Robotique, cybernétique, IA

On va tâcher de regrouper tout ce qui concerne cette très importante branche technico-scientifique qui devrait bouleverser le futur, si l'Humanité survit à ses multiples erreurs et à ses trompeurs...

L'être Humain : un émetteur-récepteur qui s'ignore

L'être Humain : un émetteur-récepteur qui s'ignore

 

chromosome.jpeg

 

Ce titre étrange pour certains résume à lui seul les conclusions d'une série d'articles et de dossiers qui se centrent sur un sujet commun. L'être humain se reconnaît moralement et scientifiquement plusieurs sens et moyens de transmissions naturels et évolutifs, tels par exemple le langage ou l'écriture associés aux toucher et à la vision nécessaires pour leur réalisation. Nos sens naturels, de l’ouïe à l'odorat en passant par la vision, le goût et le toucher reconnus et "soignés" scientifiquement sont à l'évidence complétés par d'autres sens, moins connus et étudiés pour la plupart et donc encore moins évaluable et "soignables". Parmi le plus connu et mieux apprécié par la science récente se trouve le sens de l'équilibre, qui pose malgré tout toujours certains problèmes médicaux, donc scientifiques. Tous les effets néfastes et positifs de ce sens n'ont pas été découverts encore. Le sens de l'équilibre nous informe à tout moment de notre rapport à l'espace. Des canaux semi-circulaires sont intégrés au sens de l'ouïe dans notre oreille interne mais les signaux qu'ils captent sont interprétés par le cerveau de façon à pouvoir comparer avec la perception visuelle. L'œil et les canaux semi-circulaires envoient des données au cerveau sur la position de la tête dans l'espace et à quelle vitesse notre corps se déplace, accélère, ralentit, interagit ou non avec l'espace. Lorsque ces deux sens envoient au cerveau des informations considérées comme contradictoires (hors de la "physique" du cerveau), nous ressentons une désagréable sensation d'étourdissement, jusqu'à la nausée et le vertige, parfois pire...

Un autre sens moins connu mais reconnu est celui qui découle du sens de l'équilibre allié à celui du toucher. Il est appelé scientifiquement la Proprioception et elle est très utilisée par les danseurs par exemple. Les muscles envoient des données au cerveau sur les variations de forces qui lui sont nécessaires pour contrebalancer les effets de l'attraction terrestre. Et le toucher informe en permanence sur la position de chaque membre par rapport au reste du corps, le tout est aidé par les réflexes. On utilise aussi tous ce sens quand on a les yeux recouverts de mousse sous la douche et qu'on continue à se nettoyer les yeux fermés sans soucis.Un autre sens reconnu mais déjà plus contesté et sujet à théories est le sens du Temps. Dans les dogmes postulés jusqu'à présent par les chercheurs historiques, cette notion fait appel à la durée et au rythme. En comparant ses mémoires (par exemple entre le coucher et le lever), le cerveau reboucle ses informations et déduit un écoulement de temps entre les deux. On fait très bien la différence quand on n'a dormi que 3, 6 ou 9 heures d'affilées par exemple. Cette perception du temps est constante et inégale subjectivement selon les individus mais suffit à obtenir en permanence notre position temporelle par rapport au reste de l'univers (perceptible). Cette notion est renforcée par le fait qu'une anesthésie totale provoque une annulation de ce sens : la notion de temps n'existe pas au réveil, et celui-ci à l'air instantané, sans aucun notion de durée estimable par le cerveau... d'autres notions seraient avancées par des chercheurs, notamment sur l'organisation du temps via le rythme du cœur humain ou encore une sorte de synchronisation de cycles communautaires lié au rythme biologique humain estimé être en moyenne de 24 heures 30 minutes. Il y a aussi le chercheur Maxime Sainte-Marie par exemple qui affirme pour sa part que le Temps n'existe pas et que nous l'avons toujours confondu avec le rythme, et il le prouve même :

Lire la suite

Des super-Terres pas si loin de la Terre

Des super-Terres pas si loin de la Terre

 

Trappist 1 500

La multiplication de découvertes de planètes telluriques (solides comme la nôtre pour parler simplement) dans la banlieue de notre propre naine jaune (le Soleil est classifié comme étant une naine jaune) remet de plus en plus la notion de distances infranchissables, tout au moins (pour l'instant) pour notre technologie et inventivité actuelle, en ce qui concerne l'espace proche. On sait que les scientifiques de la NASA et d'autres envisagent déjà d'envoyer une sonde-robot vers le plus proche système stellaire du nôtre à l'aide de notre technologie actuelle, d'autant plus qu'au moins une de ces super-Terres y a déjà été trouvée.

