Actualité

Commentaires ou articles sur l'actualité en général

Chypre : Découverte d'un impressionnant bâtiment d'environ 7000 ans

Chypre : Découverte d'un impressionnant bâtiment d'environ 7000 ans

 

Chypre2

Photo: Département des antiquités de Chypre

 

Le département chypriote des antiquités du ministère des Transports, des Communications et des Travaux publics vient d'annoncer l'achèvement de la mission archéologique 2019 de l'Université Aristote de Thessalonique (AUTH) dans les montagnes du Troodos. L'équipe, sous la direction du professeur Nikos Efstratiou, était composée d'étudiants de premier cycle et de troisième cycle de la section d'archéologie du département d'histoire et d'archéologie de l'AUTH et du chercheur chypriote Demetris Kyriakou.

Cette année, le site d’Agios Ioannis / Vretsia-Upper Rhoudias, situé dans la partie supérieure de la terrasse de la rivière Xeros dans une zone de hautes terres du district de Pafos (altitude: 460 m), découvert au cours de la saison de fouilles 2018, a été fouillé. Les fouilles de 2019 ont dévoilé un impressionnant bâtiment circulaire qui appartient chronologiquement à la « phase de Choirokoitian » (environ 6400 - 5600 av. J.-C.). Le bâtiment en pierre a un diamètre d'au moins 5 mètres et est extrêmement bien construit (constitué de deux lignes de pierres). Il est conservé dans un très bon état. D'autres structures plus petites ont également été révélées en association avec le bâtiment plus grand, ainsi qu'une zone réservée aux ordures. Les découvertes de l'excavation comprennent un grand nombre d'outils en pierre concassée, des outils en pierre brute et en pierre broyée, voir ci-dessous :

Lire la suite

Des gravures préhistoriques racontent l'apprentissage de l'être humain

Des gravures préhistoriques racontent une histoire cosmique

Mise à Jour : Découverte d'un "homme-oiseau" en Sibérie

 

discover2.jpg

Une partie de l'art ancien situé dans la carte du cosmos de l'humanité aux États-Unis est comme relié avec une ancienne religion. Une équipe de scientifiques a découvert une série de gravures et dessins placés stratégiquement en plein air et dans des grottes préhistoriques par des groupes de colons amérindiens qui dépeignent leur compréhension cosmologique du monde autour d'eux.

discover1.jpgCes dessins découverts en Alabama montrent des figures anthropomorphes et deux cercles, le tout teint en rouge. Credit : Jan Simek, Alan Cressler, Nicholas Herrmann and Sarah Sherwood / Antiquity Publications LTD.

" L'objet de cette œuvre, ce dont ils tiraient des dessins, nous savons depuis longtemps que c'était mythologique, cosmologique, " a dit Jan Simek, un archéologue à l'Université de Tennesseet. " Ils dessinaient des images d'hommes-oiseaux qui étaient des personnages importants dans l'histoire de leur origine et de leurs légendes de héros, et donc nous savions que c'était une chose religieuse et de ce fait, nous savions que potentiellement cela se référait à cet univers multiniveaux qui était le fondement de leur cosmologie. " : Voir la suite et la Mise à Jour ci-dessous :

Lire la suite

OVNI-USA : des millions de $ dans une étude et des preuves

OVNI-USA : des millions de $ dans une étude secrète et des preuves - MAJ 2019

 

Ovnis pentagone mini

C'est paru dans des gros médias comme la BBC et The Gardian, et en France même France Info en parle aujourd'hui, le Pentagone vient d'admettre l'existence d'un programme secret de plusieurs millions de dollars pour enquêter sur la très probable existence du phénomène OVNI. Ce nouveau programme secret (car il ne s'agit pas du premier, loin de ça) aurait démarré en 2007, suite notamment à une forte preuve provenant de l'US Air Force : le film et les témoignages de deux pilotes militaires concernant un engin ovale sans ailes tournant sur lui-même à grande vitesse...

La révélation provient entre autres d'un ancien sénateur démocrate du Nevada, Harry Reid, qui à l'époque était le chef de la majorité démocrate au Sénat. Selon la même source, seuls quelques fonctionnaires sont au courant du programme secret, qui a démarré en 2007 et aurait été complété en 2012...

 

Ovnis pentagone

La suite est très intéressante car même le New York Times affirme que les documents liés à ce programme secret, qui comprendrait plusieurs films et photos, parlent d'avions étranges qui volent à grande vitesse ou flottent et qui volent des objets :

Lire la suite

Japon: Analyse ADN d'une femme Jomon âgée de 3 800 ans

Japon: Analyse ADN d'une femme Jomon âgée de 3 800 ans

 

Jomon woman

Plus de deux décennies après que les chercheurs aient découvert les restes d'une "femme Jomon" âgés de 3 800 ans à Hokkaido, au Japon, ils ont finalement déchiffré ses secrets génétiques.

Et il s'avère que, de ce point de vue, elle a l'air très différente des habitants du Japon d'aujourd'hui. La femme, qui était âgée à sa mort, avait une tolérance élevée à l'alcool, contrairement à certains Japonais modernes, a révélé une analyse génétique. Elle avait également une peau et des yeux moyennement foncés et une possibilité accrue de développer des taches de rousseur.

Étonnamment, l'ancienne femme partageait une variante du gène avec des habitants de l'Arctique, une variante qui aide les gens à digérer les aliments riches en gras. Cette variante est présente dans plus de 70% de la population arctique, mais elle est absente ailleurs, a déclaré le premier auteur de l'étude, Hideaki Kanzawa, conservateur de l'anthropologie au Musée national de la nature et des sciences à Tokyo.

Cette variante fournit une preuve supplémentaire que le peuple Jomon a pêché et chassé des animaux marins et marins gras, a déclaré Kanzawa.

