soit... (Crédit Inkari Cuzco)

 

(Crédit : Inkari Cuzco)

 

Déclaration de Jaime Maussan après la conférence : " Je vous présente un résumé des choses remarquables de la conférence qui a eu lieu au Pérou le 11 juillet, mais nous vous invitons à poursuivre la recherche dans les chapitres que nous avons présentés sur Tercer Milenio, ainsi que la conférence que nous proposerons ultérieurement sur les résultats ADN de ces êtres.

- Les petites momies de 25 à 60 cm présentent des traits de reptiles, l'une d'entre elles, Joséfina avec trois oeufs à l'intérieur.

 

Josefinaradio

Josefina avec son pectoral en métal et ses trois oeufs (qui sont bien translucides à la radio devant une lumière, comme elle doit être lue, y compris avec un logiciel médical adapté) - (crédit : Gaia)

 

Josefinaoeufs

 

Les 3 œufs de Josefina sont bien transparents aux rayons X, (merci au Dr Rios Lopez)

 

Le matériau blanc avec lequel les pièces sont recouvertes n'est pas du plâtre, mais de la terre de diatomée, un minéral de plantes de type algues qui ont été enterrées dans une zone où il y a des milliers ou des millions d'années.

 

Victoria2

Victoria, dont la tête aurait été perdue par les huaqueros mais qui a permis de constater sur le cou non rétracté (mais rétractable) la présence d'artères et de tendons... (Crédit : Gaia)

 

Deux autres momies ont été présentées, une baptisée Victoria, qui n'a pas de tête et est très semblable à la momie Marie que tout le monde connaît, en plus d'un bébé tridactyle qu'ils ont appelé "Wawita".

 

Bebe wawita maussan2

Le bébé Wawita présenté pour la première fois. Très très fragile et menaçant de se transformer par endroits en débris, il est considéré comme impossible par les médecins que ses trois doigts et trois orteils, ses différences d'anatomie, aient pu être "fabriqués" dans des temps modernes... Les examens commencent seulement pour ce corps. (Crédit : Tercer Milenio)



Des datations du carbone ont été présentées par l'UNAM, ainsi qu'un laboratoire aux États-Unis, et les différentes pièces datent de 1000 à 1800 ans.

Les médecins soulignent les orbites des yeux sur la momie Marie, ainsi que la plus grande séparation des os du bras. Les lignes des doigts sont droites et présentent des empreintes digitalesMaria présente des doigts avec des finitions à 90 degrés.

 

Empreintesdigitalesmaria Doigtsmaria empreintes

Les doigts de la grande momie "hybride" Maria sont étranges et semblent être le résultat d'une évolution, d'une adaptation : le bout des doigts semble naturellement posséder un angle à 90° et avoir des empreintes étranges, non ovales comme l'être humain "classique" mais constituées de lignes droites... des études doivent encore être faites sur ce sujet. (merci au Dr Rios Lopez)

 

Les momies ont des organes à l'intérieur, donc il s'agirait de cadavres desséchésAbsence d'os métacarpiens et métatarsiens, pas de paumes de mains ou de plantes de piedsForme carrée du grand trou occipital, alors que l'homme a le sien oval.

La Momie Albert de 60 cm présente des côtes horizontales, un squelette biomécanique correct, une fonction de déglutition, mais pas celle de mastication.

Ils n'ont pas de glandes mammaires, donc ce ne sont pas des mammifères. En plus de la relation qui existe avec les représentations andines comme les cultures nazca et paracas entre autres (beaucoup de poteries, tissus, pétroglyphes représentant des êtres à grosses têtes avec trois doigts et trois orteils), nous vous invitons à suivre de près cette recherche qui commence à peine. "

 

Diathomee maussan

(crédit Tercer Milenio)

 

La poudre blanche qui recouvre les momies de Nasca n'est donc pas du plâtre comme certains détracteurs se sont plu à le faire croire, il s'agit de Diatomite ou Terre de Diatomée, un puissant insecticide et antiseptique naturel (outre ses autres propriétés, aussi utilisé pour les soins aux chats par exemple). La Diatomite est un sédiment siliceux résultant de l'accumulation de frustules fossiles de diatomées (des algues unicellulaires entourées d'une "carapace" en silice). La Diamotie est connue sous d'autres noms comme la Célite, le Kieselguhr, la Terre de diatomées, Tripoli ou Randannite. Ces propriétés sont très efficaces pour l’assèchement des tissus et leur protection dans le temps contre les insectes et bactéries. Assez proche par certains côtés du Natron utilisé par les égyptiens pour assécher et protéger leurs momies...

 

Interview de Thierry Jamin, Alain Bonnet, du Docteur Edson Salazar Vivenco et de Michel Ribardière sur Nurea TV le 11-07-2017 au soir :

https://youtu.be/nS3G-rvp5B4

 

Thierry Jamin s'explique pour son absence à la conférence, en précisant bien qu'il s'agit de forme au niveau de la présentation des choses et non du fond au sujet de leur réalité, et d'ailleurs le Vice-Président d'Inkari Cuzco, José Benigno Casafranca Montes, a bien fait l'ouverture de la Conférence. La conclusion provisoire est que les corps momifiés (ou desséchés) de grande dimension et intactes sont authentiques, non falsifiés récemment, mais que les plus petits corps, un peu comme les quelques "poupées" découvertes au fil du temps dans des tombes nascas ou incas, peuvent avoir été fabriqués (à base de bois et d'os par exemple) comme objets de culte (peu connu encore) par plusieurs civilisations précolombiennes. Les résultats des analyses ADN sont beaucoup trop incomplets pour l'instant pour qu'une décision définitive soit donnée à cette date. Le Dr Edson Vivanco répond à quelques questions sur les examens médicaux qu'il a pratiqué et insiste sur la demande d'appui par des chercheurs sérieux et voulant approfondir la recherche sur ces corps hors du commun. Nous avons droit à un grand salut de la part des quelques ululeurs qui sont venus de France pour la Conférence, puis c'est Michel Ribardière qui prend le relais pour répondre aux questions de Nora et Guillaume de Nurea TV sur son rapport dédié à la Présidence française et autres sujets liés à l'affaire. Je vous conseille de regarder cette vidéo très intéressante. Notez que dans cette vidéo de NureaTV, vous pouvez voir le petit documentaire que Inkari Cuzco devait présenter à la conférence, mais de très mauvaise qualité (refilmé directement à l'écran). Vous trouverez une très bonne qualité (ainsi que les versions anglaise et espagnole) sur la page du forum AlienProject.com...

 

L'avis intéressant d'un ostéopathe sur les mains à trois doigts et les corps desséchés (il est honnête et affirme bien qu'aucun scientifique ne peut juger à distance et sans risques de se tromper lourdement sur de simples photos de radios ou de corps...) 

 

 

Pour finir, voici un accès libre au public et aux scientifiques qui veulent étudier et approfondir les choses, les analyses C14 disponibles et la seule analyse ADN reçue pour l'instant (par l'Institut Inkari), effectuée gratuitement avec peut-être un préalable "humain" s'il s'agit en fait de tests de "paternité" classiques (ou basés sur une base de recherches du FBI comme indiqué par un connaisseur)... Et en dessous je vous mets les photos HD disponibles à cette date (lien Alien Project)...

 

Resultats analyses2 Resultats analyses2 (2.87 Mo)

 

Analyse adn 16 mai Analyse adn 16 mai (175.29 Ko) : Voici des résultats d'analyses ADN reçus par J. Maussan.

Télécharger la traduction du rapport d’analyses ADN du 16 mai

Télécharger la traduction du rapport d’analyses ADN du 22 mai

Télécharger la traduction des analyses C14 (doc 1)

Télécharger la traduction des analyses C14 (doc 2)

Télécharger la traduction des analyses C14 (doc 3)

 

Ap album Ap album (3.4 Mo)  - Les photos mises à dispo par Alien Project

 

Et voici l'adresse du lien où vous pouvez télécharger le gros fichier PDF (33 Mo) qui contient les mêmes photos que ci-dessus Ap-album) mais en HD... 

AlienProject/ap-album-hd-1/

 

L'HISTORIQUE complet de toute l'affaire des Reliques du Pérou en textes, photos et vidéos... : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-momies-etranges-decouvertes-au-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-reliques-etranges-du-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-3.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-4.html​

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-5.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-6.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-7.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-8.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-9.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-10.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-11.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-documentaire-analyses-photos-hd.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-les-news-au-30-09-2017.html

Avec un complément "historique" sur les "Gris" : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/reliques-du-perou-et-les-e-b-e-gris.html

Et un autre sur la théorie EBE et les Dinosauriens/Reptiliens : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/legendes-mythes/ebe-is-be-les-gris-et-la-theorie-des-dinosauriens.html

 

 

Yves Herbo, Sciences et Faits et Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, 13-07-2017

 

Reliques étranges du Pérou : Les news au 30-09-2017

 

Ap newmomies3 mini

 

Vous allez trouver un petit résumé des avancées de cet été, les quelques annonces qui sont apparues depuis le dernier article de la mi-juillet et la conférence de Lima tenue par Mr Maussan, journaliste mexicain, mais surtout par plusieurs scientifiques ayant le courage de parler de leurs examens et analyses sur ces corps biologiques découverts fin 2015 dans un site archéologique tenu encore secret par les pilleurs de tombes (huaqueros) à l'origine de la découverte (comme une grande majorité de découvertes péruviennes, quoiqu'en disent les archéologues locaux...).