En ce qui concerne les distances énormes considérées par la science par rapport à notre technologie actuelle (qui ne peuvent que diminuer avec nos progrès), je rappelle ici par un extrait de l'un de mes précédents articles (ne pas se fier au titre) certaines données établies et non démenties pour l'instant par Einstein lui-même : " (...) Un objet en mouvement « vieillit » moins vite qu'un objet immobile, son temps propre s'écoule plus lentement. Donc il suffit d'utiliser la dilata­tion du temps pour voyager dans le futur. Le principe est simple : si on s'éloigne de la Terre à très grande vitesse puis qu'on y retourne, on aura moins vieilli que ceux qui y sont restés. Nous aurons donc un aperçu du futur de notre pla­nète ! Subsiste toutefois un problème : pour atteindre cette vitesse élevée, il faut d'abord subir une longue phase d'accé­lération et ça, l'organisme humain ne le supporte pas très bien. Sauf si l'on s'en tient à une accélération de 9,81 m/s2, qui équivaut à la pesanteur terrestre que nous subissons tous les jours. Avec cette accé­lération, il est possible d'atteindre le centre de notre galaxie, distant de 30 000 années-lumière, en un peu plus de 39 ans. Le temps de freiner, de faire demi-tour et de revenir, près de 80 ans se seront écoulés dans le vaisseau... Alors que sur Terre, près de 60 000 années seront passées ! Reste un problème : pour effectuer un tel voyage, un vaisseau spatial consommera en un an l'équivalent de toute l'énergie produite sur Terre pour la même période... "

Le problème est donc principalement technique, mais la NASA estime déjà qu'il est possible, avec notre technologie actuelle, d'atteindre le système le plus proche (Proxima Centauri) en moins de 20 ans... Il est même possible d'utiliser en plus l'effet de "fronde gravitationnelle" autour de certaines planètes de notre système stellaire pour accélérer la vitesse, ce qui a déjà été fait par les sondes Pionner 10 et 11, ainsi que par Mariner 10...

Il est aussi important de souligner qu'au 20 septembre 2018, il y a 3845 exoplanètes confirmées à ce jour, situées dans 2866 système stellaires différents. Sur ce total, il y en a 200 dont la masse est inférieure à 8 masses terrestres et qui sont donc probablement telluriques avec peut-être une atmosphère. C'est sur ces planètes telluriques que l'on va rechercher les traces de vie, avec ce que l'on sait aujourd'hui de la vie...

Toutes ces nouvelles exoplanètes telluriques ont été découvertes à moins de 100 années-lumière, et le nombre commence sérieusement à augmenter, avec de plus certaines qui sont dans la zone d'habitabilité estimée par notre science actuelle, donc possédant très possiblement une atmosphère et de l'eau liquide. Faisons le point sur ces découvertes, dont certaines ne datent que de quelques jours :

 

Schema exoplanete fr web

Ce schéma montre la zone habitable de 3 étoiles : notre Soleil (en haut), celle de HD 85512 (autour de laquelle a été trouvée la super-Terre HD 85512 b) et celle de Gliese 581 qui comprend plusieurs exoplanètes. On remarque que HD 85512 b est en limite de la zone habitable de son étoile qui est légèrement plus petite que notre Soleil. Les distances indiquées en UA signifient Unité Astronomique, soit la distance Terre-Soleil (150 millions de km).
Crédit : ESO/Enjoy Space (traduction)

Lire la suite

Reliques étranges du Pérou - 5

Reliques étranges du Pérou - 5

Momie40cmb mini

nouvelle relique montrée (la 7ème !) - un corps complet (momie ou non) comportant certaines différences avec le précédent montré

 

Après ces quatre premiers articles et vidéos... : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-momies-etranges-decouvertes-au-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-reliques-etranges-du-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-3.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-4.html​


Bon, après un bon résumé de ce que nous savions à la mi janvier 2017, après les réponses de début décembre 2016 puis certaines interviews de Thierry Jamin sur diverses plateformes du web, dans le 4ième article dont le lien est au-dessus, il y a eu plusieurs nouvelles informations.