Les habitants d'Hokkaido Jomon se livraient à la chasse [non seulement] d'animaux terrestres, comme le cerf et le sanglier, mais aussi à la pêche en mer et à la chasse au phoque à fourrure, aux otaries de Steller, aux otaries, aux dauphins, au saumon et à la truite ", a déclaré Kanzawa. " En particulier, de nombreux vestiges liés à la chasse aux animaux marins ont été mis au jour sur le site de Funadomari ", où la femme Jomon a été retrouvée.

Qui est la femme Jomon ?

Lire la suite

Les plus anciennes écritures ne sont pas de Sumer

Les plus anciennes écritures ne sont pas de Sumer

 

Dispiliotablet 01

The Dispilio Tablet [Credit: mlahanas]

 

Ce n'est pas pour insister sur ce simple fait, mais voici une suite à ces articles :  http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/aratta-les-sumeriens-n-ont-pas-invente-l-ecriture.html

http://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/apres-le-royaume-d-aratta-c-est-la-civilisation-de-l-indus-qui-devance-sumer.html

Le site préhistorique de Dispilio est situé sur la rive sud du lac de Kastoria, Orestiada, sur le site de Nissi (île grecque). Il a été découvert en 1932, lorsque le niveau du lac a baissé.

 

La Tablette Dispilio - le plus ancien texte écrit connu ?

Distilio tabletThe Dispilio Tablet [Credit: mlahanas]

 

Selon l'archéologie classique, l'écriture n'a pas été inventée avant 3000 à 4000 avant JC à Sumer. Cependant, un artefact a été trouvé il y a plus d'une décennie qui contredit cette croyance - et c'est peut-être la raison pour laquelle peu de gens savent quelque chose à propos de cette découverte.

La tablette Dispilio a été découverte par un professeur d'archéologie préhistorique, George Xourmouziadis, en 1993 dans un lit de lac du néolithique, dans le nord de la Grèce près de la ville de Kastoria. Un groupe de personnes est connu pour occuper le site il y a 7000 à 8000 ans. La tablette Dispilio était l'un des nombreux objets qui ont été trouvés dans la région, mais l'importance de la tablette réside dans le fait qu'il y a un texte écrit inconnu dessus qui remonte à plus loin que 5000 ans avant JC. La tablette en bois a été datée par la méthode C12 comme ayant été faite en 5.260 avant J.C., ce qui est en fait significativement plus âgé que le système d'écriture utilisé par les Sumériens :

Lire la suite

OVNIs dans la Chine ancienne

OVNIs dans la Chine ancienne

 

shen-kuo-an-allround-scholar.jpg

 

On pense souvent que l’apparition des OVNI, notamment en Chine, date de l’époque contemporaine. Pourtant des peintures rupestres en Chine ont représenté ce qui semble être des chiffres avec le symbole « en forme de dôme ». Des peintures de la Renaissance ont montré des objets dans le ciel étrangement similaire à des soucoupes volantes.

Dans la Chine ancienne, il y a eu des histoires et des écrits relatant l’observation d’OVNI, en voici trois majeurs :

 

dongchitsun01.jpg

Tout d’abord dans le Dong Tien Ji

Le Dong Tien Ji était un livre d’origine de la dynastie Tang. L’histoire raconte que sous la dynastie des Tang (618-907), un navire céleste, mesurant plus de cinquante pieds de long, a été retrouvé et placé dans le Hall de Ling De. Le navire avait un son métallique lorsqu’on frappait dessus, et était fait d’un matériau très dur qui résistait à la rouille. Li Deyu, le Premier ministre Tang, coupa sur un pied de long une mince baguette du navire et l’a sculpté comme une figurine d’un prêtre taoïste. La figurine Taoïste s’envola et revint. Dans les années de l’empereur Daoming, la figurine disparue et le navire s’envola.

Dans un chapitre du Meng Qi Bi Tan :

Lire la suite

Laos : De nouvelles mystérieuses jarres des morts découvertes

Laos : De nouvelles mystérieuses jarres des morts découvertes

15 nouveaux sites identifiés

 

Laos jars3 1400

Peu visitées par les nombreux voyageurs en Asie du Sud-Est, les "jarres des morts" au Laos demeurent un mystère vieux de plus de 2 000 ans qui n'a jamais été résolu.

Parsemées sur des milliers de kilomètres carrés du plateau de Xieng Khouang - aujourd'hui connus sous le nom de «Plaine des Jarres», ces structures mégalithiques vides datant de l'âge du fer se comptent par milliers, certaines atteignant près de trois mètres de hauteur.

Personne ne sait avec certitude d'où ils viennent ni même pourquoi. Selon la légende locale, ils ont déjà servi de calices à un groupe de géants ivres. D'autres pensent qu'ils ont été utilisés pour la décomposition du corps dans les rites funéraires locaux. La théorie principale parmi les archéologues est que ces jarres étaient en réalité les tombes d’une civilisation ancienne.

En 2016, des chercheurs de l'Université nationale australienne (ANU) ont découvert plusieurs fosses d'ogives humaines datant d'environ 2 500 ans entourant des parties non explosées d'une bombe vietnamienne dans ce qui est considéré comme l'un des sites archéologiques les plus dangereux au monde.

 

Laos jars forest 1400

Université nationale australienne (ANU)


Aujourd'hui, ces mêmes archéologues mènent toujours la chasse. Récemment, l'équipe a découvert 15 nouveaux sites au Laos contenant plus de cent jarres de pierre massives et beaucoup d'autres de ces urnes en pierre dans une région où peu d'humains ont été trouvés. Les nouvelles découvertes montrent que la distribution (régionale) des jarres était plus répandue qu'on ne le pensait auparavant et pourrait révéler les secrets entourant leur origine :

Lire la suite

Manuscript de Voynich : langage proto-roman

Manuscript de Voynich : un langage proto-roman

 

Voynich1

 

UNIVERSITÉ DE BRISTOL - Un universitaire de l'Université de Bristol a réussi à déchiffrer le code d'un « texte parmi les plus mystérieux du monde », le manuscrit de Voynich.