Une première chose qui s'est produite en juillet est donc l'envoi par le chercheur Deï Mian d'un dossier complet des données en possession de l'Inkari Cuzco à BTLV (Bob vous dit Toute La Vérité) pour transmission aux scientifiques français (Mr Alain Froment notamment) en toute transparence et afin qu'ils étudient les choses avec de VRAIES pièces et non des montages ou mélanges de données comme lors des émissions précédentes de la radio alternative... Thierry Jamin a donné son soutien à cette initiative en insistant sur le fait qu'il a toujours voulu que les reliques et preuves disponibles soient analysées par un maximum de scientifiques (preuve qu'il n'y a aucune volonté de cacher quoi que ce soit), y compris des français. Ce n'est pas de sa faute si les scientifiques sont si frileux et moins curieux que la logique le voudrait...

Dans la foulée, le chercheur Deï Mian a annoncé avoir contacté et reçu un grand intérêt de la part de scientifiques britanniques, qui ont donc également reçu un dossier complet des données disponibles à cette date. "  De par mes contacts en Angleterre, nous avons des scientifiques de Cambridge, Cardiff, Glascow et Leicestershire universities qui ont déjà eu des rapports de l’affaire en main, et aussi étonnant que cela puisse paraître, leurs premières conclusions ont été bien différentes de celles des experts français qui ont exprimé une « conclusion hâtive » ". Et il y a eu aussi, question analyses scientifiques en cours, un apport de la part d'une scientifique française, neuroscientifique reconnue par ses pairs, qui s'est déplacée au Pérou en septembre et qui va pouvoir faire des analyses et séquences ADN dans un laboratoire français. De son côté, Michel Ribardière est en train de tenter de constituer (difficilement devant les à-priori) un groupe de scientifiques internationaux pouvant apporter un avis réfléchit après étude sur ces reliques, qui sont en majorité des corps momifiés artificiellement par de la terre de diatomée (très probablement), mais qui sont possiblement accompagnés de "poupées" ou "objets rituels" créés par les indiens locaux au fil du temps (comme c'est le cas d'objets assez similaires trouvés dans certaines tombes dans le passé, j'en ai déjà montré car il s'en trouve dans des musées...).

Quelques conférences ont eu lieu cet été, avec les participations de Deï Mian, Alain Bonnet et Michel Ribardière, avec la diffusion du reportage/historique de l'Alien Project, des explications et débats :

 

Conferenceseteap

Tout d'abord la petite interview de Thierry Jamin effectuée par Marilyne Helck à Lima le 11 juillet 2017 lors de sa visite au Pérou pour la conférence... :

 

 

Ainsi qu'une petite interview de Alain Bonnet, la personne chargée de la communication et des montages vidéos de l'Institut Inkari :

 

 

Cet été est aussi apparu 3 nouveaux corps entiers du même type (ou espèce ?) que "Albert", "Josefina" ou "Victoria", qui ont donc pu rapidement (car "Mario" le huaquero ne les a prêté que très brièvement) être analysés, photographiés et filmés, peut-être scannés, par les médecins et spécialistes de Cuzco... on note tout de même certaines différences au niveau du nombre de côtes par exemple, ce qui soulève de nouvelles questions... avec une première : si c'était des fabrications, des montages, pourquoi faire en sorte que ça soit visible au premier coup d’œil ???? :

 

 

Ap newmomies3

 

Ap radios2newmomies

Ap radios2newmomies2

radios de deux des trois nouveaux spécimens - Crédit : Alien Project

 

Les premiers résultats très partiels au niveau de l'ADN qui ont été annoncés début juillet ont fait polémique mais plusieurs avis de professionnels ont bien confirmé qu'il n'y avait rien de significatif ni de définitif dans ces résultats très partiels. Voici l'avis de la spécialiste en neurosciences française qui est intéressée par l'affaire mais dont nous ne pouvons pas pour le moment révéler l’identité :

" Premièrement, il ne s’agit que de séquences et non du génome tout entier. Il faut garder à l’esprit que les espèces ont un pourcentage très important de gènes en commun – par exemple le rat et l’homo sapiens ont en commun plus de 95% de gènes. Par conséquent ces résultats préliminaires n’ont rien de surprenant ou douteux a priori, bien qu’ils puissent paraître contre-intuitifs au grand public.

La seconde chose est que l’homo sapiens, en classification des espèces, n’est pas défini à partir de son génome, ou génotype, qui code pour des caractères potentiels mais qui n’est pas suffisant pour que ces caractères soient exprimés. L’homo sapiens est au contraire défini à partir de caractères phénotypiques, c’est-à-dire de caractères effectivement exprimés, en particulier : la station debout bipédie, morphologie du crâne, volume du cerveau, le langage … et tout un ensemble de comportements dits créatifs ou complexes (les comportements ont une base génétique, du moins selon les neurosciences contemporaines). Et c’est d’ailleurs cela qui justifie la réaction de doute ou de surprise manifestée par certains lors de la diffusion des résultats des analyses. Ces êtres a priori homo sapiens présentent des différences phénotypiques avérées, et la question se pose alors de connaître l’origine de ces différences.

A ce jour, la génétique et les neurosciences n’ont pas de modèle global et définitif expliquant comment tout cela se met en place, c’est-à-dire comment à partir d’un génome on parvient à un individu tel que l’homo sapiens."

Très important : Une autre scientifique reconnue, biochimiste, et qui fait maintenant partie du petit groupe de scientifiques internationaux réunis par Michel Ribardière, a décelé une très forte anomalie dans les premiers résultats ADN des laboratoires. Il faut être penché dans la génétique pour tout comprendre, mais après plusieurs vérifications, elle a décelé quatre "satellites" totalement inconnus de toutes les espèces répertoriées sur Terre jusqu'à présent ! Pour expliquer (assez sommairement j'en suis désolé) ce que sont que les "satellites" dans le génome du vivant, on va dire que l'ADN satellite se présente sous la forme de séquences atteignant plusieurs millions de paires de bases et constituées d’un grand nombre de répétitions d’une séquence beaucoup plus petite, appelée l'unité de répétition. La longueur de l’unité de répétition est variable d’un type d’ADN satellite à l’autre, de 5 paires de bases pour les satellites III humains à 755 paires de bases pour les satellites trouvés dans les génomes des plantes... Le génome humain comprend environ 7 % d’ADN satellite. Le génome humain ayant été séquencé à 100% en 2003, il est impossible de trouver ces 4 satellites inconnus, y compris et surtout dans des résultats affirmant 99 ou 100% humain... pour ces résultats d'ailleurs, il a été dit que ce n'était pas un résultat très fiable (trop faible en pourcentage de séquences : on peut tomber sur des séquences 100% humaines en analysant un mammifère par exemple, il suffit de tomber dessus !) dans la mesure où on peut trouver chez le rat (qui partage 95% de son ADN avec l'être humain) des séquences qui comportent 100% d'ADN humain, et pourtant, mettez un rat à côté d'un humain, il y a certaines différences qui ne devraient pas vous échapper... On peut aussi dire que les laboratoires ne font pas de recherches scientifiques à moins de bien les connaître et de travailler avec eux, de surveiller leur travail : ce sont des organismes commerciaux, centres de profits, avant tout et qui cherchent à vendre des analyses, et qui tiennent pour certains à leur réputation... 