Lire la suite

Reliques étranges du Pérou - 4

Reliques étranges du Pérou - 4

4eme reliqueperou

4ème relique montrée - une autre tête coupée non encore nettoyée de sa gangue d'argile

 

Actualité oblige, de nouvelles informations données par Thierry Jamin lors d'interviews données sur BTLV , OVNI Conscience et NUREA.TV (voir les liens en bas), de nouvelles déclarations du propriétaire, avec deux nouvelles vidéos et une autre relique montrée, font que je reviens pour la quatrième fois en peu de temps sur cette étonnante affaire, qui semble en plus apporter une grande synchronicité avec la théorie d'un très sérieux paléontologue des années 1980, et certains de mes écrits de fictions (ou que je considérais comme tels comme toutes mes "visions" futuristes et réflexions que je reprends (rarement il est vrai car peu de fictions écrites depuis de nombreux mois !) dans mes romans ou nouvelles !). Et encore plus à ce niveau avec cette nouvelle mention de "petites boules métalliques" découvertes dans l'un des sarcophages du site... car j'en parlais également dans mes nouvelles fantastiques datant de 2012-2013, et d'autres  articles  sur ce site et sur la toile y font d'ailleurs référence...

Après ces trois premiers articles et vidéos... : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-momies-etranges-decouvertes-au-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-reliques-etranges-du-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-3.html

 

Voici donc, pour partager les informations et s'assurer une transparence, un partage sur le sujet, les dernières nouvelles au sujet de ces reliques étranges du Pérou, trouvées par quatre huaqueros en janvier 2016, dans le désert du sud péruvien... et les nouvelles infos décoiffent, c'est le moins qu'on puisse dire d'ailleurs !

Lire la suite

Reliques étranges du Pérou - 11

Reliques étranges du Pérou - 11

 

Nazca momiemaria mini

 

Suite de ces premiers articles et vidéos... :

L'HISTORIQUE complet de toute l'affaire des Reliques du Pérou en textes, photos et vidéos... : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-momies-etranges-decouvertes-au-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-reliques-etranges-du-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-3.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-4.html​

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-5.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-6.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-7.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-8.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-9.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-10.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-11.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-documentaire-analyses-photos-hd.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-les-news-au-30-09-2017.html

Avec un complément "historique" sur les "Gris" : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/reliques-du-perou-et-les-e-b-e-gris.html

Et un autre sur la théorie EBE et les Dinosauriens/Reptiliens : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/legendes-mythes/ebe-is-be-les-gris-et-la-theorie-des-dinosauriens.html

Le Dossier Historique complet avec une petite Mise à Jour à septembre 2018 : 

http://www.sciences-faits-histoires.com/pages/pages/reliques-etranges-du-perou-momies-de-nazca.html

 

Une nouvelle rapide Mise à Jour avec les dernières nouvelles de l'affaire des Reliques du Pérou depuis l'article 10 :

Lire la suite

Reliques étranges du Pérou - 10

Reliques étranges du Pérou - 10

 

3fingers 3eggs mini

 

Suite de ces premiers articles et vidéos... :

L'HISTORIQUE complet de toute l'affaire des Reliques du Pérou en textes, photos et vidéos... : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/des-momies-etranges-decouvertes-au-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/les-reliques-etranges-du-perou.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-3.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-4.html​

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-5.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-6.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-7.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-8.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-9.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-10.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-11.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-documentaire-analyses-photos-hd.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/reliques-etranges-du-perou-les-news-au-30-09-2017.html

Avec un complément "historique" sur les "Gris" : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/reliques-du-perou-et-les-e-b-e-gris.html

Et un autre sur la théorie EBE et les Dinosauriens/Reptiliens : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/legendes-mythes/ebe-is-be-les-gris-et-la-theorie-des-dinosauriens.html

 

Une mise à jour nécessaire avec les derniers événements et la (relative) longue période après ma dernière conversation (vidéo) d'avec Thierry Jamin du 1er mai 2017. (Vidéo sous-tritrée en français et anglais) :

Lire la suite

OVNIs : Ufologues dans l'Histoire - Saison 3

OVNIs : Ufologues dans l'Histoire - Saison 3 - MAJ épisode 5

Odhtv 1

 

Mémoires de l'Ufologie Française - Ufologues dans l'histoire

Le but premier d'Ovni dans l'histoire Tv est de sauvegarder les Mémoires de l'Ufologie Française par le biais de vidéos ou podcast pour que les générations à venir puissent connaître le travail des anciens, des pionniers de l'ufologie et des enquêteurs.

En collaboration avec l'association SCEAU et bien d'autres, cette action qui a débuté en décembre 2011, consiste à interviewer l'ensemble de la communauté ufologique en France et dans les pays limitrophes.

Cette nouvelle saison 3 des Ufologues dans l'Histoire comporte déjà les interviews de Rémy Fauchereau, Sylvain Matisse et Eric Zürcher...