C'est le Dr Gerard Cheshire, associé de recherche, utilisant une combinaison de pensée latérale et d'ingéniosité, qui a pu identifier le langage et le système d'écriture du document, dont la réputation est d'être impénétrable.

Dans son article révisé par les pairs, Le langage et le système d'écriture de MS408 (Voynich) Expliqué, publié dans la revue Romance Studies, Cheshire décrit comment il a déchiffré avec succès le codex du manuscrit tout en révélant le seul exemple connu de prototypage de Langue romane.

« J'ai vécu une série de moments" euréka " lors du déchiffrement du code, suivi d'un sentiment d'incrédulité et d'excitation lorsque j'ai réalisé l'ampleur de la réalisation, à la fois en termes de son importance linguistique et de révélations sur l'origine et le contenu du manuscrit.

« Ce qu’il révèle est encore plus étonnant que les mythes et les fantasmes qu’il a engendrés. Par exemple, le manuscrit a été compilé par des religieuses dominicaines comme source de référence pour Maria de Castille, reine d’Aragon, qui s’est avérée être la grande tante de Catherine d’Aragon :

Lire la suite

Tibet : Une machoire denisovienne de 160000 ans identifiée

Tibet : Une mâchoire denisovienne identifiée

 

Tibetmachoiredenisova540x360

 

Les Denisoviens - un groupe distinct de cousins disparus des Néandertaliens - ont été découverts en 2010, quand une équipe de recherche menée par Svante Pääbo de l'Institut Max Planck d'anthropologie évolutive (MPI-EVA) a séquencé le génome d'un os de doigt fossile découvert dans la grotte Denisova en Russie et a montré qu’elle appartenait à un groupe d’homininés distinct sur le plan génétique des Néandertaliens. " Des traces d'ADN de Denisovan sont retrouvées dans les populations asiatiques, australiennes et mélanésiennes d'aujourd'hui, ce qui suggère que ces anciens homininés s'étaient peut-être déjà été répandus (dans plusieurs parties du monde) ", a déclaré Jean-Jacques Hublin, directeur du département de l'évolution humaine au MPI-EVA. " Pourtant, à ce jour, les seuls fossiles représentant cet ancien groupe d'homininés ont été identifiés dans la grotte de Denisova. "

Dans cette nouvelle étude, les chercheurs décrivent maintenant une mandibule inférieure hominine trouvée sur le plateau tibétain de la grotte Baishiya Karst à Xiahe, maintenant en Chine. Le fossile a été découvert à l'origine en 1980 par un moine local qui en a fait don au 6ème Bouddha vivant de Gung-Thang, qui l'a ensuite transmis à l'Université de Lanzhou en Chine. Depuis 2010, les chercheurs Fahu Chen et Dongju Zhang de l'Université de Lanzhou étudient le domaine de la découverte et le site de la grotte d'où provient la mandibule. En 2016, ils ont entamé une collaboration avec le département de l'évolution humaine du MPI-EVA et ont depuis analysé conjointement le fossile.

 

Tibet machoiredenisova3

Une équipe dirigée par Dongju Zhang (en haut à droite dans la tranchée) procédait à des fouilles dans l'une des deux tranchées de deux mètres carrés de la grotte Baishiya Karst en 2018. Crédit : Dongju Zhang, Université de Lanzhou

 

Bien que les chercheurs n’aient trouvé aucune trace d’ADN préservée dans ce fossile, ils ont réussi à extraire les protéines de l’une des molaires, qu’ils ont ensuite analysées en appliquant une analyse protéique ancienne. " Les anciennes protéines de la mandibule sont très dégradées et se distinguent clairement des protéines modernes susceptibles de contaminer un échantillon ", explique Frido Welker du MPI-EVA et de l'Université de Copenhague. " Notre analyse des protéines montre que la mandibule Xiahe appartenait à une population hominienne étroitement apparentée aux Denisoviens de la grotte de Denisova. " (détails ci-dessous) :

Lire la suite

Aliens : Dan Sherman, le télépathe de l'USAF

Aliens : témoignages de Dan Sherman, le télépathe de l'USAF

Dan sherman cover lg

Extraits de "Above Black" de Dan Sherman

" introduction

Un grand effort spirituel de réflexion était nécessaire pour prendre la décision d'écrire ce livre. Comme vous pouvez facilement l'imaginer, c'est un sujet très facile pour le ridicule et l'ostracisme. En effet, je suis sûr que c'est l'une des principales raisons pour lesquelles plus de gens n'ont pas fait part des expériences qu'ils ont connu.

En ce qui me concerne, l'information que je connais, relative au Project Preserve Destiny (PPD) spécifiquement, n'a absolument aucun impact sur la sécurité nationale. Peut-être que si ils avaient été plus ouverts à la vérité et m'avaient donné conscience d'une plus grande affaire qui avait une incidence sur la sécurité nationale, je ne viendrait pas au devant aujourd'hui. Mais ils ne l'ont pas fait, donc nous voici.

L'histoire que j'ai documenté dans ce livre est un récit authentique de premier niveau sur l'existence des extraterrestres. C'est une histoire de mes expériences personnelles en tant que correspondant intuitif (télépathe de haut niveau) formé par l'United States Air Force (USAF), tout en travaillant pour la National Security Agency (NSA). Mon rapport publique de cette histoire sera considéré espérons-le par les historiens de l'avenir comme le catalyseur qui a ouvert la porte de la circulation de l'information pertinente et concrète en ce qui concerne le rôle du gouvernement dans la dissimulation d'informations relatives aux extra-terrestres.