Durant tout l'été de l'hémisphère nord, les médecins continuent leurs examens, en particulier le biologiste mexicain José de la Cruz Rios Lopez. Il affirme ici, en ce qui concerne le corps nommé "Joséfina" (et qui possède aussi ce qui ressemble beaucoup à des œufs et qui a été déjà montré dans un précédent article) : " L'anatomie biologique est un produit de l'évolution et non une simple occurrence anthropique ! Le cou (de Joséfina) présente des structures différentes de celles connues sous le nom de vertèbres du cou humain, qui a permis au spécimen en vie d'effectuer des mouvements du cou sous forme rétractable. (quelque chose semblable à ce que font les tortues, mais avec des différences notables dans l'anatomie). D'autre part, Mr Rios Lopez affirme aussi, après avoir longuement examiné les membres supérieurs et inférieurs de ces êtres, et qui comportent des os uniques (au lieu de deux os comme tous les primates par exemple (cubitus et radius de l'avant-bras humain et tibia-péroné au niveau inférieur), qu'il n'a trouvé aucun animal ou ancêtre d'un type humanoïde/primate/lémurien ayant ces caractéristiques sur la planète, ou alors on ne l'a pas encore découvert... :

 

Josefina 3d drrioslopez

(Crédit José de la Cruz Rios Lopez)

 

C'est assez étonnant, mais les analyses tomographiques (scanner) d'un des crânes de Paùl Ronceros (Krawix999) démontrent...que ce n'est pas un montage, une fabrication artificielle... :

" Avis sur l'un des crânes de Paùl Ronceros, où sont indiqués des aspects importants de l'anatomie qui prouveraient que nous sommes face à un spécimen présentant des caractéristiques qui diffèrent de tout spécimen connu par la science.

Et qui n'est pas le produit de l'occurrence humaine car il n'y a aucune preuve scientifique qu'ils ont été taillées, coupés, déchirés, suturées, etc., ou que la peau soit faite de légume, comme l'avait noté Paul Ronceros. Et qui sont en effet vieux de plus de 1000 ans et qui indique que les corps ont été traités sans evicération, avec des huiles végétales et de la terre de diatomée."

Biologiste José De La C. Ríos López :

Analysescranepaul

 

En ce qui concerne les "poupées" utilisées par les indiens lors de rituels funéraires (et donc trouvées dans plusieurs tombes), en voici un exemple trouvé (ici en tissus) dans une tombe de la culture Chancay, (1200 à 1400 Après JC)... on y retrouve encore ces fameux trois doigts (orteils) !... : Lombards Museum

 

Lombards museum poupeechancay

 

Plusieurs vidéos et photos du site sont apparues sur le net cet été, la majorité étant probablement fausses, mais certaines posent question et correspondent bien aux dires de Paùl et Mario, sans plus de preuves. En voici quelques échantillons qui font réfléchir et que je pense probablement vraies, contrairement à d'autres qui montrent des momies bleues... :

 

Site nasca aliens 2

Inthesite5

Inthesite

Inthesite2

Inthesite3

Inthesite4

Nouvellereliqueperou

Cette dernière photo d'une "pierre gravée couverte de terre de diatomée" a été fournie par Mario et montre donc une nouvelle relique, certaines infos la font apparaître comme un probable bracelet gravé en fait...

 

Le 05 août 2017, Thierry Jamin annonce comme prévu la mise en sommeil provisoire de l'Institut Inkari pour quelques semaines de vacances (je sais qu'il a été au Brésil avec Alain Bonnet) et réitéré le fait qu'à cette date, et en fonction des données apportées par les spécialistes et médecins étudiant et analysant vraiment les corps momifiés de près, mais aussi les analyses ADN, C14 et scanners, aucune fraude n'a été pour l'instant prouvée sur ces corps... :

 

 

Assez important, cette vidéo expliquant les premières analyses ADN du corps de "Maria" et d'un cerveau concluent effectivement que les résultats (basés sur la base FBI pour celles du Canada) nous confirment qu'aucune analyse mitochondriale recevable par la science n'est encore dispo et que ces premières analyses ne démontrent rien du tout en ce qui concerne de l'ADN humaine ou pas... Cette spécialiste (Clara Martinez) dit bien qu'elle espère d'autres analyses plus profondes... J'ajoute que le séquençage du premier génome humain en 2003 à mis... 13 ans pour être réalisé et a coûté... 3 milliards de dollars ^^..:

 

 

Une série de vidéos traduites ont été publiées par le groupe des émanants (qui aide le groupe Alien Project) sur Vimeo : 1) Le Dr JOSE DE JESUS SALCE BENITEZ est Docteur Expert en Médecine Légale de l'Institut des sciences médico-légales du Mexique (INACIF) et Département de la Marine Nationale Mexicaine. Il donne son avis sur MARIA, l'un des êtres de Nasca (Pérou) :

 

1 - Les Êtres mystérieux de Nasca - Analyse du Dr J.de Jesus SALCE from Les émanants on Vimeo.

 

2) Le Dr Raymundo Salas Alfaro est radiologue spécialiste des scanners depuis 35 ans à Lima (Pérou), il a analysé les momies de Nasca, et donne son verdict. D'après son expérience, elles n'ont pas été fabriquées, ni modifiées. Note : Les "tomografias" sont le terme utilisé en espagnol pour désigner les "scanners" et pas les "IRM".

 

2 - Les Êtres mystérieux de Nasca - Analyses par le Dr Raymundo Salas Alfaro from Les émanants on Vimeo.

 

3) : Dr JOSE DE LA CRUZ RIOS est Biologiste au Département de la Santé Publique de Campeche - Mexique - Il a analysé les momie de Nasca et donne ici ses premières analyses.

 

3 - Les Êtres mystérieux de Nasca - Analyses du Dr Jose DE LA CRUZ RIOS - from Les émanants on Vimeo.

 

4) :  Le Dr Edson Salazar Vivanco est médecin-chirurgien et radiologue au Pérou, et il a examiné en détails les momies de Nasca.

 

4 - Les Êtres mystérieux de Nasca - Analyses du Dr Edson Salazar Vivanco from Les émanants on Vimeo.

 

5) : Les 'momies' de Nasca ont été examinées par différents spécialistes internationaux. Voici leurs analyses...
1- Dr MK JESSIE- Radiologue du squelette- Université du Colorado –Denver – USA.
2 - Dr NATALIA ZALOZNAJA - - MD PHD RUSSIA - Directeur de l’Analyse Radiologique de l’Institut Médical MIBS – Russie 
3 - DR KONSTANTIN KOROTKOV - Ph D Russia – Professeur de Physique à l’Université de St-Pétersbourg – Président de l’Union Internationale de Bio-Electrographie Médicale Appliquée – Russie
4 - Dr JOSE DE LA CRUZ RIOS - Mexico - Biologiste au Service de la Santé de Campeche – Mexique.
5 - Interview de Thierry Jamin - Historien-géographe, chercheur et explorateur, Président de l'Institut Inkari Cusco - Pérou.

 

5 - Les Êtres mystérieux de Nasca from Les émanants on Vimeo.

 

D'autres vidéos du groupe des émanants sont visibles sur Vimeo, je vous invite fortement à aller les voir et vous abonner : https://vimeo.com/user24243914

 

 

La chaîne Gaia a diffusé les 8 premiers épisodes de sa série "Unearthing Nazca" consacrée aux momies du Pérou. Vous pouvez voir ces épisodes gratuitement et appliquer des sous-titres français (en bas à droite : subtitles) à volonté. On ne peut pas trop dire (comme certains détracteurs) non plus que Gaia se fasse beaucoup d'argent sur ces documentaires... voici les liens de ces 8 épisodes :

https://www.gaia.com/video/special-report?fullplayer=feature

https://www.gaia.com/video/update-1-discovery?fullplayer=feature

https://www.gaia.com/video/update-2-analysis-begins?fullplayer=feature

https://www.gaia.com/video/update-3-examination-new-body?fullplayer=feature

https://www.gaia.com/video/update-4-smaller-bodies-revealed?fullplayer=feature

https://www.gaia.com/video/mummies-nazca-press-conference-jaime-maussan?fullplayer=feature la conférence de juillet en belle qualité et STFR...

https://www.gaia.com/video/update-5-analysis-continues?fullplayer=feature

https://www.gaia.com/video/update-6-bodies-evidence?fullplayer=feature pas encore sous-titré en français (anglais)

 

Voici deux vidéos trouvables sur Youtube montrant la conférence de Deimian du 02-09-2017 à Dijon, avec le film intégral de l'Alien Project qui y a été diffusé, puis la deuxième partie du lendemain avec Michel Ribardière... :

 

 

 

Une semaine avant sa conférence du 20-09-2017, Jaime Maussan avait participé à une longue interview par un site français (Mondes Mystérieux), dans laquelle il avait déjà parlé des analyses ADN annoncées le 20... Dans cette interview traduite donc en français en "direct" il y a aussi celle de Marilyne Helck... : 

 

 

Mi septembre 2017, le huaquero "Mario Peruano", qui est réapparu sur facebook, transmet une nouvelle photo inédite montrant deux nouveaux crânes de "petits gris". Il écrit qu'il y a une possibilité pour que l'un de ces deux crânes soit la tête manquante du corps identifié comme "Victoria"... :

 

Envoimario9 17

 