 

Allen hynek jacques vallee 1

Années 1960-1970 : L'astronome, professeur et ufologue américain Allen Hynek accompagné de l'astronome, informaticien et ufologue français Jacques Vallée

Lire la suite

OVNIs : ODHtv - Actualités 3ème trimestre 2018

OVNIs : ODHtv - Actualités 3ème trimestre 2018 - MAJ 29-09-2018

 

Odhtv2018a

 

Lien vers l'actualité du 1er semestre 2016 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odhtv-actualites-1er-semestre-2016.html

Lien vers l'actualité du 2ème semestre 2016 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odhtv-actualites-2eme-semestre-2016.html

Lien vers l'actualité du 1er trimestre 2017 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odhtv-actualites-1er-trimestre-2017.html

Lien vers l'actualité du 2ème trimestre 2017 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odhtv-actualites-2eme-trimestre-2017.html

Lien vers l'actualité du 3ème trimestre 2017 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/initiatives-ovnis/ovnis-odhtv-actualites-3eme-trimestre-2017.html

Lien vers l'actualité du 4ème trimestre 2017 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-4eme-trimestre-2017.html

Lien vers l'actualité du 1er trimestre 2018 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-1er-trimestre-2018.html

Lien vers l'actualité du 2ème trimestre 2018 : http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-odhtv-actualites-2eme-trimestre-2018.html


 

JT Ovni en France, vous partage les dernières observations d'ovni/oani, les conférences et événements ufologiques mais également un dossier sur les ovnis dans l'histoire d'un département ou d'une région. (ps: Toutes les images ou vidéos que vous pensez être des films d'ovni dans ces vidéos sont (sauf mention contraire) des reconstitutions selon le ou les dessins des témoins, comme indiquées en haut à gauche....).

Lire la suite

Reliques étranges du Pérou, Documentaire, Analyses photos HD

Reliques étranges du Pérou : Documentaire, Analyses et photos HD

 

Osetmetal gravuresreliques5 mini

 

Vous allez trouver un petit résumé des derniers événements, liés à cette première conférence officielle donnée par Mr Maussan, journaliste mexicain, mais surtout par plusieurs scientifiques ayant le courage de parler de leurs examens et analyses sur ces corps biologiques découverts fin 2015 dans un site archéologique tenu encore secret par les pilleurs de tombes (huaqueros) à l'origine de la découverte.

Vous trouverez également les premiers résultats des analyses C14 et ADN avec des liens vers des fichiers PDF bien lisibles, ainsi que des fichiers PDF en deux formats (normal et HD) montrant les photos et radiographies de plusieurs de ces corps et artefacts ayant fait l'objets de ces examens et analyses. Les commentaires des spécialistes et des médecins au sujet de ces analyses et examens seront développés plus profondément par la suite mais les propos tenus lors de cette conférence sont sans équivoques : ces corps sont bien réels et non truqués d'après tous ces premiers examens et analyses, il a été demandé de l'aide scientifique pour avancer sur leur étude, aller plus loin sur ce qui pourrait bien être une découverte pouvant faire avancer l'ensemble de la science biologique et génétique de l'humanité...

 

Bebe wawita

Le nouveau corps biologique dévoilé lors de la conférence de Lima : le bébé "Wawita", très fragile est impossible à "trafiquer" à notre époque, possédant déjà un crâne très allongé, de grandes orbites oculaires et trois doigts, trois orteils... (crédit : Ruptly)

Lire la suite

Pérou : Des robots et des nouveaux souterrains Chavin

Pérou : Des robots et des nouveaux souterrains Chavin

 

Chavin3

Credit: Juan Ponce/El Comercio

 

Une nouvelle fois, l'utilisation de petits robots en archéologie apporte la très grande utilité de la robotique en matière de découvertes dans le monde souterrain des anciens. Cela avait déjà été le cas au Mexique pour l'exploration de nouveaux souterrains sous la fameuse pyramide du Serpent à plume à Teotihuacan, de celle de Palenque, ou encore lors de leur utilisation dès 1993 dans la Grande pyramide de Gizeh en Egypte par exemples (et qui ont exploré les mystérieux conduits partant des chambres supposées funéraires). Ce sont trois nouveaux souterrains qui ont été découverts cet été au nord du Pérou et explorés grâce à de petits robots conçus spécialement pour ce genre de travail.