Je pense que l'une des nombreuses raisons pour lesquelles plus de gens ne se mettent pas en avant est évidente ; la crainte de poursuites. Une autre raison pour laquelle quelqu'un aurait réfléchit à deux fois avant de révéler toute information, est qu'il n'y a aucune preuve physique facilement accessible qui permettrait à quelqu'un de vérifier la validité de leur histoire. Ainsi, en me mettant en avant avec mon histoire, je risque de ne pas être cru et de ridicule pur et simple. J'ai décidé de prendre ce risque parce que je crois que l'histoire doit être racontée et que quelqu'un de premier niveau doit faire le premier pas pour obtenir le début de l'avalanche d'informations.

En fait, la divulgation de renseignements aliens dans le domaine public a été un processus graduel. Je suis convaincu qu'en rendant publique ce que je sais, je vais aider à transformer ce qui a été un filet d'informations jusqu'à présent en une avalanche d'autres rapports de premier niveau. Au moins, c'est ce que j'espère.

Qu'est-ce que je veux dire par "rapport de premier niveau" ? Ceci est expliqué plus en détail au sein du contexte de mon expérience. Pour l'instant, il s'agit d'un système conçu de telle sorte que les gardiens de l'information peuvent exercer un contrôle dessus, et garder certains niveaux cachés de l'information... c'est à dire, les projets traitant de contacts et de la technologie alien.

Quand quelqu'un est affecté à un projet alien, ils sont également affectés à la garantie "mission black" (mission secrète). Une des raisons pour cela est que si quelqu'un tentait de révéler toute information alien, par extension, il serait plus susceptible de révéler quelque chose sur le projet sous couverture et il serait sur cette base comme quelqu'un qui serait poursuivi pour avoir divulgué des informations classifiées. En le positionnant de cette façon, le gouvernement est en mesure de garder le silence et de discréditer quelqu'un efficacement sans jamais avoir à reconnaître l'existence du projet alien.

J'espère que je vais éviter ce scénario en déployant méthodiquement mon histoire. Ainsi, lors de la préparation de ce livre pour la libération des données, j'ai dû prendre certaines précautions. En ce qui concerne légitimement des informations classifiées, mon travail régulier à l'Air Force était aussi un spécialiste du renseignement électronique. L'Armée de l'Air décrit ce champ de carrière comme «analyse de l'énergie électromagnétique pour la valorisation de l'intelligence."

En plus simples termes, j’analysais les caractéristiques internes de l'énergie émanant d'une pièce d'équipement, tel qu'un radar, pour voir quel genre de transmissions, il émettait et de déterminer exactement comment le signal réel serait exploité afin que nous puissions identifier la fonction du radar. Les gens dans ce domaine de carrière sont appelés des spécialistes "ELINT", ou "ELINT'ers." Certaines choses que j'ai faites en tant qu' ELINT'er ne sont pas plus du niveau un du secret, ou en-dessous. Par contre, d'autres missions sur lesquelles j'ai travaillé serait considérées dans le domaine "Top Secret Absolu". C'est dans ce domaine que je commence à marcher sur de la glace fine. Ceci est fortement un territoire sensible, sur lequel le risque de divulgation non autorisée se cache à chaque recoin.

Le défi que je me suis proposé avec ça a été de partager avec le lecteur des informations relatives au projet des gris sans menacer l'existence des projets "Above Top Secret" dont j'ai pu être familier. «Attention» est devenu mon prénom sur mes tâches régulières pour la Force Aérienne. Donc, vous remarquerez que quelques détails concernant mon emploi régulier dans la Force Aérienne sont présents au sein de l'histoire.

Même si je sais que j'ai amené des aspects PPD de mon rôle dans l'US Air Force à la lumière sans révéler d'autres renseignements protégés, je veux toujours qu'il soit connu par mon public que la diffusion de ce livre n'est pas, n'a pas et ne sera jamais une tentative de saper la sécurité de notre nation. Tout ce que je dis en ce qui concerne mes expériences sont pertinentes grâce à ma participation à PPD. PPD n'a rien à voir avec la sécurité nationale et tout à voir avec un gouvernement qui éprouve le besoin de nous protéger d'une région particulière de l'information recueillie aux aliens. (Peut-être que d'autres projets exotiques sont classifiés pour de bonnes raisons, je ne sais pas.)

J'ai aussi eu de la difficulté en liaison à la séquence des événements par rapport à là où j'étais en poste. Même si les lieux géographiques réels de l'endroit où j'ai été en poste ne sont pas classifiés, concernant les bases de certaines autres informations je ne peux écrire où c'est. D'où les références à "PPD base # 1" et "PPD base # 2" dans l'histoire. " (...)

(...) " Vous avez probablement deviné maintenant que cette réunion est un peu inhabituelle."
" En fait, ma curiosité a été piquée," je l'ai dit aussi calmement que possible, je ne veux pas lui faire savoir combien j'étais nerveux.
" Je peux imaginer. J'ai été dans la position de dire aux gens ceci à quelques reprises maintenant, et il n'y a jamais eu un moyen de révéler ça à la légère. Comme vous le savez, vous avez été envoyé ici pour passer bien sûr EA280, mais vous pourrez également l'être en passant par une autre école pendant que vous êtes ici. "

En un court instant, toutes mes angoisses ont disparu. Il voulait juste me prévenir au sujet d'une autre classification. Mais à peine avaient disparu mes angoisses qu'elles réapparurent, encore plus..

" Pour dire les choses crûment, sergent Sherman, pendant l'été de 1960, ta mère a été visitée par ce que le monde se réfère communément comme des aliens ".
" Monsieur ? " était la seule chose que je pouvais dire.

" Des tests aléatoires ont été menés sur la population en général au moment de déterminer la compatibilité ".
J'étais dans un état d'incrédulité quand j'ai demandé d'une voix faible, fissurée, "Compatibilité ?"
" Oui. En fait, c'est une longue histoire. Je vais essayer de l'expliquer autant que possible mais il y a beaucoup que je ne connais même pas. En un mot, vous avez reçu une intéressante capacité à travers ce que nous appelons la gestion génétique ".