La conférence de Jaime Maussan du 20-09-2017 connaît beaucoup de problèmes techniques et commence avec deux heures de retard question diffusion : la veille il y a eu le fort séisme à Mexico (où se trouve les locaux de la chaîne Tercer Milenio qui diffuse la conférence, qui se tient à Barcelone en Espagne. Décalage horaire + problèmes électriques à Mexico expliquant les choses... Le son est assez mauvais et les images sont saccadées souvent ou se figent par moment... La conférence commence par un retour sur l'affaire des "diapos de Roswell", dont j'ai déjà parlé ici : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/retour-sur-l-affaire-des-diapos-de-roswell.html

Vers la fin de cette conférence sont commentées des analyses de séquences ADN du corps momifié "Maria" annonçant que ce dernier ne possède génétiquement que 30% proche de l'être humain, 70% étant encore inconnu, dont 10 à 20% de bactériologique. Mais le séquençage étant encore limité (le labo annonce 1 an de séquençage complet), il convient d'être prudent sur cette annonce. La dernière partie montre une visite d'un site possédant de la diatomée et des trous dans lesquels auraient été trouvés plusieurs des momies dont il est question ici. Mais il s'agirait là d'un site secondaire de Mario, où des découvertes ont été effectivement faites, mais pas l'essentiel des découvertes nombreuses montrées et annoncées... :

 

 

Les dernières interventions de Thierry Jamin montrent qu'il est toujours convaincu de la réalité et authenticité de la plus grande partie de ces corps entiers et des artefacts montrés, accompagnés probablement de "poupées" indiennes rituelles fabriquées par des prêtres nascas et/ou incas. Une intervention filmée peu de temps après la conférence du 20 septembre de Barcelone, tenue par Jaime Maussan nous apprend que l'Institut Inkari n'a pas été tenu au courant des résultats des analyses annoncées lors de la conférence, contrairement aux accords prévus, et Thierry Jamin se méfie donc de ces résultats dans la mesure où il n'en a pas trace de son côté. En fait, il stipule même qu'une entorse grave à été commise envers ces accords car l'Institut Inkari n'a touché absolument aucun argent de la part de Gaia ou de Mr Maussan, ce qui faisait bien partie de l'accord, mais que la contrepartie de l'Institut, en échange de la mise à disposition des corps momifiés et de ses propres résultats, était juste la mise à disposition par Gaia et Mr Maussan, de leurs propres résultats d'analyses dès que connus. Ce qui n'a donc pas été fait du côté de Mr Maussan sur ses analyses et premiers résultats, qui datent du 05-09-2017...

Donc une grosse déception de la part de Thierry Jamin à ce sujet, bien que si ces résultats soient authentiques et confirmés (que 30% d'ADN humain, 70% autres, dont 10 à 20% de bactériologiques en ce qui concerne le grand corps momifié de "Maria"), il s'agit de quelque chose d'extraordinaire et très étonnant bien sûr. Mais, en l'absence de preuves réelles (papiers), la prudence est de mise, d'autant plus que ces premiers résultats sont assez prématurés et établis sur un petit pourcentage de séquences (exactement comme les 100% d'ADN humain annoncés en juillet !). Une conférence d'annonce de certains résultats d'analyses faites à la demande de l'Institut Inkari était prévue le 03-10-2017 à Nasca, mais elle a été repoussée à début décembre (après la visite de Thierry Jamin en France pour des rencontres avec les ululeurs et quelques conférences). En effet, à la suite des ravages causés par l'ouragan Maria (un nom prédestiné ?) sur l'île de Porto Rico, où se situe le laboratoire ayant annoncé la fin de ses analyses, ces résultats n'ont pu être récupérés. Pas de chance donc, il va falloir attendre la remise en état des installations électriques, internet et autres sur l'île américaine, alors que l'aide des USA tarde... :

 

 

Une dernière intervention de Thierry Jamin, dans une interview donnée sur un site internet péruvien en espagnol le 26-09-2017, mentionne le fait que les images du site montrées lors de la conférence de Jaime Maussan du 20-09-2017, ne sont pas des images du grand site des découvertes, mais probablement celles d'un autre site "secondaire" dans lequel seulement quelques corps auraient été découverts. Thierry Jamin pense en effet qu'il existe probablement plusieurs sites ou tombes contenant de tels êtres, mais qui ne sont que des sites funéraires, alors que le site principal mentionné par Mario est plus important en taille et contenus...

 

 

Traductions (merci à Patsyjo) : Résumé par Patsyjo Sylvie de l’interview de Thierry Jamin ( Merci à elle )
Thierry Jamin confirme que le site montré par Mr Maussan n'est pas le site principal de Mario, le site serait à Nasca alors que celui de Mr Maussan est à Palpa. Il imagine qu'il doit exister plusieurs zones funéraires où on peut trouver des momies…
Avec Maussan il est ami, grâce à lui et sa passion, ils sont arrivés au niveau mondial. Maussan ne fait pas cela pour le fric mais par passion. Il est convaincu de l'affaire… mais il oublie un peu les amis et Thierry Jamin est frustré qu'il n'ait pas communiqué les ultimes documents d'analyses. Thierry Jamin dit qu'on doit beaucoup à Maussan pour avoir diffusé mondialement.
Ils ont eu des soucis de communication. Saint Petersbourg (Russie) a confirmé que l'adn est formel, tout coïncide Maria n'a pas été trafiquée…
Une conférence avec le docteur Navarette et des choses importantes vont se passer pendant la conférence (celle de l'Inkari Cuzco qui a été remise depuis à cause des problèmes de Porto Rico). Ils vont faire un point de presse, donner les derniers resultats d'analyses d'Inkari.
Luis arrive, celui qui fait les émissions web au Pérou. Thierry Jamin reparle avec Luis du site de Maussan. Pas assez d'espace pour le matériel trouvé… Thierry dit si c'est cela, ou c'est une fraude ou ce n'est pas le site. Et on leur a dit "c'est pas le site"…. pour Thierry Jamin, c'est un site funéraire… Il revient de Nasca et a vu une personne qui a vu le site. Et ce n'est pas celui là. Thierry a été sur le site de Maussan, mais pour lui ce n'était pas le site donc il n'a pas diffusé les images…. pour lui, ce site ne vaut pas la peine d'être diffusé… il a pu trouver quelque chose dedans (YH : Maria par exemple ?) mais tout ce n'est pas possible…
José Rios devait venir à la conférence et il va changer son vol... pour fin novembre. Et l'archéologue Salas et le docteur Navarette aussi vont participer, une personnalité importante de nasca. Il veut faire la conférence à Nasca car c'est le patrimoine et il dit que des choses importantes vont se passer pendant la conférence, et ils preparent cela…. il dit penser savoir où sont les momies que Mario a prêté (YH: à l'autre groupe dont j'ai déjà parlé)… il y aurait plus de materiel…
Il a vu de nouvelles images de momies… mais il ne sait pas si c'est réel mais il pense que oui… Mario n'a pas fait la publicité…. il dit qu'il doit exister d'autres specimens comme Maria et Wawita… C'est délicat d'amener le matériel à l'université de nazca...
Ils ont toujours évité de sacrifier une momie... ils ne veulent pas toucher ces momies. Gaia et Maussan ont prit des échantillons. Ce n'est pas le bon moment. Si c'est fait, c'est définitif. il parle de toutes les analyses… et toutes valident leur véracité… ils vont avant la fin de l'année communiquer des résultats qui leur paraissent définitifs… pour eux, il parle de leurs réputations… et ce n'est pas une fraude.. il aurait dénoncé sinon… Il aimerait bien écrire un livre, et il le fera plus tard… un éditeur français a fait le voyage pour le voir. Ils veulent faire un documentaire, car ils ont tout filmé… pas pour le fric mais pour expliquer l'histoire et la vérité… le fait qu'il soit critiqué… par ses congénères… les septiques… Thierry Jamin ne donne pas d'importance à tout cela, pour lui les faits sont les faits… Ils ont tous étudié les momies et c'est du vrai… Critiquer si tu n'as pas vu, c est facile...