 

A chavin rover

Voici l'un des petits robots explorant les nouvelles galeries de la civilisation Chavin au nord du Pérou, en passant par les petits canaux qui y mènent. Ces véhicules robotisés possèdent quatre roues motrices, guidés par télécommande et équipés de caméras et de systèmes d’éclairage... (photo: Andina)

 

Robotpourpalenque mexique

Le petit robot qui a exploré le souterrain sous la pyramide Maya de Palenque au Mexique

 

robot Tlaloc2 Teotihuacan

 

Le robot tlaloc 2 explorant le souterrain de la Pyramide du Serpent à plumes de Teotihuacan, Mexique (INAH)

 

Gizeh robotupuaut2 1993

Le robot Upuaut2 ayant exploré en 1993 les petits conduits dans la Grande Pyramide de Gizeh en Egypte

 

Mais revenons à cette découverte très intéressante de ce qui ressemble à une gigantesque nécropole souterraine pour l'instant :

Lire la suite

Gers (France) - OVNI avril 2018 - Appel à témoins

Gers (France) - OVNI avril 2018 - Appel à témoins

 

Phototrafficgers04 2018 500

 

C'est le 07-08-2018 au soir que je reçois un email me proposant un témoignage et une photo d'un phénomène aérien étrange pour celui qui l'a observé. Le témoin apparaît être une personne sérieuse car il s'agit d'un médecin à la retraite et, de surcroît, un astronome amateur équipé. Dans son message, il affirme avoir enregistré des signaux inhabituels, le 17-04-2018, lors d'une pose de 30 secondes avec un appareil photo Cannon 600 SD et se propose de me l'envoyer, ainsi que les coordonnées exactes du lieu d'observation. Je lui répond le lendemain, en acceptant sa proposition, et il m'envoie par email des documents, dont sa photographie, et des précisions concernant son observation.

Ayant examiné ces derniers, je lui ai posé quelques questions les jours suivants, ait demandé l'autorisation de publier les documents tant à lui qu'au représentant ufologue qu'il avait contacté à l'époque, Monsieur Christian Diot, qui avait envoyé plusieurs documents réunis sur ce cas à la revue spécialisée LDLN, qui en a publié une partie. Il est aussi important de savoir que l'organisme officiel du CNES, le GEIPAN, chargé de collecter officiellement pour la France (via un budget gouvernemental) les données sur de tels phénomènes aériens non identifiés, a également été contacté à la même période, a reçu les mêmes documents, mais n'a jamais répondu ni enquêté auprès du témoin à ce jour... J'espère que ce rappel ici les fera un peu réagir et enquêter, après tout, ce sont bien les impôts du peuple français qui est utilisé par cet organisme officiel...

Voici donc le témoignage et les documents en appui de Monsieur Laurent Weill, médecin en région parisienne, maintenant retraité, et qui se trouvait donc dans le Gers ce 17 avril 2018, quand il a prit cette photographie en pause (classique en astronomie pour capter la lumière des astres) vers 23 heures... :

 

phénomène anormal-17-04-2018-Gers

Si vous avez été témoin le 17 avril 2018 (il y a une erreur de date dans l'Email du témoin), en début de nuit ou après, de lumières clignotantes anormalement fortes traversant le ciel assez rapidement, merci de me contacter via les commentaires de ces articles ou la fiche contact trouvable dans le menu de droite de ce blog, et de laisser un moyen de vous joindre, il sera dans tous les cas répondu (y compris sur Facebook par exemple en message privé). Et si des pilotes (militaires ou non) peuvent donner aussi leur avis, ce serait un plus en attendant des contacts après les vacances...

Lire la suite

Un OVNI filmé lors de mes vacances en 1995 !

Un OVNI filmé lors de mes vacances en 1995 !

 

Ovni 20 08 1995 chamonix france 500

Un objet étrange apparaît pour quelques secondes le 20-08-1995

 

J'ai longuement hésité avant de parler de ceci, surtout à cause de la date lointaine et au fait que, à part un fait brut et visible, il y a peu de chances que cela apporte quoique ce soit sur notre connaissance du phénomène. D'autant plus que je n'avais aucun souvenir d'avoir aperçu cet objet dans l’oculaire du caméscope alors que je me souviens parfaitement des autres phénomènes aériens étonnants dont j'ai été témoin au cours de ma vie (et dès ma tendre enfance, voir mon témoignage ici). D'ailleurs, vous verrez dans la petite vidéo (extraite telle que du film de mes vacances familiales 1995 qui dure 1H51) que je me centre surtout à tenter de voir le sommet de l'Aiguille du Midi à travers les nuages et que je ne tiens pas compte de l'apparition de cet objet furtif...