Ma mère, la gestion génétique, la compatibilité, longue histoire. Mon esprit était titubant de toutes ces nouvelles informations. Je suis venu ici m'attendant à trouver le déploiement d'un exercice, ou peut-être que j'avais mal rempli mon ticket de Voyage, mais pas ça !
Comme si le capitaine pouvait sentir la puissance du choc que je vivais, il dit: " Je sais que tout cela va être difficile à avaler, mais je peux vous assurer que c'est vrai. "
Tout à coup, je me suis retrouvé avec un sentiment d'étonnement et de curiosité.
Le Capitaine White assis en face de moi, calme et détendu, en me disant que les extraterrestres existaient comme s'il voulait simplement partager avec moi le sujet d'un article obscure de nouvelles qu'il a lu dans le journal d'hier.
Si cela était vrai, alors toutes ces années de jeunesse me posant la question venait d'être validées, d'un seul coup. Il y avait de la vie ailleurs et nous n'étions pas été les seuls dans ce vaste univers. Étais-je en train de rêver ? Serait-ce vraiment en train de se produire ? J'avais entendu des rumeurs sur l'annonce d'expériences sur un vaisseau extraterrestre dans le Nevada, et les essais de nouvelles armes basées sur la technologie alien. Mais ce n'était pas plus qu'une rumeur. C'était la réalité - ma réalité.

Toutes ces choses se passent dans mon esprit pendant que le capitaine a poursuivi avec ses révélations remarquables. " J'ai dit que vous avez une capacité unique, nous appelons cela "communications intuitives." C'est la capacité de communiquer par l'intermédiaire de la manipulation de l'intuition de votre esprit. Il y a eu une poignée de personnes depuis que cette capacité a été perfectionnée qui ont utilisé cette compétence dans l'établissement militaire. Il y en a beaucoup d'autres dans toute la population en général du monde qui ont eu cette capacité, mais jusqu'à ce qu'elle soit mis en évidence par des méthodes d'exercices réguliers, elle est en sommeil. "
A cette époque, je m'étais plongé dans ce que le capitaine me disait, absorbant chaque détail. Je me suis retrouvé d'un moment à l'autre croyant et ne pas croire alors ce qu'il disait. Comment tout cela était gardé de la connaissance publique si bien ? Même dans les tabloïds, où les gens ont systématiquement accès à la naissance des aliens à trois têtes, vous n'avez jamais entendu parler une fois des "communicateurs intuitifs."
" Je m'avance un peu, je vais vous montrer quelques informations sur ce que je veux dire. " Il se leva pour tirer vers le bas un écran au plafond au-dessus du réfrigérateur. Comme je ai secoué la tête avec étonnement, le capitaine White me regarda avec un léger sourire sur son visage et a continué avec son histoire.
Et quelle histoire c'était.

Le Capitaine White a parlé d'abord lentement, comme pour pousser gentiment l'incroyable vérité dans ma direction. " En 1947, le gouvernement américain a pris contact avec une espèce alien. Aujourd'hui, nous les appelons communément comme des "Gris". Grâce à ce contact, nous avons appris beaucoup de choses. Certaines des choses que nous avons apprises étaient bonnes, et certaines pas si bonnes. C'est l'une de ces pas si bonnes choses qui, au final, vous a amené ici, sergent Sherman. "
Mon esprit nageait encore lorsque je lui ai demandé, " Alors qu'est-ce que je fais ici, Monsieur ? "
Le capitaine a continué avec l'histoire comme s'il ne m'avait pas entendu. " En 1960, une expérience a attiré une grande attention dans les cercles de niveau 1... "
" Excusez-moi Monsieur," j'ai interrompu. " Qu'est-ce que Niveau 1 ? "
« Je commençais juste là. Le Niveau 1 est une catégorie de classification qui nous permet de compartimenter toute l'information sur les gris. Vous allez en entendre plus à ce sujet lors de votre endoctrinement de sécurité plus tard ".
" Je vois. "
Le capitaine a continué. « L'expérience auquelle je me référait était, et est toujours nommée Project Preserve destiny. Elle a commencé en 1960 et est devenue pleinement opérationnelle en 1963. C'était un projet de gestion des ressources génétiques dans le seul but de cultiver des descendants humains afin qu'ils aient la capacité de communiquer avec les gris. Votre mère a d'abord été enlevée en 1960 pour les tests, puis à nouveau en 1963 pour la procédure génétique réelle alors que vous étiez dans le ventre ".
Dans les secondes après chaque nouvelle révélation, mon esprit est passé par l'incrédulité, puis par le scepticisme, puis la curiosité pure et simple. Comment cela pouvait-il se produire à moi ? Les aliens étaient les fantasmes confectionnés par des cinéastes d'Hollywood et des écrivains de livres de science-fiction. Ils n'ont pas leur place dans le bétonné domaine tangible de l'armée américaine. Pourtant, ici je me suis assis en face d'un capitaine de l'Armée de l'air américaine avec deux barres en argent sur chaque épaule, à l'écoute de ce que la plupart des gens reconnaissent comme une grande histoire d'aliens :

Lire la suite

Patagonie, Chili : une empreinte humaine datée de 15600 ans BP

Patagonie, Chili : une empreinte humaine datée de 15600 ans BP

 

Chili 15600ans1 500

C'est une nouvelle preuve de la présence d'êtres humains en Amérique du Sud AVANT l'existence de la culture Clovis (nommée ainsi car découverte à l'époque à proximité de la ville de Clovis) en Amérique du Nord. On parle donc ici de pré-Clovis car, bien que des traces beaucoup plus anciennes que cette culture ont été découvertes tant en Alaska, Canada et USA, elle est toujours considérée comme la première culture évoluée des Amériques, et datée d'environ 14000 ans avant maintenant. Cette culture est supposée avoir disparue suite à un cataclysme généré par la chute d'un gros astéroïde ou comète, et aux changements climatiques liés.