Ils n'ont pas encore touché à la peau de Josefina et d'Alberto… ils ont juste nettoyé certains corps et la peau parait très reptilienne… ils vont faire le carbone 14 et l'ADN voir si c'est réel….
Thierry dit qu'il faut écouter les paroles du docteur Salas, le radiologue, qui sait de quoi il parle, et qui n'a aucun doute …
Pour lui, Mario n'a pas fabriqué cela. Il parle de la scientifique française spécialisée en neuroscience. Elle a dit que pour faire cela (les corps), il faudrait être un scientifique car c'est trop pointu les détails anatomiques…
Elles sont réelles… Mario a confirmé qu'il y a un site principal et que ce n'est pas celui de Maussan… le site de Maussan est juste un site funéraire… Thierry dit que ce site avait l'odeur d'un site funéraire… Mario veut exploiter jusqu'en décembre le site et le donner à la science après. C'est délicat car il y a des enquêtes et le Ministere veut trouver le site et l'étudier… sortir des pièces fait perdre des données historiques du site…
Il y a aussi des pilleurs qui cherchent le site et c'est délicat d'en parler sur le net. Ils surveillent pour avoir des infos.
Les 3 nouvelles momies sont de tailles différentes. La plus grande, sa peau l'a impressionné, de type reptilien… la forme des doigts… une forme spécifique, on peut voir le mouvement des mains. Ce qui est intéressant, c'est qu'elles sont de tailles différentes et tout est en proportion par rapport à la taille... donc difficile de faire des moules pour créer cela…
Thierry lui n'est pas ufologue, il s'y intéresse et est ouvert… et il peut difficilement expliquer l'évolution depuis les dinosaures… Thierry est plus pour une population qui s'est mélangée avec ceux de Nasca… 3 doigts et une espèce intelligente… vu la plaque de Josefina, le materiel métallique est en étude et il va en parler en novembre de la nature des métaux. Il y a eu plusieurs objets, un étrange qui pèse lourd, comme d'une météorite qui pèse un kilo environ et il va en parler des métaux à la conférence. Sur les mains, ce sont de plaque collées mais ils savent pas comment. José Rios a dit que cela a été fait de leur vivant, sur Albert cela a été fait de son vivant, les sortes d'anneaux aux mains. Une de Paùl aussi et ils ont un anneau de cette main… et l'Angleterre et le Pérou les analysent en ce moment, on aura tout cela lors de la conférence… donc 2 lignes d'enquêtes (avec Maussan et Gaia)… Inkari et Thierry, sauf que Thierry Jamin a moins de moyens…
Le Journaliste dit "pourquoi tu ne fais pas un autre ullule… cela a des couts, et les septiques vont toujours critiquer quelque soit ce que tu fais..."
Thierry dit que cela demande beaucoup d'énergie pour faire un Ullule. Il espère qu'une institution un jour acceptera de le faire… Il accepte les laboratoires qui veulent étudier de manière honnête et transparente.
Mario a été identifié… Il veut s'occuper du site qu'il a découvert… le protéger, c'est pour cela qu'il a montré l'autre site sans doute… cela a mit en évidence le traffic dans la zone de Nasca… des milliers de tombes… on peut voir ces pillages… ces cratères… thème délicat, zone très chaude de traffics…. on peut voir des crânes, des os, des cheveux… partout… c'est une zone immense, dure à protéger…

il parle de la pétition et qu'il faut la signer… Michel Ribardière essaie de sensibiliser la France sur le sujet… il parle de la pétition, elle est en portugais, mandarin, espagnol, anglais, français….
Au sujet de Krawix/Paùl, les détracteurs se sont servis de ses calomnies et de ses dires sur ces momies… Thierry a toujours su que ces petits corps avaient été trafiqués mais par qui et quand on ne sait pas. Les autres non, de vrais corps… c'est distinct, les petits corps et les autres… Krawix n'a pas eu les grands… Quand ils ont vu les petits, il y avait des incohérences… os, articulations… mais ce sont pas des fraudes, car ils sont anciens. Une tribu faisait cela (les Chachapoyas au Chili), sortir les os, et après remettre les os… on aurait dit la même technique. Le cas des petites momies ne s'applique pas aux autres… il faudrait savoir qui a fait cela et pourquoi et comment…
Les nascas utilisaient le type de coton qu'on avait vu sur les petites momies… il aurait été intéressant de l'analyser au carbone 14 pour écarter une fraude moderne (au niveau des petites momies de Paùl)…
ils parlent du Ministère qui a rendu à Krawix son matériel archéologique… Krawix dit "modifié mais ancien"
Thierry s'est concentré sur les petits gris, Maria et Wawita… de Wawita on n'en sait pas plus… Pour le docteur Salas c'est authentique et une espèce comme Maria… fraudes très difficile vu les articulations, muscles des pieds, bras, qui font le lien avec le carpe et métacarpe donc impossible de faire un faux, il y a des tissus… et en plus l'ADN des mains de Maria est le même que le corps...
Le jour de la conférence à Nasca fin novembre sera connu avant la fin de septembre… on doit faire toute la transparence et on est frustré par la mauvaise communication avec Maussan et Gaia. Il n'aime pas le fait de ne pas communiquer les documents car cela amène la suspicion des septiques... (YH : Et les documents n'étaient pas très visibles lors de la conférence de Maussan)...

 

Dernière news du 30-09-2017 et merci à Claude Buxcel pour le résumé traduit de cette vidéo du journaliste Anthony Choy, qui commence à son tour à penser que l'affaire est réelle et veut remuer la population du Pérou pour que les choses bougent au sujet de l'affaire de Nasca. Pour résumer, il est interpellé après en avoir douté et montre la vidéo de Barcelone et à la fin demande ce qu'il se passe pour "Mario Peruano", que la justice connaît et connaît son lieu d'habitation et demande des comptes au Ministère de la Culture et dénonce le manque d'intérêt total, surtout au niveau légal. Il demande à ce que les momies soient présentées et étudiées ! :

 

 

- Une pétition a été lancée à l'initiative de Michel Ribardière, à l'attention de la présidence de la république française, afin de tenter que cette dernière prenne des initiatives pour la sauvegarde des reliques du Pérou, patrimoine historique de l'humanité potentiel, toujours à l'étude. Je vous invite à la signer, il y a déjà 1500 signatures mais plus il y en a... :

https://www.change.org/p/michel-ribardiere-prot%C3%A9geons-les-d%C3%A9couvertes-arch%C3%A9ologiques-de-nasca-au-p%C3%A9rou-france-french?recruiter=790975546&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=autopublish

- Un document de Michel Ribardière montrant que les arguments et annonces d'un groupe de scientifiques péruviens (dont le travail et les bourses dépendent à 100% du gouvernement péruvien ^^) envers les corps momifiés de Nasca sont complètement anti-scientifiques (absolument aucune étude effectuée ni professionnalisme démontré !) :

Analyse de l argumentation communaute scientifique 1Analyse de l argumentation communaute scientifique 1 (174.41 Ko)

 

- Les dates connues des conférences données par Thierry Jamin lors de sa prochaine visite en France et en Europe (d'autres à venir pour novembre à priori) :

Samedi 8 octobre : Sarlat - 15h00 - Festival CinéForum Science et Conscience.
Jeudi 12 octobre : Toulouse - Repas Ufologiques.  Flunch Allées Jean Jaurès. A partir de 19 heures si vous souhaitez dîner. Conférence à 20h00.
Jeudi 19 octobre : Perpignan - Conférence au Restaurant Saveurs Nature - 19h00 - 12 euros.
Mercredi 25 octobre : Lille - Conférence aux Repas Ufologiques
Vendredi 27 octobre : Tours- Conférence aux Repas Ufologiques

Ces rencontres ou conférences se feront en soirée. Dans le cas où ce n'est pas indiqué ci-dessus, l'heure exacte et le lieu seront précisés plus tard.

 

Conference19 10 17

 

L'HISTORIQUE complet de toute l'affaire des Reliques du Pérou en textes, photos et vidéos... : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-momies-etranges-decouvertes-au-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-reliques-etranges-du-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-3.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-4.html​

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-5.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-6.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-7.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-8.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-9.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-10.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-11.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-documentaire-analyses-photos-hd.html

Avec un complément "historique" sur les "Gris" : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/reliques-du-perou-et-les-e-b-e-gris.html

Et un autre sur la théorie EBE et les Dinosauriens/Reptiliens : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/legendes-mythes/ebe-is-be-les-gris-et-la-theorie-des-dinosauriens.html

 

Yves Herbo, Sciences et Faits et Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, 30-09-2017

 

EBE, dinosauriens et voyages temporels

 

Ebe classique mini

J'ai déjà abordé sur mon blog diverses théories et hypothèses liées à la présence pouvant être ponctuelle mais historiquement constante d'entités biologiques extra-terrestres (EBE) mais les possibilités étant nombreuses et s'entremêlant avec des hypothèses plus larges (voir même touchant à l'immatériel et à des possibilités métaphysiques, quantiques, psychiques et multi-dimensionnelles), il n'est pas inutile, surtout en considérant les progrès et recherches en cours, de parler du fait que ces mêmes entités pourraient ne pas être "extra-terrestres" au sens propre du terme, mais provenant d'une dimension qu'il nous semble bien déjà expérimentée par l'être humain : le Temps...

 

Ebe classiqueApparence "classique" d'un EBE vu près d'un OVNI, un "Gris" ayant le crane allongé et une machoire rétrécie...