Avant de vous raconter au mieux le contexte et la découverte, hier 09-08-2018 de cet enregistrement imprévu daté de août 1995, je vous indique avoir tenté de retrouver des photos actuelles des lieux, qui me confirment qu'il ne peut en aucun cas s'agit d'un téléphérique ou d'un engin facilement identifiable : il correspond donc tout à fait au terme générique "OVNI".

450px glacier des bossons 2 100 0033

Voici une photo récente (2007) des lieux à partir desquels la vidéo a été tournée, avec le glacier des Bossons au premier plan. (Wikimedia licence : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fichier:Glacier_des_Bossons_2_100_0033.JPG)

Lire la suite

La Chine recherche-t-elle une preuve de structures étranges sur la Lune ?

La Chine recherche-t-elle une preuve de structures étranges sur la Lune ?

 

Paracelsec structures facecacheelunepolesud 500

 

Tout le monde sait maintenant que le programme spatial chinois a mit une grosse partie de son budget sur la conquête de la Lune, y compris sa face cachée. Cette dernière fait de plus l'actualité depuis le succès de la première partie du programme concerné, qui consistait à la mise en orbite d'un orbiteur ainsi que de mini-satellites robots de communication, servant de relais pour les transmissions avec la Terre. Cette dernière partie a subit la perte d'un des deux mini-satellites prévus à cet effet, mais un seul suffisait pour la réussite du projet. D'ailleurs, le deuxième pays participant à cette exploration de la face cachée, l'Arabie Saoudite, n'a pas caché sa satisfaction devant le succès annoncé : " Les premières images du satellite envoyés conjointement sur la Lune par la Chine et l’Arabie saoudite nous sont parvenues jeudi 14 juin 2018. Le succès de cette mission spatiale bilatérale est le résultat d’une coopération d’importance majeure pour l’ensemble du Moyen-Orient et du continent eurasiatique ".

Le voyage de la sonde lunaire Chang’e-4 aura duré plus de 20 jours. Equipée d’une caméra optique mise au point par des ingénieurs de la Cité du Roi Abdulaziz pour la Science et la Technologie (KACST), la sonde a tourné autour de la Lune dès le 28 mai avant de se poser, sur la face cachée de l’astre, afin de prendre des clichésmener des observations et prélever des données. " (!)

Yves Herbo : le journal saoudien donne à priori de mauvaises infos car il ne s'agit pas de la sonde Chang'e-4 qui a été lancée par la Chine, mais du satellite relais Queqiao. Dans le cadre de la Mission Chang'e-4, la Chine peut maintenant prévoir le lancement du rover lunaire Chang'e 4 qui se posera sur la face cachée de la Lune (fin 2018-début 2019), et qui sera assisté par ce satellite relais. Alors que Queqiao se mettait en orbite et déployait son antenne de 4,2 mètres, l'un des deux micro-satellites (Longjiang 2), lancés en même temps, était en activité autour de la Lune et réalisait toute une série de photos de la face cachée de la Lune et de la Terre (car il embarque une caméra fournie par l'Arabie Saoudite). Rappelons que Longjiang 1 a purement et simplement disparu dans la manoeuvre d'approche...

Rima brayley dans region mare imbrium par longjiang 2 cnsa clep kacst

La grande fissure Rima Brayley dans région Mare Imbrium de la Lune - photo par Longjiang-2 (06-2018)-CNSA-CLEP-KACST

 

Le programme chinois a été précisé sur le lieu d'atterrissage lunaire et donc le début de l'exploration du rover chinois : Il est prévu que cette mission se pose dans les environs du cratère Von Kármán dans le bassin Aitken du Pôle Sud-Aitken de la face cachée, ce qui sera une première mondiale. Et le choix du lieu n'est peut-être pas étranger au fait que, dans ce bassin Aitken assez plat, qui abrite bien sûr tout de même le grand cratère Aitken, se trouve un endroit (Crater Paracelsus C) qui a fait l'objet d'une longue étude de la part de scientifiques (Mark J Carlotto, Francis L Ridge et Ananda L Sirisena pour The Lunascan Project and Society for Planetary SETI Research, Tennessee, USA). Etude publiée dans le " Journal of Space Exploration " de septembre 2016 (copie du PDF ci-joint - : Carlotto MJ, Ridge FL, Sirisena AL. Image Analysis of Unusual Structures on the Far Side of the Moon in the Crater Paracelsus C. J Space Explor. 2016;5(2):102. © 2016 Trade Science Inc.). Cette étude se base sur des photographies faites par Apollo 15 lors de ses orbites autour de la Lune, et aussi bien sûr celles plus récentes de l'orbiter actuel de la NASA autour de la Lune, le LRO. Le rover Chang'e-4 pourrait bien avoir comme mission de se diriger vers ce fameux cratère, qui abrite donc des structures qui posent questions depuis longtemps...