Mais, depuis ces dernières années, plusieurs découvertes effectuées en Amérique Latine (surtout Brésil et Chili), avec des datations d'environ 20000 ans avant maintenant, ont semé le doute dans la communauté des spécialistes des Amériques. On note aussi une empreinte fossilisée découverte au Mexique (toujours contestée) qui a été datée de 40000 ans avant maintenant ! Les principales preuves du 20ème siècle ne consistaient pratiquement que les études de cette culture Clovis et les scientifiques avaient conclu que les premiers indiens étaient entrés dans le nord des Amériques au moment où, grâce à la dernière glaciation et l'abaissement du niveau des océans, le passage via le Détroit de Béring était possible à pied et aussi par cabotage de canoës suivant ces terres aujourd'hui englouties. Mais, déjà, certains scientifiques avaient souligné que cette période n'était pas la seule et que le Détroit de Béring était également hors d'eau tôt lors de la période glacière, aux alentours de -22000 jusqu'à -14000 ans environ... voir même aussi lors des périodes glacières précédentes...

Il se pourrait donc que ces scientifiques aient eu raison et qu'une première migration (ou plusieurs) se soit produite à ces très anciennes dates... ou que le génie humain avait déjà trouvé un autre moyen pour arriver directement en Amérique du Sud, bien avant la culture Clovis.

C'est une publication scientifique dans Plos One, l'un des principaux centralisateurs de publications scientifiques mondiaux, qui annonce une découverte et étude attendue par de nombreux chercheurs sur le sujet. L'endroit est voisin d'un site déjà connu pour son ancienneté, mais cette empreinte humaine est accompagnée d'outils lithiques et d'ossements de mégafaune disparue, dans la même couche sédimentaire, ce qui constitue des preuves évidentes selon les auteurs de cette publication.

 

Chili 15600ans2 1000

Empreintes expérimentales.

Chaque rangée correspond à une fabrication de traces et chaque colonne à une teneur en eau sèche, humide et saturée du sédiment, respectivement. Notez que dans toutes les expériences, Trackmaker A a une empreinte en avant plus profonde des doigts et une grande arche longitudinale médiane (flèche blanche), le trackmaker B a une distribution légèrement plus uniforme de la profondeur de l'empreinte, mais ne montre aucun signe majeur d'arc longitudinal. (flèche blanche) et Trackmaker C laisse des empreintes de pas uniquement sur des substrats contenant de l’eau saturée et humide (les concepts utilisés ici sont schématisés en remplacement de l’empreinte absente de teneur en eau sèche). Cela s'explique principalement par la légèreté du corps (au moins 10 kg de moins que les autres constructeurs de trace), ainsi que par un centre de gravité bien équilibré (les centres de gravité des constructeurs de voies A et B sont déviés vers l'avant). En général, le hallux est une structure de premier plan qui peut être identifiée à chaque expérience, tandis que l'empreinte des parties latérales est variable. Lors des expériences sur la teneur en eau saturée, l’hallux peut faire glisser les sédiments vers l’avant (triangle de pointage) ou vers l’arrière (étoile). Trackmaker C sur un substrat à teneur en eau saturée a laissé des traces remarquablement similaires à celles de la structure sédimentaire excavée à Pilauco.

 

Voyons d'abord le résumé de la publication : " La présente étude décrit la découverte d'une structure sédimentaire singulière correspondant à une ichnite (une empreinte de pied fossilisée) qui a été excavée sur le site paléo-archéologique Pilauco (Osorno, Chili). Le fossile trace est associé à des os de mégafaune, du matériel végétal et des outils lithiques unifaciaux. Nous présentons ici une analyse détaillée de l'ichnite de Pilauco et des structures sédimentaires associées, ainsi que de nouvelles données radiocarbone. L’analyse ichnologique attribue avec certitude la trace aux ichnospécies Hominipes modernus, une empreinte d’hominoïde généralement liée à l’ Homo sapiens. Certaines caractéristiques particulières de la trace de Pilauco comprennent un hallux distal allongé, des empreintes digitales latérales oblitérées par le sédiment effondré et des masses de sédiment à l’intérieur et autour de la trace. Afin d'évaluer l'origine de l'ichnite, des expériences de traçage d'empreintes sont effectuées sur des sédiments de fonds de fossiles réhydratés. Les résultats démontrent qu'un être humain pourrait facilement générer une morphologie d'empreinte équivalente à la structure sédimentaire lors de la marche sur un substrat saturé (de la boue). À la lumière des éléments de preuve, nous concluons que le fabricant de la trace pourrait très bien avoir été un homme adulte pieds nusCette découverte, ainsi que la présence d'artefacts lithiques dans les mêmes niveaux sédimentaires, pourraient constituer une preuve supplémentaire d'une colonisation sud-américaine pré-Clovis du nord de la Patagonie, proposée à l'origine pour le site voisin de Monte Verde. "

" La datation au radiocarbone des graines et du bois est la plupart du temps constamment récente vers le sommet du profil stratigraphique, reflétant un paramètre de faible énergie avec seulement de légères perturbations. Pour les strates sous-jacentes PB-6, la moyenne des deux âges de probabilité médianes est de 17 300 années BPL'âge de l'empreinte est limité par sept âges compris entre 13 195 ± 35 et 12 735 ± 40 14C BP. Ainsi, selon les âges de probabilité médians, il est raisonnable de dire que l'empreinte du Pilauco est d'environ 15 600 calibrés / ans BP. Une datation additionnelle au radiocarbone obtenue à partir d’une portion de Notiomastodon platensis (un mastodonte - espèce d'éléphant disparue), le crâne retrouvé près de la trace, ainsi qu'un échantillon prélevé dans une côte et ses sédiments de remplissage, indiquent des âges respectifs de 13 220 ± 60 ans et de 13 240 ± 60-122 905 ± 40 14 ans BP. Il est tout à fait normal de retrouver ces tranches d'âge, car le bois, les semences et / ou le matériel osseux ont des historiques de dépôt distincts dans le site, et ceux-ci avec l'empreinte elle-même, qui ne peut être datée directement. "