 

J'ai parlé de la théorie du paléontologue et géologue américain (de naissance, naturalisé canadien) Dale Russel, professeur de recherche au MEAS, sur la possibilité d'un reptoïd intelligent qui aurait pu évoluer et être à notre place s'il en avait eu le temps. Ses recherches et dessins nous font bel et bien voir un être ressemblant en tout point à ces mêmes entités rencontrées à de multiples reprises depuis au moins 1947 (mais des représentations préhistoriques, antiques et même plus tardives, dont j'ai déjà parlé également, font apparaître des correspondances assez troublantes aussi) : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/legendes-mythes/ebe-is-be-les-gris-et-la-theorie-des-dinosauriens.html

 

Dalerussel dinosauroid mini

évolution d'un "raptor troodon" préhistorique en un être humanoïde ayant le crane allongé et la mâchoire rétrécie...

 

La théorie liée à ces dinosauriens/reptiliens envisagerait une évolution finalement assez longue de ce reptoïd, qui ne se serait donc pas éteint (ou évolué en oiseau comme d'autres dinosaures !) mais aurait développé suffisamment son intelligence sur plusieurs dizaines de millions d'années (le troodon existant déjà il y a 70 millions d'années) après la catastrophe mondiale de -65 millions d'années (qui n'a finalement pas empêché la survivance de certains dinosaures à plumes qui ont évolué en oiseaux par exemple) pour finir par dominer un certain temps son éco-système mais dont les traces ont totalement disparu suite à la rupture de la Pangée et de l'enfoncement tectonique des plaques dans le sol terrestre... Mais, entre-temps, cette race dino-reptilienne (possiblement douée naturellement de dons psychiques (le serpent ayant toujours eu mythologiquement parlant un don de manipulation par exemple), aurait donc eu largement le temps de développer des techniques diverses, pour survivre aux catastrophes et aux autres prédateurs, y compris spatiales, peut-être même dimensionnelles et temporelles...

Nous avons étonnamment une autre hypothèse scientifique qui, elle, nous parle de l'évolution de l'Humanité actuelle, qui devrait nous mener à une modification assez importante de notre apparence physique si nous survivons les quelques millions d'années nécessaires... et qui nous amène au même type d'entité biologique (un "gris" !) que ce reptoïd préhistorique ! 

Il y a eu aussi la théorie (toujours controversée) des scientifiques françaises Anne Dambricourt Malassé et Marie-Joseph Deshayes (voir ici : http://www.hominides.com/html/references/homo-sapiens-dambricourt-chaline.php ) mais toutes les prévisions sérieuses nous mènent dans le futur à une apparence définie ainsi :

" Notre processus évolutif serait le résultat d'une logique interne qui aurait conduit nos ancêtres d'il y a 60 millions d'années vers l'homme d'aujourd'hui, et qui nous pousse déjà vers l'homme de demain. On peut imaginer que l'homme de demain aura le crâne de plus en plus bombé et une mâchoire de plus en plus petite...  En extrapolant, l'homme sera peut être la première espèce à pouvoir modifier ou intervenir sur sa propre évolution... "

 

Homo sapiens futur

évolution future de l'être humain... qui nous montre un être au crane élargi et avec une mâchoire rétrécie... cette triple conjonction vers une même apparence physique peut-elle vraiment être uniquement due au pur hasard ?...

 

L'objet de mon hypothèse présentée ici, qui en reste une de toute façon et qui a peut-être été émise par d'autres avant, cela ne me préoccupe pas, est donc de poser par écrit la possibilité qu'une grande partie des phénomènes inexpliqués au fil du temps et lisible aussi bien dans les textes et témoignages antiques, du moyen-âge et des temps modernes, tant mythologiques que religieux, parapsychologiques, paranormaux, ufologiques et métaphysiques, liés à des observations considérées parfois comme matérielles, parfois comme immatérielles, soient en forte relations avec la présence dans l'environnement de notre perception physique et matérielle, de ces entités provenant d'un lointain passé... ou du futur de l'humanité, par manipulations génétiques multiples tout au long de l'apparition de la Vie sur notre planète par exemple...

Pour ce propos, je vais m'aider bien sûr des affirmations scientifiques connues actuellement en ce qui concerne le Temps, cette dimension que nous pratiquons tous, sans nous en rendre vraiment compte et sans en avoir le choix à priori, pour l'instant. Et en commençant bien sûr par Newton et Einstein, qui ont en quelque sorte posé les premières briques théoriques sur ce sujet, puis sur les quelques spécialistes (qui se comptent sur nos deux mains à cinq doigts, pas plus) qui ne se préoccupent que du Temps...

Selon Isaac Newton (1642-1727), il existait un temps et un espace absolu, identiques pour tous les observateurs. Il considérait, dans la mesure où la simple observation physique des choses semblait le prouver, que le temps s'écoulait à la même vitesse et de la même façon pour tous. Newton a théorisé le temps qui nous est familier, celui que l'on peut mesurer et comparer, celui sur lequel reposent nos exercices de mathématiques, car pour lui les vitesses s'additionnent lors d'un changement de référentiel.

Mais nous savons aujourd'hui que le temps n'est pas figé. En 1905, Albert Einstein ajoute de nouvelles lois à la physique avec sa théorie de la relativité restreinte, élargissant la théorie de la relativité « tout court » de Galilée établie en 1632, laquelle voulait que la vitesse d'un objet dépende de son repère d'observation, alors que les durées et les distances n'en dépendent pas. Autrement dit, il n'existait pas pour Galilée de vitesse absolue, alors que les unités de temps et de distance étaient, elles, absolues. Einstein, lui, établit que la lumière se déplace dans le vide et que sa vitesse est constante, quelle que soit celle de son observateur. Reprenons l'exemple classique d'une fusée se rapprochant de la Terre à 30 000 km/h et tirant un missile vers l'avant à une vitesse de 4 000 km/h par rapport à la fusée. La vitesse du missile par rapport à la Terre est l'addition de ces deux vitesses : 34 000 km/h, suivant la loi d'addition des vitesses galiléennes. Si, maintenant, la fusée ne tire pas un missile mais émet un rayon lumineux (type laser photonique par exemple) vers l'avant : la vitesse de ce rayon par rap­port à la fusée sera identique à la vitesse de ce rayon par rapport à la Terre. La vitesse de la lumière, appelée « c » pour « célérité », est donc constante dans le vide. Elle ne dépend ni du mouvement de la source ni de l'observateur et, additionnée à n'importe quelle vitesse, c redonne c. Une particularité liée à la valeur très élevée de cette vitesse, 299 792 458 mètres par seconde (soit un peu plus d'un mil­liard de kilomètres par heure), mais aussi liée au fait que les photons sont a priori de masse nulle. Cela dit, comme on ne se déplace pas souvent à cette vitesse et que la méca­nique galiléenne suffit à expliquer le comportement des objets usuels, c'est cette dernière qui est toujours enseignée dans les lycées. Mais la relativité restreinte est notamment utilisée dans la technologie GPS : sans elle, les informa­tions de localisation, qui circulent par des satellites à très hautes altitudes et à vitesse rapide, seraient fausses de plu­sieurs kilomètres !

 

Einstein

Albert Einstein (Domaine Publique)

 

Albert Einstein a par la suite étendu la théorie de la relativité restreinte aux mouvements accélérés, aboutissant à la « relativité générale », laquelle est en fait une théo­rie de la gravitation assez différente de celle de Newton. Avec la relativité générale, l'écoulement du temps est aussi différent selon l'intensité de la gravitation : il ralentit au voisinage des masses, le temps s'écou­lant plus vite au dernier étage d'un immeuble qu'au rez-de-chaussée. Les conséquences de ces deux théories de la relativité, restreinte et générale, sont sur­prenantes. Le temps et l'espace ne sont plus absolus, ils se déforment selon le référentiel pour obli­ger la lumière à conserver constante sa vitesse. Avec la vitesse, les longueurs se contractent et les durées se dilatent. Une fois ce principe admis, il n'y a qu'un pas (théorique) à franchir pour donner la recette du voyage dans le temps... Un objet en mouvement « vieillit » moins vite qu'un objet immobile, son temps propre s'écoule plus lentement.

Donc il suffit d'utiliser la dilata­tion du temps pour voyager dans le futur. Le principe est simple : si on s'éloigne de la Terre à très grande vitesse puis qu'on y retourne, on aura moins vieilli que ceux qui y sont restés. Nous aurons donc un aperçu du futur de notre pla­nète ! Subsiste toutefois un problème : pour atteindre cette vitesse élevée, il faut d'abord subir une longue phase d'accé­lération et ça, l'organisme humain ne le supporte pas très bien. Sauf si l'on s'en tient à une accélération de 9,81 m/s2, qui équivaut à la pesanteur terrestre que nous subissons tous les jours. Avec cette accé­lération, il est possible d'atteindre le centre de notre galaxie, distant de 30 000 années-lumière, en un peu plus de 39 ans. Le temps de freiner, de faire demi-tour et de revenir, près de 80 ans se seront écoulés dans le vaisseau... Alors que sur Terre, près de 60 000 années seront passées ! Reste un problème : pour effectuer un tel voyage, un vaisseau spatial consommera en un an l'équivalent de toute l'énergie produite sur Terre pour la même période...