 

Photo de la terre et de la lune prise le 5 juin par la camera developpee par kacst sur le microsatellite chinois longjiang 2 dslwp b 1

photo de la Terre et de la face cachée de la Lune prise le 5 juin 2018 par la camera developpée par kacst sur le microsatellite chinois longjiang-2/dslwp-b

Lire la suite

Colossales explosions en Tunguska (Sibérie) en 1908 et 2002-Part 6

Colossales explosions en Tunguska (Sibérie) en 1908 et 2002 - Part 6

Des cristaux extra-terrestres trouvés sur le site de la Tunguska ?

 

 

Suite des articles sur l'événement de Tunguska en 1908 : Part 1Part 2Part 3Part 4Part 5Part 6
 

Un rappel intéressant des phénomènes qui ont suivi l'énorme explosion qui s'est donc produite ce 30 juin 1908 vers 7h15 du matin, par OVNIS-Direct :

" L'objet est tombé à 60 km de la petite ville de Vanavara et l'onde de choc est comparable à 1 000 bombes d'Hiroshima. Il aurait fallu produire 10 à 20 mégatonnes de TNT pour réaliser un tel effet. Des perturbations auraient été observées à plus de 1500 km du lieu d'impact, des couchers de soleil inhabituels très colorés et une luminosité exceptionnelle en pleine nuit ont été signalés dans de nombreux pays ainsi qu'en Europe de l'Ouest, en Scandinavie et en Russie.

Des milliers de tonnes de poussières auraient créé un énorme nuage qui assombrit le ciel de Californie quinze jours plus tard.
Les habitants de ces régions lointaines du crash pensaient que le ciel s'était embrasé. Des baromètres sensibles en Angleterre détectèrent l'onde de choc atmosphérique.

Il n'y aurait eu, selon les autorités russes, aucune victime même si on sait qu'à cette époque le bloc impérial passa l'événement sous silence et qu'aucune allusion n'avait été faite dans la presse internationale. On peut donc supposer qu'il y avait eu des morts suite à cet étrange événement. Les arbres furent brûlés sur un rayon de 10 km et déracinés par l'onde de choc sur 100 km.

Suite à l'explosion, le séismographe de l'Observatoire d'Irkoutsk enregistra un séisme de magnitude 5 qui dura 51 minutes.
D'inhabituelles perturbations dans le champ magnétique terrestre et des tempêtes magnétiques semblables à celles produites lors de tests nucléaires dans l'atmosphère avaient été rapportées. (YH : tests qui n'auraient pu être comparés ou connus en 1908 à priori...)
La tempête magnétique aurait été si intense que les boussoles de l'Observatoire d'Irkoutsk furent inutilisables à 977 Km de l'épicentre. (...)

Les expéditions modernes n'ont à ce jour récolté aucun fragment de la météorite mis à part de petites sphérules de silicates et de métal dont certaines renferment des gaz. On sait que la formation de telles structures n'est possible qu'à de très hautes températures.
Des expéditions organisées en 1928 et 1939 ne donnèrent aucun résultat de météorites. Mais notons que la croissance des végétaux dans cette région serait de l'ordre de 5 à 10 fois plus rapide que la normale d'après les chercheurs soviétiques. Des mutations seraient même apparues sur des espèces d'insectes.
Mais des chercheurs européens contestent fermement cela. Il y a donc un doute sur ces mutations qui ne pourraient être dues qu'à une augmentation de la radioactivité. Les témoins sibériens ont parlé d'un gigantesque nuage de fumée après l'explosion, ce qui fait penser au champignon provoqué par les armes nucléaires.

L'écrivain Russe Alexandre Kazantsev émit la première hypothèse concernant un vaisseau spatial en perdition qui aurait été vaporisé en vol (thèse aussi défendue par Matest Agrest).
Selon lui, étant donné que le vaisseau était équipé d'un moteur à propulsion nucléaire, on aurait l'explication des arbres encore debout à l'épicentre et couchés autour ainsi que le nuage en forme de champignon.
De plus, des cas de maladies de peau dans la région concernée par l'explosion ont été répertoriés ainsi qu'une poussée de la végétation anormale comme il a été mentionné précédemment. On a tous les effets similaires à la bombe d'Hiroshima.