Voyons les autres données et les documents scientifiques ci-dessous :

Lire la suite

OVNIS : le cas d'Exeter, New Hampshire

OVNIS : le cas d'Exeter, New Hampshire

 

exeter-metpoliciers.jpg

Left to right: 18 year old Norman Muscarello who first spotted the UFO, patrolman David Hunt and Eugene Bertrand and dispatcher "Scratch" Toland. (Manchester Union Leader)

L'une des observations les plus étonnantes et qui symbolise bien la démarche des autorités militaires concerne une rencontre rapprochée du 1er type, assez similaire à celle de Portage Country, qui eut lieu le 3 septembre 1965 à Exeter, dans l'état du New Hampshire, à laquelle assisterons plus d'une dizaine de témoins.

Alors que le jeune Norman J.Muscarello, âgé de 18 ans, était au bord de la route nationale 150, faisait de l'auto-stop pour rentrer chez lui, il vit une énorme sphère de couleur rouge s'élever au-dessus des arbres qui bordaient un pré. L'OVNI bascula vers l'avant et se déplaça au-dessus d'une maison qu'il éclaira violemment d'une lueur écarlate. Muscarello estima la taille de l'objet à 25 ou 30m de diamètre, plus grand que la maison qu'il illuminait de tous ces feux. Il était ceinturé par un anneau de feux rouges clignotants et zigzaguait pendant ses déplacements. Muscarello n'entendit aucun bruit de moteur. Soudain l'objet plongea dans sa direction. L'adolescent s'engouffra dans le fossé et l'OVNI disparu derrières les arbres.

Essayons d'imaginer un instant la situation. Une route de banlieue. La nuit est claire, noire d'encre. Les belles étoiles de la constellation d'Orion montent dans le ciel. Soudain à la cime des arbres, un immense objet rouge et lumineux apparaît dans le ciel. Aucun bruit ne s'élève mis à part le va et vient des quelques voitures de passage. L'objet descend vers vous et pivote sur lui-même en vous aveuglant littéralement. Qu'elle n'a pas dû être la réaction du jeune Muscarello. Il n'est pas étonnant qu'il ait été pris de panique en voyant surgir cette étrange apparition... Une histoire qui s'avéra somme toute réelle et qui touche pourtant au fantastique !

Muscarello s'empressa d'aller frapper à la porte de la maison, mais personne ne lui ouvrit. Il vit les phares d'une voiture et couru sur la route lui faire de grands signes afin que la voiture s'arrête. Le couple le pris en charge et le conduisit à Exeter, d'où il averti la police du conté à 2h25. L’adolescent était blême, presque en état de choc et secoué. Il lui raconta sa rencontre insolite mais l’officier de garde, M.Toland, ne le pris pas au sérieux : " Ecoutez, répondit Muscarello énervé, je sais que vous ne me croyez pas. Je le comprends, mais vous devez appeler quelqu'un pour m'accompagner sur les lieux ". Constatant malgré tout que le garçon était bouleversé, il appela une voiture de patrouille:

exeterdrawing2.jpgArtist's conception of the incident at Exeter.

Lire la suite

Médoc, France : fouille d'un tumulus préhistorique

Médoc, France : fouille d'un tumulus préhistorique

 

Medoc tumulus3 500

 

 

Le site du Tumulus des Sables se trouve dans la petite ville de Saint-Laurent-Médoc, à 40 kilomètres au nord-ouest de Bordeaux. Il a été découvert par accident en 2006 lorsque des enfants curieux, en fouillant dans le jardin d’enfant d'une maternelle, ont retiré des restes humains du sol.

Les archéologues ont été amenés sur place et, à partir de l'ancien fouillis de poteries et d'os retrouvés, le site a été rapidement identifié comme un tertre funéraire, une zone de terre surélevée située au sommet d'une tombe. L’association d’un tertre, d’une faible élévation, de restes humains disloqués et de céramiques a orienté en 2010 l’équipe d’archéologues vers l’identification d’une sépulture collective appartenant à la culture campaniforme.

L’étude du site a révélé une première occupation funéraire à la fin du néolithique. Le lieu accueillait une trentaine d’individus. Une vidange partielle de la première sépulture a été effectuée comme en témoigne la découverte de nombreux vestiges.

Les sépultures étaient accompagnées de mobiliers funéraires. Les archéologues ont mis à jour des vases en céramique, des points de flèches et de rares éléments en cuivre. La parure était constituée de perles en dentales (un petit coquillage marin en forme de tube), en calcaire, accompagnées de boutons en os.

 

Medoc tumulus2

L'équipe des scientifiques à l'œuvre sur le site du tumulus des Sables à Saint-Laurent en 2010. Patrice Courtaud, anthropologue au laboratoire de l’université Bordeaux 1, et Antoine Chancerel, conservateur de patrimoine au Musée national de préhistoire aux Eyzies-de-Tayac (24), entourés d’étudiants qui viennent du monde entier, ont procédé à un enregistrement méticuleux de chaque vestige. PHOTO P. V. VALLADE PIERRE

 

9 ans après le réenfouissement du site pour rendre le terrain à la maternelle, les études biochimiques sont enfin publiées en avril 2019 :

Le monticule funéraire préhistorique situé dans le sud-ouest de la France a été utilisé et réutilisé par des habitants pendant plus de deux millénaires consécutifs, selon une analyse des os et des dents du site. Mais des céramiques remontant au néolithique moyen - vers 5500 ans avant notre ère - et jusqu'à l’âge du fer - vers 1000 ans avant notre ère - ont également été découvertes sur le site, montrant que le site a été habité ou visité pendant près de 4500 ans.