II reste donc à inventer un système de propulsion qui soit capable de nous envoyer aussi loin, aussi vite et pen­dant aussi longtemps, tout en étant moins gourmant en énergie que ce que nous connaissons aujourd'hui. Les scientifiques planchent déjà sur un vaisseau qui, en guise de carburant, capturerait les photons qui circulent librement dans le vide intersidéral... et bien sûr, aucun retour à l'époque d'origine des astro­nautes ne serait possible à priori...

A priori, à moins que l'on envisage un voyage par un trou de ver ! Encore plus bizarre que les trous noirs (qui semblent maintenant bien prouvés), il y aurait (selon toujours les théories) les trous de ver, que l'on pour­rait décrire comme deux trous noirs reliés entre eux par un tunnel. Si on entre par l'un, on ressort par l'autre et vice versa. L'ensemble forme comme un raccourci entre deux points très éloi­gnés dans l'espace : emprunter ce pas­sage revient à couper par le tunnel du Mont-Blanc plutôt que d'escalader et redescendre la mon­tagne à pied. Or ce qu'il y a de pratique (du moins en théo­rie) avec les trous de ver, c'est qu'on peut déplacer les deux bouches l'une par rapport à l'autre sans modifier la lon­gueur du tunnel. Donc, plus on éloigne les deux bouches l'une de l'autre, plus on peut franchir une grande distance en peu de temps. Maintenant, « garons » la bouche A d'un trou de ver près de la Terre, et accrochons la bouche B de ce trou de ver au vaisseau dont nous venons de parler plus haut, et refaisons notre voyage en direction le centre de la galaxie avec une accéléra­tion de 9,81 m/s2. Au retour vers la Terre, la bouche de sortie est âgée de 40 ans, tandis que la bouche d'entrée a vu défiler 60 000 années. Les occupants du vais­seau spatial, après avoir découvert à quoi ressemblera la Terre dans le futur, pourront donc se glisser par le trou de ver le plus vieux pour ressortir par le plus jeune, ce qui équivaudra pour eux à un retour dans le passé, moins les 40 ans nécessaires au voyage. Idem, si l'envie en prend aux Terriens, ils peuvent emprunter la bouche A, res­sortir par la B, admirer le monde tel qu'il sera dans 60 000 ans, puis reve­nir dans le présent en faisant le che­min inverse...

 

Troudever

Trou de ver : deux trous noirs reliés l'un à l'autre à travers le continuum espace-temps et permettant de faire un aller-retour dans le futur



Ce qui expliquerait peut-être que nous n'ayons encore jamais croisé la route d'un voyageur du futur (à priori, à moins que nos OVNIs en soient !) : on ne peut pas remonter le temps avant la création du trou de ver, et pour le moment il ne s'agit que d'un objet théorique encore jamais observé directement dans le cos­mos mais dont l'existence est probable selon beaucoup de physiciens, et qui a été décrit dans les années 1980 par le scientifique britannique Stephen Hawking et son collègue Kip Thorne. Si aucun trou de ver n'a été observé « en liberté », il est possible qu'ils existent uniquement à l'échelle microscopique. Il s'agi­rait dans ce cas-là, pour construire une machine à remonter le temps, ou plutôt à passer à travers le temps, d'en trouver un puis de l'agrandir, de le stabiliser en y injectant de l'antimatière pour lutter contre l'énorme gravitation qui sévit à l'in­térieur du tunnel et éviter que celui-ci ne s'ef­fondre. Il faudrait ensuite le charger électriquement, et déplacer l'une des bouches à grande vitesse par rapport à l'autre, avec un vais­seau spatial d'un type tout à fait nouveau, afin d'induire un décalage temporel entre les deux. Tout ceci demanderait plus d'énergie que le Soleil ne va en produire pendant toute sa vie. Bref, ce ne serait possible qu'avec des technologies hau­tement avancées, qui seront peut-être possibles... dans le futur. On doit aussi noter que comme, mathématiquement parlant, nous ne pouvons être seuls dans l'univers, d'autres civilisations, sur d'autres planètes, pourraient très bien déplacer de telles bouches de vers pour venir nous voir rapidement et à volonté, si elles sont en avance sur nous, ce qui pourrait aussi expliquer certains témoignages étalés dans l'Histoire de l'Humanité... mais également des possibilités de manipulations de la Vie sur notre planète et d'autres, dont je vais parler...

 

Stephen hawking et son collegue kip thorne

Stephen Hawking et son collègue Kip Thorne

 

Avant d'en arriver là, tous les regards sont aujourd'hui braqués sur le Grand Collisionneur d'hadrons (Large Hadron Collider ou LHC) de Genève, le plus grand accélérateur de particules jamais construit jusqu'à présent. Piloté par le CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire) qui est capable de produire théoriquement des minitrous noirs à la durée de vie pour l'instant très limitée...

Dans l'état de la Recherche actuelle sur le Temps, notons que, pour l'instant et en l'absence de preuves formelles de l'existence des trous de ver, le voyage vers le futur est théoriquement très possible et probablement réalisable un jour (avec la technique adéquate), mais que le retour vers le passé l'est beaucoup moins...

Pour en revenir à mon hypothèse d'une possible forte ingérence d'une ou plusieurs civilisations extérieures (mais on peut aussi bien imaginer une intervention de l'Humanité du futur sur son propre passé, notez-le bien ! Ce qui ferait que même ce que l'on pourrait considérer comme EBE aujourd'hui, vu leur apparence, serait en fait des humains évolués, avec un ADN très proche du notre donc très logiquement !), il suffit donc qu'une civilisation (prenons celle des "Gris" qui convient parfaitement) soit suffisamment évoluée technologiquement pour avoir vaincu les mystères du Temps grâce à la maîtrise des trous noirs. Avec une telle maîtrise et de bonnes techniques, il est possible de choisir une planète tellurique bien placée sur une "route spatiale", comme la Terre par exemple, et de venir la façonner à volonté pour qu'elle puisse accueillir la Vie, et y introduire les éléments de base de cette dernière pour y produire une évolution bactérienne puis animalière. Un laboratoire de dimension planétaire visitable à volonté, et même par les mêmes généticiens, puisque les milliards d'années de la même planète de peuvent se résumer qu'à quelques mois et années pour cette fabrication du point de vue de cette civilisation. On peut par la suite, et en toute logique, pratiquer des expériences génétiques sur les animaux en question qui se sont adaptés localement (et même introduire des espèces végétales et animales d'autres planètes) et ensuite même introduire son propre génome pour recréer une espèce intelligente, hybridée ou non avec des espèces locales, voir plusieurs espèces semi-intelligentes ou évolutives, pouvant servir de plusieurs façon pour la même civilisation, de la nourriture à l'esclave, en passant par des corps-vaisseaux (avec l'hypothèse connue de transplantations de consciences) ou de la sauvegarde génétique...

Avec une telle technique spatio-temporelle, les possibilités sont évidemment infinies, ainsi que les manipulations assez aisées sur des civilisations entières, et sur des milliers d'années... Une question d'éthique se pose bien évidemment, si l'on considère qu'une civilisation plus ancienne que la notre de plusieurs milliers ou millions d'années, et qui aurait survécu à sa propre auto-destruction (mais il faudrait ici considérer que toutes les civilisations suivent le même schéma d'évolution, ce qui n'est pas prouvé bien sûr), aurait développé une plus grande sagesse spirituelle et ne serait pas encline a effectuer ce genre de manipulation à de fins peu reluisantes. Mais nous n'en savons en réalité rien du tout et ce serait même le contraire si on considère qu'une civilisation technologique (comme la notre et cela devient de plus en plus visible) épuise assez rapidement toutes les ressources naturelles de son lieu de naissance... et doit donc pouvoir le remplacer, et même régulièrement, pour pouvoir survivre. Et quand on considère le nombre infini de planètes "terraformables", pourquoi se gêner, en fait ?... Créatrice de vie ou exploitante de vie existante, cette civilisation pourrait tout simplement justifier ses actions par sa simple volonté de survivre et de répandre son génome par milliards dans un univers de toute façon infini et encore en expansion... tout en restant en permanence dans son propre présent immuable, puisque maître du Temps...