Notons qu'un certain professeur Weber faisait état d'une forte perturbation géomagnétique observée dans un laboratoire de l'université de Kiel en Allemagne.
Le phénomène dura pendant les trois jours qui précédèrent l'intrusion de la météorite de Toungouska et prit fin dans l'heure même où le bolide explosa au-dessus du plateau central sibérien.
À la mine de Stepanovsky (non loin de la ville d'Yuzhno-Eniseisk), un séisme advint trente minutes avant la chute de la météorite.
Un témoin de l'événement, posté près d'un petit lac, sentit le sol trembler sous ses pieds.

En 1994, Alexandre Rempel, chercheur de Vladivostock qui a enquêté sur l'affaire de la Toungouska et les ovnis, disparaît. On n'aurait plus de traces de ces dossiers et archives relatifs à ces sujets. Mystérieux non ?
Des spécialistes d'une revue scientifique russe estimaient en 1984 que la zone de Toungouska, s'avérait être une " zone géomagnétique à part sur la planète ". Elle était qualifiée " d'anomalie magnétique de la Sibérie orientale ".


D'autre part, on a l'hypothèse de Yuri Lavbin, chef de l'expédition de 2004 travaillant depuis 12 ans sur le mystère de Toungouska, qui prétend qu'une comète qui se dirigeait vers la terre s'était désintégrée volontairement dans sa course avant l'impact au sol par une " mystérieuse machine volante " qui aurait fait les frais de l'opération.
Il déclara même : " nous avons été sauvés par une civilisation supérieure ".

Lavbin est rejoint par l'enquêteur russe Valery Uvarov, chef de département des sciences, des techniques et des recherches sur les Ovnis basé à St Petersbourg, qui dit que la gigantesque météorite n'a pas percuté la terre, car elle a été détruite en haute altitude, non par son entrée dans notre atmosphère, mais parce qu'elle a été interceptée par une technologie ET qui aurait généré de l'énergie électromagnétique et produite d'immenses " boules de lumières ". Un missile aurait détruit une météorite qui se dirigeait sur terre.

Quant au missile, il aurait eu pour origine une installation secrète à plusieurs centaines de kilomètres au nord de Toungouska et dont on ne connaîtrait l'origine.
Il dit que deux mois avant l'explosion de Toungouska, les animaux auraient quitté la région vu que l'installation s'était mise en marche pour traiter l'astéroïde. Les niveaux de radiations auraient en même temps augmenté.

Ces informations concernant Valery Uvarov proviennent en partie d'une interview du rédacteur en chef de " UFO Magazine ". Cela a été retranscrit par le magazine Australien Nexus en juillet 2003 et finalement, la version francophone, dans Nexus édition française à l'automne 2003 (objet des pages 1 à 4 précédentes).

Est-ce que Valery Uvarov pense vraiment ce qu'il affirme, ou n'est-il que le pion d'une gigantesque campagne de désinformation de la part des Russes ? "

Lavbin

Lire la suite

Colossales explosions en Tunguska (Sibérie) en 1908 et 2002-Part 4

Colossales explosions en Tunguska (Sibérie) en 1908 et 2002- Part 4/6

 

Tunguska01 1

Enigme de l'explosion de Tunguska

Les mystères de la "Vallée de la mort" en Sibérie

(4éme partie) - 04/2012 - up 08/2015

Part 1Part 2Part 3Part 4Part 5Part 6
 

Ils ont vu les "sphères terminatrices"...

Des témoignages oculaires de la destruction de météorites au-dessus de la Sibérie, en 1984 et 2002, par des "sphères terminatrices de plasma" corroborent les récits sur l'énigmatique explosion de Tunguska en 1908, ainsi que d'anciennes légendes. L'hypothèse d'une intervention parfaitement orchestrée pour épargner les zones habitées et d'une "évaporation" des météorites par interception se confirme. Seuls indices, ces microsphérules de silicate et de magnétite retrouvées au sol...

Les microsphérules de l'explosion de Tunguska

La composition chimique des microsphérules trouvées dans la tourbe du site de l'explosion fournit des indications indirectes qui vont dans le même sens : particulièrement riche en éléments alcalins, elle est inhabituelle pour des météorites. En réfléchissant au mécanisme opératoire des "terminatrices", nous pouvons supposer qu'avec leurs puissantes charges électromagnétiques, ces dernières étaient conçues pour se fixer à la météorite en vol et dévier sa trajectoire, afin de l'extraire de l'atmosphère terrestre. Si la route de la météorite rendait cette déviation impossible, les "terminatrices" détruisaient simplement le fragment rocheux, le faisant littéralement fondre en minuscules sphérules.

tunguska-spherules.jpg

Lire la suite