Il s'avère donc que le site a été occupé et réoccupé sur une longue période, en particulier par une civilisation s'étant répandu dans toute l'Europe, l'une des premières probablement, d'après le style de poteries découvertes et quelques dents humaines :

Lire la suite

Guatemala : des anciennes sculptures magnétisées étudiées

Guatemala : des anciennes sculptures magnétisées étudiées

 

Guatemala sculpturesmagnetisees2 500

 

 

Des sculpteurs antiques ont fabriqué des figures magnétiques à partir de pierres frappées par la foudre. Des sculptures guatémaltèques suggèrent que les gens connaissaient le magnétisme il y a plus de 2 500 ans.

Les habitants du Guatemala, qui vivaient il y a au moins 2 500 ans près de la côte pacifique, ont fabriqué de gigantesques sculptures humaines au front, aux joues et au nombril magnétisésUne nouvelle recherche fournit le premier regard détaillé sur la manière dont ces parties du corps sculptées ont été intentionnellement placées dans des champs magnétiques sur de grandes roches.

Les coups de foudre ont probablement magnétisé des pans de rochers qui ont ensuite été sculptés en silhouettes rondes stylisées - appelées potelles - sur le site guatémaltèque de Monte Alto, déclarent le géoscientifique de l'Université de Harvard, Roger Fu, et ses collèguesDes artisans ont probablement manipulé des blocs de minéraux naturellement magnétisés près de blocs de basalte riches en fer pour trouver des zones dans le roc où les forces magnétiques étaient repoussées, ont annoncé les scientifiques dans le Journal of Archaeological Science. Des parties prédéfinies de figurines ventrues (ou sculptures de ventre (rocher)) - qui peuvent mesurer plus de 2 mètres de haut et peser 10 000 kilogrammes (10 tonnes) ou plus - ont ensuite été sculptées à ces endroits.

 

Guatemala sculpturesmagnetisees2

ANCETRE MAGNÉTIQUE D'anciennes sculptures massives du Guatemala, telles que cette figure ronde, comprennent des zones magnétisées susceptibles de montrer la puissance persistante d'ancêtres décédés. MAGNETIC ANCESTOR Ancient massive carvings from Guatemala such as this round figure include magnetized areas possibly intended to show the continuing power of deceased ancestors. - [Credit: ScienceNews]

 

Lire la suite ci-dessous :

Lire la suite

Amazonie : preuves d'une communauté évoluée il y a 10600 ans

Amazonie : premières preuves d'une communauté évoluée il y a 10600 ans

 

Amazonie bolivie 500

 

Une communauté est considérée comme évoluée quand elle commence a enterrer ses morts dans des sites précis et à modifier son environnement. C'est bien le cas ici...

Un nouveau communiqué de presse (24-04-2019) émanant de l'Université Park de Pennsylvanie, USA, précise les choses au sujet de la présence d'une communauté ancienne dans la région Llanos de Moxos dans le sud-ouest de l'Amazonie, en Bolivie. On sait que cette région contenait des sociétés complexes il y a au minimum 2500 ans, mais les dernières fouilles et découvertes repoussent la présence d'une communauté humaine déjà évoluée au début de l'holocène, il y a 10600 ans. Communauté humaine n'ayant pas une simple structure de chasseurs-cueilleurs mais déjà évoluée car enterrant ses morts dans des endroits précis et ayant évolué au point de cultiver certains légumes et plantes...

Voyons ce que dit ce communiqué de presse au sujet de cette étude qui a regroupé des anthropologues, géographes et archéologues internationaux : Blaine Maley, président de l’anatomie, Idaho College of Osteopathic Medicine; Carlos Zuna, étudiant en archéologie à l'Universidad Mayor de San Andres; Heinz Veit, directeur de l'Institut de géographie de l'Université de Berne; et Douglas Kennett, professeur d'anthropologie à l'Université de Californie à Santa Barbara.

" Des humains se sont installés dans le sud-ouest de l'Amazonie et ont même expérimenté l'agriculture beaucoup plus tôt que prévu "

Résumé de la publication : L’Amazonie a été témoin de l’émergence de sociétés complexes, il y a 2500 ans, qui ont modifié les paysages tropicaux grâce à une agriculture intensive et à la gestion de systèmes aquatiques. Cependant, on sait très peu de choses sur le contexte et les conditions qui ont précédé ces transformations sociales et environnementales. Nous démontrons ici que les îles forestières des Llanos de Moxos, dans le sud-ouest de l’Amazonie, renferment des sépultures humaines et qu’elles représentent les premières colonies de peuplement de la région il y a entre 10 600 et 4 000 ans. Ces sites archéologiques et leur contenu représentent les premières preuves de l'existence de communautés ayant connu des conditions propices à la production alimentaire, telles que la stabilité de l'environnement, la perturbation des ressources et la territorialité accrue des basses terres tropicales amazoniennes.

" Nous savons depuis longtemps que des sociétés complexes ont émergé à Llanos de Moxos dans le sud-ouest de l'Amazonie, en Bolivie, il y a environ 2 500 ans, mais nos nouvelles preuves suggèrent que les humains se sont installés pour la première fois dans la région il y a jusqu'à 10 000 ans, au début de l'Holocène ", a déclaré Jose Capriles, professeur adjoint d'anthropologie.

" Ces groupes de personnes étaient des chasseurs-cueilleurs; cependant, nos données montrent qu’ils commençaient à épuiser leurs ressources locales et à adopter des comportements territoriaux, les incitant peut-être à commencer à domestiquer des plantes telles que la patate douce, le manioc, les arachides et les piments chiliens pour acquérir de la nourriture. " (lire la suite ci-dessous) :

Lire la suite