On peut bien sûr imaginer à ce titre une création pure et simple du genre humain (qui ne connaît toujours pas ses origines et ancêtres directs, alors que sa sortie du continent africain est même remise en doute et que la date de son apparition recule de plus en plus dans le temps (-300 000 ans maintenant)) par hybridations, croisements et même manipulations génétiques avec un génome "étranger", si l'on considère aussi les problèmes physiques anormaux de l'humanité par rapport à son propre environnement, déjà évoqués récemment ici : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/l-humanite-n-est-pas-nee-sur-terre.html

J'ajoute aux données les recherches et publications de certains chercheurs sur le folklore humain (celles de l'astronome Jacques Vallée notamment avec "Chroniques des apparitions extra-terrestres, du folklore aux soucoupes volantes", mais aussi de Bertrand Méheust avec "Soucoupes Volantes et Folklore") qui appuient un peu plus cette possibilité d'une manipulation (non seulement psychique mais historique et culturelle) du genre humain sur une très longue période. Jacques Vallée entrevoit dans le phénomène ufologique un système de « contrôle » évolutionniste terrestre, opérant sur l'inconscient collectif de notre espèce, d'où une vision holistique au travers d'exemples de phénomènes folkloriques ou contemporains (poltergeists, OVNI...) sortant de l'ordinaire de la perception humaine. Cette perception de Vallée, devenu aussi informaticien de renom, s'affirme notamment à la lecture de la trilogie "Autres dimensions/confrontations/révélations" des années 1990 qui se base aussi sur les principes des systèmes d'informations, un outil idéal pour une manipulation de masse...

 

Allen hynek jacques vallee 1

Les astronomes-ufologues J. Allen Hynek et Jacques Vallée (à droite) - Domaine Public

 

Tout ceci n'est bien sûr que réflexions et "pensées à voix haute" sur une hypothèse basée tout de même sur ces triples coïncidences (et même plus encore si on considère toutes ces figurines antiques, pétroglyphes par centaines dans le monde et céramiques aussi, montrant de tels êtres aux crânes allongés, aux petits mentons, souvent grands yeux obliques, sans oublier cette étrange pratique millénaire de la déformation volontaire des crânes des bébés humains...) passées, présentes et futures de créatures hantant ainsi l'esprit humain depuis toujours...

 

Yves Herbo (c), avec des extraits (pour le Temps) de l'ouvrage "Les grandes énigmes de l'Histoire et de la Science" de Gautier Lamy et Charlotte Desvaux aux éditions Euro Services Internet

Sciences-Faits-Histoireshttp://herboyves.blogspot.com/, 15-11-2017

 

Nous en sommes maintenant à la mi-septembre 2018 et les choses ont avancé dans le sens où plusieurs laboratoires d'analyses des ADN et du C14 ont pu commencer à donner des résultats intéressants, et démarrer un long séquençage du génome de "Maria" et de celui de "Wawita", qui ont d'ailleurs été en parties révélées par Mr Maussan et Gaia, en ce qui concerne des échantillons analysés par des équipes russes (car les labos américains frileux ont refusé). Ces examens et résultats ont fait l'objet de deux reportages signé Gaïa TV (13-09-2017 et juin 2018), et des études importantes ont tout de même été réalisées par des scientifiques universitaires américains, dont 

 

https://www.gaia.com/video/update-6-bodies-evidence?fullplayer=feature

(notez que toutes les vidéos de Gaia sur cette affaire sont gratuites...) Vous pouvez mettre des sous-titres très bons en français en bas vers la droite

https://www.gaia.com/video/update-7-next-sequence?fullplayer=feature

(notez que toutes les vidéos de Gaia sur cette affaire sont gratuites...) Vous pouvez mettre des sous-titres très bons en français en bas vers la droite

 

3 autres petits corps ont été trouvés, qui ont été appelés "la famille" car ils se ressemblent beaucoup avec deux plus grands et un petit. Cela porte à 6 le nombre de petits corps (surnommés "gris" à cause d'une certaine ressemblance avec les descriptions des témoins depuis les années 50-60... en tout cas bien avant les films de Spielberg les mettant après coup en scène...).

 

Olegsergeevichgotov moleculargenetic

le Dr Oleg Sergeevich Gotov, du département de génétique moléculaire de l'Université de St. Petersburg (Doc Gaia)

 

D'après les résultats donnés par Gaia et les scientifiques russes, Maria date bel et bien de 1700 ans environ, et tous les échantillons prélevés (en 4 endroits différents, dont les doigts) donnent les mêmes résultats aussi bien en âge qu'en ADN - rappelons que les doigts sont plus grands et ont plus d'os que des doigts humains modernes, y compris en phalanges et métacarpes. Bien qu'elle soit très proche de l'être humain moderne, les scientifiques ont tout de même relevé de nombreuses différences anatomiques par rapport à ce dernier (plusieurs dizaines de différences à priori). La possibilité d'une certaine survivance, ou héritage génétique, d'une espèce humaine inconnue (proche des néandertaliens ou dénisoviens par exemple) est évoquée par le Dr Korotkov. De son côté, le Dr Oleg Sergeevich Gotov, du département de génétique moléculaire de l'Université de St. Petersburg parle de deux méthodes de séquençage, qui ont donné la certitude qu'il s'agissait d'ADN ancien et analysable, mais aussi que les données apparaissaient comme nouvelles et uniques.

Sequencesmaria wawita humangenome

Aucune des millions de séquences ADN de Maria et Wawita déchiffrées à juin 2018 ne correspondent à de l'ADN humain moderne (Doc Gaia)

 

William brown biophysicistmoleculargeneticist usa

Le Dr William Brown, biophysicien et généticien moléculaire, Master genetic à l'Université de New-York, qui a déjà publié des travaux de recherches scientifiques, trouvables sur internet.

Publicationdr brown

Exemple d'une publication scientifique du Dr Brown

Drbrowncomment

Le Dr Brown conclu d'après la partie des examens et les données qu'il a eu en main en juin 2018, que les êtres sur lesquels les échantillons d'ADN ont été prélevés ne sont pas d'une origine terrestre connue (ce qui ne veut pas dire qu'ils sont "extra-terrestres", mais qu'ils sont non répertoriés dans les bases de données du génome humain ou animal..., qu'ils ne correspondent pour l'instant à aucune espèce connue.)

Le Dr Brown explique que la comparaison d'avec la base de donnée du génome humain (basé sur 2000 ADN d'hommes modernes réunis en un "génome type") ne donne que 25% de correspondance, ce qui est très étonnant et unique...

 

Prdougtaylor biotechnology univharrisburg

Le Professeur Doug Taylor, Biotechnologie à l'Université de Harrisburg

 

Stephenfratpietro paleo dna laboratory univ lakehead canada

Mr Stephen Fratpietro, chef du Laboratoire de Paleo-ADN de l'Université Lakehead, Canada

 

Profvladislavbaranocetdrmichailassev

Le Professeur Vladislav Baranov, directeur de laboratoire pour l'Institut Fédéral d'Obstétrique et Gynécologie Russe et le Dr Michail Aseev, au laboratoire de diagnostique perinatal Russe ont participé au nettoyage des échantillons, afin d'éliminer un maximum la pollution probable lors de la momification ou de la découverte moderne, et expliquent la méthode employée. Méthode commentée par le Professeur Doug Taylor...

Il est important pour le Dr Korotkov de pouvoir un jour comparer les ADN de Maria et Wawira a des ADN de péruviens anciens, chose non possible pour l'instant car il n'y a pas de base de donnée de cet ancien ADN... Il est aussi important de noter que les 75% d'ADN totalement inconnus à fin juin 2018 contiennent possiblement une partie bactériologique et une partie "polluée", et que, de toute façon, les résultats étaient encore incomplets et qu'il manquaient encore des millions de séquences à analyser à cette date.

Du côté de l'Institut Inkari, à l'origine de l'affaire, d'autres échantillons ont été envoyés à d'autres laboratoires et, d'après ma dernière conversation avec Thierry Jamin (et après avoir repoussé une conférence prévue à l'origine en juillet 2018 car des scans en HD (128 cpes) n'avaient pu être faits à temps à Lima), toutes les données semblent maintenant réunies pour une annonce officielle et pratiquement définitive sur cette affaire. Une conférence est attendue pour octobre 2018 et dépend seulement de l'administration de Lima, un feu vert est attendu. A priori, tout est prêt, les scans ont été faits, des résultats d'ADN et des examens approfondis ont leur rapport, des échantillons métalliques ont été analysés aussi. Il m'a donné quelques indications avec la demande de ne pas en parler, ce que je fait bien sûr. Je dirai que l'équipe Inkari tient ses engagements quant à la résolution de cette affaire et son désir de vérité. Mon avis étant que même si une grosse partie de l'affaire pourrait bien avoir été élucidée grâce aux analyses, une autre partie risque de durer encore de nombreuses années, et ce sera entre les mains des scientifiques, mais Thierry Jamin aura fait sa part dans la recherche de la vérité, ce qui est important pour la suite de ses recherches archéologiques en Amazonie... 

Rendez-vous est pris donc pour cette ultime conférence de Thierry Jamin et de l'Institut Inkari sur cette affaire, dont la date est attendue d'un jour à l'autre...

Yves Herbo et traductions, S-F-H, 10-09-2018

 

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 10/09/2018